Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/04/2009

Ça s’est dit dans mon bistrot : « Vive les pirates somaliens, ces bienfaiteurs de l’humanité ! »

pirates abordage.jpg


- Qu’est-ce que t’as à rigoler Victor en lisant le journal ? Y a pourtant pas grand chose de marrant…

- Eh ! Loule, ça dépend comment tu lis les nouvelles. Moi, ce qui me fait marrer, ce sont les exploits des pirates de Somalie. Tout miston déjà, je me délectais des abordages de Surcouf, de Jean-Bart, du Capitaine Drake. Puteng, les bandes dessinées démentes ! Avec des mecs borgnes, boiteux, toujours barbus et coiffés du bandana qui grimpaient avec des grappins sur les galions, en hurlant à pleines bulles. Le pavillon tête de mort qui flottait en haut du mat. Les nuages de poudre, les cris dans les bulles, les sabres qui s’enfoncent dans la viande des marchands… Le pied ! Et ces histoires de Somalie, ça me fait rêver. Henri de Monfreid, la Croisière du haschich… Ouarff ! L’aventura ! Toute ma jeunesse. C’est comme ça…

- Ouais, mais le pauvre mec qui s’est fait flinguer sous les yeux de sa femme et de son gosse…

- Maurin, notre ineffable ministre, a dit que ce pouvait être une bavure… Il n’empêche qu’en la matière, on est les champions des otages tués ! On vient d’être battu 3 à 2 par les Ricains pour les pirates flingués, mais on peut faire mieux !

- C’est pas assez. Faut tous les rafaler ces connards de pirates…

- Oh ! Loule, tu parles bien comme un mastroquet. Qui veux-tu flinguer ? Et comment ? En plus, les pirates, ils n'ont tué personnes, eux, jusqu'à maintenant!

Regardes, il y a sur place toutes les marines du monde. Nous, bien sûr, mais aussi les Zétazuniens qui font jamais dans la dentelle, les Rosbifs, les Allemands, même les Chinetoques et les Indiens ! C’est l’ONU des bateaux de guerre ce détroit et ce golfe. Ils se marchent dessus et…ils sont incapables de protéger les navires de tous les marchands de merde du monde !

- Tu parles, ils iraient bombarder les villages de ces crapules et ce serait vite fait ! Il ne sert à rien de se défendre contre ces pirates. Il faut les pirates astérix.jpgattaquer, bordel ! Leurs bases sont bien identifiées. Elles sont en Somalie, pays de non-droit, sans véritables gouvernants, et voué à tous les trafics. Un bombardement massif et coordonné de quelques pays occidentaux s'impose donc. Avec quelques centaines de morts parmi les pirates et la destruction de leurs bateaux et armements, la leçon devrait porter ses fruits et les occidentaux auraient gagné la tranquillité pour vingt ans au moins.

- Eh ! Il y a 3.000 km de côtes rocheuses avec plein de petites criques où peuvent se planquer les pirates. Il y a des milliers de bateaux de pêche. Alors comment on fait ? On napalme tous les villages de pêcheurs ? On coule toutes les coques de noix, tous les boutres ?

- Ouais mais quand un navire est attaqué, faut y aller et flinguer !

pirates astérix.jpg- Flinguer… T’as que ce mot à la bouche. Mais bougre de nifle, c’est grand comme la Méditerranée ! Il y a beau avoir des bateaux de guerre partout, lorsque le capitaine d’un barlu attaqué appelle, le temps que les secours arrivent, les pirates sont maîtres du bateau et menacent de flinguer – un mot qui te plait ! – les otages ! Alors comment on fait ? Un carnage ? Et puis attend, ils ont changé de vitesse les mecs. Les premiers « pirates » sont apparus dans les années 1990 : il s'agissait alors de pécheurs somaliens ruinés par la pèche industrielle illégale à laquelle se livraient les flottes sud-coréenne et japonaise, profitant de l'absence d'Etat somalien pour pénétrer impunément dans ses eaux territoriales.

Ces pécheurs ont commencé par attaquer ces connards de navires étrangers et par exiger le paiement de « taxes » compensant leur manque à gagner… Une autre explication mise en avant est le rejet de déchets toxiques dans les eaux somaliennes, là encore en raison de l'absence de contrôles.

Depuis, la piraterie a changé d'échelle, s'appuyant sur de véritables armées, bien équipées, munies de téléphones satellitaires pour leurs communications, et d'embarcations hyper rapides pour fondre par surprise sur leurs proies avant de regagner des « navires mères » ressemblant à de paisibles chalutiers ! Ni vu ni connu. Et pendant ce temps, le bateau piraté est conduit vers les côtes somaliennes sous le regard impuissant des matafs de guerre, la cargaison vendue ou échangée contre rançon. De quelques dizaines, les pirates sont devenus des centaines, et sans doute des milliers. Et les « amendes » de quelques milliers de dollars sont devenues de véritables rançons de plusieurs millions. C’est la première industrie de la région !

- Mais puteng Victor, c’est du vol tout ça !

- Tout de suite les grands mots. C’est du commerce, c’est une forme originale de commerce. Toi Loule, un patron de bistrot, tu devrais connaître ça, non ? Tè ! Remets une tournée… Et puis je vais te dire : ces pirates sont quelque part des bienfaiteurs de l’humanité et des sauveurs de la planète !

- Oh ! Victor, c’est le rosé de Tavel qui te fait déparler ? T’as la tarnavelle qui fume ou quoi ?

pirates tête de mort.jpg
- Pas du tout. Réfléchis un peu, Loule, ça te changeras. D’abord voler des voleurs, c’est pas du vol, c’est de la récupération. Ensuite, le Golfe d'Aden, situé entre Somalie et Yémen, est la voie de passage entre l'Océan Indien et la Mer rouge, l'un des axes maritimes clé de la planète. C’est le débouché obligé du canal de Suez, c’est le passage de 20.000 à 30.000 navires par an, et surtout d'un tiers des hydrocarbures consommés sur la planète ! En gênant ce trafic, les pirates font œuvre utile : - ils freinent l’arrivée du pétrole (c’est bon pour la planète !), ainsi que des milliers de tonnes de merdes venant de Chine ou d’Inde qui sont la cause des fermetures d’usines chez nous. De plus les assureurs - qui doivent, en fin de course, casquer pour ces cargaisons volés, ou détériorés lorsqu’il s’agit de consommables – augmentent considérablement leurs primes. La Lloyd fait pas de cadeau, c’est pas le genre de la maison ! Les équipages se font rares et chers. Tout ça a pour effet d’augmenter sensiblement le prix des marchandises venues par mer. Et à terme de rendre ainsi de nouveau rentables les produits de chez nous, freinant d’autant les délocalisations !

- Puteng ! Merde Victor, je voyais pas les choses comme ça. Mais où tu vas trouver tous ces trucs ?

- Dans le rosé de Tavel et le rouge des Côtes-du-Rhône !

- Tè ! Tu m’as convaincu. Vive les pirates ! Allez zou ! les mecs, approchez vos verres, c’est la tournée du patron !

15/04/2009

Yves Cochet et la surpopulation : Pourquoi ne pas diminuer les aides versées aux familles à partir du troisième nouveau-né ?

surpopulation Reiser.jpg


Le député écolo, vient de planter une sacré zone en énonçant tout haut une vérité tabou : Le péril vert, c’est les bébés! Oh ! Puteng ! On dirait qu’il vient de péter dans la sacristie ! Il met pourtant le doigt sur une réalité qui dérange et que la bien-pensante et le politiquement correct rejettent : la surpopulation. LE MONDE (09.01.09) sous le titre « Sombres prédictions » aborde ce sujet :

« Comment s'étonner alors que beaucoup s'interrogent : et si nous étions trop nombreux, déjà, pour cette Terre ? Notre démographie n'est-elle pas la cause de nos malheurs écologiques, mais aussi politiques, sociaux, militaires, comme l'affirmait déjà l'austère Thomas Malthus en 1798 ? Les "émeutes de la faim" qui ont secoué en avril 2008 des pays très peuplés Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Egypte, Haïti, Indonésie, Maroc, Philippines, Nigeria, Sénégal ne lui donnent-ils pas raison ? Le pasteur britannique Thomas Malthus, économiste, affirmait que la population humaine croît de façon exponentielle (2, 4, 8, 16, 32) et les ressources, de manière arithmétique (1, 2, 3, 4, 5). Inévitablement, nous irions vers l'épuisement des biens, la famine, la guerre de tous contre tous. »

Ouvrez « notre-planete.info », un site proche de l'ONG « Les Amis de la Terre », tapez "surpopulation". Parmi les premiers articles : "Homo sapiens est la pire espèce invasive." Extraits : "Nous feignons d'ignorer la finitude d'un monde dans laquelle notre multitude puise allègrement et sans relâche. Il faut quelque chose de plus qu'un couple pour faire un enfant, il faut au moins une planète viable. Posséder une famille nombreuse n'est-il pas un délit environnemental, une grave atteinte à la planète et à l'avenir commun ?"

En 1948, Albert Einstein mettait solennellement en garde l'Abbé Pierre contre les "trois explosions" menaçant notre "monde mortel" : la bombe atomique, la bombe information, la bombe démographique. En 1971, dans la lignée du Club de Rome, l'écologiste Paul R. Ehrlich, spécialiste des populations d'insectes, publiait le best-seller La Bombe P (Fayard). Il y dénonçait "la prolifération humaine", qu'il assimile à un "cancer" : "Trop de voitures, trop d'usines, trop de détergents, trop de pesticides, trop d'oxyde de carbone. La cause en est toujours la même : trop de monde sur la Terre."

De fait, en moins de 200 ans, l'humanité est passée de 1 milliard d'habitants (au début du XIX° siècle) à 6 milliards (en 1999). Entre 1987 et 1999, soit en treize ans, de 5 à 6 milliards. Aujourd'hui nous tangentons les 7 milliards et beaucoup des prévisions pour 2050 tournent autour de 9 à 10 milliards de Terriens soit 3 milliards d'hommes en plus. Les démographes de l’ONU tempèrent ces sombres révisions. S’appuyant sur la baisse – réelle – de la fécondité mondiale ils estiment que la population mondiale se stabilisera autour de 10,5 milliards en 2100. Mais leur marge d’erreur est telle que…ça peut aussi bien être 30 milliards ! Ils mangeront peut-être, mais ils mangeront debout !

Aujourd'hui la natalité des pays les moins développés progresse six fois plus vite que celle des pays développés qui vieillissent et se stabilisent. En 2050, 86 % de la population mondiale habitera un pays pauvre ou émergent, la moitié en Chine et en Inde, pourtant dotés d'une politique antinataliste. Bonjour l’avenir des bidonvilles !

Mais stigmatiser l’hyper natalité du sud serait au mieux sans effet. Si nous voulons aider les pays actuellement dominés à achever plus rapidement leur transition démographique, attelons-nous en revanche à démanteler au plus vite les réseaux d’exploitation et de domination économique nord-sud, démantèlement nécessaire pour laisser place à l’autonomie et à l’émancipation individuelle dans ces régions du monde, notamment celles des femmes, autonomie et émancipation qui sont les conditions sine qua non de la modération des naissances. Et combattons enfin cette attitude criminelle – orchestrée par le FMI, la Banque mondiale et l’OMC – qui consiste a sacrifier les cultures vivrières des pays du sud au profit de cultures industrielles (coton, cacao, arachide, et. et maintenant huile de palme) destinées à gaver les populations obèses du nord !

Mais dès qu’on aborde cette question tabou de la surpopulation, on se fait taxer de « malthusiannisme », synonyme, dans la bouche de la majorité politiquement correcte de réaction fascisante au pire, d’anarchisme au mieux. Alors laissons la parole en conclusion à MONSIEUR Albert Jacquard : « […] Cette solidarité vécue met en évidence l’interdépendance de tous les hommes : l’intérêt de chacun est que l’autre, tous les autres, aient reçu une éducation leur permettant un regard lucide sur les problèmes que pose la survie de l’humanité.
Aujourd’hui elle [(l’humanité)] est menacée par son effectif. Y aurait-il des hommes, un homme de trop sur la Terre ? Si la réponse est oui, lequel ? Moi ? Cette petite fille de Bombay dont je n’ai pas oublié le regard désespéré ?
Il faut que la réponse soit non. Et en tirer les conséquences. »
Albert Jacquard (L’explosion démographique, éditions Le Pommier, 2006, dernières lignes de l’ouvrage).

14/04/2009

Livret A: les reptiles nous foutent à poil...

lagarde serpent.jpg


Les reptiles, les crocos - Caisse d'Epargne, Crédit Agricole, BNP, Société Générale, etc. - dans un même marigot, celui juteux du pognon des pauvres se battent pour nous bouffer, avec la complicité active de la Lagarde. 1,75% après un taux d'appel à 4% et 1% maxi au mois d'août, époque où habituellement se concrétisent toutes les saloperies.

Pour les faire chier, on peut, tous, le même jour, retirer notre pognon, quitte à le remettre deux jours plus tard! Belle panique en perspective!

Chiche!

13/04/2009

Avant d’aller pique-niquer sur l’herbe…

Dieu fait la gueule.jpg

Lu dans l’excellent site ASSOCIATION DES ATHÉES DES PYRÉNÉES – ORIENTALES, pourvoyeur de lucidité :

DES BOUCHERIES "HALLAL" VENDAIENT DE LA VIANDE
AVARIÉE RÉGÉNÉRÉE À L'ACIDE SULFURIQUE
(le 11. 04. 2009)
Chez les musulmans la viande "hallal" est la seule viande dont la consommation est permise par la religion, parce que provenant d'une bête abattue de façon rituelle. Contrairement à la viande "haram" qui est interdite.
Le mot "hallal" étant pour les musulmans synonyme de qualité, même des non-musulmans mis en confiance achètent leur viande dans des "boucheries hallal". Mais la religiosité n'est pas forcément un gage de moralité. Elle a toujours permis a des gens sans scrupules, de se servir de la religion pour abuser plus facilement de personnes aussi crédules dans la vie que croyantes en religion.

À Marseille un français d'origine libanaise de 57 ans a été mis en examen pour avoir vendu à au moins neuf boucheries halal, des produits chimiques allant de l'eau de javel à l'acide sulfurique, pour régénérer de la viande avariée, principalement des merguez et de la viande hachée.

L'acide sulfurique étant obtenu par dilution du bisulfite de soude, pour rallonger les doses et faire un maximum de bénéfices, il n'hésitait pas à couper fortement le bisulfite de soude avec de l'eau, rendant l'acide plus dangereux et susceptible de provoquer des troubles de l'appareil digestif.

Le service des fraudes dont la seule religion est de traquer les délinquants poursuit son enquête, afin de déterminer s'il n'existerait pas d'autres boucheries ou d'autres fournisseurs se livrant à un tel trafic.

_______________________________________

Pendant que le Pape fait son cinéma Place Saint - Pierre
DES FEMMES QUI SE SONT VOUÉES À DIEU TUENT LEURS MÈRES

Récemment, dans la nuit du 23 au 24 mars 2009, rue de l'église à Lourdes, une femme très pieuse de 34 ans tuait sa mère de 81 ans et l'achevait à coups de crucifix.

Cette fois c'est dans le Finistère que ça s'est passé. Dimanche 5 avril, à Porspoder, une religieuse de 69 a tenté de se suicider après avoir étranglé sa mère de 91 ans avec un foulard.

Elle a été retrouvée peu après sur une plage voisine, en partie immergée. En état de choc et souffrant d'hypothermie elle a été transportée dans un hôpital psychiatrique.

Selon le procureur de la République, M. TARABEUX, une lettre trouvée dans la maison permet de la soupçonner d'avoir tué sa mère. Dans cette lettre, elle écrit "qu'il ne lui était pas possible de partir sans sa mère".
Les zélateurs de l'Église catholique ne manquent pas une occasion de dire que tous les maux dont souffre le monde sont dûs à une absence de Dieu. Mais quand des femmes très pieuses tuent leurs mères, ne serait-ce pas dû plutôt à un trop plein de Dieu ?

__________________________________________________________________

Allah est grand mais la justice belge est encore plus grande
UN IMAM CONDAMNÉ POUR VIOL EN BELGIQUE
(le 10. 04 2009)

Un imam de Wilrijk (Belgique) a été condamné par le tribunal correctionnel d’Anvers à 42 mois de prison ferme pour avoir violé deux femmes pendant des périodes de prière.

Le religieux a reconnu devant la justice qu’il avait eu une relation sexuelle avec l’une d’elles et qu’il était le père de son enfant, mais il assure que la femme était consentante. Selon lui, lorsqu’il est apparu qu’il ne voulait pas quitter sa propre épouse, les deux femmes se sont entendues pour conspirer contre lui.

Le tribunal a estimé que les témoignages des deux femmes étaient dignes de foi et que le religieux avait abusé de son autorité et de la confiance que sa fonction inspirait à leurs victimes.

Il l'a condamné à 42 mois de prison ferme, et à indemniser les deux femmes à raison de 5.000 euros pour l’une et 3.000 euros pour l’autre à titre de dommage moral.

Dans Association des athées http://associations.midiblogs.com/

Cavanna: L'Autre

cavanna.jpgFrançois Cavanna : L'Autre

Il y en a,
Tu as beau leur dire:
Dieu est bon!
Dieu t'aime!
Dieu veut ton bonheur!
Dieu a tout prévu pour ton bonheur
Futur.

Il y en a,
Tu as beau, tu as beau
Leur dire
Ça,
Ils regardent alentour,
Et partout ils voient
Le malheur,
L'horreur,
Le méchant triomphant,
L'innocent condamné,
L'enfant qui naît sans pieds
Ou sans mains,
Les vies saccagées,
Et la mort,
La Mort.

Alors ils se disent, ceux-là,
Ils se disent:
Ce n'est pas possible.
Un Dieu bon ne peut pas avoir voulu cela.
Une mère ne pourrait pas torturer son enfant
Pour lui faire mériter son lait.
Un Dieu bon ne pourrait pas
Faire de la vie de sa créature
Bien-aimée
Une course d'obstacles et de souffrances
pour lui faire mériter le Ciel.

Et alors ils se disent, ceux-là:
De deux choses l'une,
Ou Dieu n'est pas bon,
Ou Dieu n'est pas tout-puissant.

Alors ceux qui savent les choses
Leur répondent, à ceux--là:
Dieu est bon.
Dieu t'aime.
Mais il y a le Diable. Hélas!
Le Diable est mauvais.
Le Diable est le Mal.
Le Diable est la Haine.
Le Diable te hait.
Hélas! Hélas! Hélas!


Alors ils disent, ceux-là:
De deux choses l'une,
Si le table existe,
C'est que Dieu l'a permis,
Et donc Dieu n' est pas bon.

Si Dieu ne l'a pas permis,
Alors le Diable
Est aussi puissant
Que Dieu.
Dans ce cas le Diable est un Dieu,
Lui aussi.

Ils disent encore, ceux-là:
Puisque partout triomphe le Mal,
Alors non seulement le Diable est un Dieu,
Mais il est un Dieu
Plus fort que Dieu.
Peut-être même,
Peut-être même
Est-il le seul Dieu.
Pourquoi pas?

Ils s'exclament alors, ceux-là:
Celui qu'il faut prier,
Celui qu'il faut adorer,
C'est le Dieu le plus fort!
C'est le Dieu méchant!
Prions, prions, mes frères,
Prions le grand Satan,
Dieu fort par-dessus Dieu,
Et peut-être seul Dieu,
Pourquoi pas?

Sacrifions-lui des victimes,
Offrons-lui des horreurs!
Faisons, faisons le Mal!
Baisons ses pieds fourchus!
Léchons son cul merdeux!
Conchions la croix,
Compissons la Vierge,
Egorgeons l'agneau!
Crachons sur nos pères,
Profanons nos mères,
Défonçons nos sœurs!
Forniquons des fornications immondes,
Car Il aime ce qui pue,
Car Il aime ce qui souille.
Il est le Maître de l'infâme et de l'ignoble.

Or il y en a,
De ceux-là,
Plus qu'on ne croit.
Il y en a
Qui croient adorer l'Autre,
Et se vouent à Celui-là.

Or qui sont les plus fous?
Ceux qui croient au Dieu bon?
Ceux qui croient au Malin?

Aux uns comme aux autres,
Grand bien leur fasse !
Amen.

In Lettre ouverte aux culs bénis – Collection lettre ouverte – Albin Michel 1994

La démonstration du Maître est éclatante.

12/04/2009

L'envers du décor de Paques...

...LEO FERRE: THANK YOU SATAN

LEO-FERRE dessin.jpg


Pour la flamme que tu allumes
Au creux d'un lit pauvre ou rupin
Pour le plaisir qui s'y consume
Dans la toile ou dans le satin
Pour les enfants que tu ranimes
Au fond des dortoirs chérubins
Pour leurs pétales anonymes
Comme la rose du matin

Thank you Satan

Pour le voleur que tu recouvres
De ton chandail tendre et rouquin
Pour les portes que tu lui ouvres
Sur la tanière des rupins
Pour le condamné que tu veilles
A l'Abbaye du monte en l'air
Pour le rhum que tu lui conseilles
Et le mégot que tu lui sers

Thank you Satan

Pour les étoiles que tu sèmes
Dans le remords des assassins
Et pour ce cœur qui bat quand même
Dans la poitrine des putains
Pour les idées que tu maquilles
Dans la tête des citoyens
Pour la prise de la Bastille
Même si ça ne sert à rien

Thank you Satan

Pour le prêtre qui s'exaspère
A retrouver le doux agneau
Pour le pinard élémentaire
Qu'il prend pour du Château Margaux
Pour l'anarchiste à qui tu donnes
Les deux couleurs de ton pays
Le rouge pour naître à Barcelone
Le noir pour mourir à Paris

Thank you Satan

Pour la sépulture anonyme
Que tu fis à Monsieur Mozart
Sans croix ni rien sauf pour la frime
Un chien, croque-mort du hasard
Pour les poètes que tu glisses
Au chevet des adolescents
Quand poussent dans l'ombre complice
Des fleurs du mal de dix-sept ans

Thank you Satan

Pour le péché que tu fais naître
Au sein des plus raides vertus
Et pour l'ennui qui va paraître
Au coin des lits où tu n'es plus
Pour les ballots que tu fais paître
Dans le pré comme des moutons
Pour ton honneur à ne paraître
Jamais à la télévision

Thank you Satan

Pour tout cela et plus encor
Pour la solitude des rois
Le rire des têtes de morts
Le moyen de tourner la loi
Et qu'on ne me fasse point taire
Et que je chante pour ton bien
Dans ce monde où les muselières
Ne sont plus faites pour les chiens...

Thank you Satan !

11/04/2009

Petite devinette: KIKADIÇA ?

Qui a proféré ces propos que ne renierait pas nos "révolutionnaires" modernes?

"Vos journalistes ont en commun avec la bourgeoisie française d'avoir perdu tout sentiment de fierté nationale. Pour pouvoir continuer à dîner en ville, la bourgeoisie accepterait n'importe quel abaissement de la nation.

Déjà en 40,elle était derrière Pétain, car il lui permettait de continuer à dîner en ville malgré le désastre national. Quel émerveillement! Pétain était un grand homme. Pas besoin d'austérité ou d'effort! Pétain avait trouvé l'arrangement. Tout allait se combiner à merveille avec les Allemands. Les bonnes affaires allaient reprendre.

Bien entendu, cela représente 5% de la nation, mais 5% qui jusqu'à moi ont dominé. La Révolution française n'a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu'est la bourgeoisie. Cette classe qui s'est de plus en plus abâtardie, jusqu'à devenir traîtresse à son propre pays. Bien entendu le populo ne partage pas ce sentiment. Le populo a des réflexes sains. Le populo sent où est l'intérêt du pays. Il ne s'y trompe pas souvent."

Eh bien c'est de Gaulle écrivant à Peyrefitte,le 16 janvier 1963 !

10/04/2009

Stéphane Lhomme (porte parole du Réseau "Sortir du nucléaire") mis "sous surveillance" par l'officine "Securewyse" à la solde d'EDF

centrale Tricastin.jpgRéseau "Sortir du nucléaire" Fédération de 840 associations - Communiqué de presse du 8 avril 2009
Contact : 06.64.100.333 http://www.sortirdunucleaire.fr

Dans son édition de mercredi 8 avril 2009, le Canard enchaîné révèle que Stéphane Lhomme, porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire", a été placé "sous surveillance" par la société "Securewyse" , basée à Lausanne, dans le cadre d'un contrat passé avec… EDF (lire l'intégralité de l'article du Canard enchaîné à la fin de ce mail).

Cette affaire est la suite de celle du document confidentiel défense issu d'EDF, que le Réseau "Sortir du nucléaire" s'est procuré et a rendu public (voir la chronologie de l'affaire sur le site : http://www.sortirdunucleaire.fr). Ce document ultra-sensible reconnaît que le réacteur nucléaire EPR n'est pas conçu pour résister à un crash d'avion de ligne.

Après s'être procuré ce document, le porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire" a été mis en garde à vue par la DST, le 16 mai 2006 et le 25 mars 2008, sur réquisition du Parquet de Paris (section "antiterroriste") avec la menace de 5 ans de prison pour "compromission du secret de la défense nationale".

Pour protester contre cette mise en examen, le Réseau "Sortir du nucléaire" a mis en ligne le document Confidentiel défense et l'a diffusé à de nombreuses organisations et personnalités qui l'ont aussi mis en ligne en signe de soutien. (*)

EDF et la DST semblent à ce jour toujours en échec dans la recherche de la "source" qui, de l'intérieur d'EDF, informe "Sortir du nucléaire". D'où, certainement, la mise en œuvre de méthodes illégales pour lesquelles une question se pose : la DST a-t-elle aidé EDF pour espionner "Sortir du nucléaire" ? Si c'est le cas, cette affaire est encore plus explosive.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" va sous peu porter plainte devant le Parquet de Nanterre contre EDF mais aussi contre la DST (désormais DCRI) dans cette affaire d'espionnage et d'infiltration. Plus généralement, cette affaire montre, si cela était encore nécessaire, que le nucléaire ne nuit pas seulement à l'environnement et à la santé des êtres vivants, mais aussi à la démocratie.

Contact presse : 06 64 100 333
(*) Document confidentiel défense : http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/confidentiel-defense.html


09/04/2009

Séquestrations ? Un rapport de force entre ceux qui n'ont aucun pouvoir et d'autres qui ont tous les pouvoirs !

sequestrations_redoutees Pétillon.jpg
Merci à Pétillon

- Oh ! Victor, la peur commencerait-elle à changer de camp ? A voir et entendre les réactions de la Sarkozie « révoltée » par les « séquestrations » de patrons, ça semble bouger, non ? Leur Grand Sachem s’en étouffe de rage ! « Qu’est-ce que c’est que cette histoire d’aller séquestrer les gens ? On est dans un Etat de droit. Je ne laisserai pas faire les choses comme ça. » qu’il a proclamé, du haut de ses talonnettes !

- Eh ! La colère, la fébrilité inquiète du Nano Timonier et de ses sarko-trafiquants montre que les « séquestrateurs » ont trouvé une faille. D’autant plus que c’est payant : ceux qui ont eu recours à ces extrémités ont eu – partiellement au moins – gain de cause.

- Ouais, mais enfin, les moyens illégaux ne sauraient trouver leur justification dans le fait qu'ils sont efficaces. Ne pas obtenir satisfaction ne saurait servir d'excuse à la violation du code pénal. La fin ne justifie pas les moyens, la conviction d'avoir raison n'est pas un blanc-seing pour violer les lois de la république. Nous sommes dans un état de droit.

- Etat de droit, mon cul oui ! Les petits salariés ne disposent que de peu de recours légaux pour sauver leur emploi... alors que les escrocs bourrés de thunes qui refusent de payer l'impôt ont les moyens de le faire, eux, en toute légalité. Attends, dans la déclaration des Droits de l’Homme, il est précisé que le peuple a droit (et le devoir) à la désobéissance civile lorsqu'il juge le pouvoir ou la loi inique. Nos ancêtres révolutionnaires se sont battus pour ça ! Et puis, qui sème la tempête récolte la colère... Même s'ils ne sont pas forcément individuellement responsable, la caste des grands patrons est elle responsable de la pérennité d'un système de plus en plus inégalitaire... Jamais, jamais, les inégalités de revenus n'ont été aussi grande dans l'Histoire que de nos jours.

- Ouais, mais la certitude d'avoir raison ne donne pas le droit de violer le code pénal. Ce n'est pas parce que l'on obtient pas satisfaction que l'on a le droit de casser, de séquestrer. Cette justification complaisante de ces comportements de voyous est insupportable. La loi, le respect de l'état de droit et des libertés d'autrui est bien ce qui sépare une société civilisée, avec ses règles de vie en société, d'une espèce jungle darwinienne où chacun peut se faire justice…

- Oh ! Tu te branles pas un peu la tête avec tes grands principes ? Le légal n'est pas forcément moral et juste. Ces actes restent très marginaux et ils se sont toujours déroulés sans aucune violence. La violence aujourd'hui, peut - être quantifiée, c’est 90 000 chômeurs de plus par mois. Toujours injustement... et parfois illégalement ! Où est-elle la vrai violence ? N'est elle pas dans la façon de traiter les ouvriers et employés comme des êtres corvéables à merci ? N’est elle pas dans ces annonces chaque jours plus scandaleuses de salaires démentiels ? N’est-elle pas dans ces attitudes de patrons voyous ? Non mais, tu vis dans quel monde ? En tout cas pas le même que celui des petits salariés... Hallucinant : « mais on est en démocratie, c'est illégal ce qu'ils font, c'est pas bien ils ont des manifestations pour s'exprimer... » Très bien, mais une fois que les gens se sont exprimés – comme ce fut le cas par deux fois au cours de manifestations pacifiques, festives, mais puissantes – qu’est-ce qu’il leur a dit le Nano Timonier ? Je vous ai compris ? Et par derrière, avec sa clique de nantis et de parasites, il dit « je vous emmerde ! Cause à mon cul, ma tête est malade » Et ça continue comme avant…Quand les lois ne suffisent pas, il n'y a souvent que moyens illégaux pour essayer de parvenir à une meilleure justice sociale. C'est cela qu'il faut avant tout appréhender et il faut bien comprendre aussi que ces actions se situent dans un rapport de force entre des personnes qui n'ont aucun pouvoir et d'autres personnes qui ont tous les pouvoirs !


La peur change de camp quand la révolte gronde !

Revolution-Delacroix.gif


Halte là ! Basta ya ! Assez ! La coupe est pleine !
Votre mépris fielleux attise notre haine !
Patrons voyous, banquiers, politiciens véreux
Parasites cupides, financiers mafieux
Qui vous gavez la panse sans aucune vergogne…
Il approche le temps où vous serez charogne !

Êtes-vous à ce point autistes, aveugles, sourds,
Pour ne point percevoir la révolte qui court ?
N’entendez-vous donc point, partout de par le monde
La misère qui crie, la colère qui gronde ?
Est-il sage celui qui pousse au désarroi
Ce Peuple redoutable qui coupe en deux ses rois ?

Vous fermez nos usines, vous volez notre épargne,
Vos huissiers et vos flics, pleins de morgue et de hargne
Jettent sur le trottoir chômeurs et sans-papiers
Qui n’ont plus un kopeck pour payer un loyer.
Vous ne connaissez pas le mot miséricorde ?
Alors craignez le feu, et le fer, et la corde !

Tremblez tristes pantins dans vos ghettos de riches !
Tremblez vils margoulins qui vous croyez fortiches !
Tremblez politicards léche-cul des puissants,
Votre avenir est sombre, effrayant, angoissant.
Tremblez et regagnez vos bauges nauséabondes,
La peur change de camp quand la révolte gronde !


Amis blogueurs, vous pouvez, évidemment, reprendre mes textes, poésies, coups de gueule et autres élucubrations, mais merci d’avoir le « fair play » de citer la source et de mettre un lien : http://lantifadas.midiblogs.com
Aïoli!

08/04/2009

Le Livret A livré aux voraces: 1,5%...

week.gif


Salut à toi ! France d’en-bas !
Merci à toi France aux abois !
Toi qui compte sur ton Livret A
Pour arrondir tes fins de mois.

Nous les patrons du CacaRente
Pour que nos bonus et nos rentes
Demeurent toujours abondantes
En thunes grasses et trébuchantes,

On a convaincu nos complices
De ce gouvernement de Jocrisse
De se vautrer dans l’injustice
Pour piquer ton blé de service.

Vous les manards, et vous les vioques,
Vous pouvez chier dans vos frocs,
Pour niquer vos éconocroques,
On a trouvé un truc bien cradoque :

C’est de faire baisser le taux
Rémunérant les capitaux
Qu’en suant larmes et eaux
Vous économisez au couteau !

Votre taux de quatre pour cent,
A été un levier puissant
Pour vous faire cracher du sang
Dans l’escarcelle – c’est indécent ! –

De nos potes patrons de banques.
Un cinq pour cent ! Y a pas de manque !
Le reste, c’est nous qu’on le planque !
On vous a bien pris pour des branques…

A l’aise dans nos beaux costumes
On vous méprise et on vous plume.
Allez donc bouffer vos légumes
Assaisonnés à l’amertume !

07/04/2009

M'ame Michu, M'ame Chazotte et le G20

vamps.jpg


- Eh ! M’ame Chazotte, v’z’avez vu madame Carla ? C’était quand même la plus belle. Même la madame de monsieur Barraque, que tout le monde lui bade devant, moi ch’uis pas d’accord. D’abord elle est trop haute.

- C’est vrai que question altitude, ils en remontrent à votre couple préféré les Yankees, ma brave M’ame Michu. On voit que c’est du nourri aux hormones et aux OGM. C’est pas comme du cheu nous, élevés sous la mère !

- Paraît que la madame Michelle, elle a commis un crime de lèse-majesté en touchant la reine d’Angleterre. Paraît que ça se fait pas…

- Ah ! Ben on comprend pourquoi ! Même son prince con sort quand elle arrive la maman reine ! Mais moi, c’que j’aime, c’est ses chapeaux : elle trimballe son potager partout où elle va la Couine.

- Bon. On blague, on cancanne M’ame Chazotte, mais tout de même, ces messieurs dames du J’ai Vingt, ils ont pas été tendre avec Monaco. Paraît qu’ils ont mis le prince dans une liste grise !

- Ah ! Ben l’Albert, c’est plutôt le noir qui lui va bien. Chaque fois qu’il trouve une hôtesse bronzée dans un avion, il se croit obligé de lui injecter ses fonds spéculatifs dans la caisse noire ! Vaut mieux en rigoler de leur G20 M’ame Michu. C’est comme d’hab esbrouffe et compagnie. Leurs listes oublient quelques solides machines à laver l’argent craboteux et à planquer le pognon pas clair hors de vue du fisc : Hong-Kong, le Delaware, etc. et la City de Londres qui est considérée comme l'un des principaux paradis fiscaux du monde. Il est facile et bien hypocrite de pointer du doigt quelques territoires exotiques alors que si nous, pays du Nord, on obligeait nos banques à ne plus y aller, ils n'auraient plus de raisons d'être.

- Quand même, M’ame Chazotte, ils ont causé de plein de choses importantes à ce J’ai Vingt…

- Ouais. Des promesses qui n’engagent personnes, mais que dalle sur l’essentiel : le remplacement du dollar comme monnaie de réserve et d’échanges commerciaux internationaux par un panier de monnaies comprenant le Dollar bien sûr, mais aussi l’Euro, le Yen japonais, le Yuan chinois et pourquoi pas, la Livre anglaise. Ça supprimerait l’insupportable avantage que s’arrogent les Zétazuniens qui font payer leurs dette aux autres en faisant fonctionner leur planche à billet !

- Et à Strasbourg, M’ame Chazotte. Quand même, ça fait peur tout ces jeunes habillés en noir et qui cassent tout, qui brûlent des hôtels. Paraît que ce serait même des Allemands…

- Allemands, Français, Hollandais, Belges ou autres c’est pareil M’ame Michu. Ce sont des tarés largement manipulés par les régimes en place pour faire peur au bon peuple qui, ainsi, acceptera plus facilement l’instauration d’un état policier. Au fait, les flics, vous les avez vu à Strasbourg ? Tous à protéger le centre ville où se gobergeaient les puissants, et aucun dans ce quartier trou du cul de la ville, ce quartier de pauvres abandonné sciemment aux casseurs…

- Ben ça alors. J’voyais pas les choses comme ça… Mais dites, ce monsieur Obama, pourquoi il veut nous imposer les Turcs ?

- Parce que ça l’arrange : diluer l’Europe dans un énorme magma informe de pays, séparer pour mieux régner. On va lui proposer au Yankee – avec insistance – d’intégrer le Mexique dans les Zétazunis, mais aussi la Turquie, puisque ça lui plait tant, et au point où on en est, le Royaume Unis, ce qui nous débarrasserait bien…

- Mais pourtant, la Turquie a une frontière avec l’Europe…

- Ben oui, mais dans ce cas là, autant intégrer le Brésil, qui a une frontière encore plus longue avec l’Europe – la frontière avec le département français, donc intégralement européen, de la Guyane ! Et en plus la culture brésilienne est la même que la nôtre…

- Oh ! Oui ! En voilà une bonne idée ça M’ame Chazotte ! Vive le Brésil dans l’Europe ! Et les beaux Brésiliens… Et les superbes Brésiliennes…C’est mon fils qui serait content : il adore le bois de Boulogne !

Bravo Sarko ! Türkyie çok güzel, mais en Turquie !

muslim.signs.turkey.1.jpg
- Je suis absolument d’accord avec le président Sarkozy .

- Oh ! Victor, Qu’est-ce qu’il t’arrive ? T’as fumé la moquette ce ouiquinde ? Ou t’as trop appuyé sur le rosé de Tavel pour faire passer les sardines ?

- Attends ! Je suis absolument d’accord avec Monsieur notre Président sur un point unique mais important : l’entrée de la Turquie en Europe. Il a eu le cran de tacler sèchement le grand dépendeur d’andouilles étazunien qui – exactement comme Bush – est venu tenter de nous imposer l’entrée de la Turquie dans l’Europe. Et pourquoi cela ? Parce que la Turquie en Europe, c’est la certitude d’une Europe méduse boursouflée, sans souffle, sans squelette, sans contours, sans muscles, sans avenir autre que d’être un vaste marché commercial, entièrement à la remorque des Zétazunis pour sa défense et donc sa survie même. Cette vision de l’Europe est une constante de la stratégie étazinuenne habilement et efficacement relayé au sein même de l’EU par la Grande-Bretagne.

- Mais la Turquie est un pays laïque, qui a autorisé le vote des femmes avant la France!

- La Turquie est évidemment un grand pays, ami, francophile, dont les élites sont largement formées au lycée francophone de Galatasaray, mais son entrée à part entière dans l’UE marquerait la fin de l’Europe pour deux raisons non dites mais qui sont les vrais raisons du refus de l’ensemble des peuples européens (j’ai pas dit des gouvernants).

- Et c’est quoi ces raisons ?

- 1- la Turquie est musulmane. 2 – la Turquie compte actuellement 72 millions d’habitants, ce qui en ferait dès son entrée le deuxième pays en terme de population, juste derrière l’Allemagne et devant la France. Et dans un terme bref, compte tenu du différentiel de variation démographique, le premier et donc celui qui dicterait ses vues, ses choix de société. Or, et l’on revient à la première raison, ces choix de société - compte tenu du nombre déjà important (environ 53 millions) de musulmans en Europe – seraient des choix en accord avec cette majorité démographique. Si vous voulez la charia en Europe, faites entrer la Turquie.

- Tu t’en racontes pas un peu Victor ? La Turquie moderne a été fondée par Atatürk, un rugueux qi n'a pas fait de cadeau aux religieux. C'est lui qui a imposé l'alphabet romain et institué la laïcité!

- Ouais. C’est vrai. Mais il est mort depuis longtemps et ses successeurs actuels ne sont pas du même acabit... Un pays où la laïcité doit être imposée par l’armée, c’est pas très rassurant. Et n’oublie pas que le gouvernement actuel, démocratiquement élu, est ouvertement islamiste. L’attitude du président turc à l’Otan, refusant le danois Rasmussen à la présidence de cette merde, est lumineuse. C’est sous la pression de Barrack Hussain Obama, contre des compensations et en premier son appui pour l’entrée en E.U. que la Turquie a finalement levé son veto, samedi après-midi, sur la nomination du Premier ministre danois, Anders Fogh, au poste de secrétaire général de l’Otan pour succéder, le 1er août, au Néerlandais Jaap de Hoop Scheffer. Ankara voulait faire payer au Danois son refus de condamner la publication, en 2005, des caricatures de Mahomet, qui avait enflammé une partie du monde musulman, et d’interdire une chaîne de télévision kurde, Roj, basée dans son pays et considérée comme une vitrine des rebelles séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Autrement dit, avant même d’être admise, la Turquie tente d’imposer ses vues religieuses, ses diktats à l’Europe ! Qu’est-ce que ce serait si elle y était à part entière ! Préparez les burquas, et fermez les charcuteries ! La charia arrive ! Il ne faut pas s’en raconter : l'application de la charia est incompatible avec les valeurs occidentales et européennes...

- Eh ! Victor, tu nous ferais pas une crise d’anti islamisme primaire ?

- Non, car l'islam n'est pas simplement qu'une religion, mais un système politique rigoureux, un système de vie sociale strictement codé... et il n'a de cesse de vouloir s'imposer. Ceux qui ne voient pas ça sont ce que Staline appelait des "idiots utiles"...

06/04/2009

Otan (de cochon) suspend tes vols…

otan en afghanisran.jpg


Eh ! bien ça y est. Le grand Charles doit faire le ventilateur dans sa tombe ! Le carlofage de l’Elysée vient de jeter dans sa poubelle à pop corn le symbole majeur de l’indépendance française. Il a mis genoux à terre au pieds du grand communicateur de la Maison Blanche pour bien marquer son acceptation de la suzeraineté étazunienne. Sans aucune contrepartie évidemment, en dépit de ses dénégations.

Nous voilà donc entièrement lié à une organisation militaire qui n’a plus de raison d’être en temps qu’alliance occidentale créée – à juste titre à l’époque - pour faire face au pacte de Varsovie, bras armé d’un bloc de l’est belliqueux. La menace n’existant plus, l’Otan aurait dû être dissous comme l’a été le pacte de Varsovie pour laisser la place à une autre forme d’alliance adaptée aux risques actuels.

Cette organisation militaire est actuellement l’alibi des Zétazunis pour maintenir une présence militaire en Europe, encercler et menacer la Russie, avoir une implantation militaire puissante à portée des territoires pétroliers, annihiler toutes velléités de création d’une défense européenne réelle et – ce qui n’est pas accessoire – fournir au complexe militaro-industriel étazunien un formidable débouché et une vitrine pour ses machines à tuer.

En plus, l’Otan prouve sur le terrain qu’il est nul ! Il suffit de voir comment quelques milliers de fanatiques tarés parviennent à lui tenir tête en Afghanistan… Et c’est dans cette galère que nous engage – de plus en plus à reculons, reconnaissons-le volontiers - le Nano Timonier. Pour quoi ? Pour quelles valeurs ? Pour défendre la « démocratie » vue par le pantin Karzaï ? Celui-là même qui a accepté une loi votée jeudi dernier, 2 avril 2009, stipulant qu’une femme afghane est tenue de satisfaire les désirs de son mari autant qu'il le veut, sauf si elle est malade : « l'épouse est tenue de donner une réponse positive aux désirs sexuels de son mari autant qu'il le veut, sauf si elle a une maladie que des rapports sexuels pourraient aggraver ». Une loi perverse légalisant le viol, équivalente à ce que les talibans avaient imposée…

Vous avez dû voir, comme moi, ces images sordides d’une fille tenue par les pieds et par la tête par deux aides bourreaux tandis que celui-ci la massacrait à coup de trique. C’est ça la charia que dénoncent avec un courage extraordinaire des femmes comme Talisman Nasreen (http://taslima.wordpress.com/) (http://hirsiali.wordpress.com/) (http://neclakelek.wordpress.com/ ) (http://ahadi.wordpress.com/) (http://imanji.wordpress.com/) .

Selon Amnesty International, le viol, le mariage forcé et le trafic de femmes et d'enfants sont monnaie courante en Afghanistan. Même si elles portent plainte, la plupart des victimes n'obtiennent jamais justice, car le système judiciaire, tout comme la justice traditionnelle, reste discriminatoire à l'égard des femmes. L’ONU en a demandé le retrait mais…

Il me revient en mémoire une anecdote de l’époque maintenant lointaine où – aux temps fabuleux de la liberté hippie – j’ai passé de longs mois en Afghanistan : je me promenais avec une mienne fiancée au bazar de Kaboul. Un marchand m’a proposé une cravache. « Elle est spéciale pour les femmes me disait-il (« special khanoum ! ») en montrant comment je pourrais m’en servir sur ma compagne. Il me montrait le bout de cette superbe mais redoutable cravache de cuir tressé qui était…en forme de cœur. Chaque coup est comme un mot d’amour me disait-il ! J’ai encore cette trique…

Le combat mené par la coalition occidentale est noble dans son essence, mais conduit de façon tout à fait inadaptéepar une organisation pas faite pour ça…
avioncochon copie.jpg


Otan (de cochon) suspends tes vols…


03/04/2009

Paradis plombés : « Selon que vous serez puissants ou misérables… »

paradis fiscaux.jpgEh ! Vous les avez vu ? Menton pointé en avant, torse bombé, main sur le cœur ! Ils ont montré du doigt avec un grand courage ces états voyous capables de tuer père et mère pour attirer le pognon des riches crapules, narco trafiquants, évadés fiscaux et autres multinationales réfractaires au paiement des impôts. Et qui ont-ils montré ? Qui sont ces états nauséabonds qui méritent que le tron de dieu les cure, que la vérole leur ronge les couilles et qu’on leur impose de bouffer des hamburgers ad vitam eternam ? C’est le Costa Rica, la Malaisie, les Philippines et l'Uruguay. Ah ! les salauds ! Ils mériteraient qu’on leur envoie le porte-avions Charles de Gaulle (à la voile ou à la rame…).

Dire que si nous sommes dans la merde, c’est à cause de ces pays fumiers qui nous pompent le sang, qui jettent à la rue nos millions de chômeurs, qui sèment le désespoir noir et poisseux dans les pauvres têtes des damnés de la terre, qui poussent au suicide des millions d’obèses privés de leur cococala, qui incitent nos braves et honorés banquiers à connaître la dèche avec des retraites dérisoires. Pensons à ce malheureux Daniel Bouton, contraint de survivre avec un ridicule million d’euros par an…

paradisfiscal1.jpgUn peu moins courageusement, nos maîtres du monde ont fait les gros yeux en leur tapotant amicalement la joue - « Attention ! Ça va pour une fois. Mais faut pas recommencer ! Compris ? Bon. Allez, ça va… » - à des pays qui seraient sur la pente montante de la repantance : Autriche, Andorre, Anguilla, Antigua et Barbuda, Aruba, Bahamas, Bahreïn, Belgique, Belize, Bermudes, Brunei, Les îles Caïmans, Chili, Les îles Cook, République dominicaine, Gibraltar, Grenade, Guatemala, Liberia, Liechtenstein, Les îles Marshall, Luxembourg, Monaco, Montserrat, Nauru, Antilles néerlandaises, Niue, Panama, Saint-Kitts et Nevis, Sainte-Lucie, Saint Vincent et les Grenadines, Samoa, Saint-Marin, Singapour, Suisse, Iles Turks et Caïques, Vanuatu, Les îles Vierges.

Et par un heureux hasard, s’échappent des listes noires ou grises les Iles Vierges britanniques, Guernesey (Royaume Uni), Ile de Man (Royaume Uni), Jersey (Royaume Uni) ainsi que La Dominique, les Maldives, les Seychelles. Tiens ! Ce sont là des paradis fiscaux sous influence britannique. Quel hasard !

Echappent également des territoires - Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Tahiti, Wallis-et-Futuna mais aussi des départements d'outre-mer qui, selon les spécialistes, peuvent fonctionner comme des paradis fiscaux, voire des places de blanchiment. Ce sont là territoires français ou sous influence française. Quel hasard !

Ne sont nullement cités des états comme le Delaware, le Wyoming, le Nevada. Ben voyons : Ce sont des états de la fédération des Zétazunis ! Quel hasard !

Enfin, pas trace des deux plus grandes machines à laver le pognon sale d’Asie, Macau et Hong-Kong. Territoire chinois ! Quel hasard !

« Selon que vous serez puissants ou misérables
Les jugements de cour vous ferons noir ou blanc… »




Samedi 4 avril: journée sans achat!

lavenirdumonde.jpg

J'ai reçu ça et je trouve que ce n'est pas con du tout! Demain je n'achète RIEN!

"Rien n'est pire que la soumission et la résignation.

D'autres pays l'ont déjà fait. Et ils ont réussi à faire baisser le prix des pâtes alimentaires pour l'Italie.. Deux jours de grève d'achats à suffit pour faire reculer l'énorme augmentation du prix des pâtes.

Même action au Liban pour le prix du pain, le lendemain de la grève d'achats le prix du pain reprenait son ancien prix.

PARTICIPEZ AU MOUVEMENT NATIONAL SAMEDI 4 AVRIL 2009

LE GOUVERNEMENT ET LES GRANDS FINANCIERS DE CE PAYS SE SOUVIENDRONT :

Vous êtes invités, tous et toutes, ce jour-là à ne RIEN ACHETER surtout :
- L'ESSENCE - GAZOIL
- TABAC
- JEUX DE HASARD (ts jeux de la Française des Jeux)
- ALCOOL
- BOYCOTT DE LA GRANDE DISTRIBUTION (sauf les petits commerces de proximité)
- ESSAYER DE NE PAS ETRE VERBALISE (radars, feu rouge, stop, stationnement....)

Avec un minimum d'organisation, nous pouvons tous y arriver.

Ce message n'est issu d'absolument aucun parti politique ni d'aucun syndicat.

Imaginez l'impact que ce mouvement solidaire national pourrait engendrer.

Cette action sera et c'est certain plus efficace que n'importe quelle grève ou manifestation !

CETTE ACTION FERA CHANGER LES CHOSES

DIFFUSEZ CE MAIL A TOUS VOS CONTACT INTERNET...FAITES VITE, C’EST DEMAIN !

PREVENEZ VOS AMIS, COLLEGUES, FAMILLES...qui eux même préviendront à leur tour, leurs amis, familles, etc.

L' EFFET BOULE DE NEIGE SE FERA NATURELLEMENT

Servons nous d'internet, cette merveilleuse invention.

caddy.jpgAIDONS NOUS et nous parviendront à faire reculer la vie chère. Ne dites pas « cela ne servira à rien ».
Observez le 5 avril les réactions constatées grâce à vous, grâce à nous.

Cessons de nous plaindre et

AGISSONS !"

02/04/2009

M’ame Michu et M’ame Chazotte : « Y a pas de linceuls qu’ont des poches ! »

vamps.jpg


- Dites voir M’ame Chazotte, v’s’avez vu le mari de madame Carla comment qu’il les a montrés du doigt les patrons voyous ! Comment qu’il a fait passer un décret leur interdisant de sauter en parachute doré ! Y a pas à dire, mais moi j’trouve que c’est un homme à poigne not’ président !

- Ah ! ouais… Parlons-en ma brave M’ame Michu. Ils sont en train de mourir de rigolade ses amis du Fouquet’s ! Ce décret c’est une opération de com’, comme d’habitude, faite pour enfumer le peuple et le détourner de la galère dans laquelle le fait ramer vot’bon président ! Gesticulation, moulinet de ses petits bras nerveux, rafale de tics et puis c’est tout.

- Mais pourtant ce décret…

- Bidon que j’vous dis M’ame Michu. Bidon !

- Ben, pourquoi ? Monsieur Fillon il a dit dans le poste que les parachutes dorés, les estoquoptions, que les paquet bonux c’était fini !

- Vous parlez ! Ce décret est surtout fait pour endormir les bons cons et leur faire croire que… En fait, il ne touche que six grandes banques françaises dans lesquelles l'État a mis votre pognon et les constructeurs automobiles français, qui ont bénéficié des prêts de l'Etat. C’est d’autant plus bidon que les filiales de ces groupes, qui n'ont pas directement reçu d'aides, ne sont pas concernées. Vous allez voir – ou plutôt vous ne verrez et ne saurez rien ! – que certaines primes vont être versées par ces filiales aux patrons des maisons mères qui, pour ce faire, seront intégrés à l’organigramme de ces filiales. Et on l’aura dans le fi(ll)ion ! Sans oublier que les entreprises qui touchent du pognon de l’état par le biais du chômage partiel sont hors du coup (mais pas du coût !) Pour toutes les autres entreprises, le Nano Timonier et son larbin Fi(ll)on s’en remettent à la sagesse de leurs dirigeants ! C’est comme si on mettait un ivrogne dans une cave en lui disant de se restreindre… . Quant aux parachutes dorés et autres indemnités de rupture de contrat, ils ne sont pas visés, de même que les retraites sur complémentaires. C’est comme ça que le célèbre Daniel Bouton – un sacré furoncle celui-là – va partir à la retraite avec 1 million d’euros par an. Il touchera donc chaque année ce que vous toucherez, vous, M’ame Michu et tous les retraités de base, en 100 ans ! Oui, en cent ans !

- Ben ça alors ! Ben ça alors ! Faut qu’il se soigne pour devenir vieux c't’homme là. Sinon, c’est pas la peine de toucher tant de sous. Comme on dit cheu nous, y a pas de coffre-fort qui suivent un corbillard !

- Ni de linceuls qui ont des poches M’ame Michu !

01/04/2009

Vers la violence des « Desesperados » ?

Des patrons séquestrés, des managers molestés (pour l’instant) avec des œufs, d’autres lynchés en effigie (pour l’instant). Voilà la pente dangereuse où mène la profonde injustice que ressentent les salariés rejetés comme kleenex sales par des patrons voyous (pléonasme ?) dont l’avidité n’a d’égale que le cynisme. Qu’ont-ils à perdre ces travailleurs jetés à la rue sans ressources, sans avenir, sans espoir et qui voient leurs bourreaux se goinfrer des millions et des milliards qui leur sont volés. « Le profit, c’est le travail non payé aux ouvriers » disait Karl Marx.

Comment accepter sans broncher le cynisme de cette classe politique totalement coupée de sa base qui fait de l’injustice – bouclier fiscal, milliards pour les banques, peau de zob pour les pauvres, etc. - son outil principal ?

Dès lors que ce fossé s’approfondit entre les citoyens et leur représentation, il ne faudra pas s’étonner si, dans un avenir proche la contestation prend des formes qui seront de plus en plus violentes.

Cette conscience d’être les dindons de la face génère une lucidité qui ne demande qu’à tomber dans la radicalité. Les aveugles et autistes qui nous gouvernent (si mal) devraient réfléchir très vite et agir afin que la « crise » (qui a bon dos et camoufle toutes les magouilles ultra libérales) n’engendre pas une dérive de « desesperados ».

Je vous ai écrit une petite fiction dont j’ose espérer qu’elle restera au stade d’un poisson d’avril :


Joseph Boubakar, de son large balai, poussait sur sa pelle les détritus qui s'accumulaient dans le caniveau afin de les charger dans son petit container roulant. Le raclement agaçant de sa pelle sur l'asphalte devait réveiller les habitants de ce quartier tranquille du XIVème, mais l'homme n'en avait cure. Il tourna l'angle par lequel la rue de Lunain débouche sur le boulevard d'Alésia. Il vit alors sur le sol un panneau rond de sens interdit dont le tube porteur était coupé en biseau acéré à proximité du cercle, à la disqueuse électrique lui sembla-t-il. Joseph Boubakar ramassa le panneau, râlant intérieurement contre les vandales qui non seulement saccagent le mobilier urbain, mais l'obligent, lui, à faire un travail aussi anormal que supplémentaire. Il chercha machinalement le poteau auquel pouvait correspondre le panneau. Il se tourna, leva les yeux, poussa un cri, lâcha tout et partit en courant vers le camion de voirie garé à une centaine de pas, rue de Lunain. Quelques secondes après, accompagné de son collègue de travail Marcel Diop, il revînt avec circonspection.

Et c'est alors qu'ils le virent.

empalé.jpgLes yeux grands ouverts de l'homme reflétaient une terreur démente. Ses traits étaient déformés et figés en un rictus d'indicibles souffrances. Soudain, au grand effroi des deux éboueurs, il bougea tandis qu'une sorte de plainte s'échappait de sa bouche. Un mouvement lent de descente, d'enfoncement le long du poteau maculé de sang noir et d'excréments sur lequel il était empalé expulsait l'air de ses poumons, faisant vibrer sourdement ses cordes vocales...
En ce lundi matin de fin d'hiver, Paris s'éveillait. Les commerçants du quartier ouvraient leurs grilles. Les cadres, rasés de frais, le visage déjà empreint de ce masque soucieux d'ennui distingué et affairé qui est leur image de marque, se pressaient vers leur voiture garée à proximité. Mais leur routine matinale fût balayée par le spectacle atroce qui leur sauta à la figure sitôt atteint l'angle tragique.

Olivier, jeune directeur d'entreprise, le reconnu tout de suite :

- C’est Daniel Fuhr-Oncle, le patron de la Cupidité Générale.

On entendait, tout proche maintenant, le Klaxon impératif d'un véhicule de Police-Secours suivit de celui, plus lancinant, des pompiers. Bientôt un cordon d'agents écartait les badauds tandis que deux inspecteurs procédaient aux premières constatations, à l'interrogatoire des éboueurs africains, les deux témoins initiaux, et à la recherche d'informations parmi les habitants du quartier. Le bruit de la disqueuse coupant le poteau, les hurlements du supplicié, le ou les véhicules des tortionnaires... Forcément quelqu'un avait entendu, peut-être vu...

Soudain des voitures de journalistes, des véhicules radios, des cars de télévisions surgirent dans un crissement de pneus. Probablement avertis par les auteurs du forfait, ils arrivaient à tire d'ailes, comme un vol de vautours attiré par la charogne.

Pressé de questions par la meute, l'inspecteur mandé sur les lieux - après la série de photos habituelles et les premières constatations - demanda aux agents de dégager le supplicié. Ceux-ci, aidés des pompiers, eurent beaucoup de mal à soulever le corps qui résistait à quitter le poteau qui le traversait. Un pompier passa une sangle sous les épaules du mort, deux hommes montèrent sur le toit du véhicule de secours et tirèrent vers le haut tandis que deux autres hommes poussaient d'en bas. Le corps se dégagea enfin en se vidant car deux encoches obliques en forme de barbillons creusés par des coups de disqueuse dans la section rectangulaire du poteau arrachèrent tripes, viscères et morceaux de poumons, libérant une odeur épouvantable... Les flics et les pompiers - pourtant des durs à cuire - ne purent contenir le flot de vomi qui leur retournait l'estomac tandis que les caméras enregistraient ce spectacle grand-guignolesque.

Le pays entier put ainsi se repaître, à l'heure du repas de midi, des images sordides bien qu'édulcorées du supplice de l'un des personnages les plus puissants mais aussi les plus honnis du pays.

Une sourde inquiétude étreignit la France-d'en-haut tandis que ricanait plus ou moins discrètement la France-d'en-bas...
Les milieux politiques, syndicaux, médiatiques étaient suspendus aux résultats de l'enquête policière qui pataugeait.

Quelques habitants du quartier avaient bien entendus le crissement de la disqueuse, des bruits de portières et de moteur de voiture, mais aucun témoignage visuel direct ne pouvait aiguiller les enquêteurs qui cherchaient tous azimuts : milieux anarchistes, islamistes, syndicaux même. Vengeance ? Affaire de mœurs ?

L'enquête avait seulement montré que le personnage supplicié avait été enlevé durant le ouiquinde au cours d'une sortie privée qu'il voulait discrète. Les auteurs étaient donc parfaitement au courant de ses déplacements, voire de sa vie privée... Quelques rafles infructueuses furent organisées, des mesures furent mises en place pour la protection des grands « managers », puis en quelques semaines, de ramdam médiatique s'épuisa...

Pour un temps.




31/03/2009

Les puissants « Gévintistes » vont-ils manier le balai pour les paradis fiscaux ? Mouais… On en reparlera !


paradis-fiscal-fiscaux-tol-meyer-.jpg


Andorre, Anguilla (Royaunme Uni), Antigua et Barbuda, Aruba (pays Bas), Bahamas, Bahrein, Barbade, Belize, Iles Vierges britanniques, Iles Cook (Nouvelle Zélande), La Dominique, Gibraltar (Royaume Uni), Grenade, Guernesey (Royaume Uni), Ile de Man (Royaume Uni), Jersey (Royaume Uni), Liberia, Liechstentein, Maldives, Iles Marshall, Monaco, Montserrat (Royaume Uni), Nauru, Antilles Néerlandaises, Niue (Nouvelle Zélande), Panama, Samoa, San Marino, Seychelles, Sainte Lucie, Saint Christophe et Nevis, Saint Vincent et les Grenadines, Tonga, Turks et Caicos (Royaume Uni), Iles Vierges (USA), Vanuatu.

Ça, c’est la liste des « paradis fiscaux non coopératifs ». Donc des voyous avérés et fiers de l’être. Un simple coup d’œil montre qu’avec huit territoires catalogués « pays crapules », le Royaume Unis est, de loin, le premier et le plus important « paradis fiscal » du monde ! Le Royaume Unis fait parti des grands pays de l’Union Européenne.

Les Pays-Bas abritent deux « paradis fiscaux » non coopératifs.

Comme par hasard, ces deux pays sont à la pointe de l’ultra libéralisme en Europe. Ils abritent les plus importantes banques et multinationales européennes. Il m’étonnerait donc fort que ces deux pays voyous soutiennent la lutte de notre hyper président et de M’ame Merkel contre ces chancres économiques que sont les paradis fiscaux au G20 de jeudi à Londres.

Mais à côté de ces états confettis qui se branlent complètement des menaces de notre Centimaître du monde et de ses pairs qui vont blablater à London, il y a ceux qui font semblant d’être coopératifs, c’est-à-dire qui disent « oui, oui, on va coopérer » mais qui font plus que tirer la patte, pour la bonne raison que l’embrouille fiscale et financière est leur principal fond de commerce.

Il y a là, entre autres, le Luxembourg et la Suisse. L’essentiel de l’évasion fiscale passe par là. Mais ils se font soucis, car l’Obama, qui a déjà tordu le bras méchamment aux Helvètes, les fait un peu trembler. Celui-ci ferait bien d’envoyer en enfer son principal paradis fiscal, logé bien au chaud au sein de la fédération, l’etat du Delaware qui est un Monaco ricain, sans oublier le Nevada…

Quant aux Français – nous ! – on a aussi le cul brenneux en la matière : selon les spécialistes, Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Tahiti, Wallis-et-Futuna mais aussi des départements d'outre-mer peuvent fonctionner comme des paradis fiscaux, voire des places de blanchiment.

Consultant auprès de l'ONU et de la Commission européenne, Michel Koutouzis est co-auteur (avec le magistrat Jean-François Thony) du « Que sais-je ? » sur le blanchiment (PUF, 2005). « Le B.A.-ba, c'est de se demander ce qu'est une place off-shore », dit-il. « C'est un endroit où existe un système économique et financier qui, pour une raison ou pour une autre, n'est pas régulé par les lois du pays auquel il appartient. »

Avec les différents régimes de défiscalisation dont ils bénéficient, les départements (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion) et collectivités (Mayotte, Saint-Barthélémy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna, Polynésie Française) d'outre-mer sont dans ce cas-là, mais, en théorie, uniquement pour les contribuables français. Les COM (anciennement TOM) jouissent même d'une totale autonomie fiscale et douanière.

paradis fiscaux pauvres.jpgUn rapport sénatorial de 2002 sur « la défiscalisation dans les départements et les territoires d'outre-mer » pointait déjà l'absence de procédures de contrôle et le nombre incertain de sanctions : « Vous pouvez utiliser les niches fiscales d'outre-mer pour faire fuir des capitaux »

Prenons le cas très emblématique de Saint-Martin, une île des Antilles qui a obtenu il y a un an (comme sa voisine Saint-Barthélémy) le statut de COM, alors qu'elle dépendait auparavant du département de la Guadeloupe. La souveraineté de l'île est partagée entre la France et les Pays-Bas, mais aucune frontière ne sépare les deux territoires. Michel Koutouzis évoque la coopération entre les établissements bancaires des deux parties de l'île, et décrit des moyens très simples de blanchir de l'argent :

« Vous arrivez avec de l'argent noir dans un casino côté néerlandais. On vous dit de vous mettre à une table donnée pendant une heure. Le casino vous fait gagner une somme arrangée au préalable, une pratique courante dans les paradis fiscaux. Une fois vos gains récupérés, vous pouvez aller les investir côté français dans des projets immobiliers ou des marinas. »

Des projets immobiliers rapidement abandonnés après des faillites volontaires.

Michel Koutouzis détaille un autre circuit :

« Une fois que vous avez investi de l'argent dans un projet touristique, vous vous déclarez en faillite. Vous pouvez ensuite récupérer l'argent et le transférer non loin de là, à Curaçao par exemple, sans aucun contrôle. »

C'est ainsi que le contribuable français finance des investissements vers des paradis fiscaux.

Et n’oublions pas la Nouvelle Calédonie où les défiscalisations vont bon train. On en donne à des grandes sociétés étrangères qui y construisent des usines énormes, faisant de très gros bénéfices en exploitant les mines de nickel, détruisant au passage un lagon merveilleux tout juste classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il doit bien y avoir des comptes qui s'ouvrent avec de gros numéros dessus dans l'archipel voisin, le Vanuatu, bien connu pour son secret bancaire et le peu d'investigation quant à la provenance de l'argent déposé !

Vous voulez créer un compte off-shore ? Rien de plus simple. Et sans risque ! Allez faire un saut sur ces sites qui étalent sans vergogne le mode d’emploi pour enfiler le fisc !
http://www.comptes-offshore-fr.com/compte-offshore
http://www.france-offshore.fr/
http://www.abroad-offshore.com/

Vous voulez savoir quelles entreprises du CAC40 sont présentes dans ces paradis fiscaux? TAPEZ IÇI

Chauffe Sarko ! Du balai ! Du balai ! Profite tant que tu tiens le manche, mais pas pour nous emmancher, comme d’hab !


Sarko commis voyageur au Niger d’Areva – experte en pollution et exploitations en tout genre.

carriere uranium.jpg


« Nous devons défendre les intérêts de la France, et vous défendez ceux du Niger. Mais nous pensons que dans un investissement à long terme, la seule pratique contractuelle possible, c'est celle du gagnant-gagnant » (en fait le nouveau contrat stipule que Areva paiera deux fois plus cher le minerai nigérien ; mais comme elle ne le payait presque rien, faites le calcul…).

Tout de même, quel champion de la Justice not’bon président ! On se sent fier d’être Français ! Ces fortes paroles ont été prononcées lors du très récent voyage éclair de notre Nano Empereur sur ses marches africaines du Niger. Il s’est également félicité de la « transparence » du partenariat stratégique signé à l’occasion de ce voyage par Anne Lauvergeon, la patron d’Areva, n°1 mondial des activités nucléaires avec les autorités nigérienne. Ben voyons ! Si le président dit que c’est « transparent », c’est que ça doit l’être au moins autant que les rares marigots où les populations locales soignent chaque jour leur chiasse endémique!

Présent depuis plus de quarante ans au Niger, le groupe français Areva a signé en janvier avec les autorités de Niamey un contrat pour l'exploitation à partir de 2012 de la mine géante d'uranium d'Imouraren, dans le nord du pays. Pour ce contrat, le numéro un mondial du nucléaire civil s'est engagé à investir au moins 1,2 milliard d'euros au Niger, qui fournit déjà plus du tiers du combustible utilisé dans les centrales nucléaires françaises.

areva.jpgCe que n’a pas dit notre Micro Timonier, c’est qu’Areva nourrit de nombreuses critiques, notamment des ONG, qui dénoncent les effets « catastrophiques » de ses activités sur l'environnement, la santé et les droits des populations locales, et l'accusent de « piller » les richesses du pays.

Ce dont ne se vante par Anne Lauvergeon, c’est quela championne du nucléaire s’est faite épingler l’an dernier par l’obtention haut la main des « Public Eye Awards ». Ces prix sont décernés depuis cinq ans aux entreprises les plus irresponsables en matière sociale et environnementale. Ces « oscars de la honte » lui ont été décernés pour deux sites d’extraction d’uranium au Niger, exploités par Somaïr et Cominak (dont elle est actionnaire majoritaire). Des analyses effectuées par la Criirad ont révélé un haut niveau de contamination radioactive de l’air, de l’eau, des sols et des déchets entreposés à ciel ouvert. La gestion du personnel humain est tout aussi déplorable : insuffisance d’information des mineurs et des familles, négligences dans la décontamination, encadrement médical douteux. Selon un rapport de l’organisation de défense des droits humains Sherpa, « des médecins du travail de ces complexes miniers ont avoué avoir sciemment annoncé à des travailleurs souffrant de troubles liés à l’exploitation de l’uranium qu’ils sont atteints d’autres maladies graves, telles que le sida ou la malaria ».

sarkokadafpaillasson.jpgAreva, c’est cette entreprise - que Sarko espère refiler à son pote Bouygue - et qui nous bourre le mout avec de superbes publicités dans les lucarnes à décerveler. C’est ce « fleuron » de l’industrie française que le même Sarko emmène toujours dans ses bagages lorsqu’il va vendre du « nucléaire civil » - appelé aussi usines à bombes – dans les pays les moins fiables, généralement dirigés par de sordides dictateurs (son pote Kadhafi en autres).

Cette entreprise a donc été tout aussi brillamment sacrée « entreprise la plus pourrie du monde ».