Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/12/2014

ΕΥΧΑΡΙΣΤΟΥΜΕ ΕΛΛΆΔΑ ! MERCI LA GRECE !

tsipas grèce.jpg

Photo X - Droits réservés

 

 

ILS TREMBLENT !

Ils en mouillent leur calbar de leur fiente fétide.

Ils tremblent devant le formidable espoir qui se lève en Grèce.

 

Qui ?

Les caciques de cette Europe ultralibérale qui a eu le cynisme de mettre à la tête de la Commission le « maitre-évadeur-fiscal » luxembourgois Junker.

Merkel, la donneuse de leçon, grande prêtresse de l'austérité qui mène la Merkeleuropa à la misère.

Le FMI, la Banque mondiale, la BCE, bref cette troïka dictatoriale qui saigne la Grèce.

L'Allemand Wolfgang Schaüble, expert en égoïsme nationaliste.

Le rénégat Moscovici, carpette de cette commission européenne, ramassis de boutiquiers arrogants.

Et puis « les marchés » ! Ah ! Les marchés ! Ils ont magouillé et se sont gavés jusqu'à plus soif sur la misère des Grecs, ces buveurs de sang.

 

Ils tremblent tous devant cette bouffée d'espoir qui se lève en Grèce, pays saigné par les mêmes. En effet, hier les députés grecs, en ne pouvant pas élire un président de la république, ont signé la dissolution du Parlement, et donc lancé des élections législatives anticipées dans les semaines qui viennent. Élections qui ont toutes les chances d'être remporté par le parti de gauche véritable Syriza, farouchement opposé à la politique d'austérité imposé par la Merkeleuropa !

 

Ils tremblent mais le chef de Syriza, Alexis Tsipras, de son côté, jubile. « …/... Et avec la volonté de notre peuple, d'ici quelques jours, les mémorandums d'austérité feront aussi partie du passé. » Il sera bien obligé de composer à la marge Tsipas, de faire grincer quelques dents parmi les plus sectaires à gauche, mais tout de même, il ne lâchera pas sur l'essentiel: la dette.

 

Une des mesures essentielles de son programme est en effet de se dégager de la dette qui étrangle son pays. En refusant clairement de faire payer aux forces vives laborieuses des dettes illégitimes contractées par les gouvernements voyous, de droite comme de gauche, qui ont conduits ce pays dans le gouffre. Il n'est que d'entendre, dès ce matin, les "zexperts" nous asséner leurs vérité bidonnées: "C'est nous, les Italiens, les Allemands qui allons payer..."

 

C'est un grand espoir non seulement pour la Grèce, mais pour tous les peuples d'Europe. En effet, l'année qui vient, le Portugal, puis l'Espagne vont renouveler leurs parlements. Peu après le vote, l'Espagnol Pablos Iglesias, le leader de Podemos, a d'ailleurs envoyé un message d'encouragement à Alexis Tsipras via Twitter : « 2015 sera l'année du changement en Espagne et en Europe. On commence par la Grèce. En avant Alexis ! En avant Syriza ! » Il est certain qu'une victoire de Syriza le 25 janvier lancerait en Europe un mouvement d'espoir, une dynamique qui pourrait tout changer, et surtout les orientations des Junker-Merkel-boys !

 

Quant à notre président – qui a la qualité d'être pragmatique et de prendre le vent comme toute bonne girouette – il devra se souvenir que c'est le peuple de gauche qui l'a élu ! Et agir en conséquence. Idem pour Renzi en Italie.

 

L'ESPOIR est là, à portée de main.

 

Epharisto poli Ellada ! Merci beaucoup la Grèce !

 

* * * * * * * * *

 

 Et, faites-vous un cadeau éclairant :

Savourez un sulfureux Voyage

livre,chiloum

Livre classique ICI !

ou e-book  LA !

Mieux encore:

Feuilletez-le ICI !

28/03/2011

Espoir! Espoirs !

manifs à Londres.jpg

France : les Français anesthésiés par les mensonges d'un bonimenteurs de foire, puis ruinés, pillés, ridiculisés par quatre ans de razzias sarkoziennes se réveillent et rejettent massivement, malgré la dangereuse tentation d'extrême-droite, tant dans les urnes que dans les sondages, la prolongation de cette effarante parenthèse masochiste. Il reste à transformer l'essai l'an prochain en rejetant définitivement dans les poubelles de l'histoire le sinistre nain et sa bande de sarko-trafiquants. Espoir !

 

Allemagne : les électeurs flanquent une sacrée bouffe à la Merkel, sa politique ultralibérale égoïste, son mépris de ses partenaires européens, son cavalier seul réveillant bien des suspicions dangereuses, ses velléités de retour vers le nucléaire en prolongeant la vie de ses centrales en bout de course. Arrivée massive des verts allemands dans le jeu. On peut raisonnablement penser que les prochaines élections enverront les ultralibéraux d'outre-Rhin rejoindre les sarkoziens aux poubelles de l'histoire. Espoir !

 

Grande-Bretagne : 500.000 manifestants dans la rue pour protester contre les plans d'austérité de leur Thatcher de sous-préfecture ! « Ne cassez pas la Grande-Bretagne ! », « Défendons nos services publics ! », proclamaient les pancartes des manifestants venus en famille de tout le pays. Ils se réveillent après une génération de saccage thatchérien et viennent gueuler contre ces gouvernements successifs, travaillistes et conservateurs, qui veulent faire payer au peuple les dégâts causés à leur pays par la plus puissante mafia bancaire du monde. Espoir !

 

Europe : pendant ce temps l'Europe des nuls régit par le trio de comiques troupiers Barosso, Van Rompuy, Alsthon montrent dans la crise libyenne son vrai visage, celui d'une grosse méduse molle et invertébrée. Comment pourrait-il en être autrement avec une construction ultralibérale méprisant les peuples qui la compose au profit des banques et des multinationales ? Pourtant le parlement européen donne quelques indications positives en établissant une sorte de mutualisation des risques financiers de ses états les plus attaqués par « les marchés ». Espoir !

 

Alors ! Après le « printemps arabe », pour quand le « printemps européen » ?!

Photo X - Droits réservés

*************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

VOTEZ

Octidi 8 germinal de l'an 219 de l'ère de la Liberté