Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/01/2015

Attention ! Une macronnerie peut en cacher une autre !

macron.jpg

Sa Suffisance Emmanuel Macron

 

On s'est largement étendu sur l'amendement scélérat de la loi Macron concernant la chasse aux donneurs d'alerte et aux journalistes d'investigations. Il a pour finalité cachée, sous prétexte de défense légitime des secrets de fabrication ou de mise en marché des entreprises, d'empêcher la diffusion auprès du public de possibles malversations ou dérives de la part des entreprises. La dénonciation de scandales tels ceux du Médiator ou de l'amiante seront-ils encore possible si cet amendement est voté ? Sûrement pas. Mais le fait d'avoir dévoilé cet article bien planqué et la levée de boucliers qui s'en est suivi donne bon espoir de faire reculer ce gouvernement de cette droite sournoise.

 

Mais ce n'est pas tout. Une macronnerie peut en cacher une autre ! Et cette autre saloperie qui est dans les tuyaux, c'est le récent rejet, par la Commission des lois de l'Assemblée nationale d'une proposition de loi sur le «devoir de vigilance » des multinationales. Il s'agissait de corriger un vide juridique en impliquant la responsabilité des entreprises donneuses d'ordre vis-à-vis de leurs sous-traitants concernant les atteintes aux droits humains occasionnés par leurs activités dans d'autres pays. Exemple : les entreprises françaises qui faisaient travailler des semi-esclaves au Bangladesh, dont plusieurs centaines ont été tués dans l'effondrement de leur immeuble.

 

Le Medef comme l'AFEP (association françaises des entreprises privées), ont toujours été vent debout contre ce « devoir de vigilance ». Ben voyons... Leurs lobbies ont fait le forcing et, lors du passage en commission, les députés socialistes, ainsi qu'évidemment les UMP, se sont unis sans vergogne pour faire capoter cette disposition altruiste frappée au sceau de la justice... Prétexte : ne pas nuire à la compétitivité internationale des entreprises françaises. Ceci en s'asseyant sur les souhaits de l'opinion publique, largement favorable à une meilleure régulation des multinationales.

 

Pas de soucis de « devoir de vigilance » donc pour les grandes entreprises « françouaises » . De même, dans la loi Macron première mouture, une disposition obligeait les entreprises à gérer leurs activités « dans le respect de l'intérêt général économique, social et environnemental ». Tè ! Fumes... Supprimé cette saine disposition.

 

Le gouvernement a donc choisi de se plier aux volontés des multinationales françaises qui ne risqueront donc plus grand chose. Avec cette loi, Total n'aurait pas été emmerdé pour les dégâts causés par l'Erika...

 

C'est beau d'avoir un gouvernement socialiste...

 

Ça file surtout les boules, surtout lorsqu'on a voté pour eux...

 

Photo x – Droits réservés

Sources :http://www.bastamag.net/Le-pouvoir-exorbitant-des

 

 

**************************

 

Pour vous changer les idées :

Savourez un sulfureux Voyage

livre,chiloum

Livre classique ICI !

ou e-book  LA !

Mieux encore:

Feuilletez-le gratos ICI !

 

Les commentaires sont fermés.