Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/06/2013

Une horreur en route : le Traité transatlantique de libre-échange

usa private property.jpg

 

 

 

On a lutté contre l’A.M.I. (donner des droits exorbitants aux multinationales au détriment des Etats et des populations, comme par exemple la possibilité pour une multinationale de trainer un Etat devant une obscure juridiction internationale à la solde de ces multinationales, dès lors que cet Etat met, chez lui, des règlementations qui entravent la main mise de la finance et des multinationales).

 

On a repoussé cette horreur. Mais…

 

On a lutté contre ACTA (accord liberticide camouflant sa nocivité derrière un concept : renforcer la coopération internationale dans la lutte contre la contrefaçon mais en fait contournant les parlements et les organisations internationales pour imposer une logique répressive dictée par les industries du divertissement essentiellement étazuniennes).

 

On a fait reculer cette horreur. Mais…

 

Mais elles risquent de revenir, à la puissance 10 avec le Traité transatlantique de libre-échange. Il s’agit du projet d'un accord entre l'Union Européenne et les U.S.A pour la libéralisation générale du commerce entre les deux ensembles. Et cette fois, ce n'est pas un accord commercial classique mais un véritable marché global intégré et dérégulé qui se prépare dans notre dos. L'initiative de remettre en route ce projet qui était tapis dans l'ombre est venue d'Angela Merkel (tiens donc !) et d'Obama.

Un véritable marché de dupes entre une puissance toujours dominatrice – les USA – et une grosse larve molle, sans projet, sans frontières, sans représentation réellement démocratique – L’Union Européenne. Ce qui reviendra à accepter les conditions et les normes étaziniennes. Aux U.S, les normes environnementales sont moins élaborées qu'en Europe, il faudra donc encore s'aligner sur le moins-disant : bœuf aux hormones, volailles lavées au chlore, forage pour les gaz de schiste, intrants chimiques, etc... Comme toujours, la logique néolibérale reviendra à la baisse sur ces normes sacrifiées sur l'autel de la libre concurrence. Les droits de douane étant globalement moins élevées pour les importations U.S qu’elles ne le sont aux Etats-Unis pour nos produits, cet accord se fera unilatéralement en leur faveur. Sinon, eh ! tè, fume ! les américains sont pragmatiques, ils ne le feraient pas... En fait, l'enjeu stratégique est pour les étazuniens de prendre de vitesse le déclin de leur influence dans le monde, en s'aliénant économiquement l'Europe contre le bloc des pays émergents et en particulier la Chine.

Pour qu’il y ait accord, les Européens devront renoncer à un grand nombre de leurs normes (juridiques, environnementales, sanitaires, culturelles…). Ce sont tous les pans des sociétés européennes qui sont visés : cadres juridiques, sanitaires, environnementaux, jusqu’au droit du travail. Bonjour les dégâts ! Avec…le retour de l’A.M.I. puisque dans le mandat de négociation de la Commission, il y a une réelle menace d’autoriser un règlement des différends entre Etats et multinationales – c’est-à-dire le droit pour les multinationales et les investisseurs de porter plainte contre les Etats pour exiger des dommages et intérêts, quand une politique publique ne leur plaira pas… 

L’Europe politique, l’Europe puissance a toujours été la hantise des Etazuniens. Cet accord, ficelant les économies européennes aux USA, la diluera dans une vaste zone de libre-échange, aux plus grands profits des multinationales U.S. Cela complètera la mise sous tutelle politique résultant du principe inscrit noir sur blanc dans le Traité de Lisbonne disant que la défense de l’Union européenne se fait dans le cadre de l’OTAN, cette alliance créée en d’autres temps à présent révolus (guerre froide avec l’URSS), donc sans objet actuellement sinon d’imposer la tutelle étazunienne sur les armées européennes. Et Sarko, puis Hollande ont réintégré, la queue entre les jambes, ce machin aussi agressif qu’inefficace (voir en Afghanistan).

Alors mobilisons-nous ! Repoussons cette saloperie ! Les élections européennes, c’est pour bientôt…

 

Sextidi 16 Prairial 221

Illustration X – Droits réservés

 

**************************

Ecoute ! Ecoute !

Quelle est la différence entre un yaourt et un Etazunien?

Un jour, le yaourt finira par développer une certaine culture.

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.