Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/10/2011

Au bistro de la toile : banquiers banksters…

chimulus bistro copie.jpg 

- Eh! Mastroquet de mon cœur, il va falloir encore  sortir des montagnes de thunes pour renflouer ces établissements parasitaires que l’on nomme « banques ». Les banksters vont encore nous faire les poches. Dexia nous a déjà pris 3 milliards en 2008. Qu’est-ce qu’elle en a fait ? Bouffé… Jeté… gaspillé…

 

- 3 milliards, c’est 100.000 emplois au dessus du Smic charges comprises (coûtant 30.000 euros par an), 100.000 emplois d’infirmières, de flics, d’enseignants...

 

- Et ça va recommencer car cette officine de voyous…

 

- Pléonasme Victor puisque tu parles d’une banque !

 

- …va demander et obtenir la garantie des états français et belge pour des créances pourris dépassant la centaine de milliards… Ouais, dira-t-on mais ce n’est qu’une caution. Sauf que si la « banque pourrie » créée pour liquider ces créances merdiques n’arrive pas à les liquider dans de bonnes conditions (ce qui sera évidemment le cas, voir le précédent du Crédit Lyonnais qui nous a coûté non pas un bras mais la peau des couilles). Ça en fait combien ça de centaines de milliers d’emplois ?

 

- Alors comme on fait ? On laisse tomber les banques ? 

 

- Non mais on les met sous tutelle, c’est-à-dire qu’on (l’état) met son nez dans leurs affaires, et qu’on commence par séparer l’activité de dépôt de celui de spéculation.

 

- Et la dette de la France, autour de 1.800 milliards, qu’est-ce qu’on en fait ?

- Comme les japonais : on la « refrancise ». Cette dette appartient pour l’essentiel à des étrangers (fonds de pensions étazuniens principalement) alors que les Français sont les champions du bas de laine ! Cette situation découle d’une loi scélérate : La Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France (aussi appelée loi Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973, et parfois, péjorativement, loi Rothschild, allusion au fait que Pompidou fut directeur général de la Banque Rothschild) ; c’est une loi votée en France sous l'impulsion de Valéry Giscard d'Estaing, alors ministre de l'Économie et des Finances, sous la présidence de Georges Pompidou. L'article 25 de cette loi est le suivant : « Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l'escompte de la Banque de France. » Cet article a également été repris par l'article 104 du traité de Maastricht et par l'article 123 du traité de Lisbonne. (Wikipédia)

- Donc, si je comprends bien, cette loi empêche le pays de créer et d’assumer sa propre dette, ne concernant que les Français. Si c’était le cas, même s’il y aurait des intérêts à payer, ils iraient dans la poche de Français, qui dépenseraient ce pognon pour l’essentiel en France, faisant tourner la machine. Au lieu de ça ce sont des dizaines de milliards qui partent chaque année engraisser des rapaces privés étrangers.

 

- T’as tout compris Loulle ! T’as tout compris ! Cette loi permet aux banksters internationaux (banques, fonds de pensions, hedges funds et leurs complices les agences de notation) de piller sans vergogne le pays et de soumettre le peuple à ses diktats via des marionnettes genre Sarko, pantin à la solde de ces maquereaux.

 

- Bon. Ben on va sortir les cordes. Il reste encore pas mal de platanes…

soulcie pendre banquiers.jpg

Quintidi 15 Vendémiaire 220

 

Merci à Chimulus et Soulcié