Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/10/2009

Au Bistro de la Toile : le « oui » des buveurs de Guiness.

bistro Lindingre.jpg


- Qu'est-ce que tu nous sers aujourd'hui mastroquet de mon cœur?

- Ben, de la Guinness, « œuf corse » ! C’est pour fêter le « oui » des Irlandais !

- Tu sais pourquoi ils avaient votés « non » il y a un an et demi les buveurs de « stout » ? Avant tout pour ne pas partager leur croissance. Le non de l'Irlande était un non au partage et non pas au libéralisme, contrairement a ce qui c'était passé en France en 2005. En quelques années, ce pays est passé du stade de pays sous-développé à celui de pays le plus « riche » de l’Union Européenne. Et à qui qu’on dit merci les Zirlandais ? A qui ? Ben au pognon de l’Europe, c'est-à-dire essentiellement des Allemands et des Français, plus gros contributeurs du budget européen. Ils ont siphonné sans vergogne nos milliards par centaine ! Et en l’occurrence, c’est pas merci qu’ils ont dit, c’est merde. Ils ont attiré les entreprises d’Europe et des Zétazunis en les appâtant avec des taux d’imposition de 12,5%. Ce dumping fiscal a pompé l’essentiel des ressources fiscales de l’Europe : les entreprises ouvrent une filiale en Irlande et, par des jeux d’écriture, exportent là-bas le max de leurs bénéfices. C’est du piratage organisé par un peuple de ruffians.

- Mais alors pourquoi ils ont voté « oui » cette fois ?

- Mais parce qu’ils ont besoin d’une bouée de sauvetage après l'effondrement de leur économie ! Il y a un an et demi, l'économie irlandaise commençait à partir en couilles: le taux de croissance avait chuté (de 5,3% en 2007, il est passé à -2,3% en 2008, et devrait être de -8% en 2009 ! ) et le nombre de chômeurs a atteint son plus haut niveau depuis dix ans… A l'époque, on expliquait en partie le non par la mauvaise humeur des Irlandais, liée à l'économie. Mais avec la crise financière, le pays s'est brutalement enfoncé. Et les difficultés économiques, très sévères, sont aujourd'hui invoquées pour expliquer… le oui. Ils nous ont maquereautés pendant des années, avec leurs Ryanair, Intel et autres entreprises voyouses, exploiteurs féroces du travail des autres, puis maintenant qu’ils sont dans la merde, ils viennent pleurer…

- Eh ! C’est l’Europe… Que peut-on faire d’autre ?

- Puteng ! Ça me gonfle les aliboffis cette manière de baisser le calbar ! « Qu’est-ce qu’on peut faire d’autre »… C’est ce défaitisme qui fait qu’on a Sarko en France, Barosso en Europe et bientôt – comble de la saloperie ! – Blair premier président de l’Europe !!! Mais puteng les Européens veulent une Europe sociale ? Ils veulent être entendus par les autistes de la Commission ? Si on débarquait des 27 pays de l’Europe à 10 millions à Bruxelles – et pas seulement un millier de paysans avec leurs tracteurs, comme hier - avec une détermination sans faille et au besoin quelques manches de pioche, tu verrais que le Barosso et ses couilles molles de « commissaires », ça leur déboucherait les esgourdes ! Tu verrais qu’il ravalerait son sourire méprisant et infatué le Portos ! Tè ! Sers une tournée de rouge, mastroquet, et rentre ta bibine.


05/10/2009

Votation populaire sur La Poste: ce n'est qu'un début, le combat continue!

votation-la-poste.jpg

J'ai voté, ma compagne aussi, ainsi que les voisins, les amis. On s'est déplacé de nos grottes disséminés dans la cambrousse jusqu'au village principal (400 habitants !) ou – malgré les manoeuvres du préfet interdisant la mise en place de la votation dans les mairies ! - des militants avaient installé un bureau devant la boulangerie. Manifestement, nous n'étions pas seuls.

La participation atteint au moins les deux millions et le « non » recueille une majorité écrasante. Les Français refusent le changement de statut de La Poste auquel le gouvernement veut procéder en loucedé. Faut pas nous prendre pour plus con qu'on est: nul n’ignore en effet que le projet gouvernemental est le prélude à une privatisation, à l’avènement de déserts postaux et à la disparition de sa fonction de service public. Adieu usagers, bonjour clients ! Aux chiottes les petits comptes chèques, bonjour les opérations financières. Le scénario est rodé. GDF, pour lequel Sarko avait juré sur ses grands dieux qu’il ne serait pas privatisé, France Télécom et les ravages sociaux que connaît l’entreprise ont déjà fait les frais du même procédé…

Les Sarko-trafiquants – présents dans toutes les lucarnes à décerveler, dans toutes les boites à mensonges - s'obstinent lamentablement à nous faire croire que la privatisation de la poste est un leurre (écoutez le consternant Estrosi...) et pourtant les changements de dénominations en sont les témoins : PTT, PTE, scission de La Poste et France Télécom, La Banque Postale aujourd'hui et demain ? Bref, il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte que les petits bureaux ferment les uns après les autres et que les services rendus seront de plus en plus chers. Pourtant La Poste dans le cœur des Français – malgré ses faiblesses - est l’un des fondements du contrat social, un pilier du système à la française. Le facteur n'est pas un fonctionnaire comme les autres. Dans les cambrousses, il est souvent le seul lien social qui demeure. C’est pourquoi elle focalise l’acharnement des rapaces ultralibéraux qui convoitent en elle un nouvel espace de profits où se goinfrer sur le dos du Peuple.

Bon. Et maintenant qu'est-ce qu'on fait? Cette consultation n’a pas seulement valeur symbolique. Elle teste en grandeur nature la réforme constitutionnelle de juillet 2008 qui prévoit un référendum d’initiative populaire si un cinquième des parlementaires le demandent et si un dixième du corps électoral le réclame. Nous y sommes ! Mais il faut une loi organique pour qu'il puisse être mis en application. Or pour l'instant aucun projet de texte en ce sens n'est inscrit à l'ordre du jour du Parlement. C'est ça la démocratie en Sarkoland: on fait voter des lois bien démagos mais on se garde de les rendre opérationnelles en ne publiant pas les décrets d'application. Référendum? Tè! Fumes!

Une lutte forte empêchera, peut-être, le changement de statut. Toutefois, sauf à aller à l'échec, il faut aussi restaurer le monopole public sur le courrier (comme dans les télécoms). Car le service public ne peut assurer ses missions qu'en faisant une péréquation entre les activités rentables et celles qui ne le sont pas. S'il est concurrencé sur les secteurs rentables, il sera déficitaire et ce sera une justification pour le mettre à mort. Enfin, n'oublions pas que la remise en cause de la concurrence suppose d'entrer en conflit ouvert avec l'UE. Nos gouvernants en auront-ils la volonté? Et les couilles?


*************************************************************

ILS NOUS BOURRENT LE MOU AVEC LE H1N1

MAIS LE VRAI, LE MECHANT, LE TUEUR, C'EST LE H5N1 !!!!

...et lorsqu'il arrivera, depuis le sud!

Aïe! Aïe! Aïe!


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !

image de Une par MB.jpg

D'une actualité explosive!

"CURE US !" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10 € franco de port France sur

http://ayoli.fr

Au Bistro de la Toile : tu la connais celle-là ?

bistro Lindingre.jpg


- Salut à toi Victor. Rouge, comme d’hab ?


- Rouge de plus en plus Loulle.


- Tè ! Tu la connais celle-là ? On me la raconte depuis quelques jours au Bistro de la Toile : C’est Sarko lors de sa visite à Avignon où il a dégoisé ses trompe-couillons à l’intention des jeunes. Voilà qu’il tombe à l’eau, en traversant le Rhône avec la navette vers la Barthelasse.


- C’est une bonne nouvelle ça Loulle.


- Attends. Voilà que trois jeunes, à hauteur du pont, voient ce type qui se débat dans la baille. Ils plongent et sauvent le mec qui avait déjà bu une bonne tasse. C’est là qu’ils reconnaissent celui qu’ils viennent de sauver, c’est Sarko. Celui-ci crache quelques saloperies qu’il avait avalées dans le Rhône et leur dit : « Vous m’avez sauvé la vie ! Pour vous remercier, que voulez-vous ? Je vous l’achèterai. Le premier, Mourad, lui dit : Ben moi, je vaudrais un vélo, mais un beau, pour faire le kakou dans la cité.


- Pas de problème qu’il lui répond le Sarko, t’auras le plus beau vélo de la ville. Et toi, qu’il demande au second, qu’est-ce- que tu veux ?


- Ben moi qu’il lui dit Kevin-Pierre, je voudrais une bagnole.


- Ben…t’en auras une. Pas une grosse, mais t’en auras une. Et toi qu’il demande à Bert, le dernier ado…


- …teng ! Moi je voudrais un cercueil. Mais alors le grand luxe : chêne massif, poignées dorées, intérieur en soie rose et tout et tout…


- Mais enfin jeune homme, tu me parais en excellente santé. Pourquoi un cercueil ?


- …teng ! Quand mon père va savoir que je vous ai sauvé la vie, IL VA ME TUER !

 

- Elle est bonne Loulle. Elle est bonne. Il n’empêche que les jeunes, il te les a enfumé le Sarko, comme d’hab. 500.000 piastres qu’il leur promet. Une poignée de figues comparé au cadeau de 3 milliards donné à fond totalement perdu –sauf pour eux ! – aux gargotiers. Sans parler des banquiers et de tous ses complices grassement servis de ses amis du Club du Fouquet’s…

 

- Oh ! Oh ! Victor, moi j’ai baissé le prix du canon !

 

- Ouais, mais t’as aussi baissé, et encore plus, la taille des verres


- Quant à Sarko mais aussi son esclave Fillon, ils s’en occupent des jeunes ! Enfin, de certains jeunes. Sarko s’occupe très bien de la carrière politique de son rejeton, quant à Fillon, plusieurs de ses fils et copains, à bord du 4x4 hyper polluant de leur vieux, ont parait-il renversé, insulté, fait un doigt d’honneur à une cycliste puis se sont barrés en rigolant, sûrement chargé à mort. Et bien papa a fait en sorte qu’ils ne soient pas emmerdés… Tè ! Je remets ma tournée bougre de vieux rébroussier.

 

Merci à Lindingre de Siné Hebdo pour le dessin du bistro



*************************************************************

ILS NOUS BOURRENT LE MOU AVEC LE H1N1

MAIS LE VRAI, LE MECHANT, LE TUEUR, C'EST LE H5N1 !!!!

...et lorsqu'il arrivera, depuis le sud!

Aïe! Aïe! Aïe!


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !

image de Une par MB.jpg

D'une actualité explosive!

"CURE US !" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10 € franco de port France sur

http://ayoli.fr

09/09/2009

L'avenir quotidien en Sarkozistan

Nous sommes en 2015, (3ème année du second mandat présidentiel de ....).

 

L'esprit néfaste de 68 est enfin révolu. La France a repris goût au travail. Grâce à la nouvelle loi de sécurité intérieure, le croisement des fichiers est enfin autorisé et permet, pour notre bien-être et notre sécurité, l'affichage des informations en temps réel.

 

Illustration.

 

Voilà à quoi pourrait ressembler la commande d'une pizza en 2015.

 

- Standardiste : « Speed-Pizza, bonjour. »

 

- Client : Bonjour, je souhaite passer une commande s'il vous plaît.

 

- Standardiste : Oui, puis-je avoir votre NIN, Monsieur ?

 

- Client : Mon Numéro d'Identification National, oui, un instant, voila, c'est le 6102049998-45-54610.

 

- Standardiste : Je me présente je suis Habiba Ben Said, merci Monsieur Jacques Lavoie. Donc, nous allons actualiser votre fiche, votre adresse est bien le 174 avenue de Villiers à Carcassonne, et votre numéro de téléphone le 04 68 69 69 69. Votre numéro de téléphone professionnel à la Société Durandest le 04 72 25 55 41 et votre numéro de téléphone mobile le 06 06 05 05 01. C'est bien ça Monsieur Lavoie ?

 

- Client (timidement) : Oui !!

 

- Standardiste : Je vois que vous appelez d'un autre numéro qui correspond au domicile de Mlle Isabelle Denoix, qui est votre assistante technique. Sachant qu'il est 23h30 et que vous êtes en RTT, nous ne pourrons vous livrer au domicile de Mlle Denoix que si vous nous envoyez un XMS à partir de votre portable en précisant le code suivant AZ25/JkPp+88.

 

- Client : Bon, je le fais, mais d'où sortez-vous toutes ces Informations ?

 

- Standardiste : Nous sommes connectés au système croisé, Monsieur Lavoie.

 

- Client (Soupir) : Ah bon !.... Je voudrais deux de vos pizzas spéciales mexicaines.

 

- Standardiste : Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Monsieur Lavoie.

 

- Client : Comment ça ???...

 

- Standardiste : Votre contrat d'assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé, car selon votre dossier médical, vous souffrez d'hypertension et d'un niveau de cholestérol supérieur aux valeurs contractuelles. D'autre part, Mlle Denoix ayant été médicalement traitée il y a 3 mois pour hémorroïdes, le piment est fortement déconseillé. Si la commande est maintenue, la société qui l'assure risque d'appliquer une surprime.

 

- Client : Aie ! Qu'est-ce que vous me proposez alors ?...

 

- Standardiste : Vous pouvez essayer notre Pizza allégée au yaourt de soja. Je suis sûre que vous l'adorerez.

 

- Client : Qu'est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza ?

 

- Standardiste : Vous avez consulté les « Recettes gourmandes au soja » à la bibliothèque de votre comité d'entreprise la semaine dernière, Monsieur Lavoie et Mlle Denoix a fait, avant hier, une recherche sur le Net, en utilisant le moteur http://www.moogle.fr/ mots clefs « soja » et « alimentation ». D'où ma suggestion.

 

- Client : Bon d'accord. Donnez m'en deux, format familial.

 

- Standardiste : Vu que vous êtes actuellement traité par Dipronex et que Mlle Denoix prend depuis 2 mois du Ziprovac à la dose de 3 comprimés par jour et que la pizza contient, selon la législation, 150mg de Phenylseptine par100g de pâte, il y a un risque mineur de nausées si vous consommez le modèle familial en moins de 7 minutes. La législation nous interdit donc de vous livrer. Par contre, j'ai le feu vert pour vous livrer immédiatement le modèle mini.

 

- Client : Bon, bon, ok, va pour le modèle mini. Je vous donne mon numéro de carte de crédit.

 

- Standardiste : Je suis désolée Monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de carte de crédit VISA dépasse la limite et vous avez laissé votre carte American Express sur votre lieu de travail. C'est ce qu'indique le « Credicard-Satellis-Tracer. »

 

- Client : J'irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n'arrive.

 

- Standardiste : Ça ne marchera pas non plus Monsieur Lavoie, vous avez dépassé votre plafond de retrait hebdomadaire.

 

- Client : Mais ? Ce n'est pas vos oignons ! Contentez-vous de m'envoyer les pizzas ! J'aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre ?

 

- Standardiste : Compte tenu des délais liés aux contrôles de qualité, elles seront chez vous dans environ 45 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez gagner 10 minutes en venant les chercher, mais transporter des pizzas en scooter est pour le moins acrobatique.

 

- Client : Comment diable pouvez-vous savoir que j'ai un scooter ?

 

- Standardiste : Votre Peugeot 408 est en réparation au garage de l'Avenir, par contre votre scooter est en bon état puisqu'il a passé le contrôle technique hier et qu'il est actuellement stationné devant le domicile de Mlle Denoix. Par ailleurs, j'attire votre attention sur les risques liés à votre taux d'alcoolémie. Vous avez, en effet réglé quatre cocktails « afroblack » au Tropicalbar il y a 45 minutes. En tenant compte de la composition de ce cocktail et de vos caractéristiques morphologiques, ni vous ni Mlle Denoix n'êtes en état de conduire. Vous risquez donc un retrait de permis immédiat.

 

- Client : grrrr..@#%/$@&?#!...!!

 

- Standardiste : Je vous conseille de rester poli Monsieur Lavoie. Je vous informe que notre standard est doté d'un système anti-insulte en ligne qui se déclenchera à la deuxième série d'insultes. Je vous informe en outre que le dépôt de plainte est immédiat et automatisé. Or, je vous rappelle que vous avez déjà été condamné en juillet 2009 pour outrage à agent.

 

- Client : (Sans voix)

 

- Standardiste : Autre chose Monsieur Lavoie ?

 

- Client : Non, rien. Ah si, n'oubliez pas le Coca gratuit avec les pizzas, conformément à votre pub.

 

- Standardiste: Je suis désolée Monsieur Lavoie, mais notre démarche qualité nous interdit de proposer des sodas gratuits aux personnes en surpoids. Cependant, à titre de dédommagement, je peux vous consentir 15% de remise sur une adhésion flash au contrat « Jurishelp », le contrat de protection et d'assistance juridique de Speed assurance. Ce contrat couvre, en particulier, les frais annexes liés au divorce. Il pourrait donc vous être utile, vu que vous êtes marié à Mme Claire Lavoie née Girard depuis le 15/02/2008 et vu votre présence tardive chez Mlle Denoix, ainsi que l'achat il y a une heure à la pharmacie du Canal d'une boite de 15 préservatifs et d'un flacon de lubrifiant à usage intime. A titre promotionnel, je vais faire joindre aux pizzas un bon de 5 EUR de réduction pour vos prochains achats de préservatifs valable chez Speed-Parapharma. Toutefois, veuillez éviter les pratiques susceptibles d'irriter les hémorroïdes de Mlle Denoix, pour lesquelles Speed-Parapharma se décharge de toute responsabilité.

 

Bonsoir Monsieur et merci d'avoir fait appel à Speed-Pizza ».

 

PS : Toute ressemblance avec des personnes ayant existés ou existant est une pure coïncidence.

 

 

*************************************************************

ILS NOUS BOURRENT LE MOU AVEC LE H1N1

MAIS LE VRAI, LE MECHANT, LE TUEUR, C'EST LE H5N1 !!!!

...et lorsqu'il arrivera, depuis le sud!

Aïe! Aïe! Aïe!


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !

image de Une par MB.jpg

D'une actualité explosive!

"CURE US !" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10 € franco de port France sur

http://ayoli.fr

07/09/2009

Salauds de malades! Vous allez casquer!

 

panne-courant-hopital.jpg

Merci à Snut

 

- Oh! Loule, sers-moi un communard – une rouge limé si tu préfères. C'est doublement symbolique: d'abord c'est le rouge révolutionnaire des héros de la Commune, et ensuite ça soigne aussi le cancer du colon que l'altzeimer et les maladies coronariennes! Sans oublier que c'est le meilleur antidote contre la dépression! Ainsi, en buvant des canons de rouge chez toi, mastroquet de mon cœur, je lutte en quelque sorte contre le trou de la Sécu.

- Si je comprends ton raisonnement Victor, les canons que je te sers devraient être remboursés par la Sécu...

- Exactement! Et tu es toi même un auxiliaire de santé d'un certain sens, Loulle.

- D'autant plus qu'il vaut mieux ne pas aller à l'hosto en ce moment: la Roselot Bacheline vient d'augmenter le forfait hospitalier de 25%...

- Eh! C'est encore une de ces sarko-saloperies de l'été. 20 piastres par jour d'hospitalisation. Si t'as pas les moyens de te payer une complémentaire, t'y laisses la peau de tes couilles si tu dois rester quelques jours... Et ça continue avec les déremboursements, notamment l'aspirine et autres trucs que tout le monde utilise souvent.

- Eh ouais, mais c'est la crise...

- La crise? Elle a bon dos. Ce puteng de gouvernement laisse entendre qu'il n'a pas le choix... Car il s'agît d'un choix de Société que nos ministres semblent avoir du mal à assumer ! La question est de savoir si un Service Public de Solidarité comme la Sécurité Sociale doit être budgétairement équilibré.

- Ouais mais eh, Victor, le trou de la Sécu, c'est dans les 30 milliards tout de même!

- Eh! Oh! Faut pas gober toutes les couleuvres. Le rapport des comptes de la sécu est édifiant à ce sujet: - Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu n'est pas reversée : 7,8 milliards; - une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu n'est pas reversée : 3,5 milliards; - une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu n'est pas reversée : 1,6 milliards; la taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu n'est pas reversée : 1,2 milliards; la part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée : 2 milliards ; - retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés : 2,1 milliards; - retard de paiement par les entreprises : 1,9 milliards. En faisant une petite addition toute simple, on dépasse le chiffre de 20 milliards d'Euro ! ! ! Qu les sarko-trafiquants qui parasitent l'Etat paient ce qu'ils doivent et le « trou » disparaît, où du moins se réduit condirérablement. Reste 10 milliards qui peubvent être comblés de deux manières: augmenter les cotisations ou baisser les prestations. Et le choix est d'importance car une diminution des cotisations favorise surtout les plus nantis d'entre nous alors qu'un augmentation des prestation intéresse surtout les plus démunis. Alors qu'ils arrêtent de nous gonfler les aliboffis avec le trou de la sécu et qu'ils assument leur politique de droite bornée et cupide. Mais tout ceci n’est pas innocent, ça fait partie d’une stratégie de longue haleine orchestrée par les banquiers et les assureurs, visant à dégoûter les Français de LEUR Sécu pour la démanteler et la refiler au privé…

- A la tienne Victor. Soignons-nous ensemble.

*************************************************************

ILS NOUS BOURRENT LE MOU AVEC LE H1N1

MAIS LE VRAI, LE MECHANT, LE TUEUR, C'EST LE H5N1 !!!!

...et lorsqu'il arrivera, depuis le sud!

Aïe! Aïe! Aïe!


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !

image de Une par MB.jpg

D'une actualité explosive!

"CURE US !" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10 € franco de port France sur

http://ayoli.fr

04/09/2009

Pourquoi Sarko cunnilingue le pape, les musulmans et toutes les autres sectes

culs bénis et indiens.jpg



Tè! Je viens de retrouver un texte que not'bon ministre de l'immigration écrivit concernant les relations douteuses de Sarko avec tous les culs-bénis. C'est trop savoureux pour que je ne vous en fasse pas profiter!

Voici donc ce qu’écrivait sur le question Eric Besson, avant de tourner Ganelon :

« Beaucoup n’ont retenu de l’ouvrage de Nicolas Sarkozy consacré à la question religieuse, « La République, les religions, l’espérance », que sa suggestion de modifier la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des églises et de l’Etat. Peu nombreux sont ceux qui ont observé que son ambition réelle est bien plus vaste et qu’elle consiste à faire des religions le nouvel outil de régulation de nos sociétés. Exagération de notre part ? Absolument pas ! Il suffit de le lire : « Je suis convaincu que l’esprit religieux et la pratique religieuse peuvent contribuer à apaiser et à réguler une société de liberté ». Et d’ajouter, pour être certain d’être bien compris, qu’« on aurait tort de cantonner le rôle de l’église aux seuls aspects spirituels ».

Il puise en fait directement son inspiration des Etats-Unis. On dit souvent que l’Etat y est laïque mais que la société y est religieuse.

Les Américains, très attachés à leur liberté individuelle, ont toujours préféré en appeler à la charité chrétienne plutôt que d’accorder trop de pouvoirs à l’Etat. Ainsi les racines profondément religieuses de l’Amérique associées à son individualisme directement hérité de la conquête de l’Ouest ont permis de limiter le poids de

l’Etat dans la société américaine. On comprend mieux alors la fascination de Nicolas Sarkozy pour le modèle américain : substituer à la solidarité nationale de nouvelles solidarités, essentiellement communautaires, est le moyen de réduire le poids de l’Etat et de la sécurité sociale dans l’économie française.

Le président plaide donc pour une transformation radicale des relations entre les églises et l’Etat et un retour en force des religions dans les affaires publiques. On l’a vu proposer de construire des lieux de culte pour résoudre les problèmes des banlieues ! Mais pourquoi alors ne pas déléguer aux prêtres, aux imams et aux pasteurs un rôle de maintien de la concorde dans les quartiers ? Et pourquoi alors s’arrêter aux seuls problèmes des banlieues ? Les religions peuvent légitimer un retour à l’ordre moral dans les domaines de la santé publique et de l’éthique ou se substituer progressivement à notre Etat providence.

Cette relégitimation du rôle politique et social des églises prônée par Nicolas Sarkozy n’est pas sans danger.

Elle s’est tout d’abord traduite par l’intronisation de l’UOIF – une organisation musulmane intégriste et minoritaire – comme représentant officiel de l’Islam de France. Nicolas Sarkozy se revendique comme l’ami exigeant des musulmans, il est en fait devenu l’avocat de l’UOIF.

Cette politique de relégitimation fragilise ensuite l’autonomie des cultes car en accordant des droits et des obligations aux religions, Nicolas Sarkozy propose en fait de renouer avec le régime bonapartiste du concordat de 1801 qui avait organisé un régime de cultes reconnus par l’Etat. Revenir sur la laïcité, c’est en effet amener l’Etat à faire le tri dans les philosophies, les croyances et les opinions ! »

*************************************************************

ILS NOUS BOURRENT LE MOU AVEC LE H1N1

MAIS LE VRAI, LE MECHANT, LE TUEUR, C'EST LE H5N1 !!!!

...et lorsqu'il arrivera, depuis le sud!

Aïe! Aïe! Aïe!


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !

image de Une par MB.jpg

D'une actualité explosive!

"CURE US !" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10 € franco de port France sur

http://ayoli.fr

03/09/2009

Ils se groupent, se rassemblent comme mouches sur merde!

sarko et villiers.jpg

Les nuisidroitiers se rassemblent tous derrière le "chef" comme les mouches sur la charogne...


 

Si tu peux tout promettre sans jamais rien tenir

Si tu peux magouiller sans peur de te salir

Si tu peux, méprisant, humilier l’adversaire

Et si tu es capable de tuer père et mère,


Si tu peux t’engraisser sur le dos des plus faibles

Protéger tes amis lorsqu’ils pillent la plèbe

Et priver l’ouvrier du plus petit bénef

Tout en léchant le cul des patrons du Medef


Si tu peux trafiquer en restant populaire

Pressurer l’ouvrier plutôt que l’actionnaire,

Si tu peux générer les plus basses actions

Tant qu’elles multiplient ton tas de stock-options


Si avec les puissants tu sais te montrer veule,

Leur rendre des services et bien fermer ta gueule

Et puis lécher les bottes de tous les bons à rien

Espérant gentiment ta pâtée comme un chien,


Si tu peux sans vergogne renier ta parole

Trimbaler à ton cul des tas de casseroles

Si tu peux sans déchoir, sans peur de t’avilir,

Et la main sur le cœur dénoncer et trahir,


Alors tu pourras vivre sans honneur et sans gloire

Te vautrer dans la boue sans jamais t’émouvoir

Enfiler tes semblables par tous tes orifices,

Tu seras Sarkoziste mon fils.


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

VOUS L'AVEZ OUBLIEE ? ELLE NE VOUS OUBLIERA PAS...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10€ franco de port France sur

http://ayoli.fr








20/08/2009

M’ame Michu, M’ame Chazotte et le nouveau duo de comiques troupiers Chatel et Novelli !

vamps.jpg



- Dites, M’ame Chazotte, qui c’est ce monsieur Chatel qu’on en parle en se moquant de lui dans les journaux ? C’est un nouveau comique ? On a enfin trouvé un successeur à Coluche ?

- Eh ben dites donc ! C’est pas très sympa pour Coluche de le comparer à ce gougnaffier… Chatel, c’est ce type avec une gueule de premier de la classe un peu trop bien nourri et qui cumule les fonctions de ministre des écoles et de bavard du gouvernement. Mais il a d’autres « talents » :  celui de metteur en scène de films de mauvaises série B…

- Ah bon ! Il tourne des films ?

- Mouais… Surtout, il monte des combines vaseuses pour prendre les Français pour des cons…

- C’est-à-dire M’ame Chazotte ?

- Ben v’z’avez dû le voir sur votre télé : lundi dernier, v’là notre ministre qui se pointe – au hasard bien sûr qu’il dit ! – dans un supermarché du Val de Marne histoire de vérifier sur le terrain si son opération « les essentiels de la rentrée » était bien mise en place. Et il a trouvé dans les rayons beaucoup de mères de famille enthousiastes, qui ne tarissaient pas d’éloge sirupeuses sur cette opération et qui félicitaient chaleureusement le ministre.

- Ben quoi. C’est bien ça ! Pour une fois qu’un ministre vérifie si ce qu’il préconise est bien appliqué, on ne va pas s’en plaindre !

- Mouais… A part que les mères de famille en question, c’était des militantes UMP du coin ! Le Chatel – et son complice comique troupier Novelli – avaient battu le ban et l’arrière ban de toute la valetaille UMP locale de façon à ce qu’il y aie beaucoup de monde, et rien que des enthousiastes, à cette visite « impromptue ». Certaines de ces « mères de famille » étaient même arrivées dans la même voiture que Chatel et Novelli ! Une autre, conseillère municipale UMP, avait fait 50 km pour acheter une trousse à son lardon dans – le hasard fait bien les choses ! – le supermarché même où Chatel se pointait. Et à la même heure que lui ! Certains journalistes sur place ont tout de même été intrigués par le curieux manège de ces drôles de dames. Non seulement certaines sont arrivées dans la même voiture, non seulement elles ont longtemps patienté dans le même rayon, comme si elles étaient prévenues de l'arrivée du ministre, mais après lui avoir dit tout leur enthousiasme devant les caméras, elles sont reparties en laissant leurs achats dans leurs caddies...

- Ben ça alors ! Ben ça alors !

- Oh ! C’est une habitude très courante ce genre d’embrouille dans la Sarkozie triomphante. La visite de Sarko à Nîmes par exemple, avec uniquement dans la foule des encartés UMP triés sur le volet. Sans oublier l’inénarrable Nadine Morano, en visite elle aussi « impromptue » dans un Carrefour et qui, par hasard, est félicitée par un quidam. Sauf que le père de famille satisfait était un élu UMP local premier adjoint au Maire de la ville de Bouc-Bel-Air dans les Bouches-du-Rhône.

- Mais alors, si on ne peut plus croire ce qu’ils montrent à la télé…

- Ah ! Ah ! Ah ! Ma brave M’ame Michu, vous découvrez ça ? Ben vous voilà sur la bonne voie !



************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

VOUS L'AVEZ OUBLIEE ? ELLE NE VOUS OUBLIERA PAS...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpg

D'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

Disponible 10€ franco de port France sur

http://ayoli.fr


* * * * * * * * * * * * * * * * *

DEFENDONS LES SERVICES PUBLICS

Signez la demande référendum prévu par la constitution:

http://www.referendum-servicespublics.fr/

19/08/2009

Chouette ! Bientôt la grève du lait !

grève du lait.jpg




Tè ! C’est les vaches de Denis qui passent devant le portail. Elles vont aux pâturages après la traite du matin. Verrais-je longtemps encore ce spectacle campagnard quotidien ? Pas sûr. Denis, comme les autres petits paysans du coin, en a ras les aliboffis. Parce que son lait, on lui paie moins cher que ce qu’il lui coûte à produire… Il ne domine pas ce prix, il lui est imposé par les transformateurs industriels, en accord avec la Commission Européenne. Ce prix est de 280 € les mille litres, en dessous du prix de revient, selon les organisations professionnelles.

Je commence à comprendre pourquoi, sur la RN88 proche, on voit fleurir depuis quelques temps des avertissements sous formes d’écrits à la peinture blanche sur de grandes bâches en plastique agricole noires et qui disent : « Bientôt, grève du lait ! » Alors je me suis dit « grève du lait ? kes aco ? ».

La grève consiste à ne pas livrer le lait à la coopérative ou à la laiterie. L'objectif est de bloquer la filière et de modifier le rapport de force avec les transformateurs. Si le lait est « perdu » pour l'industrie, il ne le sera pas pour les consommateurs puisque la volonté des producteurs est de le donner. Eh ben ! En voilà une idée qu’elle est bonne ! Nicole, prépare le pot au lait ! Encore que moi, le lait, je ne le consomme que transformé et fromages !

Avec l'EuropeanMilkBoard, qui représente 145.000 producteurs de lait de 15 pays européens, les producteurs rançais vont débuter un mouvement de grève d'ici à la fin septembre. Ils arrêteront de livrer leur lait aux transformateurs et en distribueront une partie gratuitement sur les marchés et les parkings de supermarchés.

Les prix du lait ont atteint effectivement dans toute l'Europe un niveau des plus bas, qui met la vie de nombre d'exploitations en danger. Et puis derrière ce prix déjà inacceptable de 280 €, existe une autre menace, celle de la contractualisation et des contrats (Contractualisation volontaire obligatoire) imposés par les industriels. Contrats d’esclavages léonins: si pas de signature, pas de collecte !

L’EMB travaille à démontrer que quelques pourcents en moins de la collecte européenne permettraient rapidement de revenir à une situation de marché équilibré, garantissant ainsi un juste prix aux producteurs.

Ce n’est pas une décision nationale, un accord « politique » qui réglera durablement le problème laitier. Contrairement à ce que prétendent les autorités européennes, c’est bien la libéralisation progressive des quotas qui est responsable de la déstabilisation du marché laitier mondial et donc de l’effondrement des prix. La Commission, en toute complicité avec les gouvernements, a surtout mené une guerre contre les prix alimentaires en prétendant ainsi libérer du pouvoir d’achat pour nourrir la croissance. On voit qu’il n’en est rien et que les consommateurs ne profitent pas de la baisse du prix payé aux producteurs.

Les prix bas vont entraîner la disparition de petits producteurs et on va se diriger vers un modèle californien, avec de grosses exploitations de 2.000 vaches. Si c'était le cas, il n'y aurait plus besoin que de 1.500 exploitations en France. Aujourd'hui, il y en a 82.600. Des exploitations aussi grosses ne peuvent appartenir à des agriculteurs, mais sont aux mains de financiers. Voilà l’avenir des campagnes vu par la Commission européenne et la FNSEA toujours au service des plus gros.

Il ne sert à rien d’aller gesticuler devant les laiteries ou les grandes surfaces puisque le problème est européen et politique. Seule une grève du lait, coordonnée à travers toute l’Europe, pourra donner un signal fort aux autorités.

Sources : http://www.apli-nationale.org/index.php



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

VOUS L'AVEZ OUBLIEE ? ELLE NE VOUS OUBLIERA PAS...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10€ franco de port France sur

http://ayoli.fr


17/08/2009

Tarifs EDF : la super sarko-saloperie de l’été. Après le Bouclier Fiscal, voici venu le Bouclier Energétique pour les pleins de thunes…

rafraichissement.jpgAllongés sur le sable, le tarbouif qui pèle, les couilles qui grattent, les nichons qui rougissent à cause des méduses, nous « profitons » des quelques semaines de détente que nous allouent généreusement les sarkotrafiquants à la solde du Médef. Et pendant ce temps béni pour le gangs du Fouquet’s où les sarkoveautants pensent surtout à sauter leur voisine de camping, les sarkosaloperies continuent. Cette année, la sarkosaloperuie du 15 août est particulièrement grasse ! Un véritable hold-up au détriment – comme d’hab – des pauvres et au profit des riches. Je veux parler de l’augmentation effarante des tarifs EDF.

Gardonneix, dans sa naïve sincérité, avait demandé une augmentation de 20% des tarifs sur trois ans. Les faux-cul du Gouvernement se sont évidemment offusqués avec des cris d’orfraie, mais dans la réalité telle qu’elle ressort des vingt pages des nouvelles tarifications parus au Journal Officiel du 14 août, on est dans ces chiffres là ! La mère Lagarde – experte ès-mensonges – nous a rassuré avec l’annonce d’une agmentation de « seulement 1,9% ». Tè ! Fumes !

Ainsi le prix de l'abonnement (hors taxes) pour les plus petites installations (3 kVA) passe de 21,48  euros à 58, 42 euros, soit 172% d'augmentation ! Pour EDF, ces petits compteurs coûtent cher. De plus, rappelle-t-il, ils ne représentent que 8% de l'électricité consommée.

Mais il en va de même concernant les abonnements pour la puissance juste supérieure (6kVA) qui forme une bonne partie des abonnements des particuliers ne se chauffant pas à l'électricité: ils passent de 54,48 euros à 67, 47 euros, soit 24% de hausse ! Les tarifs bleus résidentiels de petites puissances (3 et 6 kVA) connaissent des augmentations de facture d'autant plus élevées que la consommation du site est faible (plus de 10 % sur des consommations inférieures à 1 000 kWh).

Les petits consommateurs vont payer pour les gros. En effet, la facture baisse d'autant plus que la consommation s'élève. De fait, les abonnements de base  pour des puissances élevées diminuent de 15%, quand le prix de kWh pour ces catégories augmente à peine. En clair, le gouvernement a délibérément choisi de d'imposer les plus faibles, ceux qui consomment le moins, particuliers comme petites entreprises, au profit des plus gros, dans un calcul parfaitement cynique, au mépris de la crise. Ce mouvement est identique au niveau ndustriel où les tarifs augmentent pour les petites entreprises au profit des grosses. Quant à Borloo, le ministre du « Grenelle de l’environnement », il s’écrase, comme d’hab…

Cette révision globale de la tarification prépare la fin des tarifs régulés. Il faut s'y préparer, soutient le gouvernement , en rappelant que les tarifs régulés sont prévus par la loi jusqu'en 2010. Mais contrairement à ce qu'il dit, le système régulé n'est pas interdit par la Commission européenne. Tout est fait dans l'opacité, dépendant de l'arbitraire étatique ou de la technostructure.

sarkodoigtsdhonneur copie.jpgLes appétits privés qui lorgnent sur la rente nucléaire que se sont constitués les Français depuis  les années 1970 vont pouvoir intensifier leurs pressions. Ils ont toutes les chances d'être satisfaits.

Après le Bouclier Fiscal, voici venu le Bouclier Energétique pour les pleins de thunes… Sarkozy, je t’ai vu ! ! !


Sources: Médiapart

 

*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

VOUS L'AVEZ OUBLIEE ? ELLE NE VOUS OUBLIERA PAS...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10€ franco de port France sur

http://ayoli.fr




11/08/2009

Olè ! Victoire de deux petites communes de l’Aube contre l’enfouissement chez eux des merdes nucléaires de l’Andra !

Monstre.jpgEn voilà une nouvelle qu’elle est bonne : les deux communes sélectionnées par l’ANDRA (le gestionnaire national des déchets nucléaires) viennent l’une après l’autre de retirer leurs candidatures au titre de « poubelle nucléaire de France ». Honneur aux militants antinucléaires de ces deux petites communes de l’Aube - Pars-lès-Chavanges  et Auxon - qui ont su faire plier des élus dont la conscience avait été achetée par le flot de pognon de l’Andra.

Il y a une dizaine d’années, la même Andra pensait avoir trouvé le lieu idéal pour enfouir ses merdes à Bagnols-sur-Cèze, petite ville du Gard rhodanien qui abrite déjà le site de Marcoule. Les anti-nucléaires ont gagné après de rudes batailles. Je pense avoir – un peu ! - contribué à cette victoire en diffusant à des milliers d’exemplaires, dans le milieu vigneron des Côtes du Rhône le texte suivant. L’arrivée des poids lourds économiques que sont les AOC Côtes du Rhône a été décisif quand à l’issue victorieuse du combat.

Voilà donc ce texte :

Plutonium, Plutôt nie Homme, Plus tôt gnôme…

Voilà bien quarante ans qu'est tombé le Malheur
Dont le souffle puant se nourrit de nos pleurs,
Son nom d'alors était " Energie nucléaire ".
Sous son masque civil, elle était militaire.
Ce qu'On nous promettait, c'est l'Electricité
Qui moderniserait les bourgs et les cités;
Qui siestaient au soleil parmi la férigoule
A deux pas de Bagnols, sous la Dent de Marcoule.
Derrière elle pourtant se camouflait La Bombe
Effroyable Moloch, pourvoyeuse de tombes.
Les servants de l'atome jouaient à pleines orgues
Le grand air du Progrès, sûrs d'eux et plein de morgue,
Promettant aux crédules des villes et des champs
Opulence, bonheur et futur alléchant.
Leurs machines de fer éventrant nos garrigues,
Ils ont détruit nos vins, nos olives, nos figues.
Des terres étripées, des collines rasées,
Bientôt surgit l'Usine par l'Etat imposée
Elle jetta aux Veaux du foin et du travail,
Endormit leur bon sens, puis en fit des cobayes.
Nul ne se rebellait , car tous étaient repus,
Nul ne réfléchissait grâce à l'argent qui pue.
On déversa sur eux un prodigieux pactole,
Avec quoi ils bâtirent des routes, des écoles
Dans toute la vallée, des chantiers s'élevaient
Le béton, la ferraille et le goudron pleuvaient
Alors les Marcoulins, insidieusement
En confortant les Veaux dans leur aveuglement.
Mirent à leur profit la voie électorale,
Pour investir partout la chose communale.
Bientôt dans chaque bourg et dans chaque famille
Des hommes et des femmes, en franchissant les grilles
De l'Usine de Mort pour gagner leur pitance
Laissèrent au vestiaire bon sens et conscience.
Quand la population perdit tout sens critique
On appela cela « la culture atomique ! »
Culture de mensonge, de dissimulation,
D'achat des consciences, d'actions sans précautions.
On fit Géhun, Gédeux, Gétrois. On fit Phénix,
Merveille cocardière au pays d'Astérix
Qui devait nous donner enfin l'indépendance
Energétique et donc la Grandeur, la Puissance.
On fabriqua surtout beaucoup de Plutonium
Ce produit de l'Enfer, disons plutôt "Nie Hommes",
On fit de l'Uranium et autres noms en Ium
Des jouets pour savants atteints de délirium.
On en trouve partout, depuis les eaux du Rhône
Jusque dans les produits de l'ardeur vigneronne.
Mais le peuple s'en fou, endormi par le fric
Que dégueule à foison la mafia atomique...
« Pourquoi donc se gêner se dit-on en haut lieu
Personne ne dit rien, utilisons au mieux
Le site de Marcoule ! » Et donc ainsi fut fait.
Il y eût ça et là quelques cris étouffés
Faisant se goberger les sinistres canailles
Partisans des folies dites : "Rapport Bataille "
Un texte projetant d'implanter sous nos terres
Une terrifiante Poubelle Nucléaire.
On vit venir l'ANDRA, experte ès-mensonges
- Questionnez à La Hague ceux que le cancer ronge -
Comme il ne fallait pas effrayer le gogo
La terrible Poubelle fût baptisée "Labo"...
Bien sûr, ça fait moins peur, ça fait même coquet :
Quelques laborantines, pourquoi pas des bouquets !
Mais en fait, dans l'esprit des sinistres guignols,
Il s'agit d'enfouir au tréfonds de nos sols
Les déchets nucléaires les plus radioactifs,
Le danger absolu, sans fin, définitif,
Valant danger de mort pour tous nos descendants
Non pas pour cent années, mais pour trois cent mille ans !
En attendant d'avoir les autorisations
La mafia nucléaire conforte ses positions :
Elle installe Mélox : du plutonium par tonnes,
Elle fond du métal pollué par l'atome
Et brûle des déchets toujours radioactifs
Qui, partis en fumée, retombent sur nos pifs
Ainsi que sur les vignes de la Côte du Rhône...
Vignerons, en étant aujourd'hui inactifs
Qui donc boira demain vos vins radioactifs ?
Quelques vieux cancéreux tracassés des neurones ?
Honte sur ces élus à l'épais crâne obtus
Engraissés au dépend de leur pays vendu
Salauds aux fronts de bœufs vautrés dans un argent
Gagné sur le malheur et sur la mort des gens.
Parents, quand vos enfants, crevant de leucémie
Verront bien que vous êtes leur pire ennemi
L’œil de Caïn, sur vous, sortant de leurs yeux morts
Fera de votre vie un enfer de remords.

Jean-Victor Joubert


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

VOUS L'AVEZ OUBLIEE ? ELLE NE VOUS OUBLIERA PAS...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10€ franco de port France sur

http://ayoli.fr



 

10/08/2009

Lettre ouverte aux sarkocus qui partent en vacances.

embouteillage.jpg



Chers « 53% des inscrits qui ont voté pour Sarkozy », vous êtes de superbes cocus ! Vous avez fait preuve, en mettant le Phénix de Neuilly à la tête de la France d’une bonne dose de masochisme. Et moi, je m’estrasse l’embourigue de rigolade !

Car comment ne pas rire de voir que les citoyens des classes moyennes ou populaires ont aidé à placer en tête du scrutin un homme qui aujourd’hui, leur fait perdre leurs emplois en facilitant les délocalisations, détruit leur système de protection sociale, démolit leur système de retraite, diminue les impôts des plus riches et augmente ceux des plus pauvres, dilapide leur pognon (celui de l’Etat, ce qui est pareil) en le distribuant aux banques et aux entreprises qui, elles-mêmes, le redistribuent à leurs actionnaires, démantèle les services publics pour attribuer leurs fonctions à des sociétés privées qui s’empressent d’augmenter les prix de tous les services, etc.

Comment ce peuple qui se prétend le plus intelligent du monde a-t-il pu se laisser abuser par ce bonimenteur de foire qui a vendu aux électeurs moyens la corde qui sert à les pendre ? Eh ! C’est pas vrai, les cadres ! ! Il vous envoie vous faire encadrer le Phare de l’univers !

Il faut croire qu’après la malbouffe à MacDo, les feuilletons télévisés débilitants, le journalisme de complaisance et la dégradation morale du personnel politique, la connerie aura, elle aussi, dans le cadre d’une mondialisation qu’on prétend inévitable, fini par traverser l’Atlantique.

Car la France de Sarko-l’américain, comme il aime se faire appeler (qu’Obama méprise et ridiculise à chaque occasion d’ailleurs !), c’est celle des égoïstes et des bouffeurs de hamburgers (mange-merde), repliés sur leur petit confort pour ne pas voir crever de faim les SDF du coin de la rue, ceux qui ont choisi l’égoïsme au lieu de la solidarité, la France de ceux qui préfèrent assurer leur vacances sur un mètre carré de sable pourri en faisant des heures supplémentaires plutôt que de donner du travail aux autres, celle de ceux qui ferment les yeux sur les licenciements tant que leur emploi n'est pas menacé, qui refusent de se syndiquer par peur de compromettre leur carrière, celle des fayots qui n'hésiteront pas à prendre la place de leur collègue plutôt que de perdre la leur, celle des abrutis qui admirent des demeurés qui gagnent des milliards en tapant dans un ballon ou en se trémoussant sur un plateau de télévision, celle de ceux qui s’extasient devant des comédiens qui leur font croire à une réalité virtuelle à l’eau de rose dans des feuilletons stupides.

Bref, c’est la France franchouillarde des médiocres, basse et moutonnière, qui n’a même plus le courage de relever la tête devant l’affront que lui font ceux qui, sous couvert de construction européenne ou de mondialisation, lui tondent la laine sur le dos.

On peut penser que c’est ainsi que les grands peuples deviennent des peuples avilis et que des civilisations finissent par se perdre dans les marécages de l’Histoire…

Allez, les cocus, bons embouteillages ! Je retourne sur mon hamac…




07/08/2009

Hiroshima et Nagasaki l’ont prouvé : les scorpions et les cloportes sont l’avenir de la vie sur terre.

champi atomique 1.jpg

Le 6 août 1945, le temps était clair au-dessus de la ville d’Hiroshima. Le B-29 piloté par Paul Tibbets était parti à 2h45 de l'île de Tinian. L'avion transportait avec lui la bombe Little Boy. Il s'agissait en fait des trois B-29 du raid sur Hiroshima qui évoluaient à plus de 9 500 mètres d'altitude : Enola Gay (bombardement), The Great Artiste (mesures et relevé de données), Necessary Evil (photographies, films).

Le second lieutenant, Morris R. Jeppson, fut le dernier à toucher la bombe lorsqu'il plaça les fusibles d'armement. Peu avant 8h15, Enola Gay arriva au-dessus de la ville. L'ordre de bombarder fut donné par Tibbets, le major Thomas Ferebee s'exécuta en visant le pont Aioi en forme de « T », celui-ci constituant un point de repère idéal au centre de la ville. Peu après 8h15, la bombe Little Boy sortit de la soute à une altitude de 9 450 m. À 8h 16mn 2s, après environ 43 secondes de chute libre, activée par les capteurs d'altitude et ses radars, elle explosa à 580 mètres à la verticale de l'hôpital Shima, en plein cœur de l'agglomération, à 170 m au sud-est du pont

Dans les premières microsecondes, l’énergie libérée par la réaction nucléaire se fit essentiellement sous forme de rayons γ et de neutrons. Ces rayonnements étant absorbés par l'air en quelques mètres, un dégagement de chaleur eût lieu, la température dépassant localement le million de degrés Celsius. Cet air surchauffé forma alors une "boule de feu" (masse sphérique de gaz incandescents) de quelques dizaines de mètres. Se comportant comme un corps noir, elle émit un rayonnement thermique intense, d’abord sous forme de rayons X. L’atmosphère étant peu transparente à ces derniers, ils furent réabsorbés en quelques mètres. Dans les millisecondes qui suivirent la boule de feu se dilata et se refroidit. Son rayonnement thermique « glissa » vers l’ultraviolet, la lumière visible et l’infrarouge. L'air étant transparent à ces longueurs d'onde, le rayonnement thermique pût alors se propager à plusieurs dizaines de kilomètres. En quelques secondes, la boule de feu qui continuait de se refroidir atteignit son diamètre maximal — autour de 2.2 km en 10 s pour 1 Mt. Cette dilatation ayant lieu initialement à vitesse supersonique, elle généra une onde de choc suivie d'un effet de souffle.

Par convection, la boule de feu s'éleva rapidement du fait de sa chaleur. En se refroidissant, elle cessa d'émettre de la lumière visible et donc cessa d'être incandescente.  L’explosion généra d’énormes quantités de vapeur d'eau  qui se condensèrent,  formant le sommet du sinistre champignon atomique. Il atteignit la stratosphère, à environ 20 km d'altitude et s'écrasa horizontalement sur quelque 35 Km de diamètre.

En dessous, il y avait des femmes, des enfants, des hommes, des chiens, des cloportes, des fourmis, des scorpions. Ces derniers furent les êtres vivants qui résistèrent le mieux à cette superbe expérience in vivo de la merveilleuse technologie américaine.

Quatre jours plus tard, les femmes, les enfants, les hommes, les chiens, les cloportes, les fourmis, les scorpions de Nagasaki purent à leur tour connaître les bienfaits du « progrès ». La encore, les scorpions résistèrent bien

*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

VOUS L'AVEZ OUBLIEE ? ELLE NE VOUS OUBLIERA PAS...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10€ franco de port France sur

http://ayoli.fr



04/08/2009

Pendant les vacances, les sarko-saloperies continuent:

Vers un web français à la chinoise, avec Big Brother en prime

big-brother-poster.jpg



Depuis plusieurs semaines, étape par étape, le régime de Sarkozy déploie un plan global pour contrôler internet, le seul média qui ne soit pas encore à sa botte.

Il y a d'abord eu la loi HADOPI qui établit une surveillance des internautes par les fournisseurs d'accès et l'installation de mouchards électroniques sur l'ordinateur de l'internaute, le tout sous couvert de défense des droits d'auteurs.

Mais Jean-François Copé, le président du groupe UMP à l'assemblée nationale, l'a annoncé sans détours sur RTL dans "le grand jury" le 14 juin: "Hadopi n'est que le point de départ. Car il y aura un sujet plus large qui est la régulation sur Internet".

De nombreux députés UMP sont ouvertement favorables à un filtrage d'internet, où seuls les sites autorisés seraient accessibles depuis la France. Autrement dit, un web à la chinoise.

Au départ, le filtrage sera limité à des sites dont la censure sera massivement approuvée par l'opinion. Par exemple les sites pédophiles. Mais une fois le principe de filtrage institué, il suffira d'en étendre progressivement les critères à tout ce qui est politiquement incorrect, et finalement à toute forme de contestation.

Le ministère de l'intérieur, récemment confié à Brice Hortefeux, est en train d'élaborer une nouvelle loi appelée "LOPSI 2" (Loi d'Orientation et de Programmation pour la Sécurité Intérieure), qui fait suite à la loi "LOPSI 1" que Sarkozy avait fait adopter en 2002 lorsqu'il était ministre de l'Intérieur.

LOPSI 2 va obliger les fournisseurs d'accès à bloquer l'accès à des sites déterminés par l'administration, et dont la liste restera confidentielle. Sous prétexte de ne pas faire de publicité pour les sites interdits, le système sera donc complètement opaque.

Par ailleurs, le gouvernement a lancé un appel d'offre auprès de d'entreprises spécialisées pour établir une "veille de l’opinion". Le but est de "repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau, décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation. (...) La veille sur Internet portera sur les sources stratégiques en ligne: sites « commentateurs » de l’actualité, revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, etc. Elle portera ainsi sur les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis politiques, les portails thématiques ou régionaux, les sites militants d’associations, de mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d’opinion."

Enfin, le régime de Sarkozy mène une double offensive pour museler DailyMotion où des vidéos hostiles à Sarkozy font régulièrement le buzz.

D'une part, il s'agit de développer entre le pouvoir et internet une "relation symbiotique" comparable à celle qui unit le pouvoir à la presse et à la TV. En 2007, le responsable des contenus de DailyMotion, Séverin Naudet, avait ainsi rejoint le cabinet de François Fillon à Matignon. Et il a été remplacé chez Dailymotion par Martin Rogard, un ancien collaborateur de Renaud Donnedieu de Vabres au ministère de la Culture.

D'autre part, le gouvernement tente d'intimider les internautes en faisant des exemples. C'est ainsi que le 11 juin, une mère de famille landaise de 49 ans s'est retrouvée convoquée au commissariat pour avoir écrit "hou la menteuse" dans un commentaire sur DailyMotion à la suite d'une vidéo de la ministre Nadine Morano. Celle-ci avait porté plainte contre X pour injure envers un membre d’un ministère. Les juges ont ensuite obtenu de DailyMotion l'adresse IP des internautes qui avaient commenté la vidéo d'une façon jugée injurieuse. (voir les détails de l'info sur le site du Parisien)

Si les contre-pouvoirs ne se réveillent pas, la France aura bientôt un internet filtré et fliqué similaire à celui de "démocraties" comme la Chine, la Birmanie, l'Iran et la Corée du Nord.

 

"LOPSI 2", Loi d'Orientation et de Programmation pour la Sécurité Intérieure, fait suite à "LOPSI 1" que Sarkozy avait fait adopter en 2002 lorsqu'il était ministre de l'Intérieur. (LOPSI 1 avait créé une série de nouveaux délits et de nouvelles sanctions concernant la prostitution, la mendicité, les gens du voyage, les squatteurs, les rassemblements dans les halls d'immeubles, le hooliganisme, en donnant des nouveaux pouvoirs à la police avec des nouveaux fichiers et un allongement des durées de garde à vue.

LOPSI 2 va créer un nouveau fichier baptisé PERICLES qui s'ajoute aux fichiers policiers STIC (Système de Traitement des Infractions Constatées, 28 million de personnes fichées), EDVIGE (Exploitation Documentaire et Valorisation de l'Information Générale) et CRISTINA (Centralisation du Renseignement Intérieur pour la Sécurité du Territoire et les Intérêts Nationaux).

PERICLES sera un outil d'extraction et de centralisation des données personnelles, avec la possibilité de croiser les informations laissées par les internautes sur les réseaux sociaux comme Facebook ou MySpace, les pages personnelles ou les blogs. Les services de police pourront alors établir le profil de n'importe quel citoyen en quelques clics.

Une autre disposition de LOPSI 2 est l'autorisation donnée aux policiers de placer des logiciels espions (spywares ou chevaux de Troie) sur les ordinateurs personnels afin de recueillir et mémoriser des données sur leur propriétaire. Autrement dit, les policiers pourront utiliser les méthodes des hackers en entrant par effraction et à votre insu dans votre ordinateur.

Péricles exploitera aussi les données fournies par les opérateurs de téléphone, les distributeurs de billets ou les GPS des voitures.

Enfin, LOPSI 2 va instaurer un filtrage d'internet et obliger les fournisseurs d'accès à bloquer l'accès à des sites déterminés par l'administration, et dont la liste restera confidentielle. Sous prétexte de ne pas faire de publicité pour les sites interdits, le système sera donc complètement opaque.


Sources : http://blog.syti.net/

30/07/2009

M’ame Michu et M’ame Chazotte parlent du « malaise ».

vamps.jpg


- V’z’avez vu M’ame Chazotte, cette pauvre Carla. Son mari qu’a eu un malaise vaginal ! A son age, c’est pourtant pas la ménopause ?

- V’z’en faites un beau vous de malaise vaginal ! Votre « grand homme », comme un sale gamin qui n’écoute personne, il est allé courir comme un fada, au gros de la chaleur, sans même un bob ricard sur ce qui lui sert de tête, sans une goutte de flotte à boire, et comme sa Carlita le veut bien maigre et lui fait faire le régime pour éliminer sa ventrèche superflue, il n’avait probablement qu’une demi carotte dans l’estom ! Un peu débile tout de même. Aurait-on un président qui n’a pas toute sa raison ? C’tte fantaisie, c’est comme d’hab une opération de com. Et qui coûte cher. Quinze gardes du corps, vingt-cinq flics, deux hélicos, le Samu sur les dents, le Val de Grâce mobilisé…

- N’empêche, Carla a eu très peur, il paraît… C’est peut-être le cœur. D’ailleurs c’est ce qui a dit monsieur Lefèvre…

- C’est vrai que la Carlita, elle est venu récupérer son seigneur bonzaïe à l’hosto habillée en noir. C’est sûrement pour pas avoir à se changer au cas où… Quant à Lefèvre, son degré de connerie nous donne une idée de l’infini. Celui-là, il voudrait nous faire croire que le président a un cœur. Mais les pros de la com de l’Elysée ont vite rectifié le tir : pas d’arrêt cardiaque car pas de cœur ! Enfin. On croyait que Sarko était inoxydable, voire immortel.  On est rassuré, c’est pas vrai : c’est un simple mortel qui veut péter plus haut que son cul. Au fait, les toubibs qui l’on examiné sous toutes les coutures, ben, z’ont pas trouvé les six cerveaux dont parle Carla…

- Il a bien besoin de repos. Et paraît qu’il est interdit de prendre l’avion !

- Le repos du guerrier peut-être ! Eh ! Il veut faire le d’jeun, il se tape une redoutable saute-au-paf habituée à autre chose qu’aux éternuements lapinesques d’un asthénique du périnée. Ma foi. Peut-être que tout ça sent le petit AVC sournois, ou les coronariennes ayant besoin d’un coup de Destop. Sarko se chiraquise ! Où alors il nous fait le coup des fonctionnaires qui tombent malades juste avant les congés pour rallonger un peu les vacances… Mais que  ce « malaise » soit réel ou bidonné, ça occupe les médias pendant une bonne semaine. Celle pendant laquelle on fait passer le travail du dimanche, la privatisation de la Poste et autres sarko-saloperies. On ménage un suspense pour faire penser aux bons cons « et s’il mourait ? On ne nous a pas tout dit…». Et alors, voilà que le « surhomme » se lève, vient faire son cinéma devant les journaleux sur le perron de son gourbi, en s’excusant de nous avoir balader sur son « phlegmon » passé, en nous disant qu’il va bien… Ça pue la manip pour que le Français de base se dise : « quel président magnifique, un homme qui risque sa santé pour notre bonheur ! ». Allez va, Sarko, je te vois ! Va vite au cap Nègre, faut réparer les chiottes de la belle-dôche.

- Dites, M’ame Chazotte, on dit pas Cap Nègre mais Cap Homme de couleur.




*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

VOUS L'AVEZ OUBLIEE ? ELLE NE VOUS OUBLIERA PAS...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Disponible 10€ franco de port France sur

http:..ayoli.fr


29/07/2009

Pendant le « malaise », les sarko-saloperies continuent : La Poste privatisée ?

Je viens d’entendre la mère Lagarde jurer la main sur le cœur que « le changement de statut de La Poste ne modifiera en rien le service public… » Ben voyons ! On va ta croire miss sac d’os ! On a les précédents de France telecom, d’EDF, de GDF. Chaque fois la privatisation s’est traduite par une dégradation du service public, une augmentation des tarifs, une charrette de licenciements et, en corollaire, des conditions de travail conduisant au suicide…

C’est toujours l’été, quand le bon peuple se bronze les couilles ou les nichons que les saloperies arrivent. Sans débat parlementaire, sans information libre de l’opinion. En loucedé. En catimini, Comme des chiapacans. C’est une tradition…

Au village, mon banquier, c’est ma sympathique postière. Au village, on n’a pas de « DAB ». Faut-il s’en plaindre ? Bof… Moi je vais au bureau de poste (oui, ils ne l’ont pas encore supprimé !), je parle champignons, myrtilles, framboises avec la postière, je lui refile ma carte Banque postale et elle me file le pognon dont j’ai besoin pour les quelques dépenses courantes. C’est sympa et efficace. Et…j’ai ma banque dans pratiquement tous les villages de France ! C’est pas beau ça ?

Un des soucis de ma postière-banquière, c’est que « s’ils installent un DAB, ils fermeront le bureau de poste… ». Eh ouais. Et alors il faudra faire comme pour le Crédit agricole : aller chercher du pognon chez…le boulanger. Un autre de ses soucis, c’est que la hiérarchie les pousse au cul pour vendre des produits dérivés bidons : enveloppes et colis pré-timbrées, et même…des DVD ! C’est ça la première approche de la privatisation.

La Banque postale, elle a déjà largement un pied dans le privé. Mais malgré tout, en comparaison avec les banques toutes aujourd'hui privatisées, elle demeure sans conteste, l'établissement bancaire le moins cher du marché (à l’exception de quelques banques par internet mais qui se rattrapent sur tout produit sortant de l’ordinaire).
Petits exemples très significatifs :- la banque postale ne pratique pas les dates de valeur sur toutes les opérations, au débit comme au crédit ; - son taux d'agios est inférieur à ceux des banques ; - l'envoi des chéquiers en recommandé est gratuit ; - le retrait en espèces par carte bancaire dans les distributeurs autres que les siens est aussi gratuit (comme en Europe) ; - les cartes bancaires sont moins chères et les accès à internet également ; enfin elle ouvre des comptes à tout le monde ! Pour l’instant…

Question : croyez-vous que mon courrier me sera livré régulièrement, chez moi, chaque jour, quel que soit le temps, pour un tarif très correct lorsque La Poste sera privatisée ? Tè ! Fumes ! La poste privatisée livrera en priorité les entreprises dans les villes où c’est plus facile, moins cher, et donc plus rentable pour ses gros cons d’actionnaires !

Alors le prochain combat qu’il faut mener, c’est celui contre la privatisation de La Poste. Les obligations européennes concoctées par ces connards d’ultra-libéraux de la Commission européenne, on se les fout au cul. En effet, les ultra-libéraux sont des crapules qui privatisent les profits et socialisent les pertes. Voir aux Zétazunis la nationalisation des deux établissements financiers pour lesquels les cons tribuables ricains vont mettre la pogne à la fouille…

On a fait reculer le pouvoir sur les OGM, sur cette salope d’Edvige. Il n’est de combats perdus que ceux que l’on n’a pas livré !

Alors, concernant La Poste, larguons un peu l’ambre solaire et exigeons un référendum.



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

VOUS L'AVEZ OUBLIEE ? ELLEZ NE VOUS OUBLIERA PAS...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

 

Disponible 10€ franco de port France sur

http:..ayoli.fr



15/07/2009

Puteng ! C’est le troisième été qu’on passe sous le règne d’Ubu-Sarko de Nagy Bocsa.

Profitons-en pour souhaiter de mauvaises vacances à tous ceux – 53% des électeurs exprimés – qui ont mis ce guignol à la tête du pays. Car comment ne pas rire de voir que les citoyens des classes moyennes ou populaires ont aidé à placer aux commandes de la France un homme qui – dès le lendemain de sa prise de pouvoir – a contribué à leur faire perdre leurs emplois en facilitant les délocalisations, détruire leur système de protection sociale, démolir leur système de retraite, diminuer les impôts des plus riches et augmenter ceux des plus pauvres (le nauséabond « boucler fiscal »), redistribuer leur argent (celui de l’Etat) aux banquiers pourris et aux entreprises qui, elles-mêmes, le redistribuent à leurs actionnaires, démanteler les services publics pour attribuer leurs fonctions à des sociétés privées qui s’empressent d’augmenter les prix de tous les services.

Comment ce peuple qui se prétend le plus intelligent du monde a-t-il pu se laisser abuser par ce bonimenteur de foire qui a vendu aux électeurs moyens la corde qui va sert à les pendre ? Cocteau disait que les Français étaient des Italiens en colère, Sarko, lui, c’est Berlusconi sans l’humour…

Il faut croire qu’après la malbouffe à MacDo, les feuilletons télévisés débilitants, le journalisme de complaisance et la dégradation morale du personnel politique, la connerie aura, elle aussi, dans le cadre d’une mondialisation qu’on prétend inévitable, fini par traverser l’Atlantique.

Car la France de Sarko, c’est celle des égoïstes et des mange-merde, repliés sur leur petit confort pour ne pas voir crever de faim les SDF du coin de la rue, ceux qui ont choisi l’égoïsme au lieu de la solidarité, la France de ceux qui préfèrent assurer leur vacances au ski ou au Maroc en faisant des heures supplémentaires plutôt que de donner du travail aux autres, celle de ceux qui ferment les yeux sur les licenciements tant que leur emploi n'est pas menacé, qui refusent de se syndiquer par peur de compromettre leur carrière, celle des fayots qui n'hésitent pas à prendre la place de leur collègue plutôt que de perdre la leur, celle des abrutis qui admirent des demeurés qui gagnent des milliards en tapant dans un ballon ou en se trémoussant sur un plateau de télévision, celle de ceux qui s’extasient devant des comédiens qui leur font croire à une réalité virtuelle à l’eau de rose dans des feuilletons stupides.

Bref, c’est la France franchouillarde des médiocres, basse et moutonnière, qui n’a même plus le courage de relever la tête devant l’affront que lui font ceux qui, sous couvert de construction européenne ou de mondialisation, lui tondent la laine sur le dos.

On peut penser que c’est ainsi que les grands peuples deviennent des peuples avilis et que des civilisations finissent par se perdre dans les marécages de l’Histoire…


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

13/07/2009

Salauds de pauvre, on vous les a tout de même piquée les éconocroques que vous aviez sur votre Livret de Caisse d’épargne !


Ça les mettait en rogne, ces crapules de banquiers (pléonasme Victor, pléonasme !), de voir tout le pognon que ces salauds de pauvres arrivaient, en bouffant des patates à l’eau, à mettre sur leur « Livret de caisse d’épargne ».

C’est comme ça qu’ils disent ces fumiers de pauvres. Le livret A, c’est 46 millions de détenteurs (pour un total de 143 milliards d’euros), dont 60 % disposent de moins de 200 euros.

Mais c’est juteux ça coco ! On va pas le laisser à la caisse d’épargne et à la poste, non !qu’ils se sont dit les banquiers. Ils ont donc demandé à leurs marionnettes politique d’ouvrir le Livret A à toutes les banques. 4% qu’ils disaient ! Et les pauvres cons (terminologie brevetée Sarko) ont marché. Et puis… pfffuittt ! 1, 75% et cet été… pfffuitt ! probablement encore moins !

Cet argent était garanti, jusqu’alors, par l’Etat. Mais avec la mise en cause du monopole de la Poste et de la Caisse d’épargne, ces avantages ont pour une bonne part disparus pour le petit épargnant. La garantie de l’Etat ne porte plus en effet que sur 60 % des sommes déposées, contrairement aux 100 % de jadis. En effet, lorsqu’une banque ouvre un livret A, seulement 60 % de la somme sont centralisés à la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Les 40 % restants sont investis par la banque dans des actions plus juteuses, et plus risquées sur le marché des capitaux.

Les banques ont tout promis pour capter les livrets à tout prix, pour inciter ces petits ou grands épargnants - 3 millions de détenteurs de livret A ont plus de 7 000 € dessus - à ouvrir leur livret chez elles. Une fois le livret A rapatrié, le client – déçu par le nouveau taux ridicule -  est invité à vider son livret sur des placements ou des comptes qui rapportent plus. Ce matraquage est violent.  Et la démarche est d’autant plus facile lorsque le livret A et le compte courant sont dans la même banque. Un simple "oui" suffit pour faire passer l’argent d’un compte à l’autre.

La Commission européenne s’est prononcée pour l’ouverture à la concurrence après la plainte déposée par quatre banques concernant le monopole du livret A en France. Le gouvernement possèdait cependant un moyen de s’opposer à cette libéralisation : ce monopole est justifié par la nécessité de financer le logement social, qui est un Service d’intérêt économique général (Sieg), et de maintenir l’outil de bancarisation des démunis qu’est le livret A. L’Europe n’a été qu’un prétexte pour satisfaire les banques.

En bout de course, les banques ramassent le pactole, sans aucune contrepartie, sur le dos des épargnants, des ménages pauvres, des mal-logés, des usagers en zone rurale…

C’est ça la Sarkozie triomphante.



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

09/07/2009

Boycottez les carburants verts : piège à cons fait pour affamer les pauvres…

usine éthanol.jpg



Avant de partir en transhumance vers les Hautes Terres avec mon bon vieux combi VW rescapé des somptueuses années hippies, je suis allé le désaltérer à la station service. Où on m’a proposé du « e-carburant » ou une connerie comme ça. Que j’ai évidemment refusé et que je vous invite, vous aussi, à boycotter.

Très à la mode aujourd’hui, les biocarburants – qui sont tout sauf bio ! - ont apparemment toutes les vertus. Produits à partir du maïs, du manioc ou de la canne à sucre, ils réduiront notre dépendance vis-à-vis des hydrocarbures du Moyen Orient ou de la Russie.

Moins polluants que l'essence ou le fuel, ils permettront de diminuer nos émissions de gaz à effet de serre.
Belle connerie… Pour faire un litre de « carburant vert », il faut… 1 litre de pétrole, sous forme d’engrais, de pesticides et…pour faire tourner les tracteurs !

Surtout, l’éthanol est produit par de grosses multinationales, qui agissent comme de puissants groupes de pression auprès des gouvernements. Notamment la compagnie étazunienne ADM, premier producteur d’éthanol aux Etats-Unis, qui fut un très gros financier des campagnes électorales de Bush. En France ce sont les betteraviers et les céréaliers, évidemment soutenus par la FNSEA, qui mènent la danse. Ceci pour s’engraisser une fois de plus de subventions sorties de la poche du pauvre con d’automobiliste !

La moitié de l’éthanol est produit aux Etats-Unis à partir du maïs. Or, pour fabriquer suffisamment d’éthanol pour remplir un réservoir de 4x4, il faut utiliser plus de 200 kilos de maïs. Bush avait promis que l'Amérique allait en produire cinq fois plus d’ici 2017. Résultat : alléchés par les aides fiscales, les producteurs de maïs préférent vendre leur récolte aux fabricants d'éthanol plutôt qu’aux pays pauvres dont c’est une des bases alimentaires. Obama, on t’attend sur ce problème !

Conséquence: selon les calculs de l'International Food Policy Research Institute, le prix du maïs va augmenter de 41% d’ici 2020.

D’ores et déjà, au Mexique, le prix de la farine de tortilla (fabriquée à partir de maïs importé des Etats-Unis) a plus que doublé.

Autre conséquence: le prix du manioc - nourriture de base de 200 millions d'Africains - est aussi en train de flamber (+135% prévu d’ici 2020 !). Voilà une des nombreuses formes de « l’arme alimentaire » qui manie les Zétazunis.

Moralité: les plus pauvres ne pourront plus se nourrir.

On peut pourtant produire de l’éthanol à partir de végétaux, d’herbes, de cannes, de bambou, d’arbres. Mais ce n’est pas l’intérêt des rapaces empoisonneurs de l’industrie agricole.

Il y a aussi une autre solution : produire de l’huile de colza, comme le font nombre de producteurs. Il suffit de presser les graines pour produire, directement, à la ferme, une huile qui est un excellent carburant, qui fonctionne dans les moteurs classiques et qui pollue moins. Mais cette production, décentralisée, échappe aux multinationales. Donc, le gouvernement français – comme les autres d’ailleurs – est contre et taxe ce carburant démocratique et écologique de telle sorte que le litre coûte plus cher que le gazole…

Comme dit le slogan de ce site « La connerie humaine est la seule approche que l’on puisse avoir de l’infini… »



*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)

 

03/07/2009

Pendant les vacances, les sarko-saloperies continuent !

Gros_Banquier.gif
Pendant que Sa Lumineuse Modestie va faire le beau dans le magazine de la gôôôche bobo pour essayer de se tailler un costar présidentiel à ses (modestes) mesures, les sarko-saloperies continuent.

Sournoisement mais efficacement.

Exemple : la suppression de fait de la justice financière à travers le démantèlement des pôles financiers. Ceci avant même la « Réforme du code de la procédure pénale » dont la principale mesure consiste à supprimer le juge d’instruction. Sous prétexte d’éviter d’hypothétiques dérives genre Outreau, cette « réforme » consiste en fait à réaliser l’une des promesses de Sarko à ses amis patrons : la dépénalisation du droit des affaires. Autrement dit assurer l’impunité des criminels en col blanc.

En voilà une réforme qu’elle est populaire…parmi les patrons voyous, ceux-là même que notre Pinocchio tance d’un œil en les rassurant de l’autre. Performance digne d’un grimacier genre De Funès. C’est typique du personnage : un discours parfois digne de la meilleure gauche, mais des actions toujours marquées du sceau de la droite la plus cupide et bornée.

En effet, et avant même que le rapport de la Commission Léger chargée de préparer cette « réforme » n’ait été remis, le grand nettoyage a commencé. Au chomdu les magistrats et les policiers chargés des dossiers sensibles. Reprise en main de tous ces dossiers par les procureurs, par définition bien tenus en laisse par le ou la Garde des sceaux, donc par le pouvoir exécutif. Réduction du nombre de policiers chargés de ces enquêtes.

Ainsi le pôle financier  de Nanterre - celui-là même qui enquêtait sur le Conseil général des Hauts-de-Seine, un temps présidé par le ci-devant Sarkozy de Nagy Bosca Nicolas – a vu le nombre de ses juges d’instructions passer de neuf à trois (plus un demi !) Quant aux enquêtes qui leurs sont dévolues, elles touchent à des affaires de carte bleues volés ou de chèques bidon. Plus aucune affaire d’envergure. Serait-ce que les cols blancs se seraient achetés une conduite ? C’est plutôt que les enquêtes sont maintenant traitées sous le régime quasi discrétionnaire de « l’enquête préliminaire », c’est-à-dire sous la responsabilité exclusive des procureurs, donc du pouvoir exécutif. Ainsi, ce pouvoir peut, selon ses accointances, ses intérêts, ses amitiés, ses inimitiés, enterrer une affaire ou au contraire lui donner un relief particulier. Ainsi les procédures concernant le pittoresque couple Balkany – intime du Prince – restent au fond du tiroir du très sarko-compatible procureur Courroye. Ainsi à l’opposé le pauvre Julien Dray et sa Rolex-attitude subit depuis de longs mois les investigations de parquets aux ordres.

C’est ça la Justice vu par les sarko-trafiquants.


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse, à Paris et ailleurs, des rugbymen l'on ramené d'Argentine...


NE TOUSSEZ PAS IDIOT !


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr

pour 10 € seulement franco de port!