Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/10/2011

Au bistro de la toile : le jeu de Go.

chimulus bistro copie.jpg

- Eh ! Loulle. Tu connais le jeu de Go ? 

- Késaco ?

 

- C’est un très vieux jeu chinois qui consiste à infiltrer subrepticement un territoire, à l’entourer pour finalement en prendre le contrôle. Et gagner.

 

- Bon. Et alors, pourquoi je devrais m’y intéresser ?

 

- Parce que c’est une partie de Go d’une sacrée dimension que commencent les Chinois avec les Européens. Enfin, avec les instances dirigeantes de l’Europe plus précisément. Hu Jintao, le grand cador chinois, a dû se taper une belle érection, et même une éjaculation jouissive lorsque Microlax 1er – le sauveur de la France, de l’Europe, du monde et de ses environs -  l'a appelé, jeudi, pour l'informer des résultats du sommet européen de Bruxelles au nombre desquels l’Europe tend sa sébile pour que la Chine daigne y déposer quelques uns de ses milliers de milliards de dollars d’excédents financiers…

 

- Ouais. J’ai lu dans le canard. De 35 à 70 milliards et plus si affinité. Elle a déjà investi plus de 1800 milliards chez les Zérazuniens. Où est le problème ?

 

- Avec les Zétazuniens, c’est « je te tiens tu me tiens par la barbichette… ». C’est toujours mieux qu’une guerre froide qui risque de se réchauffer. Mais avec l’Europe, ce ne sera pas pareil : les Chinetoques vont mettre directement le nez dans les affaires de l’Europe en exigeant un max de garanties concernant la réduction de la dette et des déficits entre autres ! « Ah nooonn, monsieur Sarkodzyy. Pas possible faire ça. Faut fermer quelques hôpitaux, quelques écoles, mais pas mettrre en danger notre ardgent, fruit de notre travail, de notre sueur, de notre sang, de nos larmes pour des Européens cigales, paresseux et trop bien payés. Bien compris ? »

 

- Autrement dit la tendance sera d’aligner les salaires européens sur les salaires chinois et idem pour les normes sociales ! Putaing…

 

- En poussant le trait, c’est un peu ça. Mais il y a d’autres compensations, plus subtiles.

La Chine, admise – quelle connerie ! – dans l’OMC, veut obtenir le statut « d’économie de marché » que lui refuse l’Europe. Ce qui serait pour eux un gage de faire entrer encore plus de produits, même à prix de dumping, sur les marchés européens.

D’autre part, l’Europe pourra difficilement faire pression pour que la Chine réévalue sa monnaie, dont la sous-évaluation lui permet d’inonder le monde de ses produits, avec comme conséquences les délocalisations, la désindustrialisation, le chômage, la misère chez nous.

On aura bonne mine aussi pour leur faire la leçon concernant les droits de l’homme, le Tibet, Taïwan et autres sujets sensibles.

Sans oublier que les Chinois auront un beau moyen de pression pour faire abroger l’embargo sur les ventes d’armes qui est en vigueur depuis les massacres » populaires » de Tien Anmen…

 

- Sans compter qu’ils font déjà leur moisson parmi les entreprises européennes en difficulté, qu’ils rachètent pour un bol de riz…

 

- Je crois que c’est Lénine qui disait : « Les capitalistes sont tellement cupides et avides qu’ils nous vendront la corde avec laquelle on les pendra » !

 

- Allez zou ! C’est ma tournée. C’est toujours ça que les Chinetoques n’auront pas !

 

Primidi 11 Brumaire 220

 

Merci à Chimulus

 

Commentaires

quand la Chine s'éveillera...le monde tremblera...,
j'ai lu ça, il y a 30 ans...

Écrit par : patricia et pierre | 31/10/2011

Ben ça y est, ça arrive.

Écrit par : Michel Benoit | 31/10/2011

Bof. Faut pas se faire de mouron. La Chine n'a jamais été expansionniste dans le sens de conquête territoriale. Elle a des cycles d'expansion centrifuge, où elle inquiète ses voisins, toujours suivis d'un cycle centripète de contraction, où elle doit résoudre d'énormes problèmes internes. Et ça commence: bulle immobilière, mouvements sociaux, etc.

Allez, tchin, tchin!

Écrit par : victor | 01/11/2011

Les commentaires sont fermés.