Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2015

Au bistro de la toile : élections, foot et avions sans pilotes.

chimulus bistro copie.jpg

 

- Oh ! Victor. T'as les moustaches qui frisent. Qu'est-ce qui motive cet air presque guilleret ?

 

- Ce matin, Loulle, j'ai un peu moins la vergogne. On a frisé la catastrophe dans le Vaucluse comme dans le Gard, mes départements. Le F.haine n'y a pas réussi son hold-up. Mais il s'en est fallu de peu, et les grenouillages pour la présidence commencent... Par contre, dans mon département d'été, la Lozère, c'est le bonheur ! Ce département rural, le moins peuplé de France mais l'un des plus beaux, est coupé idéologiquement entre les Cévennes rebelles, rouges, celle des Camisards et des maquisards et les hauts plateaux très conservateurs, travaillés depuis des générations par les curés. Eh bien ce département est passé de droite (le système Jacques Blanc) à la gauche, sous la conduite du truculent mais efficace maire de Mende, Bertrand. C'est la seule victoire de la gauche sur la droite dans toute la France ! Fêtons ça ! Mets ma tournée.

 

- ...en plus, les fouteux ont gagné. Mais sans panache. Match tristounet, emmerdant. Mais, bof... C'est mieux que rien.

 

- Ouais Loulle, mais c'était une équipe de remplaçants. Et ils ne se sont pas trop mal débrouillés. Mais on est encore loin des équipes qui tiennent le haut du pavé, comme le Brésil, l'Allemagne ou l'Argentine. Mais en Europe, il y a la place. Les Espagnols et les Portugais ne nous font pas peur, pas plus que les Anglais.

 

- Alors, et cette catastrophe de l'Airbus, où on en est ?

 

- On cherche après Titine, mais on la trouve pas... On cherche la seconde « boite noire ». Celle qui enregistre tous les paramètres de vol. Et on ne la trouve pas... Pourtant, on a trouvé le capot, la boite, ce machin orange. Et, curieusement, le mécanisme enregistreur n'était pas là... Quand on voit comment sont construites ces « boites noires », on se demande comment il est possible que ses éléments se désolidarisent. Bizarre... Et quand bien même, il suffit de chercher autour de là où a été trouvé le capot. Le reste ne doit pas être bien loin. Les détecteurs de métaux, ce n'est pas efficace ? Á moins qu'on ne veuille pas trop retrouver cet enregistreur. Pourquoi ? Parce qu'il pourrait mettre à mal la version « officielle » qui consiste à tout faire porter sur la tête malade du copilote, « ce pelé, ce galeux d'où nous vient tout le mal... ».

 

- Enfin, il était à la masse ce pauvre type. Les médicaments qu'il prenait en atteste.

 

Il était probablement à la masse. Mais pourquoi était-il chauffeur d'avion dans ce cas-là ? On touche là au « management » de ces compagnies « low cost », qui reflètent d'ailleurs la gestion actuelle des « ressources humaines ». Ce ne sont même plus des humains, mais de simple ressources, accessoirement humaines... Les pilotes sont embauchés – lorsqu'ils le sont – en CDD ; mais plus généralement, ils sont eux-mêmes, tout seul, leur entreprise, avec laquelle les transporteurs passent contrat pour tant de vol à telles conditions.

Les chauffeurs d'avions ne se connaissent pas. Ils se rencontrent généralement sur le tarmac. Ils sont totalement interchangeables. Alors qu'ils vont devoir travailler ensemble et que, dans des conditions d'urgence – ce qui peut arriver à tout moment en matière aéronautique – l'esprit d'équipe, les automatismes sont primordiaux. Mais cet esprit d'équipe, les employeurs n'en veulent surtout pas : c'est la porte ouverte à toutes revendications ! Séparer pour mieux régner...

 

- Ils n'ont qu'à mettre un seul pilote, il n'y aura plus d'embrouilles, mais alors il faudra lui fournir des couches puisqu'il n'aura plus loisir d'aller pisser !

 

- Ne dis pas ça en rigolant Loulle. Il y en a qui y pense à mettre un seul pilote. Techniquement, les dernières innovations permettent à un pilote de rester seul dans le cockpit. Lien

D'ailleurs le sulfureux Michael O'Leary, patron de Ryanair y a pensé : «Un pilote suffit, vraiment ! C'est l'ordinateur qui fait presque tout le travail », a-il expliqué. Et d'ajouter qu'en cas de problème, il suffirait au pilote de tirer une sonnette d'alarme pour être immédiatement remplacé par une hôtesse entraînée à atterrir. Ça ressemble à une boutade, mais ce n'en est pas une. L'expérience des drones militaires montre que le pilote n'est plus indispensable dans un avion.

 

...teng ! C'est pas moi qui monterait dans un de ces bouts de fer sans chauffeur !!!

 

- Voilà. Les mentalités des voyageurs ne sont pas prêtes pour ça. Mais ça viendra. Il y a bien des métros sans chauffeur, et on nous prépare la bagnole qui se conduit seule...

 

- Allez, à la nôtre ! Cette bouteille, on va la conduire en équipe!

 

 

Illustration : merci à Chimulus

 

 

**************************

 

C'est le printemps :

Savourez un sulfureux Voyage

livre,chiloum

Livre classique ICI !

ou e-book  LA !

Mieux encore:

Feuilletez-le gratos ICI !