Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/03/2018

Cette fois on y est : les barrages hydroélectriques vont être bradés aux requins du privé !

barrage tignes avec dessin titan.jpg

 

De quoi se nourrit Hulot ? Ben de couleuvre pardi ! Cette fois, c’est la privatisation des barrages hydroélectriques qu’il a annoncée à l’Assemblée nationale. Eh ! Nicololo, ça va finir par te faire mal au fondement… Son patron, Jupitounet, est finalement bien le fils putatif de Flamby : c’est en effet sous Hollande, Vals et Royal que cette konnerie totale a été décidée. Pour obéir à une injonction de cette Union européenne dont la dérive ultralibérale actuelle met en rogne jusqu’à ses plus fidèles partisans.

Dans son fumeux « programme national de réforme », le capitaine de pédalo laissait écrire : « S’agissant de l’exploitation des installations hydroélectriques, le renouvellement des concessions par mise en concurrence sera privilégié. Le périmètre des lots de barrages et le calendrier et les modalités selon lesquels ces lots seront concédés, notamment les modalités de participation des personnes publiques aux entités concessionnaires, sont à l’étude. » Les concessions en question arrivent à leur terme. Le gouvernement de Macron et Philippe exécute donc le programme de Vals et Hollande réclamé par la Commission européenne. Pourtant l’argument de la pression de la commission européenne, c’est de la bola : l’Allemagne n’a pas hésité, elle, à prendre des mesures fortes en la matière et à les faire accepter à Bruxelles, pourquoi la France n’essaie-t-elle même pas ?

Nous avons là, à portée de main, une énergie made in France qui pourrait être mobilisée pour soutenir vraiment les industries exposées à la concurrence internationale. Et qui est indispensable à la bonne marche de l’ensemble du réseau électrique français et européen. En effet le système électrique fonctionne comme un tout. Il doit fournir à chaque instant très exactement la quantité d’énergie en cours de consommation. S’il en produit moins ou plus, le système plante. Cette gestion fine est cruciale ! Les installations hydrauliques sont les variables d’ajustement du système électrique global. Car le flux de l’eau turbinée est très facile à maîtriser selon que l’on doit augmenter la puissance ou la diminuer. La machine démarre et s’arrête en quelques secondes, ce qui n’est pas le cas avec le nucléaire.

On compte plus de 2000 installations de toutes tailles dans le pays parmi lesquels une grosse centaine de barrages de grande taille, c’est-à-dire de plus de 20 mètres de hauteur. 400 barrages et centrales sont gérés par des entreprises à travers des « concessions » de longue durée. 80 % d’entre eux le sont aujourd’hui par EDF. Les autres sont essentiellement gérés par GDF Suez ou ses filiales, héritage du temps où GDF était une entreprise publique. Le gouvernement Philippe a donc décidé de brader la gestion de ce patrimoine national. C’est un pillage digne de celui de la privatisation des autoroutes. Le peuple français a payé pendant des décennies pour construire et entretenir ces installations hydroélectriques.

L’hydroélectricité, c’est une grande histoire française, celle de la « houille blanche » et de l’industrialisation des vallées de montagne. Des ouvrages pharaoniques qui redonnaient de la fierté et de la confiance en leur pays à tous ces Français qui sortaient de cinq années de malheur, de destruction et de honte. Ceux qui ont des cheveux blancs et un peu de bide se souviennent de la fierté nationale des mises en eaux des barrages de Génissiat, de Donzère, de Serre-Ponçon, de Tigne, de Bort-les-Orgues, de Naussac, etc. Actuellement, ces ouvrages sont parmi les piliers de la politique énergétique de la France. Les ouvrages hydroélectriques représentent 20 % de la puissance installée du mix électrique, ce qui est considérable. C’est 12 % de l’électricité des Français et 20 % de la production nationale d’énergie renouvelable ! C’est aussi 66 % de la capacité de pointe, c’est-à-dire un moyen de production flexible, disponible presque instantanément pour faire face à l’évolution structurelle de la consommation électrique. Et c’est tout cela que Macron veut brader au privé !

Il y a longtemps que les gros consortiums privés louchent avec gourmandise l’ouverture à la concurrence des concessions hydroélectriques françaises. Il y a longtemps que leurs lobbies dépensent des montagnes de pognon pour arriver à leurs fins : mettre leurs sales pattes sur ce savoureux gâteau national. Parce qu’elles savent que les barrages - grâce aux investissements accomplis par des générations de bâtisseurs et avec l’argent des contribuables – sont très rentables : l’excédent brut des concessions est de 2,5 milliards par an. Ce qu’on appelle la « rente hydroélectrique » est d’au moins 1,25 milliard d’euros par an. En voilà de la belle et bonne thune à se mettre dans les fouilles !

Et ce n’est pas tout. L’électricité produite par les barrages est de loin la moins chère. De 20 à 30 euros le mégawattheure, soit nettement plus compétitive que le prix de l’électricité nucléaire historique. Cet avantage profite aujourd’hui à tous les consommateurs d’électricité puisqu’il intervient dans le calcul des coûts de production d’EDF. Mais la mise en concurrence des barrages se traduira obligatoirement par une hausse du prix de l’électricité pour nous, les consommateurs finaux !

Les « partenaires privés » n’investiront pas par philanthropie mais pour tirer des profits. S’ils agissaient autrement leurs actionnaires seraient en droit de les sanctionner et d’arguer, à juste titre, de l’abus de bien social. Ce n’est donc pas leur cupidité qui doit être mise en cause mais plutôt ceux qui leur offrent ce nouveau terrain de jeu sans aucune justification. Aucune ! Personne n’imagine que les investisseurs privés viennent pour faire des investissements. Ni qu’ils seront portés à en faire si besoin est. Car lorsqu’une opération d’entretien est à l’ordre du jour cela coûte deux fois. Une première quand il faut payer les travaux et une seconde pendant l’interruption de l’exploitation. Donc l’entretien et la sécurité qui en découle seront sacrifiés sur l’autel du profit, du pognon pris dans nos poches.

Eh ! Ceux d’entre nous qui habitent en aval de ces barrages, tenez-vous aux branches, priez si vous êtes croyants ou déménagez ! Parce que vous croyez que les fonds privés veulent produire de l’électricité propre et sure ou des flots d’argent avec ces barrages ? Vous faites confiance au privé pour entretenir et investir dans l’équipement des barrages ?

Cerise sur le gros gâteau, la Commission européenne prétend interdire à EDF de postuler pour l’obtention de ces concessions !

Décidément, il va peut-être falloir les sortir, les nettoyer, les graisser… Et faudra-t-il s’en servir ?

 

Photo X - Droits réservés

Commentaires

Hé ! AMI et IMMENSE POTE VICTOR.

MERCI !

Il me semble que le Barrage de TIGNES.
Au bout du BARRAGE, a droite , c'est TIGNES les BOISSES.
Hôtel Bérardot, " LE DôME " ;jadis j'apprenais le ski a leur fille, au bout de la route en haut a droite ,c'est TIGNES.

A côté de Tignes les Boisses, j'ai planqué des trésors immenses venant de SUISSE et AILLEURS.

Car a cette époque je travaillais pour l'amant de ma Tante Paternel ( Parti aux USA, en bonne partie de sa grosse Cagnotte. C'est a dire le Trésorier du R.P.R ( Aux multiples casseroles judiciaires) JEAN GUY CUPILLARD, NOTAIRE VéREUX de son état, et MAIRE DE L' ALPE D' HUEZ. Entre autre. Bonjour ! J.C. ZAZA, si tu es encore vivant.
Car il ont pendu PIERRE a MODANE.

C'est marrant, je m'en souviens, comme si j'étais hier.

_______________________________________________________________________


SURTOUT PAS DE VIOLENCES AVEC CES GENS LA. ----- AMI VICTOR.---------

Ce serait leur rendre service. Et c'est encore les plus faibles qui payerons la note
.
Et les CONS-TRIBUABLES;

Les SYNDICATS COLLABOS aussi. Pas bon ! Il retourne toujours leurs vestes du bon côté.
Ils sont bien payés, leurs chefs par les gouvernants.

Une bonne coopération des BRAVES GENS, LES TRAVAILLEURS HONNêTES.Avec les portables, internet etc...

IL FERAIT LES PROVISIONS POUR UN MOIS.

Et laisserait circuler que les Pompiers, Police, Médecins.

Et resterait chez eux.

Tout serait bloqué, grands magasins, Gare, Aéroport etc...

Le TEMPS de ces ACCROCS du VEAU D'OR s'en aille d'eux même au bout de même pas 10 jours.

Je pense que c'est la solution idoine. Sans violence.
Cependant ! je ne prétends pas détenir la solution parfaite, quoique ?



P ; 55 De mon RECUEIL de FACTURE CLASSIQUE, qui porte le titre " LES ALPES ".


SONNET


LA MONTAGNE

Dans le calme des Monts, sans le moindre mystère,
Sur les flancs crevassés où vont hurler les vents,
Quand vers vous je reviens plusieurs fois tous les ans
Monte en moi lentement une paix salutaire.


88888

Vos précaires parois, devenant cimétières
Ou le Bel Edelweiss s'incruste éblouissant ! ...
Je sens parler mon âme, et s'envoler le chant
Qui marque le bonheur des grimpeurs solitaires.


88888

Ceux qui pieusement attaquent ton décor
Ont bien droit qu'aujourd'hui je leur redise encor'
Tout ce que ton accueil en mon coeur a fait naître.


88888

Alpiniste aguerri, par l'effort inspiré,
De vos enchantements qui ravissent mon être,
De vos parois, je garde un souvenir un sacré.

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur...

Ps : Je ne sais pas si tu as remarqué;
Mais la GROSSE PLANTE VERTE BARROSO ----- CORROMPU-----
A été remplacé par un ivrogne corrompu jusqu'à l'os du LUXEMBOURG.
Boîte- Aux Lettres etc... Ce n'est pas un certain Baron qui pourra le contraire.
L' IVROGNE a mit de FORCE l'un de ses collègues pour le remplacer.
Et personne ne dit rien.
ELLE EST BELLE L' EUROPE des CORROMPUS et DU VEAU D' OR.

AU SECOURS !

Écrit par : DESCAMINO | 14/03/2018

Répondre à ce commentaire

INTERDIT de RIRES ! comme un BOSSU, AMI et GRAND POTE VICTOR.

Je sais comment atteindre le PARADIS des SENS, et plein de BONNES CHOSES.

Je vais demander au BARO DEVEL ( si toutefois ! celui-ci existe; Voir le BORDEL ( Dirait son éminence et énarque E.MACRON.) a voir toutes les EXACTIONS des HOMMES PERVERS, VICIEUX, qui pour le pouvoir font les pires les pires horreurs, à l'image de Poutine le Sale BOUCHER BACHAR el ASSAD, avec la complicité de L' O.N.U , au très gras Salaires, VATICAN avec son gras denier du CULte , et du Monde Entier.)

L'EUROPE est FOLLE, la FRANCE 3 ème pour les ARMES L ' ALLEMAGNE encore PIRE. ( Bonjour ERDOGAN avec les CHARS derniers cris ALLEMAND) etc...

Alors ! ceux-ci fomentent des GUERRES.

Pour essayer de les éteindre après. En quelque sorte L' ENFER sur TERRE, Fabriqué par les PERVERS D' HOMMES.

Au lieu de fabriquer les Portes Avions, Sous Marins pour nettoyer les Mers, Océans, avant qu'il ne soit trop tard.

Alors ! je vais lui demander que dans la prochaine vie, au BARO DEVEL qu'il fasse une COCCINELLE.


LE TERRIBLE PANARD .

18 heures par jour au PARADIS des SENS.

Car nos CROQUIGNOLETTES COCCINELLES lorsque celle-ci copule ( Font l'amour ) cela dure 18 heures.


AUTHENTIQUE !

Montre en main.



Qu' en penses-tu AMI VICTOR.?



P : 51 De ce même Recueil de très .....FACTURE CLASSIQUE.....


SONNET

AUX AMOUREUX DU MONT BLANC

Par-delà l'horizon, surplombant la Vanoise,
Un sommet Triomphant monte comme un appel,
Qui voudrait nous forcer d'observer l'essentiel,
Pour fuir le quotidien, en DEHORS de L' ANGOISSE,


LLLLL


Sempiternel MONT BLANC, ce Clocher sans Ardoise,
Qui me semble surgir du Monde Originel.
La Neige le couvrant d'un Linceul immortel,
Rend l'escalade ardue et digne qu'on Pavoise.


LLLLL

Selon l'éclat du jour, des flèches du Soleil,
Son propre aspect varie et n'est jamais pareil.
Ce Glaive de Géant qui pourfend les Nuages.


LLLLL


L ' ALPINISTE, toujours, cherche de lui faire Honneur.
Et je veux aujourd'hui lui rendre mes Hommages.
Des ALPES, c'est bien lui, le plus Grand Enjôleur.


Nicolas Descamino

Écrit par : DESCAMINO | 14/03/2018

Répondre à ce commentaire

BONSOIR MON AMI ET IMMENSE POTE VICTOR.

Aujourd'hui ! c'est la SAINT LOUISE.

Le prénom de mon AMOUR INDICIBLE de MARRAINE LITTéRAIRE.

Et REINE de mon PALPITANT non pas IMMORTELLE( Comme certains étrons ignares de l'académie française et ailleurs) mais d'éternel adolescent

Madame Hermine Venot Focké
Ex: Présidente Honoraire de l' Académie des Poètes Classiques de France a PARIS.
Chevalier des Arts et des Lettres,

Pas Bidon du tout,ni chelou , comme les Pédophiles, Escrocs de Nonces Catholiques, énarques, et la multitude des inculpés dans les innombrables affaires du délinquant chevronné (Dixit: Les Juges et Procureurs) PAUL BISMUTH, le AL CAPONE de la FRANCE, alias Nicolas Sarkosy.

___________________________________________________________________________


Je viens affiner mon propos d'hier.
Affirmations et vérités.
Les manifestions, défilés des rues ne servent à rien.
La casse, la violence, cela ne rime à rien.
En fin de compte, c'est toujours des CONS-TRIBUABLES qui payent la note, comme les gigantesques escroqueries des Banques Véreuses.
C'est à dire la Peuple, les Travailleurs Honnêtes, les 90 % de braves gens.


Ce qui craint fortement les Négriers, énarques, soi-disant élites.
C'est l'arrêt complet de leurs système a présurer des esclaves.
Le seul moyen valable et idoine c'est celui que je disais hier.
Faire les provisions pour un mois etc....Et rester a la maison.

Leur système de non respect du peuple s'écroulerait...
Les Bourses...
Les priver de leurs rentrées d'argent indûment gagné sur le dos des braves gens honnêtes.

Mais je rêve débout ! comme de coutume.


P : 35 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre " LES ALPES".

SONNET

LA CASCADE ( CHAMONIX)

Le Soleil sur le Glacier bleu va se coucher
Et de reflets dorés le décor étincelle.
L'eau jaillit de la glace et bondit et ruisselle,
Encerclant de tourbillons fous chaque rocher.

LL

Mais voici que l'abîme au jeu vient l'arracher ;
La Cascade rugit, le vide l'ensorcelle
Et son bouillemment , avec rage, harcèle
Le Pont qui sur le gouffre arrive à s'accrocher.

88

Et je reste, devant la chute du Vertige,
Tableau dont la splendeur me FASCINE et me FIGE,
Assourdi par le bruit, enivré par L ' AIR PUR,


LL

Sans pouvoir discerner sous le voile de brume.
Si le flot clair éclaboussé d'écume,
Retombe sur la Terre ou monte vers L' AZUR.

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur au service exclusivement des 90% de braves gens honnêtes)

Ce sonnet est dédicacé a mon regretté grand ami de jadis PIERRE DESAILLOUX.
Très Balèze Guide de Haute Montagne;
1ère au Mont Blanc
Moniteur de ski etc....
Et pendu par le S.A.C dans un sordide prison a Modane.

Écrit par : DESCAMINO | 15/03/2018

Répondre à ce commentaire

P : 85 De recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre " LES ALPES ".

Que j'ai proposé a bon nombre de personnes hauts placés, éditeurs , gouvernement etc...

( Inutile de nier, j'ai conservé les doubles de ces lettres).

Monsieur vôtre poésie CLASSIQUE est plutôt désuète, cela ne se vend pas, ce n'est pas un créneau porteur et encore ...des tas d'autres âneries insipides et absurdes ...

Ce que j'ai compris : CHEZ ces personnes infâmes : Ils veulent de pognon, flouze, fric tout de suite, et un maximum.

D'éveiller nos enfants par la Poésie, les faire rêver, les instruire ne les intéresse pas du tout.

C'est le fric en priorité, le VEAU D'OR. ( Et abêtissement des Masses)

Qui les rend BARJOS, DéMENTS, FOU ...
Comme pour le FOOT.
Un vrai gouffre financier, mais pas du tout pour les BANQUIERS etc...

La Vallée de l'Isère

Je t'aime Dauphiné, Chaîne de Belledonne
Lorsque de blancs flocons te recouvrent sans fin ...
L'Isère te pourfend et gaiement s'abandonne
Oh ! mes doux souvenirs dont j'ai toujours grand faim !

88

La Dent de Crolles émerge, égayant la Montagne,
Dans le soir lumineux, l'aspect est irréel :
Qu'elle est Belle ma plaine et douce ma Campagne
Qui brillent joliment aux rayons du Soleil.


55

Petit Lac de la Jase, en forme de Guitare.
Et Grenoble, la Ville qui vit naître STENDHAL,
Ou le Poète Heureux, dans un rêve s'égare,
C'est le PAYS rêvé, le PAYS idéal.


LL


"" VOUS "" Chantez en mon Coeur, Monts des Petites Roches
Aussi bien en Hiver que lorsque vient Juillet.
Ma pénible jeunesse avec ses anicroches
' MARTINE' y pensais-tu dans notre nid Douillet ?


55

En ces beaux jours d' Antan, si fort nous nous aimions
Qu'avec toi je pensais atteindre les étoiles.
Que c'était merveilleux ! Jeunesse et passion
Nous ne formions plus qu'un, sans pudeur et sans voiles.

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur au service EXCLUSIVEMENT des 90 % de braves gens honnêtes )

Écrit par : DESCAMINO | 15/03/2018

Répondre à ce commentaire

P : 85 De recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre " LES ALPES ".

Que j'ai proposé a bon nombre de personnes hauts placés, éditeurs , gouvernement etc...

( Inutile de nier, j'ai conservé les doubles de ces lettres).

Monsieur vôtre poésie CLASSIQUE est plutôt désuète, cela ne se vend pas, ce n'est pas un créneau porteur et encore ...des tas d'autres âneries insipides et absurdes ...

Ce que j'ai compris : CHEZ ces personnes infâmes : Ils veulent de pognon, flouze, fric tout de suite, et un maximum.

D'éveiller nos enfants par la Poésie, les faire rêver, les instruire ne les intéresse pas du tout.

C'est le fric en priorité, le VEAU D'OR. ( Et abêtissement des Masses)

Qui les rend BARJOS, DéMENTS, FOU ...
Comme pour le FOOT.
Un vrai gouffre financier, mais pas du tout pour les BANQUIERS etc...

La Vallée de l'Isère

Je t'aime Dauphiné, Chaîne de Belledonne
Lorsque de blancs flocons te recouvrent sans fin ...
L'Isère te pourfend et gaiement s'abandonne
Oh ! mes doux souvenirs dont j'ai toujours grand faim !

88

La Dent de Crolles émerge, égayant la Montagne,
Dans le soir lumineux, l'aspect est irréel :
Qu'elle est Belle ma plaine et douce ma Campagne
Qui brillent joliment aux rayons du Soleil.


55

Petit Lac de la Jase, en forme de Guitare.
Et Grenoble, la Ville qui vit naître STENDHAL,
Ou le Poète Heureux, dans un rêve s'égare,
C'est le PAYS rêvé, le PAYS idéal.


LL


"" VOUS "" Chantez en mon Coeur, Monts des Petites Roches
Aussi bien en Hiver que lorsque vient Juillet.
Ma pénible jeunesse avec ses anicroches
' MARTINE' y pensais-tu dans notre nid Douillet ?


55

En ces beaux jours d' Antan, si fort nous nous aimions
Qu'avec toi je pensais atteindre les étoiles.
Que c'était merveilleux ! Jeunesse et passion
Nous ne formions plus qu'un, sans pudeur et sans voiles.

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur au service EXCLUSIVEMENT des 90 % de braves gens honnêtes )

Écrit par : DESCAMINO | 15/03/2018

Répondre à ce commentaire

ALLEZ ! pour le même prix.

Surtout mon AMI et IMMENSE VICTOR.
Et mes AMIS Véritables.


P : 105 De ce Même Recueil De FACTURE CLASSIQUE.

SONNET

LE MASSIF DE LA VANOISE

En dépassant du Bourg la dernière Maison
Le promeneur hardi, sous un ciel de Turquoise
Approche du regard le Massif de Vanoise
Où la neige étincelle en arrière Saison.


55

Abandonnant Sapins, Cascade et frondaison
Pour la seule beauté d'une cime narquoise,
Désireux de gravir le Pic qui se déboise
Il devine un sentier au dessin de Blason...


55

Là s'arrêtent ses pas, et la Faune et la Flore
Au PARC NATIONAL peuvent jusqu'à L ' AURORE
Animer le décor en toute liberté.

55

Respectant l'idéal inspiré de Noblesse
Le Citadin soumis à cette ausérité
CONSTATERA l' Ampleur de sa propre Faiblesse.


55- Nicolas Descamino-55 ( Simple Rimailleur au service EXCLUSIVEMENT des 90 % de braves gens honnêtes, les travailleurs, les retraités, les Paysans etc... Surtout les enfants, Handicapés et les 55 FEMMES-55

Écrit par : DESCAMINO | 15/03/2018

Répondre à ce commentaire

P : 33 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre de 5B " LES ALPES " B5.


SONNET


5 REFUGE 5


Des Enfants et des Chiens courent sur la Colline.
Du Ciel encore brumeux tombe un matin clair
Et la terre PALPITE en son obscure CHAIR
Déjà près des sentiers s'éveille l' Aubépine.


55

Tout frémira demain sous la brise divine :
Les grands bois demi-nus, les sillon entrouverts
Et les SARMENTS NOUEUX et le Sapin amer ;
Le Montagnard usé dont le désir s'obstine.


LLL

Entends quelque Oiseau Fou, dire d'un chant léger,
Que le froid, au vivant, est bien vite étranger
Et que tout doit brûler de volupté profonde.



55


Mais ses yeux ; Attentifs au seul malheur du Monde.,
En leur vide sans fond ne demandent plus rien,
Que le regard muet où se perdra le tien.


Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur au service EXCLUSIVEMENT... )

Écrit par : DESCAMINO | 16/03/2018

Répondre à ce commentaire

BONSOIR mon AMI et IMMENSE POTE VICTOR.



P : 75 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre " LES ALPES " N° 1.

2 Recueils porte ce titre.


SONNET

CONCILIABULE ( J'étais écris depuis une éternité...)


Je le sais, mais je dois n'en laisser rien paraître
Et feins d'ignorer ceux qui le disent tout bas.
Veux-tu savoir. Je sais, ce ne je suis pas...
J'étais l' Ange déchu, je suis l' Archange à Naître.


5

Par toi s'accomplira le Printemps de mon être,
Tu portes mon destin dans l'enclos de tes bras
Comme un nouvel espoir aux portes d'ici-bas
Promettant à ma vie, un beau jour, de renaître.

L

Pourtant je n'offre rien que mon âme et ma foi,
Mais je connais si mal les règles de ta loi,
Que je chante pour toi, le Meilleur et le Pire.



5


Mais nul ne m'entend ma voix, NE M' éCOUTE en ce LIEU...
Et l'étrange discours que ton AMOUR M' INSPIRE
M' aide SEUL à survivre en ce triste Milieu.

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur....)

Écrit par : DESCAMINO | 16/03/2018

Répondre à ce commentaire

P : 25 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE, qui porte le titre " LES ALPES". N° 1


CE JOUR

J'écris comme je suis, triste et las,
Sans Orgueil, mais aussi sans Humilité feinte.
Sans te (VOUS)cacher les coups reçus dans les combats
Mais sans désespérance et sans aucune crainte.


5L


J'ai souffert en mon corps imprégné de douleur
J'ai supporté la vie et toutes SES MORSURES.
Plus PURE était mon âme et plus tendre mon Coeur( Tout en restant très Vigilant)
Après avoir subi de CRUELLES BLESSURES.



L5


Et ce COEUR, je te l'offre ainsi, tout écorché
Dans mon désir ardent de poursuivre ma Route,
En dépit des cahots et du poids du pêché.
Plus haut que L ' AZUR pâle et plus loin que le doute.




5L


Ce jour, j'accours vers toi (VOUS) Confiant...Dépouillé
Des masques que la VIE à mis sur mon Visage.
Mon ESPRIT est SEREIN comme un CIEL mouillé
Dont l'averse à chassé jusqu'au dernier NUAGE.

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur au service EXCLUSIVEMENT...)

Écrit par : DESCAMINO | 16/03/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour mon AMI et IMMENSE POTE VICTOR.

P: 95 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre " LES ALPES " N ° 1


TIGNES VAL D' ISèRE VAL THORENS


Le silence s'accroit
Dans l'ombre qui s'allonge
Et par instants l'on voit
La Montagne qui songe.

" 5 "

Des secrets fabuleux
Palpitent sous des Voiles ;
Les Sapins verts et bleus
Montent vers les éTOILES .


" 5 "


Un faisceau de clartés
Aussi pâles que neige
Sur les Monts enchantés
Répand un sortilège.


" 5 "

Et tandis que la nuit
Caresse mon visage
Je cueille comme un fruit
L' âme du Paysage.



Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur au service EXCLUSIVEMENT des 90% de braves gens)

Écrit par : DESCAMINO | 17/03/2018

Répondre à ce commentaire

BONJOUR mon AMI et IMMENSE VICTOR.

P : 101 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre de " LES ALPES" .

ECOUTE !

Ecoute la chanson du vent
Qui pleure ou fredonne souvent
Et caresse l'herbe frileuse.
Est-ce la voix mélodieuse
D'un ANGE qui passe en rêvant !
La brise souffle sous l' Auvent !
Un Parfum suave, énivrant
Baigne la nuit mystérieuse,



ECOUTE ...


Mais ce murmure s'élévant
Et qui se brise en dérivant,
Est-ce la plainte douloureuse
D'une Mère sous la veilleuse,
Ou la prière d'un ENFANT ?





ECOUTE...


Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur au service EXCLUSIVEMENT des 90% de braves gens)

Écrit par : DESCAMINO | 18/03/2018

Répondre à ce commentaire

BONSOIR AMI et IMMENSE POTE VICTOR.


Hé ! Ton épouse, et tes amis m'ont dit, que lorsque tu avais le cafard, de Voir les TRUANDS de BANQUIERS, HOMMES POLITIQUES, NONCES CATHOLIQUES nous baiser sans cesse depuis des LUSTRES.
Tu allais te réfugier au dessus de ma maison de maman, jadis.

JE N ' OSE Y CROIRE ?

P : 5 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre de " LES ALPES ". n° 2

Les CénoBITES du Monastère de la GRANDE CHARTREUSE ( 38) très bonne la liqueur...


Les Moines vont prier dans le petit matin
Seuls bruits ; Le froissement léger de leurs tuniques,
L'Aile de quelque Oiseau nichant dans le Jardin.
Ils vont en rangs serrés, presque fantomatiques,
Le silence est propice à qui recherche Dieu.
Une porte se ferme, ils sont l'oratoire.
Au Monde, à ses plaisirs ils ont su dire Adieu,
Leurs Corps doit obéir, à l' Esprit, la Victoire. ( Ce n'est pas le cas des Nonces Catholiques..., Barbés de Hochets de Légion d'honneur sans nulle valeur qui n'aime les POUSSAHS FAINéANTS, que les petits fours, Champagne et denier du CULte qui fait vivre très Grassement etc... )

Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur au service EXCLUSIVEMENT des BRAVES GENS)

Écrit par : DESCAMINO | 19/03/2018

Répondre à ce commentaire

P : 6 De ce même Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre " LES ALPES " N ° 2


L ' ABBAYE du VIEIL ANNECY


Sous les voûtes sacrées
Les Lumières nacrées
Que diffuse un Vitrail
Font resplendir l'émail
Et les Ors d'un Ciboire.
Une VIERGE d' Ivoire.
Pleure au pied de la Croix.
Alors à pleine Voix,
Les Orgues Ancestrales
Des Thrènes sépulcrales
Egrènent les Accords
Un Cierge près du Corps
De Jésus enlumine
Le Nef Bénédictine.



Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur...

Écrit par : DESCAMINO | 19/03/2018

Répondre à ce commentaire

P : 25 De ce même Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte les titre de " LES ALPES ". N° 2


PIERROT LUNAIRE

Il avait perdu la raison
était amoureux de la Lune
Dont il admirait le Blason,
Dès que paraissait la nuit brune.


33

Levant ses longs bras vers le ciel
Il semblait cueillir des étoiles
Et d'un air confidentiel
Cachait son front sous de grands voiles...


LLL


Le jour, on ne le voyait pas
Mais il sortait l'heure venue,
Il chantait en marquant le pas
Sa douce romance ingénu.

55


Mais un soir d'hiver, il mourut.
Et par un DIVIN sortilège
Son pauvre Corps Las Disparut
Sous la couverture de Neige...


5-8


On ne l' a jamais retrouvé,
Mais quelquefois dans la Nuit Brune
Reprenant l'air inachevé
SON OMBRE DANSE SOUS LA LUNE.


Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur au service EXCLUSIVEMENT des 90 % de Braves Gens)

Écrit par : DESCAMINO | 19/03/2018

Répondre à ce commentaire

Hé ! AMI et IMMENSE POTE VICTOR.
J'en ai marre d'avoir toujours raison.

Cette fois ci, c'est au sujet de Facebook.
Et aussi du CLONE de V.G.E ( Valéry Giscard D ' Estaing le Prince de sa suffisance et énarque corrompu)Qui grâce a l'énarque LAURENT FABUIS, coûte encore au peuple PLUS DE 7 Millions d'euros par an. Et pendant ce temps le chômage galope, presque 8 millions de Chômeurs et la misère perdure, plus de 15 millions de pauvres.)
C'est son ALTESSE SéRéNISSIME EMMANUELE MACRON.

Je ne sais pourquoi ? J 'ai l'impression très nette que tout Cela va très mal se terminer.
Comme de Gaulle ? Ou NAPOLéON ?
Les gens ont besoin de changement, allant dans le bon sens ;Mais avec concertation, Explications, etc... Et non pas d'ordre d'un quelconque Cerbère qui croit tout savoir.

A L' E.N.A il devrait changer de Moule de l'Arrogance et du mépris pour autrui.

La DETTE , le TROU sans FOND de la S.N.C.F ( pas loin de 55 Milliards pour être précis )


Mais tout va bien pour " LES ACTIONNAIRES".

_______________________________________________________________________

P : 55 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre de " LES ALPES" . N° 2


.

LA SAVOIE

Quand fleurissent les Colchiques
Aux creux des Vallons Savoyards
Les Automnes sont Magiques
Sous leur écharpe de brouillards

" 5"

Au creux des Vallons Savoyards.
Mille teintes féeriques
Allument Bosquets et feuillards
De leurs rousseurs Bucoliques.

" 5-5 "

Les Automnes sont Magiques :
Grives ou Merles Nasillards
Et Sansonnets faméliques
Pillent les Pampres égrillards.


" L.L.L."

Sous leur écharpe de Brouillards.
Les Cascades nostalgiques
Pleurent des refrains babillards.
Quand fleurissent les Colchiques.



Nicolas Descamino ( Simple RIMAILLEUR...

Écrit par : DESCAMINO | 20/03/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour AMI et IMMENSE POTE VICTOR.

Hé ! J"avais raison une fois de plus ( depuis trop longtemps, a crier dans le désert) sur la Clique de Malfrats, et Sales RACAILLES qui ont dirigé la FRANCE, ou plutôt LEURS SALES INTéRêTS.

C'EST TOUT.

Voir sur ma page Facebook à ce sujet.

Le GANG de PAUL BISMUTH, AL CAPONE alias NICOLAS SARKOSY, Les THéNARDIERS ---BALKANY, GUéANT, Le CABINET de CLAUD&SARKOSY, BRICE HORTEFEUX . ALAIN CARIGNON. l' énarque JACQUES TOUBON, l'énarque éDOUARD BALLADUR, l ' éNARQUE corrompu jusqu'à l' OS--- DENIS OLIVENNES, l'énarque et le plus grand Poète du MONDE Dominique de Villepin, l'énarque JACQUES CHIRAC au 3O ans de BARAKA JUDICIAIRE ( Avec la complicité tacite de certains médias etc...) l'énarque corrompu WOERTH, l' énarque corrompu Jean François Coppé, l'énarque corrompu BRUNO LEMAIRE, l'énarque Laurent Fabuis, l' énarque corrompu PIERRE MOSCOVICI etc....

Et tous barbés de HOCHETS de Légions d'honneurs sans aucune valeur réelle, comme les NONCES CATHOLIQUES.
Sans oublier François FILLON.
Qui joui encore d'une voiture luxueuse, chauffeur, gardes du Corps etc...

ALORS ! qu'il n'est qu'un PETIT VOLEUR du PEUPLE.

ALLEZ ! TOUS LE MONDE AU TROU.... au pain sec et à l'eau.


P : 56 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre de " LES ALPËS " N ° 2.


(Dans une semaine )

Près de nos Portes

Le PRINTEMPS sonne à notre Porte
Car le Narcisse a refleuri.
Monsieur Hiver est bien marri,
Aux alentours tristesse est Morte.


LLL

Réveillons-nous, il faut qu'on sorte
Pour fouler le sol attendri.
Le PRINTEMPS sonne à notre porte
Car la Jonquille a refleuri.


LLL

Voici l' Abeille et son escorte
En un joyeux charivari,
Dédaignant le Thym rabourgri
Pour butiner la fleur accorte.
Le PRINTEMPS sonne à notre PORTE.


Nicolas Descamino ( Simple Rimailleur au service EXCLUSIVEMENT des 90 % de Braves gens)

PS; Lorsque j'étais enfant, dès l'âge de 5 ans.
J'allais courir dans les collines, pour ramasser toutes les fleurs.De gros bouquets.
Afin ! de les porter a MAMAN,
Pour essayer de la rendre heureuse.
Car mon ivrogne de géniteur et affreux salaud , l'a toujours traité comme une esclave.

Écrit par : DESCAMINO | 20/03/2018

Répondre à ce commentaire

Sans oublier que BRICE HORTEFEUX et surtout son Complice qui a pillé, volé le PEUPLE le sieur ALAIN CARIGNON à été le Secrétaire et parfois trésorier ( Les 13 m que cherchait le petit Voleur François FILLON) des AMIS de PAUL BISMUTH, Al Capone de la FRANCE, alias NICOLAS SARKOSY.

Sans omettre le Général de corps d'armée.
Le mythomane,Philosophe de l'amidon.
Et roi des tartes dans son tronche de fouine.
B.H.L BERNARD HENRI LEVY.
PAUVRE FRANCE avec des PERVERS de la SORTE.


VIVE LA FRANCE et TOUS CES VOLEURS DU PEUPLE.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

P : 57

De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre de " LES ALPES " N ° 2.


RENAISSANCE

Le PRINTEMPS rit dans le Jardin !
Le Soleil s'enflamme anodin !
Boutons, libérez vos Corolles !
Semez l' Or, jolis Généstrolles !
Grisez mon Coeur de Paladin !


LLL


BELLE en son voile Incarnadin,
La ROSE s'en-trouve soudain :
Il n'est pas besoin de paroles.
Le PRINTEMPS rit !



555


Le Merle chicane, badin,
En habit noir de Muscadin.
Les Limaces sous les Scaroles,
Dans les blés verts, courent les Grolles !
Ecoute, Jeune Citadin :
Le PRINTEMPS RIT.


Nicolas Descamino ( Simple RIMAILLEUR, au service exclusivement des braves gens)


PS : Incarnadin : D'une couleur plus pâle que l'incarnat ( Rouge Clair et Vif)
Généstrolles: Genêt des teinturiers.

Écrit par : DESCAMINO | 20/03/2018

Répondre à ce commentaire

Je viens un chouette truc sur AIX les BAINS, ou je conserve d'impérissables et merveilleux souvenirs.

P : 59 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre " LES ALPES" N°2.

SONNET


Erigée au milieu de la place Publique
Sur un Socle écaillé qui laisse à nu le Grès
Dans ce Bourg Savoyard de mémorable accès,
Dort la Vieille Fontaine au style Académique.


=======

De la Gueule d'un LION vert de gris, Colérique.
S'écoule un filet d'eau, semble-t-il à regret.
Dans la Vasque moussue ou se tient un Congrès
De têtards frétillants, mini ballet nautique !



+++++++

Personne n'y prêtait la moindre attention
Sauf quelques Galopins jouant sans passion
Dans l'antique Abreuvoir de Gentes Hirondelles.



=======

L' édifice ulcéré par l'injuste dédain
Prit un jour sa revanche, inonda les Venelles
En vidant tout son Fiel, tarit le Lendemain.


Nicolas Descamino ( Simple RIMAILLEUR au service ...

Écrit par : DESCAMINO | 01/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire