Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/04/2013

Alors ci-devant Ayrault, on les nettoie ces écuries d’Augias ?

chimulus sdf et politique pourri.jpg

 

 

Je n’ai pas regardé les patrimoines des ministres. Je m’en fous. Être pauvre n’est pas un gage d’honnêteté pas plus qu’être riche n’est une suspicion de cupidité. Victor Hugo était fils d’un général d’empire, Jean Jaurès sortait d’une famille de la bourgeoisie de province et, pour ne pas remonter si loin, Henri Emmanuelli est un ancien banquier chez les frères Rothschild. Ce qui compte, ce n’est pas le niveau du patrimoine, mais le comparatif entre celui de la prise de mandat et celui de la sortie de mandat ou, mieux sa vérification en cours de mandat. C’est là qu’on pourra voir qui s’en fout plein les fouilles, et comment.

 

On glose sur la fortune de Fabius, autour de six millions. Bof… Six petits millions ! C’est six jours, oui, six jours de revenus de madame Bettencourt (à travers une entreprise brillante fondée par un ponte de la Cagoule !). Et que dire des 420 millions que vous, nous, moi avons généreusement donné, bien « qu’à l’insu de notre plein gré » à Tapie !

 

On attend les propositions de « moralisation de la vie politique » promise par Ayrault pour le 24 avril. Mais rien ne pourra être plus efficace que l’interdiction drastique de tout cumul non seulement de mandats électifs politiques, mais aussi et surtout de toutes « présidences » de sociétés d’économie mixte, partenariat public privé, offices d’hlm, communautés de communes et autres « machins » ouvrant la porte à bien des « arrangements » synonymes de corruption.

 

C’est non seulement les députés et sénateurs qu’il faut «moraliser », ci-devant Ayrault, mais tous les niveaux de pouvoir, du plus petit au plus grand.

 

Il va falloir en fabriquer des balais pour nettoyer toutes ces écuries d’Augias ! Ça créera des emplois !

 

 

Nonidi 29 Germinal 221

 

Merci à Chimulus

 

 

Ecoute ! Ecoute !

 

Après 20 années, trois copains se retrouvent. Le premier dit : 
- Ma femme a une taille de guêpe et tous les soirs, je la pique, je la pique... 
Le deuxième : 
- Moi, ma femme a une taille de sauterelle, et tous les soirs, je la saute, je la saute... 
Le troisième : 
- Moi, ma femme a une taille d'éléphant, et tous les soirs, je la trompe, je la trompe...

 

 

Les commentaires sont fermés.