Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/07/2016

Ils ont censuré la chanson de Craonne !

bataille de la Somme Tommies.jpg

 

Je viens d'entendre sur France-inter que la « Chanson de Craonne » a été censurée au cours des commémorations de la pire boucherie de la « Grande guerre », la bataille de la Somme (500.000 morts dont 20.000 morts Britanniques le seul premier jour).

 

« Plus que les charges qui ressemblent à des revues, plus que les batailles visibles déployées comme des oriflammes, plus même que les corps à corps où l’on se démène en criant, cette guerre, c’est la fatigue épouvantable, surnaturelle, et l’eau jusqu’au ventre, et la boue et l’ordure et l’infâme saleté. C’est les faces moisies et les chairs en loques et les cadavres qui ne ressemblent même plus à des cadavres, surnageant sur la terre vorace. C’est cela, cette monotonie infinie de misères, interrompue par des drames aigues, c’est cela, et non pas la baïonnette qui étincelle comme de l’argent, ni le chant du coq du clairon au soleil ! » écrit Henri Barbusse dans « Le feu, journal d’une escouade ».

Eh oui, la guerre, ça pue le sang, la merde, la peur, la mort...

La guerre, c'est l'ombre omniprésente de la mort. De celle qu'on donne comme de celle qu'on redoute.

La guerre, ça sent la poudre qui excite, mais ça sent surtout la sueur aigre de la trouille, la merde du camarade qui se chie dessus, l'odeur doucereuse et écœurante du cadavre qui gonfle au soleil puis dont le ventre éclate, libérant la tripaille putride où grouillent les vers.

La guerre, c'est le désespoir du camarade touché et qui attend des secours qui ne peuvent venir.

La guerre, c'est l'égoïsme salvateur, primordial qui vous fait penser - lorsque votre voisin d'attaque tombe à côté de vous, haché par une rafale ou la tête explosée par une roquette – qui vous fait crier dans votre pauvre tronche: « ouf, c'est lui, c'est pas moi! »

La guerre, ce sont les cris de douleur du camarade touché, les hurlements et les sanglots, les aboiements somme toute rassurants de la vieille bête d'adjudant qui hurle ses ordres.

La guerre, l'embuscade, c'est le corps qui s'efforce de se rétrécir au delà du possible, qui voudrait s'infiltrer dans le plus petit interstice, qui voudrait se fondre dans la boue de la tranchée, la caillasse du djebel ou la vase de la rizière.

La guerre, ce sont les ongles qui se crispent sur la terre à chaque rafale qui vous cherche, qui va vous trouver. C'est la haine de l'autre, de celui qui veut votre peau. C'est le doigt qui ne relâche plus la détente de votre fusil dérisoire.

La guerre, c'est de la merde.

 

Pendant la grande boucherie 14-18, les profiteurs et fauteurs de guerre se la faisaient belle. Les grands boulevards de Paris affichaient une vie trépidante; les théâtres, les brasseries, les cafés concerts, les boites de nuits étaient pleins de fêtards…

 

Pendant que les Français Schneider, De Wendel et autres faisaient discrètement la bringue avec leurs homologues, rivaux et…amis allemands Krupp, Thyssen et autres fabricants de choses en aciers bien pointues, bien aiguisés, qui entrent dans les viandes, qui labourent les chairs, qui brisent les os, qui éclatent les crânes, qui arrachent les yeux, qui explosent en beaux feux d’artifices de mort, la France d’en-bas s’étripait avec l’Allemagne d’en-bas. Pour le plus grand profit des précédents.

 

La droite la plus bornée, la plus avide, la plus lâche se lâchait, se goinfrait, s’engraissait, se tapissait la tripe de sauces chaudes et onctueuses pendant que les « pauv’cons » et les « sans-dents » se faisaient trouer la viande. C’est cette même droite que l’on retrouvera parmi les vichystes, les patrons et les collabos en 40 pendant que les cocos, au coude à coude avec la droite républicaine gaulliste, se battaient. C’est cette même droite sans vergogne, cupide, inculte, avide, pleine de morgue, qui envisage sans vergogne de s’allier aux collabos du F.Haine

 

« La guerre est « l’art » de faire s’entretuer des gens pauvres, qui ne se connaissent pas, au profit de gens riches qui, eux, se connaissent… ». Cette maxime à la véracité sans cesse renouvelée à travers les époques a été superbement illustrée par cette chanson qui marque le désespoir, la résignation mais aussi la révolte de ceux qu’on envoyait à l’abattoir pour rien, sinon transcender la connerie humaine, seule approche que l’on puisse avoir de l’infini…

 

Alors la voilà la Chanson de Craonne, symbole de la révolte des « poilus » sacrifiés pour rien et osant le dire.

 

La chanson de Craonne

 

Quand au bout d'huit jours le r'pos terminé

On va reprendre les tranchées,

Notre place est si utile

Que sans nous on prend la pile

Mais c'est bien fini, on en a assez

Personne ne veut plus marcher

Et le cœur bien gros, comm' dans un sanglot

On dit adieu aux civ'lots

Même sans tambours, même sans trompettes

On s'en va là-haut en baissant la tête

 

- Refrain :

Adieu la vie, adieu l'amour,

Adieu toutes les femmes

C'est bien fini, c'est pour toujours

De cette guerre infâme

C'est à Craonne sur le plateau

Qu'on doit laisser sa peau

Car nous sommes tous condamnés

C'est nous les sacrifiés

 

Huit jours de tranchée, huit jours de souffrance

Pourtant on a l'espérance

Que ce soir viendra la r'lève

Que nous attendons sans trêve

Soudain dans la nuit et le silence

On voit quelqu'un qui s'avance

C'est un officier de chasseurs à pied

Qui vient pour nous remplacer

Doucement dans l'ombre sous la pluie qui tombe

Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes

 

- Refrain -

 

C'est malheureux d'voir sur les grands boulevards

Tous ces gros qui font la foire

Si pour eux la vie est rose

Pour nous c'est pas la même chose

Au lieu d'se cacher tous ces embusqués

Feraient mieux d'monter aux tranchées

Pour défendre leur bien, car nous n'avons rien

Nous autres les pauv' purotins

Tous les camarades sont enterrés là

Pour défendr' les biens de ces messieurs là

 

- Refrain :

Ceux qu'ont le pognon, ceux-là reviendront

Car c'est pour eux qu'on crève

Mais c'est fini, car les trouffions

Vont tous se mettre en grève

Ce s'ra votre tour messieurs les gros

De monter sur l'plateau

Car si vous voulez faire la guerre

Payez-la de votre peau

 

 

 

 

 https://www.youtube.com/watch?v=z-yRaEYQNQs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Bonjour ! AMI et POTE VICTOR.

Hé ! Cela recommence pour la super censure.
Que j'emmerde a pieds, Cheval, et Trottinettes et Corbillards ....

Alors ! je vais m'y prendre en 2 fois. D'abord les poèmes ensuite les commentaires.

P : 48 De mon 101 Recueil de Facture Classique et qui porte le titre de " LE TéNéBREUX ".

INUTILE et DéRISOIRE ( Aux oubliés du 18 BRUMAIRE 1789) et toutes les saloperies infâmes de GUERRE.

Dans quel plis du COSMOS ou recoin de l'espace,
Et quelle GALAXIE, au bout de quelle impasse
Ou s'engouffre dans le trou noir ?
Quel nouveau CANAAN et sa terre promise
Au sublime décor à notre âme insoumise
Réside au fond de l'entonnoir?


Un futur PARADIS entrevu dans un rêve,
Par ADAM délaissé, mais habité par EVE
Perdu dans le vaste UNIVERS?
Une MER toujours bleue à l'onde parfumée
La terre revenue au temps de PROMéTHéE.
Réplique d'un ciel à l'envers?


Où l'homme ( ET LA FEMME) vivrait sans COURONNE ni TITRE
Une vie éternelle avec son libre arbitre
ET LE POUVOIR DE DIRE " NON " ?
Puis maudirait TOUJOURS la GUERRE et la FAMINE,
Les TYRANS d'autrefois ( et d'aujourd'hui) dont la gloire culmine,
Pour OUBLIER jusqu'à leur Nom ?



O ! Frères ( SOEURS) disparus, inconnus où célèbres
Rejetant de CONCERT la MORT et les Ténèbres
PRENEZ LA ROUTE sans ROULIS !
Que le DESTIN vous PORTE EN SA NEF INCONNUE
Vers une autre planète aux confins de la Nue ( Car celle-ci est nasse par la faute des hommes
Où les MALHEURS SONT ABOLIS !

Nicolas Descamino

P : 33 De mon enième Recueil de Facture Classique qui porte le titre de " TRISTESSE ".
Qui a fait l'objet d'un timbre etc... ( QUATRAINS)

Un Mythomane et vachement affabulateur qui aime trop la publicité et le paraître POUR RIEN dont je tairais le nom, pour ne pas lui faire davantage de publicité, un Philosophe de l'amidon et des tartes dans sa petite gueule de Fouine. Et dénoncé par le " CANARD ENCHAîNé". Car ce triste SIRE ( Qu'on voit sans arrêt dans les médias, pour construire son image de sale TROMPETTE), ami intime a PAUL BISMUTH, pour apparaître comme un héros s'est fait tiré dessus à côté par des complices. A SARAJEVO.

LA GUERRE

La terre se déchire, d'un fureur démente
Poignarde les Maisons . L' HYDRE au coeur de VAUTOUR
Abat SARAJEVO sans le moindre détour.
Les Corps, en un seul cris, broyés dans la TOURMENTE.

OU

S'abat sur GAZA, sans le moindre détour.
S'abat sur ALEP, sans le moindre détour.

Etc...

Nicolas Descamino

Écrit par : DESCAMINO | 03/07/2016

Re -Bonjour AMI et GRAND POTE VICTOR.

J'ai écris des tas de trucs ( Bonjour AMIE CLIO) sur ces saloperies infâmes de guerres inutiles.
Même une nouvelle et une pièce de Théâtre, enfin je suppose.

Tu vois AMI VICTOR.
J' ai remarqué que les enfants et les autres, se lassent des textes trop longs.
C'est pourquoi ! j'ai adopté le Quatrain et le Sonnet.

Des ALIBORONS croient que c'est facile.
Bien au contraire, c'est vachement duraille de résumer sa pensée dans un quatrain et sonnet.
Moi même, j'éprouve encore beaucoup de difficultés a dominer le sujet. Après 40 ans de labeur.
C'est un peu comme un pur sang, un étalon indomptable.
Cela permet de découvrir l' âme d'un pays. Vu que mes neurones ont zappé l'espagnol et l'italien.
Tu le sais , malgré la ( ZONZON) j'ai beaucoup voyagé a travers le Monde. Et c'est curieux, a chaque fois, je découvre la laideur et l'envers de la vie.

J'aime la " SUISSE". Cependant j'ai découvert que toutes les GUERRES ont été orchestré par les NANTIS, POSSéDANTS, par l'intermédiaire des BANQUES SUISSE.
Contrats, Factures etc... Pour L' ACIER... Par les deux camps, les belligérants.Qui se rencontraient par l'intermédiaires d'émissaires.
C'est proprement ahurissant, et même davantage.

UNIQUEMENT POUR LE POUVOIR, DOMINER L' AUTRE ET SURTOUT POUR LE VEAU D'OR.
C'est DINGUE.

Alors les NANTIS, avec la complicité des hommes politiques, médias, justice...
Envoient des millions d'hommes se faire massacrer pour des guerres stupides, et sans le moindre sens.

SINON ! la possession, et la HAINE de L ' AUTRE.

Alors ! qu'on devraient s'aimer les uns et les autres.

Car le PARADIS est sur TERRE. PAS EN HAUT.
Mais c'est aux HUMAINS de le construire.

Moi ! si c'était PAPE, Président ou ROI. ( Ce qui est impossible, car je n'aime pas du tout commander, je n'aime que les suggestions).
Je m'occuperais nuit et jour du bien être de mon peuple.

Depuis des LUSTRES( Siècles) c'est tout l'inverse qui se produit.
Ou est l'intelligence des humains dans le foutoir, cet ENFER.
Ils ne pensent qu'à leur ego, pouvoir et s'en mettre plein les poches. C'EST TOUT !

EX : Concret.
A RABAT au MAROC, sur la côte il y a plus de 3 MILLIONS DE PERSONNES, qui vivent sans eau ni électricité.
Au VATICAN, escroqueries innombrables, crimes, viols sur des enfants innocents, des Anges.
En FRANCE le Chômage galope et la misère n'a jamais été aussi grande.
Idem pour l'Italie, Espagne...

C'est POURQUOI je ne suis pas du tout contre les DéSERTEURS, a l'image de MONSIEUR BORIS VIAN.

Par contre, bien que se soit non violent, je suis pour rester VIGILANT ; et puis pour moi, cela m'est impossible de rester sans réagir, devant un acte injuste.
J'ai un principe : Tu me respects, je te respectes, et même davantage.
Si tu n'as aucun respect pour moi, c'est automatique, c'est un GRAND coup de boule et d'autres trucs dont j'ai le secret. Donnés par des bons professeurs et la rue.

Écrit par : DESCAMINO | 03/07/2016

Bonjour ! AMI ET GRAND POTE VICTOR.

Je me répète, comme un vieux con.
Tu le sais AMI VICTOR je n'ai pas la prétention d'être parfait, ni supérieur a quiconque. ( Je suis à l'inverse de MonSAIGNEUR et son éminence Cardinal André Vingt Trois DE NOTRE DAME DE PARIS avec le hochet de la légion d'honneur, comme tous les plus 70 complices a PAUL BISMUTH, et inculpés dans les batteries de Casseroles Judiciaires de leur maître, et tous les NONCES de FRANCE et NAVARRE, pour qu'elle mérite ? Comme je n'en vois aucun, chaque jour je me pose la question).

Ce despote de la foi Catholique LE CARDINAL ANDRé VINGT TROIS, ose prétendre que son intelligence et nettement supérieure aux femmes. Et même a DIEU.

MOI ! j'ai la prétention unique d'être très imparfait, cependant ! j'essaye chaque jour, bien que ce soit pas toujours évident , de gommer ces imperfections qu'il y a dans chaque être humain.

Il y a que les fêlés du BOCAL, pour affirmer cette fausse supériorité, ou des faiseurs de Guerre. Comme un certain ADOLF.

JE N' AIME QUE LA SIMPLICITé et L' INTELLIGENCE QU' IL Y A DANS CHAQUE êTRE. BONTé etc...

CE QUI EST FAUX. ( La supériorité du DESPOTE ANDRé VINGT TROIS, dont on peut admirer la minceur sur ma page FACEBOOK.

LA GAMELLE EST SUPER BONNE POUR LUI.

Un article parut en 2008 dans le très très bon journal LE MONDE, le meilleur pour être informé.
Un entre filet, afin de pas faire peur aux Hommes.
Prouve, pour une enquête scientifique, mené sur DIX ans.

QUE L' INTELLIGENCE des FEMMES est SUPéRIEURE a celle des HOMMES de 12 %

Pan dans les dents de ANDRé Vingt Trois, et a tous les NONCES, Machos etc...

QUATRAIN

14- 18 - 194O...
Au peuple Irakiens, Palestiniens, Kurdes etc...

Sans fin le CANON tonne avec un bruit d'orage,
Ou
Sans fin les BOMBES tonne avec un bruit d'orage,
La tranchée est l'abri peu sûr du Fantassin.
Chacun est une proie et peut-être assassin
C'est une LOTERIE au LUGUBRE TIRAGE !

Nicolas Descamino

LES CHAROGNES SUPéRIEURS

Je n'aime pas du tout ceux qui se croit Supérieur.
Et affirme celle-ci, sans la moindre VERGOGNE.
Qui considère les gens, comme inférieur.
C'est eux qui sont que de misérables CHAROGNES.

Nicolas Descamino

Écrit par : DESCAMINO | 04/07/2016

Les commentaires sont fermés.