Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/03/2011

Ils ont réveillé La Bête

amère soirée.jpg

 

  

Ô combien de féaux et de croquemitaines

Parachutés, joyeux, sur des terres lointaines

Et qui ont touché terre, au soir des élections,

Groggy, sonnés, cassés, le testard plein de gnons,

Au fond de mornes urnes se sont évanouis,

Et dans le triste oubli, à jamais, enfouis !

 

Combien d’Huèmepets ont sombré avec rage

Malgré leurs coups tordus et leurs tripatouillages,

Et se sont engloutis à jamais dans les flots

Entraînant avec eux esquif et matelots.

Ils ont enfin trouvé leur place naturelle,

Taillée à leur mesure, au fond d’une poubelle.

 

Nul ne plaint votre sort, pauvres têtes perdues !

C’est la vox populi qui vous a étendus.

Combien de parasites, combien de trous-du-cul

Qui, hier, vous adulaient et vous léchaient le cul

Vous ont abandonnés, sans un mot, sur la grève

Seul, nu, répudié comme un cheval qui crève.

 

Quand la France d’en bas s’est enfin réveillée

Elle vous a jeté, oh ! Quelle dérouillée !

Vous a foutu dehors des villes et des campagnes.

Cette France d’en bas, elle aime la castagne !

En vous distribuant des gnons et des torgnoles

Elle rêve de vous couper les roubignoles.

 

Disparaissez, faquins ! Retournez dans vos bauges,

Les rats vous fêteront et feront votre éloge.

Votre Patron, un jour, le sinistre Attila

S’il a besoin de reitres, vous sortira de là.

Le Pen et ses fachos peuvent faire la fête

Car vos saloperies ont réveillé la Bête.

 

 

 

********************

 



Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ

Duodi 2 germinal de l'an 219 de l'ère de la Liberté

 

Merci à Tropicalboy