Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/03/2017

Au Bistrot de la Toile : « La France qu’on assassine » !

chimulus bistro copie.jpg

 

- «… c’est la Fraance kon assassiiine,

La Rapiiiine. »

- Fatche, Loulle, t’as un bel organe !

- Ouais, je sais, ta femme me l’a déjà dit.

- Je parle de ton organe vocal, bougre de nifle. Pour le reste, elle n’a pas besoin d’ersatz.

- Eh ouais. Je chante comme braille sur toutes les ondes le forcené de la Sarthe, l’assassiné qui gueule encore. Il devait bien abandonner la course à l’échalote présidentielle s’il était bien mis en examen, non ?

- Eh, Loulle, en matière politicarde, la parole n’est jamais définitivement donnée, seulement prêtée. Mais il n’empêche que l’attitude outrancière, lamentable de ce deuxième série B est une honte pour le pays. Si tentative d’assassinat il y a, c’est celle de la Justice par deux candidats à la plus haute fonction. Fillon et sa complice Le Pen voudraient bien que la Justice soit à leur botte. C’est la marque de tous les fascismes. Et ce faisant, Fillon se met au même niveau que la patronne du F.Haine. Le Grand, dont il ose évoquer les mânes « Imagine-t-on De Gaulle mis en examen… » doit faire le ventilateur dans sa maison de campagne six pieds sous terre !

Il est sans vergogne ce type, et sans fierté. Il est en train de foutre en bas son mouvement politique, qui n’a jamais été mon ballon de rouge, mais qui a sa place dans une démocratie. D’ailleurs, les passagers du Titanic ripoublicain cherchent des chaloupes et bientôt les rats vont quitter le navire. Beau résultat pour le « collaborateur » de Sarko. La collusion d’intérêt entre Fillon et Le Pen donne à ce terme de « collaborateur » une drôle de connotation en l’occurrence…

- Bof. Laissons-les dans leur bauge. Et puis, c’est une tradition dans ce parti. Si t’es pas mis en examen, t’as aucune chance. C’est en quelque sorte un rituel de passage ! Moi, Victor, y a un truc que je ne comprends pas, c’est cette attitude poulidorienne des candidats à cette présidentielle décidément pittoresque. Ils n’aspirent pas à la première place, mais à la seconde seulement ! Comme s’ils avaient admis, intégré, accepté l’inéluctable victoire de Le Pen au soir du premier tour ! C’est incroyable comme attitude, non ?

- T’as raison Loulle. Personne n’attaque le F.Haine avec la vigueur qui serait nécessaire. Personne ne parle de son programme bâti sur des mensonges : le programme social volé à Mélenchon et qui ne sera évidemment jamais mis en oeuvre, une sortie de l’Europe qui renverrait la France au niveau du Montenegro. Personne, ou pas grand monde, ne souligne les magouilles de cette PME familiale qui prospère sur les embrouilles. Personne ne met en évidence que c’est chez les quelques élus de ce parti que l’on trouve le plus de « mis en examen ». Personne ne met en garde contre le bouton nucléaire mis dans les mains de la fureure. Comme si c’était une fatalité, une sorte de « punition » envoyée par les foudres divines. C’est dingue.

- Ce serait à la gauche de batailler sur ces thèmes, ce serait à la gauche de disputer la première place, en profitant du fait que la droite se vautre dans la merde et se ridiculise. Mais la gauche se carcagne dans des bagarres de cour d’école…

- …alors qu’elle a effectivement une chance unique d’accéder au pouvoir. Et qui ne se représentera pas de demain. Mais tant Hamon que Mélenchon n’ont pas cette volonté, cette ambition. Ils se contentent de vouloir être les petits caïds de leur quartier. C’est lamentable Loulle. Unis, ils font gagner la gauche, la vraie. Séparés, ils détruisent tout cet espoir du peuple de gauche.

- Et ils laissent la main à qui ? Au représentant des banques.

- Eh ouais… Les banksters, comme les Bilderberg d’ailleurs, avaient choisi Fillon, mais en plan B, ils propulsent Macron.

- Celui-là, il fait même sa pube sur les maillots des rugbymen écossais ! Allez, à la nôtre !

 

macron tee shirt rugby.jpg

 


Illustrations: Chimulus et photo X - Droits réservés

Les commentaires sont fermés.