Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/09/2008

Chin Toc Slam

87aac4acd5eede61cc092d1335892487.jpg


Tchin, Chine
C'est pas d'la bibine,
Ça vient de la race bovine
De Chine
Qui assassine
Sa fleur enfantine
Avec du lait à la mélanine
Pour la rapine
Chafouine
Des maffias mandarines.

Le péril jaune
C'est toutes ces conneries en « one »
Comme magnétophone,
Dictaphone, radio téléphone
Et autres machines très connes
Fabriquées par des esclaves jaunes
Et qui arrivent à la tonne
Dans les ports de l'hexagone
Quand ferment les usines bretonnes
Provençales ou bourguignonnes.

Pour ne pas être des michetons
Boycotons
Tous les produits bidons
Qui nous cassent les roustons
Qui empoisonnent nos mistons
Au risque d'en faire des avortons
Pour engraisser les macs de Canton
Qui se vautrent dans leurs biftons
En s'empiffrant de gueuletons
Dans leur hautes tours de béton.

Oh! Victor, toi qui frappe de taille et d'estoc
Sur les Ricains, sur les Chinetoques
Tes fringues ne sont-elles pas chinetoques?
L'ordi où tu tapes n'est-il pas chinetoques?
Alors arrête tes rimes en toc
Et ouvre plutôt une bouteille de Haut Médoc.
Et toc!









Carla et nous, même sort...

carlo affiche.jpg

06:30 Publié dans Déconnographie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Carla, baiser

12/09/2008

Be-noit! Un miracle... Be-noit! Un miracle... Be-noit! Un miracle...

4ff7110933480996bffc5bedfb3b468f.jpgEh! Herr Benoit Seize. Puisque tu vas à Lourdes, pour nous remercier de tout le pognon que nous coûte ta visite (flics et autres), faudrait quand même penser à relancer les affaires de la Vrranze, par exemple en nous concoctant un beau miracle.

Mais pas un petit miracle douteux, genre paralytique qui se lève. Non, ça, ça fait petit bras. Ça fait miracle de consommation courante, miracle d’entrée de gamme. C’est pas de l’AOC grand cru.

Si vraiment tu veux nous faire une vrai beau miracle incontestable, un qui ferait gratter les boyaux de la tête même à un vieux mécréant comme moi, pourquoi tu ne nous fais pas repousser la jambe ou le bras arrachés d’un accidenté de la route ?

Ça te coûterait quoi de plus ? Rien, c’est pareil pour ton patron. Oui, le grand barbu « tout puissant ». Ou si c'est pas le patron, demande à sa mère de ce petit canaillou. Faire pousser une jambe, arrêter la tremblotte, ou redonner du gaz dans les cannes d'un mec, c’est du pareil au même pour eux. Mais ça changerait tout !

Tu préviens du jour, du lieu et de l’heure et, en direct au journal de vingt heures, sur Téhèfun ou Antenne deux, tu nous fais sortir doucement, avec de beaux gros plans bien cadrés, une belle jambe neuve d’un moignon sanguinolent. Ça, ça aurait de la gueule !

Allez! On compte sur toi, Benito?

Vrai?

Non... On peut pas?

Vraiment pas?

Ben merde alors... Je vais donc devoir rester mécréant, et ne pas approcher l'orgasme et te voyant...

Eh! Victor, y en aura peut-être un de miracle à Lourdes: c'est que deux cents mille personnes se pressent pour voir le ci-devant SEIZE Benoit et...que pas un ne lui tire dessus! S'il vient pour nous saboter la loi 1905 sur la Laïcité, faudrait pas qu'il oublie que dans sa famille, il y a un dénommé SEIZE Louis qui y a laissé le cigare...

08/09/2008

T'es ma came...

bc9e47dd040ee61854656231fe463d05.jpg
Merci à Laurent

Pendant que je pianote sur l’ordi, ma femme regarde…la belle Carla. Donc, que je veuille ou pas, j’entend, et il m’arrive de regarder. Parce qu’elle super belle, classieuse en diable et très loin d’être con. Bref, comment a-t-elle pu se la faire avec le sinistre Verticalement compressé ? C’est vraiment de la confiture à un cochon.

Donc, faut surtout pas se laisser enfumer par la belle Italienne : elle est probablement une sacrée arriviste « Nous sommes tout deux issus de l’immigration… » dit-elle, sa belle bouche en cul de poule. Eh ! Carla, gaffe à Hortefeux !

Puteng, le père Drucker, cette fois il se surpasse dans le léchage de cul (il est vrai que le cul est beau !). La flagornerie à ce niveau, ça atteint une dimension artistique ! En fait, la Carlita, elle est venue vendre son disque qui reste dans les bacs, et essayer de donner une dimension humaine à son cafalo… qui fera bientôt partie des laissés-pour-compte qui composent l’A.A.A.C (l’Amicale des Anciens Amants de Carla)

Allez, ça va, Carlita, on t’a reconnu…

07/09/2008

Ouiquinde stud yeux: l'ortographe selon Bobby Lapointe: leçons 2, 3 et 4

Deuxième Leçon: La faute d'orthographe consciente.

54d60cda8886af171219dbb376b21cce.jpgLa faute d'orthographe involontaire ne peut faire rire que les titulaires du brevet Élémentaire, et à la rigueur l'élite intellectuelle qui sait rire au second degré. Ce ne sont là que deux faibles portions des humains francophones et dézireuderires.

Mais ici quelques remarques s'imposent.

Le rire est un sujet très vaste et l'objet de cet ouvrage n'est pas d'en étudier tous les facteurs.
Les gags visuels n'entrent pas non plus dans le cadre du langage. Ni même aucun bruitage humoristique, du pet grave d'un archevêque à la plainte aiguë de la viole qu'on mouche, sans oublier celle de la mouche qu'on viole, de la mioche qui vole, de la vache qui miaule, de la moule qui pioche et du glas double du chef.
Pour en revenir à la faute d'orthographe involontaire, nous disions qu'elle avait un pouvoir hilarant très limité. Ne nous désolons pas pour si peu, mais ne nous arrêtons pas pour si peu à ce stade, ma colombe. Apprenons maintenant, la faute consciente.

Celui qui a triché dans l'exercice de la première leçon la connaît déjà, et mérite un bon poing.
Le raffinement consiste à remplacer le mot que l'on va écrire par un homme au faune, tel que cet exemple typique:
Charles Quint, qui est né à Gand, y habitait encore (chez M. et Mme Quint, ses parents) quand il reçut une missive qui se terminait ainsi: “transmettez mes hommages à votre maire, sans oublier votre père de Gand.” Et notre petit quin-quint s'en gaudit fort. “Ah! s'écria-t-il en vers (car c'était l'été, et il prenait ses bains à Anvers et contre tous) la plaisante chose que d'omettre un accent grave sur le a, tout juste après un mot aussi cérémonieux que “Hommages ”.
En résumé le raffinement, dans la faute d'orthographe consciente, consiste à écrire sans faute des “homme au faux nids”.
Exercice: Voici quelques passages d'une dictée, suivis de la copie du malicieux élève Toto. Complétez cette dictée en remplissant les espaces laissés en blanc, de façon la plus convenable.

Texte de la dictée Copie de l'élève Toto :

La mansarde sous les toits est à Sir John qui l'habitait, comme il sied, dans ce confort douillet. Quelle qu'eut été sa vie... Et Danley partit comme il était venu.

L'amant.Sarde saoulait toi et ta sœur jaune qu'il a bitté. Comme il sciait! dans ce con fort douillet! Quel cul tétait sa vis! Et dans les parties, comme il était velu!

Troisième Leçon: L'a peu prés.
La dictée du dernier exercice se termine par ces mots: “comme il était venu”, que Toto écrit: “comme il était velu”. On appelle cela: “lape-pré”... “Lape” indiquant que c'est par le truchement de la langue que l'on obtient des images telle que: “velu ”, “air bu ”, “ poêle occulte” qui évoquent la fertilité des “prés”. D'ou l'expression “Lape pré”.
Remarque : ce n'est pas parce que “velu” et “poids lu”, sont des “lape-pré” qu'il faut généraliser à tout ce qui concerne le système pileux.
Exemple : un coiffeur vous coupe les cheveux, vous lui dites “laissez-m'en”. Ce n'est pas un “lape-pré”, c'est une boutade. (Comment avez-vous pu la faire? nous n'en sommes pas encore là.) Le coiffeur vous répond Six cheveux!”. Là c'est nettement un “lape-prés” qui fait rire. Mais s'il ne vous répond pas, non seulement ce n'est pas un “lape-pré”, mais ce n'est certainement pas un coiffeur. Car un coiffeur doit parler; sinon , “il ne serait pas coiffair d'autres ”. Ça aussi c'est un lape-pré (tiré par les cheveux). Nous avons donc dit que les lape-pré ne concernaient pas tous le système pileux. Par exemple, une comtesse délaissée par son mari, peut dire à son amant qui la console: “Je suis une léchée pour compte”, ce sera un lape-pre, même si elle est chauve et lisse. Si elle hésite un moment avant d'ajouter “ Na ”, c'est un “ Na ” peu prêt. Si son amant est un richissime petit vieux bien propre, c'est un “nabah propret”... Je pense que vous avez compris. Comme moi non plus, pour cette fois il n'y aura pas d'exercice.

Quatrième Leçon: Le Calembour.
“Le calembour est la fiente de l'esprit qui vole” à dit Victor Hugo (et il s'y connaissait, le bougre). N'allez donc pas croire que, connaissant les trois premières leçons vous allez pouvoir faire des calembours comme Kiss à muses ou même comme Kissa m'use.


1. Il vous faut un esprit. Si vous n’en avez pas, procurez-vous en un.
2. Apprenez-lui à fienter, soit en lui donnant des laxatifs, soit en choisissant un programme télé qui fasse fienter.
3. Apprenez-lui à voler, en le faisant fienter jusqu'à ce qu'il vole.
4. Apprenez lui a fienter en volant en le faisant voler jusqu'a ce qu'il fiente.
5. Apprenez lui a suivre le vol de ce bestiau, avec un récipient et à recueillir la fiente au vol.
6. Etalez le dit calembour sur un papier que vous envoyez à l'almanach Vermot.
S'ils avaient déjà publié celui ci :
c'est que : c'est un calembour qui a fait rire;
S'ils le republient:
c'est que: c'est un calembour qui fera toujours rire;
Sinon, c'est un bon calembour, or, ce qui fait rire ce sont les mauvais calembours.
Exercice: Lire attentivement l'exemple de calembour de votre dictionnaire quelle que soit l'édition, ce doit être: “Des valeurs à lots - Des valeurs à l'eau”. Essayez-le sur vos amis.
Est-ce un bon calembour?... Résumez vos impressions en un mot.

Boby Lapointe

06/09/2008

Ouiquinde stud yeux: l'ortographe selon Bobby Lapointe: leçon 1

Première leçon: La faute d'orthographe

b8a0e2d7de602373a1387ff77bc18d73.jpgL'alphabet contient en tout deux douzaines de lettres, si l'on compte comme les écaillers dans leurs bons jours. Avec ces mots, on peut faire un nombre impressionnant de syllabes. Avec ces syllabes, un nombre impressionnant de mots et avec ces mots un nombre impressionnant de fautes d'orthographe.
Au stade actuel de notre civilisation, rares sont les gens qui ne savent pas faire de fautes d'orthographe. Ce sera tout de même le sujet de notre première leçon. Il me paraîtrait ridicule de commencer à un niveau plus bas : je croirais faire injure au lecteur, si je n'admettais pas qu'il sache, déjà, que l'on émet des sons avec la bouche, pour parler.

Donc, comme je viens de vous l'apprendre: pour parler, nous faisons des bruits avec la bouche... Pour écrire, on aurait pu faire correspondre une consonne à chaque son «consonne», et une voyelle à chaque son voyelle! Mais là... ça aurait vraiment manqué de fantaisie.

Si mes souvenirs sont exacts nos ancêtres en étaient à ce stade primitif de l'écriture, quand un conte allemand, qui était venu en France, chercher une occupation quelconque, décida de changer tout ça.

Il s'appelait Orto Graf, et il était très vexé parce qu'à cette époque, en France, ce qui s'écrivait «f » se prononçait «S». On l'appelait donc Orto Gras, ce qu'il prenait pour une allusion à sa rondeur... d'autant plus qu'il y avait un notable du coin qui s'appelait Ortomègre, et qui était justement d'un type filiforme. C'est pourquoi Orto Graf pondit le fameux décret qui décidait que les «p» suivis de «h» font «feu», et qu'à par ça toutes les autres consonnes pouvaient être suivies d"un «h», sans que cela leur porte préjudice, et que de plus on pouvait se mettre des «e» où on voulait, même à la fin d'un mot, et qu'il y avait d'autant moins d'inconvénient à cela que tous les paresseux de la région qu'il occupait (Le nord de la Loire) ne se donnerait jamais la peine de prononcer ses «e» dits muets.

En foi de quoi, il signa:
Orthographe

Nom dont la prononciation n'évoquait plus sa rondeur, et qui de plus comportait plus de lettres que celui du notable Ortomègre... ce qui rehaussa son prestige. Ortomègre était très vexé, mais il sut se rattraper le jour où Orthographe dut retourner chez lui: il décida que son nom s'écrirait Eaurthaumaigre.

C'était vraiment n'importe quoi! et on dut nommer des spécialistes pour fabriquer des lois légitimant ce genre de choses, c'étaient quarante braves grands-pères qui décidèrent servilement que «O» pourrait, selon les circonstances, s'écrire: au, hau, eau, ho, oh et même «o». C'est alors que l'un d'eux, plus poivré que les autres essaya d'expliquer: « la recette des œufs à la coque» en bafouillant, «Si je mets mon petit «neu» dans l'eau, ça me fait un neu... » «Et mon œil» interrompit un autre. Le secrétaire notant tout ça, interprétait à sa façon, et c'est de là que naquit la la mode des «e» dans I'«o» pour: œufs, œil, nœud, etc, etc.

Une autre fois l'un d'eux dit comme ça: «Les poules couvent dans le couvent en écoutant mon chant dans mon champ» et demanda comment cela devait s'écrire. Après de mûres discussions, ils décidèrent que du moment que «couvent» (les poules) et «couvent » (les moines) se prononçaient différemment il serait amusant de les écrire exactement pareil, et que par contre «chant» et «champ» ayant la même prononciation devaient s'écrire différemment à cause des mouches. Ensuite ils jouèrent à «l'exception confirme la règle». Et tout ça finit par faire beaucoup d'écriture. Ils en firent un «recueil» (sans «e» dans I'«o» pour des raisons d'économies, un «o» en moins avec un «eil», près du «cu», pour faire le tour de la question).Ils l'appelèrent «Grammaire» en hommage à la femme du plus âgé des 40, qui leur apportait un petit goûter tous les jours, à leur récréation de 4 heures. Celle-ci leur fit savoir que s'étant refusée à un Anglais qui lui proposait trois livres (de beurre) et six pinces à sucre, s'il suffisait maintenant d'un seul livre pour la personnifier, elle en était «déchue», «déçue», et n'hésita pas à enlever la cédille pour leur dire ce qu'elle pensait d'eux. Pour la consoler ils lui donnèrent la haute main sur les affaires de son village et lui permirent de s'appeler comme elle voudrait. Elle se fit graver des cartes de visite au nom de «Grand' Maire». Quand aux quarante, vu leur grand âge, ils décidèrent de s'appeler «Les Zigs Mortels». Imperturbablement, le secrétaire transcrivait comme il voulait l'entendre. Mais la gomme étant leur friandise préférée, ils n'allaient pas en gaspiller pour si peu, et ils consentirent à s'appeler:
«Les Immortels»

D'ailleurs le peuple leur avait déjà trouvé un nom plus académique. Voici comment: à cette époque-là, les hommes mettaient leurs bijoux de famille dans un petit sac accroché à leur ceinture. Voulant se distinguer du commun des mortels, les «immortels» arboraient des sacs mi-partie, sacs dont les deux parties différaient d'autant plus que l'une d'elles n'existait pas. Le peuple appela ces parures des «sacs à demi» et ceux qui les portaient des «Sacs à demiciens ».

Les quarantes avaient toujours le même secrétaire quand ils admirent ce vocable. Ils étaient d'ailleurs très contents de lui qui, empilant les mots comme un «silo» travaillait comme un «nègre». Ils l'appelèrent donc le Silo-Nègre, et décidèrent de confectionner un nouveau livre qui, en hommage, porterait le nom du dit silo-nègre.
Toujours imperturbable celui-ci titra: «Dictionnaire». Toutes ces fantaisies contribuèrent à la prospérité de leur petite affaire qui existe encore de nos jours. Mais l'esprit d'initiative s'avère très nuancé: le gros de leur travail consistant à faire de nouvelles éditions du dictionnaire en reprenant mot à mot les définitions de leurs ancêtres sur lesquelles ils ergotent jusqu'à saturation, et qu'ils finissent par recopier scrupuleusement. (1).

En résumé de cette première leçon :

Si la plupart des gens font des fautes d'orthographe, ce n'est pas parce que leur grammaire n'a pas ses règles, mais parce qu'ils en font fi (2) ainsi que du dictionnaire.

(1) Note de l'éditrice ('): Pourquoi L'auteur s'est-il-départi de toute rigidité didactique, et pourquoi cet érudit menteur noie-t-il son cours pratique dans l'étalage de connaissances historiques ?, pourrait se demander le lecteur avisé. J'ai moi-même donc posé la question à l'auteur qui m'a répondu: «Parce que »... Mais j'ai l'intime conviction qu'il ne m'a pas dit là tout le fond de sa pensée, et qu'il existe en réalité une raison plus troublante, qui est la suivante : C'est inopiné.
(') Note de l'E.D.F.: la note de l'éditrice était, avec la note du gaz pour faire le total de la somme portée sur la chemise avec cravate à poids nets.
(2) C'est cela même dont Napoléon, écrivant à Joséphine fit fi... (illustre exemple)
Puisqu'il suffit d'ignorer le dictionnaire et les fantaisies de la grammaire pour faire de telles fautes d'orthographe, la confection de ces dernières ne mérite pas plus d'explication. Et ce ne sont que des...
... Fautes d'orthographe involontaires.


Exercisse : Ecrivez dix mots difficiles.
Corrigé : Prenez un dictionnaire. Cherchez-y chaque mot tel que vous l'avez orthographié.
Si vous l'y trouvez: raté: 0.
S'il n'y est pas: gagné: 1 point.
Si vous n'atteignez pas 8/10 au deuxième essai, n'insistez pas. Vous faites une hypertrophie du scrupule qui vous rend allergique à l'humour.

Les parents boivent, les enfants trinquent...

004e16ca7a4e84c98fe95cd0c11efe61.jpg

Merci à Laurent

06:20 Publié dans Déconnographie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dati

29/08/2008

Rentrée des classes: pour qui les bonnets d'ânes.

b5337e40d4a3dfaf55248ede18803cc7.jpg
Merci à bigoufakes.canalblog.com et pardon aux anes pour cette comparaison dégradante pour ces animaux si sympathiques...

06:15 Publié dans Déconnographie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fillon, sarko, ânes

28/08/2008

Mec loff notoire (make love not war)

34190304d1d3190411078e34149f6e32.jpg


Chez les Bonobos, tous les problèmes de société se résolvent...en faisant l'amour et pas la guerre!

Belle leçon pour la Georgie, l'Afghanistan et tous les lieux où les hommes (ces bonobos dégénérés) se foutent dans la viande plein de choses qui piquent, qui coupent, qui brûlent et qui tuent.

22/08/2008

Gloire à notre vaillant Chef des Armées

bc30aa30284e5e9034ac9d7ddb5266c5.jpg
Une petite bluette à chanter sur l'air de "Maréchal nous voilà!"

Sarkozy
Nous voilà
Le gang des profiteurs de la France
En volant,
En trichant
Nous t’avons offert la Présidence

Le pognon
Qu’nous piquons
Comm’Johnny
On le planque en Suisse
Ces salauds
De prolos
N’écorneront pas nos bénéfices

Sarkozy
Nous voilà
Les fripouilles
Les rois de la magouilles
Nous somm’ tous avec toi
Sarkozy
Sarkozy
Nous voilà.


21/08/2008

Ballade en forêt

L'actualité est vraiment trop sombre, alors déconnons un peu...

51eb216334432cf69455481ff87198a9.jpg

On trouve de drôles de choses en baladant en forêt. Sacré fayard, une fine gachette...



4e265d6c9ed645b7f6a829129ed16987.jpg


...de quoi satisfaire plusieurs couvent de jeunes filles!

15/08/2008

Sarko sauve le monde...et lessive la France !

5ee98d1ee59c5ecaf0fa2e2ce716ede2.jpg
Merci à Tropicalboy

...pendant ce temps, grace à son impressionnante vista économique, la France "recesse".

Vive le pouvoir d'achat façon Sarko
c85f539d0552794197b71aad93bfd762.jpg

Enlevez-le!

12/08/2008

Le sport rend beau...

d3cf3610e2765b490dcb49371b5d135c.jpg

Au début, l'entrainement, les "compléments alimentaires"(!!??), les soins médicaux (pourquoi, ils sont malades tous ces mecs et ces meufs qui courent, qui sautent, qui nagent pour avoir besoin d'un toubib?);au début donc, vous êtes beau. Puis vous arrêter les drogues et...vous grassissez, vous enflez, vous avez besoin d'une glace pour vous voir pisser...

Pratiquez plutôt l'apérobic!

09/08/2008

Chantons pour les J.O.: "LE MANDARIN"

5ebd51e8c48ff678d1c20185bc8dffbe.jpg


Dans un grand pays lointain (bis)
Il y avait un mandarin (bis)
Entouré de mandarines
Qui lui pignolait la pine
Ah qu’il est beau le mandrin
Le mandrin du mandarin
Ah qu’il est beau le mandrin
Le mandrin du mandarin

Y’en a la queue qu’est molle et qu’est foutue
Y’a qu’à couper la quiquette aux cocus


En mangeant son bol de riz (bis)
Il s’astiquait le céleri (bis)
Puis il leur faisait minette
Toujours avec des baguettes
Tout en branlant le mandrin
Le mandrin du mandarin
Tout en branlant le mandrin
Le mandrin du mandarin

Refrain

Il leur fourinait la mangue (bis)
Sur les bords du Yang Tsé Kiang
Sur les bords du Yang Tsé Kiang
Nuit de Chine nuit câline
Soupiraient les mandarines
Tout en pipant le mandrin
Le mandrin du mandarin
Tout en pipant le mandrin
Le mandrin du mandarin

Refrain

Il rencontra une geishas (bis)
Qu’sauvagement il troncha (bis)
Il lui défonça l’échine
Pour la gloire de la Chine
Puis se fit hara-kiri
Du trou du cul au nombril
Puis se fit hara-kiri
Du trou du cul au nombril

Refrain

P.S. 1: après chaque couplet, on fait une courte pose (un temps ou deux) pendant laquelle le ou la « kapellmeister » indique à voix noble mais résolue, et en roulant les « r », le mot « refrain » !

P.S. 2: la phrase générique "Y’en a la queue qu’est molle et qu’est foutue" peut être remplacée avantageusement par une phrase adaptée à votre goût, du genre "Marko ta queue, l'est molle et l'est foutue", (le nom est au choix évidemment!)

Sarko au J.O.

fc7dc5d18a6007e5ae2bceb6696dba15.jpg

Merci à Tropicalboy

05/08/2008

Vacances...

ac10a89659cc834cf2a9563b7ef68a42.jpg

04/08/2008

Bronzez mystique !

b0b6a19621e82f4ec29e21a29a373e29.jpg


Vite, vite, un clou, je glisse!

01/08/2008

L'athlète français que la Chine attend

f716e30c767429e0c522bbcc4b5901a9.jpg


Merci à Babache

29/07/2008

Epître selon Saint-Benoit

La Sagesse de Dieu :
Lorsque Dieu créa le monde, il décida de concéder
deux vertus aux hommes de chaque peuple afin qu'ils prospèrent.

Par exemple il rendit :
- Les Suisses précis et pacifistes,
- Les Anglais flegmatiques et ironiques
- Les Japonais travailleurs et réalistes
- Les Italiens joyeux et humanistes

Quant aux français, il dit :
« Les Français seront intelligents, honnêtes et sarkosistes. »

Lorsque le monde fut achevé, l'ange qui avait été chargé de la distribution des vertus demanda à Dieu : « Seigneur, Tu as dit que Tu octroyais deux vertus à chaque peuple, mais les Français en ont trois.
Est-ce pour cela qu'ils se placent au dessus des autres ? »

Le Seigneur répondit : « En vérité, Je te le dis, chaque peuple a deux vertus y compris les Français, car chacun d'entre eux ne pourra en posséder que deux à la fois.

64d7ba821cdef2f9f0f4d0d60eb7d8f6.jpgCe qui veut dire que :
- si un Français est sarkosiste et honnête, il ne sera pas intelligent,
- s'il est sarkosiste et intelligent, il ne sera pas honnête,
- s'il est intelligent et honnête, il ne peut pas être sarkosiste."

27/07/2008

Homme à poils !

722aa55df7912b4b2f31d610b89346d2.jpg


Mouais... Michel Benoit m'envoie cette image, merde, ça m'inspire moins qu'une femme à poils...