Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/07/2009

Pendant le « malaise », les sarko-saloperies continuent : La Poste privatisée ?

Je viens d’entendre la mère Lagarde jurer la main sur le cœur que « le changement de statut de La Poste ne modifiera en rien le service public… » Ben voyons ! On va ta croire miss sac d’os ! On a les précédents de France telecom, d’EDF, de GDF. Chaque fois la privatisation s’est traduite par une dégradation du service public, une augmentation des tarifs, une charrette de licenciements et, en corollaire, des conditions de travail conduisant au suicide…

C’est toujours l’été, quand le bon peuple se bronze les couilles ou les nichons que les saloperies arrivent. Sans débat parlementaire, sans information libre de l’opinion. En loucedé. En catimini, Comme des chiapacans. C’est une tradition…

Au village, mon banquier, c’est ma sympathique postière. Au village, on n’a pas de « DAB ». Faut-il s’en plaindre ? Bof… Moi je vais au bureau de poste (oui, ils ne l’ont pas encore supprimé !), je parle champignons, myrtilles, framboises avec la postière, je lui refile ma carte Banque postale et elle me file le pognon dont j’ai besoin pour les quelques dépenses courantes. C’est sympa et efficace. Et…j’ai ma banque dans pratiquement tous les villages de France ! C’est pas beau ça ?

Un des soucis de ma postière-banquière, c’est que « s’ils installent un DAB, ils fermeront le bureau de poste… ». Eh ouais. Et alors il faudra faire comme pour le Crédit agricole : aller chercher du pognon chez…le boulanger. Un autre de ses soucis, c’est que la hiérarchie les pousse au cul pour vendre des produits dérivés bidons : enveloppes et colis pré-timbrées, et même…des DVD ! C’est ça la première approche de la privatisation.

La Banque postale, elle a déjà largement un pied dans le privé. Mais malgré tout, en comparaison avec les banques toutes aujourd'hui privatisées, elle demeure sans conteste, l'établissement bancaire le moins cher du marché (à l’exception de quelques banques par internet mais qui se rattrapent sur tout produit sortant de l’ordinaire).
Petits exemples très significatifs :- la banque postale ne pratique pas les dates de valeur sur toutes les opérations, au débit comme au crédit ; - son taux d'agios est inférieur à ceux des banques ; - l'envoi des chéquiers en recommandé est gratuit ; - le retrait en espèces par carte bancaire dans les distributeurs autres que les siens est aussi gratuit (comme en Europe) ; - les cartes bancaires sont moins chères et les accès à internet également ; enfin elle ouvre des comptes à tout le monde ! Pour l’instant…

Question : croyez-vous que mon courrier me sera livré régulièrement, chez moi, chaque jour, quel que soit le temps, pour un tarif très correct lorsque La Poste sera privatisée ? Tè ! Fumes ! La poste privatisée livrera en priorité les entreprises dans les villes où c’est plus facile, moins cher, et donc plus rentable pour ses gros cons d’actionnaires !

Alors le prochain combat qu’il faut mener, c’est celui contre la privatisation de La Poste. Les obligations européennes concoctées par ces connards d’ultra-libéraux de la Commission européenne, on se les fout au cul. En effet, les ultra-libéraux sont des crapules qui privatisent les profits et socialisent les pertes. Voir aux Zétazunis la nationalisation des deux établissements financiers pour lesquels les cons tribuables ricains vont mettre la pogne à la fouille…

On a fait reculer le pouvoir sur les OGM, sur cette salope d’Edvige. Il n’est de combats perdus que ceux que l’on n’a pas livré !

Alors, concernant La Poste, larguons un peu l’ambre solaire et exigeons un référendum.



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

VOUS L'AVEZ OUBLIEE ? ELLEZ NE VOUS OUBLIERA PAS...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

 

Disponible 10€ franco de port France sur

http:..ayoli.fr



28/07/2009

En picolant mon blanc…SNCF : Service Nul pour la Campagne Française !

train Dubout.jpg



- Oh ! Loule, remet une tournée de blanc, c’est la mienne.

- P’ting ! T’as gagné au morpion Victor ? Où t’étais qu’on te voyait plus ?

- J’ai voyagé Moossieurr ! En train, pour allre remettre en route la grotte où je transhume l’été. mais j’arrose le changement de nom de la SNCF. Tè, Tatave va nous raconter…

- Ah bon ! C’est quoi ça. Mois qui suis cheminot, ch’uis pas au courant…

- Ben, avant SNCF, ça voulais dire Société Nationale des Chemins de fer Français…

- Et maintenant ?

- Maintenant ça veut dire Service Nul pour les Cons de Français.

- Je te vois venir toi, tu vas encore m’allumer sur les grèves, les retards et tout le bintz. Mais, oh ! Ça te brancherais toi de te faire insulter, cracher dessus, taper sur la gueule parce que tu fais ton travail ?

- Evidemment…

- Alors rengaine tes sarcasmes et paye moi un blanc !

- Et vos conneries de caténaires qui pètent de longue, c’est quoi cette magouille ? Tu vas pas me dire que toi tu gobes les embrouilles sur les soi-disant sabotages par de « dangereux » ultra gauchistes éleveurs de chèvres ?

- Il y a urgence pour remplacer les caténaires défectueuses. Mais qui va payer les 400 millions d'euros nécessaires? Mille agents ont, déjà, patrouillé sur l'ensemble des lignes, mais faut savoir que la limite d'usure du fil de contact est beaucoup plus poussée en France que dans les pays voisins. On les use jusqu’à la corde ! Par ailleurs,  les investissements affectés, aujourd'hui aux caténaires sont consacrés majoritairement à l'entretien (155 millions d'euros sur les 191 millions de l'enveloppe). Il reste pas grand chose pour les remplacements : 700 kilomètres par an seulement, sur les dizaines de milliers de kilomètres du réseau, t’as qu’à voir… La facture globale devrait avoisiner les 400 millions d'euros, dont une très grande partie devra être payée par  Réseau Ferré de France (RFF) qui , depuis 1996, a la charge de l'entretien des lignes ferroviaires.  C'est bien là où le bât blesse. Réseau Ferré, plombé par une dette de 28 milliards d'euros (héritée de la SNCF), n'a pas les moyens d'empiler les nouvelles dépenses.

- Le pognon, c’est pas ce qui manque à la SNCF. Avec les tarifs à la gueule du client que vous pratiquez ! C’est vrai que toutes les thunes, vous les foutez dans votre putain de TGV. Et pour les trains de banlieue et les trains de cambrousse, peau de zob ! Que dalle. Tè ! Moi qui suis un gros fainéant robuste, à la bonne saison je prends mes quartiers d’été en cambrousse, au fond du Gévaudan. Je prends donc la ligne qui passe par le massif central, de Nîmes à Clermont et Paris par Alès. Enfin, je prenais, car ils menacent de la supprimer… Un bonheur ce petit train. Aussi rapide que l’auto, moins cher, plus confortable, plus sûr.... Baguenaudant parmi les vaches, j’entends arriver le convoi qui sonne joyeusement avant chaque passage à niveau, avant chaque arrêt, avant chaque tunnel. Le conducteur me salue, la ou le contrôleur se fait une joie de me montrer la belle machine portative pour délivrer les billets. Et débute un voyage somptueux entre forêts à cèpes, prairie à vaches, ravins vertigineux et petits villages. Soixante trois tunnels et une bonne vingtaine de viaducs tous plus beaux les uns que les autres témoignent de l’ingéniosité des servants de jadis de Madame Hessaincéhèfe… Je guele parce que cette ligne, ols veulent la fermer. L’an dernier, le train m’arrêtait à 7 km de mon gourbi. Maintenant, il faut faire 25 bornes, en te démerdant comme tu peux.

- C’est pas encore fermé. D’autant plus que les régions et les départements crachent au bassinet ! Mais toi et les autres usagers, au lieu de me gonfler les aliboffis à moi, simple lampiste, manifestez avec nous ! Gueulez ! Ecrivez à Pépy !

- T’as raison Tatave je vais écrire au Pépy. En parlant de ça, moi, de parler, ça me donne…la pépie ! Zou, Loule, remets une tournée !


15/07/2009

Puteng ! C’est le troisième été qu’on passe sous le règne d’Ubu-Sarko de Nagy Bocsa.

Profitons-en pour souhaiter de mauvaises vacances à tous ceux – 53% des électeurs exprimés – qui ont mis ce guignol à la tête du pays. Car comment ne pas rire de voir que les citoyens des classes moyennes ou populaires ont aidé à placer aux commandes de la France un homme qui – dès le lendemain de sa prise de pouvoir – a contribué à leur faire perdre leurs emplois en facilitant les délocalisations, détruire leur système de protection sociale, démolir leur système de retraite, diminuer les impôts des plus riches et augmenter ceux des plus pauvres (le nauséabond « boucler fiscal »), redistribuer leur argent (celui de l’Etat) aux banquiers pourris et aux entreprises qui, elles-mêmes, le redistribuent à leurs actionnaires, démanteler les services publics pour attribuer leurs fonctions à des sociétés privées qui s’empressent d’augmenter les prix de tous les services.

Comment ce peuple qui se prétend le plus intelligent du monde a-t-il pu se laisser abuser par ce bonimenteur de foire qui a vendu aux électeurs moyens la corde qui va sert à les pendre ? Cocteau disait que les Français étaient des Italiens en colère, Sarko, lui, c’est Berlusconi sans l’humour…

Il faut croire qu’après la malbouffe à MacDo, les feuilletons télévisés débilitants, le journalisme de complaisance et la dégradation morale du personnel politique, la connerie aura, elle aussi, dans le cadre d’une mondialisation qu’on prétend inévitable, fini par traverser l’Atlantique.

Car la France de Sarko, c’est celle des égoïstes et des mange-merde, repliés sur leur petit confort pour ne pas voir crever de faim les SDF du coin de la rue, ceux qui ont choisi l’égoïsme au lieu de la solidarité, la France de ceux qui préfèrent assurer leur vacances au ski ou au Maroc en faisant des heures supplémentaires plutôt que de donner du travail aux autres, celle de ceux qui ferment les yeux sur les licenciements tant que leur emploi n'est pas menacé, qui refusent de se syndiquer par peur de compromettre leur carrière, celle des fayots qui n'hésitent pas à prendre la place de leur collègue plutôt que de perdre la leur, celle des abrutis qui admirent des demeurés qui gagnent des milliards en tapant dans un ballon ou en se trémoussant sur un plateau de télévision, celle de ceux qui s’extasient devant des comédiens qui leur font croire à une réalité virtuelle à l’eau de rose dans des feuilletons stupides.

Bref, c’est la France franchouillarde des médiocres, basse et moutonnière, qui n’a même plus le courage de relever la tête devant l’affront que lui font ceux qui, sous couvert de construction européenne ou de mondialisation, lui tondent la laine sur le dos.

On peut penser que c’est ainsi que les grands peuples deviennent des peuples avilis et que des civilisations finissent par se perdre dans les marécages de l’Histoire…


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

14/07/2009

Et l’Homme devînt con…

Nous allons faire un petit voyage dans le temps. Il y a environ douze mille ans, un changement climatique important a eu lieu : la fin de la dernière glaciation dite de Würms. Fonte des glaces, recul de la toundra vers le nord, arrivée des grandes forêts, arrêt des migrations des immenses troupeaux de rennes, extinction des mammouths, des rhinocéros laineux, etc.
Je ne vais pas vous faire un cours de préhistoire, mais un petit éclairage rétrospectif  permettra de mieux comprendre l’actualité.

Il est résulté de ce changement du climat — mais aussi et surtout de la nature, de l’habitat, de la faune, — un bouleversement radical dans le mode de vie des humains. De chasseurs cueilleurs ceux-ci, par la force des choses, sont devenus pasteurs et agriculteurs. C’est ce qu’on appelle le néolithique. D’aucuns y voient le début de la « civilisation ». C’est un point de vue qu’on n’est pas obligé de partager…

C’est faire preuve d’autant de fatuité que de stupidité que de penser qu’une humanité ayant pu concevoir et réaliser des œuvres artistiques telles que les peintures rupestres de Lascaux, d’Altamira, de la grotte Chauvet, de la grotte Cosquer ne soit qu’un ramassis de brutes sanguinaires et bestiales. Ces vestiges picturaux, ainsi que divers objets de silex, de corne et d’os, permettent de penser que ces gens jouissait d’une haute civilisation qui devait se traduire dans d’autres arts que l’art pictural – danse, oralité, théâtre, etc. Mais le mode de vie essentiellement nomade de ces populations suivant les troupeaux nourriciers les obligeait à aller toujours à l’essentiel, et donc à ne pas s’encombrer d’objets superflus. Leur organisation sociale s’articulait autour du clan : un petit groupe soudé, hiérarchisé selon la compétence.

Puis l’humain, pour pallier aux effets du changement climatiques, est devenu pasteur et agriculteur. Pour cela il s’est sédentarisé. Il a clôturé les lopins de terre où il faisait pousser son épeautre et où il élevait ses mouflons devenus moutons. Il a donc inventé la propriété privé, et avec elle l’envie, la jalousie, le vol. Pour la défendre il a inventé les flics, les soldats, la hiérarchie, et enfin la guerre.

C’est la chute vers le « progrès »… C’est l’homme « moderne ».


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

13/07/2009

Salauds de pauvre, on vous les a tout de même piquée les éconocroques que vous aviez sur votre Livret de Caisse d’épargne !


Ça les mettait en rogne, ces crapules de banquiers (pléonasme Victor, pléonasme !), de voir tout le pognon que ces salauds de pauvres arrivaient, en bouffant des patates à l’eau, à mettre sur leur « Livret de caisse d’épargne ».

C’est comme ça qu’ils disent ces fumiers de pauvres. Le livret A, c’est 46 millions de détenteurs (pour un total de 143 milliards d’euros), dont 60 % disposent de moins de 200 euros.

Mais c’est juteux ça coco ! On va pas le laisser à la caisse d’épargne et à la poste, non !qu’ils se sont dit les banquiers. Ils ont donc demandé à leurs marionnettes politique d’ouvrir le Livret A à toutes les banques. 4% qu’ils disaient ! Et les pauvres cons (terminologie brevetée Sarko) ont marché. Et puis… pfffuittt ! 1, 75% et cet été… pfffuitt ! probablement encore moins !

Cet argent était garanti, jusqu’alors, par l’Etat. Mais avec la mise en cause du monopole de la Poste et de la Caisse d’épargne, ces avantages ont pour une bonne part disparus pour le petit épargnant. La garantie de l’Etat ne porte plus en effet que sur 60 % des sommes déposées, contrairement aux 100 % de jadis. En effet, lorsqu’une banque ouvre un livret A, seulement 60 % de la somme sont centralisés à la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Les 40 % restants sont investis par la banque dans des actions plus juteuses, et plus risquées sur le marché des capitaux.

Les banques ont tout promis pour capter les livrets à tout prix, pour inciter ces petits ou grands épargnants - 3 millions de détenteurs de livret A ont plus de 7 000 € dessus - à ouvrir leur livret chez elles. Une fois le livret A rapatrié, le client – déçu par le nouveau taux ridicule -  est invité à vider son livret sur des placements ou des comptes qui rapportent plus. Ce matraquage est violent.  Et la démarche est d’autant plus facile lorsque le livret A et le compte courant sont dans la même banque. Un simple "oui" suffit pour faire passer l’argent d’un compte à l’autre.

La Commission européenne s’est prononcée pour l’ouverture à la concurrence après la plainte déposée par quatre banques concernant le monopole du livret A en France. Le gouvernement possèdait cependant un moyen de s’opposer à cette libéralisation : ce monopole est justifié par la nécessité de financer le logement social, qui est un Service d’intérêt économique général (Sieg), et de maintenir l’outil de bancarisation des démunis qu’est le livret A. L’Europe n’a été qu’un prétexte pour satisfaire les banques.

En bout de course, les banques ramassent le pactole, sans aucune contrepartie, sur le dos des épargnants, des ménages pauvres, des mal-logés, des usagers en zone rurale…

C’est ça la Sarkozie triomphante.



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

10/07/2009

Puteng ! La terre est de plus en plus basse.

Autour de la « grotte », j’ai des velléités de faire « le jardin » (enfin, ma compagne voudrait m’y inciter plutôt). Alors, sur mon hamac, je pense…

Autrefois le paysan pouvait mettre de coté un quota de leur récolte pour la ressemer l'année d'après.
Aujourd'hui les hybrides qui sont inscrites au catalogue ne se reproduisent pas. Le paysan d'aujourd'hui est donc obligé d'acheter ses graines aux quelques producteurs d'agrotoxiques.

Question de (faussement) candide : on m'a toujours appris qu'une plante produit naturellement des graines pour la génération future, ce qui est à la fois économique et écologique. Or, aujourd'hui un agriculteur n'a pas le DROIT de récupérer les graines des semences qu'il a planté . Et quand bien même ces semences sont la plupart du temps stériles.

Pourquoi parmi les centaines de critères qui sont étudiés par l'INRA pour l'acceptation d'une nouvelle variété, il n'y a aucun critère gustatif ? On y trouve par contre des critères de résistance aux chocs ou au pourrissement qui relève d'une logique plus commerciale que d'intérêt pour le consommateur... (voir les tomates dégueulasses, mais bien rondes, biens rouges, bien fermes et immangeables !)

Il existe un catalogue officiel et impératif des semences autorisées. Il est évidemment contrôlé en sous-mais par les gros consortiums semenciers. Sa prise de contrôle par ces derniers a des raisons uniquement financières.  En mettant sur le marché des variétés qui ne peuvent se reproduire et permettre aux petits consommateurs que nous sommes de replanter dans son potager les graines récupérées, ces requins rackettent tout le monde.

Les maraîchers qui produisent et commercialisent des légumes ont obligation de ne produire que des légumes issus du catalogue officiel. Or, plus de 90% des variétés inscrites à ce catalogue officiel sont des variétés hybrides, inventées par les semenciers, qui reproduisent des graines dégénératives donc inutilisables pour reproduire la plante.
Autrement dit, le maraîcher, pour produire d'une année sur l'autre la même variété de tomate doit acheter à nouveau sa semence au semencier.

Les semenciers ont donc fait une OPA sur le catalogue officiel et s'ingénie à en évincer les variétés dites anciennes (d’où la guerre sans merci qu’ils mènent contre Kokopelli), car ces dernières reproduisent des graines parfaitement fiables pour reproduire la plante mère. Le hic, c'est que ces variétés qu'on peut re-semer ne rapportent donc plus d'argent au semenciers, qui ont donc intérêt à les faire disparaître au profit de leurs hybrides. CQFD



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

09/07/2009

Une solution: la burka pour l’homme!



Pierrette Fleutiaux, écrivaine, donne au débat sur la burka (beurk ! Ah…) un éclairage fort intéressant. Je ne résiste pas au plaisir de vous le faire partager !

La dignité de l'homme exige qu'il porte la burqa

Si j'étais un homme pieux, voici ce que je proposerais. La femme est un être faible, soumis à toutes les tentations, nous le savons depuis la nuit des temps. Elle est concupiscente, tout entière la proie de pulsions condamnables. Son corps aspire à celui de l'homme, la société doit maîtriser ce corps, dès son plus jeune âge. La burqa peut sembler une réponse appropriée. Contraindre les mouvements de la femme, la ramener à la modestie, encadrer les désirs sauvages qui lui sont naturels, qui troublent son esprit et corrompent la société, relève du devoir de l'homme respectueux de l'ordre divin.

Cependant, peut-être avons-nous fait erreur non pas dans l'interprétation de la loi divine, mais dans les moyens de la mieux appliquer. En effet, les yeux de la femme, même derrière un grillage, même dans la fente du niqab, restent libres. La vision périphérique en est certes limitée, mais la perversité naturelle de la femme lui fera trouver le moyen de contourner ce léger handicap. La femme en burqa continue de voir. On imagine quelles turpitudes alors peuvent agiter son esprit. Cachée sous son voile intégral, la femme peut encore se livrer à la débauche mentale.

Une solution serait de l'aveugler totalement, par le moyen d'un bandeau ou tout autre moyen non cruel mais efficace. Cette solution est à écarter : la femme ne pourrait plus en effet accomplir les tâches auxquelles la destine sa condition subalterne : nourrir l'homme et ses fils, conduire les fils de l'homme à l'école, et faire toutes choses qui dégagent l'homme des tâches matérielles, facilitent l'exercice de son vouloir et son étude des textes sacrés.

Je soumets ici une modeste proposition à mes frères. Que les hommes portent la burqa, qu'ils s'approprient ce vêtement que dévoie trop facilement la femme. L'homme est beau, l'homme est la création première de Dieu, la femme le désire indécemment. Ne lui donnant pas la liberté de convoiter, ne tentons pas sa faible nature.

Voyez l'homme derrière lequel marche la femme en burqa. Même voilée, justement parce que voilée, elle a toute licence de contempler les bras que montrent les chemisettes d'été, les pieds dans les sandales, les fesses agiles et les jambes qui se devinent sous les pantalons, les poitrines mâles et les visages nobles. L'homme croit avoir mis la femme à l'abri de tout danger dans sa prison portative de la burqa. En réalité, il lui accorde une liberté scandaleuse.

L'homme en burqa brisera net l'élan pervers de la femme. Ces yeux brillants, qui transpercent le voile le plus épais, se heurteront à un mur. Ainsi privée dans la journée, elle n'en sera dans sa maison que plus portée à répondre aux besoins sexuels légitimes de son époux.

Que la femme aille dans la rue dans les atours aguicheurs qu'elle ne manquera pas de se choisir. Son regard s'épuisera sur les autres femmes, elle y verra comme dans un miroir sa propre indécence, sa futilité même la détournera de toute compétition malsaine avec l'homme. Quant à cette exposition de la féminité, elle ne saurait nuire à l'homme. Il s'y verra conforté dans son incontestable supériorité. Il saura, dans les autres burqas, reconnaître les hommes pieux et respectueux de la loi, et ainsi renforcera nécessairement la belle et indispensable communauté masculine.

ORDRE DIVIN. Repoussons cette croyance absurde qu'il faudrait voiler les femmes pour que les hommes ne soient pas portés à désirer celles d'autrui. Une telle croyance est mécréante : elle accrédite l'idée que l'homme a été créé libidineux, violeur par nature et faible devant ses désirs. Et que, devant toute femme passant sous ses yeux, s'éveille aussitôt en lui la pulsion de lui sauter sur le râble pour consommer l'oeuvre de chair. L'homme a en lui la force de l'âme et le respect naturel de l'ordre divin. L'homme n'a rien à craindre des misérables appâts de la femme.

Enfin, reconnaissons qu'il y a grand danger à abandonner les fils de l'homme aux soins de la femme. Son faible entendement ne peut que leur nuire. A l'homme de prendre en charge l'homme dans le nourrisson, à lui de le langer, le nourrir, le soigner. Une fois sa tâche reproductive accomplie, que la femme dirige ses agissements erratiques vers l'extérieur, qu'elle s'en aille piailler dans les assemblées publiques, mais que ses miasmes ne corrompent plus le foyer sacré de l'homme. La dignité de l'homme exige qu'il porte la burqa. La burqa est faite pour l'homme.

Pierrette Fleutiaux - Ecrivaine (prix Femina en 1990 pour son roman « Nous sommes éternels »)
Article paru dans l'édition du 05.07.09. du Monde




*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

Boycottez les carburants verts : piège à cons fait pour affamer les pauvres…

usine éthanol.jpg



Avant de partir en transhumance vers les Hautes Terres avec mon bon vieux combi VW rescapé des somptueuses années hippies, je suis allé le désaltérer à la station service. Où on m’a proposé du « e-carburant » ou une connerie comme ça. Que j’ai évidemment refusé et que je vous invite, vous aussi, à boycotter.

Très à la mode aujourd’hui, les biocarburants – qui sont tout sauf bio ! - ont apparemment toutes les vertus. Produits à partir du maïs, du manioc ou de la canne à sucre, ils réduiront notre dépendance vis-à-vis des hydrocarbures du Moyen Orient ou de la Russie.

Moins polluants que l'essence ou le fuel, ils permettront de diminuer nos émissions de gaz à effet de serre.
Belle connerie… Pour faire un litre de « carburant vert », il faut… 1 litre de pétrole, sous forme d’engrais, de pesticides et…pour faire tourner les tracteurs !

Surtout, l’éthanol est produit par de grosses multinationales, qui agissent comme de puissants groupes de pression auprès des gouvernements. Notamment la compagnie étazunienne ADM, premier producteur d’éthanol aux Etats-Unis, qui fut un très gros financier des campagnes électorales de Bush. En France ce sont les betteraviers et les céréaliers, évidemment soutenus par la FNSEA, qui mènent la danse. Ceci pour s’engraisser une fois de plus de subventions sorties de la poche du pauvre con d’automobiliste !

La moitié de l’éthanol est produit aux Etats-Unis à partir du maïs. Or, pour fabriquer suffisamment d’éthanol pour remplir un réservoir de 4x4, il faut utiliser plus de 200 kilos de maïs. Bush avait promis que l'Amérique allait en produire cinq fois plus d’ici 2017. Résultat : alléchés par les aides fiscales, les producteurs de maïs préférent vendre leur récolte aux fabricants d'éthanol plutôt qu’aux pays pauvres dont c’est une des bases alimentaires. Obama, on t’attend sur ce problème !

Conséquence: selon les calculs de l'International Food Policy Research Institute, le prix du maïs va augmenter de 41% d’ici 2020.

D’ores et déjà, au Mexique, le prix de la farine de tortilla (fabriquée à partir de maïs importé des Etats-Unis) a plus que doublé.

Autre conséquence: le prix du manioc - nourriture de base de 200 millions d'Africains - est aussi en train de flamber (+135% prévu d’ici 2020 !). Voilà une des nombreuses formes de « l’arme alimentaire » qui manie les Zétazunis.

Moralité: les plus pauvres ne pourront plus se nourrir.

On peut pourtant produire de l’éthanol à partir de végétaux, d’herbes, de cannes, de bambou, d’arbres. Mais ce n’est pas l’intérêt des rapaces empoisonneurs de l’industrie agricole.

Il y a aussi une autre solution : produire de l’huile de colza, comme le font nombre de producteurs. Il suffit de presser les graines pour produire, directement, à la ferme, une huile qui est un excellent carburant, qui fonctionne dans les moteurs classiques et qui pollue moins. Mais cette production, décentralisée, échappe aux multinationales. Donc, le gouvernement français – comme les autres d’ailleurs – est contre et taxe ce carburant démocratique et écologique de telle sorte que le litre coûte plus cher que le gazole…

Comme dit le slogan de ce site « La connerie humaine est la seule approche que l’on puisse avoir de l’infini… »



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

 

07/07/2009

Petite fable d'été: Le corbeau et le lapin


Un corbeau sur un arbre perché
Ne foutait rien de la journée.
Un lapin voyant le corbeau
L'interpella aussitôt :
« Moi aussi, comme toi, puis-je m'asseoir
Et ne rien foutre du matin jusqu'au soir ? »
Le corbeau lui répondit de sa branche :
« Bien sur, ami à la queue blanche,
Dans l'herbe tu peux te coucher
Et ainsi de la vie profiter ! »
Blanc lapin s'assit alors par terre
Et sous l'arbre resta à ne rien faire…
Tant et si bien qu'un renard affamé,
Voyant ainsi le lapin somnoler,
S'approcha du rongeur en silence…
Et d'une bouchée en fit sa pitance.

Moralité :
Pour rester assis à ne rien branler…
Il vaut mieux être très haut placé... !



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

03/07/2009

Pendant les vacances, les sarko-saloperies continuent !

Gros_Banquier.gif
Pendant que Sa Lumineuse Modestie va faire le beau dans le magazine de la gôôôche bobo pour essayer de se tailler un costar présidentiel à ses (modestes) mesures, les sarko-saloperies continuent.

Sournoisement mais efficacement.

Exemple : la suppression de fait de la justice financière à travers le démantèlement des pôles financiers. Ceci avant même la « Réforme du code de la procédure pénale » dont la principale mesure consiste à supprimer le juge d’instruction. Sous prétexte d’éviter d’hypothétiques dérives genre Outreau, cette « réforme » consiste en fait à réaliser l’une des promesses de Sarko à ses amis patrons : la dépénalisation du droit des affaires. Autrement dit assurer l’impunité des criminels en col blanc.

En voilà une réforme qu’elle est populaire…parmi les patrons voyous, ceux-là même que notre Pinocchio tance d’un œil en les rassurant de l’autre. Performance digne d’un grimacier genre De Funès. C’est typique du personnage : un discours parfois digne de la meilleure gauche, mais des actions toujours marquées du sceau de la droite la plus cupide et bornée.

En effet, et avant même que le rapport de la Commission Léger chargée de préparer cette « réforme » n’ait été remis, le grand nettoyage a commencé. Au chomdu les magistrats et les policiers chargés des dossiers sensibles. Reprise en main de tous ces dossiers par les procureurs, par définition bien tenus en laisse par le ou la Garde des sceaux, donc par le pouvoir exécutif. Réduction du nombre de policiers chargés de ces enquêtes.

Ainsi le pôle financier  de Nanterre - celui-là même qui enquêtait sur le Conseil général des Hauts-de-Seine, un temps présidé par le ci-devant Sarkozy de Nagy Bosca Nicolas – a vu le nombre de ses juges d’instructions passer de neuf à trois (plus un demi !) Quant aux enquêtes qui leurs sont dévolues, elles touchent à des affaires de carte bleues volés ou de chèques bidon. Plus aucune affaire d’envergure. Serait-ce que les cols blancs se seraient achetés une conduite ? C’est plutôt que les enquêtes sont maintenant traitées sous le régime quasi discrétionnaire de « l’enquête préliminaire », c’est-à-dire sous la responsabilité exclusive des procureurs, donc du pouvoir exécutif. Ainsi, ce pouvoir peut, selon ses accointances, ses intérêts, ses amitiés, ses inimitiés, enterrer une affaire ou au contraire lui donner un relief particulier. Ainsi les procédures concernant le pittoresque couple Balkany – intime du Prince – restent au fond du tiroir du très sarko-compatible procureur Courroye. Ainsi à l’opposé le pauvre Julien Dray et sa Rolex-attitude subit depuis de longs mois les investigations de parquets aux ordres.

C’est ça la Justice vu par les sarko-trafiquants.


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr

pour 10 € seulement franco de port!

01/07/2009

M’ame Michu et M’ame Chazotte chez Madoff.

vamps.jpg




- Quand même, vous avez vu M’ame Chazotte, ce monsieur Madoff qui vient d’être condamné à 150 ans de prison aux Zétatzuni. J’savais pas qu’ils devenaient si vieux moi les Zétazuniens. Ils sont plus avancés que nous… Y a pas à dire. Paraît que quand il sortira, il aura 220 ans ! Ils doivent avoir de bonnes retraites là-bas pour venir si vieux !

- Mouais… Le Madoff, il fera comme les autres, il fumera les pissenlits par la racine avant de sortir… Quant aux retraites des Zétazuniens, elles sont aussi opulentes que l’intelligence d’un électeur sarkozien. Basés sur des fonds de pensions tous gérés par des maquereaux genre Madoff. Ce sont ceux-là qui rachètent les entreprises en France et ailleurs, qui leur imposent des profits à deux chiffres par le pressurage à mort des travailleurs. Les Madoff – parce que pour un qui s’est fait scraffé, il y en a mille qui se tapissent toujours la tripe de sauce chaude et onctueuse à Monaco, aux Bahamas et autres lieux parisitaires – ceux sont eux qui imposent les délocalisations, les suicides des cadres pressurés à mort, les « plans sociaux » qui jettent à la rue 2000 chômeurs par jour en France. Ces gens-là, ma brave M’ame Michu sont les dignes représentants du capitalisme financier qui – malgré les rodomontades de Sarko – n’a pas changé, car rien n’est fait pour le changer sinon de lui refiler des milliards et des milliards pris dans nos poches pour qu’il puisse continuer à sévir. Cupidité et égoïsme sont les deux mamelles du capitalisme M’ame Michu.

- Ben alors vaut mieux avoir sa retraite ici, si je vous suis bien ?

- Pour l’instant oui. Mais pour combien de temps ? Les sarko-trafiquants font le forcing pour faire suer les esclaves jusqu’à 67 ans et plus si affinité. Or les entreprises virent leurs salariés dès l’age de 55 ans. Donc ces jeunes vieux n’ont d’autres échappatoires que le chômdu juqu’à plus vivre. Et s’ils survivent, comme ils n’auront pas les trimestres, il toucheront une pension dérisoire. C’est ça le but du gouvernement : tomber par tous les moyens le volumes des pensions payées.

- Ben moi, j’attend aujourd’hui ou demain le versement de ma pension complémentaire. C’est pas beaucoup, mais ça arrange bien…

- Eh ! Tant que vous la touchez votre complémentaire, vous plaignez pas. Parce que l’Arrco - (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) qui gère le régime de retraite complémentaire de l’ensemble des salariés du secteur privé de l’industrie, du commerce, des services et de l’agriculture, cadres compris – est elle aussi mouillée dans le scandale Madoff !

- Non !

- Ben si M’ame Michu. L'Arrco, co-gérée par les syndicats et le patronat, ne passe pourtant pas pour un repaire de spéculateurs. Les cotisations de millions de salariés lui ont permis de se constituer un solide trésor boursier : une « réserve technique de financement à moyen et long termes » de 41,87 milliards d'euros. C’est pas rien ! Et bien il en ont joué une partie de ces fonds chez Madoff et autres crapules! Oh ! Pas de quoi les mettre à genoux : 35 millions chez Madoff et 20 millions sur la banque américaine Lehman Brothers, qui a fait faillite en septembre.

- Ben alors je vais plus avoir de sous ?

- Oh ! Ça changera rien pour vous. De toute façon, avec ce qu’ils vous donnent…

- C’est ben vrai. Pas de quoi faire des extras…

- Pour les extras, v’z’irez chanter dans les rues M’ame Michu !





*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr

pour 10 € seulement franco de port!

30/06/2009

Moloch-Fillon veut de la viande de vieux!



podcast
Je vous remet ce billet mais avec une surprise que m'ont fait deux potes blogueurs chansonniers!
Cliquez au-dessus sur le truc "PODCAST" ou "MEDIA".

 

- Oh ! La ! sieur Paul Hamploit, avez-vous du Sénior ?
- Si fait, dame Medef. Du fringant, fort encor’
De la viande surchoix, élevée sous la mère,
C’est presque du bio, j’ai même du kasher,
Des mâles, des femelles, à l’unité, en couple
J’en ai des pleins frigos, et c’est pour quelques roubles.

- Il me faut du senior docile et bien formé
Pas des premières mains, mais point trop abîmés,
Pas trop vieux, ayant des besoins alimentaires,
Je veux leur confier des boulots secondaires
Mais je ne veux payer leur savoir, leur fatigue
Qu’avec quelques kopecks, quelques poignées de figues.

- J’ai tout ça en rayon. Pas cher. Charges comprises.
Mon meilleur pourvoyeur, grâce à vous, c’est la crise !
La crise permettant de beaux plans sociaux,
Qui met les travailleurs au niveau des bestiaux,
Pour goinfrer grassement vos amis actionnaires
Car tout licenciement rend la bourse haussière !

- Si fait, sieur Paul Hamploit. Mais on va faire mieux :
Fillon et Heurtefeux vont nous fournir du vieux !
Car à soixante sept ans l’age de la retraite
Pratiquement personne n’obtiendra ses trimestres
Et du coup les pensions, automatiquement
En seront amputées plus que drastiquement !

- Et s’ils veulent manger mieux que dans les poubelles,
Les vieux accepteront, pour emplir l’écuelle
Quels que soient leurs diplômes, quel que soit leur savoir
Des boulots de misère, ou du travail au noir !
Et s’ils crèvent usés, humiliés, fourbus,
Leur mort allègera le trou de la Sécu !


homme-et-poubelle_200609.jpg




Amis blogueurs, vous pouvez, évidemment, reprendre mes textes, poésies, coups de gueule et autres élucubrations, mais merci d’avoir le « fair play » de citer la source et de mettre un lien vers Les aliboffis : http://lesaliboffis.blogs.nouvelobs.com
Merci


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr

29/06/2009

Ça s’est dit dans mon bistrot : l’embrouille des retraites.

chimulus bistrot.jpg

Merci à Chimulus

- Eh ! Vous avez compris le vié qu’ils nous font les frères Garamonzob !

- De qui tu parles Victor ? Des frères de Michel Jackson ?

- Mais non, tronche d’apî ! Ça c’est pour la galerie. Pour nous enfumer le terrier pendant que les autres frères, les Dalton des affaires et de la politique, nous préparent une embrouille gigantesque sur les retraites !

- Ah ! Qu’est-ce qu’il va nous trouver encore notre Rouletabille de comptoir ?

- Sers-moi d’abord un fly et je te raconte Loulle…

- Tè ! Double dose, pour pas que t’es des fourmis dans le clapoir.

- Merci Loulle. Donc, je vous disais que les frères Garamonzob…

- Karamazov ! Ignare. Karamazov ! Les trois frères Karamazov. Ils étaient trois, et peut-être quatre…

- C’est pareil, c’est une image Môssieur ! Je reprends. Chez les frères Garamonzob, il y en a un, le petit Nicolas, qui a accédé à « la magistrature suprême » comme on dit dans les gazettes. Et qu’est-ce qu’il a dit celui-là, lors de son grand raout de Versailles ? Je cite : «Nous serons au rendez-vous de la réforme des retraites. Il faudra que tout soit mis sur la table: l'âge de la retraite, la durée de cotisation, la pénibilité. Toutes les options seront examinées. Les partenaires sociaux feront des propositions (...) Je n'ai nullement l'intention de fermer le débat avant même d'avoir commencé à l'ouvrir, mais quand viendra le temps de la décision, à la mi-2010, que nul ne doute que le gouvernement prendra ses responsabilités.» Et il conclut: «C'est une question d'honneur, de morale à l'endroit des générations qui vont nous suivre: nous ne laisserons pas un euro d'argent public gaspillé.»

- Et alors ? Il faudra bien y passer, non ? Victor.

- Attends. C’est plus compliqué que ça. Cette petite phrase suggère que le président est partisan d'un accroissement de la durée au travail afin de retarder l'âge effectif de la retraite. La charge de Fillon sur ce thème, après celle du pittbull Lefèbvre met les pendules à’heure. Terminé sous peu la retraite à soixante vendanges… Mais en lisant entre les lignes on s’aperçoit que cette piste n’est pas la seule préconisée. Et – coucou, les revoilou ! - les systèmes de retraite privée par capitalisation, rêve des ultra libéraux.
Et kikonvoit arriver dans le marigot ? Kikonvoit arriver ?

- ? ? ? ! ! !

- Monsieur frérot, un autre des frères Garamonzob, j’ai nommé Guillaume, homme d’affaire « brillant », plus ou moins viré du Medef mais néanmoins parachuté patron de Médéric, l'un de ces organismes de retraites complémentaires qui s'est transformé au fil des ans en un gigantesque ovni financier, qui a gardé quelques racines avec le monde mutualiste et coopératif, mais qui a muté à vive allure vers les marchés financiers et qui gère donc de gros intérêts privés. Médéric est un groupe qui a beaucoup d'entregent et d'influence. Si Guillaume Sarkozy fait irruption dans cette histoire, c'est qu'il a en effet réalisé un «coup» formidable. En tout cas pour son entreprise. Il a scellé une alliance avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et sa filiale la CNP (assurances, épargne, assurance vie, retraites…), en vue de créer une «joint-venture», une co-entreprise si l'on préfère, dont l'ambition est de jouer un rôle majeur dans les années à venir sur le marché de la retraite complémentaire.

- La Caisse des Dépôts et Consignation, Victor, c’est un des piliers du système social « à la française ».

- Exact. Parmi d'innombrables autres activités, la Caisse des dépôts est en effet le pilier central auquel est adossé le système des retraites par répartition – le vieux système collectif français basé sur la solidarité entre les générations. C'est elle qui gère plusieurs caisses très importantes ainsi que le Fonds de réserve des retraites (FRR), que Lionel Jospin a créé et dont la droite n'a pas poursuivi la montée en puissance. La CDC joue donc là l'une de ses missions d'intérêt général majeures: assurer la solidité et la pérennité des régimes de retraite par répartition.

- Alors pourquoi la CDC, qui est donc l'un des pivots du système par répartition, se lance-t-elle dans pareille aventure pour faire le jeu du système adverse, celui par capitalisation? Et pourquoi, de surcroît, le faire, comme par hasard, avec une entreprise dont le patron est le frère du chef de l'Etat ?

- Ses missions traditionnelles n’ont jamais empêchée la C.D.C. d'être l'actionnaire de référence de la CNP (à hauteur de 40% du capital), qui est le champion français de l'assurance-vie. Et voilà qu’arrive une alliance entre Médéric, la C.D.C. et le CNP, une co-entreprise qui devrait voir le jour dès le 1 janvier 2010. Et kékiladit not’bon président ? kékiladit ? Que la « réforme » des retraites sera faite au plus tard à la mi 2010…
Les conjurés de la CDC, de CNP et de Médéric se frottent les mains: «Un complément d'épargne annuel de 40 milliards à 110 milliards d'euros en 2020 serait nécessaire pour maintenir le niveau de vie des futurs retraités.» Sous-entendu: les régimes de retraite par répartition vont à ce point être étranglés par les évolutions démographiques et par l'absence de nouvelles recettes que cela fera forcément les affaires d'autres opérateurs.
Conclusion : les trois alliés doivent nourrir «l'ambition de créer un leader dans le domaine de la retraite supplémentaire, collective et individuelle». Sur les décombres des régimes par répartition qui vont faire de plus en plus mal leur office.

- Puteng, Victor, d’où tu les sors ces infos ? Nous, on n’est pas au courant de ces embrouilles…

- Ah ! Evidemment, c’est pas la mère Chazal ou le petit père Pujadas qui vous dirons des choses pareilles. Eux, c’est Mickael Jackson et puis c’est tout ! Non. Moi je fouine partout et en particulier, je vais sur Médiapart.fr
Allez zou, Loulle, remets ma tournée !


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur http://www.ayoli.fr

pour 10 € seulement franco de port!


Puteng! J'ai fait un cauchemar

sarkozy-retraite-sarkostique photo en délire.jpg

'teng! Je me suis réveillé en sueur, pas parce qu'il faisait 20° dans la chambre, mais à cause du cauchemar... Terrible!


Merci à Photo en délire

 

*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr

pour 10 € seulement franco de port!


26/06/2009

Du Sarko-Ubu dans le texte : savoureux !

sarko-grimace.jpg

A 14 heures, ce vendredi, interrogé sur cette affaire (l'attentat du Pakistan) par un journaliste de l'AFP lors de sa conférence de presse clôturant le conseil européen de Bruxelles, Nicolas Sarkozy a déclaré:

«Enfin écoutez c'est ridicule. Franchement, monsieur, franchement c'est ridicule. Pas vous, hein, je me permettrais pas, je vous respecte mais enfin écoutez. Soit il y a des éléments, donnez-les nous. C'est grotesque, voilà, c'est ma réponse. Alors qu'est-ce que vous voulez que je vous dise. Raisonnement: Pour son financement Monsieur Balladur aurait accepté des commissions qui n'auraient pas été payées ensuite et ça a donné Karachi... Mais enfin, respectons la douleur des victimes. S'il vous plaît, qui peut croire à une fable pareille? Et puis si vous avez des éléments donnez-les à la justice et demandez à la justice qu'ils enquêtent. Mais enfin franchement qu'est-ce que vous voulez que je réponde là-dessus.

«Mais, honnêtement, qu'est-ce que vous voulez que je réponde là-dessus. Y a 14 ans, de surcroît. On est dans un monde où tout se sait, où la notion de secret d'Etat n'existe plus. 14 ans après vous venez me poser la question: 'est-ce que vous êtes au courant de rétrocommissions qui auraient pas été versées à des Pakistanais dans le cadre de la campagne de Monsieur Balladur ? Et vous, vous étiez pas au courant non plus, non ? Vous, vous, vous étiez peut-être journaliste à cette époque... non, mais je ne vous en veux pas mais enfin écoutez franchement. Enfin, si y a un braquage à Bruxelles aujourd'hui, j'y étais... c'est incontestable.»

Le président se met alors à rire: «Non pardon, hein, je ris pas du tout parce que Karachi c'est la douleur de familles et de trucs comme ça... mais... qu'est-ce que vous voulez que j'aille répondre là-dessus.»

On dirait du Flaubert…




*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


25/06/2009

Secret défense

secret_defense.jpg



- Pourquoi papa est mort ? Dis-moi, Dame Justice.
- Attend donc, mon petit, que l’enquête aboutisse.
- Mon papa, il était parti au Pakistan
Pour y aider, des gens, juste pour quelques temps.
Mais papa il est mort, et moi j’ai du chagrin.
Pourtant papa est fort ! Il fait des sous-marins !
Ceux que nos gouvernants vendent de par le monde
A tous les généraux, aux dictateurs immondes
Pour qu’ils puissent tuer, proprement, en grand nombre
Les gens qu’ils n’aiment pas, ceux qui leur font de l’ombre.
Qui c’est qui l’a tué mon papa ? Al Quaïda ?
Où la guerre intestine de quelques candidats…
- Tu touches là, petit, avec quelque arrogance
Des coups fourrés couverts par le Secret Défense !
Même à moi, la Justice, on ne me dit pas tout
On me fait lanterner, on me trompe et surtout
On entrave mon cours, on biaise mes enquêtes
On me choisit des pistes, on m’impose des têtes
Trop proches du pouvoir. Et lorsque ma mission
Me fait toucher du doigt de sombres commissions
Qui engraissaient là-bas des généraux véreux
Qui savaient se montrer, en retour, généreux
Avec un candidat alors à Matignon,
Pour ne pas le mouiller, alors, jusqu’au trognon,
On arrête mon cours, on m’égare, on me tance
Avec un maître-mot : c’est le Secret Défense !


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


Guerre contre Monsanto : des nouvelles (bonnes !) du front.



monsantoland.jpg



Comment s’appelle-t-il déjà, le nouveau ministre des paysans ? Ah oui ! Bruno Le Maire. Eh ben ! Bruno, on va te surveiller de près ! Si l’on en croit Le Canard Enchaîné – et le célèbre volatile est toujours crédible – son prédécesseur, le pauvre Barnier, lui laisse sur le bureau un beau chardon, bien piquant, manifestement pas intimidé par les désherbants, fussent-ils ceux de l’empoisonneur n°1 du monde, la sinistre firme Monsanto et son non moins sinistre produit phare, le Roundup. Rappelons que le Roundup est un herbicide total et non sélectif  dont la substance active principale est le glyphosate. Ce dernier est un herbicide dérivé d’un acide aminé (la glycine) découvert et breveté par les chimistes de Monsanto en 1969.

Le Roundup, commercialisé à partir de 1975, a un principe actif qui permet l’extermination totale de toutes les plantes aspergées. En cas d’épandage de Roundup sur une plante, celle-ci va absorber le produit chimique au niveau des feuilles qui va ensuite passer dans la sève de la plante et entraîner une contamination générale de l’organisme. Le glyphosate va ensuite se concentrer au niveau des racines et perturber la production de chlorophylle et d’hormones de croissance de la plante, entraînant une nécrose des tissus végétaux conduisant à la mort de la plante. A côté de ce glyphosate, le Round-up comporte un autre élément actif, le POEA qui est un adjuvant qui augmente la pénétration du pesticide dans les cellules de la plante. Et ce poison qui trône dans toutes les grandes surfaces au rayon jardin peut-être utilisé librement et sans précaution…

Seulement voilà, il y  en France quelques solides empêcheurs d’empoisonner en rond (up). Et parmi eux un avocat parisien aussi subtil dans ses recherches que teigneux dans ses actions, le redoutable Maître Fau. C’est lui le tombeur du Régent et du Gaucho, ces pesticides tueurs d’abeilles. Mandaté par un éleveur bio, Jacques Maret et une association écolo, le « Mouvement pour le droit et le respect des générations futures », M°Fau a relevé une méchante lacune dans l’autorisation accordée au Roundup Express, au Roundup Extra 360, au Rondup GT Plus.

roundup tête de mort.jpgPour obtenir le droit de mettre en vente son pesticide, le fabricant doit prouver qu’aucun de ses ingrédients n’est toxique ou nocif pour l’environnement. Ceci en vertu d’une directive européenne (et oui, elle sert parfois l’Europe !) de 1991 que la France a mis treize ans à transposer dans notre arsenal juridique… « Doucement ! qu’il devait dire le Savoyard Barnier, Y a pas l’feu au lac d’Annecy ! »

La lacune, c’est que si Monsanto a déclaré le glyphosate comme principe actif – et obtenue l’autorisation – elle a « oublié » de déclarer l’autre composant essentiel de son poison, le POEA. Donc, l’autorisation qui permet à la firme mafieuse de vendre son Roundup n’est pas valable. M° Fau a donc envoyé à Barnier une lettre d’avocat lui demandant d’interdire désormais la vente des Roundup !

Lemaire, on t’attend au virage. Que peut faire le ministre ? Interdire le poison, ce qui serait justice. Ou faire un bras d’honneur à l’avocat pour faire plaisir à Monsanto. Auquel cas M° Fau a promis de saisir le Conseil d’Etat, sourcilleux en la matière !

Affaire à suivre.

Maître Fau ! Y a que ça de vrai !



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


24/06/2009

Ah! Ah! Cornes au cul! Ubu distribue ses suçettes

remaniement chimulus.jpg

 

"Oh! Oh! Cornes au cul, je suis le père Ubu! Passez moi le croc à merdre, le ciseau à oneilles et la machine à décerveler !

Et maintenant, vu à la télé, je vous propose, pour le même prix un individu omnivore, capable de manger à tous les râteliers et pourvu d'un nom qui reste envore une marque connue et reconnue!"

Et hop! Admirez l'artiste!

 

Merci à Chimulus

 


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


Ça s’est dit dans mon bistrot...

chimulus bistrot.jpg



- Oh ! Victor ! Tu vas le sortir le pognon que tu dois planquer dans ton matelas, pour participer au développement de la France à travers l’emprunt Sarko ? Parce que les matelas, c’est risqué : une femme, je ne sais plus où, avait mis toutes ses éconocroques dans son matelas – un paquet de thunes, 750.000 dollars je crois. Sa fille, pour la fête des mères, et pour lui faire la surprise, a viré ce matelas coffre-fort à la poubelle pour le remplacer par un beau champ de tir tout neuf ! Tu vois la crise de la vieille quand elle a vu l’embrouille ! Y a dû avoir du pet dans le gourbi !

- Ah ! Ah ! Ah ! Le pognon, Loulle, c’est fait pour circuler. C’est un moyen, pas une fin. Quant au mien, comme y en a pas beaucoup, je préfère me faire plaisir en payant à mes amis des tournées de rouge ou de blanc dans ton puteng de bistrot de puteng de mastroquet plus ou moins sarkozinien ! Allez, zou ! C’est la mienne : rouge pour tout le monde ! Et puis cet emprunt, Loulle, c’est encore un peu plus de dette. C’est donc les impôts de demain et après demain. Rappelez-vous l’impôt Giscard : pour l’équivalent de 6 milliards d’euros récoltés, il a fallu rembourser douze fois plus ! Bonjour le résultat…

- Il n’empêche qu’il n’a pas dit que des conneries le Nain. Et notamment sur l’histoire de la burka. Il a dit niet sans ambiguïté, tout en refilant le bébé au Parlement. Les 53% des électeurs qui l’ont mis au pouvoir, et sur lesquels tu t’essuies les pieds tous les jours, Victor…

- …je fais plus que ça, Loulle, je m’en beurre l’oignon tous les matins !

- …Bon. Ceux-là donc, s’ils ont voté Sarko, c’est pour qu’il mette un coup de frein à l’islamisation rampante du pays. Personne ne le disait franchement, mais tous ceux qui ont voté pour lui pensaient secrètement qu’il mettrait en place ce volet du programme du borgne… C’est comme ça. Même si ça te dérange. Moi, Victor, quand je vais faire des courses et qu’à la caisse d’un supermarché je suis à côté d’un de ces fantômes noirs ou d’une de ces bonnes femmes tristes habillées comme des bonnes sœurs du siècle dernier, et flanquées d’un barbu en djellaba bien large aussi souriant que le carnet à souche d’une contractuelle hépatique, et bien je suis mal à l’aise Victor. Je me sens agressé même si ce n’est que psychologique. Quelque part, j’ai peur. Pas pour moi, j’ai encore de gros bras et vingt ans de rugby derrière moi. Peur pour le devenir de mon pays, peur pour notre manière de vivre qui fait que, même si toi et moi par exemple on a des idées souvent opposées, ça ne nous empêche pas de nous estimer, d’être amis, de boire des canons et de rigoler ensemble.

- Sur ce point Loulle, je te rejoins et je tire mon chapeau au président d’avoir – enfin – une position nette là-dessus. Encore faut-il que cette attitude ne soit pas le chiffon rouge pour nous enfumer par ailleurs. Il va peut-être virer la burka...pour faire passer plus facilement le financement des lieux de prière, la nourriture ethnique dans les cantines, les piscines et les gymnases non mixtes sous couvert de "modernite". Mais je lui donne acte de cette prise de position qui me satisfait pleinement !

- Alors à la tienne Victor ! C’est ma tournée !



Merci à Chimulus



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


23/06/2009

M’ame Michu et M’ame Chazotte au Congrès de Versailles.

vamps.jpg


- Ben, M’ame Chazotte, v’s’en avez un drôle de chapeau ! C’est joli, on dirait une crête de coq !

- C’est le bonnet phrygien, M’ame Michu ! Le chapeau des Sans-culotte pendant la Révolution ! Ils l’ont adopté après la prise de la Bastille comme symbole de la Liberté ! Parce que c’était le bonnet qu’à Rome portaient les esclaves affranchis !

- Ben v’s’en savez des choses vous, M’ame Chazotte. Mais ça me dit pas pourquoi vous portez ça aujourd’hui ?

- En rébellion contre la mascarade que Sarko-Ubu impose aux représentants élus du Peuple. Il se prend pour qui celui-là ? Le Roi-Soleil ? C’est plutôt le Roitelet-Bougie…

- Ben moi je pense que ça fera de belles photos dans Paris-Match ! Et Madame Carla, elle y sera ?

- Elle ferait mieux de se planquer celle-là… Le sort des reines n’est pas toujours enviable chez nous, M’ame Michu ! Le panier de son, c’est pas du Versace…

- Et c’est quoi cette mascarade ?

- Une connerie ayant pour seul but de montrer le Roitelet-Bougie en monarque laissant tomber du haut de ses talonnettes Sa parole ex-catedra.  Et ça va nous coûter 400.000 euros cette mascarade. Versailles ! Non mais vous vous rendez compte ? Versailles ! Un monument superbe, mais aussi le symbole du pouvoir absolu. Le repaire à partir duquel les bouchers « versaillais » à la solde de la pire des réactions sont venus massacrer les patriotes de la Commune. Pour montrer son mépris du Peuple, le hobereau magyar Sarkozy de Nagy-Bocsa ne pouvait pas trouver mieux !

- Ben peut-être qu’il a des choses à nous dire le mari de Madame Carla… Faut bien qu’il parle, non ?

- A ben dites donc ! Il s’en prive pas de parler ! Il a toutes les télés, toutes les radios, tous les journaux à sa botte. La plupart des journalistes lui lèchent le cul que ça en est obscène. Non M’ame Michu. Ce n’est pas pour faire connaître les grandes lignes de sa politique ; pour ça, dans notre république parlementaire – et pas présidentielle ! – il doit passer par l’intermédiaire du premier ministre. Non, c’est encore une sarkonnerie. Ce qu’il veut, c’est faire un bon coup de com devant sa claque rassemblée, puis foutre le camp en ayant planté la merde dans l’opposition.. Et le pire c’est que le principal  parti de cette opposition – le PS – se laisse encore une fois manœuvrer. Il suivent comme des toutous lorsque le Roitelet-Bougie claque des doigts ! Ici les socialos ! Au pied ! Mélenchon et les verts, au moins, ils lui font un bras d’honneur au Pinocchio de Versailles.

- Pourquoi Pinocchio ?

- Parce que le Roitelet-Bougie, si chaque fois qu’il ment son pif s’allongeait, comme celui de Pinocchio, il aurait un tarbouif qui permettrait de traverser la Manche à pieds secs ! Vous l’avez entendu à Genève devant l’organisation mondiale du travail ? On aurait cru entendre Jaurès, Mendès-France ou Badinter ! Des propos admirables… Et rentré en France, il nous fusille tous les acquis sociaux, il refuse tout coup de pouce au Smic, il privatise la Poste et autres saloperies dont il est coutumier…

- Eh bien, ce Congrès de Versailles, c’est l’occasion pour les députés de lui répondre, je pense ?

- Ah ! Ah ! Ah ! Vous me faites rire que je vais en pisser dans mes brailles M’ame Michu ! C’est pas comme ça que ça marche. Le Roitelet-Bougie vient, la claque aux ordres se met debout, le monarque, généreux et condescendant lui permet de s’asseoir, puis il adresse Sa parole ! Après quoi il fout le camp, et laisse les parlementaires discuter entre eux mais sans vote !  Autrement dit, ça ne sert à rien, sinon à la photo ! S’il veut vraiment discuter avec Ses sujets, le Roitelet-Bougie peut – comme le faisait De Gaulle ou Mitterrand – convoquer une conférence de presse au cours de laquelle il pourrait débattre avec des gens dont c’est le métier d’être au fait des choses, et qui ne sont pas tous à plat ventre (il y a la presse étrangère !). Mais ça, le Roitelet-Bougie n’a pas le courage de le faire…


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr