Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/07/2011

Ouiquinde scato-poético-pictural avec Victor Hugo

chieur Topor.jpg
 
 

La politique nous y fait nager dedans, alors rendons-lui hommage.

 

L’ode à la merde

Lorsqu’après un repas l’estomac vous tiraille,
Que tout au fond de vous le haricot travaille…
Qu’il est doux de penser que bientôt, pas très loin,
Vous courrez prestement pour chier dans un coin.
Qu’on est bien, accroupi, les coudes sur les cuisses,
Tandis qu’environné d’une troupe de Suisses
On exhibe au grand air l’hémisphère dodu
Qui cache encore aux yeux le chef-d’œuvre attendu.
Ami ! Il est, dit-on, un art en toute chose,
Aussi bien à chier qu’à cultiver les roses.
Or donc, pour opérer avec discernement,
Gardez-vous qu’un papier ne vienne absurdement
Lorsque l’œuvre est parfaite, écraser l’accessoire.
Tss ! Tss ! Pas de papier si vous voulez m’en croire,
Laissez aux constipés ce procédé piteux
Qui gâche absolument un plaisir si juteux,
Que le bout de l’index, seul, fasse cet office.
Quand il aura touché trois fois votre orifice
Qui vient de s’entrouvrir comme une tendre fleur,
Il teindra votre doigt d’une étrange couleur.
Ami, si vous voulez encor goûter des charmes,
Sur la blanche muraille, esquissez quelques larmes.
Et si, par aventure, abondant est l’extrait,
De celle que vous aimez vous ferez le portrait.

 

Victor Hugo

 

Merci au grand Topor

 

Octidi 28 messidor 219

 

Commentaires

Voir Gérard Gasiorowski qui a “peint” ce qu’il appelle des “Tourtes”, œuvres composées de ses excréments, qu’il dispose sur la toile à la façon des pommes de Cézanne. Le “jus de tourtes” servira à créer une autre série : “Les Jus”. »

Écrit par : Michel Benoit | 16/07/2011

Les commentaires sont fermés.