Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/12/2015

Au bistro de la toile : Tapie, cumul des mandats...

Buveurs pour net.jpg

 

 

 

Oh ! Loulle, tu tires la gueule ? Qu'est-ce qu'il t'arrive ?

 

- Ah ! Victor. Tu vois, des fois on se plaint, mais on devrait plutôt la jouer discrète lorsqu'on voit les malheurs qui frappent les autres.

 

- Ah ! Tu fais ta crise altruiste Loulle ? Tu penses à qui ? Aux malheureux qui crèvent la faim ? Aux migrants qui fuient la guerre ? Aux vieux qui fouillent les poubelles pour bouffer ?

 

- Plus poignant Victor. Je pense à ce pauvre Tapie. Un homme qui a tant fait pour son pays et qui se trouve ruiné par une décision de justice... Pauvre malheureux, va... Tè ! Je crois que je vais faire une souscription dans mon rade pour lui venir en aide.

 

- Je reconnais bien là ton grand cœur Loulle. Tè ! Je vais être le premier souscripteur : je mets un grand coup de pied au cul, et en plus un grand éclat de rire !

 

- Tu me réconfortes Victor. Ce pauvre homme avait bénéficié d'un très rigoureux jugement privé lui octroyant plus de 400 millions d'euros de bel et bon argent sorti de nos poches de contribuables. Et voilà que quelques juges gauchistes osent remettre en cause l’honnêteté de ces « arbitres » privés. Ils détruisent l'excellent travail de ce tribunal arbitral, pourtant reconnu et accepté par des gens aussi intègres que Christine Lagarde, patronne du FMI et même Nicolas Sarkozy, le plus grand président (1m 58) que la France est connu. « Je suis ruiné de chez ruiné, victime d'un complot. On me sacrifie. On me demande des sommes astronomiques que je n'ai pas», geint le pauvre Tapie. Enfin, il a bien dû en planquer un peu quelque part aux îles Caïman ou à Singapour. Une poire pour la soif pour ses vieux jours. Ne serait-ce que les 45 millions qui lui ont été octroyés pour « préjudice moral ».

 

- « Dura lex, sed lex » Victor. Cette Justice a aussi frappé une femme qui a tué son homme. Tu te rends compte Victor : elle a tué son seigneur et maître. Sous prétexte que depuis 40 ans, cet incompris la battait, la menaçait quotidiennement de mort, abusait de ses filles. Enfin tout de même, est-ce une raison pour le tuer ? Les femmes, c'est comme les poulpes : plus tu les bats, plus elles sont tendres. Mouais... Je dis ça pour déconner, t'as bien compris.

 

- Elle a pris 10 ans la pauvre femme... Á rapprocher de la mansuétude de la Justice concernant le « brave docteur Bonnemaison » qui a « aidé » une dizaine de vieux à passer l'arme à gauche.

 

- Allez, changeons de sujet. Tiens, on va voter dimanche. Je croyais qu'il y avait une loi interdisant le cumul des mandats. Pourtant...

 

- Pourtant, mon cul ! L'interdiction du cumul, on s'y assoit allègrement dessus. 107 députés et 51 sénateurs sont candidats aux élections régionales 2015... Si ce n'est pas se foutre de notre gueule, ça y ressemble. Il y a ceux qui, aujourd’hui, ne sont que député ou sénateur. Ils sont 40 là (27 députés, 13 sénateurs). Pour ceux-là, pas de problème puisque la loi les autorise à cumuler un mandat local à celui de représentant de la nation au Parlement. Et puis il y a les 84 parlementaires restants : 58 députés et 26 sénateurs cumulent déjà un autre mandat local, le plus souvent au sein d’un conseil municipal. Ils devront, s'ils sont élus président ou vice-président de Région, abandonner un mandat.

 

- Il y en a qui vont faire la gueule ! Allez, à la nôtre ! Et à celle de ce « pôvre » Bernard Tapie.

09:13 Publié dans humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tapie, cumul des mandats

Les commentaires sont fermés.