Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2012

M’ame Michu et M’ame Chazotte : les députés au chomdu.

vamps.jpg

 

- Eh, M’ame Chazotte, j’pense à c’tte pôvre M’ame Nadine Morano qu’a perdu son emploi. Qu’est-ce qu’elle va faire puisqu’elle n’a pas été réélue députée ?

 

 

- Ben, v’z’avez du temps et de la compassion à perdre M’ame Michu ! C’tte pôvre Nadine comme vous dites, elle pourrait s’installer poissonnière ; elle en a le vocabulaire mais faudrait qu’elle se lève à quatre heures du matin pour aller chercher le poisson… Bref, lorsque j’aurais le temps, M’ame Michu, je les plaindrais ces pôvres femmes et hommes politiques qui ont perdu leur boulot de député. D’abord, la politique c’est pas un métier, c’est une vocation, quasiment un sacerdoce au service de la nation, du peuple, de la république. Être député ou sénateur, M’ame Michu, ne devrait pas donner droit à un salaire mais à un dédommagement, une compensation. L’honneur de représenter ses compatriotes peut s’accommoder de petits renoncements pécuniaires. On ne leur demande pas de crever de faim ni d’avoir des fringues élimées, mais de ne pas se distinguer outrancièrement du commun des mortels.

 

 

- Pourquoi ? Combien gagnent-ils ?

 

- On comprend pourquoi ils font la gueule lorsqu’ils sont battus. Juger vous-même M’ame Michu : Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 189,27 € net par mois. 

Indemnité représentative de frais de mandat : 6 412 € bruts par mois, pour faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d'habillement...).

Avantages : les députés disposent de 9 138 € bruts par mois sous forme de crédit destiné à rémunérer ses collaborateurs, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, remboursement des forfaits de cinq lignes téléphoniques et d'un abonnement internet. Le président de l'Assemblée nationale jouit d'une indemnité propre de plus de 14 000 €.

Cumul : possible. Un député ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d'autres mandats électifs que dans la limite d'une fois et demie le montant brut de l'indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 €. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux.

 

- Ben ça alors ! C’est une bonne situation. Mais y a pas la sécurité de l’emploi. S’ils sont battus, qu’est-ce qu’ils font ? Ils ont droit au chômage, comme tout le monde ?

 

- Non. C’est pas le chomdu, c’est beaucoup mieux ! S’ils ont l’âge de la retraite, ils ont un régime très très avantageux, et s’ils sont encore en âge de travailler, ils ont droit à une prestation spécifique : l’AARE (Allocation d’aide au retour à l’emploi). Ils peuvent toucher l’AARE pendant trois ans. L’allocation est dégressive : 100 % de l’indemnité parlementaire les six premiers mois (soit 5 514 euros), elle passe à 70 % au deuxième semestre, à 50 % au troisième, à 40 % au quatrième, à 30 % au cinquième, enfin à 20 % pendant les six derniers mois (soit 1 102 euros). Il aura cependant fallu attendre 2007 pour que l'Assemblée conditionne officiellement  le versement de l'AARE à la« recherche effective d'emploi » .Mais qui vérifie s’il cherche effectivement du boulot ?

 

- Ben dites donc. C’est pas mal ça. Mon gendre, qu’a été au chomdu, ne touchait que 57,5% de son salaire brut, limité à deux ans. Et il devait prouver qu’il cherchait effectivement du boulot sous peine de suppression de ses allocations…

 

- Voilà M’ame Michu. Alors si vous voulez faire une quête pour c’tte pôvre M’ame Morano et ses collègues vidés par le peuple, libre à vous !

 

Sources :

http://www.mediapart.fr/journal/france/180612/pour-les-de...

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-salaire-...

 

Quartidi 4 Messidor 220

 

 

Photo X – Droits réservés