Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/05/2009

ALERTE ! Arrêtons le bas rosé de Barroso

vin rosé.jpg


- Tè ! Loule, serts nous une tournée de rosé. Le matin, ça dégage la tripe et ça fluidifie les pensées !

- Tu veux du quoi ? Rosé de Tavel ? De Provence ? Côteaux-d’Aix ? Lirac ? Ici, t’as le choix. C’est que du bon.

- Loule, tu me fais plaisir. Chez toi, on trouve pas de ces bas rosés Barroso qui sont au Rosé de Tavel ou de Provence ce qu’une branlette est à une nuit d’amour avec Monica Bellucci ! D'ailleurs, le rosé Barroso, faut en parler en verlan: c'est pas du rosé, c'est du zéro! Au diable l’avarice, sert-nous une tournée de Tavel de chez l’ami Maby !

- Quand même, Victor, ils commencent à nous gonfler les aliboffis à cette Commission Européenne avec leurs conneries. Ces types là, Barroso en tête, font détester l’Europe. En plus, juste avant les élections européennes…

Le rosé Barroso - pour ceux qui, dans ce noble bistro, éminent lieu de convivialité et de fructueux débats solidement étayés par des arguments liquides – c’est ce que veut autoriser cette commission de merde : fabriquer du vin de couleur rosé par coupage de vin blanc et de vin rouge. L'autorisation de " fabriquer ", à partir de vins blancs excédentaires, des vins ressemblant à des rosés, mais à moindre coût et à n'importe quelle période de l'année ressemble fort à une manœuvre opportuniste permettant d'attaquer le marché du rosé qui est en progression. Rappelons que le vin rosé s'obtient notamment par un pressurage habile et rapide. La pellicule du grain de raisin est ce qui donne la couleur au vin, moins elle est laissée en contact avec le jus de raisin, plus le rosé sera clair en fin de vinification (de quelques minutes à quelques heures) . A chacun ensuite, de laisser parler son savoir faire et ses terroirs, pour en faire un vin Rosé de qualité. Voilà ce qu’on sait faire chez nous. Quand à Barroso, ce qu’il veut autoriser, c’est la coloration de mauvais blancs invendables par un peu de rouge.

- Il s'agit ni plus ni moins d'une forme de contrefaçon, une véritable tromperie du consommateur qui serait en outre légalisée par un règlement européen !

- T’as tout compris Loule. Mais il faut savoir que c’est ce que font les pisseurs de sarments d’Australie, d’Afrique du sud, du Chili et autres nouveaux venus sur le marché pinardier. En France même, cette méthode a les faveurs de tous les fabricants de saloperies que sont les plus gros négociants. Et qui c'est qui a demandé à la Commission européenne d'autoriser cette merde? Ben, c'est ce faux-cul de Barnier, sous la pression des gougnaffiers du négoce!

- Alors qu’est-ce qu’il faut faire ? Parce que si c’est ce qu’on va trouver maintenant sur les linéaires, on n’est pas plus con que ces chiapacans de négociants. On peut faire comme eux : tu prends dans ton frigo une boutanche de blanc et tu le colores avec un peu de rouge ! Le résultat sera le même…pour beaucoup moins cher ! C’est l’arroseur arrosé !

- T’as raison Loule ! Mais il vaut mieux faire comme toi: servir du vrai Rosé ! Et signer la pétition que tu trouves sur coupernestpasrose.com

- A la vôtre : je remets la mienne. Et que du bon !

Signez la PETITION

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

NOUVEAU!


image de Une par MB.jpg

D'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert

Ouvrage disponible sur Ayoli.fr

16/05/2009

M’ame Chazotte et M’ame Michu: "J’ai peur…"

vamps.jpg



— Eh ! M’ame Michu, c’est quoi cette pantomime que vous nous faîtes ? V’z’avez la danse de Saint-Guy ?

— Non, M’ame Chazotte, je fais ma séance de capoera.

— La quoi ?

— La capoera ! Faut sortir M’ame Chazotte ! Faut sortir ! La capoera, c’est une danse de combat brésilienne…

— Ah ! Ben v’z’en faites une belle de Brésilienne vous ! On dirait une vieille poule qu’a des puces ! Vous comptez vous établir au bois de Boulogne ?

— C’que vous êtes moqueuse… Je m’entraîne pour pouvoir me défendre si je suis agressée !

— Agressée ? Vous ? Pour vous prendre quoi ? Votre retraite minable ? Votre vertu ? Y a longtemps qu’elle est plus cotée à l’argus…

— Non mais dîtes, v’zavez pas vu, hier soir, l’émission « envoyé spécial » ? Ces petits salauds qui attaquent tout le monde ? Les bureaux de tabac, les pompistes ? Avec des pistolets ! Avec des couteaux ! La France est à feu et à sang M’ame Chazotte. J’ai peur !

— Ah ! Ah ! Ah ! Ça y est. Ça marche. C’est reparti le chantage à la peur sarkozynien ! Il nous fait le coup avant chaque élection. Rappelez-vous le petit père Doize et sa gueule d’escalope de veau avariée à coups de savates sur toutes les télés ! Faut agiter le spectre de la peur pour que les bons cons se regroupent frileusement autour de la droite pure et dure, seule capable d’assurer la sécurité ! Tu parles… Depuis qu’il parle de karchériser la racaille le Jupiter de sous préfecture, y a jamais tant eu d’agressions… Ce qu’on voit surtout, c’est la main mise effective de l’Axe Lumineux de la Galaxie sur FR2 : les deux miss dépression – Lexomil et Témesta – ont sorti ce reportage plus que biaisé pour justement secouer le cocotier de la trouille des bons cons. La trouille, ça fait voter à droite M’ame Michu !

Et pour enfoncer le clou, le deuxième reportage nous montrait les malheurs des veuves des pauvres pêcheurs coulés par de méchants navires étrangers et sauvées par qui ? Par SarkoZorroZy soi-même ! C’est-y pas de la belle et bonne propagande à la Goebbels ça M’ame Michu ?

Tremblez brave gens ! Tremblez pour des menaces relatives mais oubliez surtout les vrais calamités directement sorties de la politique de Sarko et de ses sarko-trafiquants, bien réelles celles-là, que sont le chômage, la précarité, le pouvoir d’achat en plongée libre, le grignotage des libertés, la presse lécheuse de cul, le flicage généralisé, la Justice aux ordres, les services publics remplacés par les sévices publics, le saccage du service de santé pour le refiler au privé, le démantèlement de l’Université pour les mêmes raisons, l’alignement servile de la France sur les Zétazuniens, etc., etc.

Au lieu de prendre des cours de capoera, ma bonne M’ame Michu, vous feriez mieux d’acheter des lunettes pour voir les choses plus clairement !

15/05/2009

En buvant mon pastaga : les embrouilles des empoisonneurs !

Cote-de-boeuf.jpg- Eh ! Vous l’avez vu la Roselyne, évanescente et rose comme de la barbe à papa, lancer sa grande étude sur la bouffe qui portera sur les habitudes de gamelle de 500.000 Français ! Puteng ! Faudra lui dire ce qu’on bouffe, quand on le bouffe, avec qui, probablement comment on le cague ainsi que la couleur, la consistance et le fumet des derniers instants des productions de l’industrie agroalimentaire !

- Tu t’inscris toi Loule ?

- Si elle me paie la gamelle la Roselyne, pourquoi pas ! Et surtout si elle favorise l’utilisation du pastaga comme désinfectant pour la flotte !

- T’es bien un mastroquet, Loule ! Y a que le pognon qui compte pour toi.

- Non Victor, si je le fais, ce sera pour la Science ! C’est pour notre santé que ces braves gens se décarcassent ! Dans la foulée, ils sont en train de créer une Fondation, « la Fondation Française pour l'Alimentation et la Santé". Paraît même qu’elle regroupera les plus grosses têtes du milieu de la bouffe.

- Ben voyons ! Cette « fondation », Loule, c’est une création de l’I.F.N., l’Institut Français de la Nutrition, lui même faux-nez de l’ANIA, autrement dit le syndicat des industries agroalimentaire.

JO gras.jpgcurechémacdo.jpg- Bien compliqué tout ça…

- C’est voulu Loule ! C’est voulu ! C’est pour embrouiller et donner un côté altruisme, soucieux du bien-être et de la santé des gens à un machin qui n’est en fait qu’un groupe de pression, un lobbie de plus pour faire passer les lois qui arrangent les producteurs de malbouffe. Tu sais qui il y a dans ces machins ? Nestlé, Danone, Coca Cola ainsi que tous les fabricants de plats touts prêts, sous-vide, congelés, surgelés, sans oublier les grands sucriers, les fabricants de barres chocolatés, chips hydrogénés et autres saloperies. Bref, tous ceux qui sont en grande partie responsables de l’obésité, du diabète, des maladies cardio-vasculaires et de certains cancers. Et tu sais pourquoi ces gougnafiers mettent en route cette grosse machine ?

- Ben… Dis-nous Victor.

- Pour torpiller – à travers des études « scientifiques » biaisées, des « communications », des pressions auprès des élus - l’instauration de cette fameuse taxe « malbouffe » qui leur fait tant peur. Cette taxe qui – si elle passe – fera passer la TVA de 5,5 à 19,6% sur tous les produits trop sucrés, trop salés, trop gras !

- Puteng ! Qué mafia… Tè ! Je mets ma tournée. Faut boire pour oublier…

- A la nôtre !




12/05/2009

De la France à fric au Cap Nègre – Oh ! pardon, au Cap Homme de couleur !

noyade d'émigrés.jpg— Ah ! Je lis dans le canard le drame affreux autant qu’habituel de quelques dizaines d’émigrants africains que la tempête fait plonger pour servir de patapon aux requins, entre l’Afrique et les Canaries. C’est tout de même malheureux que ces pauvres mecs soient obliger de risquer leur peau pour venir vider nos poubelles…
Et je lis en parallèle que « l'ouverture d'une enquête sur les biens détenus en France par les présidents de trois pays africains producteurs de pétrole et pivots de l'influence française en Afrique constitue une "première" judiciaire. Jugeant recevable une plainte de l'organisation non gouvernementale Transparency International France, la juge d'instruction Françoise Desset a ordonné une information judiciaire sur les propriétés, comptes bancaires et limousines détenus par Omar Bongo (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo), Teodoro Obiang (Guinée équatoriale) et leurs proches. »

Puteng, ils sont pas tous pauvres dans ces pays ! Il y a longtemps qu’on le sait, mais cette fois, le détail en est donné. C’est comme au Monopoly ! Les mecs, ils achètent les plus beaux immeubles des quartiers les plus huppés, les plus chers de Paris ! Et les concessionnaires Ferrari, Mercedes, Rolls-Royce, Aston-Martin ont la langue qui pendent lorsque les roitelets noirpiots se pointent ! Sans oublier les innombrables comptes en banque !

— Oh ! Victor, ces biens en France ont été achetés pas volés. Sur ces biens immobiliers des taxes et impôts divers sont collectées? Va-t-on aussi faire une enquête et une mise en examen des anciens propriétaires pour recel de détournements de biens publics? Pourquoi ces actions ne sont elles pas menées sur les différents territoires concernés? Depuis quand s'intéresse t-on aux financement des biens achetés en France ? Pourquoi pas sur les nouveaux milliardaires venus de l'Est ? Vraiment du gros n'importe quoi! Vivement une action en justice contre l'état français pour avoir pillé le continent africain !

— T’affole pas Loule et sert-nous plutôt une tournée. Il n’empêche que si les biens achetés en France sont régulièrement payés, c’est l’origine du pognon qui est plus que douteux ! C’est le pognon que ces petits potentats locaux récupèrent sur le dos de leurs peuples auprès des compagnies pétrolières, forestières, cacaoières, cotonnières, arachidières qui pillent l’Afrique. C’est le pognon de la corruption. Mais pour qu’il y aie des corrompus, il faut qu’il y aie des corrupteurs. Celles-ci, ce sont les compagnies que je viens de te dire. Mais les corrompus, ce sont les voyous qui mettent en coupes réglées leur pays, qui bafouent tous les droits de l’homme que tu veux, qui pratiquent le népotisme à grande échelle, qui se taillent des dynasties de père en fils en se camouflant derrière des « élections » auprès desquelles les petites corruptions à la chaussette d’Aldouy à Perpignan sont de la gnognotte.

Et ces gens-là restent en place depuis l’indépendance avec la bénédiction et parfois l’aide militaire active de la France. La Françafrique, c’est la France à fric. Une constante depuis le Foccard de de Gaulle, le Papamadit de Mitterand et tutti quanti. Tu sais pourquoi ? Pour protéger les intérêts de Total, de Bolloré et autres requins qui se goinfrent sur le dos des Africains. Cette collusion entre les dictateurs-goinfres africains et les gouvernants français – quels qu’ils soient – passe par un flot généreux de pognon allant de ces potentats africains dans les caisses des parties au pouvoir.

Voilà pourquoi ce procès n’aura vraisemblablement pas lieu. Le Parquet français – donc Dati, donc Sarko – a fait appel. Cet appel étant suspensif des poursuites, ces affaires seront étouffés. Comme d’hab…

— Et les rois nègres pourront continuer à faire tourner le commerce en France !

— Eh ! Mastroquet de mes deux. On dit pas « nègre », mais homme de couleur !

— Oh ! Victor, tu crois que quand Sarko, il va passer quelques jours sur la Côte-d’azur, chez sa belle-doche, il va au Cap Nègre ou au Cap Homme de couleur !


Commission européenne: mecs lofs notoires...

bonobos missionnaire.jpg

Les députés européens ont refusé, mardi 5 mai, de limiter l’expérimentation scientifique en laboratoire sur les animaux et le recours aux primates, pour éviter de compromettre la recherche médicale. "Nous voulons tous réduire le nombre de tests sur les animaux. Mais les citoyens européens demandent aussi à juste titre les meilleurs traitements médicaux les plus efficaces possible", a déclaré le conservateur britannique Neil Parish, dont un rapport en ce sens a été approuvé par 540 voix contre 66 et 34 abstentions.

Les élus ont ainsi modifié une proposition de la Commission prônant la limitation plus stricte de l’usage de certains singes. "C’est un compromis entre la nécessité d’assurer que la recherche puisse se poursuivre dans l’Union européenne et celle d’améliorer le bien-être animal", s’est justifié Neil Parish.

Les parlementaires se sont en revanche prononcés pour l’interdiction de l’utilisation des grands singes – chimpanzés, bonobos, gorilles et orangs-outans –, qui sont menacés d’extinction, sauf s’il s’agit d’expérimentations ayant pour but la conservation de ces espèces. Mais ils ont refusé de restreindre de manière drastique les possibilités d’utilisation de primates comme les ouistitis et les macaques, car cela pourrait "pénaliser la recherche européenne au profit de ses concurrents américains ou asiatiques, moins stricts en termes de bien-être animal".

Pourquoi ne pas faire ces expériences à partir des membres de la Commission européennes et surtout de Barosso?

11/05/2009

Catastrophes naturelles ou attaques militaires ?

haarp1 alaska.jpg



Tè ! Si on se laissait un peu emporter sur les ailes du frisson ? Moi qui suis un incorrigible « rébroussié » (en Provence, un qui doute de tout, qui prend le contre-pied du discours politiquement correct), je viens de tomber, au hasard d’une pérégrination aléatoire sur la toile, sur une série d’informations qui m’ont parues fort intéressantes. Réalité cachée ? Menaces secrètes ? Elucubrations fantaisistes ? A vous de juger.

Dans la nuit des 25 et 27 Décembre 1999, deux tempêtes d'une violence exceptionnelle s'abattaient sur la France, alors que le pays s'apprêtait à célébrer le passage à l'An 2000. Ces tempêtes représentaient un phénomène météo très inhabituel.

Les modélisations 3D réalisées par Météo France montrent à quel point la configuration météorologique avait l'efficacité d'une machine de guerre.

Rappelons que l'existence des armes climatiques a été implicitement reconnue dans un traité international de désarmement. Un traité international adopté en 1977 sous le nom de "convention ENMOD", interdit en effet expressément le développement d'armes "de nature à influencer le climat". Le fait que ce type d'armes soit mentionné dans cet accord indique que leur existence n'est pas de la science-fiction.

anges_haarp_250.jpgCes tempêtes de décembre 1999 pourraient donc avoir été provoquées par une arme climatique, utilisée afin de sanctionner l'attitude récalcitrante de la France sur la mondialisation, les OGM, et le traité de l'AMI. (Le principe central de l'AMI est de créer tout un ensemble de droits nouveaux pour les multinationales, au détriment des états et des populations, et sans aucune obligation en contrepartie. Cet accord économique international a été négocié dans le plus grand secret depuis 1995 sous l'égide l'OCDE)

Ces " tempêtes" ont été suivies par un virage à 180 degrés de la politique du gouvernement de Lionel Jospin au sujet de la mondialisation et des OGM. La vérité est peut-être que le pays ayant été mis à genou par ces deux "tempêtes", la France a été vaincue et n'a pas eu d'autre solution qu'une discrète capitulation, à l'insu de la population qu'il était préférable de ne pas informer.

Le naufrage du pétrolier Erika, le 12 décembre 1999 (soit quelques jours à peine avant les tempêtes), naufrage dont les médias n'ont pas assez souligné les circonstances douteuses, n'était-il pas une signature des événements calamiteux qui allaient frapper la France quelques jours plus tard ? Le nom du navire Erika fait penser à un code symbolique d'identification : I AM ERIKA qui se prononce : AMERICA !

Pour l'anecdote, un cyclone tropical baptisé ERIKA dévasta la Nouvelle Calédonie le 14 Mars 2003, entraînant des frais considérables pour la France. Rappelons qu'un mois auparavant, Dominique de Villepin avait demandé que se tienne, le 14 mars justement, une séance du Conseil de sécurité à l'ONU destinée à "évaluer la situation" sur l'Irak. Inutile de dire que cette séance n'eut jamais lieu, la guerre en Irak étant devenue inévitable à cette date.
De même, faut-il interpréter comme un avertissement le tremblement de terre survenu en France le 22 février 2003, et ressenti jusqu'en Allemagne, deux pays européens largement engagé contre la logique de guerre américaine.

Et que dire du violent tremblement de terre survenu en Chine aussitôt après une visite de Colin Powell venu chercher, en vain, le soutien du gouvernement chinois.

L'histoire contemporaine regorge de ces coïncidences...

Ça vous intéresse ? Alors cliquez ci-après :
HAARP, ARME DE L'APOCALYPSE ?
http://conspiration.ca/haarp/arme_ultime.html

ou encore ICI http://bouillondecultures.blogspot.com/2007/12/lusaf-leve-une-partie-du-voile-sur.html

Ces informations ne sont pas si fantaisistes que ça puisque on les retrouve sur…le Journal Officiel des Communautés Européennes !
www.entrefilets.com/haarp.pdf


10/05/2009

Le pire birthday for you! Le pire birthday for you!

 





sarkozy deux ans Laurent.jpg
Quelle purge! Aussi mauvais à avaler qu'à dégueuler...




2-ans---l-Elysée photo en délire.jpg

...sauf pour la bande des sarkotrafiquants du Fouquet's!

09/05/2009

Quand la Pandémie — la vraie ! — explosera, le monde sera mal ! Très mal…

image de Une par MB.jpg

La pandémie, elle nous pend au nez. Mais ce ne sera pas celle dont on nous rebat les oreilles. Celle-ci, c’est un foutage de gueule intégral, une sordide opération commerciale. D’abord, elle a pris « naissance » dans un pays intermédiaire entre les vrais pays pauvres et les pays riches. Le Mexique, ce n’est pas l’Inde, la Chine ou le Nigéria. Et surtout, elle s’est « propagée » dans les pays riches et uniquement là ! Etonnant non ? Il est bien sympa ce virus de ne se pointer que dans des pays sanitairement bien équipés, pourvus de plans de lutte contre une éventuelle pandémie bien au point, et ayant d’énormes stocks de Tamiflu…qui arrivent à la date de péremption !


Cette pseudo pandémie — orchestrée par l’O.M.S. — ressemble à un exercice grandeur nature dans les pays « riches » assortie d’une liquidation commerciale de stocks de médicaments devenant obsolètes.


Mais cette opération d’enfumage se double d’une juteuse opération commerciale ! En Mars 2009, Nicolas Sarkozy se rend au Mexique où le groupe Sanofi-Aventis signe un contrat de 100 Millions d'Euros pour la construction d'une usine de vaccin grippal saisonnier et éventuellement pandémique  "dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée" ... C'est une victoire industrielle importante pour le groupe. Et qui qu'on trouve qui "conseille" Sanofi? Qui qu'on trouve? Ben, le Françounet! Le François Sarkozy. Ben voyons! Faut se soutenir en famille!

Ils font un communiqué de presse à lire ici : Sanofi-Aventis http://www.sanofi-aventis.com/presse/communiques/2009/ppc_24324.asp

Chaque époque a ses grandes peurs… Chaque époque a ses fléaux… Ceux qui viennent de la nature : les inondations, les tremblements de terre, les tsunamis, le choléra, la malaria, la peste…

Ceux qui viennent des hommes : la guerre, la famine…

Où placer le terrible fléau qui va forcément arriver : la peste aviaire

La nature se venge-t-elle de l’impéritie des hommes ?

L’épidémie mexicaine — pourtant simple tour de chauffe ! — réveille les angoisses et souligne les énormes lacunes du combat des hommes contre ce fléau des temps modernes : lorsque le virus est isolé et étudié, il faut — au mieux — de quatre à six mois pour mettre au point un vaccin relativement efficace, et qui ne pourra évidemment pas être fabriqué à temps pour l’ensemble de la population mondiale.

Je viens juste d’envoyer à l’imprimerie un roman sur ce thème ! Merde, ça tombe bien ! Mais ne croyez pas que j’ai écrit ça en quatre jours et trois nuits ! Ni que je sois dans quelque chose dans le déclanchement de la "pandémie"! Promis juré!

Celle-là elle est bidon. Mais l'autre? Lorsqu’une catastrophe sanitaire se conjugue avec l’aveuglement de croyances archaïques, la surpopulation d’une Terre à bout de souffle, la haine des damnés de la terre envers les pays riches mais aussi un incommensurable autant que dérisoire espoir, cela donne un coquetèle hautement explosif.

L’actualité rend la matière de ce thriller prémonitoire. L’auteur — ben, c’est moi ! — conduit son lecteur dans un voyage hallucinant à travers un monde en folie, de la première quinte de toux au déchaînement des chevaux de l’Apocalypse.

Et vous, seriez-vous capable de prendre LA décision, quand la pandémie explosera ?

« CURE US ! »
Quand explosera la PANDEMIE. Par Jean-Victor Joubert.
134 pages – 10 €

Sortie dans quelques jours. Je vous le ferais savoir !



08/05/2009

Le marché aux esclaves

marché aux esclave Gérome Jean Léon.jpg

 


— Holà ! Sieur Paul Hamploit, as-tu donc de la viande ?
— Si fait ! Dame Maidef ! De la jeune et vaillante !
Tâtez donc ! C’est du bon ! Et je fais des promos !
J’ai du jeune apprenti pour gratis pro deo,
Et puis du tout-venant, sans beaucoup de diplômes,
A des prix attractifs, autant femmes que hommes
J’ai du black, du bronzé, sans papiers, mais pas tous,
Pour pouvoir, sans faiblir, faire suer le burnous !
Profitez des prix foire et des primes d’accueil :
Trente euros au kilo ! Dans votre portefeuille !
Et en plus si la viande à moins de vingt-six ans
Quinze euros de bonus !
— C’est très intéressant !
— Je dis bien au kilo ! En euros, pas en roubles !
Pour l’animal sans bac, alors la prime double !
Et si vous proposez, en plus, un CDI,
Trois mille euros de plus, en forfait !
—Tout compris ?
— Bien sûr. Pour vous l’Etat sait être généreux.
Pour les patrons j’entends, pas pour les gens de peu.
Si vous calculez bien, chaque unité de viande
Docile, bien formée, et très obéissante
Ne vous revient à rien ! Tout gratos ! Tout Bénef !
Qu’est-ce qu’on dit à Sarko ? Chère Dame Maidef ?
Sans compter qu’avec ça, profitant de la crise
Jetez donc à la rue toutes vos tempes grises !
Les anciens travailleurs, ça pue, ça coûte cher,
Remplacez-les par de la jeune et tendre chair !
Qu’importe si l’Etat s’écroule sous la dette
Vous pouvez, au Fouquet’s, continuer la fête !
Qu’est-ce qu’on dit à Sarko ? Chère Dame Maidef ?
— Un grand merci bien sûr ! J’achète derechef !

Victor

06/05/2009

Halte à l’eurodémission du Peuple ! Oubliez le choix stupide de l’abstention aux élections européennes du 7 juin :

barroso gros.jpgVous ! Oui, vous qui avez l’intention d’aller à la mer, à la montagne, à la pêche le jour de l’élection européenne du 7 juin, méditez sur ce qui suit et que relate Jean-Luc Mélanchon à propos d’une nouvelle mesure en faveur de la privatisation de l’énergie votée ce dimanche 3 mai par les députés européens à Bruxelles, à cause des voix du P.S.E. (partie socialiste européen) mêlées à celles de la droite ultra libérale. Et n’oubliez pas que 80% des lois qui régissent notre vie de tous les jours  sont édictées par Bruxelles ! Si vous voulez en finir avec l’Europe imposée par les banquiers, les patrons, si vous voulez vous débarrasser de l’Europe de la concurrence sauvage, du saccage des services publics, de la primauté des marchands de soupe, allez VÔTER !

« [Le parlement européen s’est prononcé] sur la libéralisation de l’énergie. Ce vote portait sur le 3ème paquet de directives sur la libéralisation du marché de l’électricité et du gaz. Ces directives, on le devine, visent à renforcer la libre concurrence et à achever la libéralisation du secteur.

Que sait faire d’autre l’Union Européenne ? Au cas précis il s’agissait d’accélérer le démantèlement des entreprises intégrées de service public, chiennes galeuses accusées de fausser la concurrence.

Le vote a eu lieu. Sans surprise, EDF et GDF vont devoir séparer plus fortement leurs activités de production, de fourniture (services de distribution, en contact avec le client) et de transport (les lignes, les gazoducs etc).

Bien sûr cette désintégration ouvre la voie à une privatisation rampante des réseaux et de la distribution. C’est d’ailleurs commencé avant même le vote. Maintenant c’est la loi. On connaît l’enchaînement. Tout va se faire par des filialisations et des externalisations au profit du privé. Adieu l’égalité devant le service public. Adieu les investissements de long terme dans le réseau. Voici enfin l’ère de la modernité.

Cela veut dire que ce qui marchait bien pour tous va complètement dysfonctionner, que tout vaudra plus cher et que tout finira dans un scandale à l’occasion duquel on rappellera l’État pour réparer des dégâts inouïs ! Les rapaces vont encore se goinfrer et les gens souffrir.

C’est justement ce que dénonce actuellement le mouvement des agents des services de distribution d’EDF et GDF nommés dorénavant ERDF et GRDF en application des règles de dépeçage.

Certes, sous la pression des États, le compromis final voté par le Parlement européen n’impose certes plus une séparation patrimoniale totale et obligatoire entre les activités de production et celles de transport. Si cela avait été fait cela aurait valu une privatisation directe. Mais il impose une séparation accrue. Comme d’habitude, des petits pas toujours dans la même direction. Jusqu’à la prochaine fois. En pleine campagne européenne ça vaut la peine de savoir qui a voté comment. Surtout que les intéressés ne vont pas s’en vanter.

En effet, le PPE et le PSE ont massivement voté pour (187 voix du PSE pour, 2 contre, 2 abstentions !).La majorité de la GUE et des Verts ont voté contre. Les socialistes français ont brillé. Illisibles comme un de leur meeting. La majorité a voté pour comme l’ensemble du PSE.

Et parmi ceux-ci Françoise Castex, Vincent Peillon, Stéphane Le Foll, Pervenche Bérès, Jean-Louis Cottigny, Béatrice Patrie, Bernard Poignant, Catherine Trautmann.

Benoît Hamon et Harlem Désir se sont abstenus. Kader Arif et Henri Weber n’ont pas pris part au vote.

Seules Marie-Noelle Lienemann et Anne Ferreira ont voté contre. »


Cette collusion entre l’ultra droite et les « socialistes » dégoulinant du PSE maintient au pouvoir le sinistre Barroso, fossoyeur de la belle idée européenne. Pour redonner de l’espoir, du souffle, un avenir à cette Europe qui reste notre avenir, il faut envoyer au Parlement européen suffisamment de députés de gauche (et pas de gôôôche) pour que même le PSE trouve son intérêt à virer le très sarkocompatible et bushocomplice Barroso. Pour cela, il faudra ALLER VÔTER !

05/05/2009

Puteng! Trois ans encore...


sarkozizanie tropicalboy.jpg

Ça fait rien, on arrosera! On arrosera!

sarkozypatience de Aspeta.jpg

04/05/2009

- « Oh ! Loule ! Remets ma tournée avant que ça pète ! »

poinglevé.jpg- Oh ! Monsieur Riflard, vous partez en voyage que vous menez la valise au bistro ?

- Non mais j’ai suivi un stage pour faire face à une éventuelle séquestration dans mon entreprise…

- Allez va. Vous, vous ne risquez rien. Vous êtes le patron d’une petite entreprise, vous avez mis tout votre pognon dedans, vous trimez autant que vos douze ouvriers et si vous plongez, vous serez encore plus à la rue qu’eux…

- Eh oui, mais on nous met dans le même sac que ces crapules du Cac 40 et du Medef…

- Oh ! Loule. Sert une tournée à M.Riflard. Il faut lui remonter le moral. Vous êtes un patron à l’ancienne M.Riflard. Vous ne pétez pas plus haut que votre cul, vous n’avez même pas de 4x4, emblème de la connerie triomphante. Lorsque la Révolution viendra, c’est pas les gens comme vous qu’on pendra. Vous et nous, on est sur le même bateau. Les séquestrations, M.Riflard, c’est un cri de révolte. C’est l’expression de l’attachement des ouvriers et des employés à leur bien commun : l’entreprise qui les fait vivre et qu’ils font vivre. C’est un symbole très fort. Il peut y avoir des divergences de vue entre des patrons comme vous et vos employés, des affrontements, des grèves dures. Mais le but final est le même : le bien de l’entreprise et de tous ceux qui la composent : ouvriers, employés, cadres, patrons.
Mais depuis la sinistre mère Thatcher, tour a changé. La logique d’entreprise a laissé la place à la logique financière. Dans les grosses boites, on ne sait plus qui est le patron. C’est généralement une nébuleuse d’investisseurs douteux, de fonds de pensions rapaces représentés par des grippe-sous cyniques. Ces entreprises utilisent la drogue des dividendes envers leurs actionnaires combinée avec une approche soi-disant sociale (intéressement, participation) pour enfumer les salariés dont les salaires n’ont cessé de baisser depuis vingt ans. Ceci afin de masquer la distribution de montagnes de pognon aux dirigeants qui se cooptent entre eux dans les conseils d’administration. C’est ceux-là qui morfleront M.Riflard, pas vous. Seulement ça, Monsieur Riflard, fallait y penser quand vous avez voté Sarko !

SarkoChien.jpg- C’est vrai qu’il nous a tous enfilé celui-là…

- Je ne vous le fais pas dire ! Nous, les salariés, la « France d’en bas » comme ils disent avec condescendance, on savait qu’on allait dérouiller avec cette bande de sarko-trafiquants, cette droite pétainiste avide, cupide et sans scrupules. Mais je pense que la révolte ouvrière se doublera dans les mois à venir de la révolte des classes moyennes et des classes intellectuelles. Les sarko-trafiquants n’ont de cesse d’attaquer les avocats, les avoués, les chercheurs, les enseignants, et même les chefs d’entreprise ! La politique sociale s’est mutée en politique comptable attaquant  l’hôpital et ses personnels, l’enseignement et ses maîtres, la justice et ses serviteurs, la presse et ses journalistes. C’est la mise en coupe réglé du pays au profit de la bande du Fouquet’s. Les copains et les coquins qu’on disait à l’époque de de Gaulle. Maintenant c’est pire que jamais. Avec le cynisme décomplexé des mafieux qui manient la trique à travers une police qui dérive dangereusement et une justice muselée et aux ordres. Il insulte les « pauvre cons » mais encore plus les pauvres que les cons… En plus, ce type et les mafieux qui l’entourent font honte à la France à l’étranger…
N’oubliez pas, Monsieur Riflard, que la Révolution française a été le fait  de ce qu’ils nommaient à ‘époque le Tiers-état. Et actuellement, le tiers-état, c’est les ouvriers, les employés, les petits paysans, mais aussi la classe moyenne et les intellectuels !

- Alors ça va péter Monsieur Victor ?

- Je le pense et je l’espère. Tè ! M.Riflard, je vous donne ma casquette rouge CGT ! Oh ! Loule, remet ma tournée ! Et du rouge !

01/05/2009

1° MAI! Réveille-toi, Peuple de France !

révolution rête coupée.jpg


Réveille-toi, Peuple de France,
De Bretagne, du Nord, de Paris, de Provence,
De Corse, des Antilles, d’Alsace, de Savoie,
D’Auvergne, de Gascogne, de Lorraine, d’Artois !
Debout ! Fils de Danton, Mirabeau, Robespierre,
Ô héros glorieux, sortez des cimetières,
La France est avachie, la France est aux abois
Livrée aux appétits de gougnafiers sans loi.
Les fils des Sans-culottes sont devenus des Veaux
Abrutis de télés laveuses de cerveaux,
Panurgiens, combinards, têtus comme des mules,
Ils lèchent les panards de ceux qui les enculent.
Ils ont mis à leur tête un vil aventurier,
Vulgaire démago, cynique et ordurier.
Aussitôt installé, ce « sarko vulgaris »
Vida toutes les caisses, foin de toute avarice,
Au profit des vautours, des hyènes, des chacals
Qui avaient financé sa campagne immorale.
Grouillant comme morpions autour d’un trou du cul,
Ces escrocs patentés font le peuple cocu.
Ils s’engraissent la tripe de grasses subventions
Puis ils délocalisent en gardant le pognon,
Mettant dans la misère des régions entières,
Et crachent à la gueule de la gent ouvrière.
Mais ça ne suffit pas ! Le Hun est un dévot
Qui prétend rétablir le pouvoir des corbeaux,
Gourous, curés, imams, rabbins ou chefs de sectes
Tous ces obscurantistes dont les idées infectes
Ramènent au galop burkas et goupillons
Pour écraser le Peuple de leur chape de plomb.
Tremble donc Sarkozy, toi le copain de Bouygues,
D’Arnaud, de Lagardère, et de tant d’autres zigues
Bâtissant des fortunes par la spéculation
Sur le dos des prolos par la confiscation
Du fruit de leur savoir, leur sueur, leur travail
Et puis les rejetant tout comme vil bétail.
Avec tes airs confits de sacristain en messe
Tu t’appuies sur la crise, oubliant tes promesses
De chercher la croissance, s’il faut, avec les dents.
Et le pouvoir d’achat, Monsieur le Président !
Vous nous aviez promis qu’une fois aux affaires
Par la foi, le travail, finirait la misère.
Et les terribles nuits, seul, dehors, lorsqu’il gèle ?
Les vieux qui pour bouffer fouillent dans les poubelles ?
Et les essedéhèfes ? Et les gens qu’on expulse ?
Y avez-vous pensé ? Est-ce que ça vous révulse ?
Non ! Vous voulez, en fait, profiter de la crise
Pour nous faire avaler, en loucedé, par surprise
De sordides « réformes » toujours réactionnaires,
Dures pour le prolo, douces pour l’actionnaire.
Vous voulez, dîtes-vous, remettre « plus d’Etat »,
Alors que vous lourdez ses agents par gros tas.
Votre triste bilan : régression, esclavage,
Faim et précarité, répression et chômage.
Vous remplissez les poches de vos amis patrons
Par la France d’en bas pressée comme un citron.
Halte ! Tristes bouffons à la grasse bedaine,
Partez avant que ne se transforme en haine,
La puissante colère qui dans le peuple monte,
Partez quand il est temps car la révolte gronde.

révolution poing.jpg

30/04/2009

Eh! Dieu, passe-moi le thé ou plutôt un canon bien rouge de ton sang!

dieu vacances.gif


Relevé dans l’excellent et salutaire site des Athées des Pyrénées Orientales : CE QUI EST AFFIRMÉ SANS PREUVE PEUT ETRE NIÉ SANS PREUVE

C'est à celui qui affirme l'existence d'une chose de la prouver et non à celui qui la met en doute ou qui la nie.
Certains thuriféraires de la religion tentent parfois de nous piéger grossièrement en nous mettant au défi de prouver que Dieu n'existe pas. Or il est impossible de prouver que quelque chose n'existe pas. Ils le savent. Mais ça ne les empêche pas de s'en servir pour troubler les gens faibles. Rappelons à ce sujet la célèbre analogie de la théière, de Bertrand Russell (mathématicien, logicien et philosophe), reprise par Richard Dawkins le célèbre vulgarisateur et théoricien britannique de l'évolution, critique du dessein intelligent, tenant de l'athéisme et auteur de : Pour en finir avec Dieu.

"Si j'affirmais, dit Bertrand Russel, qu'entre la Terre et Mars se trouve en orbite autour du soleil,une théière de porcelaine, trop petite pour être détectée par nos plus puissants télescopes, personne ne serait capable de prouver le contraire. Et comme ma proposition ne peut pas être réfutée, si j'affirmais de plus, qu'il est intolérable d'en douter parce que son existence est décrite dans des livres anciens comme étant une vérité sacrée, on me considérerait aussitôt comme un illuminé bon pour l'hôpital psychiatrique".

Il en est de Dieu comme de la théière de Russel. Si vous tombez sur un de ces charlatans ne vous laissez pas impressionner. Ce n'est pas à nous athées de prouver que Dieu n'existe pas, mais c'est à eux de prouver qu'il existe. Cela fait longtemps que nous attendons. Et nous risquons d'attendre encore très longtemps.
Alors ne perdons pas notre temps avec ça et passons à autre chose de plus important car la vie, elle, n'attend pas.

Dans Athées http://associations.midiblogs.com/

29/04/2009

L' ÉLYSÉE BÉNIT LES DIPLÔMES CATHOS

sarkozyhabemuspapamem0.jpg


Sous ce titre Le Canard Enchaïné du 22 avril 2009 a publié un article qui décrit très bien la situation et auquel il n'y a rien à ajouter ni à retrancher. Jugez vous-mêmes.

" Sarko vient donc de torpiller un des piliers de la laïcité. Un décret du Président de la République paru le 19 avril au Journal Officiel, abolit de facto une vieille loi de 1880 qui enlevait auix établissements catholiques le droit de distribuer des diplômes universitaires reconnus par l'État.
Le décret légalise les termes d'un accord signé le 18 décembre dernier, entre le Saint-Siège et le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner portant sur la reconnaissance mutuelle des diplômes. Désormais seul un hypothétique recours devant le Conseil d' État pourrait faire capoter cette oeuvre impie.
L'accord s'applique en effet aussi bien sur le territoire du Vatican qu'en France aux universités catholiques, facultés ecclésiastiques et établissements supérieurs dûment habilités par le Saint-Siège. En clair, les facs cathos qui enseignent aussi bien la théologie que la médecine, les lettres, le droit ou l'économie, pourront elles aussi délivrer des doctorats, des masters ou des licences.
Devant les protestations des présidents d'universités, Kouchner et la collègue des universités Valérie Pécresse, avaient enclenché en janvier dernier une timide marche arrière.
Dans un communiqué les ministres avaient déclaré que le décret ne concernait que les disciplines canoniques. Mais le Vatican ne l'entend pas de cette oreille. Comme le souligne LA CROIX du 21 avril, la nonciature apostolique rapelle que l'accord s'applique également aux matières profanes.
De toutes façons l'Église est sûre de rafler la mise : l'accord signé par Kouchner a confié à la seule Congrégation pour l'éducation catholique le soin de rédiger le liste des institutions et des diplômes concernés.
À ce train là Sarko va finir par être béatifié". H.L.

Pour défendre la LAÏCITE signez cette PETITION

28/04/2009

M'ame Michu et M'ame Chazotte: les oreilles et la queue

vamps.jpg


- Eh ! V’s’avez vu M’ame Chazotte, c’est bien notre madame Carla qu’est la plus belle. L’autre, l’Espagnole, on dirait un pot à tabac à côté…

- Ouais. Peut-être. Mais son gigolo à votre Carlita, à la réception d’hier soir, on aurait dit un pingouin boiteux qu’a la parkinson ! Et puis, il a intérêt à la jouer modeste, parce qu’avec ce qu’il a balancé sur leur Cordonnier…

- Sur leur qui ?

- Ouais ! Faites pas cette gueule de bogue ahurie M’ame Michu ! Zapatero, en enpanchien, ça veut dire Cordonnier !

- Ah bon. C’est drôle quand même de mettre un cordonnier à la tête d’un pays comme l’Espagne. Moi je verrais plutôt un Hidalgo ! C’est vrai que l’Espagne, elle est célèbre pour ses foutebaleurs !

- V’savez, M’ame Michu, que les conneries du mari de Carla, ses propos de petite gouape de bistro concernant les autres chef d’états - du genre « Zapatero, il est aussi intelligent que mon genou, Merkel, on dirait un pot à bière, Obama, c’t’un grand sifflet sans expérience, heureusement qu’il y a Berlusconi, etc. » - donne de la France une image plus que nulle ! On fait rigoler de nous. Et ça coûte du pognon au pays. Beaucoup de pognon ! Parce que vous croyez que les conneries qu’il balance sur Merkel ça favorise les affaires avec les Allemands ? Vous croyez que les provocations à l’encontre d’Obama vont aider à vendre des Airbus et du Roquefort chez les Zétazuniens ? Dans les milieux diplomatiques français à l’étranger, ça fait plutôt la gueule… Il leur faut tenter de rattraper toutes les conneries du Cerisier en Fleurs de l’Elysée.

- Ben ça alors, j’croyais pas ça moi…

- Eh ! Ben, paraît que ces conneries coûtent entre 1 et 2 % de croissance. C’est pas rien…

- Et ça fait beaucoup?

- Beaucoup de sous... N’empêche que le mari de Carla, s’il continue à leur dire des conneries aux Espanches, il risque de se faire couper les oreilles et la queue !

- Olé !

27/04/2009

Oh puteng ! Alerte à la grippe porcine ! Alerte à la peste aviaire !

cochon dents longues.jpg- Oh ! Loule ! Donne-moi tout de suite deux jaunes. Et bien tassés, c’est pour un malade.

- Casa ? Ricard ? 51 ?

- M’en fout, c’est en urgence…Sur prescription médicale. Je risque d’avoir, et la grippe aviaire, et la grippe porcine !

- ? ? ? ? ? ? ?

- Ouais. Hier, j’ai bouffé du saucisson de l’Ardèche de chez le gros Thomas, des caillettes aux herbes, puis des cailles farcies aux pruneaux et olives vertes, mijotées en cocotte au vin blanc… Si avec ça je ne veux pas choper la peste porcine et aviaire qui fleurit à Mexico, et sûrement pas que là, faut que je me désinfecte les tuyaux de dedans mes viandes avec du pastaga !

- Tè ! Victor ! Soigne-toi avant de tous nous envisper dans ce bistro ! Mais, cette peste, c’est du sérieux ou c’est une cagade de plus pour nous enfumer ?

- Puteng ! Si c’est du sérieux, tu dis ! Ça risque de nettoyer de Terre du tiers de ses habitants !

- …teng ! C’est pas bon pour la clientèle ça… Et si en plus il faut baisser de 10% le prix du café, la faillite nous guette !

- Oh ! Mastroquet, quand t’auras fini de pleurer, tu mettras ta tournée j’espère ? Pour en revenir à la peste aviaire, et à la peste porcine qui en est une variante, c’est un truc terrible. Tu tousses, tu tousses, t’as la fièvre que tu pourrais cuire un œuf dur en te le carrant dans l’oignon,, tu craches des glaviots verdâtres, gros comme des huîtres de Bouzigues, tu trembles comme si t’avais la parkinson, que chaque fois que tu vas pisser tu te fais une branlette, et puis t’as la cou qui gonfle, qui gonfle, les yeux qui te sortent de la tête comme une bogue, et puis t’as toutes les viandes qui s’avarient qu’on dirait les barbaques recyclées des hypermarchés, et tu meurs…

cochons de cochons.jpg- …teng ! Victor ! Tu déparles ou quoi ? Vé ! j’en suis tout estransiné. J’en ai les trois sueurs…

- Oh ! Fatche ! Loule, c’est comme ça que ça commence… Tiens toi loin, maître empoisonneur ! Et crache pas dans les verres ! La grippe aviaire, la peste porcine, c’est du pareil au même, mais en pire, que la grippe espagnole. Celle-là, elle a fait en un mois plus de morts que la guerre de quatorze en quatre ans : vingt millions de victimes, au moins ! Alors celle qui arrive, avec la promiscuité des grandes villes, les mecs qui se rassemblent dans les stades, dans les hypermarchés, dans les cinoches, dans les gares, ça va être un carnage. D’autant plus que les moyens de propagation de ce putain de virus sont multipliés par cent par rapport à la grippe espagnole. Avec les avions, les bateaux qui transportent leurs merdes partout dans le monde, y aura pas un coin qui sera à l’abri. Peut-être au milieu de l’Antarctique. Là, on aura les glaçons gratos – pas comme chez toi – mais ça manquera de pastis…

cochons à motos.jpg- Quand même, Victor, si y en un sur trois qui crève, il en reste deux qui vivent. Pourvu que ce soit toi et moi, ça suffit. Et puis, ça résoudra bien des problèmes : moins de chômage, plus de problèmes de retraites, moins de pollution… C’est peut-être une défense de la terre contre ce drôle de mammifère sans poils qui chie des lardons comme un CRS des coups de triques et qui salaupège tout ce qu’il touche…

- Loule ! Tu parles d’or.

cochons trois.jpg- Tè ! Je paie ma tournée. Oh ! Monsieur Riflard, venez trinquer avec nous. C’est pour se soigner. De nous trois, y en un qu’en réchappera pas. Ce sera peut-être vous !

- Sans vouloir vous offenser, monsieur Riflard, ce ne serait que justice : un banquier, si ça meurt, on peut dire que ça libère le territoire !

- A la nôtre !

26/04/2009

La connerie triomphante ne connaît pas la crise !

justice 2.jpgLa connerie humaine est bien la seule approche que l’on puisse avoir de l’infini. Les magistrats hexagonaux se placent confortablement dans un palmarès de la connerie, qui « réprimandent » légèrement le Juge Burgaud « C’est pas joli ça Monsieur! Faut plus le faire ! Sinon pan pan cul cul ! » Et, pire encore, avec un juge de la commission de discipline lui-même dans le coup de cette sinistre mascarade d’Outreau !

Lacordaire disait : «Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit.» Les pauvres cons, dans l’histoire d’Outreau, ils auront connus l’humiliation, la honte, l’injustice, les horreurs de la prison pour un « manque de lucidité » d’un juge…
Les Zétazuniens ne sont pas en reste. Et ils ont l’humour de décerner chaque année des prix – les Stella Awards – aux justiciables et aux juges portant le plus haut le fanion de la Connerie triomphante !

Rappelons que les Stella Awards tirent leur nom Stella Liebeck, cette dame de 81 ans qui s'était renversé du café sur elle et qui avait subséquemment intenté un procès à Mac Donalds, qu'elle avait gagné ! Ce cas retentissant a inspiré la création des prix Stella qui récompensent les procès gagnants les plus grotesques et les plus ridicules d'Amérique.

- 6e place

Carl Truman, un jeune homme de 19 ans de Los Angeles (Californie) s'est vu attribuer 74.000 $ de dédommagement de frais médicaux après que son voisin lui ait roulé sur la main avec sa Honda Accord. Apparemment Mr Truman ne s'était pas rendu compte qu'il y avait quelqu'un au volant quand il a entrepris d'essayer de voler les enjoliveurs.

- 5e place
Terrence Dickson de Bristol (Pennsylvanie) quittait la maison qu'il venait de cambrioler en sortant par le garage. Mais il ne réussit pas à ouvrir la porte du garage dont le système de commande automatique était défectueux.
Il ne put pas non plus retourner dans la maison car la porte de communication qu'il avait tirée derrière lui s'était refermée avec un loquet automatique. La famille qui habitait la maison étant partie en vacances, il se retrouva bloqué dans le garage pendant huit jours. Il survécut grâce à un carton de bouteilles de Pepsi et à un sac de croquettes pour chien qu'il trouva sur place. Il porta plainte contre la compagnie d'assurance de la maison arguant que la situation l'avait placé dans un état de détresse psychologique. Le jury lui attribua 500.000 $.

- 4e place
Jerry Williams de Little Rock (Arkansas) a reçu 14.500 $ de dédommagement après avoir été mordu aux fesses par le chien de son voisin, un Beagle. Le chien était attaché à une chaîne et le jardin était clôturé.
La somme accordée a été inférieure à celle demandée car il a été estimé que le Beagle avait été quelque peu provoqué : en effet Mr Williams avait sauté par dessus la clôture dans le jardin de son voisin et avait tiré sur le chien à plusieurs reprises avec un pistolet à billes plastique.

- 3e place

Un restaurant de Philadelphie s'est vu condamné à payer la somme de 113.500 $ à Amber Carson de Lancaster (Pennsylvanie) après qu'elle se soit cassé le coccyx après avoir glissé dans une flaque de boisson gazeuse renversée par terre. Si la boisson était par terre, c'est parce que Miss Carson l'avait elle-même jetée à la figure de son ami trente secondes auparavant au cours d'une dispute.

- 2e place
Kara Walton of Claymont, Delaware, a fait un procès à un night-club près de chez elle après être tombée de la fenêtre des toilettes de l'établissement, se cassant deux dents de devant. Cela se produisit alors qu'elle tentait de passer par la fenêtre des toilettes dames du night-club pour éviter de payer les 3,50 $ d'entrée. Elle s'est vu accorder 12.000 $ et le remboursement de ses frais dentaires.

- Première place
Et le grand gagnant de l'année est Mr. Merv Grazinski d'Oklahoma City. Mr Grazinski s'était acheté un motor-home Winnebago tout neuf. En rentrant chez lui après un match de football, il prit l'autoroute, mit le véhicule en vitesse automatique à 100 km/h et quitta tranquillement le volant pour aller se faire un café dans la cabine arrière. Chose peu étonnante, le véhicule dévia de sa course, quitta la chaussée et fit un tonneau. Mr Grazinski fit un procès à Winnebago au motif que rien, dans le manuel du propriétaire, n'indiquait qu'il était dangereux de quitter le volant. Le jury lui a accordé 1.750.000 $ (un million sept cent cinquante mille dollars !!!) et un Winnebago tout neuf. La compagnie a depuis modifié les manuels de ses véhicules, au cas où un autre de leurs clients serait un abruti du même genre !

La connerie triomphante ne connaît pas la crise !

25/04/2009

Alduy, change de chaussettes, elles puent!

chaussettes perpignan 2.jpg


Les chaussettes à Alduy
(sur l’air de La bohême de Charles Aznavour)

Les chaussettes
Les chaussettes
Ça voulait dire, on est véreux
Les chaussettes
Les chaussettes
On squizze un bulletin sur deux…

Nous les Zuhème-Pets
On ne veut pas louper
Une part du fromage
Et pour les élections
Nous mettons en action
En cas de ballottage
Les rois des coups tordus
Les tricheurs, les tordus
Les grouillots de l’arnaque
Qui sortent des bulletins
Plus qu’il ne nous en manque
Pour gagner le scrutin.

Les chaussettes
Les chaussettes
Ça voulait dire, on est véreux
Les chaussettes
Les chaussettes
On squizze un bulletin sur deux…

Ainsi à Perpignan
Z’ont pas été fainéants
Pour trafiquer les urnes
L’président du bureau
Il a fait ça en gros
Le mec il a des burnes
Des bulletins Alduy
Il en avait sur lui
Jusque dans ses chaussettes
Pour les substituer
Il avait sa recette
De vieil habitué.

Les chaussettes
Les chaussettes
Ça voulait dire, on est véreux
Les chaussettes
Les chaussettes
On squizze un bulletin sur deux…

Le mec qui s’est fait choper - frère d'un colistier de Jean-Paul Alduy – a été démasqué avec des paquets de bulletin Alduy et d’enveloppes planqués dans ses poches et jusque dans ses chaussettes !
"Nous sommes en présence d'une fraude, au moins simple, puisque l'intéressé l'a reconnue et a été mis en examen pour ce motif", a constaté le commissaire du gouvernement, chargé de dire le Droit, Pierre De Monte.
Cette fraude "a incontestablement altéré la sincérité du scrutin", a-t-il ajouté, soulignant toutefois - "c'est la seconde certitude" - qu'il ne pensait pas "que soit établie l'existence d'une fraude systématique et généralisée".
Peut-on s’étonner, dans notre sarko-république de plus en plus bananière, qu’un préfet UMP, donc aux pieds de Sarko, « ne pense pas » qu’il y ait une fraude systématique. En foi de quoi il s’est prononcé pour le rejet de la requête demandant au tribunal administratif d'annuler l'élection municipale de Perpignan. Ben voyons !
Cette requête avait été déposée par Jacqueline Amiel-Donat (PS), dont la liste d'union avait été battue de 574 voix par celle du maire sortant UMP, Jean-Paul Alduy.

Avec 66 bureaux de vote, il suffisait de déplacer dix voix par bureau (soit de remplacer moins de 5 bulletins Amiel-Donat par autant de bulletins Alduy) pour changer le résultat. Pourris jusqu’au fond de leurs chaussettes, et fier de l’être !

Eh bien ça ne s’est pas passé comme ça au final ! Le Conseil d'Etat a annoncé, jeudi 23 avril, avoir confirmé l'annulation des élections municipales de 2008 à Perpignan, à la suite de la "fraude à la chaussette" révélée lors de ce scrutin, qui a abouti à la réélection du sénateur et maire UMP Jean-Paul Alduy. Un nouveau scrutin va donc devoir être organisé.

Et Alduy, ci-devant maire fraudeur UMP, elles puent tes chaussettes, faut les changer, et celui qui est dedans aussi !

23/04/2009

Les nouveaux colonisateurs s’appellent Chine, Arabie saoudite, Corée, Japon, Libye, Emirats arabes unis ! Ils font main basse sur les terres agricoles fertiles des pays les plus pauvres du monde…

acheteurs de terres.gif


La colonisation se perpétue mais elle a pris un nouveau visage : l’achat de terres arables dans les pays pauvres par des pays prédateurs bourrés de thunes. Et cette fois les Occidentaux n’y sont pour rien ! Elle est le fait de pays manquant de terres cultivables sur leur propre territoire (Corée, Japon), de pays au climat peu propice à l’agriculture (Arabie saoudite, Libye), de pays surpeuplés et ayant saccagé leurs propres terres arables (Chine).

Le moyen de cette colonisation est le pognon. On ne prend plus les terres par la force, comme au temps révolu de la colonisation occidentale, mais en achetant des territoires entiers. Les nouveaux colonisés sont le Kazakhstan, la Sibérie russe, l’Afrique.

Les motivations des nouveaux voleurs de terre sont de deux sortes : la volonté d’autosuffisance alimentaire, la spéculation. Dès 2003 plus de 7 000 hectares de terres du Kazakhstan ont été « loués » à une société mixte sino-kazakhe, et plus de 3 000 paysans chinois ont pris la route de la région d'Alakol, à la frontière chinoise, pour exploiter des champs de soja et de blé. Devant le malaise suscité par cette location - sur dix ans - d'une parcelle du territoire national, le gouvernement kazakh fait preuve d’une grande discrétion à ce sujet. Officiellement, les terres arables louées à la Chine n'existent pas. Les autorités kazakhes – qui s’engraissent évidemment sur ces spoliation officielles - craignent la réaction de la population rurale devant la concurrence déloyale représentée par l'arrivée en masse de paysans chinois, dont l'équipement agricole est supérieur au vieux matériel soviétique encore utilisé sur la plupart des exploitations kazakhes.

Pékin s'intéresse non seulement aux plaines d'Asie centrale, mais également aux terres vierges du grand voisin russe. Pour la Chine, la Russie orientale est un eldorado agricole : selon les estimations des experts russes, plus de 20 millions d'hectares de terres arables n'y sont pas exploités, et les prix y sont inférieurs à ceux pratiqués en Chine. La ruée vers les terres russes s’amplifient. Pour le moment, les autorités russes voient plutôt d'un bon œil l'exploitation de ces terres auparavant inoccupées, qui leur permettra de prélever une taxe sur l'exportation des produits agricoles. Mais l'arrivée massive de paysans chinois commence à engendrer des tensions avec la population locale, d'autant que la crise économique sévère que traverse le pays risque d'alimenter des réactions xénophobes. Selon le dernier recensement russe, quelque 35 000 Chinois vivraient en permanence dans le pays. Mais, de l'aveu même du ministère de l'intérieur, entre 400 000 et 700 000 Chinois seraient, en réalité, installés sur le territoire russe… Voilà un bref aperçu concernant la colonisation chinoise.

L’Arabie saoudite n’est pas en reste. Elle a tenté d’assurer son autosuffisance alimentaire en irriguant ses déserts avec de l’eau dessalinisée ! Aberration économique que la baisse du prix du pétrole lui a fait abandonnée pour la remplacer par des achats et des locations massives de terres à l’étranger. Un fonds 800 millions de dollars a été constitué. Les groupes agroalimentaires saoudiens ont commencé leurs prospections. Certains se sont tournés vers l'Afrique, compte tenu de sa proximité avec le royaume. C'est notamment le cas d'une entreprise du Haïl, Hadco, qui loue des milliers d'hectares au Soudan (son objectif est d'en cultiver 40.000). Cette société est aussi à la recherche d'opportunités en Turquie.

Le groupe Ben Laden – coucou ! le revoilou ! - , spécialisé dans les travaux publics, s'est engagé en Asie à la tête d'un consortium, pour gérer 500.000 hectares de rizières en Indonésie, dans le cadre d'un projet agricole de 1,6 million d'hectares comprenant la production d'agrocarburant. Le saccage des forêts indonésiennes pour produire de l’huile de palme profite ainsi en partie…à la famille Ben Laden !

La Corée s’intéresse à Madagascar. Dans cette grande île – un des pays les plus pauvres du monde - , la concession dans des circonstances opaques de 1,3 million d’hectares au conglomérat sud-coréen Daewoo, a nourri la grogne qui a abouti au renversement, le mois passé, du président Marc Ravalomanana. Celui-ci devait gratter sérieusement dans l’opération !

En Afrique encore, revoilà le pittoresque ami de Sarko, le grand défenseur des Droits de l’Homme façon Genève ou Durban, la Lumière Eblouissante des Terres à Chameaux : Kadhafi soi-même ! Au Mali, le plus gros locataire, une société liée à l’entourage de Kadhafi a contracté des baux trentenaires qui préoccupent les paysans maliens car les hectares des Libyens sont situés au début des canaux d’irrigation, et sont donc servis en eau les premiers, laissant la portion congrue aux autochtones pour leurs cultures vivrières…

Pourquoi une telle ruée vers les terres agricoles ? Deux raisons : 1 - la crise alimentaire qui incitent les gouvernements à assurer leur approvisionnement à venir ; 2 – la crise financière qui fait de l’agriculture un nouvel actif juteux pour les fonds d’investissement spéculatifs.

Merde ! Mais qu’est-ce qu’ils font ces salauds de colonisateurs occidentaux ?