Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/09/2011

Au bistro de la toile : égorgeons les « pigs » !

 

chimulus bistro copie.jpg 

 

- Eh ! Victor, t’as vu dans le journal, Chirac bientôt blanchi : le procureur vient de mettre bon ordre dans ce procès inique. Et ces salauds de juges d’instruction qui osaient accuser le pauvre Chichi, ce si sympathique escroc ! Heureusement que les procureurs de la république n’ont rien trouvé à redire aux emplois fictifs. Quel brave homme que ce Chichi ! Oubliés les emplois fictifs, oubliés des frais de bouche gargantuesques, oubliés le château de Bity, etc.,etc.

 

 

- Eh ! Ouais Loulle… Selon que vous serez puissants ou misérables… En parlant de misérables, ils sont pas sortis de l’auberge ceux-là ! Cette fois c’est cette vieille peau d’Europe ultralibérale qui leur met le pied sur la tronche. Il a été facile de trouver 440 milliards – milliards ! – pour un fonds européen de sauvetage des banques, mais il n’est pas possible de trouver 440 millions – millions, mille fois moins ! – pour les pauvres et les crève-la-faim victime de ce même système à la solde de la finance. Mondo cane…

 

 

- Les pays affameurs sont les mêmes qui écrasent la Grèce, les mêmes qui méprisent en se désolidarisent des « pigs », les porcs qui désignent si délicatement le Portugal, l’Italie, la Grève, l’Espagne (Spain). Ce sont l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas, laTchéquie, l’Autriche semblant sortir de la bande des affameurs.

 

 

- L’impensable dans cette affaire, Loulle, c’est que l’Allemagne en soit l’instigateur et de chef de file. Une Allemagne qui, sous Merkel, penche dangereusement vers l’égoïsme, la morgue, le mépris pour ses voisins et la tentation de l’isolement. L’horreur c’est que ce pays redevenu frère risque de retomber vers ses démons. Le sinistre Boche relèverait-il la tête derrière le frère, l’ami, le partenaire allemand ? Merkel est en train de foutre en l’air soixante-cinq ans de confiance retrouvée… Terrible. La négation intégrale de l’idée fondatrice de l’Europe. Idée dévoyée par les ultralibéraux.

 

 

- Raison de plus, le bulletin de vote à la main, de se débarrasser de ces crapules de droite : Sarko chez nous, Merkel outre-Rhin, Berlusconi outre-Alpes… Les Danois viennent de le faire !

 

 

- Allez ! A la nôtre !

 

 

 

 Quintidi 5ème jour des Sans-Culottides de l'an 219

 

Merci à Chimulus 

 

Eh! N'oubliez pas: demain c'est le JOUR de L'AN:

1er vendémiaire de l'an 220

et on fête le RAISIN !

Débouchez les boutanches et

VIVE LA REVOLUTION !

20/09/2011

OGM : on croyait s’en être débarrassés pour quelques temps. Tè ! Fume…

ogm revolver 2.jpg

 

La très calamiteuse Commission européenne du très calamiteux Barroso vient de recommencer ses saloperies, en loucedé, sans faire de bruit. En effet La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a estimé que la clause de sauvegarde prise par la France en février 2008 pour suspendre la culture du maïs transgénique MON810 était illégale en raison d’un vice de procédure. Cette décision est lourde de conséquences : elle rouvre la porte à la culture de maïs OGM en France. A l’origine de cet épisode juridique? Monsanto bien sûr. En 2008, cette dernière avait saisi le Conseil d’Etat, qui avait à son tour saisi la CJUE.

 

Monsanto et ses complices habituels : l’Assemblée générale des producteurs de maïs (AGPM), le Syndicat des établissements de semences agréés pour les semences de maïs (SEPROMA) et plusieurs autres producteurs de semences tirent aujourd’hui profit d’un vice de forme ! Les industriels ne reculent devant aucune manœuvre pour sauver leur business.

 

Maintenant que la CJUE a rendu son arrêt, l’affaire retourne devant le Conseil d’Etat français, qui devra annuler la décision prise en février 2008. Celui-ci peut mettre plusieurs mois à le faire mais quoi qu’il en soit, il devra tôt ou tard se conformer à la décision de la CJUE, comme le veut le droit européen. Désormais, c’est au gouvernement de prendre ses responsabilités : s’il ne met pas en place une nouvelle clause de sauvegarde, le moratoire français sur la culture du maïs MON 810 sera bel et bien condamné et on risque de voir réapparaître les OGM dans nos champs dès le printemps prochain.

 

La CJUE a déclaré la clause de sauvegarde française illégale en remettant notamment en cause le choix de la procédure mise en œuvre. Sur ce point, elle a estimé que la France s’était trompée de fondement juridique et qu’elle n’avait pas le droit d’adopter unilatéralement des mesures pour interdire la culture du MON 810.

 

Sur le fond, en février 2008, la clause de sauvegarde française avait été motivée par des « risques sérieux pour l’environnement » (dissémination, apparition de résistances sur les ravageurs cibles, effets sur la faune non cible) en application du principe de précaution. C’est donc un retour à la case départ…

 

Le principe de précaution est inscrit dans la Constitution française. En l’absence d’études suffisantes, il est évident qu’on ne doit pas planter des OGM. La France et les autres pays de l’Union européenne doivent donc enclencher des clauses de sauvegarde en se servant des fondements juridiques adaptés. Le 8 septembre, la ministre de l’environnement, Nathalie Kossiusko-Morizet déclarait sur LePoint.fr « Si la clause française était annulée pour des questions procédurales, nous prendrions une nouvelle clause de sauvegarde [...], car les questions environnementales, elles, demeurent sans réponse ».

 

Pendant ce temps, cette Europe - si attentive aux desideratas des multinationales empoisonneuses et des exploiteurs de la misère humaine – s’apprête à réduire des trois-quarts, aujourd’hui, l’aide quelle apporte aux banques alimentaires. Une broutille pourtant, qui représente seulement un euro par Européen et par an mais qui permet de bouffer (un peu !) aux millions de miséreux laissés pour compte par cette merde ultralibérale qu’est devenue l’Europe. Les pays qui mettent allègrement le pied sur la tronche de ces salauds de pauvres pour les enfoncer dans leur merde sont : l’Allemagne, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Tchéquie, le Danemark, la Suède, l’Autriche… Pays égoïstes, bouffis et dirigés par la droite mercantile. Salut les radins ! Salut les pourris ! Les pères fondateurs doivent faire le ventilateur dans leur tombe…

 

Affaires à suivre.

 

4ème jour des Sans-Culottides de l'an 219

 

Photo X - Droits réservés

19/09/2011

ALERTE ! Un terrible danger s’approche de la France...

bébésarko.jpg

 

Non mais franchement, vous vous rendez compte de ce qui risque de nous arriver sur la gueule ? La belle Charlette Brun-Sarkozi fière de montrer ses rondeurs aux visiteurs de l’Elysée pour les journées du patrimoine nous rappelle la redoutable réalité. La France y survivra-t-elle ?

 

Merci à Tropicalboy

 

Le 3ème jour des Sans-Culottides de l’an 219

 

16/09/2011

Et si on exportait Sarko ?

lybie charia cnt de creseveur.jpg

 

 

 

C’est beau de voir notre Grand Homme à Talonnette acclamé par les foules libyennes en liesse ! C’est beau tout de même l’altruisme. Parce que, promis juré, si Sarko à envoyé nos Mirages et nos sous sur la gueule des libyens estampillés canal Kadhafi, c’est par grandeur d’âme, c’est pour libérer ces pauvres gens du joug d’un dictateur borné et sanguinaire. Celui-là même qui, au début du quinquennat de Microlax 1er était reçu en grande pompe à Paris, celui-là même qui se foutait ouvertement de notre gueule en campant à deux pas des Champs-Elysées, celui-là même à qui Sarko cirait les pompes parce qu’il comptait lui vendre des Rafales, excellents outils à tuer et une centrale nucléaire, excellent outil à faire des bombes atomiques.

 

Et qu’est-ce qu’il aurait fait l’ami de Rambo-BHL si Kadhafi avait effectivement signé les contrats promis ? Aurait-il envoyé les Rafales français contre les Rafales kadhafiens ? Aurait-il bombardé le chantier de la centrale nucléaire que les techniciens français aurait été en train de construire ? Tout ça pour défendre les insurgés de Benghazi ? Tè ! Fume… Cette intervention, comme d’hab, pue le pétrole. Elle a été motivée avant tout par l’intérêt le plus bassement mercantile.

 

Droits de l’Homme ? Mon cul… Et les tonnes d’armes déversées sur ce pays serviront à conforter la substitution au pouvoir d’un dictateur fou par une clique plus que douteuse ainsi qu’à surarmer l’AQMI ! Faut entendre les insurgés brailler « Allah o akbar », faut entendre leurs dirigeants marteler que la charia sera l’ossature de la future république qui sera islamique pour deviner la suite…

 

Oui mais le pétrole…

 

Ouais ! Le pétrole, ce sang de Satan.

 

Au fait voilà venir, à la suite de Sarko et Cameron (autre grand altruiste !) le très démocrate, grand défenseur des droits de l’homme Erdogan ! Le Turc qui proclame que « les coupoles de nos mosquées sont nos boucliers et les minarets sont nos glaives ». Comme dans la fable « le singe et le chat », Erdogan, patron d’une Turquie qui rêve de retrouver sa destinée impériale, compte bien rafler la mise à son profit ! L’ancienne puissance coloniale devenue une puissance islamiste « fréquentable » n’est-elle pas un exemple pour les peuples musulmans ?

 

Sarko, tu risques d’être cocu… Et les Libyens seulement de changer de maître…

 Illustration Creseveur

 

Décadi 30 fructidor 219

15/09/2011

Sarko s’en va-t-en guerre… Sarko o akbar!

sarko guerrier.jpg

 

Sarko s’en va-t-en guerre

Les deux pieds les deux mains dans l’embrouille

Sarko s’en va-t-en guerre

N’a-t-il pas l’air d’un con…

N’a-t-il pas l’air d’un con…

 

D’un conquérant des sables

Les deux pieds les deux mains dans l’embrouille

D’un conquérant des sables

Flanqué de Cameron

Flanqué de Cameron

 

Mes ronds il me les pique

Les deux pieds les deux mains dans l’embrouille

Mes ronds il me les pique

Avec un sacré cu…

Avec un sacré cu…

 

Sacré culot d’arsouilles

Les deux pieds les deux mains dans l’embrouille

Sacré culot d’arsouille

Arrachons-lui les tripes

Arrachons-lui les tripes

 

Tripoli qui l’acclame

Les deux pieds les deux mains dans l’embrouille

Tripoli qui l’acclame

Ils peuvent le garder

Ils peuvent le garder

 

Le garder s’ils le veulent

Les deux pieds les deux mains dans l’embrouille

Le garder s’ils le veulent

On leur en fait cadeau

On leur en fait cadeau

 

Sarko caca Kadhafi

Les deux pieds les deux mains dans l’embrouille

Sarko caca Kadhafi

Cassez-vous ça suffit

Cassez-vous ça suffit !

 

Nonidi 29 fructidor 219

 

 Photo X - Droits réservés

 

 

14/09/2011

Les mallettes du père Bourgi

pieds nickelés pognon.jpg
 
 

 

On va vous chanter les mallettes

Les mallettes du père Bourgi

On va vous chanter les mallettes

Les mallettes du père Bourgi

 

Cette fameuse France-Afrique

C’est une sacrée pompe à fric

Y a du pognon dans les mallettes

Les mallettes du père Bourgi

Mais du pognon pas très honnête

Pour de Villepin et Chichi.

 

Mamadou, Fatou, Boubakar

Vous travaillez pour des tocards

Ceux qui vont remplir les mallettes

Les mallettes du père Bourgi

Qui passeront dans les cassettes

De Villepin ou de Chichi.

 

Ces crapules qui vous rackettent

Rois, dictateurs ou présidents

Ont des complices qui les guettent

Ici en France, c’est évident

Pour se gaver de ces mallettes

Qui feront d’eux des présidents

 

Pour « libérer sa conscience »

Bourgi a craché le morceau

Mais sachons que cette balance

Est un grand ami de Sarko

Mais sachons que cette balance

Est un grand ami de Sarko

 

 

Octidi 28 fructidor 219 

 

 Merci à Pellos et Gérard Lenormand

 

13/09/2011

Bon. Il va bien falloir penser à qui on va voter à ces primaires de la gauche…

bulletin de vote.jpg

D’abord elles ne sont pas de la gauche mais seulement socialistes. Elles auraient été réellement de gauche si Mélanchon y avait participé. Mais il ne l’a pas voulu…

 

 

On a donc Aubry, Baylet, Hollande, Royal, Valls, Montebourg.

 

 

Aubry : La première secrétaire du PS a imprimé sa marque au projet officiel du parti adopté au printemps. Elle devrait donc reprendre à son compte dans sa campagne des primaires les grandes priorités de ce programme marqué à gauche. Parmi celles-ci, la création en cinq ans de 300.000 “emplois d’avenir”, version actualisée des emplois jeunes de 1997, et la possibilité de prendre sa retraite à partir de 60 ans. Aubry devrait également défendre l’interdiction des “licenciements boursiers”, la création d’une taxe sur les transactions financières ainsi que la mise en place d’une banque publique d’investissement pour aider les PME. Pas mal.

Pourtant non, je ne voterai pas Aubry à la primaire. Je dirais même, surtout pas Aubry. 
Pourquoi ? 
Parce que je n’ai pas oublié les magouilles qui l’ont portée à la tête du P.S. 

Parce qu’elle cautionne la mafia « socialiste » marseillaise.
Parce qu’elle n’est que la marionnette de ces « éléphants » qui aboient comme des roquets 
(Fabius, DSK et autres vieux kroumirs).
Parce que son concept de la laïcité – heures d’ouverture séparées pour les hommes et les 
femmes chez elle, entre autres reniements – est plus que douteux et ne me convient 
absolument pas. Rédhibitoire pour moi.
Parce qu’elle reste très ambigüe concernant le nucléaire. Rédhibitoire pour moi.



 Baylet : Le Président du Parti Radical de gauche souhaite défendre lors de ces primaires les valeurs du radicalisme, à commencer par la République et la laïcité. A la rentrée, il publiera son programme à la rentrée.  Il est le seul candidat à prôner la mise en place d’une Europe Fédérale. Pas mal non plus.

Mais, bof, Baylet trouve là un moyen d’exister afin de monnayer un quelconque sous-portefeuille dans un gouvernement socialiste au cas où…

 

 

Hollande : Le député de Corrèze se présente comme le candidat du réalisme économique, tentant ainsi de récupérer les électeurs de gauche orphelins de DSK. Il prône en particulier une grande réforme fiscale mise en œuvre durant toute la durée du quinquennat. L’un des principaux axes en serait la fusion de l’Impôt sur le revenu avec la CSG. Une tranche à 60 % de l’IR serait également créée. Autre grande priorité : la jeunesse, avec en particulier la création d’un contrat d’entrée dans la vie active. Enfin, François Hollande s’en tient à une réduction de 75 % à 50 % de la part de l’électricité produite par le nucléaire d’ici à 2025.

Il me fait penser à un autre corrézien, le petit père Queuille, symbole d’inefficacité, alors qu’on a besoin d’un Mendès-France.

 

 

Royal : Elle a repris dans son discours ses thèmes favoris : le financement des PME et la stabilité des impôts (contrairement à François Hollande). Elle se positionne aussi sur des thèmes plus sociétaux comme la mise en place d’une fiscalité écologique et la sortie du nucléaire. Royal compte à nouveau défendre ses sujets de prédilection comme la démocratie participative, le non cumul des mandats ou l’encadrement des jeunes délinquants. Elle proposera aussi le retour à l’âge de la retraite à 60 ans et le blocage des prix de produits de première nécessité. Intéressant mais…

Elle a eu sa chance. Elle l’a gâchée, avec l’aide des « éléphants ». Je n’aime pas le réchauffé.

 

 

Valls : Ancien rocardien puis jospiniste, le député et maire d’Évry (Essonne) s’est fait remarquer par ses prises de position “décalées” par rapport à la ligne officielle du PS. Il a ainsi déclaré vouloir “déverrouiller les 35 heures” mises en place par Martine Aubry et réclame la mise en place d’une TVA sociale afin de faire baisser les charges des entreprises. Sur le terrain sociétal, il s’oppose à la dépénalisation du cannabis défendu au PS et souhaite que les policiers municipaux soient tous armés. Il prône aussi des incitations financières pour attirer les fonctionnaires dans les cités. Il devrait conserver ce positionnement durant les primaires.

C’est le nouveau Ganelon du P.S. Un avenir à la Besson lui est promis en cas de malheur…

 

 

Montebourg : Le député et président du conseil général de Saône-et-Loire va faire campagne autour de deux grandes priorités : la réforme des institutions et la démondialisation. Montebourg prône l’avènement d’une VIème République dans laquelle le chef de l’État aurait moins de pouvoirs au profit du Parlement et des citoyens. Auteur d’un récent petit livre à succès, “votez pour la démondialisation”, il va surtout mettre en avant un retour du protectionnisme pour lutter contre les conséquences sociales de la mondialisation. L’ancien porte-parole de Royal en 2007 réclame aussi la mise sous tutelle des banques.

Il est le seul qui porte les espoirs d’une gauche d’avenir et non de simple gestion libérale déguisée. En plus, il est encore jeune, il a une gueule et c’est un orateur. Je voterai donc pour lui à la primaire et s’il n’est pas désigné, je voterai évidemment Mélanchon au premier tour et contre Sarko au second.

 

Septidi 27 fructidor 219

 

Illustration X - Droits réservés

 

 

 

12/09/2011

Tours : la théorie du complot

chimulus tours sarko avion.jpg
 
 
 
Sextidi 26 fructidor 219
 
 
 
 
 
Merci à Chimulus

11/09/2011

La tour prend garde!

twintower jacobazzi.jpg
 
 
 
 

 

 

Au milieu de cette dégoulinante de bons sentiments, je ne peux résister à publier ce pamphlet que j’ai commis à l’époque de l’attaque du World Trade Center. Loin de moi l’idée de cautionner les saloperies islamistes, mais essayons d’ouvrir les yeux sur la nation qui prétend régir le monde, à son profit.

 

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Sitting Bull le guerrier, et toi Geronimo,

Et les millions d’Indiens chassés comme animaux,

Massacrés par le plomb, par la croix, par la gnole,

Par les loques données chargées de variole.

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Lorsque s’écroule en feu le World Trade Center,

Orgueil de la nation des voleurs de vos terres …

 

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Esclaves noirs trimant dans les champs de coton,

Achetés, exploités et payés au bâton,

Humiliés, niés, traités pire que bêtes

Par des culs bénis blancs crispés sur leur gâchette.

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Lorsque s’écroule en feu le World Trade Center,

Orgueil de tous ces Wasps qui ont forgés vos fers…

 

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Salvador Allende, du fond de ton tombeau,

Et vous, Chiliens, assassinés par les Rambo

Lâchés sur vos richesses comme des chiens féroces

Pour que vos exploiteurs puissent rouler carrosse.

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Lorsque s’écroule en feu le World Trade Center,

Orgueil des spadassins de Henri Kissinger…

 

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Paysans communistes nés en Indonésie.

Vous étiez un million accusés d’hérésie,

Massacrés pour avoir soutenus Sokarno

Alors que les yankees préféraient Suharto.

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Lorsque s’écroule en feu le World Trade Center,

Orgueil du dollar roi qui nourrit les gangsters…

 

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Héroïques soldats paysans du Viet-Nam.

Vous avez écrasé l’armée de l’Oncle Sam,

Vous avez triomphé de cette soldatesque

De violeurs, de tueurs et de pasteurs grotesques.

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Lorsque tombent enfin les murs du Pentagone,

Vains remparts de la vanité anglo-saxonne…

 

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Enfants crevants de faim des faubourgs irakiens,

Disputant la pitance aux vautours et aux chiens,

Depuis que la « croisade » menée par l’Oncle Sam

Massacre les civils pire qu’avec Saddam.

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Lorsque tombent enfin les murs du Pentagone,

Qui vous envoie missiles et bombes félonnes…

 

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Paysans, ouvriers, écoliers yougoslaves,

Que les bombes yankees écrasaient dans les caves,

La défense du “ Droit ” fut un bon alibi :

L’ordre americana règne sur la Serbie.

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Lorsque tombent enfin les murs du Pentagone,

Qui ne supporte pas de pensées autochtones.

 

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Civils vitrifiés par la Bombe yankee

Rayant Hiroshima comme Nagasaki

Non pas, comme il fut dit, pour terminer la guerre

Mais pour tester sur vous les horreurs nucléaires.

Pourquoi donc riez-vous ?

Et applaudissez-vous ?

Lorsque les feux du ciel par des mains fanatiques

En un bouquet de mort tombent sur l’Amérique.

 

Relève-toi ! Debout, peuple des Zuhessa !

Libère-toi des fers, des chaînes de forçats

Dans lesquels te maintient l’ultra capitalisme

Par sa télé débile et son consumérisme.

Renverse le pouvoir aveugle du dollar

Et celui des banquiers et boursiers vicelards.

Rafale les “ chairmen ” des multinationales

Qui ravagent le monde par leurs actions bestiales.

Demande-toi enfin, réflexion citoyenne,

Pourquoi donc ton pays suscite tant de haine !

Redevient cet ami qui nous a fait rêvé,

Qui a laissé sa vie pour venir nous sauver.

Tu viens du monde entier, partout tu as des frères.

Valent-ils moins que toi ? Arrache tes œillères

Afin que la statue prénommée Liberté

Ne tourne plus le dos à la Fraternité.

 

Victor

 

 

Illustration originale Giaccobazzi

 

Quintidi 25 fructidor 219

 

09/09/2011

11 septembre : les Etats-Unis instaurent le fascisme au Chili.

pinochet kissinger.jpg
 
 

 

Le 11 septembre 1973 au matin, les trois armées factieuses attaquent la « Moneda, siège du gouvernement chilien régulièrement sortie des urnes. Salvator Allende, le président élu, se suicide (ou est « suicidé ») dans son palais. Ses dernières paroles radiodiffusées furent : « Continuez et sachez que s’ouvriront bientôt les grandes avenues où l’homme digne s’avancera pour construire une société meilleure.

 

Les grands profiteurs et exploiteurs du pays, alliés à l’armée et à la police fomentèrent un coup d’état militaire sous la direction d’Augusto Pinochet, une caricature de troufion borné au nom d’opérette. S’ensuivirent la dissolution du Congrès national, des conseils municipaux, des syndicats et des partis politiques. La liberté de la presse fut abolie, le couvre-feu instauré.

 

Dès lors la barbarie de la soldatesque donna toute sa mesure sanglante : des dizaines de milliers de militants parqués dans le Stadio nacional, les doigts du chanteur Victor Jara sectionnés à la hache (« Et maintenant, joue de ta guitare ! »), les rumeurs de tortures et d’assassinats en masse, l’agonie de Pablo Neruda dans sa maison pillée...

 

Le Chili s’enfonça dans une nuit sanglante de 17 ans…

 

Derrière ce désastre, derrière cet attentat terroriste contre la démocratie, un pays : les Etats-Unis d’Amérique et un assassin qui sera couronné du prix Nobel de la paix : Henri Kissinger…

 

Alors les tours du World Trade Center… Va fan culo !

 

Tridi 23 fructidor 219

 

Photo X - Droits réservés

 

 

 

08/09/2011

Enfoncé le « nine-eleven », vive le 7 septembre : arrivée de Siné mensuel !

chimulus siné mensuel.jpg
 
 

 

 

Eh ! Vous avez sorti vos sous ? Pourquoi ? Mais pour vous offrir le premier numéro de "Siné-mensuel ". Il a toujours la niaque l’ancêtre ! Un pied dans la tombe qu’il dit, mais l’autre toujours prêt à se propulser dans le cul des gougnafiers, des argounias, des chiapacans qui nous pourrissent la vie.

 

Et il n’est pas seul l’Ancien. Avec lui une palanquée de pointures du dessin de combat : Zep, Willem, Solé, Matthias Lehmann, qui rejoignent, Jiho, Berth, Geluck, Malingrëy, Puig Rosado, Lasserpe, Gab, Faujour, Etienne Delessert,  Lindingre, Mix & Remix, M’Ric, Kap, Chimulus, Diego Aranega, Carali, Avoine, Rousso, Soulas. Et des plumes acérés : Jackie Berroyer, Christophe Alévêque, Isabelle Alonso, Delfeil de Ton et Etienne Liebig.

 

Sans oublier évidemment le taulier Siné imeselfe qui sème allègrement sa zône.

 

Allez vite chez votre marchand de journaux. Ça change tellement des canards laquais !

 

sine-mensuel-01-zoom-221x300.jpg
 
 
Duodi 22 fructidor 219
 
 
Merci à Chimulus et à Siné

06/09/2011

Au bistro de la toile : sangliers au Cap Nègre (Oh pardon ! Au Cap Homme-de-couleur !)

chimulus bistro copie.jpg
 
 
 

 

 

- Oh Loulle ! Qu’est-ce qui te fait rigoler comme ça ? On dirait un sac de noix qui dégringole d’un cinquième…

 

- C’est ce que je lis dans le journal. Tè ! Ecoute :  « … au Cap Nègre, les sangliers envahissent les pelouses qu’ils retournent à la recherche de vers et se baignent dans les piscines… »

 

- Eh ! Les sangliers ne sont pas si bêtes que ça : ils savent où trouver la vermine. Et au Cap Nègre (Oh pardon ! Au Cap Homme-de-couleur !) ils savent qu’il y en a à profusion ! Malgré la sécheresse, dans cette enclave de pourris de thunes, ce n’est pas la flotte qui manque pour arroser les pelouses ! Ça fait le bonheur de plein de vers de terre bien gras et appétissants, qui eux-mêmes régalent ces sangliers qui n’en sont d’ailleurs plus.

 

- ???!!!

 

- Oui. Les sangliers actuels sont des « cochongliers ». Dans les années 1990, des éleveurs les ont croisés avec des cochons, plus prolifiques. Les « cochongliers » ont été lâchés par les sociétés de chasse, qui ont toujours peur de manquer de gibier et ils se sont multipliés au point de supplanter les vrais sangliers… C’est partout pareil, pas seulement au Cap Nègre (Oh pardon ! Au Cap Homme-de-couleur !) mais dans toutes les cambrousses où ces cons de bestiaux saccagent les cultures, les truffières, les maraîchages et pénètrent même dans les villes. Et les chasseurs, bien que l’administration avance chaque année la date d’ouverture et organisent des battues administratives, n’en tuent pas suffisamment pour réguler leur prolifération.

 

- Quand même, au Cap Homme-de-couleurs, dès le printemps et les premiers dégâts constatés, le préfet a envoyé…un lieutenant de louvèterie !

 

- …teng ! Rien que ça ! Comme pour la Bête du Gévaudan !

 

- Et le mec est revenu avec une équipe de louvetiers - corporation de chasseurs assermentés créée à l'origine par Charlemagne pour lutter contre les loups ! Rien que ça… Mais difficile de flinguer à tout va dans cet environnement de villas, de parcs, de piscines. Ils ont tiré les chasseurs de loups, mais…ils ont manqué les cochongliers !

 

- Eh ! Le Cap Nègre…

 

- Non ! C’est politiquement incorrect : on doit dire Cap Homme-de-couleur.

 

- Bon. Donc je disais le Cap Homme-de-couleur, c’est entouré par la mer. Pourquoi ne pas faire appel aux requins ?

 

- Bonne idée, d’autant plus qu’il y en a un de requin, petit par la taille mais grand par la voracité, qui vient y passer ses vacances et ses ouiquindes… 

 

- Allez ! A la nôtre !

 

Merci à Chimulus

 

Décadi 20 fructidor 219

 

05/09/2011

Enfin une bonne nouvelle : comme le Beaujolpif, le Siné nouveau arrive !

siné doigt d honneur.jpg

Nos chers concitoyens se souviennent peut-être que cet emmerdeur de Siné avait piloté, de septembre 2008 à avril 2010, un hebdomadaire portant son nom, et qui souhaitait «chier tranquillement dans la colle et les bégonias.»

« Un pied dans la tombe mais l’autre dans le cul de tous les empêcheurs de jouir en rond, l’increvable Siné, aidé par toute son équipe de démolisseurs, remet la gomme… Attention, ça va chier des bulles!

A partir du mercredi 7 septembre et le premier mercredi de chaque mois, 32 pages couleurs, grand format, pour seulement 4,80 euros.

But de l’opération: distraire les lecteurs et leur donner des armes pour battre la droite aux prochaines élections. Haut les cœurs! Pas de quartier! On va leur en faire baver des ronds de chapeaux!»

Et pour accompagner le lancement de ce «mensuel de psychopathes», où l'on trouvera des textes de gens comme Guy Bedos, Isabelle Alonso, Jackie Berroyer, Christophe Alévêque ou le camarade Delfeil de Ton, mais aussi des dessins signés Zep, Lindingre, Mix et Remix ou encore Philippe Geluck, Sinemensuel.com publie une vidéo par jour en attendant le 7 septembre.

Une première video ICI 

 

D’autres ICI   Sinemensuel.com

Allez, sortez vos sous !

Illustration X – Droits réservés

 

Nonidi 19 fructidor 219

 

 

02/09/2011

Je vous parle d’un temps…

capitalisme affiche.jpg
 

 

Je vous parle d’un temps

Que les plus de quatre ans

Risque de tous connaître

La France maintenant

Est donnée aux ruffians

Et à leur petit maître

En votant Sarkozy

Les veaux n’ont pas saisi

Dans leur crasse bovine

Qu’avec ce parvenu

Les pauvres crient famine

Et les gosses sont nus

 

Le problème, le problème

C’est que Sarko est dangereux

Le problème, le problème

C’est que les Français sont peureux

 

Tous les connards friqués

La mafia du Fouquet’s

Qui tire les ficelles

Met le pays à sac

Pire que des cosaques

Descendant de leur selle

C’est le temps des magouilles

C’est le temps des fripouilles

Aidées par la flicaille

Triomphent les voyous

Les porcs les rats d’égout

Les escrocs la canaille

 

Le problème, le problème

C’est que Sarko est dangereux

Le problème, le problème

C’est que les Français sont peureux

 

Français réveillons-nous

Cessons d’être à genoux

Fini le temps des larmes

Ces tigres de papiers

Faisons-les expier

Au besoin par les armes

Massacrons les banquiers

Pendons les financiers

Faisons tomber des têtes

D’autres ont montré la voie

Ils ont chassé les rois

A coups de baïonnettes

 

Le problème, le problème

Sera alors bien résolu

Le problème, leur système

Mettons-leur profond dans le cul.

 

 

Merci au grand Charles Aznavour

 

Illustration X - Droits réservés

 

Sextidi 16 fructidor 219

01/09/2011

Au bistro de la toile : Big Brother est bien là !

chimulus bistro copie.jpg 

 

- Eh ! Toi-là. Oui, toi qui te gratte les couilles là-bas, au fond du Stade de France. T’as ta puce j’espère !

- Ben… Oui, monsieur Big Brother. Je l’ai ma puce RFID. On me l’a implantée sous le bras lorsque j’ai eu une contravention pour avoir bu un verre de vin deux heures avant de prendre ma voiture à l’anniversaire de mon beau-frère. Mais comment vous savez que je me gratte les couilles ?

- Big Brother voit tout, Big Brother sait tout. Soyez dans deux heures au commissariat de votre quartier ou bien nous enverrons une patrouille vous chercher.

- Euh ! Euh ! Oui monsieur Big Brother, j’y serai.

 

- Eh ! Oh ! Victor, à quoi tu te la joues ? Tu te la fais pas un peu parano des fois non ? Comment veux-tu qu’une caméra de ton Big Brother à la mord-moi-le-zob puisse voir si un type se gratte les couilles où non dans une foule.

 

- Comment ? Eh bien tè ! Branche-toi tout de suite sur ce truc que j’appelle Big Brother

et tu verras comment les moyens techniques aux mains des gouvernants pour espionner les gens sont époustouflant, mais surtout terrifiant. Tu vas voir comment, à des kilomètres, tu peux zoomer sur un coin de foule et reconnaître un pékin qui se croit anonyme. Et lorsque la puce RFID sera effectivement implantée, ce qui ne saurait tarder (*), bonjour le « Meilleur des mondes »…

 

Clique sur Big Brother et tu verras une photo de « l'inauguration » de la présidence de Barak Obama, dans laquelle on peut distinguer nettement chaque personne dans la foule.

 

Pointe quelque part. Joue de la petite main et de la molette pour agrandir la photo. Attends quelques secondes et tu seras en focus.

 

Cette photo a été prise avec une caméra-robot de 1.474 megapixels, soit avec 295 fois plus de puissance que les photos de nos appareils photos.

 

Une seule photo et la possibilité de "ficher" un million de personnes !!! Alors sache que ce type de caméras équipe des palanquées de satellites espions qui te survolent…

 

 

(*) Le congrès des États-Unis d’Amérique vient il y a quelques mois d'adopter une loi (HR 3200) qui permet de pucer l'être humain. Sous prétexte d'un accès au remboursement des soins de santé, par une identification des patients et des informations relatives à la santé, cette loi qui était un projet datant officiellement du 10 Décembre 2004 obligera l'américain moyen à se faire implanter un transpondeur à radiofréquences (qui réagira donc aux ondes radios) sous cutané capable de durer l'équivalent d'une vie.

 

Ce marquage, qui coûtera entre 150 et 200 dollars, touchera tout d'abord les classes moyennes et modestes puisqu'il sera a priori imposé aux personnes dépendantes du système de remboursement de la santé sociale américaine. Il concernera aussi les personnes âgées du programme Medicare, les anciens combattants, les malades d'Alzheimer mais aussi les blessés inconscients qui seront admis aux urgences... Si vous ne vous faites pas pucer, vous n'aurez donc pas droit aux remboursements en vigueur chez l'Oncle Sam

 

 

Merci à Chimulus

 

 Quintidi 15 fructidor 219

 

Post Sriptum – Les sarkotrafiquants à l’œuvre :

http://www.mediapart.fr/journal/france/010911/enquete-tak...

30/08/2011

Les marchés pour les nuls : La crise des ânes

anes 4.jpg
 
 
 

 

Je viens de recevoir cette perle savoureuse au courriel. Je vous en fais profiter :

« Un homme portant cravate se présenta un jour dans un village. Monté sur une caisse, il cria à qui voulait l'entendre qu'il achèterait cash 100 euros l'unité tous les ânes qu'on lui proposerait. Les paysans le trouvaient bien un peu étrange mais son prix était très intéressant et ceux qui topaient avec lui repartaient le portefeuille rebondi, la mine réjouie. Il revint le lendemain et offrit cette fois 150 euros par tête, et là encore une grande partie des habitants lui vendirent leurs bêtes. Les jours suivants, il offrit 300 euros et ceux qui ne l'avaient pas encore fait vendirent les derniers ânes existants.

Constatant qu'il n'en restait plus un seul, il fit savoir qu'il reviendrait les acheter 500 euros dans huit jours et il quitta le village.

Le lendemain, il confia à son associé le troupeau qu'il venait d'acheter et l'envoya dans ce même village avec ordre de revendre les bêtes 400 euros l'unité. Face à la possibilité de faire un bénéfice de 100 euros dès la semaine suivante, tous les villageois rachetèrent leur âne quatre fois le prix qu'ils l'avaient vendu et pour ce faire, tous empruntèrent.

Comme il fallait s'y attendre, les deux hommes d'affaire s'en allèrent prendre des vacances méritées dans un paradis fiscal et tous les villageois se retrouvèrent avec des ânes sans valeur, endettés jusqu'au cou, ruinés.

Les malheureux tentèrent vainement de les revendre pour rembourser leur emprunt. Le cours de l'âne s'effondra. Les animaux furent saisis puis loués à leurs précédents propriétaires par le banquier. Celui-ci pourtant s'en alla pleurer auprès du maire en expliquant que s'il ne rentrait pas dans ses fonds, il serait ruiné lui aussi et devrait exiger le remboursement immédiat de tous les prêts accordés à la commune.

Pour éviter ce désastre, le Maire, au lieu de donner de l'argent aux habitants du village pour qu'ils paient leurs dettes, le donna au banquier, ami intime  et premier adjoint, soit dit en passant. Or celui-ci, après avoir rétabli sa trésorerie, ne fit pas pour autant un trait sur les dettes des villageois ni sur celles de la commune et tous se trouvèrent proches du surendettement.

Voyant sa note en passe d'être dégradée et pris à la gorge par les taux d'intérêts, la commune demanda l'aide des communes voisines, mais ces dernières lui répondirent qu'elles ne pouvaient en aucun cas l'aider car elles avaient connu les mêmes infortunes.

Sur les conseils avisés et désintéressés du banquier, toutes décidèrent de réduire leurs dépenses: moins d'argent pour les écoles, pour les programmes sociaux, la voirie, la police municipale... On repoussa l'âge de départ à la retraite, on supprima des postes d'employés communaux, on baissa les salaires et parallèlement on augmenta les impôts. C'était, disait-on, inévitable mais on promit de moraliser ce scandaleux commerce des ânes.

Cette bien triste histoire prend tout son sel, quand on sait que le banquier et les deux escrocs sont frères et vivent ensemble sur une île des Bermudes, achetée à la sueur de leur front. On les appelle les frères Marchés.

Très généreusement, ils ont promis de subventionner la campagne électorale des maires sortants.


Cette histoire n'est toutefois pas finie car on ignore ce que firent les villageois. Et vous, qu'auriez-vous fait à leur place? Que ferez-vous ? »

 

Tridi 13 fructidor 219

 

Illustration X – Droits réservés 

29/08/2011

Programme sarkozien : vous serez punis !

Sarko oncle sam.jpg
 
 
 

 

Françaises, Français,

Grosses niaises, gros niais,

Lèches-cul avachis et crétines soumises

Voilà plus de quatre ans que je vous sodomise

Je vous prends tout vos sous, toutes vos libertés

Je casse et foule aux pieds votre société

Et pourtant, peuple vil, ramassis d’imbéciles

Vous enfiler à sec est pour moi si facile !

Lorsque je dis « pour moi », je dis surtout « pour nous »

Pour nous les maquereaux du Medef, les voyous,

Banquiers et assureurs, traders et financiers

Aidés par juges, flics, imams, rabbins, curés.

Car vous êtes si cons que vous votez pour nous !

Vous qui nous voyez grands, vous êtes à genoux !

Et ce n’est pas fini, car en deux mille douze

Je vais vous manœuvrer grâce à tous mes barbouzes :

En agitant la crise, en suscitant la peur

Vous voterez pour moi, et pour votre malheur !

Mon bilan est de plomb, mes idées sont infâmes

Vous voulez donc savoir quel sera mon programme ?

Je vais vous en donner les dix points principaux,

Du pipo, des impôts, je vous fais un topo :

- Vous endetter beaucoup en augmentant les taxes,

Dépendance matérielle : docilité un max !

- Accroitre le chômage, truquer les statistiques,

Pour baisser les salaires, c’est toujours bien pratique.

- Contrôler les médias, l’internet, les réseaux

Pour vous manipuler en temps électoraux.

- Emmerder les blogueurs sans trêve et sans répits,

Casser les médias libres par la loi Hadopi

- Contrôler  cette peste que l’on nomme Justice

Afin que nos magouilles jamais ne se punissent.

- Casser les effectifs de la police utile

Car l’insécurité et la peur sont fertiles.

- Casser conjointement l’hôpital et l’école

Pour filer au privé ces fabuleux pactoles.

- Casser encore plus retraites et pensions :

Les assureurs privés financent nos actions.

- Laisser passer beaucoup d’émigrés clandestins

Pour casser le marché du travail des crétins.

- Favoriser au max toutes les religions :

Empêcher de penser, voilà la solution !

Françaises, Français !

Vous qui m’écoutez bavasser,

Débiles, imbéciles !

Vous baiser n’est pas difficile

Car vos représentants sont nuls et désunis

Vous donc serez punis !

 

 

 

Duodi 12 fructidor 219

 

 

 

Illustration X - Droits réservés

25/08/2011

Au bistro de la toile : la rigueur à la sauce de Fillon-le-faillaire.

chimulus bistro copie.jpg
 
 

 

- Oh ! Loulle, j’ai le clapoir en zinc. Sers-moi une de ces boissons qui font le charme de ton antre de perdition, mais surtout pas quelque chose taxée par Fillon-le-faillitaire !

 

- Alors tu as le choix entre du vieux et superbe vin de chez nous et du bon rhum des Antilles. Tous les autres alcools viennent de se faire engrosser par Fillon-Sarko ! Et même les sodas genre américano-saloperies obésogènes !

 

- Alors verse-moi un blanc sec, genre Picpoul de Pinet ! Ça vaut tous les muscadets.

 

- Tout de même Fillon, il veut faire payer les riches. C’est pas mal non ?

 

- Eh ! Tu rigoles ou quoi ? C’est le comble du cynisme. De la com comme d’hab… Cette pseudo taxation des pleins de thunes c’est du bidon : ça va rapporter 200 petits millions alors que la suppression de l’impôt sur les grandes fortunes remet 2 milliards dans la poche des bourrés de thunes ! Attends ! Le Fillon-Sarko va taxer les revenus au-delà de 500.000 euros par an de 3 petits pour cent. Autrement dit un mec qui touche 600.000 euros par an, soit 50.000 euros par mois, c’est-à-dire 1670 euros par jour va payer…3000 euros d’impôts supplémentaire par an ! Une poignée de figues.

 

- Ouarf… T’as raison Victor, c’est se foutre de la gueule du monde. Et pourtant c’est là-dessus que « communiquent » les étranges lucarnes et les machines à bruits…

 

- Il en est de même de ces « grands patrons » - tous sarkozistes bon teint, membres du premier cercle des donateurs - qui réclament d’être plus taxés. Ce qu’ils veulent en fait – en plus de se donner bonne image – c’est monnayer un tout petit supplément de taxation contre une réforme ultra libérale de l’Etat passant par une baisse des charges sur les salaires, un saccage des systèmes sociaux et des charrettes de privatisations, notamment la sécurité sociale et même l’école.

 

- Quand même Victor, 11 milliards d’économies, c’est pas rien.

 

- Si, c’est rien. C’est peanuts par rapport au déficit (autour de 140 milliards par an) et à la dette (1600 milliards ! 86% du PIB contre 56% en 2007, arrivée de Sarko !) du pays. En plus ce ne sont pas des économies mais des impôts supplémentaires que supporteront au final les consommateurs. Onze milliards, c’est moins que cette scandaleuse « niche Copé » sur la vente des filiales des grandes entreprises à l’étranger, c’est à peine trois fois le cadeau de la TVA réduite aux gargotiers…

 

- Autrement dit, c’est encore nous qu’on va casquer… Allez ! Je mets ma tournée. Et que du vin sans taxe supplémentaire !

 

fillon faillitaire.jpg

 

Octidi 8 fructidor 219

 

Merci à Chimulus

Photo X - Droits réservés 

 

 

23/08/2011

Sarkocoricoooo! Ouaps....

sarkoleon.jpg
 
 
 

La tente du Bédouin

Reviendra-t-ell’ demain

Au cœur de Paname

 

Ce drôle de coco

L’ami de Sarko

A le cul en flammes

 

Il y a juste quatre ans

Ce sale tyran

Nous prenait pour des ânes

 

Avec ses vingt autos,

Ses trente chameaux

Ses quatre-vingt femmes

 

Il faisait le barbeau

Cruel et bigot

Sans craindre les blâmes.

 

Muhammad Kadhafi

Ce tyran bouffi

Puant le pétrole

 

Dealait  avec Sarkozy

Frappé d’amnésie

Et voulant le pactole :

 

« Yal lami Khadafi

J’t’y vends di fusils

Et di beaux Rafales

 

L’usine à faire la Bombe

Di belles hécatombes 

Tout brûle, c’y pas sale ! »

 

Puis les peuples se sont levés

Et ils ont bravé

Toutes les dictatures

 

Moubarak Ben Ali

Enfin Kadhafi

Ont pris la biture

 

Et Sarko le teckel

De la mère Merkel

Nous prend la posture

 

Il vise le pétrole

Pour que les bagnoles

Filent à toute allure

 

Sarko-le-choléra

Un jour tu paieras

De ton beau royaume

 

Ton goût pour les malfrats

Ton mépris des lois

Et des Droits de l’Homme.

 

 

Sextidi 6 fructidor 219

 

Illustration X - Droits réservés

 

 

 

 

22/08/2011

Le vieux campeur Kadhafi bientôt de retour avec sa tente chez son ami Sarko ?

kadhafi tente paris poptronics fr.jpg
 
 
 

L’amitié est une chose trop précieuse pour qu’on la vilipende. Il serait donc bien normal que notre Lumière de la Galaxie accueille, comme il l’a déjà fait, son pote Kadhafi, sa tente et sa tribu bédouine sur les pelouses de l’Elysée !

 

Quintidi 5 fructidor 219

 

Photo X - Droits réservés