Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/10/2014

Rémi Fraisse, 20 ans, mort pour le maïs.

barrage sivens manif.jpg

 

Il serait mort « d’une bombe ». Dans le Tarn. De nuit. Au cours d’une manif durement réprimée par les « forces de l’ordre » contre la construction du barrage sur le Tescou, plus connu sous le vocable de « barrage de Sivens ».

 

On bombarde dans le Tarn maintenant ? Comme en Syrie ? Comme en Irak ? Pas tout à fait tout de même mais un jeune homme de 20 ans, étudiant réfléchi, conscient de ses devoirs de défense de son univers de vie, est mort. Et pas de peur…

 

Alors c’est quoi ce barrage qui tue ? Dont on n’avait jamais entendu parler hors du terroir concerné ? Il s’agit d’un mur en béton de 12 mètres de haut sur 230 mètres de large, barrant la rivière. 48 hectares de forêts et de zones humides sont ainsi sacrifiés pour pouvoir irriguer…300 hectares. Cette irrigation profitera à 20, peut-être 30 exploitants(teurs) agricoles seulement cultivant la céréale la plus vorace en eau : le maïs.

 

Tenons-nous en aux chiffres. Le coût de l’ouvrage s’élèvera à 8,5 millions d’euros. Il stockera 1.400.000 m3 d’eau. Ce qui fait plus de 6 euros le m3 d’eau stockée. Même la Saur ou Véolia n’oseraient pas vendre l’eau potable à ce prix ! Alors pour de la simple eau d’arrosage… Ça fait aussi plus de 28.000 € par hectare irrigué, à comparer au prix moyen des terres agricoles dans le Gaillacois – dans les 5.000 € (cette moyenne incluant aussi les vignobles, beaucoup plus chers que les terres à maïs !). Au fil des ans, il ne reste plus que 20 agriculteurs bénéficiaires, ce qui fait 425.000 € par exploitation ! Ben dis donc ! Ils se démerdent bien les « maïsiculteurs » (c’est leur nom) du Gers et du Tarn !

 

Les objectifs de ce barrage :

-         soutien d’étiage (30 %). En clair ça veut dire remettre de l’eau quand les maïsiculteurs en ont trop pompée

-          irrigation (30 %). C’est la constitution d’une réserve en cas de sécheresse.

 

Sécheresse : le mot est lâché. Avec les bouleversements climatiques, la sécheresse est de plus en plus présente dans le Sud-ouest. La logique et le bon sens voudraient que l’on cultive sur ces terres les plantes les moins gourmandes en eau. Oui mais ça c’est « le bon sens ». Dans la réalité, le « bon sens paysan » a depuis longtemps déserté les campagnes au profit…du profit immédiat, quel qu’en soit le prix. La culture du maïs continue donc de plus belle, avec de très fortes pressions pour introduire le pourtant honni maïs transgénique.

 

Cet ouvrage est porté à la fois par le Conseil général du Gers et par la Chambre d’agriculture de ce département. Le président de cet organisme corporatif, Henri-Bernard Cartier, est un farouche partisan de la construction du barrage.

 

Ah ! J’allais oublier : ce monsieur est aussi vice-président de la Compagnie d’aménagement des coteaux de Gascogne (CACG). La CACG appartient en partie aux Conseils généraux du Gers et du Tarn. C’est cette même CACG qui a fait les études justifiant la construction de ce barrage. Et c’est à la même CACG qu’a été attribué – entre autres - le marché de la construction de ce barrage.

 

Même les experts du ministère de l’écologie, mandatés par Ségolène Royal estime cet ouvrage surdimensionné et son utilité réservée à trop peu de bénéficiaires. Pourtant, ces « experts » considèrent que « les travaux sont trop avancés pour les interrompre ».

 

La France, état de droit ? On peut raisonnablement en douter puisqu’il suffit de mettre les « autorités » devant le fait accompli pour que ces « autorités » entérinent les décisions les plus aberrantes.

 

Tè! Mon foie gras, je l’achèterai dorénavant dans les Landes, plus dans le Gers ou le Tarn !

 

Photo X - Droits réservés

Commentaires

Dans le Gers, dans le Gers...
Pourquoi dans le Gers ?
C'est dans le Tarn !

Écrit par : Testet | 28/10/2014

Vu. Je rectifie. Merci.
Mais ça ne change rien au fond de l'article.

Écrit par : victor | 28/10/2014

Même les experts du ministère de l’écologie, mandatés par Ségolène Royal estimeNT
Ok, ça ne change rien au fond de l'article ;-)

Écrit par : Arecol | 29/10/2014

Comme je n'ai pas la prétention d'être parfait, ni supérieur a quiconque.
A l'image de chaque être humain je suis pas faillible est ce je peux me tromper.

Cependant !
J'ai la nette impression que ce barrage devrait être conçu pour le confort de 40 Gros Agriculteurs , guère plus au mépris de tous les autres, de la forêt, faune, flore...Et surtout grand mépris de nôtre mère nourricière à tous...la terre.

Depuis des Lustres, nos énarques, gouvernants peu en phase avec la réalité du terrain, de la vie, tout court marche a côtés de leurs godasses.

Ils devraient suivre,( ainsi que certains médias totalement corrompus par le fric, le cul, le crimes, jeux absurdes...) les judicieux conseils de Monsieur PIERRE RABHI ( Avec l'un de ses livres . Titre : VERS LA SOBRIéTé HEUREUSE".

Celui indique pour la société des pistes pour la meilleure façon de sortir, d'être heureux en phase avec la nature, faune, flore...
Autrement dit respecter la terre, l'eau etc...
Faire revenir les agriculteurs de la terre.

Respecter ceux-ci.

Car un paysan se suicide tous les deux jours.
A cause de la cupidité de quelques uns.

QUATRAIN

En Hommage au Jeune qui vient d'être tuer pour un Barrage.
Monsieur RéMI FRAISSE.

Vous étiez un jeune Homme et un bel esprit,
Vôtre triste décès ne doit pas être inutile,
Celui-ci à tout jamais ; Marquer les Esprits ;
Changer le cour des choses et être enfin utile.

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur ou Plume du Peuple)


PS : Je tiens a souligner que Monsieur PIERRE RABHI ne me connais pas, néanmoins j'admire sa sagesse en période de crise, chômage, misère...

Écrit par : DESCAMINO | 30/10/2014

Pierre Rabhi fait toujours le même discours simple sincère et tellement vrai.
Il est passé récemment à une émission (sur la 5) où 3 jeunes femmes "philosophes" dont Mazarine Pingeot ont snobé (à mon sens) son discours.
Eh bien il a compris que ces dames n'avaient rien compris, a précisé quelques points et comme un sage s'est tu.
J'apprécie que vous le citiez.

Écrit par : Arécol | 30/10/2014

Comme je n'ai pas la prétention d'être parfait, ni supérieur a quiconque.
A l'image de chaque être humain je suis pas faillible est ce je peux me tromper.

Cependant !
J'ai la nette impression que ce barrage devrait être conçu pour le confort de 40 Gros Agriculteurs , guère plus au mépris de tous les autres, de la forêt, faune, flore...Et surtout grand mépris de nôtre mère nourricière à tous...la terre.

Depuis des Lustres, nos énarques, gouvernants peu en phase avec la réalité du terrain, de la vie, tout court marche a côtés de leurs godasses.

Ils devraient suivre,( ainsi que certains médias totalement corrompus par le fric, le cul, le crimes, jeux absurdes...) les judicieux conseils de Monsieur PIERRE RABHI ( Avec l'un de ses livres . Titre : VERS LA SOBRIéTé HEUREUSE".

Celui indique pour la société des pistes pour la meilleure façon de sortir, d'être heureux en phase avec la nature, faune, flore...
Autrement dit respecter la terre, l'eau etc...
Faire revenir les agriculteurs de la terre.

Respecter ceux-ci.

Car un paysan se suicide tous les deux jours.
A cause de la cupidité de quelques uns.

QUATRAIN

En Hommage au Jeune qui vient d'être tuer pour un Barrage.
Monsieur RéMI FRAISSE.

Vous étiez un jeune Homme et un bel esprit,
Vôtre triste décès ne doit pas être inutile,
Celui-ci à tout jamais ; Marquer les Esprits ;
Changer le cour des choses et être enfin utile.

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur ou Plume du Peuple)


PS : Je tiens a souligner que Monsieur PIERRE RABHI ne me connais pas, néanmoins j'admire sa sagesse en période de crise, chômage, misère...

Écrit par : DESCAMINO | 30/10/2014

Les commentaires sont fermés.