Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/08/2016

NUCLEAIRE. Projet CIGEO : c'est mal barré à Bure !

NUCLÉAIRE :

INACTIFS AUJOURD'HUI

RADIOACTIFS DEMAIN !

 

 

Pfft ! Pas facile de faire des trous pour planquer sa merde, qu’il doit se dire le patron de l’ANDRA (agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs). En effet, en date du 1er aout, le Tribunal de grande instance de Bar-le-Duc a ordonné à L’Andra non seulement de stopper les travaux de défrichements entamés sur les lieux du projet, mais encore de remettre les lieux, en l’occurrence un bois) dans son état primitif sous peine de contrainte. En voilà une nouvelle qu’elle est bonne ! Ils se battent les gens de l’Est ! Et ils ont bon espoir d’arrêter cette horreur que serait CIGEO, le site conçu par les têtes d’œuf nucléocrates pour planquer sous le tapis toutes les saloperies issues de l’industrie nucléaire.

Les nucléocrates n’ont pas choisi le site de Bure sur le critère technique de sa structure géologique, ce qui aurait été au moins scientifiquement honnête, mais sur un critère « d’acceptabilité par la population » ! Une population, ou plutôt des élus, des collectivités locales achetées à grands coups de subventions.

En d’autres temps, il a été question d’implanter cette poubelle nucléaire près de chez moi, à Marcoule, sur les rives du Rhône, dans le Gard. Choix géologiquement aberrant mais population déjà bien conditionnée. Je suis fier d’avoir – bien modestement – un peu contribué à ouvrir les yeux des populations locales anesthésiées par des décennies de « culture nucléaire ». Ceci en alertant une puissance locale, celle des vignerons des Côtes-du-Rhône à ma manière, celle des mots :

 

Plutonium, Plutôt nie Homme, Plus tôt gnome…

 

Voilà des décennies qu’est tombé le Malheur

Dont le souffle puant se nourrit de nos pleurs,

Son nom d’alors était " Énergie nucléaire ".

Sous son masque civil, elle était militaire.

Ce qu’On nous promettait, c’est l’Électricité

Qui moderniserait les bourgs et les cités

Alanguies au soleil parmi la farigoule,

À deux pas de Bagnols, sous la Dent de Marcoule.

Derrière elle pourtant se camouflait La Bombe

Effroyable Moloch, pourvoyeuse de tombes.

Les servants de l’atome jouaient à pleines orgues

Le grand air du Progrès, sûrs d’eux et plein de morgue,

Promettant aux crédules des villes et des champs

Opulence, bonheur et futur alléchant.

Leurs machines de fer éventrant nos garrigues,

Ils ont détruit nos vins, nos olives, nos figues.

Des terres étripées, des collines rasées,

Bientôt surgit l’Usine par l’État imposée

Elle jeta aux Veaux du foin et du travail,

Endormit leur bon sens, puis en fit des cobayes.

Nul ne se rebellait, car tous étaient repus,

Nul ne réfléchissait grâce à l’argent qui pue.

On déversa sur eux un prodigieux pactole,

Avec quoi ils bâtirent des routes, des écoles

Dans toute la vallée, des chantiers s’élevaient

Le béton, la ferraille et le goudron pleuvaient.

Alors les Marcoulins, insidieusement

En confortant les Veaux dans leur aveuglement,

Mirent à leur profit la voie électorale,

Pour investir partout la chose communale.

Bientôt dans chaque bourg et dans chaque famille

Des hommes et des femmes, en franchissant les grilles

De l’Usine de Mort pour gagner leur pitance

Laissèrent au vestiaire bon sens et conscience.

Quand la population perdit tout sens critique

On appela cela « la culture atomique ! »

Culture de mensonge, de dissimulation,

D’achat des consciences, d’actions sans précautions.

On fit G1, G2, G3 On fit Phénix,

Merveille cocardière au pays d’Astérix

Qui devait nous donner enfin l’indépendance

Énergétique et donc la Grandeur, la Puissance.

On fabriqua surtout beaucoup de Plutonium

Ce produit de l’Enfer, disons plutôt "Nie Hommes",

On fit de l’Uranium et autres noms en Ium

Des jouets pour savants atteints de delirium.

On en trouve partout, depuis les eaux du Rhône

Jusque dans les produits de l’ardeur vigneronne.

Mais le peuple s’en fout, endormi par le fric

Que dégueule à foison la mafia atomique…

« Pourquoi donc se gêner se dit-on en haut lieu

Personne ne dit rien, utilisons au mieux

Le site de Marcoule ! » Et donc ainsi fut fait.

Il y eut çà et là quelques cris étouffés

Faisant se goberger les sinistres canailles

Partisans des folies dites : "Rapport Bataille "

Un texte projetant d’implanter sous nos terres

Une terrifiante Poubelle Nucléaire.

On vit venir l’ANDRA, experte ès mensonges

- Questionnez à La Hague ceux que le cancer ronge -

Comme il ne fallait pas effrayer le gogo

La terrible Poubelle fut baptisée "Labo"…

Bien sûr, ça fait moins peur, ça fait même coquet :

Quelques laborantines, pourquoi pas des bouquets !

Mais en fait, dans l’esprit des sinistres guignols,

Il s’agit d’enfouir au tréfonds de nos sols

Les déchets nucléaires les plus radioactifs,

Le danger absolu, sans fin, définitif,

Valant danger de mort pour tous nos descendants

Non pas pour cent années, mais pour trois cent mille ans !

En attendant d’avoir les autorisations

La mafia nucléaire conforte ses positions :

Elle installe Mélox : du plutonium par tonnes,

Elle fond du métal pollué par l’atome

Et brûle des déchets toujours radioactifs

Qui, partis en fumée, retombent sur nos pifs

Ainsi que sur les vignes de la Côtes-du-Rhône…

Vignerons, en étant aujourd’hui inactifs

Qui donc boira demain vos vins radioactifs ?

Quelques vieux cancéreux tracassés des neurones ?

Honte sur ces élus à l’épais crâne obtus

Engraissés aux dépens de leur pays vendu,

Salauds aux fronts de bœufs vautrés dans un argent

Gagné sur le malheur et sur la mort des gens.

Parents, quand vos enfants, crevant de leucémie

Verront bien que vous êtes leur pire ennemi

L’œil de Caïn, sur vous, sortant de leurs yeux morts

Fera de votre vie un enfer de remords.

 

VictorAyoli

 

 

 

Les commentaires sont fermés.