Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/01/2015

Le seul barrage contre les terrorismes : la LAÏCITÉ sans concession.

charte laicité.jpg

 

 

 

Quel est le seul barrage contre le terrorisme islamique ? L’éducation clairement laïque et sans concession à toute prétention religieuse, de quelque secte qu’elle soit (sectes chrétiennes, juives, musulmanes, hindouistes, etc.).

 

La laïcité n'est pas une opinion, c'est la liberté d'en avoir une. Elle est parfaitement exprimée par la Loi 1905 . Il n’y a rien à débattre, rien à négocier.

 

La laïcité n'est ni dogmatique ni intégriste, elle est le cadre dans lequel un individu est libre de pratiquer ou non une religion ; de critiquer ou non un dogme ; de croire ou non en une vérité révélée.

 

Clef de voûte de l'édifice républicain, la laïcité est le garant essentiel des libertés individuelles et de l'égalité des droits. Elle constitue, encore aujourd'hui, le fondement indispensable de l'harmonie sociale et de l'unité de la nation.


En défendant le droit absolu à la liberté de conscience, à la liberté d'expression et au libre choix, la laïcité contribue à la construction d'un humanisme moderne qui donne à chaque homme et à chaque femme un accès égal aux connaissances et aux responsabilités ; aux mêmes droits et aux mêmes devoirs.


La laïcité ne se négocie pas, elle ne sert pas à défendre une position dogmatique, œcuménique ou communautariste. Il n’est pas question de réduire le sens de la laïcité à l'affirmation qu'elle permet à chaque religion de trouver sa place.

 

Élargissons le champ d'action de la laïcité. Elle n'est pas seulement la séparation des Églises et de l'État. Elle est au contraire, un principe universel, porteur d'avenir et d'espoir pour tous les hommes, qu'ils soient agnostiques, athées ou croyants, comme ceux qui ne se reconnaissent dans aucune de ces définitions. C'est la possibilité de l'expression de l'athéisme qui peut seule faire reculer les religions dans leur prétention à l'hégémonie morale et politique.

 

Il n’y a rien à négocier, rien à changer, seulement une loi à faire appliquer rigoureusement. Et une valeur à rajouter au fronton de nos édifices républicains :

Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité.

 

LAÏCITÉ : « Y’a pas, y’a pas, y’a pas d’arrangement… »

 

 

 

 

 

09/09/2013

LAÏCITE. Ça va encore mieux en le disant...

charte laicité.jpg

 


Charte de la laïcité à l’école.

 

La Nation confie à l’Ecole la mission de faire partager aux élèves

les valeurs de la République

 

 

1 – La France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens. Elle respecte toute les croyances.

 

2 – La république laïque organise la séparation des religions et de l’Etat. L’Etat est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’Etat.

 

3 – La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.

 

4 – La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.

 

5 – La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes.

 

6 – La laïcité de l’Ecole offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l’apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leur propre choix.

 

7 – La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.

 

8 – La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’Ecole comme du respect des valeurs républicaines et du pluralisme des convictions.

 

9 – La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité des filles et des garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.

 

10 – Il appartient à tous les personnels le sens et la valeur de la laïcité ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.

 

11 – Les personnels ont un devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leur fonction.

 

12 – Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est à priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique.

Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.

 

13 – Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’Ecole de la République.

 

14 – Dans les établissements scolaires publics, les règles de vie des différents espaces, précisés dans le règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.

 

 

15 – Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.


*************************************

C'est à minimum, très consensuel mais clair et compréhensible par tous. Il reste à écrire une charte équivalente pour tous les services publics et en particulier pour l'Hôpital et à la placarder largement.


Tridi 23 Fructidor 221


Illustration X - Droits réservés

21/03/2013

« Présider la République c'est être viscéralement attaché à la laïcité. » A toi de jouer, citoyen Président.

laïcité bras de fer.jpg

 

 
On droit sabrer l’eau bénite dans les milieux intégristes comme chez les idiots utiles de cette gôôche bobo qui, par haine de notre civilisation dont ils se gavent pourtant, ne répugne pas à s’allier aux fascistes nazislamistes, ceux-là mêmes que nos soldats combattent au Mali en y laissant leur peau.
Pourquoi cette euphorie ? A cause de cette dangereuse reculade découlant de la décision de la cour de cass’ concernant le voile islamiste dans la crèche « Baby loups ». Car ne nous y trompons pas, cette reculade marque une victoire des extrémistes. L’employée a été manipulée dans le sens d’une provocation volontaire. Elle avait en effet accepté le règlement intérieur et, une fois engagée… elle était revenue du jour au lendemain avec le voile !
Résultats ? Dans toutes entreprises privées, les patrons doivent trembler, on peut s’attendre à voir des femmes arriver voilées, bientôt en burqua sans que le patron ne puisse rien dire. On peut s’attendre à voir des barbus en gandouras demander, exiger des espaces de prières dans les entreprises. On peut s’attendre à ce que des employés musulmans quittent leur chaine, leur poste de travail aux heures de la prière. On peut s’attendre… etc., etc.
Avec comme résultat évident une grande réticence pour les patrons à embaucher des personnels musulmans. Une victoire des intégristes marquant ainsi une défaite de l’intégration. C’est ce que veulent les nazislamistes d’ailleurs.
On ne peut pas blâmer la cour de cass’ qui ne fait que préciser le droit. Rien de plus figé que le droit qui s’appuie sur des textes. Mais ce droit provient de lois. Et ces lois sont votées et mise en œuvre, éventuellement modifiées, voire supprimées par les représentants du peuple : nos élus, députés et sénateurs. C’est donc à eux qu’il revient de rectifier cette lacune qui risque de mettre à bas un des rares axes de rassemblement des Français, droite et gauche réunies, la laïcité.
François « Normalou » Hollande, ci-devant président de notre république, déclarait à son méga raout du Bourget, avec ce lyrisme républicain qui sied à toute bonne campagne électorale : « Présider la République c'est être viscéralement attaché à la laïcité. »
Ci-devant président, demande instamment à ton premier ministre de proposer un aménagement de la loi dans le sens d’une plus profonde intransigeance du respect de la laïcité.
 
Primidi 1er Germinal 221
 
Illustration X – Droits réservés
*********************
Ecoute ! Ecoute !
Savez vous pourquoi Jésus n a pas pu jouer le dernier match de rugby Bethleem-Nazareth ?
Réponse : il etait suspendu... 

 

05/04/2011

Laïcité : « Y'a pas, y'a pas, y'a pas d'arrangement... »

  

 laicite.jpg

La laïcité n'est pas une opinion, c'est la liberté d'en avoir une. Elle est parfaitement exprimée par la Loi 1905 . Il n'y a rien à débattre, rien à négocier.

 

La laïcité n'est ni dogmatique ni intégriste, elle est le cadre dans lequel un individu est libre de pratiquer ou non une religion; de critiquer ou non un dogme; de croire ou non en une vérité révélée.


Clef de voûte de l'édifice républicain, la laïcité est le garant essentiel des libertés individuelles et de l'égalité des droits. Elle constitue, encore aujourd'hui, le fondement indispensable de l'harmonie sociale et de l'unité de la nation.


En défendant le droit absolu à la liberté de conscience, à la liberté d'expression et au libre choix, la laïcité contribue à la construction d'un humanisme moderne qui donne à chaque homme et à chaque femme un accès égal aux connaissances et aux responsabilités; aux mêmes droits et aux mêmes devoirs.


La laïcité ne se négocie pas, elle ne sert pas à défendre une position dogmatique, œcuménique ou communautariste. Il n'est pas question de réduire le sens de la laïcité à l'affirmation qu'elle permet à chaque religion de trouver sa place.


Elargissons le champ d'action de la laïcité. Elle n'est pas seulement la séparation des Églises et de l'État. Elle est au contraire, un principe universel, porteur d'avenir et d'espoir pour tous les hommes, qu'ils soient agnostiques, athées ou croyants, comme ceux qui ne se reconnaissent dans aucune de ces définitions.

 

Il n'y a rien à négocier, rien à changer, seulement une loi à faire appliquer rigoureusement.

 

 Loi 1905: http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006070169&dateTexte=20110405

************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ

 

Sextidi 16 germinal de l'an 219 de l'ère de la Liberté

Illustration X - Droits réservés

31/03/2011

NE TOUCHEZ PAS A LA LAICITE, NOM DE DIEU !

Salvador Dali Voltaire.jpg

 

 

 Ils commencent à nous les briser grave avec leur connerie de débat sur la laïcité. Il n’y a pas à débattre sur la laïcité. La loi française sur la laïcité, promulguée en 1905, représenta pour le monde entier lors de sa promulgation, un progrès considérable en matière de Droits de l’homme et pour cette valeur fondamentale qu’est, pour toute civilisation digne de ce nom, la liberté de conscience. Son principe est assez limpide pour qu’on n’ait pas à ,en débattre : la séparation de l’Eglise et de l’Etat. En d’autres termes encore : la distinction, au sein des affaires humaines, entre la société civile et la société religieuse. Et donc la différenciation entre la sphère temporelle (la cité) et la sphère intemporelle (la foi).

 

Un débat sur la laïcité, sous le règne du Chanoine des Latrines Microlax 1er, ne peut-être qu’une remise en cause de cette laïcité, une descente vers des « arrangements raisonnables » perfides.

 

Moi, athée, je me sens agressé par toutes ces simagrées sectaires. Car qu'est-ce qu'une religion sinon une secte qui a réussi? Les religions ont été inventées par l'Homme lorsqu'au sortir d'une mutation, un grand singe a pris conscience de sa mort !

 

Qu'il soit l'infime parcelle consciente d'un Tout éternel qui englobe tout l'univers est une évidence. Qu'on appelle ça Dieu, pourquoi pas. Libre à chacun de nous se chercher sa voie. Mais les religions, et en premier lieu les monothéistes, portent en elles le germe de l'oppression puisqu'elles se réfèrent de manière aveugles à un Livre, donc à une compilation humaine de préceptes soit disant révélés. Qui n'est pas d'accord est mécréant. Qui est mécréant doit se convertir ou mourir. Les grands inquisiteurs, les as du barbecue d'où monte le bon fumet de tous les hérétiques et cathares que l'on grille allègrement pour la Gloire de Dieu, sont toujours là, tapis sous leur calotte, attendant le moment propice pour resurgir, bible ou coran d'une main et lance-flammes de l'autre! C’est pour ça que pas-touche à la laïcité.

 

Facilité, paresse intellectuelle que de se référer, pour tous les actes de la vie, face à tous les problèmes de l'existence à un mode d'emploi soi-disant d'essence divine - bible, co­ran, talmud, upanihads. L'Homme Libre reconnaît le droit d'exister, de penser, de prêcher à ceux qui se réfugient dans le cocon confortable d'une religion ou d'une idéologie - cette religion sans dieu - face à leur angoisse existentielle. Et il se battra pour faire respecter ces droits. Mais il revendique haut et fort son droit à la différence, son droit à la Raison. Il a le droit de penser qu'au sortir de cette brève existence il ne sera que charogne putride, ossements blanchis au soleil. Il a le droit de penser qu'il a quinze milliards d'années et l'éternité devant lui car les milliards de molécules, d'atomes et de quarks qui le constituent ne disparaissent pas avec lui. Ils continuent d'être et se reforment en structures simples qui évolueront peut-être de nouveau vers la complexité biologique et la conscience.

 

Pas besoin de ratichons pour çà !

 

Je respecte la liberté de conscience des autres. Je respecte toutes les fables, élucubrations, inventions souvent poétiques qui fleurissent sur les religions. Marie vierge et mère? Pourquoi pas. Jésus ressuscité? Pourquoi pas. La Mer Rouge qui s'ouvre devant Moïse? Pourquoi pas. La barbe du Prophète? Pourquoi pas. Les vaches sacrées? Pourquoi pas. La pomme d'Eve ? Pourquoi pas. Mais je revendique le droit de douter. Et d'exprimer mes doutes. Et je refuse à quiconque le droit de m'interdire de critiquer ce que les dogmatiques appellent vérité révélée.

 

La liberté implique la remise en cause de tout. Je revendique donc le droit au blasphème. Toute loi qui réprime le blasphème tue la Liberté. Toute idéologie qui réprime le sacrilège, le blasphème est totalitaire.

 

Au secours Voltaire! L'obscurantisme est de retour. Faut-il rappeler que la Liberté n'a pu naître que parce que des esprits éclairés, bravant au péril de leur vie les interdits « sacrés » ont su renvoyer dans leurs sacristies les ayatollahs ensoutanés ! Faut-il rappeler que cette Liberté à vocation universelle est née chez nous! Qu'elle a apporté à l'humanité en deux siècles plus de progrès, plus d'égalité, plus de bonheur, qu'elle a généré plus de connaissances, qu'elle a ouvert plus d'espoirs que la chape de plomb des dogmatismes de tous poils en vingt siècles !

 

Alors ne touchez pas à la Laïcité nom de dieu !

 

Illustration: Salvator Dali

*************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

 

VOTEZ

Primidi 11 germinal de l'an 219 de l'ère de la Liberté

09/10/2010

Au bistro de la toile. Le chanoine des Latrines au Vatican : « Secula secondom, clitoris pecata mundis, Amen. »

 

sarkozyhabemuspapamem0.jpg

 

- Oh ! Loulle ! Qu’est-ce que c’est ce galurin que t’as sur la tronche ! …taing ! On dirait un ratichon !

 

- Exactement. Approchez-vous de la sainte table mon frère. C’est un chapeau quatre pointes de curé. On l’avait piqué au curé Tressy quand on était enfant de chœur avec Davide. Le curé Tressy, il avait une tête de machote avec ses grosses lunettes. Il s’était fait « déplacé » dans un couvent de filles dans les Cévennes parce que, selon une tradition bien établie, il se faisait taquiner le goupillon par des petits du catéchisme. C’est vrai que, selon l’adage, le con sert tôt en sol mineur… Alors ce chapeau, c’est normal non ? Not’bon président n’est-il pas allé faire allégeance devant le nazi-pape Ben Oït XIII et III !

 

- Putaing ! T’as raison Loulle. Il recule devant rien le Phare de la Pensée. Non mais vous l’avez vu le président de la France, république laïque, se prosterner à genoux devant le soi-disant tombeau du soi-disant Saint-Pierre ! Vous l’avez vu, assis dans la chapelle, en avant, comme un santibelli, marmonner des « prières », faire force signes de croix, à la limite de faire une « inflation datienne » à Herr Ratzinger, devant un aréopage de drag-quinns aux robes froufroutantes ! La honte ! Non mais puis quoi encore.

 

- Tout lui est bon, Victor, pour tenter de récupérer quelques voix. Ce type est fou, comme l’avait justement écrit Marianne dès son élection. Fou de pouvoir. Toute son action est tournée vers ça : conquérir le pouvoir, se maintenir au pouvoir. Il ne se met pas au service de la France, il met la France au service de son égo de malade.

 

- Exact Loulle. Il se couche devant les cathos comme il se couche devant les islamistes, comme il se couche devant les juifs, comme il se couche devant les scientologues. Toute secte qui a quelque influence sur les électeurs a droit à ses mamours débiles. Ce type est non seulement fada, mais il est dangereux car c'est lui qui a le bouton nucléaire. En trois ans et demi, il a saccagé la France. Marionnette de ces pleins de thunes qui le fascinent – les Lagardère, Bolloré, Arnaud, Dassaut et autres mafieux du Medef – il a cassé la Sécu, il a cassé le Code du travail, il a cassé les retraites par répartition, il a cassé l’indépendance de la France en réintégrant l’Otan, il a cassé l’image de la France dans le monde…

 

- Et surtout, il nous CASSE LES COUILLES ! Allez zou ! On va boire pour oublier…

 

- D’accord Loulle. C’est ma tournée. Mais pas du vin de messe, pas le sang du christ mais du rouge, le sang du Peuple !

 

Merci à blogduchi.canalblog.com pour l'illustration

*********************************************

L’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani pourrait être mise à mort pour adultère dans les jours qui viennent, mais deux hommes peuvent encore lui sauver la vie : les chefs d'état du Brésil et de la Turquie.

Pour tenter de la SAUVER cliquez

ICI

***********************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ !


*********************

Appel du 14 juillet pour

UNE JUSTICE INDEPENDANTE

13/06/2009

La laïcité à la mode de Sarko, le chanoine de Latran.

sarkozyhabemuspapamem0.jpg



Enfumés par l’accident d’avion et par les élections européennes, les médias ont laissé passé une énorme atteinte au principe de laïcité : l’accord Vatican-Kouchner dit de Latran, concrétisés par le décret du 16 avril 2009, accord ayant pour objet « la reconnaissance mutuelle des grades et des diplômes de l'enseignement supérieur délivrés sous l'autorité de l'une des parties ».

Vous me direz, pas de quoi fouetter un évêque : des accords de ce type existent avec d’autres états européens. Objection : le Saint-Siège n’est pas un état comme les autres. Dirigé par un monarque - électif, mais monarque tout de même - il ne fait pas partie de l'Union européenne, laquelle impose des conditions démocratiques pour toute admission, conditions que le Saint-Siège ne remplit pas. Et, comme chacun sait, ce n'est pas seulement un Etat : c'est une instance religieuse fixant une doctrine qu'elle a pour mission de répandre ; c’est avant tout une puissance religieuse prosélyte.

N’en déplaise au Chanoine de Latran, si la République n'empêche nullement le Vatican de répandre sa parole dans la société civile, jusqu'à nouvel ordre, elle ne lui accorde aucune prérogative dans le champ des compétences publiques. Et pour faire bonne mesure, l'accord porte sur toutes les disciplines.
Démocratique, la République française n'est pas comme un autre Etat démocratique : elle est de plus – voir le préambule de la Constitution - « laïque et sociale ». Ce qui change tout.

Imaginons qu’un établissement d’enseignement supérieur catholique délivre un diplôme de doctorat en médecine. Imaginons que ce doctorat comporte un enseignement obligatoire d’éthique médicale condamnant l’I.V.G., le préservatif, la contraception. Avec les accords scélérats Vatican-Kouchner pilotés par Sarko, la République française reconnaîtra un tel diplôme dont les fins de propagande et de prosélytisme religieux sont évidents.

On peut raisonnablement s'attendre à ce que les autorités religieuses musulmanes demandent la signatures d'accords similaires.

Cet accords viole allègrement le principe de laïcité et notons – mais c’est devenu une coutume – qu’il a été concocté dans l’ombre de cabinets occultes en court-circuitant totalement le Parlement.

La Sarkozie, c’est aussi ça…

Une PETITION circule pour la remise en cause de ces accords.

* * * * * * * * * * * * * * *

!!!!! LA PANDEMIE PASSE AU NIVEAU 6 !!!!!!!


image de Une par MB.jpgD'une actualité explosive, viens de sortir:

"Cure us!" - Quand explosera la PANDEMIE

de Jean-Victor Joubert (C'est moi!)


Ouvrage disponible sur Ayoli.fr