Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/06/2009

Les fossoyeurs de l’Europe adoubent Barroso, l’ami de Bush qui fait détester l’U.E..

barroso sarko con.jpg



Vingt-sept sur vingt-sept ! Qui dit mieux ! Il doit être au bord de l’orgasme l’homme qui fait détester l’Europe ! Tous, oui tous les chefs d’états et de gouvernement de l’Union Européenne sont d’accord pour proroger de cinq ans le mandat du nullissime Barroso à la tête de ce qui est – hélas – le gouvernement de l’Europe !

Que cache cette belle unanimité ? Plusieurs choses.

Chaque chef d’état ou de gouvernement considérant qu’il est le seul homme (ou femme) politique qui compte en Europe, chacun (chacune) estime de son intérêt personnel – fusse au détriment de l’intérêt général de l’Europe – de maintenir à la tête de l’exécutif européen un fantoche qui ne lui fera pas d’ombre. N’est-ce pas Sarkozy ? N’est-pas Merkel ? N’est-ce pas Brown ? N’est-ce pas Zapatero ? N’est-ce pas Berlusconi ? Ils considèrent la Commission comme étant leur simple secrétariat. Et Barroso, qui doit avoir de la peau morte sur la langue à force de leur lécher le cul, comble leurs attentes.

Ensuite, la nomination du président de la Commission doit être confirmée par un vote du Parlement européen. Et dans le parlement récemment élu, il n’est pas sûr du tout que Barroso suscite un engouement majoritaire tant sa nullité a éclaté au cours de la crise économique que nous traversons.

Enfin, si les manœuvres et les magouilles auprès des nouveaux députés européens pour assurer la renommination de Barroso (et pas réélection car il n’y a pas de démocratie concernant la Commission) ne réussissent pas, la perspective de la ratification du traité de Lisbonne (Allez, salauds d’Irlandais ! Vous allez voter comme il faut cette fois ! Sinon…) changera totalement la donne. Alors, par indigence politique, par mépris pour les citoyens de l’Europe, pour le Peuple européen, les fossoyeurs de cette grande idée préfèrent maintenir ce paltoquet qui fait détester l’Europe.

Et après ça on s’étonne de la giga abstention ?

*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr

19/06/2009

Contre la burka, insulte à la liberté.

moslim beating.jpg
burka.jpg


André Gerin (député-maire de Vénissieux) s'élève contre le port de la Burqa dans les lieux publics

André Gerin, député PCF, a déposé une proposition de résolution afin de créer une commission d'enquête parlementaire sur le port, par certaines femmes musulmanes, de la burka ou du niqab, un voile qui les recouvre entièrement. Le texte, cosigné par 58 députés de toutes tendances politiques, en particulier de droite (3 PCF, 7 PS, 43 UMP, 2 NC, 3 NI), prévoit la mise en place d'une commission de 30 membres. Elle serait chargée de "définir des propositions afin de lutter contre ces méthodes qui constituent une atteinte aux libertés individuelles sur le territoire national". Voici le texte de son appel.

« Monsieur le Premier Ministre,

Le port de la burqa devient un sujet brûlant pour la République française. Cette question est revenue au cœur de l'actualité de ces derniers jours.

Comment accepter qu'une femme ait le visage dans une prison de tissu dans une République laïque occidentale ?
A t'on toujours une même loi pour tous ?

Doit-on faire allégeance à une doctrine de l'intégrisme radical, le salafisme, qui mène une lutte anti-France, anti-blancs ?

Peut-on au XXIème siècle, accepter qu'une femme soit soumise à la volonté de l'homme, de répudier les femmes considérées comme impures selon une conception archaïque et misogyne de la moralité sexuelle ?
Rappelons-nous de l'affaire de l'imam Bouziane en avril 2004.

Il s'agit là du refus de l'intégration, de l'égalité des sexes, de la mixité, avec la mise en cause caractérisée de la féminité, acquise depuis des décennies en France. Voilà la réalité, que cela plaise ou non à tous les promoteurs d'angélisme.

Aucun agissement remettant en cause les principes constitutionnels essentiels telle que l'égalité entre hommes et femmes ne serait être légitimé. Nous sommes bien obligés de constater, dans toutes les villes populaires de la métropole, le mépris des principes d'égalité, de liberté et de fraternité qui fondent les valeurs de la République issues de la Révolution de 1789.

Aujourd'hui, n'y a-t-il pas manquement à la laïcité dans ce laisser-faire, sans réaction ni décision des institutions républicaines à propos du port de la burqa sur l'espace public et dans les services ouverts aux publics.
Il n'est plus possible de fermer les yeux. Nous ne saurions accepter de nous accommoder d'un statu quo à propos du port de la burqa qui constitue, auprès des populations, une gène, un rejet et un trouble à l'ordre public.
Dans l'esprit de la loi de 2004 et du rapport Stasi, nous devons affirmer au nom de la loi et de la République que la société n'acceptera pas :

- le port d'un vêtement restrictif,
- le fait d'être soumise à son mari,
- une conception radicale de la religion.

Monsieur le Premier Ministre, il est temps que le gouvernement se positionne sur un sujet qui préoccupe des milliers de citoyens qui s'inquiètent de voir sur nos marchés, nos lieux de commerces et de loisirs des femmes emprisonnées, entièrement voilées, signe d'un prosélytisme aggravé qu'il serait temps de circonscrire car il tourne le dos à la France singulière et universelle du droit d'asile et de l'hospitalité.

Je souhaite saisir, après les congés de l'Assemblée nationale, une commission d'enquête parlementaire pour répondre à l'attente de nos concitoyens et surtout leur montrer que les autorités de la République ont décidé d'agir au nom des valeurs, des idéaux républicains et des principes de laïcité.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Premier Ministre, l'assurance de ma haute considération. »

Bravo et merci à ce représentant du Peuple et à ses collègues qui tranchent avec la lacheté de mise des politiques et des journalistes sur ce sujet, tant en France qu’en Europe. La burka - prison individuelle - est une insulte révoltante aux libertés et une négation de la laïcité.

Et puis, en ce 18 juin, un petit rappel de

L'APPEL:

"Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l’ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car la France n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l’Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l’Angleterre, utiliser sans limites l’immense industrie des États-Unis.

Cette guerre n’est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n’est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n’empêchent pas qu’il y a, dans l’univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd’hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d’armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas.

Demain, comme aujourd’hui, je parlerai à la Radio de Londres.
"

Général Charles de Gaulle


*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr

18/06/2009

Fillon veut du senior saignant, nu et crû…


P05 vieille.jpg


- Oh ! La ! sieur Paul Hamploit, avez-vous du Sénior ?
- Si fait, dame Medef. Du fringant, fort encor’
De la viande surchoix, élevée sous la mère,
C’est presque du bio, j’ai même du kasher,
Des mâles, des femelles, à l’unité, en couple
J’en ai des pleins frigos, et c’est pour quelques roubles.

- Il me faut du senior docile et bien formé
Pas des premières mains, mais point trop abîmés,
Pas trop vieux, ayant des besoins alimentaires,
Je veux leur confier des boulots secondaires
Mais je ne veux payer leur savoir, leur fatigue
Qu’avec quelques kopecks, quelques poignées de figues.

- J’ai tout ça en rayon. Pas cher. Charges comprises.
Mon meilleur pourvoyeur, grâce à vous, c’est la crise !
La crise permettant de beaux plans sociaux,
Qui met les travailleurs au niveau des bestiaux,
Pour goinfrer grassement vos amis actionnaires
Car tout licenciement rend la bourse haussière !

- Si fait, sieur Paul Hamploit. Mais on va faire mieux :
Fillon et Heurtefeux vont nous fournir du vieux !
Car à soixante sept ans l’age de la retraite
Pratiquement personne n’obtiendra ses trimestres
Et du coup les pensions, automatiquement
En seront amputées plus que drastiquement !
homme-et-poubelle_200609.jpg
- Et s’ils veulent manger mieux que dans les poubelles,
Les vieux accepteront, pour emplir l’écuelle
Quels que soient leurs diplômes, quel que soit leur savoir
Des boulots de misère, ou du travail au noir !
Et s’ils crèvent usés, humiliés, fourbus,
Leur mort allègera le trou de la Sécu !



Amis blogueurs, vous pouvez, évidemment, reprendre mes textes, poésies, coups de gueule et autres élucubrations, mais merci d’avoir le « fair play » de citer la source et de mettre un lien : http://lantifadas.midiblogs.com
Merci





*************************************************************

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr

17/06/2009

Paysans, consommateurs, tournez-vous, penchez-vous en avant, voilà, comme ça ! Les transformateurs de produits et la grande distribution vous « aiment » sans vaseline !

cons sots mateurs.jpg

Une page de pube dans le journal à son pote Dassault (Le Figaro), voilà la manière par laquelle M.E.Leclerc pérore en rejetant la responsabilité de la crise sur les agriculteurs, ces bouseux, ces pelés, ces galeux d’où vient tout le mal. Mais aussi sur Barnier.

Mais ce qu’il oublie de dire, c’est que lui et ses complices de la grande distribution traînent des panards pour participer activement à l’observatoire des marges établi en 2008 à la demande des producteurs, un observatoire précisément mis en place pour associer la grande distribution à l’élaboration de prix raisonnables. Cet « observatoire » qui a la vue courte et n’observe rien était pourtant une pièce essentielle de la fameuse ( ! ! ? ?) Loi de Modernisation de l’Economie, la L.M.E., encore appelé « Loi Michel Edouard Leclerc ». Une loi qui permet aux grandes surfaces de s’étaler et de se vautrer un peu plus, sans limitation.

Ce qu’il oublie de dire c’est que les grands distributeurs semblent s’entendre pour maximiser leurs marges en profitant d’une situation d’hégémonie de quelques grandes centrales d’achat. Il nous ferait presque pleurer le bougre en disant que ses marges sont extrêmement serrées sur les produits de grande marque et de grande diffusion comme le Coca et autres saloperies.

Mais il oublie de2cochons.jpg dire qu’il se gave sur le lait (jusqu’à cinq fois le prix d’achat pour le lait bio !), et pareil sur la viande, sur les fruits et légumes, sur le poisson, etc. Bref, avec toutes les denrées pour lesquelles les producteurs n’ont pas la taille ni les moyens de négocier les prix.

 

Les agriculteurs sont pris pour des cons, très concrètement, par les gens qui transforment leurs produits et par les gens qui les vendent...

Et à la sortie c’est le cochon de payant – le consommateur final, vous, moi  – qui casque !






!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


16/06/2009

Trou de la Sécu : mensonges et traficotages. Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage…

Vous les avez entendu les gougnafiers « économistes » délégués auprès des lucarnes à décerveler ? Tous – aux ordres du pouvoir je présume – énoncent que le « trou de la Sécu » est devenu un gouffre. 20 milliards de déficit qu’ils disent. Et de mettre ça sur le compte de « la crise ». Elle a bon dos la crise… Et les pseudo journalistes lécheurs de bottes de prendre un air éploré devant ce « grand malade » en état de mort clinique.

Saloperies, menteries que tout ça ! Allez voir le rapport de la Cour des comptes à ce sujet, il est édifiant.

Exemple :  « (…) Pour les recettes, le fait saillant est, en 2008 comme les années précédentes, la poursuite de la baisse des recettes fiscales nettes de l’Etat.
D’un niveau de 260 Md€, elles sont de 11,7 Md€ inférieures à celui de 2005. En 2008, ce n’est pas principalement l’impact de la crise qui explique la baisse des recettes fiscales de l’Etat (-6,7 Md€) par rapport à
2007, mais la poursuite de la politique d’allégements fiscaux (7,6 Md€) non gagés par des réductions de dépenses, et les transferts de recettes aux collect
ivités territoriales et à la sécurité sociale (6,1 Md€). Le coût de la
dégradation de la conjoncture économique est demeuré limité à un maximum de 4 Md€. (…)D’autre part, l’Etat ne s’est pas acquitté en 2008 d’une partie de ses dettes à l’égard de tiers, pourtant exigibles, dont le montant atteint au moins 5,9 Md€ fin 2008 et dont le paiement a été reporté de facto sur les exercices suivants. Il s’agit, en particulier, des dettes envers la sécurité sociale (3,6 Md€) »

Ce fameux trou de 20 milliards d'Euro existe-t-il vraiment ? Faux ! Archi faux !
Voyez plutôt :

- Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécurité Sociale, n'est pas reversée : manque à gagner pour la Sécu - 7,8 milliards.
- Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécurité Sociale, n'est pas reversée : manque à gagner pour la Sécu - 3,5 milliards.
- La partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécurité Sociale n'est pas reversée : manque à gagner pour la Sécu - 1,6 milliards.
- La partie de la taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécurité Sociale n'est pas reversée : manque à gagner pour la Sécu - 1,2 milliards.
- La part de TVA destinée à la Sécurité Sociale n'est pas reversée : manque à gagner pour la Sécu - 2 milliards.
- Retard de paiement à la Sécurité Sociale pour les contrats aidés - 2,1 milliards.
- Retard de paiement par les entreprises - 1,9 milliards.
En faisant une bête addition, on arrive au chiffre pharamineux de 20,1 milliards d'euros.
Conclusion, si les responsables de la Sécurité Sociale et certains hauts politiciens avaient fait leur boulot efficacement et surtout honnêtement, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd'hui 9,1 milliards d'excédent.
Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu. Pour vous permettre de vérifier par vous même vous pourrez lire les conclusions du rapport de la cour des comptes "Déficit de l'état en juin 2009" qui précise que l'état n'a pas reversé 3,6 Milliards d'Euros à la Sécurité Sociale (le fameux trou de la sécu... C'est la poule qui chante qui a fait l'oeuf...!) et 7,6 Milliard d'allègements fiscaux qui sont bien sur au bénéfice des plus riches....! Ainsi que le 'Rapport 2008 Conclusion Cour des comptes p 22". http://www.contribuables.org/actualite/l-actualite/conclusions-de-la-cour-des-comptes-la-crise-a-bon-dos/

Sources: Rapport de la cour des comptes

Tout ceci procède d’une volonté à long terme de foutre en bas ce dernier bastion de la solidarité à la française au profit des assurances privées. Bébéar et sa clique en rêvent, laisserons-nous les sarko-trafiquants le faire ?

Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage…


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!

...et débarque à Toulouse...

image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr



15/06/2009

Les sarkonneries en préparation

sarko louis XIV.jpg




Vu que la vergogne ne les étouffe pas, les sarko-trafiquants ont qualifié « d’éclatante victoire » la première place du parti sarko-godillot aux Européennes de dimanche dernier. Je l’ai vu sur une affichette d’un torchon de droite ce matin chez mon marchand de journaux !

Bon. Ils ont été premier, largement même, c’est vrai. MAIS le total des non-inscrits, des abstentionnistes et des votes blancs ou nuls représente 65,9 % des citoyens en âge de voter… Dès lors la « victoire éclatante » du seul parti qui soutient la politique menée par Sarko, se réduit au soutien de 9,5 % des citoyens. Et le premier parti de gauche, que l’effondrement de l’idéologie néo-libérale aurait du conforter dans un rôle central, est à 5,7 %…
Voilà qui remet les pendules à l’heure.

Il n’empêche que l’Axe Lumineux de notre Galaxie va convoquer à Versailles, le 22 juin, pour la première fois depuis Sa réforme constitutionnelle, le Congrès (les deux chambres parlementaires réunies). Et c’est là, dans la solennité prestigieuse du lieu, que le Mini Louis K-tort-ze va condescendre à promulguer Sa parole, à enluminer notre avenir de Sa vision des prochaines réformes (on prononce aussi, parfois, enculades). Guéant a annoncé que le président s'exprimerait devant le Congrès pour exposer aux Français "les orientations qu'Il leur propose, tant pour ce qui est de notre politique européenne que pour ce qui concerne Son projet économique et social".

Les axes qu’Il développera sont – dixit les fuites élyséennes bien orchestrées - l’environnement, l’aménagement du territoire, la vie après 60 ans et la réforme des collectivités locales.

Environnement. Vague écolo oblige,  Il devrait donner une nouvelle impulsion à la croissance verte, après le succès électoral des Verts et avant la négociation internationale de Copenhague sur le climat. "A partir d'une volonté gouvernementale, il faut en faire une ambition collective partagée", précise M. Guéant. Fiscalité écologique, voiture électrique, énergies renouvelables et économies d'énergie sont jugées prioritaires. En fait, Il va nous laisser faire joujoux avec quelques éoliennes et des panneaux photovoltaïques pourvu qu’on Lui foute la paix avec le nucléaire qui reste Son principal produit d’appel, celui qu’Il se décarcasse à fourguer aux pires « démocrates » du monde. Bon. Si on en tire malgré tout quelque chose, on ne crachera pas dans la soupe.

Aménagement du territoire. "Il voudrait redonner des lettres de noblesse à l'aménagement du territoire, notamment réactiver les territoires ruraux qui gagnent l'équivalent de 50.000 habitants par an", poursuit M. Guéant. La Poste pourrait jouer un rôle décisif, tandis que les ports et les voies fluviales sont une priorité de l'exécutif. Il a surtout dans Ses cartons la privatisation de La Poste qu’Il réalisera probablement cet été, pendant les vacances…

La vie après 60 ans. "C'est l'un des sujets qui Le préoccupe. C'est un vrai sujet de société", juge M. Guéant. Il s'agit aussi d'un problème financier majeur, les conseillers de Nicolas Sarkozy jugeant que le report de l'âge de départ effectif à la retraite est le meilleur moyen de réduire la dette réelle de l'Etat. Rendez-vous est pris en 2010 avec les partenaires sociaux sur le sujet. Futurs retraités vous allez attendre et comme il n’y a pas de boulot pour vous, vous prendrez la retraite à 70 balais avec une poignée de figues.

Réforme des collectivités locales. En chantier, l’éventuelle suppression des départements, le rapprochement entre les régions et les départements, le redécoupage électoral. En fait, il s’agit de trouver quelques magouilles permettant d’enlever enfin à la gauche ce qui lui reste de sa splendeur passée : l’implantation territoriale.

* * * * * * * * * * * * * * *

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


13/06/2009

La laïcité à la mode de Sarko, le chanoine de Latran.

sarkozyhabemuspapamem0.jpg



Enfumés par l’accident d’avion et par les élections européennes, les médias ont laissé passé une énorme atteinte au principe de laïcité : l’accord Vatican-Kouchner dit de Latran, concrétisés par le décret du 16 avril 2009, accord ayant pour objet « la reconnaissance mutuelle des grades et des diplômes de l'enseignement supérieur délivrés sous l'autorité de l'une des parties ».

Vous me direz, pas de quoi fouetter un évêque : des accords de ce type existent avec d’autres états européens. Objection : le Saint-Siège n’est pas un état comme les autres. Dirigé par un monarque - électif, mais monarque tout de même - il ne fait pas partie de l'Union européenne, laquelle impose des conditions démocratiques pour toute admission, conditions que le Saint-Siège ne remplit pas. Et, comme chacun sait, ce n'est pas seulement un Etat : c'est une instance religieuse fixant une doctrine qu'elle a pour mission de répandre ; c’est avant tout une puissance religieuse prosélyte.

N’en déplaise au Chanoine de Latran, si la République n'empêche nullement le Vatican de répandre sa parole dans la société civile, jusqu'à nouvel ordre, elle ne lui accorde aucune prérogative dans le champ des compétences publiques. Et pour faire bonne mesure, l'accord porte sur toutes les disciplines.
Démocratique, la République française n'est pas comme un autre Etat démocratique : elle est de plus – voir le préambule de la Constitution - « laïque et sociale ». Ce qui change tout.

Imaginons qu’un établissement d’enseignement supérieur catholique délivre un diplôme de doctorat en médecine. Imaginons que ce doctorat comporte un enseignement obligatoire d’éthique médicale condamnant l’I.V.G., le préservatif, la contraception. Avec les accords scélérats Vatican-Kouchner pilotés par Sarko, la République française reconnaîtra un tel diplôme dont les fins de propagande et de prosélytisme religieux sont évidents.

On peut raisonnablement s'attendre à ce que les autorités religieuses musulmanes demandent la signatures d'accords similaires.

Cet accords viole allègrement le principe de laïcité et notons – mais c’est devenu une coutume – qu’il a été concocté dans l’ombre de cabinets occultes en court-circuitant totalement le Parlement.

La Sarkozie, c’est aussi ça…

Une PETITION circule pour la remise en cause de ces accords.

* * * * * * * * * * * * * * *

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr



12/06/2009

Et de quoi il se mêle Obama ? Sur la Turquie, sur le voile…

drole-018.jpg



Je n’ai jamais succombé à l’obamania. Ce monsieur a été élu par le pognon des banquiers et il reste un Etazunien. Et ce qui me gonfle les aliboffis, c’est lorsqu’il se mêle de vouloir nous faire la leçon concernant l’intégration de la Turquie en Europe (C’est NOTRE problème Mooossieur Obama) aussi bien que concernant le voile (...et notre Phénix de Neuilly de secouer la tête d'acceptation, comme un âne!).

A ce sujet, voilà le communiqué publié par l’excellente association « Ni Putes Ni Soumises ».


« En attaquant la laïcité et en défendant le port du voile, le Président des Etats-Unis, dans son discours au Caire, a mis à mal le combat de millions de femmes qui paient de leur vie tous les jours pour sortir de la violence des fondamentalistes. Le président Obama nous réduit ainsi toutes au silence.

Le Mouvement Ni Putes Ni Soumises condamne les propos d’un autre temps du Président Américain. La réconciliation dont il fait la promotion ne peut se faire sans les femmes. Réduire le dialogue des civilisations à un dialogue inter-religieux, c’est encore une fois instrumentaliser les femmes.

Le rapprochement entre les Etats-Unis et les pays arabo-musulmans est primordial, mais le compromis politique ne doit pas se faire sur notre dos : Un nouveau départ ne se fera qu’avec les femmes !

À l’occasion de la venue en France du Président des EU, Sihem Habchi et les militantes de Ni Putes Ni Soumises demandent à ce que le Président de la République Française, réaffirme la laïcité comme vecteur d’émancipation des femmes. »

Communiqué du Mouvement Ni Putes Ni Soumises


* * * * * * * * * * * * * * *

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


Olé ! Au lait ! Leclerc pas clair…

caddy et ménagère.jpg

- Vous z’avez la carte du magasin ?

- Oh non ! Mademoiselle, surtout pas.

- Bon. Ça fait 42 euros 65. Vous payez comment ?

- En liquide…

Qui n’a jamais tenu ce dialogue… Moi les cartes des grandes surfaces, je les refuse systématiquement. De même lorsqu’on me demande mon code postal, je répond que c’est de l'inquisition, que ça ne vous regarde pas. Je passe pour un butor mais je m’en beurre a raie. Car toutes ces cartes sont autant de moyens de nous espionner, de nous soutirer des informations personnelles, de nous mettre en fiche, de se faire du beurre sur notre dos en vendant à d’autres margoulins ces coordonnées assorties des habitudes d’achat. Et c’est ansi que votre boite aux lettres s’engorge de pubes, que votre téléphone sonne aux heures de repas pour vous vendre quelque merde…

Mais il y a pire. L’anecdote que raconte le Canard Enchaîne de cette semaine est significative de certaines pratiques des gougnaffiers de la grande distribution. Je cite :

« ULCÉRÉ que les producteurs de lait aient bloqué son parking pendant quatre jours, le patron du centre Leclerc de Granville (Manche) a eu une riche idée: résilier les cartes de fidélité des agriculteurs du coin. Et les priver des réductions qui vont avec.

Résultat: quand leurs épouses viennent faire leurs courses et passent à la caisse, bip ! leur carte de fidélité est rejetée. « Vous êtes agricultrice? ", demandent les caissières. «Euh... retraitée ", font les unes. « Maraîchère ", répondent les autres. « C'est pareil, allez à l'accueil. " Là, une belle lettre signée du patron de l'hypermarché est remise à ces clientes pestiférées. Et on les envoie se faire voir chez les concurrents puisque « le monde agricole" vilipende « l'enseigne Leclerc ". Œil pour œil, vache pour vache!

Comment ce bouillonnant patron s'y est-il pris pour écrémer la clientèle? Simple: il n'a eu qu'à tapoter sur son ordinateur pour tout de suite repérer ceux qui avaient écrit « agriculteur" à la rubrique profession, au moment de prendre leur carte de fidélité. Un clic, et hop! éleveurs, maraîchers ou retraités, tous filent dans le même panier.
vache.jpgSelon « Ouest France» (30/5), quelque 180 cartes ont ainsi été désactivées. C'est laid, la politique du pis...
Cet usage détourné d'un fichier clientèle n'étant guère autorisé, la FNSEA locale a déjà saisi la Commission nationale de l'informatique et des libertés. Quant au groupe Leclerc, il rejette courageusement toute re-ponsabilité sur ce directeur de centre Leclerc franchisé.

L'ambiance devient vraiment délaitière. . . »

Voilà donc une illustration des saloperies qui se camouflent derrière ces soi-disant « cartes de fidèlité ». Moi, quand on me demande, je réponds que « je ne suis fidèle qu’à mes femmes et mes docteurs » comme disait le grand Tonton Georges !


* * * * * * * * * * * * * * *
NOUVEAU!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


 

10/06/2009

P.S. = Parti Sabordé.

cimetière éléphants.jpg



Aubry a décidé de ne surtout pas changer une équipe qui perd. Bon. Ben, prenons acte : PS veut dire Parti Sabordé.

Sabordé par la coalition de tous les ringards, de tous les archaïques, de tous les mandarins.

Sabordé par la culture de la magouille.

Beaucoup, dont j’étais, sans se bercer d’illusion sur Ségo, espéraient que la myriade de jeunes talents qui se groupaient derrière son charisme emblématique prendrait le pouvoir dans ce parti dépassé, sans idées et sans voix, pour enfin le transformer en une machine capable de redonner espoir au peuple de gauche.

Peine perdue.

C’était sans compter avec les capacités de nuisance de cette gôôche caviar mouillée dans toutes les compromissions, incapable de se positionner, travaillée par toutes les rancœurs, où retentissent les aboiements de roquets d’éléphants en route pour leur cimetière.

La gamelle de dimanche est le résultat de cette palanquée de conneries.

Conclusion : ce parti n’a plus de raison d’être, qu’il crève. Bon débarras…

Quelques espoirs se lèvent du côté des verts et de Mélenchon. Tout n’est pas perdu.

 


* * * * * * * * * * * * * * *
NOUVEAU!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


J’ai vu un slogan sur une palissade de chantier. Il dit : « Cessez de vous reproduire ! »

famines.jpg



L’autre soir, j’ai vu à la télé – comme beaucoup de monde -  le remarquable documentaire de Yann-Artus Bertrand sur les dégâts causés à la planète par la connerie humaine et sa composante économique : la « croissance », cette nouvelle divinité dont les dirigeants de la planète baisent servilement les pieds. Des images superbes, des commentaires un peu lénifiants pourtant, mais un effet certain sur la prise de conscience de la catastrophe vers laquelle on court.


Déforestation à outrance pour le pognon, saccage des richesses naturelles, laminage des espèces vivantes… Tout y est passé. Sauf l’essentiel : la démographie démente, cause de tous les maux. Savez-vous que pour chaque battement de notre palpitant, trois bébés naissent quelque part dans le monde ! Essayez d’imaginer ce fleuve, cette marée de nouveaux venus braillards sur cette pauvre boule puante qu’on appelle Terre !


Ouais, me direz-vous. Mais pendant ce temps, il y en a un paquet qui passent l’arme à gauche et vont servir de patapon aux asticots. Allez les vers ! C’est vrai. Mais il n’en meurt qu’un lorsqu’il en naît trois ! On est loin du compte… Trois marmots par seconde qui réclament tout de suite à bouffer. Soit 180 par minute, 260.000 par jour, 95 millions par an, autant que la France et l’Espagne réunies. Et comme il ne meurt « que » 35 millions d’hcochonsquiniquent copie.jpgomo sapiens (homme sage ! ! ? ?) par an, ça nous laisse un confortable « bénef » d’environ 60 millions supplémentaires chaque année — l’équivalent d’une France ! — de bouches à nourrir… Comme ces bouches viennent principalement dans des pays où on crève déjà de faim, vous voyez le tableau.


Et si ces pays sortent de la misère, comme la Chine actuellement et l’Inde, et veulent accéder au « progrès » que représente la manière de vivre occidentale, ça va en faire des bagnoles qui cracheront leurs gaz pourris, des forêts qu’il faudra couper pour leur fournir des salons de jardin en teck et des tonnes de pubs débiles, des poissons qu’il faudra pêcher pour leur procurer du patapon pour leurs chien-chiens… Vive la croissance ! « Croissez et multipliez-vous » qu’il a dit l’autre. Ouais. Jusque dans le mur. Et le mur, ce sera un coquetèle agréable de guerres pour l’eau, de catastrophes naturelles, de bonnes et belles épidémies… Tout ça orchestré par de gras et gros dictateurs qui pueront autant du cerveau que des pieds !


Eh ! Yann-Artus, pose ton hélico, et dit à tes congénères — ce mammifère omnivore qui ne se différencie des autres animaux que par sa faculté de boire sans soif et d’être en chaleur tout au long de l’année — de se capoter le créateur ou de pratiquer l’autocoïtpalmaire !

 

Tiens! Dans le livre ci-dessous, je donne une vision de ce qui risque d'arriver en continuant comme ça!

* * * * * * * * * * * * * * *
NOUVEAU!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


08/06/2009

Autour d’un verre de rouge : La Gauche perd… Moi non plus !


- Oh ! Victor, t’as pris la gamelle il me semble non ? Toi qui nous a fait tout un cirque pour aller voter ! Soixante pour cent des électeurs sont allés à la mer ou à la pêche !

- Ben ouais, Loule. C’est la « victoire » des résignés, des amorphes, de ceux qui préfèrent une Europe subie à une Europe choisie. Car les abstentionnistes – tout comme les absents – ont toujours tort. Enfin, moi, je crois, je sais même que j’ai contribué, à mon modeste niveau, à emmener quelques personnes aux urnes…

- …qui on peut-être voté Sarko, Victor !

- Pourquoi pas. Mais au moins elles se sont exprimées. Quant à la « victoire » de l’Uhèmepets, faut tout de même relativiser ! 28% de 40% des suffrages exprimés, ça fait  11,2% d’électeurs qui ont voté Sarko! Bonjour le triomphe ! Mais les « pêcheurs » goguenards seront pour parti responsables du fait que la réaction ultra-libérale sarko-barrosienne va encore s’amplifier : casse des services publics, casse des acquis sociaux, casse de l’Ecole, casse de l’Hôpital, délocalisations, pognon pour les riches pris dans la poche des pauvres, flicage géréralisé, etc. Mais au-delà de ces tristes réalités, il y a pleins d’enseignements positifs.

- Ah bon ? Et lesquels ?

- La Gauche est largement majoritaire en voix. Seule sa division a entraîné sa défaite.


Elle peut se reconstruire maintenant que l’hégémonie d’un parti socialiste sclérosé, sans programme, sans imagination et sans lideur est tombée.


L’hypothèque Bayrou est dans les choux et limite sérieusement la tentation centriste.


Le « splendide isolement » du facteur n’a pas payé puisqu’il passe derrière Mélanchon qui hérite de la structure encore solide des Cocos.


L’Ecologie politique est donc en position pour rafler la mise en créant une dynamique autour de ses idées et de ses animateurs. Les électeurs du PS sont à ramasser dans la rigole. Il suffit de ne pas avoir peur de se salir les pognes.  Y a de l’espoir Loule ! Y a de l’espoir !

* * * * * * * * * * * * * * *
NOUVEAU!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


Water L'eau... Water L'eau... Morne plaine...

chimulus européennes.jpg

Merci à Chimulus

07/06/2009

VOTONS ! Où fermons-la…

Revolution-Delacroix.gif



Combien de combats, combien de souffrance
Pour qu’enfin le Peuple de France
Jetant à bas la monarchie
En coupant un roi avachi
Puisse se libérer du carcan d’injustice
Que nobles et curés, ces castes castratrices
Serraient autour du cou de la plèbe asservie
Par l’épée, par la croix et par la barbarie.

Mil sept cent quatre vingt onze
Est l’année marquée dans le bronze
Où apparue en France, pour la première fois
La volonté du peuple et non celle des rois.
C’était un premier pas, mais un pas de géant
Le Peuple pouvait enfin s’exprimer ! Pourtant
Le suffrage était alors censitaire et masculin,
Les pauvres et les femmes n’avaient que fifrelin.

Mil huit cent quarante huit marque un nouveau pas :
Tout homme peut voter, les femmes, toujours pas…
Il fallut près d’un siècle pour qu’en quarante quatre
De Gaulle exige enfin, par un coup de théâtre
Le vote pour les femmes, en imposant ainsi
L’égalité des sexes à la phallocratie.
Enfin en mil neuf cent soixante et quatorze
On vote à dix huit ans. L’affaire est-elle close ?

Alors, dans notre main, ce petit bulletin,
Nous permet de tenir – un peu ! – notre destin.
C’est lui qui est vecteur de la démocratie
Ne pas le respecter, malgré les arguties,
N’en déplaise aux bobos, ces beaufs exaspérant
C’est laisser les mains libres aux voyous, aux tyrans.
On est parfois trompé par des candidats veules,
Mais en ne votant pas, on doit fermer sa gueule !


censuré fermeture éclair.jpg

 

 

 

 

BON! Je finis de déjeuner puis JE VAIS VOTER.

A GAUCHE é videmment, partant du principe qu'avec la gauche, on n'est pas sûr d'avoir ce qu'on veut mais qu'avec la droite, on est sûr d'avoir ce qu'on ne veut pas!


* * * * * * * * * * * * * * *
NOUVEAU!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr



06/06/2009

Comment Sarko, l’Uhème-pets et le Pet-Pet-Heu veulent nous faire travailler 78 heures par semaine pour pas un kopeck.

La durée maximale de travail fixée par la Commission européenne est de 48 h avec 11 h de repos quotidien. Ça date de 1993 à l’époque où l’Europe était à 15. Ça donne des semaines de six jours à 8 h/jour. Mais, dans sa grande mansuétude, la C.E. estime que l’esclave ne doit pas marner plus de 13h/jour. Evidemment, la Grande Bretagne s’est offusquée de cette directive bien « trop sociale » à son goût. Elle s’en est donc exemptée (avec l’assentiment lâche des autres Européens) à travers un bordel vaseux appelé « l’op out ». Cette manière de faire suer le bleu de chauffe jusqu’à la couenne a été reprise par 15 autres pays lorsque l’Europe s’est boursouflée jusqu’à 27 membres.

Mais ça ne suffit pas aux esclavagistes ultralibéraux : les Barroso boys and girls, le PPE, l’inévitable Bertrand et autres « progressistes » vers l’esclavagisme défendent une nouvelle directive qui permettrait de pousser  la durée maximale du travail à 65 heures par semaine (rappelons qu’une semaine = 168 heures). Mais dans certaines professions, avec le astreintes et les « gardes inactives », la semaine pourrait atteindre les 78 heures !

Notre brillant Nano Timonier, lorsqu’il était président (heureusement temporaire) de l’Union Européenne, voulait imposer cette « avancée sociale ». Mais cette directive a été repoussée par 421 voix contre 273 (sur 785 députés) par…LE PARLEMENT EUROPEEN.

Preuve que, malgré ses imperfections, il peut parfois servir à quelque chose.

Dimanche, ceux qui n’iront pas voter pour des raisons toutes aussi mauvaises les unes que les autres (genre l’abstention positive, ou politique… !) conforteront Sarko, ses sarko-trafiquants et donc le PPE et Barroso.

Faut savoir ce que l’on veut.

Sources : Gérard Filoche dans Siné-Hebdo n°39

 

************************************

 

P.S.: Je viens, comme tout le monde, de voir le fim d'Artus-Bertrand... Tè! je vous mets un lien sur ce que je balançais au mois de février:

http://lesaliboffis.blogs.nouvelobs.com/trackback/124661

05/06/2009

Comment Sarko, l’Uhème-pets et le Pet-Pet-Heu veulent nous faire travailler 78 heures par semaine pour pas un kopeck.


La durée maximale de travail fixée par la Commission européenne est de 48 h avec 11 h de repos quotidien. Ça date de 1993 à l’époque où l’Europe était à 15. Ça donne des semaines de six jours à 8 h/jour. Mais, dans sa grande mansuétude, la C.E. estime que l’esclave ne doit pas marner plus de 13h/jour. Evidemment, la Grande Bretagne s’est offusquée de cette directive bien « trop sociale » à son goût. Elle s’en est donc exemptée (avec l’assentiment lâche des autres Européens) à travers un bordel vaseux appelé « l’op out ». Cette manière de faire suer le bleu de chauffe jusqu’à la couenne a été reprise par 15 autres pays lorsque l’Europe s’est boursouflée jusqu’à 27 membres.

Mais ça ne suffit pas aux esclavagistes ultralibéraux : les Barroso boys and girls, le PPE, l’inévitable Bertrand et autres « progressistes » vers l’esclavagisme défendent une nouvelle directive qui permettrait de pousser  la durée maximale du travail à 65 heures par semaine (rappelons qu’une semaine = 168 heures). Mais dans certaines professions, avec le astreintes et les « gardes inactives », la semaine pourrait atteindre les 78 heures !

Notre brillant Nano Timonier, lorsqu’il était président (heureusement temporaire) de l’Union Européenne, voulait imposer cette « avancée sociale ». Mais cette directive a été repoussée par 421 voix contre 273 (sur 785 députés) par…LE PARLEMENT EUROPEEN.

Preuve que, malgré ses imperfections, il peut parfois servir à quelque chose.

Dimanche, ceux qui n’iront pas voter pour des raisons toutes aussi mauvaises les unes que les autres (genre l’abstention positive, ou politique… !) conforteront Sarko, ses sarko-trafiquants et donc le PPE et Barroso.

Faut savoir ce que l’on veut.

Sources : Gérard Filoche dans Siné-Hebdo n°39

Une bonne raison de plus de voter, et A GAUCHE !


Alain BOCQUET, Député du Nord, déclare à la tribune de Lens (meeting du Front de Gauche le 29 mai 2009) :

« S'abstenir c'est laisser sa voix et les mains libres à la droite et à tous ceux qui ont voté le traité de Lisbonne. Or ce qui se prépare est très grave pour les peuples européens et le peuple français.

On ne nous dit pas tout !

On vous cache, Sarkozy en tête, un document confidentiel du Conseil de l'Union Européenne datant du 28 avril 2009 (document 8250/09-ECOFIN257) qui intime à la France d'aller plus loin et plus vite dans "son programme national de réformes, de renforcer la concurrence dans les secteurs de l'énergie et du fret ferroviaire, ainsi que dans les professions réglementées pour moderniser le marché du travail".

Quelques lignes plus loin, on notifie à la France de "poursuivre l'amélioration du cadre général de la concurrence dans les secteurs des services". Autrement dit de privatiser plus vite!

"Ces problèmes doivent etre réglés ; poursuit le texte, tout en respectant l'objectif d'encadrement des coûts annoncés par le gouvernement, à savoir une croissance zéro des dépenses publiques".

Ainsi, c'est très clair, le Conseil Européen réclame plus de concurrence, d'attaques contre les secteurs et services publics et de nouvelles diminutions des dépenses publiques et sociales, alors que l'argent coule à flot, pour les banquiers et les multinationales sans aucune contre partie pour l'emploi et les salaires.
Il faut réclamer la transparence en exigeant que ce document sorte de la confidentialité et qu'un débat télévisé soit organisé en toute urgence...".


Pourquoi il FAUT ALLER VOTER dimanche, bordel de merde !

drapeau-europeen.jpg

Le bulletin de vote, ce n’est pas un bout de papier. C’est une arme, la seule vraie arme du citoyen. C’est aussi un joyau précieux acquis de haute lutte par les combats de nos ancêtres. Alors s’en torcher le cul c’est faire offense à ces glorieux utopistes victorieux mais c’est aussi et surtout se priver du seul moyen qu’on ait de peser sur notre avenir. Car notre avenir, il est en Europe et nulle part ailleurs. Les enjeux européens sont bien là. Ils n'ont même, paradoxalement, jamais été aussi forts.

Depuis son élection, en 1979, au suffrage universel direct, le Parlement européen est monté en puissance. Son domaine d'intervention s'est élargi avec l'extension progressive des compétences communautaires : agriculture, politique économique, fiscalité (TVA, droits indirects), transports, recherche, innovation, environnement, droit du travail, social, asile, immigration… Et il possède désormais les quasi-pleins pouvoirs législatifs. Dans le jargon communautaire, on parle de « co-décision ». Cela signifie qu'aucun texte communautaire ne peut être pris sans son aval.

Dès lors, les enjeux politiques sont les mêmes que pour une élection législative nationale : les lois votées seront d'orientation progressiste ou conservatrice, en fonction de la majorité politique issue des urnes, selon que les parlementaires sont de gauche ou de droite. Or si la droite européenne est actuellement dominante, il suffirait de déplacer une quinzaine de sièges pour changer la donne. Bien sûr le Parti Socialiste Européen n’est pas peuplé de Sans-culottes. Mais si l’arrivée de députés de la gauche de la gauche lui est indispensable pour former une majorité, alors il sera bien obligé d’en tenir compte et de remettre enfin la dimension sociale à sa vraie place, la première.

Parce que les députés européens ont le pouvoir de changer les choses. Ils ne sont pas les potiches que l’on nous décrit pour les décrier. C'est à l'initiative des députés de gauche que le Parlement a démantelé la fameuse « directive services », d'essence très libérale, proposée par le Commissaire Frits Bolkestein, et qui avait contribué à faire dérailler le référendum sur la Constitution européenne. Ce sont les députés de gauche qui tentent de faire passer une directive-cadre sur les services publics. C'est dans le cadre du débat droite/gauche que se négocie le projet sur le temps de travail en Europe.

Le problème, c’est la Commission européenne qui est l’exécutif, le gouvernement de l’Europe. Or la Commission n'est pas investie par le Parlement européen. Elle est nommée par les gouvernements : le président de la Commission est nommé par accord unanime des chefs d'Etat et de gouvernement ; chaque Commissaire, un par pays membre, est désigné par son gouvernement national.

C'est tout le problème du « déficit démocratique » en Europe. La Commission est un exécutif technique ; elle n'est pas un gouvernement démocratiquement responsable devant les citoyens européens.

Cette réalité institutionnelle non-démocratique est un legs de la construction européenne. Le rêve des pères fondateurs, au sortir de la guerre, c'était l'Europe politique et démocratique. Ils ont failli y parvenir, avec la Communauté européenne de défense (CED). Elle faisait le grand saut avec une armée européenne, dotée d'un gouvernement politique. Mais si ce projet a échoué - rejeté par l'Assemblée nationale française en 1954, à l'issue d'un psychodrame politique majeur – c’est à cause de nous, Français ! On avait peur d’une liaison trop étroite avec les Allemands. Mais il y avait aussi la patte de Moscou – qui voyait d’un très mauvais œil l’émergence d’une Europe puissance alors qu’elle lui semblai mure pour tomber dans son giron – et qui a agit auprès du Parti communiste français, super puissant à l’époque, pour faire échouer la CED.

C'est donc en désespoir de cause que Jean Monnet et Robert Schuman ont conçu la Communauté économique européenne (CEE), première étape permettant de créer la confiance, les solidarités, la masse critique nécessaires pour basculer, un jour, vers l'Europe fédérale.

Ils inventent ainsi l'Europe technique, comme « sas » vers l'Europe politique. L'Europe technique consiste à faire l'Europe, avec un exécutif supranational, la Commission, à qui l'on transfère des compétences. Mais une Europe non-politique : la Commission n'est pas responsable devant les citoyens européens, elle n'a pas la légitimité démocratique, qui reste l'apanage des seuls gouvernements nationaux.

Et puis l’Europe a intégré, autour des Anglais, des nations dont l’ambition n’était que de créer un énorme marché où le commerce le plus libéral pourrait s’exprimer. Et c’est le début de la fin. De la fin du chemin vers l’Europe puissance. C’est dès lors l’ouverture tous azimuts, l’intégration hâtives de pays n’ayant ni la capacité de s’intégrer économiquement, ni les ambitions indispensables pour une Europe puissance.  Et l’Europe est devenu ce qu’elle est : une énorme Suisse, bouffie, sans limites ni ambition, livrée aux seuls gougnafiers mercantiles de l’ultra libéralisme. Cette réalité devant être consolidée par le Traité de Lisbonne, copie conforme de feue la Constitution de Giscard.

Voilà ce qu’il faut changer. Et pour cela, pour que l’Europe, cette formidable idée, ne subisse pas un terriblement dangereux destin à la yougoslave, il FAUT ALLER VOTER dimanche, bordel de merde !

 

 

* * * * * * * * * * * * * * *
NOUVEAU!


D'une actualité explosive, viens de sortir:


image de Une par MB.jpg
"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


02/06/2009

Européennes : Sarko nous rejoue le coup du petit père Doize.


sarkoflicm-Charlie_Hebdo.JPG- Eh ! Vous l’avez vu Chouchou ? Grave, sérieux, sobre. La compassion, il aime notre Grand Consolateur. Enfin, le minimum syndical était tout de même de se faire voir par les photographes et les caméras en train de compatir au drame qui anéantit de douleur des familles entières touchées par cet accident d’avion. Il l’a fait, on la vu aux divers vingt heures, il a déclaré que tout serait fait, etc., etc.

- Bon. Mais tout ça l’arrange bien : passages dans les médias ; presse, télés, radios entièrement occupés a rabâcher la même chose, donc pas de place pour critiquer les prévisions pas très brillantes des Zuhème-pets aux Européennes, pas de place pour le chômage qui s’envole, pas de place pour souligner la dérive sécuritaire, pas de place pour parler des conneries de Lefèvre, pas de place pour parler des outrances policières, etc.

- L’insécurité est tout de même une réalité, et Sarko ne l’esquive pas, c’est même l’essentiel de son fond de commerce.

- C’est effectivement un problème pour tous, et pas le domaine réservé à Sarko. On peut même dire qu’il a fait la preuve de son incompétence en la matière : il en est à sa dix ou douzième lois « sécuritaire » en quatre ans ! Parce qu’il ne faut pas oublier qu’il était ministre de l’intérieur avant d’être président. Et des lois qui ont surtout pour effet d’emmerder les citoyens sans pour autant avoir quelque effet que ce soit sur la délinquance véritable (les atteintes à la personnes ne font qu’augmenter) ni sur les bandes organisées (armes de guerre dans les banlieues), ni évidemment sur la criminalité en col blanc (il ne tapera pas sur ses « amis »). Rappelons-nous que Sarkozy ministre de l'Intérieur avait fait des promesses claires et précises, il disait connaître parfaitement les bandes et les meneurs. Or, depuis la situation est pire qu’avant. Et voilà qu’évidemment il nous ressort son habituel couplet sécuritaire tout en fustigeant  ses opposants politiques forcement démissionnaires et angéliques. Bref, il nous prend pour des cons…

- Ça fait effectivement sept ans que la droite gouverne avec les pleins pouvoirs. Quels résultat a-t-elle obtenue depuis au niveau sécuritaire, à part un flicage omniprésent des citoyens ? Que dalle…

- L'insécurité n'est que le prétexte à la mise en place à terme d'un fichier ADN et biométrique européen pour tous les citoyens et pas seulement pour les terroristes ou les trafiquants. Voilà ce que c’est l’ambition des sarko-trafiquants… Sans que les députés n’osent dire un mot…

- Les députés, parlons-en… D’ailleurs la France est-elle encore une démocratie parlementaire ? On peut raisonnablement en douter. Les assemblées sont des chambres d'enregistrement menées à la baguette. Un nombre incalculable de lois sont votées en procédure d'urgence pour éviter les débats. Quant aux très rares lois refoulées (Hadopi) elles sont revotées et passent. Et toutes ces lois sont la volonté de l'Elysée. Le gouvernement n'est qu'un groupe de larbins aux ordres…

- Raison de plus pour dire merde à ces fifres dimanche en allant voter massivement pour ceux qui sont contre lui et qui peuvent et acceptent de se mettre les doigts dans le cambouis…
- Oh ! Dimanche, on vote pour l’Europe…

- Raison de plus pour envoyer à Strasbourg et Bruxelles des gens qui sont contre l’Europe ultra-libérale des Sarko, Merkel et Barroso réunis. Tout est lié.

 

* * * * * * * * * * * * * * *
NOUVEAU!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr


30/05/2009

Maréchal! Nous voilà...

TRAHISON photos en délire.jpg

Il y a 65 ans, où il était Sarko? Dans les couilles de son père... Mais les Anglais, eux, sont venus laisser leurs peaux sur les plages de Normandie pour écraser les nazis.

Il nous FAIT HONTE !

 

Merci à Photos en délire.

 

* * * * * * * * * * * * * * *
NOUVEAU!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr