Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/11/2012

Au bistro de la toile : service NON compris ? la dernière idée d’arnaque des gargotiers.

chimulus bistro copie.jpg

 

 

- Oh ! Loulle, tu fais partie d’une drôle de profession tout de même…

 

- Ah ! Je te vois venir, tu vas encore baver sur les gargotiers. C’est vrai que huit  restaurants sur dix se contentent de réchauffer au micro-onde des plats surgelés ou sous vide achetés chez Métro. Mais chez moi, la daube est faite maison, par ma femme, et les pieds de cochon, tè, je t’ouvre la porte de la cuisine, tu peux les sentir qui mijotent avec le laurier, la férigoule et tout ce qu’il faut !

 

- Hummm ! Ça sent bon Loulle. Garde m’en deux ! Mais c’est pas de ça que je voudrais tchatcher aujourd’hui Loulle mais d’une saloperie que les pontes de ta profession voudraient faire avaler ; une énorme régression sociale : l’abandon du « service compris ». Une arnaque de plus à mettre à l’actif des gargotiers, experts en la matière comme l’a montré et démontré la baisse-baise de la TVA. Le ci-devant Roland Héguy, président de l’Union des Métiers de l’Industrie Hôtelière, principale organisation de la profession - soi-disant pour «rendre les serveurs plus aimables, plus souriants et donc véhiculant une meilleure image de la profession – propose de remplacer le système actuel de rémunération « service compris » (pour lequel les personnels se sont battus durant des années) par un système de rémunération du personnel de salle dans lequel le salaire fixe serait fortement diminué, le complément de rémunération étant assuré par les clients en fonction de leur satisfaction du service. C’est une dérive à l’américaine. Autrement dit les gargotiers prétendent maintenant bénéficier du travail de leur personnel de salle gratos, faisant payer leur rémunération par le client ! Gonflés les mecs. Faut bien payer le Porsche Cayenne de l’année…


 

- C’est effectivement une vraie saloperie Victor. Je n’étais même pas au courant. Pourtant l’autre soir, sur je ne sais quelle chaine, de télé, j’ai vu un reportage justement sur les serveurs étazuniens payés au pourboire et faisant l’apologie de ce système…


 

- Action psychologique pour préparer les cerveaux à l’arnaque à venir. Les gargotiers ont les bras longs.


 

- Probable Victor. Le pognon des serveurs deviendraient alors très aléatoire selon que le client serait plus ou moins satisfait de la prestation, mais de la prestation totale, c'est-à-dire le service lui-même (célérité, sourire, compétence, gentillesse, etc.) mais aussi de la qualité des plats ou des retards de service, laissant le serveur subir seul d’éventuels dysfonctionnement en cuisine ne dépend pas de lui. Un beau retour en arrière. Il est vrai que chez pas mal de « collègues », il y a une constante : faire un max de fric sans respecter la moindre législation. Bien des employés travaillent 60 heures par semaine payées 39, et souvent on leur propose de les déclarer à mi-temps et de payer le reste au black… Sans parler des conditions quasi esclavagistes que doivent se farcir les immigrés et, encore pire, les sans-papiers.


 

- Tu es lucide et courageux Loulle. Mais l’objectif réel des gougnafiers qui osent proposer ça, ce n’est pas un peu plus de sourire sur le visage des serveuses et serveurs mais de pallier à la hausse de la TVA de 7 à 10%. L’arnaque est maligne, ces gens sont des renards rompus à toutes les magouilles: en sortant ainsi les 15% de service compris obligatoire sur la carte  et donc sur le ticket de paiement du client, les prix affichés seraient moins chers qu’aujourd’hui. Et qui paieraient la différence ? Pas les patrons mais les serveurs car ce sera pour leur gueule si les clients, habitués au « service compris » ne rajoutent pas d’eux-mêmes les 15% d’avant. D’ailleurs moi, je ne laisse jamais de pourboire. J’estime ça dégradant. 

 

- Allez, à la nôtre Victor ! C’est la tournée du patron.

 


Octidi 8 Frimaire 221


Merci à Chimulus

Commentaires

Et en plus les serveurs utiliseraient leur "pour boire" pour manger. Aucune décence.

Écrit par : Patrick Darlot | 29/11/2012

Salut Victor,

J'aime bien ton article.Je crois assez bien connaître la rémunération aux pourboires, car j'ai été guide touristique à la grotte de Clamouse le temps d'une saison en 1977.Va faire valoir tes droits à la retraite sur ce coup là... Mais comme le dit le poête "On n'a pas tous les jours dix sept ans".Plus tard à Tahiti, j'ai vite appris qu'on ne laissait jamais de pourboire pour le service car les maohis sont un peuple "faoru" fier. Je ne sais si avec la mondialisation cela vaut encore aujourd'hui pour eux comme pour nous.
Pour preuve comme tu le dis 8/10 plats sur dix sont réchauffés au microonde par nos restaurateurs qui s'approvisionnent en gros à prix discount pour de la malbouffe fabriquée industriellement qu'ils nous servent avec pour déssert une addition sâlée TTC...

Vive ton blog VICTOR !

Écrit par : Lolo34 | 29/11/2012

Merci les Lolo. Il faut dénoncer toutes ces saloperies, ...tant qu'on le peut!

Écrit par : victor | 29/11/2012

Les commentaires sont fermés.