Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/03/2010

Abstention, piège à cons...

 

 

chimulus expulsions.jpg

 

 

Tu votes pas? Tu morfles et t'as rien à dire.

 

*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ

 

Merci à Chimulus

 

14/03/2010

Eh ! Jean, t’aurais pu te retenir… Il va manquer une voix à la gauche. Et quelle voix !

 

 

 

Ferrat.jpg

 

De plaines en forêts de vallons en collines
Du printemps qui va naître à tes mortes saisons
De ce que j'ai vécu à ce que j'imagine
Je n'en finirais pas d'écrire ta chanson
Ma France

Au grand soleil d'été qui courbe la Provence
Des genêts de Bretagne aux bruyères d'Ardèche
Quelque chose dans l'air a cette transparence
Et ce goût du bonheur qui rend ma lèvre sèche
Ma France

Cet air de liberté au-delà des frontières
Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige
Et dont vous usurpez aujourd'hui le prestige
Elle répond toujours du nom de Robespierre
Ma France

Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
Celle qui construisit de ses mains vos usines
Celle dont monsieur Thiers a dit qu'on la fusille
Ma France

Picasso tient le monde au bout de sa palette
Des lèvres d'Éluard s'envolent des colombes
Ils n'en finissent pas tes artistes prophètes
De dire qu'il est temps que le malheur succombe
Ma France

Leurs voix se multiplient à n'en plus faire qu'une
Celle qui paie toujours vos crimes vos erreurs
En remplissant l'histoire et ses fosses communes
Que je chante à jamais celle des travailleurs
Ma France

Celle qui ne possède en or que ses nuits blanches
Pour la lutte obstinée de ce temps quotidien
Du journal que l'on vend le matin d'un dimanche
A l'affiche qu'on colle au mur du lendemain
Ma France

Qu'elle monte des mines descende des collines
Celle qui chante en moi la belle la rebelle
Elle tient l'avenir, serré dans ses mains fines
Celle de trente-six à soixante-huit chandelles
Ma France

 

Paroles et musique : Jean Ferrat 1969

 

*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ

 

et ALLEZ VOTER !

 

13/03/2010

Pourquoi il FAUT ALLER VOTER dimanche !

Un Français sur deux pourrait ne pas se rendre aux urnes ce dimanche, mieux vaut se souvenir que la démocratie est un bien précieux et qu’il se conserve par le vote. Le bulletin de vote, ce n’est pas un bout de papier. C’est une arme, la seule vraie arme du citoyen. C’est aussi un joyau précieux acquis de haute lutte par les combats de nos ancêtres. Alors s’en torcher le cul c’est faire offense à ces glorieux utopistes victorieux.

 

La campagne – quelle campagne ?! – a tourné autour de conneries (Frèche, Longuet et autres). Pourtant l’enjeu régional mérite qu’on s’y arrête. Même si leurs budgets sont limités et leurs pouvoirs contenus, les régions ont su trouver leur espace. Qui peut soutenir que des choix en matière de transports, d’éducation, de développement économique et donc l’emploi sont négligeables ?

 

Il faut aller voter parce qu'il y a des gens qui se sont battus pour avoir le droit de vote. Parce qu'il y a des pays où on ne peut pas voter. Parce que ça ne sert à rien de critiquer les décisions de nos gouvernants alors qu'on ne prend pas la décision d'aller voter. Ne pas voter, c’est se tirer une balle dans le pied. Les cyniques qui se gargarisent en disant que le premier parti de France, c’est celui de l’abstention se privent du seul moyen qu’on ait de peser sur notre avenir. Il ne faut pas se laisser enfumer le terrier par ces médias à la solde de la droite, qui nous bourrent le mou, pour nous dégoûter d’aller voter.

 

S’abstenir, c’est favoriser Sarko.

 

S’abstenir, c’est laisser les mains libres à tous les sarko-trafiquants qui pillent le pays et dépouillent les Français.

 

Faut savoir ce qu’on veut… Et assumer ses choix.


*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

Il a raison Sarko, ça commence à bien faire !

lafrancedaprés.jpg



« Et bien moi je vous l’dit : ça commence à bien faire »

Qu’il a dit le Sarko aux damnés de la terre.

Lui, le sauveur du monde, roi de l’écologie

Ses accords de Grenelle lui causent, une allergie !

Ses discours sont bidon, au gré des circonstances,

Il ment comme il respire, son culot est immense.

« Les emplois, j’irai les chercher avec les dent »

Qu’il retourne en Hongrie se faire des implants…

« Il faut travailler plus si l’on veut gagner plus ! »

Résultat trois cent vingt mille chômeurs en plus…

« On passera, s’il faut, les racailles au karcher »

Les voyous, les dileurs font de la surenchère,

Les pompiers, les toubibs, les flics sont caillassés

L’insécurité gagne, les vieux sont angoissés…

« J’ai signé, en deux ans, bien plus de grands contrats

Que la France en dix ans ! » Seulement, patatras,

Les Rafales, les centrales lui restent sur le dos

Kadhafi lui dit « zob ! » Lula : « pas d’escudos !».

« Les paradis fiscaux, maintenant c’est fini ! »

Monaco, Luxembourg, la Suisse, la City

Engrangent comme d’hab’ les masses de pognon

Des financiers véreux, des patrons maquignons…

« Mon soucis avant tout : votre pouvoir d’achat ! »

Ses amis du Fouquet’s ont des vies de pachas

Mais retraités, prolos, chômeurs font les poubelles

Pour bouffer de la merde, puis le soir se les gèlent…

Il est temps de stopper ce mégalo dément

Et sa clique nuisible de sarkotrafiquants,

Des électeurs naïfs, trompés par ses bobards,

L’ont placé à la tête, lui et tous ses connards,

D’une France qu’ils trompent, qu’ils méprisent et pillent…

Réveillons-nous ! Finie la France qui roupille !

Un bulletin de vote a fait sa fausse gloire,

Qu’un autre le renvoie aux poubelles de l’Histoire.


*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

11/03/2010

AUX URNES CITOYENS ! Virons les sarko-trafiquants !


 

kasstoipovconvx0.jpg

Après avoir dit longtemps le contraire, le Danube de la Pensée de Neuilly proclame que « à élection régionale, importance régionale, à élection nationale, importance nationale » ou un truc comme ça. Il n’en demeure pas moins qu’elle a une dimension politique considérable :

 

- Si la clique Sarko-Fillon - prend une solide branlée, le futur candidat Sarko devra – un peu – tenir compte du verdict des urnes.

 

- S’ils limitent la casse, ils continueront !

 

Ils continueront quoi ? « Accélérer les réformes », proclame Fillon.

 

Mais quelles réformes ?

 

Celles qui ont donné 30 milliards d’euros de cadeaux aux contribuables les plus riches.

Celles qui ont gavé les gargotiers.

Celles qui ont coupé les subventions aux associations et laisser flamber les prix des biens de première nécessité.

Celle qui casse le système social français.

Celles qui réduisent en miette le code du travail.

Celles qui vont foutre en l’air la Justice pour la mettre dans la main du pouvoir exécutif.

Celles qui vont jeter les retraités dans la misère.

Etc.

 

Ils vont continuer la thatchérisation accélérée du quinquennat, la casse du droit social, la casse du droit pénal.

Ils vont continuer à fouler aux pieds le pacte républicain, à contester la laïcité, à défendre les sectes, à rogner la séparation des pouvoirs, à nier l’autorité du Conseil constitutionnel.

 

Ils vont continuer à traiter les journalistes de charognards, l’opposition d’assassins antidémocratiques, les visiteurs d’un salon de « pauvre con ».

 

Ils vont continuer à bidouiller les chiffres du chômage,  à jouer de toutes les connivences avec les grands patrons de presse, à bloquer les petites retraites,  à mépriser les syndicats, à plier devant les corporatismes qui votent pour eux (taxis, médecins, pêcheurs, auto-école, marchands de tabacs, restaurateurs), à appliquer le programme du Medef…

 

liberteegalitevaselineld3.gifIls se retiennent en ce moment, mais, passées les régionales, s’ils sortent ric rac (c’est-à-dire s’ils gardent une ou deux régions, voire s’ils en gagnent une autre), ils vont se lâcher !

 

Ils vont nous imposer, malgré leurs dénégations, un plan de rigueur pas piqué des hannetons ! Ils changeront juste le nom. Pauvres, précaires, serrez vos miches, ça va faire mal, et sans vaseline ! Pire, ils vont envoyer encore plus de troufions français en Afghanistan ; ils vont soutenir les faucons étazuniens qui rêvent d’une guerre en Iran, etc.

 

Voilà ce que nous tenons entre nos mains avec le bulletin de vote de dimanche. Chacun de nous, à son modeste niveau, tient une infime – mais réelle – parcelle du pouvoir. Utilisons-le au mieux. Et n’écoutez pas les charlots qui disent « élections, piège à cons ». En Irak, on leur file des bombes à ceux qui vont voter.

 

 

Si ce que j’ai essayé de vous décrire plus haut vous agrée, alors, sans hésitation votez pour les candidats qui se prévalent – même en cachant leur drapeau – de l’ultra libéralisme sarkozien. C’est votre choix de société, assumez-le.

 

Par contre si ces perspectives vous révulsent, vous répugnent, vous font peur, alors votez sans états d’âme pour celui des candidats qui peut battre le sarkozien. Et s’il y a des triangulaires avec deux candidats de gauche, laissez vos préventions de clocher au vestiaire et votez pour celui qui est devant et donc peut battre le sarkozien ! En votant pour l’autre, vous donnez indirectement votre voix au sarkozien…

 

Amen ! Je vais boire un coup (de rouge !), je l’ai bien mérité !


 

 

*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

10/03/2010

ALERTE MALBOUFFE ! ALERTE MALBOUFFE ! ALERTE MALBOUFFE !



insolite-072.jpg

 

C'est rond, c'est noir, c'est deux rondelles de biscuit bourré de sucre avec au milieu une vague pâte blanchâtre sans une goutte de lait, ça s'appelle Oseo et c'est fabriqué par le géant de l'agroalimentaire Kraft qui va tout faire pour vous en faire bouffer. Vous voulez savoir ce qu'il y a dedans ? Voilà la composition exacte : sucre-farine de blé-graisse végétale (antioxygène E 320)-cacao maigre en poudre (7%)-sirop de glucose et fructose-poudre à lever (carbonate acide de sodium-carbonate acide d'ammonium)-lactoserum en poudre-sel-pâte de
cacao-émulsifiant (lécithine de soja)-arôme.

Kraft Foods Inc., coté au New York Stock Exchange,  c'est  plus de 100.000 employés dans le monde et des centaines de marques dont beaucoup de françaises : Carte Noire, Jacques Vabre, Grand'Mère, Maxwell House,Velours Noir, Milka, Côte d'Or, Daim, Toblerone et Suchard et le système de boissons chaudes Tassimo. Kraft a racheté à Danone le groupe des biscuits LU et ses nombreuses marques, dont certaines font partie du patrimoine culturel bouffe de la France : Belin, Petit Beurre, Petit Brun Extra, Sablé des Flandres, Granola, Petits Cœurs, Pépito, Prince, Mikado, La Paille d'or, Thé, Cent Wafers, Tuc, Pim's, Pelletier, Vandame, Heudebert, Napolitain, Petit écolier, etc...

Et oui, tout ça c'est Kraft, n° 2 de l'agroalimentaire mondial derrière Nestlé.. Les marques du groupe Kraft Foods sont présentes dans plus de 150 pays dans le monde. Pour vous dire qu'ils ont les moyens de vous - nous - faire bouffer toutes les étranges choses qu'ils veulent. Pour attaquer le marché français les campagnes de publicité vont être massive et « musclées ». Ils vont distribuer gratos 400.000 échantillons dans les grandes villes de France, dixit le dossier de presse du biscuit Oreo. Le message qu'ils vont faire passer : un message simple : Oreo, c'est bon comme du bon lait. Ben voyons... Du lait, il n'y en a pas lerche dans la crème d'Oreo, il n'y a pas non plus beaucoup de cacao dans son « biscuit cacaoté », puisque la composition affiche un petit 7% (en fin de liste, après le sel, il y a aussi un soupçon de pâte de cacao...). Ce n'est pas bien grave, l'arôme, le sucre, le sirop de glucose-fructose et la graisse végétale (agrémentée de buthylhydroxyanisol, un antioxydant chargé de retarder le rancissement) sont là pour faire le boulot.

Kraft, ils s'en foutent des marques françaises qui combinent une composition nutritionnelle relativement simple et un prix au kilo décent : autour de 5 euros. Oreo, ce ne sera pas pareil : vendu entre 8 et 13 euros le kilo, selon les formats et les distributeurs. Putaing ! C'est pas dégueulasse pour un produit qui ne contient ni beurre, ni lait frais, ni œuf, ni fruit, ni crème !

« La marge ! Kiki... La marge ! C'est ça le principal ingrédient ! »


Sources : http://www.rue89.com/dessous-assiette/2010/02/08/biscuits...


*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

09/03/2010

Femme, femmes, FEMMES !

 

portraits81femmes_m.jpg

 

Femme maîtresse

Ouverte, offerte sous les caresses

Femme mère

Créatrice de la vie sur terre

Femme putain

Désir de soie et de satin

Femme dirigeante

Intuitive et compétente

Femme politique

Courageuse et démocratique

Femme enfant

Que l’on protège et l’on défend

Femme salope

Qui fait jouir et rend myope

Femme avide

Calculatrice, sans cœur, cupide

Femme sorcière

Envoûtante, sournoise, incendiaire

Femme lesbienne

Délicate et altière clitoridienne

Femmes battues

Femmes vendues

Victime des stupides couillus

Femmes voilées

Femmes enfermées

Femmes niées

Femmes lapidées

Femmes brûlées

Femmes massacrées

Au nom d’un obscurantisme borné

Femme, femmes FEMMES !

Vous êtes des Humains pour le meilleur et pour le pire

Je vous respecte, je vous adore et je vous aime !

 

 

Femmes1.JPG

 

 

D’autres ne les adorent pas tant…

http://www.liberation.fr/societe/0101613632-hammam-au-bor...

 

http://www.lematindz.net/news/3005-katia-bengana-une-hero...

http://www.lematindz.net/news/3004-lettre-dun-pere-a-sa-f...

http://www.lematindz.net/news/3006-lettre-a-la-femme-alge...

 

...lucides:

http://www.bakchich.info/8-mars-on-se-brule-un-cierge,102...

http://www.lactualite.com/20090319_133358_10140

http://www.mohamed-sifaoui.com/

 

merci à 81 femmes autour du monde

*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

08/03/2010

Au Bistro de la Toile : les paradoxes des paysans de France.

 

 

Machines_agricoles (1).jpg

- Microlax 1er, pour ne pas recevoir de tomates, est allé voir les paysans à l’aube, dès l’ouverture, avant l’arrivée des visiteurs. Les seuls qui étaient admis étaient comme d’hab’ dument choisis et encartés à l’UMP tandis que de pleins cars de bourres « sécurisaient » les abords. Pinocchio a raconté ses conneries devant un aréopage choisi d’adhérants FNSEA et de quelques journalistes « embedés »… Alors que la veille, le Chichi avait fait un vrai tabac !

- Ça, c’est un fait. Le Chichi bénéficie toujours d’une extraordinaire popularité… pourtant – objectivement - difficilement compréhensible. Avec sa manière finaude de les caresser dans le sens du poil de vache, le Chichi les a largement fait cocus ! L'ère Chirac a été une calamité pour l'agriculture qui ne fut que le débouché captif des Rhône-Poulenc, Bayer, Monsanto et autres chimistes. Pendant des années de pseudos techniciens et « conseillers » agricoles formatés ont battu la campagne pour vendre à des paysans des rendements mirifiques, confondant métiers de la terre et financiarisation. Ils les ont encroumés pour des décennies pour le plus grand profit du Crédit Agricole, maquereau de la profession. Depuis l’ère Chirac la FNSEA, syndicat ultra productiviste dans la main des industriels de l’agriculture, les vaches ne sont plus que des billets de banque, l'agriculture est devenue un business industriel. Toujours plus de machines, toujours plus d’engrais et de pesticides, toujours plus de gaspillage d’eau gratuite, toujours plus de pollution que les agricolos se refusent à assumer... Sous l’ère Chirac, des centaines de milliers d’emplois ont été détruits… L’ère Chirac a produit une recherche agronomique, des écoles d'ingénieurs, un enseignement agricole complètement formatés par le credo du marché et la religion scientiste du progrès par la technologie sans gardes fous, et non par une recherche de connaissance objective. Et pourtant les paysans regardent le Chichi comme leur dieu ! Ce sont ces bataillons de paysans qui ont toujours fait passer la droite. Ils ont toujours donné à la droite le bâton pour se faire battre !

- Il faut dire aussi que la gauche, lorsqu’elle a été au pouvoir, n’a pas fait mieux. Les paysans restent foncièrement conservateurs, pour ne pas dire réacs. L’esprit d’entraide qui les animait n’a pas résisté à la course à la puissance. Les gros ont bouffés les petits. Et ceux-là ont perdus leur âme et leur bon sens terrien. Il leur faut toujours plus de machinisme, toujours plus d’engrais, toujours plus de pesticides…et toujours plus de subventions ! Devenus industriels et hommes d’affaire, ils se sont éloignés de la terre… On comprend qu’ils voient arriver avec angoisse l’échéance de 2012 où la Politique Agricole Commune (55 milliards d’euros par an, dont la plus grosse partie pour la France !) va être chamboulée. Leur culte du Chichi tient aussi au fait que c’est lui qui a réussi à repousser cette échéance de plusieurs années…

- Plus dure sera la chute… Mais on ne peut pas les abandonner. Ils font partie de l’identité profonde de la France. Une France sans paysans n’est tout simplement pas envisageable. Pour cela, c’est à eux de mettre en place des filières rémunératrices pour eux et acceptables pour les consommateurs. Cela passe par un abandon progressif de l’agriculture productiviste, un retour vers une agriculture responsable en matière de traitements et de respect de l’environnement, un retour vers les ceintures vertes alimentant les villes, une taxation carbone élevée, au kilomètre pour les produits importés et surtout la mise en place, par les paysans eux-mêmes de filières de distribution concurrentielles réduisant la puissance de la grande distribution.

- On est d’accord pour une fois. Allez, trinquons pour que nos paysans retrouvent leurs valeurs. J’ai là un Lirac rouge de chez Assémat dont tu me dira des nouvelles !

 

 

*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

06/03/2010

Chichi-le-King au salon de l’agriculture !

 

 

 

chirac vache par Mibé.jpg

- Je vous trouve bien guilleret ce matin Jacques ? Auriez-vous eu une petite érection matinale ? Je ne m’en suis point aperçu.

 

 

- C’est les vaches, maman ! C’est les vaches ! Je vais au Salon de l’agriculture aujourd’hui ! Vous le savez bien ! D’ailleurs préparez-moi mes bottes. Pour marcher dans la bouse, c’est l’idéal.  Ah ! Les vaches, maman ! Je vais pouvoir enfin tâter le cul des vaches ! Des belles croupes rondes, puissantes, souples sous la main, soyeuses et…très émouvantes. Sans vouloir vous offenser ma chère, ça va me changer de vos noix tristounettes de fin de série.

 

- Jacques, comment parlez-vous ! Vous n’êtes qu’un goujat, un vil cul-terreux, un homme du commun. Je retrouve bien là vos ascendances douteuses de radical-socialiste de province.

 

- Cause toujours la mère ! Ça m’en touche une sans faire bouger l’autre ! Ah ! Maman, t’énerve pas, ne me gâche pas la journée. Je vais m’empiffrer en bonne compagnie ! Du foie gras de Gascogne, des tripes normandes, du cassoulet bien gras et onctueux, et ces superbes et si subtils pieds et paquets à la marseillaise ! Huummm ! J’en salive d’avance ! Tout le monde me connaît, tout le monde m’attend ! Je n’ai que des amis la-bas moi ! Pas comme l’autre. Et ça va marcher au son du canon ! Au diable le régime ! Au diable les toubibs ! Huummm ! J’ai déjà en bouche le fumé subtil d’un haut-médoc, la fragrance d’un pommard, la puissance d’un Gigondas, la suavité d’un Sylvaner. Et puis une bonne bibine pour faire passer le tout !

 

- Et votre cholestérol Jacques ? Qu’en faites-vous ?

 

- Cholestérol mon cul ! Ch’uis pas un buveur de coca ou de flotte moi ma chère ! Pas comme l’autre… L’ose même pas y venir ! C’est qu’ils l’attendent mes amis bouseux ! Avec des provisions de tomates trop mûres, de patates transgéniques et de bel et bon lisier bien gras et bien puant ! On va l’avoir maman ! On va l’avoir ! V’z’avez vu mon pote Galouzeau ? Ça c’est un bon élève ! Huit heures qu’il y a passé chez les péquenots ! La crinière flamboyante, levant le coude comme un sapeur, ingurgitant du pâté aux cèpes, des caillettes aux herbes, du sauciflard ardéchois, des accras antillais. Même les tripes à la provençale, souples, onctueuses et délicieusement piquantes sur la langue ! Buvant des canons, faisant des promesses - ça mange pas d’pain ! – embrassant les gosses, se faisant photographier avec les belles bouseuses amoureuses de lui ! Tâtant le cul des vaches, lui, le faux aristo, comme un élu de la Corrèze ! Mon fils maman, je vous dis ! Mon fils !

 

- Jacques ! Enfin, un peu de retenue…

 

- Allez ! j’y vais la mère ! « C’est la cuiiiite finaaaale… Saoulons-nous car demain… Les eaux minéraaaales remplaceront le viiiin ! »

 

Merci à Mibé

 


*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

04/03/2010

Les horreurs du voile dévoilée.

Le facteur des bobos de Neuilly – la plus grande déception de la gauche depuis qu’il s’est rallié au clan nauséabond des thuriféraires bêlant du voile comme emblème du « féminisme » - ces deux articles non suspects « d’islamophobie » puisqu’ils proviennent de cet excellent quotidien algérien au courage d’acier trempé : Le Matin dz

 

 

http://www.lematindz.net/news/3005-katia-bengana-une-hero...

 

http://www.lematindz.net/news/3004-lettre-dun-pere-a-sa-f...

 

Allez-y, vous n’en reviendrez pas !

 

*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

Pendant la tempête, les sarko-saloperies continuent : enterrer les « affaires ».

 

sarkoaffichecampagneumpzn7.jpg

Ah ! En voilà une belle promesse électorale du candidat Sarko que le président Sarko va tenir ! Le pouvoir d’achat ? Tè fumes. Le 30 août 2007 devant les patrons du Medef – ceux qui tirent les ficelles qui font bouger la marionnette – l’Axe de la Pensée Universelle a promis : «La pénalisation de notre droit des affaires est une grave erreur. Je veux y mettre un terme.» Sa ministre de la justice de l'époque, Rachida Dati, avait renchéri: «Le constat a été fait de longue date d'un risque pénal excessif. Ce risque entrave l'action économique.»

 

la tache qui rit.jpgEh bien le président Sarko est en train de tenir cette promesse « berlusconienne » : supprimer pratiquement toute possibilité de poursuivre les crapules en col blanc qui commettent à tire-larigot ce qu’on appelle des abus de biens sociaux (en français des magouilles qui permettent à des patrons et des dirigeants de confondre la caisse de l’entreprise avec leur portefeuille personnel, volant ainsi leurs salariés mais aussi les organismes sociaux et l’Etat).

 

Comment faire ? La voie choisie par les sarko-trafiquants est de tailler dans le régime particulier de la prescription (le délai au-delà duquel une action en justice ne peut plus être intentée) de ce genre d'infractions. Son projet prévoit que tout délit financier serait prescrit six ans après la date où l'infraction a été commise et ce «quelle que soit la date à laquelle elle a été constatée». Actuellement, concernant ces «abus de biens sociaux» (A.B.S. - l’essentiel de la délinquance en col blanc), la prescription est de dix ans et démarre au moment où les faits sont dénoncés – et non pas au moment où l'infraction est commise, comme pour la plupart des délits. Ce régime particulier est lié au fait que ce type de délit est difficile à détecter, les grosses boites qui s’y vautrent ayant à leur disposition des armadas d’experts-comptables rompus à l’art de la dissimulation. Ainsi avec la « réforme » sarkozienne qui s’annonce, l’essentiel de ces A.B.S. mais aussi les délits financiers passeront à la trappe. Autrement dit tout est fait pour assurer l’impunité des criminels en col blanc.

 

Ceci parachèvera la suppression de fait de la justice financière à travers le démantèlement des pôles financiers. Ainsi le pôle financier  de Nanterre - celui-là même qui enquêtait sur le Conseil général des Hauts-de-Seine, un temps présidé par le ci-devant Sarkozy de Nagy Bosca Nicolas – a vu le nombre de ses juges d’instructions passer de neuf à trois (plus un demi !) Quant aux enquêtes qui leurs sont dévolues, elles touchent à des affaires de carte bleues volés ou de chèques bidon. Plus aucune affaire d’envergure. Serait-ce que les cols blancs se seraient acheté une conduite ? C’est plutôt que les enquêtes sont liberteegalitevaselineld3.gifmaintenant traitées sous le régime quasi discrétionnaire de « l’enquête préliminaire », c’est-à-dire sous la responsabilité exclusive des procureurs, donc du pouvoir exécutif. Ainsi, ce pouvoir peut, selon ses accointances, ses intérêts, ses amitiés, ses inimitiés, enterrer une affaire ou au contraire lui donner un relief particulier.

 

Ce système de mise hors les rigueurs de la loi des délinquants encravatés, complété par la suppression de ces fouille-merde que sont les juges d’instruction va être abondamment fêté au champagne par les amis du Fouquet’s !

 

Et kékondi le Medef ? Kékondi ? Merci Sarko !

 

 

 

*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

03/03/2010

Derrière les flonflons du salon : ces paysans qu'on assassine !

Pendant que les politicards de tous bords se pressent pour tâter le cul des vaches à la plus grand foire du monde – le salon de l’agriculture – celle-ci meurt.

Assassinée sous l’œil indifférent voire cynique des millions de Français qui en sont issus et qu’elle a nourri.

Assassinée avec la complicité perfide des pouvoirs publics.

Assassinée par les « conseils » des chambres d’agriculture aux ordres d’une FNSEA inféodée aux lobbies agroindustriels et phytosanitaires.

Assassinée par des subventions qui ont fait des paysans des assistés tributaires de ce robinet à pognon qu’il suffit de fermer pour les faire disparaitre.

Assassinée par l’image déplorable de pollueurs et d’empoisonneurs que leur a donnée la course au productivisme « à l’américaine » prônée par les « conseillers agricoles », les écoles d’agriculture et le syndicat majoritaire.

Une France sans paysans ? C’est ce qui se dessine. Sans paysans, mais pas sans exploitations agricoles. Le plan de l’Etat et de la FNSEA est de faire disparaître les petites exploitations familiales au profit de grosses entités de production à l’américaine ou à la hollandaise.

Des usines à lait avec les seules Prim Holstein pissant leur cinquante litres de liquide blanchâtre chaque jour.

Des usines à barbaque avec les seules limousines et charolaises ayant perdues depuis longtemps les vertus de leurs races.

Des kilomètres-carrés de blé bourré d’engrais, fongicide et autres herbicides. Des kilomètres-carrés de betteraves destinées…aux bagnoles. Des kilomètres-carrés de maïs imbouffable bientôt OGM. Des kilomètres-carrés de pommes golden n’ayant plus que le goût des pesticides et autres fongicides. Des kilomètres-carrés de serres où prolifèrent fruits et légumes hors  sol. Etc.

Le tout avec pour finalité non pas de procurer le gagne-pain décent de milliers de paysans, non pas de participer à l’harmonie de ces paysages français qui font de notre pays la première destination touristique du monde, non pas simplement la bonne et saine nourriture de la population, mais de garantir un maximum de profits selon une logique bancaire aux maquereaux de l’agroalimentaire et de la grande distribution.

Et les paysans crèvent. Les paysans se pendent ou se foutent en l’air en avalant les poisons qu’on leur impose de mettre sur leurs cultures. L’histoire de Pierre Priollet, dont je vous ai parlé il y a quelques jours, est édifiante d’une agriculture en phase terminale. Le revenu paysan a trinqué. Globalement, les payes ont régressé de 32 % en 2009, après avoir déjà chuté de 20 % en 2008. Quelle branche, quelle profession peut survivre à de pareilles coupes sombres ?

Mais que les paysans se prennent en mains, créent des structures de distribution qu’ils dominent (voir les idées de Priollet à ce sujet :) , qu’ils désertent en masse cette FNSEA qui les utilise comme de la chair à canon pour la défense des gros céréaliers, betteraviers et éleveurs industriels, qu’ils foutent en l’air ces chambres d’agriculture dont les « conseillers » les fourvoient dans des voies sans issue. Et s’il faut sortir les fourches ? Pourquoi pas…

Paysans, revenez à votre vrai et beau métier et vendez au plus près : paysans et acheteurs y trouveront leur compte et la nature aussi !

 

*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

02/03/2010

Au bistro de la Toile : mourir de connerie en bord de mer…

- Une cinquantaine de morts à visto de naz, et certainement une palanquée de plus. Putaing ! Ils ont morflé les Vendéens…


- C’est malheureux pour ceux qui y ont laissé leur peau, mais ce sont des cons !


- ???!!!??? Oh ! Victor, tu déparles. Tè, bois un coup, ça te passera.


- Pas du tout. Ce sont des cons. Et à plusieurs titres. France Météo avait prévenu dès 18 heures de l’arrivée dans la nuit d’un épisode terrible. Classé rouge. C’est très rare le « classé rouge ». Ça veut dire « Cassez-vous, vous risquez votre peau ! » Et qu’est-ce qu’ils ont fait les cons… Ils ont regardé la nuit des césars ou une autre connerie, puis sont allé se coucher. Se coucher ! Alors que la tempête se lève, que l’on est dans les plus hauts coefficients de marée et que justement la marée monte ! Avec des vents à décorner tous les cocus du pays ! 140 km/h ! Pire que le pire des mistral ! Et qu’est-ce qu’ils font au lieu de prendre leur bagnole, leur vélo, leur âne, voire leurs panards et de foutre le camp loin du littoral ? D’aller à l’intérieur des terres, chez des amis, des parents, ou à l’hôtel ? Ils dorment ! Un peu inquiets tout de même mais confiants dans les digues qui « protègent » leurs lotissements de pavillons « Sam’suffit » le cul dans l’eau. Sur des terrains PLUS BAS QUE LE NIVEAU DE L’OCEAN ! Le pire c'est que ni le maire, ni le préfetr n'ont donné l'ordre d'évacuer!!!


- La faute à qui Victor ? Mets-toi à la place de ces gens, attirés par les délices du bord de mer, dans un pays sympa, séduits par les promesses de promoteurs qui veulent avant tout faire des thunes. Ils achètent à croum ces pavillons souvent sans étage de repli. Ils se disent, de bonne foi : « Si les autorités, le maire, la DDE ont donné le permis de construire, ce sont des gens responsables, alors on achète… ». Sans trop se poser de questions sur le fait que ces terrains « constructibles » sont d’anciens marais ou des terres gagnées sur la mer, poldérisés grâce à quelques digues plus ou moins bien entretenues. Le pognon Victor ! Le pognon ! Difficile pour les maires de résister aux pressions des bétonneurs immobiliers…


- Eh bien voilà Loulle. Ces gens sont morts à cause de la connerie, de la cupidité, des magouilles immobilières, du je-m’en-foutisme, du non entretien des digues, de belles paroles mensongères qui s’avèrent criminelles. Ils sont morts parce que les nouveaux arrivants n’ont pas, ou ont perdus la culture de l’océan. Habiter les pieds dans l’eau, c’est comme construire sa piole sur le cratère d’un volcan. Un jour ou l’autre, tu le paies. Et cash ! Chez nous, on a le Rhône comme voisin. L’ile de la Barthelasse est au milieu du fleuve. Les mas anciens sont tous construits sur une butte assez vaste pour y mettre les animaux, les outils et la maison d’habitation à l’abri des colères du fleuve. Les constructions récentes sont à ras de terre, et donc nagent à chaque crue… D’un côté on a la culture du fleuve, de l’autre on ne regarde que l’attrait du pavillon en bord de l’eau… Et encore, la construction est très règlementée, alors il n’y a jamais de morts. Seulement des dégâts matériels… Mais alors, avec un voisin comme l’océan ! Ouille ! Ouille !Ouille ! Ma tête à l’étau Loulle ! Enfin, il sont sauvés: Sarko est allé les voir en hélico. Il a dû dire une connerie à la Mac Mahon du genre : "Que d'eau! Que d'eau!"


- Tè ! On va boire un coup.


- Mais pas d’eau Loulle ! Pas d’eau ! Trop dangereux l’eau…



*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

01/03/2010

Le cul des vaches et des cochons, c'est pas son truc...

chimulus salon agricole.jpg



...dommage, il était attendu !


Merci à Chimulus

*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

28/02/2010

Les Femmes « uber alles » !

 


 

P08 sarko.jpg

 

Bravo! Les pélucres encravatés découvrent que les entreprises où les femmes sont à plus de 35% dans l'encadrement  marchent mieux que les autres! Et une baffe dans la gueule des couillemollus qui n’ont même pas daigné mettre une seule femme au Conseil Constitutionnel ! Tè ! Ecoutez le Renaud de sa grande époque :

 

 

 

 

 

Miss Maggie par Renaud

 

Femme du monde ou bien putain
Qui bien souvent êtes les mêmes
Femme normale, star ou boudin,
Femelles en tout genre je vous aime
Même à la dernière des connes,
Je veux dédier ces quelques vers
Issus de mon dégoût des hommes
Et de leur morale guerrière
Car aucune femme sur la planète
N' s'ra jamais plus con que son frère
Ni plus fière, ni plus malhonnête
A part peut-être Madame Thatcher

Femme je t'aime parce que
Lorsque le sport devient la guerre
Y a pas de gonzesse ou si peu
Dans les hordes de supporters
Ces fanatiques, fous-furieux
Abreuvés de haines et de bières
Déifiant les crétins en bleu,
Insultant les salauds en vert
Y a pas de gonzesse hooligan,
Imbécile et meurtrière
Y'en a pas même en grande Bretagne
A part bien sûr Madame Thatcher

Femme je t'aime parce que
Une bagnole entre les pognes
Tu n' deviens pas aussi con que
Ces pauvres tarés qui se cognent
Pour un phare un peu amoché
Ou pour un doigt tendu bien haut
Y'en a qui vont jusqu'à flinguer
Pour sauver leur autoradio
Le bras d'honneur de ces cons-là
Aucune femme n'est assez vulgaire
Pour l'employer à tour de bras
A part peut être Madame Thatcher

Femme je t'aime parce que
Tu vas pas mourir à la guerre
Parc' que la vue d'une arme à feu
Fait pas frissonner tes ovaires
Parc' que dans les rangs des chasseurs
Qui dégomment la tourterelle
Et occasionnellement les Beurs,
J'ai jamais vu une femelle
Pas une femme n'est assez minable
Pour astiquer un revolver
Et se sentir invulnérable
A part bien sûr Madame Thatcher

C'est pas d'un cerveau féminin
Qu'est sortie la bombe atomique
Et pas une femme n'a sur les mains
Le sang des Indiens d'Amérique
Palestiniens et Arméniens
Témoignent du fond de leurs tombeaux
Qu'un génocide c'est masculin
Comme un SS, un torero
Dans cette putain d'humanité
Les assassins sont tous des frères
Pas une femme pour rivaliser
A part peut être Madame Thatcher

Femme je t'aime surtout enfin
Pour ta faiblesse et pour tes yeux
Quand la force de l'homme ne tient
Que dans son flingue ou dans sa queue
Et quand viendra l'heure dernière,
L'enfer s'ra peuplé de crétins
Jouant au foot ou à la guerre,
A celui qui pisse le plus loin
Moi je me changerai en chien

Si je peux rester sur la Terre
Et comme réverbère quotidien
Je m'offrirai Madame Thatcher

 

Album: Mistral Gagnant

 

Et puis, un aphorisme de Michel Audiart: « Dans la vie, il faut être gentil avec les femmes, même la sienne. »

 

 

**************************************


Ah ! Si on parlait un peu de ces repris de justice qui réussissent en politique ?


http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3630...

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3625...


*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

27/02/2010

Chomage: hold up des patrons-voyous sur les gains de productivité!

babole-pole-emploi.jpgAh ! Ben, on est rassuré : le gouvernement souligne le « ralentissement de la montée du chômage » ! C’est comme quand le Rhône va déborder et que les pompiers notent un ralentissement de la crue. Ça n’empêche pas les inondations ! « Pour la catégorie A, qui correspond aux personnes sans emploi et tenues de faires des actes positifs de recherche d'emploi, le nombre d'inscrits est relevé de 23.400 personnes à 2.645.100 personnes à fin décembre. Au final, le taux de variation annuel s'élève à 18,7% et non 18,5%. » qu’ils disent dans le journal. Et entre les chiffres « officiels » (2.645.100 chômeurs reconnus) et la réalité de tous ceux qui sont sans boulot et non « éligibles », avec des petits jobs de merde à temps très partiel et autres, ça fait facilement le double.

 

Selon une étude aride mais instructive de la DGTPE (document de travail)  : 2 emplois détruits sur 5 le sont à cause de la Chine et des autres pays dits émergents. Pour le reste, il convient de regarder en direction des pays développés comme l’Allemagne qui a poursuivi, durant les 5 dernières années, une politique de compétitivité pénalisante pour ses concurrents — dont la France. En baissant de façon autoritaire les salaires et en délocalisant vers ses voisins immédiats de l’est nouveaux venus dans l’U.E.

Estrosi peut bien s’agiter, les multinationales, de Total à Dunkerque à Philips à Dreux, ont déjà depuis longtemps des plans en route ! « Cause à mon cul, ma tête est malade… » qu’elles lui disent ! En 30 ans, ces firmes ont muté. Elles ne daignent conserver un outil de production dans les pays développés qu’aux termes d’une analyse de coûts sophistiqués. Elles n’acceptent désormais de produire en France que sur la base de rendements hyper-importants, et par conséquence très peu gourmands en emplois. Regardons dans le détail l'analyse de la DGTPE (document de travail)  : pour un milliard d’euros de production industrielle, l'industrie employait 18 500 personnes en 1980, elle n’en emploie plus que 3 900 aujourd’hui. Soit un rapport de 1 à 4,5, deux fois plus vite que les salaires et le PIB !!! Pour cet effort de productivité les salariés n’ont donc perçu qu’une infime partie de cette richesse. Ils ont surtout du assumer la précarisation de leur emploi ou, pire, son transfert dans d’autres pays.

Voilà comment les patrons du Caca-rente volent et revolent et méprisent et jettent à la rue ceux qui les ont engraissés.

Merci à La Babole

 

**************************************


Ah ! Si on parlait un peu de ces repris de justice qui réussissent en politique ?


http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3630...

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3625...


*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

26/02/2010

Et alors... Et alors... Sarko est arrivé-é-e

 

chimulus chamatte.jpg

Combien nous a coûté le raout de Sarko, avec un avion entier de plumitifs et de photographes chargés expressément de fixer sa gloire? A Kigali, il était moins flambard le Phare de l'Univers...

 

Merci à Chimulus

**************************************

 

 

Ah ! Si on parlait un peu de ces repris de justice qui réussissent en politique ?

 

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3630...

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3625...

 

*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

25/02/2010

Mettons les points sur les « i » sans marcher sur des « e ».

 

 

Molière_-_Nicolas_Mignard_(1658).jpg

Hier, au journal de la mi-journée si je ne m’abuse, une i-cone des e-tranges lucarnes parlait de « e-commerce » et de « e-confiance » en prononçant « icommerce » et « iconfiance ». Je veux bien qu’en matière de ces nouvelles technologies de l’information dominés par les anglo-saxons, les terminologies s’adaptent, mais est-on obligé d’accepter, sur une chaine publique censée défendre notre langue, ces « rosbifismes » - allons-y donc pour les néologismes ! – qui nous e-corchent les e-sgourdes ? Faut-il laisser e-thanasier la langue de Molière et rester e-phoriques ? Est-ce i-déaliste, est-ce i-diot que de penser que notre i-diome en vaut bien d’autres ? Doit-on  i-gnorer que ces pratiques d’ i-gnares sont i-llégales ? Notre langue n’est-elle pas assez i-magée, ou e-magée  pour parler comme e-ux ?

 

Mettons donc les points sur les « i » sans marcher sur des « e ».


En français - langue qui n’est pas seulement celle de la France – le « e » se prononce « eu » comme dans « heureux » et non pas « i » comme dans « ignorant ».

 


 

**************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

24/02/2010

Pierre Cardin sème la zone en Provence avec un projet de golf...

« Mistral, Parlement et Durance

Sont les trois fléaux de Provence »

...dit un dicton célèbre entre Alpilles et Luberon. On pourrait en ajouter un autre : les riches « estrangers » ! Tant le Luberon que les Alpilles sont devenus de véritables « colonies de peuplement » au profit de très fortunés membres de la « jet set » du spectacle, de la littérature, du cinéma, de la politique, des affaires. Trois mois de bronze-cul pour snobinards bourrés de thunes, neuf mois de désert humain pendant lesquels les propriétaires des mas à piscines et des somptueuses villas m'as-tu-vu sont repartis vers leurs affaires, laissant leurs biens coloniaux sous la garde de kapos locaux à pitbull et rottweiler.


golf.jpgEt voilà que Pierre Cardin - homme de talent, fin lettré et humaniste - veut créer à Bonnieux, sur le flanc nord du Luberon, un golf 18 trous assorti de programmes hôtelier et immobilier de grand luxe. Car un golf est toujours le prétexte à bétonnage immobilier !


Très bien pourrait-on dire. Voilà qui va emmener dans la région, une clientèle fortunée. Mouais... Vous croyez que les tapeurs de cannes à trous viendront acheter leur bouffe à l'épicerie du village (dont le maire fut longtemps le producteur de cinéma Rousset-Rouart) ? Ils resteront entre eux, dans leurs ghettos pour riches. Ce qui perpétuera l'approche de la région que ces « estrangers » plein de thunes ont de ces « autochtones si pittoresques ». Qu'on se rappelle les livres insultants du colon anglais Peter Mayle...


Oui mais Pierre Cardin a sauvé et restauré à Lacoste, tout près de Bonnieux, le château du divin marquis de Sade. Oui mais regardez Gordes, Roussillon, ces villages sont devenus des petits bijoux.


Oui mais... Les terres achetées par Pierre Cardin - environ 40 ha - sont parmi les plus fertiles de l'étroite plaine du Calavon, entre Luberon et Mont-de-Vaucluse.


Oui mais ces terres sont à l'abandon !


Oui mais elles sont à l'abandon parce que la spéculation immobilière en interdit l'achat aux jeunes agriculteurs qui voudraient s'installer !


Oui mais que fait la Safer ?


Oui mais les « pittoresques autochtones » en ont ras les aliboffis de ces puissants qui s'enferment dans leurs fortifications et ne s'intègrent pas. Ils font des travaux sans autorisation et après, c'est trop tard, ils font régulariser grâce à leurs relations haut placées, alors qu'on refuse la moindre cabane aux agriculteurs.


Oui mais, c'est bien fait pour les paysans : ils n'ont qu'à ne pas vendre ! Mouais... Difficile de résister aux sirènes du pognon corrupteur de toutes valeurs...


Oui mais, ce sont les meilleures terres agricoles de toute la vallée du Calavon et elles ont été irriguées après une lutte de vingt ans. Il a fallu creuser un long tunnel sous le massif du Luberon pour amener l'eau de la Durance ! Tout cela a été financé avec des fonds publics et des agriculteurs ont donné des parcelles pour passer des tuyaux. Ce n'était pas pour un golf ! D'autant plus que les golfs, il y en a déjà à profusion dans la région : Pont-Royal, Orange, Vedène (près d'Avignon), Saumane (à côté de la Fontaine de Vaucluse)... Qui dit golf dit pompage de millions de mètres cube d'eau, mais aussi engrais et pesticides par tonnes. Sur le territoire du Parc naturel du Luberon, est-ce judicieux ? Dans une région où la sécheresse et les incendies sont des calamités récurrentes, est-ce vraiment raisonnable ?

 

bonnieux.jpg


**************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:


Au bistro de la Toile : la viande « hallal » fourni le pognon qui est le nerf de la guerre menée par les intégristes contre la République...


rituel hallal.jpg

- Oh ! Loulle ! Ce plat du jour que tu sers à tes clients, il est hallal, cascher ?


-         Je ne m'occupe pas de ces conneries Victor. Mon plat du jour, il est tout simplement BON ! Et c'est suffisant. Tout ce ramdam fait autour de ces clapoirs à mange-merde de Quick, c'est de l'enfumage de terrier...


-         Entièrement d'accord avec toi Loulle. Il n'empêche que manger « hallal », c'est financer les organisations islamistes.


-         Comment ?


-         Parce qu'une redevance est perçue par les organisations islamiques assermentées, au kilo de viande certifiée halal.


-         Au fait, c'est quoi « hallal » ?


-         C'est - comme pour le « casher » juif - un rituel d'abattage des animaux destinés à la consommation. Lorsque j'étais jeune journaleux, j'ai assisté à un abattage rituel juif, à l'abattoir d'Avignon-Le Pontet, maintenant fermé. La vache est poussée entre deux solides flancs verticaux qui se serrent pour la maintenir, avec également des sangles. Le système est monté sur un axe horizontal. La vache est alors brusquement retournée, les pattes en l'air qui gigotent désespérément pour chercher un sol qui a disparu. La tête pend en arrière. Le bestiau, paniqué au plus haut point souffle, meugle, roule des yeux plein de terreur. Le guignol « sacrificateur » sort alors un long et large couteau affuté comme un rasoir. Consciencieusement, en prenant son temps, il découpe en sciant lentement tout le cou du bestiau, jusqu'à l'os. Alors là, ça crache d'énormes flots de sang. Comme le bestiau souffle par la trachée artère tranchée, il t'espousse du raisiné partout, de la peinture au pistolet ! Y en a partout. Le guignol fait ses salamalecs puis le bestiau martyrisé est dégagé de ses sangles et part au découpage...


rituel hallal 3.jpg-         Putaing ! Je suppose qu'hallal, c'est pareil.


-         Y a que probablement que le guignol qui change. Le produit « à label religieux » ne se distingue pas d'un autre produit, sauf par un « rite » de traitement (technique d'abattoir, en général rustique comme tu viens de voir !) et surtout par une taxe, redevance ou dîme prélevée par une association « rituelle ». Trois mosquées ont l'autorisation de la certification du ministère de l'Intérieur, en charge des cultes : Paris, Évry, Lyon.

Ces trois mosquées revendent le droit à la certification religieuse et des cartes de sacrificateurs ; sacrificateurs permanents ou intermittents (pour la journée de l'Aïd). Donc il y a des associations qui se partagent le marché avec les mosquées, aussi bien au niveau des abattoirs que des boucheries. Principalement l'association AVS (A Votre Service, basée en région parisienne Saint- Denis : Porte de Paris). C'est une filiale de l'UOIF, association loi de 1901, dont le but est « la satisfaction d'Allah le très haut » ! À la question d'évidence, comment obtient-on la carte de sacrificateur, l'absence de réponse est surprenante. Les services du ministère de l'Agriculture, sensés être informés de la liste des sacrificateurs agréés, réclament les noms aux mosquées, sans succès.


Il n'y a, à leur avis, aucune formation demandée. Évidemment, les services de l'Etat ne peuvent intervenir sur les critères religieux : pas d'anesthésie, bêtes tournées vers la Mecque, aucun contact avec des bêtes non licites, etc.


Les recettes des associations percevant des redevances formidables sont-elles soumises à l'impôt ? Silence. La liste des agréments est- elle publique pour protéger les consommateurs des fraudes ? Cherchez-la. Bon courage !


-         Autrement dit, la viande « hallal » fourni le pognon qui est le nerf de la guerre menée par les intégristes contre la République...


-         T'as tout compris Loulle !


 

**************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations: