Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/06/2014

Changement de parasite en Espagne… « Ah ! Ça ira… Ça ira… Ça ira… »

manif républicaine à madrid.gif

 

Maintenant, en plus des tapeurs dans la baballe de Roland-Garros, les lucarnes à décerveler nous gonflent les aliboffis avec…le roi d’Espagne qui refile son rôle de parasite en chef à son lardon ! Un roi, ou une reine… Comment peut-on accepter ça si on un tant soit peu de fierté et d’estime de soi ? Comment peut-on accepter d’être le sujet d’un autre ? Être « sujet » de quelqu’un, c’est dénier à l’individu une identité propre autre que celle de la soumission. Un « sujet » accepte l’obéissance, ne se rebelle pas, il porte en lui les attributs de l’esclave. Pis : de l’esclave volontaire !

 

La royauté, c’est accepter que quelqu’un, qu’une famille s’attribue le privilège exorbitant d’être au-dessus des autres. C’est l’expression de l’injustice la plus sordide élevée au rang d’institution. En vertu de quoi le « roi » serait-il supérieur au plus faible de ses « sujets » ? Toujours en vertu de la force, de la brutalité, de la cupidité, de la méchanceté, du cynisme. Bref de tous les concepts honnis qui font le fascisme. Et que l’on se refile d’une génération à l’autre.

 

Et le bon kon s’y laisse prendre… Il faut dire que les canards-laquais et les lucarnes à décerveler en rajoutent pour abrutir le populo. Et que je t’étale ces couenneries sur cinq cols, en gros titres, avec photos princières bien dégoulinantes ! Et que je te sature les écrans d’images de reines ou princesses qui nous honorent de leurs pets royaux ! Quand ce n’est pas le royal chiard de Kate rosbif, c’est le bibide gonflée de la princesse du rocher de tous les trafics, fécondé par la semence princière de Bébert. Princesses et reines ? Des plantes grasses avec un ventre. Un ventre pour perpétuer la « race » des parasites exploiteurs.

 

Et maintenant voilà l’Espanche fatigué par la goutte qui passe la main et refile le gâteau à sa « royale » descendance… Pendant ce temps, les Espagnols se sont tout de même rassemblés par milliers pour réclamer la fin de cette mascarade « royale » et le retour à la République. Mais on ne les a montrés que quelques secondes… « C’est pas vendeur ça, Coco. Fais moi un plutôt un sujet sur la nouvelle reine espagnole, avec quelques photos sexy. Démerde-toi. » 

 

Tout ça, c’est fait pour endormir le bon kon. On lui refile du faux rêve bidon pour qu’il ne regarde pas les saloperies qui l’écrasent au profit d’une oligarchie nuisible où se mêlent et se congratulent mafieux de la finance, de l’industrie, de la magouille, de la spéculation et fin de séries au nom à rallonge. Ça pue le pipi de chat, l’hypocrisie et l’extrême droite ultra catho. Ça prône la « charité » qui est d’essence foncièrement inégalitaire, illustration de l’humiliation, de l’asservissement là où il devrait y avoir justice.

 

Finalement, on n’en a pas raccourci assez… Eh ! Oh ! C’est barbare tout de même la « veuve » au père Guillontin ! Oui, mais comme était barbare l’asservissement de tout un peuple au profit exclusif d’une petite mafia appelée « noblesse ». En tuant le roi, le peuple se libérait définitivement, irrémédiablement. Parce qu’il tuait symboliquement dieu. Ce fut un acte majeur de notre grande Révolution.

 

« Ah ! Ça ira… Ça ira… Ça ira… »

 

Sextidi 16 prairial 222

 

Photo X - Droits réservés

 

**********************************

Pour aller à vos pages de blog, il faut taper ça:

http://blogs.midilibre.com/login.php

 

Eh! Oh! Les pontes de Midi-Libre, pensez un peu à nous, pauvres blogueurs lamba. Mettez-nous vite un accès logique et facile, comme avant !

28/04/2009

M'ame Michu et M'ame Chazotte: les oreilles et la queue

vamps.jpg


- Eh ! V’s’avez vu M’ame Chazotte, c’est bien notre madame Carla qu’est la plus belle. L’autre, l’Espagnole, on dirait un pot à tabac à côté…

- Ouais. Peut-être. Mais son gigolo à votre Carlita, à la réception d’hier soir, on aurait dit un pingouin boiteux qu’a la parkinson ! Et puis, il a intérêt à la jouer modeste, parce qu’avec ce qu’il a balancé sur leur Cordonnier…

- Sur leur qui ?

- Ouais ! Faites pas cette gueule de bogue ahurie M’ame Michu ! Zapatero, en enpanchien, ça veut dire Cordonnier !

- Ah bon. C’est drôle quand même de mettre un cordonnier à la tête d’un pays comme l’Espagne. Moi je verrais plutôt un Hidalgo ! C’est vrai que l’Espagne, elle est célèbre pour ses foutebaleurs !

- V’savez, M’ame Michu, que les conneries du mari de Carla, ses propos de petite gouape de bistro concernant les autres chef d’états - du genre « Zapatero, il est aussi intelligent que mon genou, Merkel, on dirait un pot à bière, Obama, c’t’un grand sifflet sans expérience, heureusement qu’il y a Berlusconi, etc. » - donne de la France une image plus que nulle ! On fait rigoler de nous. Et ça coûte du pognon au pays. Beaucoup de pognon ! Parce que vous croyez que les conneries qu’il balance sur Merkel ça favorise les affaires avec les Allemands ? Vous croyez que les provocations à l’encontre d’Obama vont aider à vendre des Airbus et du Roquefort chez les Zétazuniens ? Dans les milieux diplomatiques français à l’étranger, ça fait plutôt la gueule… Il leur faut tenter de rattraper toutes les conneries du Cerisier en Fleurs de l’Elysée.

- Ben ça alors, j’croyais pas ça moi…

- Eh ! Ben, paraît que ces conneries coûtent entre 1 et 2 % de croissance. C’est pas rien…

- Et ça fait beaucoup?

- Beaucoup de sous... N’empêche que le mari de Carla, s’il continue à leur dire des conneries aux Espanches, il risque de se faire couper les oreilles et la queue !

- Olé !

iArriba! hombrecito...

chimulus carla sarko en espagne.jpg
Merci à Chimulus