Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/04/2017

C'est aujourd'hui qu'on gouverne la France ! VOTONS !

vote.jpg

 

Votez Mariçois Fillopen !

 

Approchez ! Approchez ! Barjottes, barjots.

Vous aimez les promesses ?

Oui !

Vous aimez les mensonges ?

Oui ! Euh ! Pas trop…

Vous voulez du pouvoir d’achat ?

Oui !

Moi non. Moi non plus.

Vous aimez le chômage ?

Oui… ? NON !

Moi oui. Pas tant que moi : ça fait baisser les salaires.

Vous aimez le flicage généralisé ?

Oui… ? Euh ! NON !

Vous aimez les banksters qui vous font les poches ?

Oui… ? Euh ! NON !

Vous exécrez la Liberté, l’Égalité, la Fraternité ?

Votez Mariçois Fillopen !

Vous souhaitez foutre en l'air ce qui reste des services publics ?

Vous souhaitez partir à la retraite à 75 ans ?

Vous souhaitez payer plus chers vos médicaments ?

Votez Mariçois Fillopen !

Vous détestez la Sécurité Sociale et vous préférez le tout sécuritaire ?

Votez Mariçois Fillopen !

Vous êtes pour des interventions militaires diverses et variées (Syrie, Iran après Afghanistan et Libye) ?

Votez Mariçois Fillopen !

Vous pensez que la laïcité telle qu'elle existe actuellement ne fonctionne pas ?

Vous êtes pour plus de place des conceptions religieuses dans la vie politique ?

Vous acceptez de vous mettre à plat ventre devant les fonds de pensions et les banques ?

Votez Mariçois Fillopen !

Vous aimez les vautours du MEDEF ?

Votez Mariçois Fillopen !

Vous voulez des flics partout et de la justice nulle part ?

Vous voulez vous faire endoffer pendant cinq ans ?

Oui… ? Euh ! Non, pas trop…

Alors VOTEZ pour moi ! Non pour moi !

On vous fournira la vaseline !

 

Sinon, méditez ce texte de la Commune :

 

 

CITOYENS , CITOYENNES

 

« Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant votre propre vie, souffrant des mêmes maux.

Méfiez vous autant des ambitieux que des parvenus ; les uns comme les autres ne consultent que leur propre intérêt et finissent par se considérer comme indispensables.

Méfiez vous également des parleurs incapables de passer à l’action ; ils sacrifieront tout à un discours, à un effet oratoire, à un mot spirituel.

Enfin, cherchez des hommes, des femmes aux convictions sincères, des hommes, des femmes du peuple, résolus, actifs, ayant un sens droit et honnêteté reconnue.

Nous sommes convaincus que, si vous tenez compte de ces observations, vous aurez enfin inauguré la véritable représentation populaire »


Texte de la commune de Paris du 26 mars 1871

 

Photo X - Droits réservés

Écrire un commentaire