Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/03/2011

Scène de ménage chez Chouchou et Carlita

 carla sarko grimace.jpg

- Chouchou, viens ici !!!

 

 - Ouh là ! Ma Carlita ! Que t'es la plus belle, que t'es la mienne, que t'as les yeux de colère, qu'est-ce qui t'arrive ?

 

- Tu te fous de moi ou quoi ? Tu crois que je t'ai pas vu ? Tu m'as ridiculisée devant la France et le monde...

 

- Moi ? Mais ma Carlita que t'es la plus grande, que t'es la plus intelligente, c'est quoi que j't'ai fait ?

 

- Et en plus il fait l'innocent ! Stronzo ! Piccolo stronzo ! Tu crois que je t'ai pas vu te vautrer sur cette femme au pied de ton église du Puy ? Et que je te l'embrasse ! Et que je te la serre dans mes bras ! Tu lui a roulé une pelle ou quoi ? Puis alors, fallait voir le tableau ! Tu fais dans l'antiquité maintenant ? Je passe pour quoi moi ? Una cornuta ? C'est pas mon genre tu sais... Attenzione Nicolaccio ! Attentione ! Non sono una cornuta !

 

- Mais enfin chouchou, c'est une vieille qui s'est jetée sur moi pour m'embrasser ! Devant la cathédrale du Puy. Je pouvais pas la repousser Carlita chérie que t'es la plus forte, que t'es la plus sexy, que t'es la mienne...

 

- La tienne ? Ah ! Ah ! Ah ! Peut-être pas pour longtemps si t'es pas réélu... Je vais pas me gaspiller avec un louzeur...

 

- Mais Carlita jolie, ces vieux et ces vieilles, ce sont mes électeurs ! Faut bien que je paie de ma personne ! Et puis si je vais dans les églises, c'est pour m'assurer les voix des cathos et des cul-bénis...

 

- M'en fous ! Je t'ai vu quasiment rouler une galoche à une vieille. C'est trop pour moi.

 

- Mais... Mais...

 

- T'approche pas ! Ne me touche pas ! Lève tes pattes sales de là ! Per la chiavatta, niente ! Niente, t'entends, va al casino se ti piagge. O chiavare la tua vecchia !

 

- Mais ma Carlita belle, tiens, pour me faire pardonner, je t'ai ramené un cadeau : c'est une chemise de nuit avec de la dentelle du Puy...

 

- Quoi ? Fais voir ! Longue jusqu'en bas, en mauvais coton rêche. Tu me vois là dedans ? Et ça c'est quoi là, au milieu, à hauteur de la fica pelosa ? Mais... Mais...

 

- Ben oui quoi, c'est la chemise à trou. Un trou devant, au bon endroit, pour faire l'œuvre de chair dans les règles de notre sainte mère l'église dans la seule intention que tu me fasses un héritier...

 

- Stronzo ! Porca de la madona ! Stronzaccio di merda...

 

carlita,sarko

 

Merci à Laurent et à

Mouton

  

*********************



 

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ !

Quatridi  14 Ventose 219 de l'ère de la Liberté

 

 

 

 

19/12/2009

M’ame Michu et M’ame Chazotte soutiennent Carlita pour qu’elle sauve son couple…et la France !

vamps.jpg

 

 

 

- Eh ! M’ame Chazotte, v’z’avez signé la pétition ?

 

- Quelle pétition ?

 

- Ben, celle pour soutenir madame Carlita ?

 

- Elle a besoin de souteneurs m’ame Carlita. Chouchou lui suffit pas ?

 

- C’est justement… M’ame Carlita, elle a dit à la télévision qu’elle ne voulait pas que Chouchou fasse un second mandat de président.

 

- Elle a dit ça Carlita ? Alors là, faut la soutenir cette brave femme ! Au nom des valeurs familiales qui fondent l’identité nationale française, Nicolas Sarkozy a, lui aussi, droit à une vie de couple épanouie. Nous ne voudrions pas, Monsieur le président, que vous sacrifiiez pour la France votre bonheur conjugal.

 

- Ah ! Ch’uis bien contente que vous aussi vous soyez d’accord pour que la belle Carla soit heureuse en ménage.

 

- Ah que oui ! M’ame Michu. Il faut aider M’ame Carla dans sa démarche pour convaincre son Chouchou de ne pas rempiler. Les Français, dans leur grande majorité, sont – j’en suis sûre – prêts à se passer des lumières du Phare de l’Elysée pour le bonheur de Carla. Ça pue évidemment l’embrouille, mais il y a peut-être là une première manœuvre pour préparer l’opinion au fait que Sarko pourrait renoncer à se représenter…

 

- Et c’est quoi ?

 

- Ben, Chouchou risque de rejoindre Chichi avec une plainte au cul ! Vous vous souvenez de l’attentat de Karachi, qui avait fait onze morts parmi des militaires français. Une histoire vaseuse. Ben, l'avocat des familles de victimes dépose plainte pour « entrave à la justice, corruption, faux témoignage et extorsion de fonds ». Me Olivier Morice n'y va pas par quatre chemins : « Nicolas Sarkozy est au cœur de la corruption dans cette affaire, à la fois comme ministre du Budget (de 1993 à 1995) et dans le rôle qu'il a joué comme porte-parole et directeur de campagne d'Edouard Balladur. »

 

- Ben ça alors !

 

- Eh ouais ! Le parquet de Paris a désormais trois mois pour évaluer cette plainte et prendre une décision. Trois options s'ouvrent à Jean-Claude Marin :

1. Ouvrir une enquête préliminaire sur l'ensemble des qualifications
2. Saucissonner la plainte et la recalibrer sur une qualification restreinte (un exercice dans lequel le procureur de Paris excelle)
3. Classer la plainte sans suite, ouvrant la possibilité pour les familles de saisir directement le doyen des juges d'instruction, entraînant l'ouverture d'une information judiciaire.

 

- Ben ça alors ! Bon. On va quand même signer la pétition.