Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2015

MILLIARDS à l'encan !

euros en éventail.jpg

 

Ils nous donnent le tournis avec les milliards, les milliards qu'il faut trouver pour boucler les budgets, les milliards que « doit » la Grèce, etc. « Ils » (les zélites) nous parlent de milliards d'euros ou de dollars comme un chien parle de ses puces... Mais où les prendre ces fameux milliards ?

 

Ben tiens, dans la poche des habituels cochons de payants ! En loucedé, en augmentant à dose homéopathique la CSG, à la sournoise en jouant à la marge sur la TVA ou en créant des taxes invisibles. La main sur le cœur, nos « zélites » au pouvoir nous jurent que ce n'est pas à l'ordre du jour ! Sinon, où va-t-on les prendre ces milliards ?

 

Pensons d’abord aux gros cadeaux que la Sarkozie a largement distribués à ses amis :

 

- la « niche Copé » : on exonère d'impôts les plus-values tirées de la cession de filiales possédées depuis au moins deux ans. Coût de ce cadeau aux grands patrons : de 8 à 10 milliards par an !

 

- la TVA réduite pour les restaurateurs, un cadeau formidable pour une profession qui vote comme un seul gargotier à droite quand ce n’est à l’extrême-droite : 3 milliards par an ! Et aucun (ou si peu) emploi de créé en échange.

 

Bon, on en est déjà entre 11 et 13 milliards. Ce n'est pas rien. Et après ? Eh bien, à cette somme, un gouvernement - soucieux non seulement d’assainir les finances de l’État mais aussi de mettre en œuvre la fameuse « transition écologique » - devrait ajouter le gouffre des subventions aux pollueurs.

 

Aujourd'hui en France, on subventionne trois fois plus le problème climatique que sa solution. Les secteurs polluants sont soutenus pour se développer et continuent à polluer ! Il est bon de rappeler au gouvernement que le montant total des niches fiscales « grises » s'élève chaque année à 20 milliards d'euros !

 

Pour les seules subventions à la consommation d'énergies fossiles, 6 milliards d'euros sont dépensés chaque année, principalement dans le secteur des transports ! Ces aides publiques (exonérations de taxe, TVA réduite, etc.) augmentent les émissions de gaz à effet de serre, la pollution de l'eau et de l'air, la consommation de ressources naturelles et nuisent à la biodiversité.

 

Les exemples sont nombreux :
- exonération de taxe intérieure sur l'énergie pour l'aviation (3,5 milliards d'euros dont 1,3 pour les vols intérieurs) ;
- taux réduit pour le fioul utilisé comme carburant (1 milliard d'euros) ;
- remboursement partiel de la taxe intérieure sur l'énergie aux transporteurs routiers (300 millions d'euros) ;
- défiscalisation partielle des agro-carburants (200 millions d'euros) ;
- TVA à taux réduit sur les engrais, avantages fiscaux au profit des usages fortement consommateurs de terres.

 

Voilà beaucoup de milliards à récupérer sans faire les poches des « Français d’en-bas », non ?

 

Mais il est plus facile de faire la leçon à la Grèce de ces « malotrus de gauchistes » que de balayer devant sa porte.

 

Photo X - Droits réservés

 

Les commentaires sont fermés.