Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/02/2010

Femmes, je vous aime: Théry

 

peynet-jtm2 (1).gif


 

Théry

 

Longue, fine, éthérée, de grands yeux clairs intenses

Théry est arrivée comme une providence

Lorsque trahi, banni, méprisé, délabré,

J’étais au bord du gouffre et prêt à y sombrer.

 

Avec son cœur, son corps, sa tendresse de femme

Elle a pansé les plaies que des houris infâmes

Avaient creusées à vif de leurs griffes de hyènes

Pour assouvir sur moi leurs appétits de chienne.

 

Théry m’a ramassé, souriante et jolie

Puis m’a ouvert ses bras, et son cœur, et son lit.

Elle fût à la fois amie, maîtresse et mère,

 

Goûtant sans calculer un bonheur éphémère.

Dans les recoins secrets du jardin de mon cœur,

Théry aura toujours une place d’honneur.


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

19:02 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Sabine


peynet-jtm2 (1).gif


 

Sabine

 

Dans l’été parfumé, un peu avant minuit

Antoine va rejoindre Sabine dans la nuit.

Sous un bouquet de pins perché sur la falaise

Ils se creusent un lit d’amour et de liesse,

 

Puis, gonflés de désir, leurs deux corps dénudés,

Se jettent l’un sur l’autre avec voracité.

Emportés par l’élan de leurs folles étreintes

Ils goûtent sans compter un plaisir sans contrainte.

 

Enfin le corps repu ils s’étendent sans voiles

Pour écouter la nuit et parler aux étoiles.

Ils appellent Deneb, Véga et Altaïr,

 

Complices de leurs jeux, témoins de leur plaisir.

Plus tard lorsque la vie les aura séparés

Ils se retrouveront en voyant Cassiopée.


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

18:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Régina



peynet-jtm2 (1).gif


 

Regina

 

C’est à Porto Polo, près de Pila Canale

Que vivait Regina sur sa Corse natale

Les pouristes n’avaient pas encore envahis

Les criques parfumées de ce si beau pays

 

Je plongeais au corail et chassais la girelle

Dans la mer cristalline ou bien sous les tonnelles

De la guinguette bleue où, aux parfums du soir,

La jeunesse dansait quand chantaient les guitares.

 

Moi j’avais dix-huit ans, elle tout juste seize

Je sentais contre moi frémir son corps de braise

Elle m’a serré fort quand je l’ai caressée,

 

J’ai plongé dans ses yeux et je l’ai embrassé.

Le lendemain matin, c’était une autre affaire

Quand ses frères m’ont dit : “ Qu’est-ce que tu comptes faire ? ! ”


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

17:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Quouan Li

 


peynet-jtm2 (1).gif


Quouan Li

 

La terrible Quouang Li, chinoise du Sinkiang

Régnait sur une armée de plus de cent ruffians

Qui trafiquaient l’opium dans le Triangle d’or

Où Karens et Méos plantent l’herbe de mort

 

Debout sur un radeau de bambous assemblés

Je traversais les jungles de ce pays troublé

Sur le fleuve Nam Ka aux eaux tumultueuses

Quand giclèrent vers moi des fruits de mitrailleuse.

 

Kalachnikovs braquées, des truands m’ordonnaient

D’accoster puis, canons dans le dos, m’emmenaient

Près de leur chef de bande. Je sentais la panique

 

Qui enflammait mes veines. Enfin voilà Quouang Li

Je dus plaire à la belle. Etais-je si exotique ?

Probable car le soir, elle m’ouvrit son lit !

 


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

16:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Perrine

 


peynet-jtm2 (1).gif


Perrine

 

Perrine dansait nue sur la grève luisante

Pieds légers, ondulante, bras tendus vers Phébus,

Dans les fraîches senteurs de l’aurore naissante,

Elle sacrifiait au culte de Vénus.

 

Sa taille se ployait jusqu’à frôler l’arène

Puis elle s’élançait pour caresser les cieux

Ventre offert, seins dressés, plus fière qu’une reine

Perrine avait vingt ans et tutoyait les dieux.

 

Un grand faune barbu, velu et chevelu

A la flûte de Pan rythmait la sarabande

Il dévorait des yeux le corps de son élue

 

Et savait que bientôt il aurait sa prébende.

Il sauta sur la nymphe, l’entraîna dans la mer

Où il la posséda d’une étreinte primaire.


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

15:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Odile

 


peynet-jtm2 (1).gif


 

Odile

 

Sur une piste noire par un écart vexant

J’ai eu avec Odile un contact renversant.

Skis et corps emmêlés dans la neige profonde

J’ai goûté dans le froid sa chaude peau de blonde,

 

Et ses seins écrasés contre mes pectoraux

Ont fait monter en moi une ardeur de taureau.

Percevant mon émoi elle ondule et s’étire

Et – heureuse jeunesse ! – nous éclatons de rire.

 

La serrant plus encor je lui vole un baiser,

Je savoure ses lèvres et sa langue épicée.

J’ai retrouvé Odile le soir à la station

 

Où nous avons vécu une ardente passion.

Depuis ce jour heureux et ces moments exquis

J’espère en Cupidon lorsque je fais du ski…

 

 

************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

14:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Nicole


 

peynet-jtm2 (1).gif


 

Nicole

 

Dans la chambre au fenêtres closes

La vue de sa peau dénudée

Plus enivrante que la rose

Plus somptueuse que l’orchidée

 

Met mon cœur et mon corps en transes

Depuis ce si beau jour d’été

Où le ciel m’a donné la chance

D’avoir l’honneur de la goûter.

 

Nicole est une fleur sauvage

Que j’eus le bonheur de cueillir

Dans les dunes, près des rivages

 

Où Phébus la faisait fleurir.

Depuis ce jour je suis ravi :

C’est elle l’amour de ma vie.


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

13:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Margot

 

peynet-jtm2 (1).gif


Margot

 

Margot roulait à bicyclette

Par des chemins de fruits dorés.

Dans le vent volait sa jupette

Sur de longues cuisses dorées.

 

Comme un champion du Tour de France

Moi, derrière, je salivais,

Fasciné par les abondances

Que par éclair je découvrais.

 

Percés au cœur par Cupidon

Devant son lascif abandon,

Gonflé d’amour j’ai eu l’honneur

 

De butiner cette orchidée.

Elle m’a donné du bonheur

Pour plus de mille éternités.

 


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

12:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Lucie

 


peynet-jtm2 (1).gif


 

Lucie

 

Je retrouvais Lucie avec grande émotion

Lorsqu’elle s’échappait de sa triste pension

Nous prenions rendez-vous, souvent, dans une église

Communiant corps et âme dans son ombre propice

 

Nous nous sommes aimés serrés sur un prie-dieu

Et, comblé de bonheur, j’ai cru entendre Dieu

Disant à Lucifer : “ Laisse-moi ces deux-là.

Un amour aussi beau, c’est un apostolat ”

 

Depuis ce jour l’encens envoûtant des chapelles

A pour moi la saveur troublante des dentelles.

Dois-je, pour ces pensées, faire mea-culpa ?

 

Quand vers l’un de ces temples se dirigent mes pas

Je pénètre en ces lieux dévolus au Messie,

Mais, pour l’amour de Dieu ou celui de Lucie ?

 

************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

11:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Katy

 

 

peynet-jtm2 (1).gif


 

Katy

 

J’ai rencontré Katy sur un paquebot turc

Qui reliait Marseille au pays d’Atatürk

Longue, fine, élancée, androgyne et très blonde,

En voyage de noce elle courait le monde.

 

Un regard prometteur longuement échangé,

Deux verres de raki, près du bar, partagés,

Et nous nous retrouvons, sans parole inutile,

Sur le pont, envoûtés, commençant une idylle.

 

Je cueille sur ses lèvres un baiser épicé,

Je roule entre mes doigts ses petits seins dressés

Elle m’offre, cambré, le bas de son échine

 

Et nous faisons l’amour, au rythme des machines

Nous grimpons, enlacés, vers le septième ciel

Croquant à belles dents dans sa lune de miel !


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

10:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Josiane

 

peynet-jtm2 (1).gif


 

Josiane

 

Elle venait de Caen, moi j’arrivais de Cannes,

Ses yeux étaient d’azur, son nom était Josiane.

Au prétexte d’un cours qu’elle avait dû manquer

Je suis monté chez elle, près du quai Malaquais.

 

Pour gravir sept étages, aux pieds j’avais des ailes,

Josiane m’attendait, une Noire avec elle.

J’ai saisi dans quel piège je m’étais fourvoyé

Quand les deux nymphomanes se sont déshabillées.

 

Prestement, goulûment, ces houris me dénudent

Elles m’offrent leur bouche en guise de prélude,

Une Noire, une Blanche sur mon corps excité,

 

Jouent une toccata d’amour et de gaieté.

Caressé, embrassé et violé sans ambages,

J’ai subi, sous leur joug, le plus doux des outrages !

 

************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

09:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Ita

 


peynet-jtm2 (1).gif


 

Ita

 

Ita vivait heureuse près du Krakatoa

Jacques le Tourangeau venait de Bien-Hôa

Il avait le crin gris, elle avait la peau tendre,

Il voulait sa jeunesse, elle eût un goût de cendre…

 

Un soir Jacques, allongé sous un frangipanier

Sentit une main douce, sur son cœur, appuyer.

Une vieille chamane venait de lui transmettre

Un filtre indonésien fait pour unir les êtres.

 

Jacques l’aventurier épousa sa conquête,

Il connut le plaisir, il connut la défaite.

Ita, déracinée sous des cieux sans chaleur

 

Lui fit payer fort cher ses instants de bonheur.

Elle le bafoua, le trompa sans remord,

Et l’envoûté d’amour, une nuit, en est mort…


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

08:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Hélène


 

peynet-jtm2 (1).gif


 

Hélène

 

Lorsque la belle Hélène, femme de Ménélas,

Fut ravie par Pâris, elle goûta l’extase.

Ravie d’être ravie, la pétulante Hélène

Suivant le beau Pâris, courut à perdre haleine.

 

Son cocu magnifique, vert de rage et jaloux

Envoya son armée châtier le filou.

Les deux amants s’aimaient, le barbon n’aimait guère…

Pour venger son honneur, il déclencha la guerre.

 

Des grecs contre des grecs, en une lutte à mort

Vont, neuf années durant, s’étriper sans remords.

Pour les seins blancs d’Hélène, ses étreintes brûlantes,

 

Pour sa peau de satin et sa fougue d’amante,

Des guerriers, des héros, des princes et des rois

Pour la gloire et l’Amour périront devant Troie.

 

************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

07:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Gunilla


 

peynet-jtm2 (1).gif


Gunilla

 

 

Ma jolie suédoise s’appelait Gunilla

Ses cheveux étaient d’or et ses grands yeux lilas

Nous vivions en sauvages sur une plage indienne

J’étais son Robinson, elle, ma Bohémienne

 

Sa bouche était de miel, sa peau était dorée

Elle croquait la vie et moi je l’adorais.

Elle est allé nager, nue, dans les déferlantes,

Jeune, belle à croquer, forte et appétissante.

 

Elle s’est éloignée d’un crawl souple et puissant

Dans les reflets d’argent de l’astre éblouissant.

Un trait noir fendant l’eau s’en arrive du large.

 

Gunilla ne voit pas le monstre qui la charge.

Un cri dans une gerbe d’écume et de rubis…

Les requins sont cruels dans la mer d’Arabie.


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

06:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Fanny

 


peynet-jtm2 (1).gif


 

Fanny

 

La Fanny est serveuse au café des Platanes

Elle a de ces rondeurs que les dévots condamnent

Mais que les jouisseurs lorgnent avec désir

Tant elles sont promesses de joies et de plaisir.

 

Elle ondule parmi les joueurs de pétanque,

Ces acteurs naturels, ces presque saltimbanques,

Perturbe les tireurs, énerve les pointeurs,

Prive de leurs moyens ces superbes menteurs.

 

Sous l’effet ravageur de ses hanches qui roulent

Tous restent bouche bée et en perdent la boule

Parmi les équipiers, voilà la zizanie :

 

On s’insulte, on se crie, pour un point on s’encagne

On joue contre son camp, on joue à Qui-perd-gagne

Tous rêvent du Zéro… et de baiser Fanny !



************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

05:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Elise

 

 

peynet-jtm2 (1).gif


Elise

 

On disait pis que pendre de la hautaine Elise

On la disait frigide, froide comme banquise.

Sa longue silhouette drapée de voiles noirs

Paralysait les hommes, leur ôtant tout espoir.

 

Des males dépités la présumaient lesbienne.

Tout cela m’excitait et je la voulais mienne !

J’imaginais son corps sans sa robe de geai,

Ses longues cuisses blanches et ses seins érigés,

 

L’arc tendu de sa croupe, le soleil de son ventre…

Je voulais, pour l’aimer, l’amener dans mon antre.

Par nuit de pleine lune, je l’ai suivi de loin

 

Jusques au cimetière. Tapi dans un recoin

Je l’ai vu dénudée auprès d’un vieux grimoire :

Elle servait d’autel pour une messe noire…

 

************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

04:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Danielle


peynet-jtm2 (1).gif


Danielle

 

 

J’ai rencontré Danielle à vingt-cinq mille pieds

Dans le ventre inquiétant d’un Boeing long-courrier.

Sous l’uniforme chic des hôtesses d’Air France

Ses hanches balancées mettaient mon cœur en transes.

 

Elle se penche vers moi pour me servir du vin,

Exposant à ma vue quelques appâts divins,

Quand un brusque trou d’air fait tanguer la cabine

La plaquant contre moi, mon nez sur sa poitrine.

 

Tant que l’avion plonge, elle se colle à moi

Durcissant ma nature d’un délicieux émoi.

Hélas, trois fois hélas, les turbulences cessent

 

Arrachant à mes bras la ravissante hôtesse.

Elle vrille mes yeux d’une flèche azurée…

Serait-ce, pour ce soir, le bonheur espéré ?


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

03:00 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Charlotte

 


peynet-jtm2 (1).gif


Charlotte

 

 

Lorsque l’air surchauffé tremble au soleil lion

Qui calcine la plaine au feu de ses rayons,

En émergeant de l’ombre, Charlotte vient au puit

Et plonge son amphore dans l’eau fraîche qui luit.

 

Cambrée, les bras au ciel, elle ôte sa chemise

D’un geste coutumier mais d’une grâce exquise.

Voluptueusement elle fait couler l’eau

Qui caresse ses seins, et ses reins, et son dos.

 

Pâmée, les yeux mi-clos, secouant sa crinière

Elle crée une aura de perles de lumières.

Arquée comme une harpe elle s’offre à Phoebus.

 

Tapi dans un fourré, mon cœur, mes sens s’enflamment,

Fascinés de désir pour la fleur de lotus

Qui orne la vallée qui fait d’elle une femme.


************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

02:05 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Bérénice

 

peynet-jtm2 (1).gif


Bérénice

 

 

Titus désirait tant la belle Bérénice

Que, des  Romains,  il la rêvait impératrice.

L’empereur, pour ses yeux de geai, se consumait,

Elle était étrangère et pourtant il l’aimait.

 

La rondeur de ses seins, la courbe de ses hanches

Sa crinière d’ébène, sa carnation si blanche

Enflammaient, du monarque,  et les jours et les nuits.

Cette princesse juive, il la voulait à lui.

 

Mais c’était faire fi du racisme borné

Qui se dressa dans Rome contre cette hyménée.

Elle fut rejetée par le peuple et la cour,

 

Et Titus dût choisir : son trône ou son amour.

Tout empereur qu’il fut, il dût rendre les armes,

Noyant sa vie gâchée dans un torrent de larmes.

 

************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

01:07 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin

Femmes, je vous aime: Adrienne

 

peynet-jtm2 (1).gif


Adrienne.

 


Je n’oublierai jamais les grands yeux d’Adrienne,

Pervenche le matin, lilas au crépuscule,

Lacs bleus où l’on se noie, brasiers où l’on se brûle.

J’en étais amoureux et je la voulais mienne.



Le geai de sa crinière, la blancheur de sa peau

Enfiévraient les pensées de mes nuits sans repos.

Je les voulais pour moi ces belles tiédeurs rondes,

Ces courbes satinées et ces vallées profondes,



Je rêvais ses parfums, son porte-jarretelles,

Je rêvais plus encor d’effeuiller ses dentelles

Je rêvais de l’avoir pour la nuit, pour la vie,



Je me serais damné tant j’en avais envie

Peu m’importait alors de courir à ma perte

Je la voulais à moi, amoureuse et offerte.



************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

00:05 Publié dans amour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint-valentin