Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/12/2014

Au bistro de la Toile : cheminées et cyclistes.

chimulus bistro copie.jpg

 

 

- Alors Loulle, quelles nouvelles aujourd’hui ?

 

- Ah ! Il y a des questions primordiales, d’une importance planétaire qui secouent le landerneau des canards, des machines à bruits et des lucarnes à décerveler. J’en vois deux essentielles : d’abord, en Ile-de-France, la prochaine interdiction des feux de cheminée !!! Pardon, je m’exprime mal : des feux de confort brûlant dans des lieux spécifiques appelés « cheminées » et pas des incendies.

 

- En voilà une question importante effectivement. Parait que les feux dans les cheminées polluent autant que les bagnoles à Paris ! Quels salauds ces gens qui attentent sciemment à la santé de leurs concitoyens pour se chauffer ! Quel culot ces égoïstes qui ont l’impudence de rôtir quelques cailles ou de griller quelques châtaignes sur les braises d’un foyer chaleureux !

 

- Et quels mauvais citoyens en plus ! Ces salauds, en se chauffant avec quelques buches qui crépitent allègrement, mettent en péril le bon équilibre financier des fournisseurs d’électricité par le manque-à-gagner que leur attitude scandaleuse génère ! Comment rembourser le trou financier d’Areva si ces ennemis de l’intérieur ne consomment pas les bons kilowatts fournis par nos belles centrales nucléaires ! Tiens, ce serait eux qui sèmeraient le doute et la peur avec ces drôles de drones qui survolent nos bijoux de la technologie nucléaire que ça ne m’étonnerait pas !

 

- Ouais, Victor. Mauvais citoyens et subversifs en plus. Heureusement que, dans leur grande mansuétude, les fournisseurs d’électricité ont trouvé la parade : ils proposent des cheminées électriques ! Ça ressemble à une cheminée, ça donne l’illusion de jolies flammes fuligineuses qui captivent le regard, et ça chauffe grâce à un convecteur planqué derrière.

 

- Voilà le progrès Loulle. Parait qu’il y en a même qui diffusent une odeur de bois brûlé.

 

- Formidable Victor ! Mais on peut aller plus loin : pourquoi ne pas créer une chaine de télé, sur la TNT, diffusant 24h sur 24 des images de feux de cheminée !

 

- Ou vendre des DVD montrant des incendies, des haut-fourneaux, bref, tout ce qui brûle et chauffe. Et inciter les gens à laisser toujours allumés leurs ordis, leurs télés et autres machines électriques qui génèrent de la chaleur !

 

- La konnerie humaine est la seule approche que l’on puisse avoir de l’infini Loulle. Mais là, on s’envole vers des hauteurs tellement stratosphériques que Ségo, not’ bonn’ minist’ de l’écololo a déclaré que cette mesure « frisait le ridicule » ! Ça passera donc à la trappe… Bon et quelle est l’autre question primordiale dont tu me parlais ?

 

- Ben, c’est ces salauds de cyclistes qui sont sur la sellette. Haro sur le vélo !  On va te les verbaliser grave ! Ces terroristes du trottoir mettent en danger ces pauvres automobilistes, ils ont l’impudence de griller quelques feux rouges, choses réservées aux chauffeurs de bouts de fer à moteurs, que je sache ! Ils montent sur les trottoirs sous prétexte qu’il n’y a pas de pistes cyclables, semant la terreur parmi les petites vieilles. Ils coupent la route des bagnoles. Bref, ils sèment la terreur.

 

- Tu te rends compte Loulle ! Quel comportement aberrant, quelle incivilité caractérisée ! Heureusement quelques justiciers en bagnoles sont là pour leur taquiner la roue arrière tout en les gratifiant de quelques belles paroles : « Eh, connard ! Tu veux que je te bouges le cul ? Si tu sais pas conduire un vélo, achète un âne ! »

 

- C’est vrai que ces salauds de cyclistes sont sans vergogne. Tiens, quand tu ouvre ta portière pour sortir, il y en a qui t’emplâtre à pleine vitesse, et qui te tache le costard avec leur cervelle éclatée.

 

- Ça tache la cervelle de cycliste, Loulle. C’est vrai. Tiens, moi qui suis à la fois un salaud de cycliste, un fumier de motard et un crétin d’automobiliste, quand je roule à vélo, j’ai mis à l’arrière un de ces systèmes qui sort latéralement de cinquante centimètre à gauche pour attirer l’attention de l’automobiliste. Mais j’ai amélioré le système : au bout, sur le carré réfléchissant, j’ai solidement fixé un gros clou de charpentier ! Avec ça, si un conducteur de bagnole me frôle de trop près, il récoltera une belle rayure sur son bout de fer !

 

- Ouarf ! En voilà une idée qu’elle est bonne Victor ! Allez, à la nôtre !

 

 

Illustration : merci à Chimulus

 Et pour avoir des idées:

Savourez un sulfureux Voyage

pour le prix de deux cafés !

 

livre,chiloum

 

C'est un "hibouc" ou e-book...

CHILOUM