Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/04/2013

Un, deux, trois…Fatwa ! Un, deux, trois…Fatwa !

haine visages poing.jpg

 

 

« La commission appelle les Etats à condamner avec fermeté toutes les formes de violence envers les femmes et les filles, en se gardant d’invoquer toute habitude, tradition ou considération religieuse pour échapper à leurs obligations telles qu’elles sont définies dans la déclaration sur l’élimination de la violence envers les femmes. »


Cette phrase de simple bon sens, équité, fraternité a été prononcée à une réunion de la commission de la Condition de la femme qui se tient actuellement au siège de l’ONU, à New York, et à l’issue de laquelle les représentants de 190 gouvernements doivent en principe adopter vendredi une déclaration sur « l’élimination et la prévention de toutes les formes de violence faites aux femmes et aux filles ».


Eh bien cette phrase vaut à l’ONU…une fatwa de la part du Grand Mufti de Libye, cheikh Sadek Al-Ghariani. Le plus haut dignitaire musulman de ce doux pays « libéré » par Sarko a été rejoint dans ses critiques par les Frères Musulmans, le parti au pouvoir en Egypte, qui a lui aussi dénoncé les aspects de cette Déclaration onusienne contraires selon lui à la Charia.


Ils s’étranglent de rage les « frères » et le mufti et appellent les musulmans du monde entier à protester vendredi – demain donc - contre cette déclaration qui prône, selon lui, « l’immoralité et l’indécence ». Salopes de femmes ! Quelles restent à leur place ces créature du diable : ventre à reproduire, chair à bite, bête de somme. Et basta ! Ça suffit bien pour elles.


Et si je vous disais que ces  fanatiques musulmans sont – discrètement tout de même - rejoint par…les  fanatiques cathos du Vatican, les  fanatiques de l’église orthodoxe russe chère à ce grand démocrate de Poutine, les  fanatiques de l’Iran ! C’est la grande alliance œcuménique entre les obscurantistes de tous poils.

 

Au fait, qu’est-ce qu’elle propose cette déclaration de l’ONU ?

- la négation de la primauté de la religion sur le droit (sur des questions comme le divorce, l’héritage, le mariage) ;

- la dénonciation de la structure patriarcale des sociétés et des inégalités qu’elle génère dans le statut des femmes ;

- la reconnaissance en creux du droit des femmes à choisir leur sexualité (l’homosexualité, donc) et les questions liées à la procréation (contraception et avortement).

 

Puisqu’on parle de fatwa, le Conseil supérieur des oulémas marocains (tous les cadors moslims du royaume !), présidé par le Commandeur des croyants Mohamed VI, vient d’en prononcer une de (de fatwa) contre les athées marocains, ces salauds qui osent ne pas croire en dieu ! Premiers visés, les apostats (ceux qui rejettent leur religion et veulent en sortir). Selon ces grands humanistes « toute personne née de père musulman qui s’aviserait de quitter la religion musulmane mériterait la peine de mort ». Sous entendu : tout « bon musulman » a donc le « devoir » de tuer un tel « salaud d’apostat ». Il y a de quoi se faire du souci, même dans ma propre famille…

Raz les aliboffis de ces abrutis d’un autre âge. Ras les aliboffis de ces tarés qui prétendent imposer leur fascisme obscurantiste. Ras les aliboffis de la complaisance coupable des pouvoirs publics envers ces agitateurs ennemis. Et ras les aliboffis des idiots utiles qui leur lèchent les couilles.

 

Sextidi 6 Floréal 221

 

Illustration X – Droits réservés

 

 

Ecoute ! Ecoute !

 

Un alpiniste escaladant une grande montagne tombe ; il se rattrape in extremis à une paroi verglacée. Sentant ses mains glisser, il crie:

- « Il ya quelqu'un? »

Une voix profonde lui répond:

- « C'est moi, Dieu. Si tu crois en moi, lâche tes deux mains, un ange te rattrapera. »


L'alpiniste réfléchit, puis crie à nouveau:

- « Il n'y aurait pas quelqu'un d'autre? » 

 

Les commentaires sont fermés.