Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/10/2014

GPA : Gravide Pour les Autres

GPA double-discours.jpg

 

Ça me les gonfle méchant de me retrouver sur la même ligne que les réacs de la « manif pour tous ». Pourtant, s'il pleut et que les réacs disent « il pleut », faut-il, pour garder sa dignité de gôôôche, dire qu'il fait beau ? La GPA, les mères porteuses - autrement dit le commerce du ventre des femmes - est un très mauvais combat pour la gauche. Loin d'être un progrès, c'est une cause régressive et une insupportable aliénation. Elle conduit à une exploitation éhontée des femmes pauvres. On interdit la prostitution (la location du vagin) et on autorise la GPA (la location de l'utérus)... Quel progrès !

 

Il y a d'autres combats à mener que celui-là. Il y a eu les combats contre le servage, contre la domesticité, puis l'abolition de l'esclavage, enfin la fin de l'infériorité juridique de la femme. Puis les combats des féministes : « mon corps m'appartient ! » Et tout ceci pour en arriver à la marchandisation du corps féminin ? Donc à l'aliénation d'une personne par d'autres. Et ça ne choquerait pas le peuple de gauche qui se laisserait enfumer par quelques bobos groupés autour de puissants lobbies comme le LGTB (lesbiennes, gays, bi-sexuels et trans) et qui prônent une vision dite « progressiste » de la parentalité alors qu'elle est une régression terrible ? Eh ! Oh ! Ça va pas la tête non ?

 

L'enfant, l'enfant... Est-ce qu'on le prend en compte l'enfant en tant qu'être humain ? Non. Seulement comme produit, comme marchandise. Il est question uniquement du droit Á l'enfant, pas du droit DE l'enfant.

 

Il y a ceux qui le font, cet enfant, à l'ancienne manière, avec un monsieur qui, monte sur une dame, qui se secoue spasmodiquement sur elle et lui « met la petite graine » en grognant de plaisir avant de se tourner et de ronfler. La dame, alors, va enfler comme une barrique puis, comme toute jument gravide, elle mettra bas au bout de neuf mois une progéniture humaine. Comme les animaux quoi... Eh oui ! C'est comme ça, c'est la Nature ! Pas « moderne » ça, coco !

 

Il y a ceux qui ne peuvent pas, ou ne veulent pas de ce mode d'emploi archaïque. Ils ont alors la possibilité, pour faire valoir leur « droit à l'enfant », soit d'acheter un enfant tout fait. On en trouve un large échantillonnage dans les pays pauvres. Mais la démarche commerciale n'est pas facile et coûte la peau des fesses (entre 30 et 50.000 dollars clés en mains). Pourtant, à ce prix-là, il n'y a ni garanti ni reprise. C'est à vos risques et périls.

 

Il y a ceux et celles qui ne veulent en aucune manière subir les tracas de la femelle pleine et de la mise bas du produit-enfant. Ceux-là louent un utérus (avec une femme autour, généralement pauvre et inculte) qui fera le travail pour eux. C'est pas pour les pauvres, ça coûte autour de 100.000 euros... On enrobe ce commerce du doux nom de « Gestation Pour Autrui - G.P.A.», ça fait plus joli que « location d'utérus ». C'est ça la GPA !

 

Il faut avoir le courage de ses choix. La sexualité implique plaisir et procréation. Certaines personnes – et elles en ont parfaitement le droit – choisissent en toute liberté et en toutes connaissances de conséquences, une sexualité basée sur le seul plaisir et qui, par essence même, exclut la procréation, et donc les joies réelles d'avoir, d'élever, de vivre en symbiose avec des enfants. C'est leur choix, et chacun le respecte. Mais il est totalement incohérent et illogique de prétendre à une paternité ou une maternité artificielle basée sur une opération commerciale.

 

Un couple de lesbienne a parfaitement les moyens physiques d'enfanter, chacune d'elles pouvant se faire mettre naturellement enceinte par un ami, homo ou non, prêt à se « sacrifier » pour ce résultat ! Inutile donc de passer par la méthode particulièrement dégradante de la PMA, qui est celle des vaches, des juments et des brebis.

 

Quant à ceux qui ont pu former dans leur tête et de mettre en œuvre le projet de louer le ventre d'une femme pour se faire fabriquer un bébé-produit, un enfant-marchandise à travers la GPA, qu'ils aillent donc dans les pays - Etats-Unis, Ukraine, Inde – où ces pratiques sont permises. Et surtout qu'ils y restent. Eux et leur chiard de consommation courante.

 

gpa

 

Illustrations X - Droits réservés

 

Commentaires

Tu as raison, Victor, au sujet de "se trouver sur la même ligne que les réacs", mais n'en fait pas un complexe. Sur un site local d'économie (mon dada), j'ai écrit un truc qui m'a fait ajouter "(j’en connais un qui va dire que j’ai changé)". Ce "un" c'est reconnu et m'a répondu "Non, je ne crois pas que tu ai changé Pierre, simplement ... prise en compte plus prioritaire de certaines réalités, et un peu moins d’illusions. Un jeu de curseur n’est pas changer, les valeurs restent."
Je résume comme toi : Quand il pleut, il faut dire "il pleut"...

Écrit par : Pierre Carabasse | 06/10/2014

de ce côté la je suis réac aussi, en plus qu'ils voudraient faire passer la PMA sur le dos de la sécu !

Écrit par : Pascal Ulrich | 06/10/2014

P : 5 De mon Recueil de Factures Classiques qui a pour titre " LES MARMOTS". N° 23

QUATRAIN

4 Alexandrins de 12 Pieds
2 Rimes Féminines
2 Rimes Masculines
Alternées
Etc...

INCOMPATIBLE

Un Ange, un Enfant n'est pas une Marchandise,
Qu'on peut acheter sans tendresse et Amour,
Un Bébé à besoin d'affection tous les jours.
Ne peut se vendre tel la bonne friandise.

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur ou Ouvrier des Mots et des Maux...)

_______________________________________________________________________

P : 63 De mon Recueil " LE PARLER DES PRISONS". Petit escroc d'éditeur LACOUR/COLPORTEUR. Nîmes( Janvier 1995).

LE BON LABOUREUR ! ! !

Je pénètre mon Socle en ta terre si ferme,
Avec délicatesse et constante vigueur,
Afin que ton sillon ait plus de profondeur,
Pour que ma graine avec tes semences y germe.


Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur ou Ouvrier des Mots et des MAUX...)

P : 40 De ce même ouvrage

Dès L ' AURORE

Devrais-je faire plus ? Pouvais-je faire moins?
Pour laisser de ma joie un IMPARTIAL TéMOIN,
Que ce simple quatrain où J ' VOUE ET CONFESSE,
Que ton esprit ma plaît tout AUTANT QUE VOS FESSES...

Nicolas Descamino

Écrit par : DESCAMINO | 07/10/2014

P : 5 De mon Recueil de Factures Classiques qui a pour titre " LES MARMOTS". N° 23

QUATRAIN

4 Alexandrins de 12 Pieds
2 Rimes Féminines
2 Rimes Masculines
Alternées
Etc...

INCOMPATIBLE

Un Ange, un Enfant n'est pas une Marchandise,
Qu'on peut acheter sans tendresse et Amour,
Un Bébé à besoin d'affection tous les jours.
Ne peut se vendre tel la bonne friandise.

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur ou Ouvrier des Mots et des Maux...)

_______________________________________________________________________

P : 63 De mon Recueil " LE PARLER DES PRISONS". Petit escroc d'éditeur LACOUR/COLPORTEUR. Nîmes( Janvier 1995).

LE BON LABOUREUR ! ! !

Je pénètre mon Socle en ta terre si ferme,
Avec délicatesse et constante vigueur,
Afin que ton sillon ait plus de profondeur,
Pour que ma graine avec tes semences y germe.


Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur ou Ouvrier des Mots et des MAUX...)

P : 40 De ce même ouvrage

Dès L ' AURORE

Devrais-je faire plus ? Pouvais-je faire moins?
Pour laisser de ma joie un IMPARTIAL TéMOIN,
Que ce simple quatrain où J ' VOUE ET CONFESSE,
Que ton esprit ma plaît tout AUTANT QUE VOS FESSES...

Nicolas Descamino

Écrit par : DESCAMINO | 07/10/2014

Les commentaires sont fermés.