Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/11/2012

Une drogue dure : le Pouvoir...

pouvoir gros riches écraseur.jpg

 

 

Pourquoi se déchirent-ils les deux comiques troupiers UMP ? Pour le POUVOIR.

Pourquoi font-ils étalage de tant de haine ? Pour le Pouvoir.

Ils se prennent pour dieu, car dieu, c'est le pouvoir.

Ils veulent jouir de l'ivresse croissante du pouvoir.

Ils recherchent le pouvoir pour le pouvoir, exclusivement pour le pouvoir.

Le bien des autres ne les intéresse pas.

Ils ne recherchent au fond ni la richesse, ni le luxe, ni une longue vie, ni le bonheur.

Ils ne recherchent que le pouvoir. Le pur pouvoir.

Pour ces drogués du pouvoir, Le pouvoir n’est pas un moyen, il est une fin.

Jamais personne ne s’empare du pouvoir avec l’intention d’y renoncer.

La drogue du pouvoir les rend tous sanguinaires.

Le pouvoir est le pouvoir sur d’autres êtres humains. Sur les corps mais surtout sur les esprits.

Ce qui les fait jouir, c'est le pouvoir, non sur les choses, mais sur les hommes.

Et comment un homme s’assure-t-il de son pouvoir sur un autre homme ? En le persécutant.

Le pouvoir est d’infliger des souffrances et des humiliations.

Le pouvoir est de déchirer l’esprit humain en morceaux que l’on rassemble ensuite sous de nouvelles formes que l’on a choisies.

Le pouvoir, qu'il soit fasciste ou capitaliste crée un monde de crainte, de trahison, de tourment. Un monde d’écraseurs et d’écrasés. Un monde de haine.

Le pouvoir, c'est une botte de soudard écrasant un visage.

Le pouvoir, c’est défier la Justice jusqu’au mépris.

Mais ce pouvoir là, aveugle, criminel, se renverse, se conquiert, s'arrache par le courage, le sacrifice, la volonté de justice.

Le pouvoir n'est pas invincible. Les Sans-culotte l’ont jadis démontré en écrivant leur victoire à l’encre de leur sang.



Tridi 3 Frimaire 221


Illustration X - Droits réservés

 

Commentaires

Françoise Giroud en parlait très bien du "pouvoir".........
Ces épisodes m'auront appris qu'il n'y a pas de démocratie dans les partis politiques.
Quand je pense à tout le souci que je me suis fait en comptabilisant avec mes collègues les résultats des élections dans mon village.

Écrit par : Arécol/Colapat | 23/11/2012

C'est pourtant la pire des manière de s'organiser...à l’exception de toutes les autres!

Écrit par : victor | 23/11/2012

Les commentaires sont fermés.