Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/10/2017

#Balancetonporc. Un porc frère Tariq ? Mais alors halal !

dessin cochons charb.jpg

 

En 2016, dans son ouvrage J’ai choisi d’être libre, Henda Ayari, ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque, relatait une agression sexuelle mais sans révéler le nom de l’homme mis en cause. C’est ce pas qu’elle a franchi le 20 octobre en révélant qu’il s’agissait de Tariq Ramadan. Depuis elle subit une violente contre-attaque sur le net. « Elle reçoit des appels anonymes et énormément de menaces sur les réseaux sociaux. Certaines personnes lui font comprendre qu’ils savent où elle habite et où sont ses enfants, assure son avocat. Tariq Ramadan a un large réseau d’adeptes et de disciples qui se manifestent via Internet ».

« Je vais vraiment avoir besoin de soutien mes ami(e) s, car en balançant le nom de mon agresseur, qui n’est autre que Tariq Ramadan, je sais les risques que j’encours…
J’ai gardé le silence depuis plusieurs années par peur des
représailles car en le menaçant de porter plainte pour le viol dont j’ai été victime, il n’avait pas hésité à me menacer et à me dire également qu’on pourrait s’en prendre à mes enfants, j’ai eu peur et j’ai gardé le silence tout ce temps.
J’en ai tout de même parlé dans mon livre dans un chapitre entier en changeant son nom, pour ne pas être poursuivie en justice pour diffamation, mais aujourd’hui je ne peux plus garder ce secret trop lourd à porter, il est temps pour moi de dire la vérité.
C’est très dur mais je me sens soulagée, j’ai ressenti le besoin de parler aussi pour toutes les autres victimes, J’espère vraiment que d’autres femmes victimes, comme moi, oseront parler, et dénoncer ce gourou pervers qui utilise la religion pour manipuler les femmes !
Je sais qu’il me tombera dessus avec son équipe d’avocats et
ses nombreux soutiens, c’est pour cela que je vais vraiment avoir besoin de vous pour me soutenir ! Car je m’apprête à traverser une grosse tempête mais je ne compte plus me taire ni faire marche arrière au nom de toutes les femmes victimes ! »

Henda

Elle explique sur son site facebook le sens de son combat :

« J’ai décidé d’écrire comme on livre un combat. Ce combat, je le mène en France depuis 2006, date à laquelle j’ai réussi à fuir le mouvement sectaire qui me détruisait peu à peu : le salafisme. Ce courant religieux fondamentaliste prône un retour à « l’islam des origines » et rejette les valeurs de notre République. Mon combat, longtemps mené dans l’ombre, est devenu public en 2015, le jour où j’ai publié deux photos de moi sur ma page Facebook. Sur la première, j’ai la vingtaine, je suis vêtue d un immense voile noir, le jilbab, ma tenue habituelle. J’ai l’air perdu. Sur la deuxième photo, toute récente, je porte un pantalon et une petite veste élégante sur un tee-shirt. Je suis tête nue. J’ai l’air heureux. J’ai accompagné ces deux photos d un long message : j’y explique mon ancienne vie de salafiste, et comment je me suis libérée de cette prison. J’ignorais alors que ces photos et ces écrits allaient chambouler ma petite vie tranquille. Ma page Facebook se mua en champ de bataille. Des milliers de personnes se l’appropriaient. La plupart utilisaient mes photos pour s’insurger contre l’extrémisme religieux et l’oppression des femmes, mais d’autres m’insultaient et me menaçaient. Alors, j’ai décidé de me raconter, sans fard et sans fioritures. De dire mon parcours, mes faiblesses, mes erreurs, mes joies et mes victoires. Parce que mon expérience du salafisme en France, mon voyage au cœur de l’enfer, est celui de trop nombreuses femmes, enfermées dans leurs voiles, niées dans leur féminité, victimes de la violence et de la perversité d’une organisation religieuse et sectaire qui les broie. C’est d’abord pour elles, ces femmes, mes sœurs, que j’écris, pour qu’elles sachent que la révolte est une solution et qu’il est possible de dénoncer l’hypocrisie et la brutalité qui animent trop souvent les défenseurs de ces intégrismes religieux. »

Le très controversé Tariq Ramadan, célèbre prédicateur salafiste, suite à la plainte de Henda Ayari, est sous le coup d’une enquête préliminaire par le parquet de Paris.

Une deuxième femme a aussi déposé plainte pour viol contre l’islamologue auprès du procureur de la République de Paris. Elle évoque un mode opératoire semblable à celui ayant piégé Henda Ayari : d’abord des échanges religieux dérapant ensuite sur des conversations d’ordre sexuel avant la prise de rendez-vous.

Une troisième femme serait sur le point de porter plainte contre « Frère Tariq », petit-fils de Hassan Al-Banna, fondateur de la Confrérie des Frères musulmans, la maison-mère des organisations islamiques contemporaines. Il est parfois désigné comme le haut responsable des Frères musulmans en Europe. D’autres le soupçonnent d’entretenir des liens avec les réseaux islamo-terroristes internationaux. Lien

 

Sources :

https://mondafrique.com/tariq-ramadan-accuse-de-viol/

https://www.amazon.fr/vérité-sur-Tariq-Ramadan-stratégie/dp/2828909417/ref=asap_bc?ie=UTF8

http://www.leparisien.fr/faits-divers/accusation-de-viol-contre-tariq-ramadan-enquete-ouverte-a-paris-24-10-2017-7352211.php

https://mondafrique.com/la-face-cachee-de-tariq-ramadan/

https://www.facebook.com/hindi.ayari/posts/10214675231620258

https://www.amazon.fr/Choisi-dÊtre-Libre-Henda-Ayari/dp/2081388189#reader_B01M4IHU0O

http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-femme-qui-accuse...

https://www.facebook.com/Lib%C3%A9ratrices-14437390959437...

https://www.closermag.fr/vecu/temoignages/henda-ayari-mar...



Illustration: merci au regretté Charb, victime de la konnerie.

Écrire un commentaire