Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/03/2018

Ouiquinde érotique: Malherbe et l'autocoïtpalmaire

bitenpierre.jpg

Sonnet

Sy tost que le sommeil au matin m’a quitté,
Le premier souvenir est du Con de Nerée,
De qui la motte ferme et la motte dorée
Egale ma fortune à l’immortalité.

Mon Vit, de qui le foutre est la félicité,
S’alonge incontinent à si douce curée,
Et d’une eschine roide au combat préparée,
Monstre que sa cholere est à l’extrémité.

La douleur que j’en ay m’oste la patience,
Car de me le branler, c’est cas de conscience ;
Ne me le branler point, ce sont mille trespas.

Je le pense flatter afin qu’il me contienne ;
Mais en l’entretenant, je ne m’appercoy pas
Qu’il me crache en la main sa fureur et la mienne !

 François de Malherbe

 

Photo X - Droits réservés

Commentaires

P : 5 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre de " PASSION"



QUATRAIN


CONCERTO


De l'amoureux duo, tu es mon Violon,
Sous mon ARCHET SAVANT qui se meut sur la Corde.
Tu vibres doucement, chacune émet un son
Ou " LA" personnel, avec le tien s'accorde.

"L" Nicolas Descamino " L.L."

Écrit par : DESCAMINO | 24/03/2018

Répondre à ce commentaire

POUR MA PRINCESSE DONA MAURIANE... QUI EST AFFREUSEMENT BELLE ET VACHEMENT INTELLIGENTE.


P : 25 De mon Recueil de FACTURE CLASSIQUE qui porte le titre " PASSION éTERNELLE" N° 5


SONNET

VEILLE

Quel pur secret tourmente au sein de sa clarté
L' ONDE du cher sommeil qui drape la dormeuse ?
QUEL paisible aliment, quelle sève rêveuse
Dorent sa chair sensible au pigment teinté ?

55

L ' IMMENSE SOIF D' AMOUR, sur sa belle beauté ;
A consumé l'émoi de sa rame nerveuse ;
De son repos, chargé d'une LANGUEUR HEUREUSE,
L ' AUBE boit les FRISSONS du désir redouté.


555


Ma DORMEUSE, qu 'embrasse une invisible étreinte,
Tu peux vivre, berçant une mémoire éteinte
Dans ces sentiers perdus que L ' HOMME n'atteint pas !


LLL


Ta forme, que mes yeux fouillent avec IVRESSE,
Frémit aux vains périls D' ADORABLES APPAS,
ATTENTIVE à L ' ENFER que mon démon CARESSE.


Nicolas Descamino "LLL Vôtre éternel non pas Dindon, mais serviteur "LLL

Écrit par : DESCAMINO | 24/03/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire