Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/01/2016

DIEUX ODIEUX. VOS PAPIERS !

charlie hebdo un an après la tuerie.jpg

 

 

Il lui faut des adorateurs

Des pleutres, des flagorneurs,

Des curés, des Y-ment castrateurs

Il se fout des gens en pleurs

Il jouit de semer la peur,

Les cris, la mort et la fureur,

Il se branle devant la douleur,

Prend son pied devant le malheur

Et éjacule devant l'horreur.

Mais il court toujours le tueur.

 

DIEUX ODIEUX. VOS PAPIERS !

 

Il est mâle, plein d'arrogance,

M'as-tu-vu jusqu'à l'indécence

Bâtard de la démence

Et de l'ignorance.

Il ne veut pas que l'Humain pense

Ni raison, ni intelligence

Il leur préfère l'obéissance

La soumission, la pénitence

Qu'il impose par la violence.

Opposons-lui la Résistance.

 

DIEUX ODIEUX. VOS PAPIERS !

 

Mais dieu, c'est qui, c'est quoi ?

L'expression de l'angoisse d'un grand singe aux abois

Lorsqu'il prit conscience de son sort

En découvrant la Mort.

Il inventa alors pour conjurer sa peur

La vie après la vie et des dieux protecteurs :

La terre, l'air, le ciel, les arbres, l'eau, le feu

Le courroux de la foudre, le culte des aïeux.

Enfin le dieu unique, dictateur solitaire

Vint semer le malheur sur la Terre.

Avec lui sa cohorte de profiteurs perfides,

Manipulant les peurs pour leurs besoins cupides.

Croire n’importe quoi, croire n’importe qui !

Surtout ne pas penser ! Trop dangereux Kiki !

De la pensée naît l’inquiétude.

Pas confortable l’inquiétude !

Faut-il avoir vraiment un Q.I. de mérou

Pour croire en vous, curés, imams, rabbins, gourous

Qui vous précipitez sur la misère humaine

Comme mouches à merde sur des fruits de bedaine.

Vous confisquez la Vie, vous promettez le Ciel

Votre esprit est tordu, votre voix est de fiel,

Partout où vous passez agonise l’espoir,

Vous mettez la Raison, toujours, sous l’éteignoir.

Votre fond de commerce, votre sale bizness,

N’est que l’exploitation de l’insigne faiblesse

Et la crédulité de gens déboussolés

Prêt à tout abdiquer pour être consolés.

Pour vos sombres desseins, toute détresse est belle,

Vous êtes des machines à laver les cervelles.

Alors vous générez des armées d'abrutis,

Tarés congénitaux et crétins convertis,

Étant « soldats de dieu »ils se permettent tout,

Massacrant pour la gloire de leur grand manitou.

Ô toi, Humain mon frère, que l’existence angoisse,

Fuis comme le sida leurs sinistres paroisses

N’écoute pas la peur et fuis tous ces menteurs

N’écoute pas tous les profiteurs de la peur

Surtout ne crois en rien, rejette toute foi

Que le doute, toujours, soit ton ultime Loi.

Puisque tu n’y peux rien, puisqu’au bout de la Route

Inconnu ou néant apaiseront tes doutes.

Puisque tu n’y peux rien, attends sans peur la mort

Goûte plutôt la Vie sans pleurer sur ton sort.



Dieux,

Si vous êtes aux cieux,

Restez-y !

 

 

 

Commentaires

Avec une parution comme celle-là, il ne serait pas étonnant qu'il y ait des réactions. Attention de ne pas aller trop loin. La liberté d'expression a des limites qu'il serait inconscient et dangereux de franchir.

"Il n'existe que deux choses infinies: l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue."

Écrit par : L'agace | 07/01/2016

Les commentaires sont fermés.