Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/05/2012

Au bistro de la toile : d’Europe en Afghanistan.

JVJ Ds en Turquie.JPG

 

 

- Oh Victor ! Parait que François part en Afghanistan ! Pour faire normal, tu crois qu’il y va en train ou en voiture ?

 

- Pourquoi pas. Mais faut avoir du temps devant soi. Tè ! Moi qui bois des canons avec toi, au temps où j’étais encore plus jeune, j’y suis allé en Afghanistan en…2CV ! Et bien plus loin encore, jusqu’au Viet-Nam. Comme quoi c’est très faisable. Je connais(sait) tous les bistrots sur la route, entre le Rhône et le Mékong. J’y suis même retourné en DS19 ! La reine des bagnoles : levier à la hauteur intermédiaire et 100 à l’heure sur les pistes. Je doublais les Land-Rover… Une bagnole qui te permettait même de te sortir de situations difficiles en roulant…sur 3 roues ! Bof. Nostalgie Loulle… Nostalgie. C’était dans une autre vie.

 

- Putaing ! Une sacré vie tout de même ! En tout cas, le François, il a fait une entrée sinon fracassante, du moins remarquée. La Merkel – habituée à avoir son toutou Sarko à ses pieds - en avale de travers sa choucroute ! Il lui a rappelé que l’Europe, ce n’était pas  que l’Allemagne, ni même que l’Allemagne et la France…

 

- Il pourrait lui suggérer, pour sauver la zone euro, non pas de foutre dehors les Grecs, mais que l’Allemagne – qui fait mine de se sentir à l’étroit dans cette Europe clubmed – sorte elle-même de la zone euro ! L’euro n’est que le mark allemand étendu (1 euro = 2 marks !). La sortie de l’Allemagne résoudrait bien des problèmes. Car le mark serait tout de suite réévalué de 25 à 30%, libérant d’autant la compétitivité des autres pays de la zone euros ! Avec un avantage conséquent aux économies les plus puissantes après l’Allemagne, la France et l’Italie ! Chiche, M’ame Merkel ! Dans six mois, l’Allemagne se retrouverait dans la situation de l’Espagne : en voie de sous-développement, avec un chômage galopant, une production effondrée, etc.

 

- Ce qui n’est surtout pas à envisager. Connaissant l’histoire de ce pays lorsqu’il veut faire cavalier seul…

 

- Exactement. Mais il est bon tout de même de leur parler haut et fort. C’est le langage qu’ils comprennent le mieux !

 

- A la nôtre !

 

 

Septidi 7 Germinal 220


Photo Moi !

 

24/02/2009

La Lionne veut un vélo électrique…

vélo électrique.jpg
Ma compagne, qui a parfois les côtes en long, m’a amené, l’autre jour, faire la tournée des boutiques commercialisant des vélos électriques. Bon. Pourquoi pas. Un bitard qui te permet de baruler à l’aise sans se crever le bédélet, ça paraît sympa. C’est le prix qui est moins sympa… Il varie de 900 à 1300 € environ… Alors, la Lionne continuera à pédaler allègrement sur son superbe Peugeot cadre alu à 18 vitesses, garde-boue, phare et dynamo !

Mais cette virée commerçante m’a permis de me pencher sur ce secteur d’activité : les véhicules dit « propres » marchant à l’électricité. Et ben c’est pas si évident ni réjouissant… D’abord les prix qui dépendent essentiellement de la qualité de la batterie. Celle-ci – dixit les vendeurs – doit être « au lithium ». Et, ce qu’il ne vous disent pas mais qui apparaît en tout petit dans les brochures et notices, il faut les changer au bout de 500 recharges ! Autant dire chaque année avec une utilisation pas exagérée… Mouais… Ça grève très sérieusement le prix d’utilisation de la bête !

Alors je me suis intéressé à ces fameuses batteries au lithium. Elles équipent à présent tous les téléphones portables, tous les ordinateurs portables (celui sur lequel je tape !), mais aussi toutes les bagnoles électriques présentées sur le marché !

Les producteurs de batteries au lithium s'associent avec des constructeurs automobiles comme NEC avec Nissan, Matsushita avec Toyota ou GS Yuasa avec Mitsubishi Motors. Sanyo, leader mondial dans le domaine des batteries lithium-ion, est en pourparlers avec Volkswagen. Certains pays ou entrepreneurs comme Shai Agassi, partenaire de Renault dans le développement des voitures électriques, ont d'ailleurs bâti des projets de stations de recharge de batteries comme la " Better Place ".

Tous reconnaissent les vertus de ces batteries au lithium : plus légères, plus petites et plus puissantes, elles demandent peu d'entretien et augmentent les économies de carburants.

Mais les constructeurs, de General Motors avec la Chevrolet Volt prévue en 2010, à BMW avec sa Mini électrique, en passant par Mercedes avec ses Smart électriques ou Toyota et sa nouvelle Prius, auront-ils les moyens d'alimenter leurs batteries en lithium ?

salar-de-uyuni.jpgLe lithium est un métal mou et rare, issu de flaques de sel, et essentiellement présent en Amérique du Sud. La Bolivie est l'eldorado du lithium, grâce à son lac salé Salar de Uyuni qui abrite à lui seul 40 à 50 % des réserves mondiales. Mais ce site est protégé pour sa splendeur, limitant alors les possibilités de son exploitation. C'est dans cette perspective que le président du pays Evo Morales a signé un décret pour installer un site national d'exploitation très réduit.

L'Argentine et le Chili sont aussi riches en lithium, ces trois pays recouvrant 70% des réserves mondiales.
Une polémique existe quant à l'épuisement des réserves mondiales de lithium. Les plus optimistes, comme le gouvernement américain, évaluent les réserves à 11 millions de tonnes environ, voire 14 millions selon l'expert R.Keith Evans.

Mais d'autres sources comme le cabinet français Meridian International Research limite la durée d'exploitation du métal aux environs de 2015, date à laquelle il ne restera que 234.000 tonnes de lithium, soit de quoi alimenter uniquement les téléphones mobiles ou les ordinateurs, mais pas les voitures électriques. Chaque batterie de voiture demande en effet entre 2 et 3 kilos de lithium, alors que les ordinateurs n'en réclament que quelques grammes.

auto électrique.jpgBen tout ça c’est pas très réjouissant…. A mon humble avis de béotien, c’est pas demain que les bagnoles, scooters et vélos électriques encombreront les rues et les routes… En effet, le lithium extrait pourrait servir à produire environ 8 millions d’autos (de type Chevrolet Volt) par an, ce qui en regard des 60 millions de bagnoles produites actuellement chaque année ne fait effectivement pas beaucoup !

Quant aux cours du lithium, ils suivent une évolution à la hausse exponentielle ! La demande ayant explosé, notamment pour la production de batteries en lithium-ion pour le marché de l’informatique et de la téléphonie, le prix du lithium est passé d’environ 350 dollars la tonne en 2003, à près de 3000 dollars en 2008 !

Il semble aujourd’hui évident que la technologie lithium ne pourra pas être généralisée à l’ensemble de la demande. Alors ? Les piles à combustible ? Les bagnoles à l’hydrogène ? Pas très au point tout ça.

auto Nègre.jpgRaison de plus pour développer…les bagnoles à air comprimé du père Nègre ! Une invention bien françouaise celle-là mais…Que ces cons de constructeurs français ont abandonné à…Tata, le géant indien !