Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/05/2013

Les tueurs de dieu.

couteau sanglant.jpg

 

 

Ils ont bien mérité le paradis d’Allah

Pour avoir massacré à coups de coutelas

Un troufion britannique, en civil et sans armes

Plongeant tout le pays dans la rage et les larmes.

Tout ça au nom de dieu, ce cancer de l’esprit,

Cataplasme de l’âme, suprême duperie.

Ils nous les gonflent grave avec leurs conneries,

Est-elle hallal, casher, des bestiaux la tuerie ?

Sont-ils donc estourbis, égorgés ou saignés ?

Cornedieu ! On s’en fout de ces discours de niais !

Les imbéciles heureux que le besoin de croire

Rend aptes à gober des monceaux de bobards.

Croire n’importe quoi, croire n’importe qui !

Surtout ne pas penser ! Trop dangereux Kiki !

De la pensée nait l’inquiétude.

Pas confortable l’inquiétude !

Faut-il avoir vraiment un Q.I. de mérou

Pour croire en vous, curés, imâms, rabbins, gourous

Qui vous précipitez sur la misère humaine

Comme mouches à merde sur des fruits de bedaine.

Vous confisquez la Vie, vous promettez le Ciel

Votre esprit est tordu, votre voix est de fiel,

Partout où vous passez agonise l’espoir,

Vous mettez la Raison, toujours, sous l’éteignoir.

Votre fond de commerce, votre sale bizness,

N’est que l’exploitation de l’insigne faiblesse

Et la crédulité de gens déboussolés

Prêt à tout abdiquer pour être consolés.

Pour vos sombres desseins, toute détresse est belle,

Vous êtes des machines à laver les cervelles

Des crédules victimes qui tombent dans vos rets

Et qui seront broyés, ruinés puis essorés

Pour vous servir d’esclaves, de chiens, de trous à bites,

De zombies asservis, de main d’œuvre gratuite.

Ô toi, Humain mon frère, que l’existence angoisse,

Fuis comme le sida leurs sinistres paroisses

N’écoute pas la peur et fuis tous ces menteurs

N’écoute pas tous les profiteurs de la peur

Surtout ne crois en rien, rejette toute foi

Que le doute, toujours, soit ton ultime Loi.

Puisque tu n’y peux rien, puisqu’au bout de la Route

Inconnu ou néant apaiseront tes doutes.

Puisque tu n’y peux rien, attends sans peur la mort

Goûte plutôt la Vie sans pleurer sur ton sort.

 

VictorAyoli

 

Quatridi 4 Prairial 221

 

 

Illustration X – Droits réservés

 

 

10/05/2013

Esclaves : travailler, se taire, subir, mourir…

victor schoelcher esclavage.jpg

 

 

A l’occasion d’une démarche administrative, il y a quelques années, j’ai eu en face de moi une fonctionnaire d’origine antillaise. Son nom était Schœlchery. Je me suis alors levé et lui ai demandé de me faire l’honneur de me toucher la main. C’était une descendante « naturelle » du grand Victor Schœlcher, l’homme qui a rendu son honneur à la France en abolissant l’esclavage. Esclavage une première fois aboli par la Révolution française puis rétabli par le sinistre Bonaparte. Cette mémoire douloureuse est mise en lumière aujourd’hui.

 

Victor Schœlcher est né le samedi 22 juillet 1804 dans une famille bourgeoise originaire de Fessenheim en Alsace. Il fit ses études au lycée Condorcet. Le jugeant désœuvré, son père, porcelainier de renom, l'envoie au Mexique pour affaires en 1830. Visitant Cuba, il y est révolté par l'esclavage. De retour en France, il publie des articles, des ouvrages, multiplie ses déplacements d'information et adhère à la Société pour l'abolition de l'esclavage. Il n'aura de cesse de lutter pour la libération des esclaves.

 

Le discours abolitionniste de Schœlcher évolue au cours de sa vie. En effet, au début de son engagement, il s'oppose à l'abolition immédiate de l'esclavage. En 1830, dans un article de la Revue de Paris, "Des Noirs", il demande ouvertement de laisser du temps aux choses. Cette vision de l'abolition se retrouve en 1833, dans son premier grand ouvrage sur les colonies : « De l'esclavage des Noirs et de la législation coloniale. » Pour lui, il serait dangereux de rendre instantanément la liberté aux noirs, parce que les esclaves ne sont pas préparés à la recevoir. Il souhaite même le maintien de la peine du fouet, sans laquelle les maîtres ne pourraient plus travailler dans les plantations. Il faut attendre un nouveau voyage dans les colonies pour qu'il se tourne vers une abolition immédiate.

 

Nommé dans le Gouvernement provisoire de 1848 sous-secrétaire d'État à la marine et aux colonies par le ministre François Arago, il contribue à faire adopter le décret sur l'abolition de l'esclavage dans les colonies. Le décret signé par tous les membres du gouvernement paraît au Moniteur, le 5 mars. Député de la Martinique et de la Guadeloupe entre 1848 et 1850 il siège à gauche.

 

En tant que président de la commission d'abolition de l'esclavage, Victor Schœlcher est l'initiateur du décret du 27 avril 1848 abolissant définitivement l'esclavage en France et dans ses colonies. L'esclavage avait déjà été aboli en France à l'initiative de l'Abbé Henri Grégoire, pendant la Révolution française (4 février 1794, 16 pluviôse an II), puis rétabli par Bonaparte en 1802.

 

Républicain, défenseur des droits de la femme, adversaire de la peine de mort, il est proscrit durant le Second Empire par le coup d'état de Louis Napoléon Bonaparte. Il s'exile en Angleterre où il rencontre fréquemment son ami Victor Hugo. En 1870 il revient en France suite à la défaite de Sedan. Après l'abdication de Napoléon III, il est réélu député de la Martinique à l'Assemblée Nationale (1871). Le 16 décembre 1875, il est élu sénateur inamovible.

 

Enterré à Paris au cimetière du Père-Lachaise, ses cendres furent transférées au Panthéon le 20 mai 1949 en même temps que celles du Guyanais Félix Éboué (premier noir à y être inhumé).

 

En hommage à son combat contre l'esclavage, la commune Case-Navire (Martinique), prit le nom de Schœlcher en 1888.

 

Alors, il est mort l’esclavage. Hélas non. Il a pris une autre forme, celui de l’esclavage économique des travailleurs surexploités en Asie, en Afrique mais aussi ici, en Europe. Car les belles démocraties européennes ne sont pas les dernières à exploiter sans vergogne ceux qui n’ont que leurs bras à vendre : migrants sans papiers d’abord, mais aussi migrants intra européens venant des anciens pays de l’est pour engraisser de gros patrons, surtout allemands, pour des salaires de misère.

 

Il garde aussi la forme de l’esclavage sexuel de ces femmes abusées, violés, niées et jetées sur le trottoir à l’appétit nauséabond des hommes par des salauds.

 

Il prend encore la forme d’esclaves domestiques, pauvres filles attirées vers des familles aisées sous des prétextes altruistes puis exploités sans vergogne.

 

Et puis, brisons un tabou et n’oublions pas la traite arabo-musulmane, qui se continue dans certains pays. Lisez donc  « Le génocide voilé » de Tidiane N’Diaye (1). Il s’agit d’une solide et importante enquête historique et un réquisitoire accablant pour les Arabes musulmans qu’il présente comme “d’impitoyables prédateurs” (ce sont ses mots.) Pour lui, il n’y a pas le moindre doute que la traite négrière occidentale, qui a duré quand même quatre siècle, n’est rien par rapport à la “génocidaire traite négrière arabo musulmane” qui a duré environs treize siècles et qui a fait environs dix sept millions de victimes.

 

Pourtant, cette traite négrière a été minimisée, et continue à l’être, contrairement à la traite occidentale vers l’Amérique. Pourquoi ? Parce que seule la conversion à l’islam permettait d’échapper à l’esclavage ; la majeure partie de l’Afrique est devenue musulmane, d’où une forme de fraternité entre le côté « blanc » et le côté « noir » du continent, et une volonté commune de « voiler » ce génocide. 

 

 

(1) Tidiane N’Diaye Tidiane N'Diaye est anthropologue, économiste et écrivain franco-sénégalais. Il est Chargé d'études à l'INSEE et Directeur de recherche à Sup de Co Caraïbes. Chercheur reconnu, il a publié plusieurs essais sur l'histoire des civilisations négro-africaines et de leurs diasporas (africaine-américaine et afro-antillaise.) Il est également l'auteur de nombreuses études économiques et sociales de l'INSEE sur les Départements français d'Amérique (DFA).Tidiane N'Diaye est le premier chercheur africain, dont les travaux (Traite négrière arabo-musulmane - Le génocide voilé - Gallimard - Les Falachas, nègres errants du peuple juif, Gallimard), ont été nommés au Prix Renaudot Essai en 2008.



Primidi 21 Floréal 221


Illustration X - Droits réservés

25/04/2013

Un, deux, trois…Fatwa ! Un, deux, trois…Fatwa !

haine visages poing.jpg

 

 

« La commission appelle les Etats à condamner avec fermeté toutes les formes de violence envers les femmes et les filles, en se gardant d’invoquer toute habitude, tradition ou considération religieuse pour échapper à leurs obligations telles qu’elles sont définies dans la déclaration sur l’élimination de la violence envers les femmes. »


Cette phrase de simple bon sens, équité, fraternité a été prononcée à une réunion de la commission de la Condition de la femme qui se tient actuellement au siège de l’ONU, à New York, et à l’issue de laquelle les représentants de 190 gouvernements doivent en principe adopter vendredi une déclaration sur « l’élimination et la prévention de toutes les formes de violence faites aux femmes et aux filles ».


Eh bien cette phrase vaut à l’ONU…une fatwa de la part du Grand Mufti de Libye, cheikh Sadek Al-Ghariani. Le plus haut dignitaire musulman de ce doux pays « libéré » par Sarko a été rejoint dans ses critiques par les Frères Musulmans, le parti au pouvoir en Egypte, qui a lui aussi dénoncé les aspects de cette Déclaration onusienne contraires selon lui à la Charia.


Ils s’étranglent de rage les « frères » et le mufti et appellent les musulmans du monde entier à protester vendredi – demain donc - contre cette déclaration qui prône, selon lui, « l’immoralité et l’indécence ». Salopes de femmes ! Quelles restent à leur place ces créature du diable : ventre à reproduire, chair à bite, bête de somme. Et basta ! Ça suffit bien pour elles.


Et si je vous disais que ces  fanatiques musulmans sont – discrètement tout de même - rejoint par…les  fanatiques cathos du Vatican, les  fanatiques de l’église orthodoxe russe chère à ce grand démocrate de Poutine, les  fanatiques de l’Iran ! C’est la grande alliance œcuménique entre les obscurantistes de tous poils.

 

Au fait, qu’est-ce qu’elle propose cette déclaration de l’ONU ?

- la négation de la primauté de la religion sur le droit (sur des questions comme le divorce, l’héritage, le mariage) ;

- la dénonciation de la structure patriarcale des sociétés et des inégalités qu’elle génère dans le statut des femmes ;

- la reconnaissance en creux du droit des femmes à choisir leur sexualité (l’homosexualité, donc) et les questions liées à la procréation (contraception et avortement).

 

Puisqu’on parle de fatwa, le Conseil supérieur des oulémas marocains (tous les cadors moslims du royaume !), présidé par le Commandeur des croyants Mohamed VI, vient d’en prononcer une de (de fatwa) contre les athées marocains, ces salauds qui osent ne pas croire en dieu ! Premiers visés, les apostats (ceux qui rejettent leur religion et veulent en sortir). Selon ces grands humanistes « toute personne née de père musulman qui s’aviserait de quitter la religion musulmane mériterait la peine de mort ». Sous entendu : tout « bon musulman » a donc le « devoir » de tuer un tel « salaud d’apostat ». Il y a de quoi se faire du souci, même dans ma propre famille…

Raz les aliboffis de ces abrutis d’un autre âge. Ras les aliboffis de ces tarés qui prétendent imposer leur fascisme obscurantiste. Ras les aliboffis de la complaisance coupable des pouvoirs publics envers ces agitateurs ennemis. Et ras les aliboffis des idiots utiles qui leur lèchent les couilles.

 

Sextidi 6 Floréal 221

 

Illustration X – Droits réservés

 

 

Ecoute ! Ecoute !

 

Un alpiniste escaladant une grande montagne tombe ; il se rattrape in extremis à une paroi verglacée. Sentant ses mains glisser, il crie:

- « Il ya quelqu'un? »

Une voix profonde lui répond:

- « C'est moi, Dieu. Si tu crois en moi, lâche tes deux mains, un ange te rattrapera. »


L'alpiniste réfléchit, puis crie à nouveau:

- « Il n'y aurait pas quelqu'un d'autre? » 

 

17/04/2013

Attention : un obscurantisme peut en cacher un autre !

guernica (1).jpg

 

 

Les Zétazuniens redécouvrent la guerre sur leur territoire… Comme le 11 septembre 2001. Attentat islamiste ? Attentat de l’extrême-droite étazunienne ? Bof. Qu’ils se démerdent…

 

Mais ce raccourci volontairement caricatural nous renvoie en miroir aux dangers qui menacent notre république : - menace islamique fomentée de l’extérieur et exécutée (quand par malheur elle se concrétise, c.f. Merah) par des gens de l’intérieur ; - menace de l’extrême-droite derrière le paravent de l’obscurantisme religieux. L’alliance de circonstance de la burqua et de la cagoule ! Chaque menace se nourrissant de l’autre.

 

La menace islamique n’est plus à prouver. Elle se concrétise par les provocations d’une partie minoritaire mais agissante des musulmans de France (foulard, burqua, viande hallal, cantines, hôpitaux, prières de rue, etc.). Son but : créer un communautarisme religieux obscurantiste par la peur. Son cheminement : abattre la laïcité par l’intimidation et la violence. C’est un fascisme.

 

Lui répond maintenant une menace "christianiste". Les plus bornés des cathos se sont glissés dans l’ombre des islamistes pour tenter d’abattre, eux aussi, leur ennemi commun : la laïcité. Ils ont trouvé un cheval de bataille : la lutte contre le mariage pour tous. Ils ameutent les factions de population qui ont toujours  existés en France : les cathos les plus bornés tendance fachos, ceux des Croix-de-feu, ceux de La Cagoule avant-guerre. On les retrouve dans les manifs anti mariage pour tous derrière des figures qui seraient pittoresques si elles n’étaient dangereuses, comme la caricaturale et bien nommée Frigide Bargeot. C’est là encore un fascisme. Avec en position du singe laissant le chat sortir les marrons du feu, le Hèfe-Haine.

 

Cette montée des fascismes n’est pas propre à la France. On la retrouve dans tous les pays d’Europe. Avec les mêmes causes : - misère galopante dû à une globalisation ultra libérale ravageuse ; - laxisme en matière d’immigration organisé par des gouvernements à la naïveté « d’idiots utiles » au profit du patronat pour peser sur les salaires, aboutissant à une situation qui fait percevoir l’Autre comme un danger, puis un bouc émissaire.

 

Il est temps de regarder les choses en face et de neutraliser radicalement, sans concession et sans faiblesse ces deux menaces. Faute de quoi, comme au siècle dernier, les démagogies défieront et confronteront les démocraties dans le sang et les larmes. L’histoire resservirait-elle les plats ?

 

 

Octidi 28 Germinal 221

Merci à Picasso


 *********************************** 

 

Ecoute ! Ecoute !

 

Un fils demande à son père:
Papa, c'est quoi la république ?
- Prenons par exemple notre foyer: Moi j'ai un salaire je suis le Capitalisme, ta mère le Gouvernement, toi tu serais le Peuple, la bonne serait la Classe ouvrière et ta petite sœur qui n'a qu’un an le Futur.
- Oui, Papa je crois que j ai compris, je te le dirai demain.

Le soir il est réveillé par les cris de sa petite sœur et il voit qu'elle a chié dans sa couche. Il va dans la chambre de ses parents et il voit sa mère qui dort profondément. Il regarde par le trou de la serrure de la chambre de la bonne et il voit son père qui l’enfile !

Et le lendemain:
- Papa je crois que j ai compris : Pendant que le Capitalisme enfile la Classe ouvrière, le Gouvernement est profondément endormi, le Peuple est complètement ignoré et le Futur est bien dans la merde.

21/03/2013

« Présider la République c'est être viscéralement attaché à la laïcité. » A toi de jouer, citoyen Président.

laïcité bras de fer.jpg

 

 
On droit sabrer l’eau bénite dans les milieux intégristes comme chez les idiots utiles de cette gôôche bobo qui, par haine de notre civilisation dont ils se gavent pourtant, ne répugne pas à s’allier aux fascistes nazislamistes, ceux-là mêmes que nos soldats combattent au Mali en y laissant leur peau.
Pourquoi cette euphorie ? A cause de cette dangereuse reculade découlant de la décision de la cour de cass’ concernant le voile islamiste dans la crèche « Baby loups ». Car ne nous y trompons pas, cette reculade marque une victoire des extrémistes. L’employée a été manipulée dans le sens d’une provocation volontaire. Elle avait en effet accepté le règlement intérieur et, une fois engagée… elle était revenue du jour au lendemain avec le voile !
Résultats ? Dans toutes entreprises privées, les patrons doivent trembler, on peut s’attendre à voir des femmes arriver voilées, bientôt en burqua sans que le patron ne puisse rien dire. On peut s’attendre à voir des barbus en gandouras demander, exiger des espaces de prières dans les entreprises. On peut s’attendre à ce que des employés musulmans quittent leur chaine, leur poste de travail aux heures de la prière. On peut s’attendre… etc., etc.
Avec comme résultat évident une grande réticence pour les patrons à embaucher des personnels musulmans. Une victoire des intégristes marquant ainsi une défaite de l’intégration. C’est ce que veulent les nazislamistes d’ailleurs.
On ne peut pas blâmer la cour de cass’ qui ne fait que préciser le droit. Rien de plus figé que le droit qui s’appuie sur des textes. Mais ce droit provient de lois. Et ces lois sont votées et mise en œuvre, éventuellement modifiées, voire supprimées par les représentants du peuple : nos élus, députés et sénateurs. C’est donc à eux qu’il revient de rectifier cette lacune qui risque de mettre à bas un des rares axes de rassemblement des Français, droite et gauche réunies, la laïcité.
François « Normalou » Hollande, ci-devant président de notre république, déclarait à son méga raout du Bourget, avec ce lyrisme républicain qui sied à toute bonne campagne électorale : « Présider la République c'est être viscéralement attaché à la laïcité. »
Ci-devant président, demande instamment à ton premier ministre de proposer un aménagement de la loi dans le sens d’une plus profonde intransigeance du respect de la laïcité.
 
Primidi 1er Germinal 221
 
Illustration X – Droits réservés
*********************
Ecoute ! Ecoute !
Savez vous pourquoi Jésus n a pas pu jouer le dernier match de rugby Bethleem-Nazareth ?
Réponse : il etait suspendu... 

 

15/03/2013

Premier tango au Vatican

chimulus nouveau pape.jpg

 

Bon. Puisque « habemus papam », il faut bien qu’on en parle un peu, non ? Celui-là, parait que c’est un fils d’immigré italien, qui, avant d’être « touché par l’aile de la grâce », a travaillé dans un labo de chimie. Et – divine surprise pour moi qui ai été un pilier de baletti, tournant le racati comme le tango braqueur – ce mec à la coule faisaient comme tous les jeunes : il allait frotter le tango dans les milongas de Buenos Aires ! Ouais, vous avez bien entendu : on a un pape qui sait danser le tango ! Y a-t-il danse plus explicitement sensuelle que le tango ? C’est la communion totale des corps qui s’imbriquent, se frottent, se tordent, s’entremêlent sulfureusement au rythme syncopé des bande-au-néon dans des tavernes lourdes de fumées douteuses et de l’odeur des corps en rut.

 

François, il parait que, dans ton Argentine natale, tu as une belle réputation de défenseur des pauvres et des opprimés. Il parait que tu as jadis proférés des paroles fortes contre le capitalisme sauvage. On te donne donc un préjugé favorable pour balayer les écuries d’Augias ! Mais on dit aussi que ton attitude lors de la terrible dictature argentine fut loin d’être exemplaire…

 

Allez, en piste pour le tango de Jésus immortalisé par Ginette Garcin dans le film ébouriffant de Jean Yanne « Tout le monde il est beau, Tout le monde il est gentil » :

 

Je vivais comme une ombre

J’avais des idées sombres

Faisant partie du nombre

Des desesperados

 

Je ne savais quoi faire

Pour chasser ma misère

Quand on est solitaire

Aïe, on a froid dans le dos

 

Quand dans une chapelle

Sous la blanche et très belle

Statue de la douce immaculée conception

J’ai senti la foi naître

Et au fond de mon être

Du seigneur Jésus-Christ

J’eus la révélation

 

Dans les bras de Jésus

Maintenant tous les jours je danse

Et désormais mon existence

Vaut la peine d’être vécue

 

Dans les bras de Jésus

Maintenant tous les jours je chante

Pour moi la vie n’est plus méchante

Et de joie je suis éperdue

Dans les bras de Jésus.

 

Dégustez cette perle savoureuse

ICI

 

 

Quartidi 24 Ventôse 221

 

Illustration X – Droits réservés

 

 

Ecoute ! Ecoute !

 

L’ancien pape s’emmerde a la retraite. Il appelle son bras droit et lui dit: - Je vais bientôt mourir mais avant je souhaiterai faire une fois l'amour avec une femme !
- Mais, votre sainteté émérite...
- Silence ! Après une vie au service de Dieu et d'abstinence, j'ai bien le droit de faire l'amour une seule fois dans ma vie, non ?
- Bien votre sainteté émérite, quelle femme voulez vous ?
- Il y a 4 critères auxquels elle doit répondre :
Premièrement, elle doit être aveugle. Comme cela, elle ne saura pas que c'est moi.
Deuxièmement, elle doit être sourde. Comme cela, elle ne m'entendra pas.
Troisièmement, elle doit être muette. Comme cela, elle ne pourra pas raconter ce qui c'est passé.
Et quatrièmement, elle doit avoir de gros seins.
- Pour quelle raison des gros seins ?
- Parce que j'aime bien !!!

 

 

08/03/2013

Journée de la femme : « Une fille ne possède que son voile et sa tombe », dit un proverbe saoudien.

trique moslim.jpg

 

 

C’est toute l’année qui doit être « journée de l’égalité des droits des femmes ». Et pas seulement un jour par an. Dans nos sociétés occidentales, il a fallu des siècles et bien des combats pour que cette égalité prenne quelque consistance. Et on est loin d’être arrivé ! Elles ne votent en France que depuis la fin de la dernière guerre. Leurs salaires sont de 28% inférieur  à ceux des hommes. La représentation nationale ne leur fait une place congrue que parce que la loi est là. Etc. etc. Mais ceci n’est que pisse de chat par rapport à ce qu’est le statut de la Femme ailleurs. Dénoncé au péril de leur vie par quelques héroïnes de la vie ordinaire, de Taslima Nasreen à Ayan Hirsi Ali en passant par la petite pakistanaise Malala, le sort de la Femme en terres où les extrémistes de l'islam tiennent le haut du pavé est aussi sordide que révoltant.

 

Un article du vétérinaire et journaliste franco-tunisienRachid Barnat, dans Kapitalis éclaire fort crument ce sort des femmes.

Ecoutons-le signaler ici quelques exemples des relations bizarres de l’homme à la femme selon le salafisme wahhabite.

- La légalisation de la pédophilie, puisque le mariage des gamines parfois dès l’âge de 5 ans est possible, sous condition d’acceptation par le père, précise l’imam cathodique. Hypocrisie doublée de sadisme, comme si la gamine pouvait savoir le viol qui l’attend, alors que le père sait parfaitement.

- La polygamie : Ghannouchi veut la rétablir pour permettre aux femmes qui arrivent parfois à la quarantaine sans s’être mariée de trouver un mari à partager... Ce qui résoudrait par la même la baisse de natalité qui touche la Tunisie selon ce pseudo démographe! Hypocritement, il reconnaît que seuls les riches peuvent bénéficier de cette polygamie, puisque les célibataires désargentés et souvent au chômage ne peuvent même pas bénéficier d’un quart de femme, dit-il goguenard.

- Légalisation de l’esclavage sexuel: par des Imams visiblement machos, stupides et ignares quand ils rappellent les devoirs de la femme envers son mari. Puisqu’elle doit se tenir toujours disponible pour le plaisir de monsieur ! Si l’envie de copuler le prenait, elle doit tout lâcher pour le satisfaire. Sinon elle est justiciable de violence en cas de non exécution... et le mari est dans son droit de la battre.

- La femme et le travail : Ghannouchi dit que les femmes ne doivent pas travailler pour libérer des postes de travail mais doivent se consacrer à la procréation et à l’éducation des enfants... Ce qui résoudrait le chômage des hommes, et le problème de la dénatalité, selon lui.

- Le mariage pour le plaisir, «zaouaj el moutâa» ou la légalisation de la prostitution: le gouvernement iranien vient d’autoriser et de généraliser le mariage de plaisir. Une journée par semaine les hommes qui le désirent pourront recourir à cette prostitution légalisée sous couvert d’islam en contractant un mariage bidon juste pour le plaisir sexuel. C’est pour faire baisser les abus sexuels selon les ayatollahs qui ont légiféré sur cette question! Hypocrisie.

Le mariage pour le plaisir ou «zaouaj el moutâa», était une trouvaille des législateurs du moyen âge pour assurer une paternité aux enfants bâtards qui naissaient des relations hors mariage dans des sociétés patriarcales. A notre époque ce n’est que pure hypocrisie que de légaliser et officialiser la prostitution.

- La répudiation: il suffit à l’homme de dire à sa femme trois fois «je te divorce» devant témoins pour que le divorce soit effectif au tort de la femme.

- Le droit de cuissage: la femme au travail, considérée comme une tentation permanente aux hommes: une récente fatwa l’autorise à accorder ses charmes à son supérieur hiérarchique. Les cheikhs d’El Azhar en Egypte ont pondu cette fatwa parce que la femme au travail, au contact de l’homme, constitue une tentation permanente pour lui. C’est pourquoi «ils» légalisent son rapport sexuel avec son chef supérieur, ce qui valide son «péché» auprès de son mari pour ne pas avoir à divorcer puisque c’est «halal» (licite).

- La femme au foyer: le désir de certains hommes d’enfermer les femmes dans leurs foyers, sinon de les voiler entièrement pour les soustraire aux tentations sexuelles et au regard concupiscent des hommes. Des obsédés sexuels !

- Le droit de «corriger» sa femme: un cheikh donnait même des conseils au mari pour procéder par pallier à la correction de son épouse. S’il doit la battre, qu’il évite de la défigurer, conseille-t-il cyniquement!

- La violence à l’égard des femmes : la violence avec laquelle les sympathisants salafistes d’Ennahdha vont de ville en ville en Tunisie pour agresser les femmes non voilées dans les rues, leur intimant l’ordre de se voiler. Et par la violence et la terreur, ils y parviennent ! Allant jusqu’à inciter au viol de celles qui refuseraient de se voiler, puisqu’il devient «halal» (licite, permis…), leur dit-on!

- Le voile d’abord et maintenant la burqa et le niqab: il n’est écrit nulle part que la femme doit s’accoutrer de la sorte pour être une bonne musulmane... L’idée viendrait de couvrir la femme depuis que certains ont déclaré son corps «awra» (honteux) et donc qu’il lui faut le couvrir entièrement.

- La lapidation des femmes jusqu’à ce que mort s’en suive: châtiment suprême réservé aux fautes graves comme l’adultère. Insoutenable scène filmée de bout en bout montrant la hargne des hommes qui s’acharnent sur une jeune fille. La haine et la violence qu’ils y mettent est à la hauteur de leur frustration de mâles en rut privés de satisfaire leur désir bestial! On y voit une délectation morbide à meurtrir le corps d’une femme convoitée mais qu’ils ne pouvaient avoir.

- Les crimes d’honneur autorisés voir encouragés, dont sont victimes les femmes. Où des fois il revient au fils de tuer sa mère pour adultère ou ce qui est supposé comme tel, comme un regard porté sur un autre homme que le sien, pour laver l’honneur de la famille!

- Même la relation de la fille à son père est suspectée d’inceste par ces barbus! Ils recommandent qu’elle ne doive pas s’isoler avec son père et conseillent la présence de la mère ou de la fratrie... Décidément ces barbus sont obsédés par le sexe!

- Le savoir est réservé aux hommes : que dire de l’affirmation répétée des cheikh et des imams que le savoir doit être réservé aux hommes uniquement, car les femmes naturellement sont idiotes, donc hermétiques à tout savoir!

- Les relations nécrophiles: un autre imam rassure les nécrophiles, puisqu’il leur autorise des relations sexuelles avec leur épouse morte, mais pas au-delà de 6 h après son décès, précise-t-il!

 

Prenez le temps de lire l’intégralité de l’article ici : http://www.kapitalis.com/tribune/11249-les-islamistes-et-... 

 

Et vive la Femme, les femmes, qui sont – comme disent si bien Aragon et Ferrat – l’avenir de l’Homme.

 

Septidi 17 Ventôse 221


Photo X - Droits réservés


****************************************


Ecoute ! Ecoute !


Quelle est la lettre de l'alphabet qui représente le mieux l'homme ?

C'est le "Q" parce que c'est un gros zéro avec une petite queue.


 

12/02/2013

Pontifex maximus pedemque ! Deo gracias!

chimulus pape.jpg

 

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto unt qui est sine peccato, primum in illam lapidem mitat.


Quartidi 24 pluviose 221


Merci à Chimulus


 

 

Ecoute ! Ecoute !

 

C'est le président de Coca-Cola qui va voir le Pape, il lui offre 100 millions, pour changer le "Notre pain quotidien" dans le Notre Père, par "Notre Coca Cola quotidien".
Le Pape dit:

- « Non ! Le Notre Père est une prière universelle, il n'est pas question de la changer. »

 

Le président :

- « 500 Millions ? »

 

Le Pape :

- « Un instant... »

Le souverain pontife va voir son comptable, et lui demande :

- « Le contrat avec Banette, il se termine quand ? » 

01/02/2013

L’Europe complice des escrocs des sectes !!!

sectes crane.jpg

 

Non mais qu’est-ce que c’est que cette connerie : la France condamnée par ce machin européen (la Cour européenne des droits de l’homme) à prendre du pognon dans mes – dans nos – poches pour les refiler à qui ? A des pauvres ? A des gens victimes de dérapages de l’Etat ? A des expulsés à tort ? Non. Vous n’y êtes pas. A DES SECTES !!! On est condamné par ce machin à la con « pour violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion » ! On est condamné par ce machin ultra libéral pour avoir taxé comme il se doit, comme pour vous, comme pour moi, les millions de pognon que ces officines d’abrutissement et d’escroquerie que sont les sectes extorquent aux pauvres gogos qui se font avoir.

 

« La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a donné raison jeudi à trois sectes - dont celle dite du Mandarom de Castellane - en condamnant la Francepour violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion. Les juges de Strasbourg ont invalidé des procédures fiscales intentées contre ces sectes. Ils ont condamné la France à verser, pour "préjudice matériel", 3.599.551 euros à l'Association cultuelle du temple pyramide (connue sous le nom de secte du Mandarom), 387.722 euros à l'Église évangélique missionnaire et Salaûn, et 36.886 euros à l'Association des chevaliers du lotus d'or. » Dixit : AFP. Le prétexte de cette « condamnation » au profit des sectes, selon le machin européen : « la taxation de dons manuels à laquelle elles avaient été assujetties avait porté atteinte à leur droit de manifester et d'exercer leur liberté de religion. »

 

Non mais, on cauchemarde. Foutez tous ces dangereux tarés en taule ! Cette pantalonnade ouvre la porte à tous les abus. Et pousse les défenseurs de nos valeurs – au premier rang desquelles la laïcité – à remettre en cause cette aberration qui dispense les « religions » de bien des taxes et de biens des impôts. Je refuse que mes impôts servent à financer des sectes ou des églises, catholique y compris. La croyance est du domaine privé et les impôts ne doivent financer que les biens communs du peuple. Je refuse qu'on enseigne la religion quelle qu'elle soit à l'école. Il existe des écoles confessionnelles pour cela, et c'est un choix des familles.

 

Eh ! François. On ne t’a pas élu pour se faire rouler dans la farine par ce machin européen ! Ne paie pas et dis leur merde au besoin !

 

 

 Tridi 13 pluviose 221


Illustrations X Droits réservés


*************************

 Ecoute ! Ecoute !

 

Quelle est la différence entre les Témoins de Jéhovah et les couilles ? 


Aucune. Ils sont toujours par deux, et on ne les laisse jamais entrer.

 

 

19/01/2013

Ouiquinde érotique avec Théophile Gautier

 

 

croix femme.jpg

 

Le signe de la croix

 

Adorez la croix de l'amour

Qui se forme de quatre roses,

Deux en bouton, et deux écloses,

Trois fleurs de nuit, une de jour.

 

Voici pour ce Dieu que j'honore

Le symbole qui dit: Je crois!

Quatre baisers donnés en croix

Sur les quatre fleurs qu'il colore :

 

Sur les lèvres, dont le carmin

Fait honte aux roses purpurines,

Où deux beaux rangs de perles fines

Brillent, comme dans un écrin;

 

Puis, en descendant de la bouche

A gauche, à droite tour à tour,

Sur deux seins dont le pur contour

Frémit du baiser qui les touche;

 

Et plus bas, sur celle des fleurs

Qui ne reçoit, tendre et craintive,

L'ardent baiser d'une foi vive

Qu'en y répondant par des pleurs.

 

De ce culte tel est l'emblème,

Quand finit, quand renaît le jour,

Signez-vous de la croix d'amour

Devant la beauté qui vous aime.

 

Théophile Gautier

 

 

Décadi 30 Nivose 221

 

Photo X – Droits réservés

 


Ecoute ! Ecoute ! 

Pourquoi Jésus ne peut pas mettre de suppositoire ? 
Parce que les voies du Seigneur sont impénétrables !

18/01/2013

Au bistro de la toile : les nazislamistes

chimulus bistro copie.jpg

 

- Putaing ! Victor, les Algériens, ils ne font pas dans la dentelle ! On tire d’abord, on négocie après !

 

- Et ils ont bien raison. Les nazislamistes sont des ennemis redoutables. Il n’est pas question de négocier quoi que ce soit avec eux. Même si cela doit amener des situations dramatiques pour ceux qui se sont mis en situation d’être pris en otage. Car ne l’oublions pas, les otages sont des gens qui prennent leurs risques. Soit en allant gagner du pognon dans des sites dangereux, pour engraisser Areva, Bolloré, Total, Vinci et autres exploiteurs ; soit en pratiquant un tourisme irresponsable pour se la jouer aventurier. Quand au type de la Somalie, c’est un accident du travail : ce type est – était ? – un agent secret ; assez nul pour se faire repérer et choper dès son arrivée. Et la tentative pour le libérer, soldé par un fiasco retentissant, a coûté la peau à deux troufions dont c’est aussi le métier, mais qui se sont fait flinguer pour rattraper la connerie et l’incompétence de ce gros nul.

 

- Ben ! T’es pas tendre Victor.

 

- Il n’y a pas de qui l’être. Les salafistes - que j’appelle les nazislamistes car ils combinent l’idéologie fasciste des nazis avec l’obscurantisme d’une religion dévoyée – sévissent partout dans le monde. Par la force, par les attentats, par la terreur, par la provocation. Tout recul, tout « arrangement raisonnable » est pour eux une victoire qui les conforte et les renforce dans leur combat débile : imposer au monde entier la charia dans un « califat » mondial ! Tu retrouves ces abrutis partout où il y a des troubles : le « onze septembre » bien sûr, la guerre civile sanglante en Algérie, l’Afghanistan, la Libye, la Syrie, le Nigéria, le dévoiement des révolutions tunisienne et égyptienne, et maintenant le Mali ; mais aussi en Asie : les attentats en Indonésie, au Timor, au sud de la Chine, au sud de la Thaïlande, etc. ; mais encore en Europe avec les attentats de Paris, Madrid, Londres etc. Sans oublier les histoires de voile, niquab, viande hallal, bordel dans les hôpitaux, les écoles, etc.

 

- Putaing… Une sacrée pieuvre assassine…

 

- Une pieuvre. Voilà la bonne image Loulle. Une pieuvre qui envoie ses tentacules partout. La pieuvre est un bestiau étonnant : chaque tentacule est régi par un cerveau accessoire mais tous obéissent au cerveau central. Les nazislamistes, c’est pareil. Tu coupes un tentacule, il repoussera. La solution, c’est de couper la tête de la pieuvre. Et en l’occurrence, la tête de la pieuvre, c’est…le Qatar et l’Arabie saoudite ! Nos grands « amis » ! Ceux que François « Normalou » reçoit en grande pompe à l’Elysée. Chez qui font faire la roue ministres et hommes d’affaires. Parce que ces pays croupions - totalement artificiels, où une infime minorité exploite sans vergogne des millions de travailleurs immigrés  – sont assis sur un tas de dollars : le sang du diable qui leur remonte sous les couilles. Je dis bien les couilles, car là-bas, seuls les couillus ont droit au chapitre. Les femmes sont encagées, niées, battues, servent d’esclaves et de trous à bite. Leur existence est totalement inféodée à leurs « males », maris, frères, pères… C’est chez ces tarés qu’est née l’idéologie salafiste. Et c’est cette idéologie débile qu’ils veulent imposer partout par la terreur. Et qui arme et abreuve de pétro dollars tous ces mouvements terroristes ? Le Qatar et l’Arabie saoudite. Mais les ulktra libéraux sont trop cupides pour l’admettre.

 

- Alors ? Quoi faire ?

 

- Si on veut vraiment se débarrasser du terrorisme, il faut frapper le salafisme à la tête. Si on veut envoyer des bombes c’est sur le Qatar et l’Arabie saoudite qu’il faut les larguer ! Et quand on y sera, on pourrait aussi libérer l’humanité de ces cancers que sont les religions « du livre ». Allez ! Rêvons un peu… Quelques belles bombes nucléaires qui vitrifieraient la Vatican, la Mecque et Jérusalem… Le monde se porterait mieux !

 

- …taing ! T’as la rabia ce matin Victor ! Tè ! Bois un coup, ça te passera…

 

 

 

Nonidi 29 Nivose 221

 

Merci à Chimulus

 

 

 

 

Ecoute ! Ecoute !

 

Pourquoi Dieu a-t-il crée l'homme ? 
Parce qu'un vibromasseur ne sait pas tondre le gazon.

 

17/01/2013

Sanglier dans les villes : une solution.

Le civet de sanglier.jpg

 

 

Nous recevons de Maître R.L.T, éminent philosophe ampélophile et suidivore ardéchois, mais aussi farouche opposant au P.I.P.I (Porc Industriel Polluant Immangeable), cette fort intéressante proposition :

 

 

« SOLUTION RADICALE ET GASTRONOMIQUE

A LA PROLIFERATION DES SANGLIERS

 

 

         Dans une partie de l’Europe, la prolifération des sangliers qui deviennent progressivement citadins est enfin prise en considération et la presse s’en fait l’écho.

 

         Les pouvoirs publics, qui ont d’autres chats à fouetter, espèrent peut-être que le phénomène se résorbera naturellement, alors que c’est tout le contraire qui se prépare.

 

         Bien nourri, de plus en plus malin et adapté, le sus crofa copule et se reproduit à grande allure et sa population est exponentielle, notamment en Ardèche !

 

         Une solution simple et radicale existe :

-         multiplication des périodes de prélèvement intensif ;

-         aménagement de corridors de tir parallèles aux semis ;

-         contrôles sanitaires sérieux mais raisonnables et gratuits ;

-         mise en place d’une filière économique.

 

         Traitée à la façon du corned beef ou selon la technique du fameux pâté breton, la viande de sanglier est une mine de protéines, assez pauvre en graisse. Et c’est très bon.

 

         Avec le label « Ardèche », ce serait encore meilleur !

 

         De plus, les musulmans pourraient s’en délecter puisque ce n’est pas du porc, le nombre de chromosomes n’étant pas le même. Ce détail est théologiquement décisif puisque c’est dans ses deux chromosomes supplémentaires que le porc recèle la femme et le diable.

 

         La filière et le lobby du P.I.P.I.  (Porc Industriel Polluant Immangeable) pourraient en prendre ombrage, mais avec une subvention compensatrice du manque à polluer et des aides ciblées à la reconversion partielle tenant compte du marché et du marché des comptes, les têtes d’œufs européennes trouveraient une solution juste, raisonnable et citoyenne. »

 

René-Louis THOMAS


Octidi 28 Nivose 221


Illustration Vincent Barbantan

 

 

 

 

 

 

 

15/01/2013

Au bistro de la toile: François s'en va-t'en-guerre.

chimulus bistro copie.jpg

 

"François s’en va-t’en-guerre

Les deux pieds, les deux mains dans la merde.

François s’en va-t’en-guerre

Ne sait quand reviendra…"

 

- …taing ! T’as un bel organe Loulle ! Mouais. Quand on « s’en-va-t’en-guerre », on sait quand et comment ça commence, mais jamais quand et comment ça finit…

 

- Alors ? Fallait y aller ou pas ? Il a eu raison François ou il s’est bâché ?

 

- Il a eu raison bien sûr. Oh ! Cette intervention n’est pas qu’altruiste, ne soyons pas trop bizounours. On n’envoie pas nos troufions uniquement pour défendre un régime politique malien déliquescent, corrompu, faible, pourri. Il y a aussi en fond d’écran les intérêts de madame Areva, de monsieur Total, de monsieur Bolloré, de madame Vinci, etc. S’il y a 6.000 ressortissants français vivant à Bamako, cde n’est pas pour rien.

 

- Donc, notre intervention est surtout bassement mercantile.

 

- Il y a un peu et même beaucoup de ça Loulle. Mais pas seulement. Le foutoir du nord Mali est, en partie, directement lié à la guerre de Sarko en Libye : la chute du pittoresque campeur des Champs-Elysées a été suivie de la fuite de bon nombre de ses mercenaires Targui (ou Touereg si tu veux, ce mot étant le singulier du premier) avec armes et bagages. Des armes nombreuses, modernes, puissantes pillées dans les énormes entrepôts de Kadhafi. Ces nomades – qui réclament depuis toujours un territoire à eux – se sont accoquinés, de gré ou de force, à toutes les racailles plus mafieuses que religieuses issues d’Al-Qaeda d’un côté, des restes des Groupes Islamiques Armés, les GIA algériens, étrillés au cours d’une guerre longue et sanglante par l’armée algérienne de l’autre. Tous ces gens trafiquent drogues, êtres humains, armes, argent sale, etc. En toute impunité. Leur vernis « religieux » en fait un centre d’attraction pour tous les fanatiques salafistes qui prétendent imposer un califat mondial. Nous luttons donc contre des fanatiques islamistes et des trafiquants opportunistes.

 

- Mais pourquoi nous ?

 

- Parce qu’il faut le faire. L’Europe ne peut pas laisser sur son flanc sud se développer un cancer mortel. Pourquoi nous ? Parce que personne d’autre que nous ne veut le faire. Parce que nous avons une responsabilité historique qu’on ne peut effacer (colonialisme, tracé de frontières aberrantes, dette de sang envers les parents et grands parents des Maliens qui se sont fait tuer pour nous libérer, langue commune, etc.). Parce que nous avons des moyens militaires sur place.Parce qu’un pays ami nous appelle au secours. Enfin parce que si les nazislamistes avaient pris Bamako, les choses auraient changées de nature.

 

- Comment ?

 

- Comment ? Trois mille tueurs barjots armés jusqu’aux dents auraient suffit pour mettre en place l’horreur de la charia dans une grande capitale, avec métastases rapides dans tous les pays voisins. Quel serait le premier résultat, en tout cas celui qui nous concernerait en premier lieu ? Des dizaines, des centaines de milliers de types qui fuiraient la terreur islamiste par tous les moyens. Et pour venir où ?

 

- En France bien sûr. Bien vu, Victor. Finalement, cette intervention est au moins autant égoïste qu’altruiste. Allez ! Buvons un coup au succès de nos armes !

 

 

Sextidi 26 Nivose 221

 

Merci à Chimulus

  

14/01/2013

Manif des curés: Le bal des hypocrites

chimulus manif pour tous.jpg

 

 

 

 

400.000 ? 800.000 ? On s’en fout. Complètement. Allez, disons 800.000. Mais venus de toute la France. Avec les trains, des autobus payés par le pognon de l’Opus déi. C’est un pet de lapin ! Rien. Du bruit. Seulement du bruit. Et qui ne changera rien. Pour une raison bien simple : la majorité des Français est FAVORABLE à la mesure de simple égalité républicaine qu’est le mariage pour tous. Donc, pour Normalou, reculer devant les gesticulations de quelques milliers de culs-bénits, branchés ou non, serait politiquement suicidaire. La loi sera débattue au parlement et sera promulguée. Point barre. D’autant plus que le mariage est un simple contrat civil dans lequel la, les religions n’ont strictement rien à voir. Dans leur milieu, les « croyants » ont leurs propres rituels d’accouplement, la laïcité le leur permet. Qu’ils s’en contentent. Le reste, c’est de l’ingérence antidémocratique.

 

Mais derrière cette agitation de goupillons, c’est la grande peur des curés (dans le terme « curés », englobons évidemment tous les représentants des religions : prêtres, pasteurs, rabbins, imams). C’est la mise en cause de leur pouvoir basé sur le PATRIATCAT. « Dieu le père », « Notre père qui êtes aux cieux… », etc. dévoile le fond de commerce de ces filous. C’est l’union sacrée des évêques, curés, rabbins, imams pour garder la haute main sur le corps de la femme. Ce qu’ils défendent, c’est le patriarcat et non pas l’institution du mariage. L’hypocrisie a l’état pur. Les hommes sont la référence, les femmes, la différence. Les femmes sont priées de demeurer là où « Dieu » et leur nature les ont mises : au service de leur famille, de leur (ou de leurs) époux, de leurs enfants. Et l'on fait l'éloge de la tendresse des femmes, de leur don "naturel" pour le soin, afin de mieux les exclure du monde du pouvoir et de la décision, réservé à ceux qui sont par leur virilité les plus à même d'exercer les responsabilités au nom d'un « Dieu » lui aussi très couillu !

 

Les curés défendent et font semblant de magnifier la différence des sexes pour mieux cantonner les femmes à leur fonction « naturelle » : faire des lardons, se tenir à carreau, fermer leur gueule et servir de servante et de trou à bite pour leur « seigneur et maître » ! Là où ils sont forts (quelques milliers d’années de domination, de soumission des femmes, ça fait une sacrée expérience !) c’est qu’ils ont réussi à mobiliser les femmes dans un combat contre elles ! Ecoutez-les chanter la différence, l’altérité, la complémentarité de la femme, eux qui ne lui accordent strictement rien dans leur système de pouvoir ! Belle démonstration d’hypocrisie…

 

Le vrai débat, c’est celui de la procréation médicalement assistée, la PMA, comme disent les technocrates. C’est la gestation pour autrui, la GPA. Là est le débat vital, incontournable, gigantesque. La PMA ravale la femme au rang de ces vaches que l’inséminateur vient engrosser avec du foutre de taureau en paillette. Bonjour l’amour, bonjour le romantisme… Le GPA, c'est-à-dire les mères porteuses, c’est marchandisation, la financiarisation du ventre de la femme. Comment le qualifier ? Esclavage moderne ? Il y a de ça. Prostitution ? Il y a de ça. Exploitation de la misère ? Il y a de ça.

 

Au fait j’aimerais bien entendre la voix des féministes sur ce débat, le seul, le vrai. Le reste : ouverture de cette institution désuète et dépassée qu’est le mariage ou non des homos, qu’elle importance ? Bientôt, ne se marierons plus que les katos intégristes et les homos !

 

Quintidi 25 Nivose 221

 

Merci à Chimulus

 

 

05/12/2012

Egypte : Révolution, le retour !

révolution Egypte.jpg

 

En Egypte, les cocus de la révolution semblent vouloir se débarrasser de leurs cornes. « Morzi, dégage ! » scandent-ils, comme au meilleurs temps de la place Tarhir. Ils en avaient marre de la dictature de Moubarak. Ils ont réussi, avec un courage et une détermination exemplaires, à de débarrasser de ce qu’ils ne voulaient plus. A la place, ils ont eu ce qu’ils ne voulaient pas : un régime théocratique glissant vers une dictature obscurantiste.

 

N’en déplaise à tous ces idiots utiles de l’islamisme, genre Bernard Guetta qui se prosterne devant le « modernisme » du régime turc, Morzi, ses « frères musulmans » et leur bras armé, les salafistes, veulent une dictature. Et la pire, celle qui prétend régner sur les « âmes », les esprits abrutis par une religion. La religion en politique est un cancer mortel. Toujours. Partout.

 

Ces révolutions arabes sont-elles vouées à faire le lit du fanatisme religieux ? La deuxième révolution qui se dessine en Egypte est porteuse d’espoir et nous sommes peut-être à un tournant décisif : dans un pays à majorité musulmane, le peuple veut chasser la religion du pouvoir et même de la société, la reléguant au domaine du privé.

 

La mère de toutes les révolutions, la Révolution française a mis des décennies pour réussir. Après avoir engendré une dictature dévastatrice, celle de Napoléon. Mais à la différence des révolutions arabes, elle s’est attaquée aux deux pouvoirs qui exploitaient, humiliaient et maintenaient le peuple dans l’obscurantisme et le quasi-esclavage : le pouvoir sur les corps, celui du roi, des nobles mais aussi et peut-être surtout le pouvoir sur les esprits, celui de la religion et du clergé. Sans faire l’économie d’un Robespierre.

 

Quintidi 15 Frimaire 221


Photo X - Droits réservés

18/10/2012

Pour Einstein, dieu serait-il une omelette : œufs = aime ces deux…

einstein dessin.jpg

 

Backchich nous apprend que la fameuse lettre manuscrite d’Albert Eisntein au philosophe Eric Gutkind est en vente sur…ebay ! J’ai donc cherché ce qu’il y avait dans cette lettre. C’est savoureux, rassurant et éclairant. Vive le grand Bébert qui n’hésitait pas à casser les œufs de la superstition :

« …Le mot Dieu n’est pour moi rien de plus que l’expression et le produit des faiblesses humaines, et la Bible un recueil de légendes certes honorables, mais primitives et qui sont assez puériles. Pour moi, aucune interprétation aussi subtile soit-elle ne peut changer cela. Les interprétations subtiles, très torturées, n’ont souvent presque rien à voir avec le texte original. Pour moi, la religion juive comme toutes les autres religions est une incarnation de la plupart de ces superstitions puériles. Le peuple juif, auquel j’appartiens volontiers et dont j’apprécie profondément la mentalité, ne présente pas pour moi de qualités différentes des autres personnes. A en juger par mon expérience, il n’est pas meilleur que d’autres groupes humains encore qu’il soit protégé contre le pire cancer, la guerre, du fait de son manque de puissance. Je ne vois donc rien « d’élu » à son sujet….

 Maintenant que je vous ai fait part tout à fait ouvertement des différences dans nos convictions intellectuelles, il me semble clair que nous sommes très proches l’un de l’autre sur l’essentiel des choses, c’est à dire dans notre appréciation du comportement humain. Nous ne sommes séparés que par des « accessoires » intellectuels et la notion de « rationalisation » au sens Freudien. Par conséquent je pense que nous nous comprendrions parfaitement si nous parlions de choses concrètes. Avec d’aimables remerciements et mes meilleurs vœux »

Deux mois plus tard, dans une lettre du 24 mars, ce cher Albert remettra le couvert : « Ce que vous avez lu sur mes convictions est bien entendu un mensonge. Un mensonge répété systématiquement. Je ne crois pas en un Dieu personnifié et je ne l’ai jamais nié et au contraire exprimé clairement. S’il y a en moi quelque chose de religieux, alors c’est mon admiration sans borne pour la structure du monde pour autant que la science puisse nous la révéler… »


Septidi 27 Vendémiaire 221


Illustration X - Droits réservés

 

17/10/2012

C’est pour quand le jihad contre la bêtise ?

Nasser.jpg

 

 

Formidable Sophie Aram qui, ce matin sur France Inter, face au ministre de l’intérieur, a dégainé l’arme du rire contre la connerie ambiante exacerbée par les sectateurs de ces névroses collectives qu’on appelle « religions ». En quelques mots elle a recadré le débat, mettant le doigt sur l’énorme régression apportée par les Frères musulmans et ensuite leurs « enfants » naturels : salafistes, wahabites et autres nazes islamistes. Pour cela, elle a fait écouté un discours de Nasser datant de plus d’un demi siècle où le Raïs, parlant des « frères » déclenchait les rires en simplement énonçant la prétention de ces fanatiques de vouloir voiler les femmes. « Qu’ils se voilent eux-mêmes ».


C'est ICI

 

Regardez cette vidéo de 1953 et faites le parallèle avec l’Egypte d’aujourd’hui et vous comprendrez la colossale faute des Zétazuniens et en règle générale des Zoccidentaux qui ont inventés, créés et fait grandir ces extrémistes religieux pour, justement, contrer Nasser, coupable à leurs yeux de vouloir libérer son pays de l’exploitation éhontée des pays arabes, de leur pétrole, de leur canal de Suez et autres richesses.

 

Nasser était un laïque, un émancipateur dans la droite ligne de Kémal Atatürk. Le monde ne serait pas au bord de l’affrontement armé inter culture si la bêtise, la cupidité de nos dirigeants n’avaient pas tout fait pour abattre cette génération de dirigeants arabes éclairés.


Sextidi 26 Vendémiaire 221


Photo X - Droits réservés

 

05/10/2012

Pantaïe…

rêve chut.jpg

 

 

 

Aïe avé drim

C'est de pendre tous les banquiers,

Par les couilles ou par les pieds

Ou encor' de les fusiller

Mais, avant, de leur faire raquer

Tout le pognon qu'ils ont piqué,

Aux pauvres cons qu'ils ont niqués.

 

Aïe avé drim

C'est d'exploser les politiques

Sans vergogne et sans éthique,

Ces vieux cumulards prostatiques,

Résidus de fosses septiques

Dont la seule et unique tactique

Est: parasiter la République.

 

Aïe avé drim

C'est d'empaler tous les bigots

Ces insupportables cagots

Curés, rabbins, imams dingos

Qui se dressent sur leurs ergots

Pour abrutir tous les gogos

Et leur emplâtrer le magot.

 

Aïe avé drim

C'est d'arracher les deux roustons

Puis de couler dans le béton

Les marchands de merde en veston

Qui nous vendent leurs rogatons,

Viandes pourris et faux frometons

Dans leurs grandes surfaces de con.

 

Aïe avé drim:

La revanche de ceux qui triment...

 

 

 Quartidi 14 Vendémiaire 221


Illustration X - Droits réservés

 

 

03/10/2012

L’hiver arrive, préparons notre enfer : c’est chauffé !

dieu masque.jpg

 

 

Oh ! Dieu, Yahvé, Allah, Bouddha et tutti quanti

Existez-vous ou pas ? On s’en fout ! Sapristi !

Mais si par quelqu’hasard vous existassiez

Dites à vos employés qu’ils nous font tous chier !

Curés, rabbins, imams, tous ces bourreurs de crânes

Culs serrés rabat-joie, nous prennent pour des ânes.

Ils nous les gonflent grave avec leurs conneries

Est-elle hallal, casher, des bestiaux la tuerie ?

Sont-ils donc estourbis, égorgés ou saignés ?

Cornedieu ! On s’en fout de ces discours de niais !

Les imbéciles heureux que le besoin de croire

Rend aptes à gober des monceaux de bobards.

Croire n’importe quoi, croire n’importe qui !

Surtout ne pas penser ! Trop dangereux Kiki !

De la pensée nait l’inquiétude.

Pas confortable l’inquiétude !

Faut-il avoir vraiment un Q.I. de mérou

Pour croire en vous, curés, imâms, rabbins, gourous

Qui vous précipitez sur la misère humaine

Comme mouches à merde sur des fruits de bedaine.

Vous confisquez la Vie, vous promettez le Ciel

Votre esprit est tordu, votre voix est de fiel,

Partout où vous passez agonise l’espoir,

Vous mettez la Raison, toujours, sous l’éteignoir.

Votre fond de commerce, votre sale bizness,

N’est que l’exploitation de l’insigne faiblesse

Et la crédulité de gens déboussolés

Prêt à tout abdiquer pour être consolés.

Pour vos sombres desseins, toute détresse est belle,

Vous êtes des machines à laver les cervelles

Des crédules victimes qui tombent dans vos rets

Et qui seront broyés, ruinés puis essorés

Pour vous servir d’esclaves, de chiens, de trous à bites,

De zombies asservis, de main d’œuvre gratuite.

Ô toi, Humain mon frère, que l’existence angoisse

Fuit comme le sida leurs sinistres paroisses

N’écoute pas la peur et fuit tous ces menteurs

N’écoute pas tous les profiteurs de la peur

Surtout ne croit en rien, rejette toute foi

Que le doute, toujours, soit ton ultime Loi.

Puisque tu n’y peux rien, puisqu’au bout de la Route

Inconnu ou néant apaiseront tes doutes.

Puisque tu n’y peux rien, attends sans peur la mort

Goûte plutôt la Vie sans pleurer sur ton sort.

 

VictorAyoli

 

Duodi 12 Vendémiaire 221

 

Photo X – Droits réservés

 

 

02/10/2012

La liberté d'expression est menacée, raison de plus pour soutenir URTIKAN.NET !

Vous aimez pouvoir dire ce que vous voulez, vous aimez pouvoir rire de tout, vous voulez pouvoir vous moquez de tout? Très bien, vous exprimez par là votre soif de LIBERTE. Cette liberté est largement menacée par les intégristes de tous bords.


Alors soutenons ceux qui se battent pour défendre cette liberté d'expression, fanion de toutes les autres libertés !

 

 

Chimulus-taxe-biere.jpg

 

 

 

 

Deligne-cigarette.gif

 

 

 

calendrier-don-vertical.jpg

 

Primidi 11 Vendémiaire 221