Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/07/2012

Marisol Touraine à l’assaut de la forteresse des toubibs. Bon courage madame la ministre !

médecin stétoscope.jpeg

 

 

La ministre de la santé semble décidée a – enfin – secouer le cocotier de l’organisation de la médecine sur le territoire de la république et promet de s’attaquer réellement au scandale des dépassements d’honoraires. Tiens, en voilà une nouvelle qu’elle est bonne !


Au village où j’accroche chaque année mon hamac pour mes quartiers d’été, quelque part à près de 1300 mètres, dans le Gévaudan, depuis plus d’un an maintenant que nous avons de nouveau un toubib. Fort compétent et sympathique. Il est…Espagnol.


Avant lui, il était venu une docteure roumaine. Bien reçue car la municipalité a bien fait les choses : l’ancienne boulangerie, sur la place, face au bistrot, a été rachetée et transformée en cabinet médical bien conçu et bien équipé. Avec un coquet appartement de fonction juste au dessus. Malgré cela, il a fallu des mois pour que ce cabinet médical trouve son toubib, et la belle Roumaine n’y a pas fait de vieux os ! Le village est resté plus d’un an sans médecin… Vaut mieux être en acier trempé ! Par contre, le reste de l’année que je passe en Provence, il y a l’embarras du choix…


Chez nous, les toubibs, dont les études ont été payées par la collectivité, donc par vos et mes impôts, rechignent à s’isoler dans les cambrousses. Il est plus facile de gagner du pognon en expédiant 40 clients (on ne peut plus dire patients…) par jour dans les villes du sud ou en région parigote que de se farcir les scrofules purulentes qu’il faut aller nettoyer souvent dans la gadoue, le brouillard, les merdes de vaches et parfois même la méfiance de populations isolées. Là, le 4x4 a une raison d’être…


La situation des toubibs en France est tout ce qu'il y a d'ambigüe: elle est d'organisation et de philosophie libérale (liberté totale d'implantation) mais elle est payée de façon sociale (par la Sécu). Il est aberrant que l'Etat (ou la Sécu) n'est pas son mot à dire concernant l'implantation - au moins partielle - des toubibs dans le temps et l'espace national. Toute réforme se heurte évidemment au lobby de la profession médicale, très puissant, surreprésenté tant à l'Assemblée nationale qu'au Sénat.


La question de la rémunération des praticiens est aussi à dépoussiérer. Il va de soi que le toubib qui accepte de pratiquer son art en cambrousse ou en banlieue remuante devrait être payé à un tarif supérieur à son collègue parisien ou du midi de la France. Il est normal de récompenser le volontarisme, voire l’abnégation de ces héros des temps modernes que sont les toubibs de campagne.


Quant au scandale des « professeurs » qui posent sans vergogne la facture du bakchich (dépassement d’honoraire) de leur prestation sur la table de nuit du malade encore dans les vapes après une opération, il conviendrait de sabrer sans pitié. D’autant plus que ces abus sévissent souvent avec la complicité des hôpitaux publics…


Bon courage Madame la ministre !

 


Quintidi 25 Messidor 220


Photo X - Droits réservés

Commentaires

la fin des médecins généralistes...,
et vive les écoles de commerce...,
désolant!!!,
soigner...est un art!!!,
j'ai un grand respect pour pour la médecine et l'enseignement...,
coïncidence...notre société "moderne"...tourne le dos à hypocrate et à jules Fferry!!!,
c'est le progrès...???,
payons "cher" nos docteurs et nos instituteurs...!!!,
nationalisons...LA SANTÉ (+maisons de retraite, la MORT...), L'ÉCOLE ET L'ÉNERGIE...et payons des impôts...pour ce "bien être"...,pas pour la finance!!!.
notre société...aujourd'hui...mon grand père n'en voudrait pas...,
je ne crois pas que le PROZAC...soit notre solution???.
la rentabilité...à tout prix..., non plus!!!?,
alors on est mal...!!!.

Écrit par : gauthier-bonnal | 12/07/2012

Bien d'accord!

Écrit par : victor | 12/07/2012

Les commentaires sont fermés.