Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/04/2012

Et si la centrale de Tricastin pétait ? Fukushima ou Tchernobyl-sur-Rhône…

 

centrale Tricastin.jpg

 

Mardi 10 avril 2012. Encore un incendie dans une centrale nucléaire française. A la vétuste centrale du Tricastin. Comme à Penly, c’est encore une pompe sur le circuit de refroidissement, mais cette fois-ci sur le circuit secondaire de la tranche 4. Cet incident mineur selon EDF n'a pas eu de conséquences sur le réacteur n°'4 qui fonctionne normalement. Il n’empêche que ça commence à faire jaser : les pompes des centrales nucléaires françaises sont-elles vraiment sûres ? Pourquoi brûlent-elles ? Moi qui vis la moitié de l’année à quelques dizaines de kilomètres sous le vent de cette centrale, je suis très attentif ! Aucune panne, aucun incident dans une centrale nucléaire n’est mineur, car un enchaînement d’incidents mineurs peut entrainer une catastrophe. Lisons ce qu’en dit l’excellent site Fukushima-overblog :

 

 

« Les mots restent des mots, rien ne vaut une bonne carte.

 

Comme « il faut accepter de se préparer à des situations complètement inimaginables. Car la menace existe » (dixit M. Jacques Repussard, directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), il faut accepter de regarder une carte de contamination radioactive post-accidentelle française, telle qu’elle apparaîtra sur nos écrans de télévision quand la catastrophe aura eu lieu.

 

Pour comparer avec des catastrophes nucléaires connues, j’ai reporté sur la carte de l’Europe les surfaces des territoires les plus contaminés par Tchernobyl et Fukushima, à la même échelle, en prenant comme source fictive de la pollution la centrale nucléaire du Tricastin. Evidemment, si un accident arrivait, la pollution se répandrait d’une autre manière, à cause d’autres conditions météorologiques et d’autres reliefs. C’est juste pour se donner une idée. Juste pour se préparer psychologiquement.

 

Si Tricastin provoquait la pollution radioactive de Fukushima…

   

carte tricastin-FUKU.jpg

 

 

 

… Avignon, Lyon et Castres seraient des villes contaminées. Selon la direction du vent, il est probable qu’Aix, Marseille et Toulon soient également touchées. En effet, la carte des retombées de Fukushima se limite à la superficie de l’île, mais elles ont été considérables aussi à l’est, côté pacifique.

 

 

Si Tricastin provoquait la pollution radioactive de Tchernobyl…

 

 

 

carte tricastin-tcherno.jpg

… une grande partie de la vallée du Rhône devrait être évacuée. Avignon, Lyon, Valence, Saint-Etienne, Chalon-sur-Saône seraient des villes contaminées. Annecy et Chambéry seraient sans doute à évacuer. Mais d’autres pays que la France seraient aussi touchés, en particulier la Suisse : Genève serait à évacuer. La pollution s’étendrait jusqu’à l’Italie et l’Autriche. Paradoxalement, ces trois derniers pays subiraient les effets d’une catastrophe nucléaire alors qu’ils ont décidé de sortir du nucléaire. En effet, la France impose le risque nucléaire à ses propres habitants, mais aussi à l'ensemble des Européens.

 

 Voilà... Préparons nos valises, ou nos cercueils...

 

 

Quartidi 24 germinal 220

 

 

Illustrations X - Droits réservés