Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/12/2015

Pour qui veaux tétons ?

bulletin de vote.jpg


"Les français sont des veaux qui croient aux étiquettes dont les hypocrites et les fourbes se servent pour maquiller leurs programmes toxiques et frelatés : ils ne jugent pas les idées, les contenus, le fond, mais leur mise en scène, la forme et son spectacle". De Gaulle

 

Bon. Il n’empêche que dimanche, il faudra bien aller voter. Pour la droite ? Pour la gauche ? Je viens d’entendre Vals conjurer le « peuple de gauche » de voter sans états d’âme pour la droite. Et quelle droite ! Mouais… « Il vaut mieux prendre ses désirs pour des réalités que de prendre son slip pour une tasse à café » lui a répondu, avec toute la saveur de son verbe, François Maurel !

 

J’ai la chance d’être « du bon côté du Rhône », la rive droite d’Avignon. Je vais donc pouvoir voter pour ceux que j’ai choisis au premier tour : la liste de gauche Onesta fusionné avec celle de la socialiste Carole Delga. Je n’aurait donc pas à risquer le dégueuli en buvant le café dans mon calbar… Si j’avais vécu de l’autre côté du pont 800 mètres), j’aurais eu le choix entre Estrosi et Marion Maréchal(nous voilà)-Le Pen. Estrosi, Marion Maréchal Le Pen, c’est « bonnet blanc et blanc bonnet » comme disait le truculent communiste Jacques Duclos (à l’époque où le PC représentait quelque chose). Eh bien si c’était le cas, je serais allé voter mais j’aurais mis les deux listes en les barrant d’un énorme « MERDE ». Vote nul, mais « A voté » ! Parce que la droite et la gauche, ce n’est pas pareil.

 

Pour être « de droite » radicalement, il suffit de se laisser aller. C'est une pente. C’est la facilité. Les idées de droite sont dans la satisfaction immédiate. C'est oui ou non. C'est les immigrés dehors, tout de suite, et non aux impôts, tout de suite, etc.

 

Être « de gauche » et démocrate, au contraire, demande un effort. Ça n'est pas instinctif, c'est le fruit d’une réflexion, une construction intellectuelle. Et c’est un effort de tous les jours. Être de gauche, ou d'une droite antifasciste et respectueuse des droits, ce n'est pas forcément être meilleur, plus gentil, plus humain. C’est surtout être moins kon. C’est penser les phénomènes dans leur histoire et n’approuver que les décisions politiques qui, à terme, ne rendent impossibles ni le progrès des libertés ni l’amélioration du « vivre ensemble ».

 

Voilà. Alors allons voter. Sans illusion mais parce que c’est un droit essentiel pour lequel nos anciens ont combattu, auquel la plus grande partie de la population du monde n’a pas accès, que voudrait nous enlever les fascismes bruns et verts qui nous guettent.

 

Ah! Là, quoi au bar !

 

 Illustration X - Droits réservés

Commentaires

...et après, AÏE ! au lit...

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 11/12/2015

...teng! Je te plains, toi qui va devoir choisir entre sida et syphilis!

On va boire pour oublier...

Ah! Là, où est le bar

Écrit par : victor | 12/12/2015

Les commentaires sont fermés.