Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/01/2012

Le brillant Sarko-bilan : l’homme qui coûte 500 milliards à la France !

dette cinq cent milliards sarko par Soulcié.jpg

 

Eh ! Les sarko-trafiquants vont sortir un trac à six millions d’exemplaires pour vanter le bilan de Sarko ! Z’ont pas de vergogne… Le meilleur raccourci du bilan de Sarko c’est celui des chiffres de la dette.

 

Emmanuel Lévy et Mélanie Delattre, journalistes à Marianne et au Point mettent les pendules à l’heure dans un livre « Un quinquennat à 500 milliards : le vrai bilan de Sarkozy » : (…) « Sur les 632 milliards d’accroissement total de la dette – passée en cinq ans de 1 150 milliards d’euros à 1 780 –, la crise n’a compté que pour 109 milliards. Le reste est le fruit d’une mauvaise gestion du passé qui n’a pas été corrigée (370 milliards d’euros) et de décisions prises pendant le quinquennat qui ont considérablement puisé dans les ressources de l’État (153 milliards d’euros), soit au total un peu plus de 520 milliards d’euros. Le prix du mandat Sarkozy. »

 

Tout ce qu’on trouvera sur les six millions de tracs UMP n’est que baratin et communication.

 

Sources :

http://www.marianne2.fr/L-homme-qui-a-coute-500-milliards-a-la-France_a214413.html?print=1

 

http://www.amazon.fr/quinquennat-500-millards-bilan-Sarkozy/dp/2755505877

 

Quintidi 5 pluviose 220

 

Illustration Soulcié

 

06/05/2011

L’accablant bilan d’un gland gesticulant.

 

sarkozycamembertenchefia7.jpg

 

Quatre années de saccage et quatre ans de mensonges,

Les Français dégoutés et la France qui plonge,

Il est beau le bilan du sinistre sagouin

Qui fouaille le pays, comme un porc, de son groin.

Arrête, Pinocchio ! Tu mens comme tu pètes,

Tes mots sont des crachats, tes gestes des branlettes

Tu voudrais qu'on te croie, toi le copain de Bouygues,

D'Arnaud, de Lagardère, et de tant d'autres zigues

Bâtissant des fortunes par la spéculation

Sur le dos des prolos par la confiscation

Du fruit de leur savoir, leur sueur, leur travail

Et puis les rejetant tout comme vil bétail.

Avec tes airs confits de sacristain en messe

Tu t'appuies sur la crise, oubliant tes promesses

De chercher la croissance, s'il faut, avec les dents.

Et le pouvoir d'achat, Monsieur le Président !

Vous nous aviez promis qu'une fois aux affaires

Par la foi, le travail, finirait la misère.

Et les terribles nuits, seul, dehors, lorsqu'il gèle ?

Les vieux qui pour bouffer fouillent dans les poubelles ?

Et les SDF ? Et les gens qu'on expulse ?

Y avez-vous pensé ? Est-ce que ça vous révulse ?

Non ! Vous avez, en fait, profité de la crise

Pour nous faire avaler, en loucedé, par surprise

De sordides « réformes » toujours réactionnaires,

Dures pour le prolo, douces pour l'actionnaire.

Vous vouliez, disiez-vous, remettre « plus d'Etat »,

Alors que vous lourdez ses agents par gros tas.

Votre bilan est beau : régression, esclavage,

Faim et précarité, répression et chômage.

Vous remplissez les poches de vos amis patrons

Par la France d'en bas pressée comme un citron.

Vous léchez le croupion de la fille à Le Pen

Pensant récupérer les voix de ses copains...

Putaing ! Encore un an à subir le bouffon

Avant de pouvoir dire « Casse-toi, pauvre con » !

 

 

 Illustration, merci à Blogduchi

 

***********************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ

 

Septidi 17 floréal de l'an 219 de l'ère de la Liberté

 

29/12/2009

M'ame Michu et M'ame Chazotte parlent du sarko-bilan.

vamps.jpg

 

- Parait que Chouchou, il est parti au Maroc avec Carla, invité par le roi de ce pays. Au moins il aura beau temps dans ce pays de soleil.

 

 

- Encore pas sûr M’ame Michu. Y z’ont des inondations terribles là-bas !

 

 

- Ben ça alors ! Vous voyez pas qu’une vague nous enlève notre Carla et son Chouchou !

 

 

- Faut pas rêver M’ame Michu, faut pas rêver…

 

 

- Ben alors il a une fin d’année difficile Chouchou vous voulez dire M’ame Chazotte ?

 

 

- Difficile ? V’z’êtes bien bonne M’ame Michu. Vous voulez dire que le Chouchou, il se tape une série de fiasco sur toute la ligne ! Sur la conférence de Copenhague pour commencer. Ah ! Il nous en a fait des moulinets avec ses petits bras le Chouchou ! Il allait sauver la planète à lui tout seul. Et l’autre noirpiot il n’aurait plus qu’à s’aligner ! Résultat : on attendait un accord contraignant, fixant des objectifs, des engagements, et une aide financière pour les pays les plus pauvres. On hérite d'un accord «politique» au rabait qui reconnait les dangers du réchauffement climatique, mais sans fixer de moyens ni de calendrier d'actions. Ça mange pas d’pain… Pire, les Etats européens ont été totalement écartés de la rédaction de cet « accord » dans les dernières heures du sommet. Faut dire que le Sarko, comme d’hab, a préféré jouer sa carte personnelle que celle de l’Europe. Avec un bide retentissant pour sa gueule !

 

 

- Ben ça alors !

 

 

- Encore pire pour son ego, le phénix de Neuilly digère mal que les Chinetoques préfèrent dialoguer, voire traiter avec son esclave Fillon qu’avec lui ! Et le François, ma foi, il semble qu’il aie bien «vendu»: sur place, il a officialisé la création d'une coentreprise créée par EDF et le chinois CGNPC pour construire et exploiter deux réacteurs nucléaires de technologie EPR à Taishan. Enfin, faut pas trop rêver : les Chinetoques ne sont pas idiots, or les deux seuls EPR en construction (en France et en Finlande), sont deux gouffres financiers, dont la sécurité a été critiquée par les autorités de sûreté nucléaire française et finlandaise… Pour arranger le tout, les Emirats, que Sarko a pourtant caressés dans le sens du poil sans aucune vergogne, viennent de choisir…les Coréens pour leurs centrales nucléaires !

 

 

- V’z’êtes pas un peu dure M’ame Chazotte ?

 

 

- Dure ? Non. Réaliste. Et c’est pas fini les fiasco de Sarko. Prenez le fameux « débat identitaire ». Ça tourne au cauchemar pour Sarko. Il voulait en faire une machine de gagner les prochaines régionales, ça tourne au bide total ! Son ministre « prise de guerre », Besson, se tape la peu enviable réputation d’homme « le plus détesté de France. Cerise sur le gâteau, le Besson est un vrai « faux dur ». En effet – malgré ses rodomontades – plus de 20 000 sans-papiers ont été régularisés cette année ! » Et le grand bénéficiaire en sera le Front National. Bonjour le succès de la manœuvre !

 

 

- Il nous a tout de même protégés de la terrible pandémie de grippe !

 

 

- Ah ben ouais ! Parlons-en ! Il l’a médiatisé sa vaccination ! Résultat ? A peine 7% de la population a été (tardivement) vaccinée. Le gouvernement a encore quelques 89 millions de doses à écouler d'ici quelques mois. Et il brade des millions de doses de Tamiflu bientôt obsolète. Belle opération la encore ! Et qui coûte à la Sécu un milliard et demi ! Vous voulez qu’on continue ?

 

 

- Pourquoi y a encore des désastres ?

 

 

- Je veux ouais ! Tè, demandez à ses candidats aux prochaines élections régionales. La plupart espèrent que le Grand Homme ne se mêlera pas trop de leurs campagnes. Faut dire que faut avoir le moral pour défendre son bilan ! Pouvoir d’achat ? Le Smic augmentera de…0,5%… Baisse des impôts ? Taxe carbone… Ah ! Evidemment, il va nous dire sans rire qu’il y a « un ralentissement dans l’augmentation du chômage » ! Et je ne vous parle pas de la « sécurité » : son pote Heurtefeux remplace les flics par des caméras ! Ça mange et ça boit moins, mais efficacité douteuse, quasi nulle si l’on en croit les Rosbifs qui ont expérimenté le système bien avant nous.

 

 

- Ben, c’est ben noir tout ça…

 

 

- C’est à l’image du bilan de ce type que les veaux ont mis au pouvoir. Il faudra des années pour rattraper ses conneries… Il est entouré d’un gouvernement de nullards, d’opportunistes, de traitres, de courtisans dont l’essentiel du temps est consacré a faire des pipes – morales ! – à leur Seigneur ! Et il a fait de la France la risée du monde…

 

 

- Ben alors qu’est-ce qu’il faut attendre ? Peut-être un tsunami au Maroc ?

 

 

- Non, les Marocains sont trop sympas…

03/03/2009

L'Omniprésident: Il est pas beau mon bilan ?

rappelezvousyj1.jpg


Il nous enfume le terrier en rompant avec ses sarkonneries people et en prenant une allure compassée chiraco-giscardienne. Mais ça ne marche pas. On pourrait le sélectionner dans l’équipe de France de descente à ski !
Une descente qui correspond à ce qu'il a déjà fait :

- Baisse en trompe l'œil de la délinquance, qui masque une hausse sans précédent des violences aux personnes. Cette hausse est de 20% en moyenne nationale mais elle atteint 70% dans certains départements.

- Primes au rendement pour les policiers, les encourageant ainsi à une répression hystérique, disproportionnée, avec gardes à vues injustifiées, brimades et humiliations et tolérance zéro pour les automobilistes.

- Transformation des policiers en cow-boys agressifs qui se croient tout permis; hausse sans précédent des bavures et des violences policières.

- Généralisation du flashball et introduction du taser

- Recul sans précédent des droits de l'homme en France, dénoncé par Amnesty International et la Ligue des Droits de l'Homme. Transformation de la France en un état policier oppressant. Emprisonnement des personnes en raison des crimes qu'elles "pourraient commettre" (loi Dati sur les « criminels dangereux »). C’est le retour de la lettre de cachet.

- Remplissage des prisons sans se soucier un instant des conditions de détention crées par la surpopulation carcérale (violence entre détenus, viols, suicides, propagation du sida et de la tuberculose). Par sa politique ultra répressive, Sarkozy a créé une situation catastrophique dans les prisons, une situation indigne d'un pays qui prétend respecter les droits de l'homme et qui donne des leçons au reste du monde à ce sujet.

- Propos irresponsables (« Les grèves, on ne les voient plus ! » et haineux (casse-toi, pauvre con…)

- Baisse des impôts pour les riches (bouclier fiscal) et pour les entreprises, creusant encore plus le déficit public et l'endettement de la France, une mesure purement idéologique et totalement irresponsable.

- Cadeaux gratuits aux banques véreuses et aux bagnolistes bornés et poignée de figues pour « la France d’en bas ».

- Démantèlement du droit du travail et par contre loi laxiste exonérant les patrons de l’essentiel de leurs responsabilités et cas de délits « col blancs ».

- Suppression des charges sociales sur les heures supplémentaires, ce qui encourage les entreprises à recourir aux heures supplémentaires plutôt qu’à embaucher, d’où augmentation drastique du chomage.

- Chômage exponentiel de 50.000 à 90.000 nouveaux chômeurs pas mois.

- Réduction du nombre d'enseignants, réduction du budget de l'éducation nationale, l'argent restant devant être partagé avec les écoles privées (à quand la suppression de la loi Falloux ?)

- Adoption de la constitution européenne par le parlement, sans consulter les Français par référendum.

- Immigration choisie, c'est à dire appel à l'immigration quand le rapport entre l'offre et la demande sur le marché du travail est défavorable aux entreprises, risquant ainsi de les obliger à augmenter les salaires.

- Création de prisons privées, comme dans le film "Fortress". Aux Etats-Unis, un tiers des prisons sont déjà privées, et l'un des buts de la répression est désormais de gonfler les profits des sociétés qui gèrent ces prisons et qui sont rémunérées en fonction du nombre de prisonniers, avec la complicité de juges pourrs ! Les premières prisons privées en France ont montré leurs carences il y a quelques semaines…

- Augmentation du budget militaire pour renforcer les capacités de la France à participer aux guerres des Etats-Unis, au grand bénéfice des multinationales de l'armement, notamment Dassault et Lagardère. Création d’une base à 125 km de l’Iran ! Renforcement des forces françaises en Afghanistan.

- Retour dans le giron étazunien de l’Otan sans contrepartie…

- Saccage des hôpitaux au profit des cliniques privées.

- Sans oublier la recession glorieusement rebaptisée "croissance négative"!

J’ai dû en oublier une palanquée… Et ce n’est pas fini ! A quant les prochaines sarkonneries ? A vos marques !