Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/03/2010

Ô sole mio !

solaire ysope.jpg

 

 

« Allo, bonjour, je m'appelle Jennifer, de la société Solarnak. Nous sommes actuellement sur votre secteur et nous aimerions vous rencontrer pour vous faire profiter du formidable profit généré par une installation photovoltaïque... »

Des coups de fil comme ça, j'en reçois au bas mot trois par jour, généralement à l'heure où je tutoie affectueusement les pieds-paquets, le ragoût de sanglier, le pavé de saumon au sel où les lazagnes al forno, accompagnés d'un Lirac, d'un Cahors ou d'un Bourgueil. La Jennifer qui me cause dans l'oreille a généralement un délicieux accent marocain, malgache, voire pondichérien. Alors, pour ne pas être désagréable eu égard aux conditions de travail de ces gentilles filles, je leur réponds que...je suis déjà équipé ! Elles me lâchent alors immédiatement la grappe.

Il règne actuellement sur ce marché nouveau une véritable foire d'empoigne où les chiapacans sans vergogne côtoient les entreprises sérieuses. Les promesses sont mirifiques : une rente annuelle promise de 1.200 jusqu'à 2.000 euros pour une villa ! « Eh ! Berthe, t'entends ce qu'elle dit la dame ? Ça mettrait du beurre dans les épinards ! »

Ce qu'elle oublie de dire la dame, où alors très vite et à voix basse, c'est que cette rente annuelle commencera...après douze ans ! Et encore selon la localisation géographique et les performances du matos. L'installation a une durée de vie d'environ vingt-cinq ans. A voir !!!??? Les aides régionales et gouvernementales (un crédit d'impôt couvrant la moitié des coûts de l'équipement et plafonné à 8.000 euros pour une personne et à 16.000 euros pour un couple) et les conditions avantageuses de rachat de l'électricité par EDF (58 centimes le kilowattheure pour des panneaux intégrés dans la toiture mais pourvou qué ça douro...) permettent de rembourser l'investissement après une douzaine d'années d'exploitation en moyenne. Ensuite, c'est tout bénéfice pour le particulier, qui peut alors compter sur une rente intéressante. Douze ans de patience, donc, quand tout va bien. Et à condition de ne pas s'être précipité tête baissée dans le dispositif. Le photovoltaïque, c'est très bien, mais pas avant d'avoir procédé à des aménagements prioritaires - et également subventionnés -, comme l'isolation de sa maison, le changement de fenêtres, ou l'achat d'une nouvelle chaudière moins énergivore.

Et puis, dans douze ans, on sera où ? Quelles seront alors les conditions de rachat de l'électricité produite ? A quel tarif ? Quelle sera alors le degré de performance de l'installation ? Comment aura-t-elle vieillie ? Combien aura-t-elle coûtée à l'entretien ? Ne sera-t-elle pas complètement obsolète eu égard aux progrès qui seront immanquablement advenus ?

Alors, meffi ! Les charlatans rodent sur ce fromage !


Voir :

www.ademe.fr/particuliers/PIE/InfoEnergie.html...

Merci à Ysope


*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ !

Commentaires

encore une fois tu as raison l'ami victor

Écrit par : pierrot le zygo | 18/03/2010

le changement de fenêtres, ou l'achat d'une nouvelle chaudière moins énergivore.

Écrit par : buy ed hardy | 23/07/2010

Les commentaires sont fermés.