Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/05/2014

Ukraine : manipulation, mensonges, enfumages mortels.

oncle sam armes.jpg

 

 

Je viens d'entendre Guetta, puis Fabius disserter sur la situation ukrainienne. Les deux entonnent la doxa imposée par les USA : responsabilité de la Russie. Ils participent ainsi à la manipulation éhontée des opinions publiques occidentales par les grands médias internationaux, genre CNN, Fox News, Euronews à la solde des multinationales yankees et les canards-laquais alimentés par les agences comme AFP et Reuters. Les images passent et repassent en boucle montrant des « sauvages  pro-russes » molestant de gentils « pro-Kiev ». La vision donnée est toujours à sens unique : responsabilité de ces sauvages de Russes qui maltraitent les pauvres Ukrainiens qui tournent désespérément leurs regards vers cette Europe libérale, civilisée, responsable, emblème des droits de l'Humain. Tè Fume...

 

Les insurgés de la place Maidan, à Kiev, qui luttaient contre un régime corrompue jusqu'à la moelle en tournant leurs regards vers l'Europe ont su attirer la sympathie. Leur combat était légitime. Mais on a totalement zappé le fait que ce mouvement a abattu un régime certes peu vertueux, mais légitimement élu. Le gouvernement en place à Kiev n'est rien d'autre qu'un gouvernement putschiste issu d'un coup d’État. Et ce gouvernement est noyauté par d'authentiques fascistes ne cachant pas leur admiration pour les nazis.

 

Prenons un peu de recul : à Kiev, un certain nombre de gens mécontents prennent d'assaut et brûlent les bâtiments publics, molestent et embastillent les représentants élus et s'autoproclament représentants légitimes de tous le pays. Ça s'appelle un coup d’État. Et ces gens-là sont encouragés, félicités, soutenus par les nations occidentales !

 

Eh ! Oh ! Ça veut dire qu'à partir de là il n'y a plus aucune défense légale contre une subversion organisée et fomentée depuis l'étranger. Ce qui est exactement le cas en Ukraine. Voilà des années que les USA, à travers diverses officines, préparent en dépensant des milliards de dollars (au moins cinq milliards, avoués) une subversion qui a débouché sur la « révolution » de Maidan. En soutenant ce gouvernement douteux sans réserve, les dirigeants européens, manipulés eux aussi par les apprentis sorciers érazuniens, se sont montrés bien imprudents et naïfs. Dès lors qu'ils reconnaissent, encensent et aident un mouvement issu d'un putsch, comment peuvent-ils s'indigner que des mouvements contraires se créent dans l'Est et soient reconnus, encensés et aidés par les Russes ?

 

Dès le début ce mouvement de Kiev a ignoré les populations de l'Est de l'Ukraine. Comme si tourner son cul servilement pour se faire enfiler par l'Europe devait être accepté par tous ! Première décision du gouvernement putschiste de Kiev : interdire la langue russe aux populations russophones de l'Est ! Insupportable provocation. Les Ukrainiens de l'Est sont sortis de leur léthargie et répondent au coup de force des putschistes de Kiev par des mouvements de refus de ce pouvoir qu'ils considèrent comme fasciste et se tournent légitimement vers leur grand voisin russe.

 

Imaginez qu'un coup d’État fascisant ait lieu dans la Flandre belge. Imaginez qu'un gouvernement putschiste sorti de ce coup de force interdise la langue française en Wallonie. Imaginez que ces mêmes putschistes envoient leurs chars d'assaut contre les populations wallonnes. Imaginez que des résistants wallons s'élevant contre ce coup de force soient contraint par des milices flamingantes à se réfugier dans la mairie, par exemple, de Liège. Imaginez que des hordes flamingantes mettent le feu à ce bâtiment et brûlent vifs une trentaine de résistants wallons. Vous croyez que la France, appelés désespérément au secours par les Wallons, resterait les bras croisés ? Eh bien c'est un peu ce qui se passe dans la partie Est de l'Ukraine.

 

Le fond du problème procède du fait que depuis la chute de l'URSS, les USA, seule hyper puissance, n'ont eu de cesse d'humilier les Russes, de les encercler, de les menacer par l'Otan. Cela a marché avec l'ivrogne Elsine, mais ne marche plus avec Poutine qui, à coup de cravache, veut redonner au peuple russe sa fierté et sa place dans le monde.

 

Là, on touche du doigt une énorme faute géostratégique des États-Unis, et par ricochet du monde occidental. En effet, rejeter la Russie plutôt que de s'en faire un partenaire privilégié relève d'une konnerie stratégique aux conséquences incommensurables. En effet, Poutine va prochainement en visite officielle en Chine. Il va vraisemblablement sceller avec son grand et puissant voisin des accords de coopérations économiques et militaires étroits. De plus, loin d'être isolé comme le proclame la propagande occidentale, ses partenaires des « Brics » (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud) sont loin de condamner la politique de poutine. Résultat : les Occidentaux vont perdre la main au niveau de la gestion du monde. Et si – hélas – guerre il y a un jour, les Occidentaux auront contre eux LE MONDE ENTIER...

 

C'est ainsi que meurent les civilisations.

 

Sextidi 16 floréal 222

Illustration X – Droits réservés

 

Les commentaires sont fermés.