Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/10/2012

« Incident » nucléaire à Flamanville. Circulez, y a rien à voir !

nucléaire bouton arrêt urgence.jpg

 

 

- Oh ! Kevin. Regarde : un cadran de mesure vient d’exploser !

 

- Dégage vite Grégory, ça vient du circuit primaire et c’est une sauce sacrément radioactive ! Avertis les autres.

 

- Eh ! Chef. Regardez ce jet d’eau bouillante sous pression ! Si j’avais été devant comme il y a 30 secondes, j’étais transformé en homard radioactif ! Qu’est-ce qu’on fait chef ?

 

- Oh merde alors ! Vite, on dégage…

 

Pendant que les trois employés évacuent le lieu de « l’incident classé provisoirement au niveau 1 sur l'échelle INES qui va de 0 à 7 », l’eau à 200°C sous pression provenant directement du circuit primaire – des séries de tuyaux qui prennent et transportent dans le cœur du réacteur la chaleur émise par les barres de combustible nucléaire - continue de s’échapper de l’instrument de mesure éclaté. Il va continuer de s’échapper pendant six heures. A raison de 7.000 litres à l’heure !

 

Mais c’est pas grave qu’ils disent. Tout est confiné dans le bâtiment réacteur. Encore heureux !

 

« L’incident » a eu lieu un peu avant minuit et l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) le « gendarme » du nucléaire n’a été averti que le lendemain matin, lorsque la fuite – ouf ! – a pu enfin être maitrisée. Cet « incident » mineur a tout de même imposé la « mise à froid » du réacteur alors en phase de redémarrage après maintenance et l’évacuation de tout le personnel hors du bâtiment.

 

Eh ! Rassurez-vous, nous sommes en France, pas dans ces pays de sauvages sous-developpés comme le Japon. En France, vous entendez ! Donc, chez nous, l’industrie nucléaire est absolument parfaite ! Il n’y a aucun risque ! Nous sommes les plus forts !

 

Ben voyons ! Puisqu’ils nous le disent…

 


Quintidi 5 Brumaire 221


Photo X - Droits réservés

Les commentaires sont fermés.