Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/07/2014

GAZA. In memoriam

gaza enfant blessé pleurant.jpg

 

Ils apparaissent dans les médias sous la forme de statistiques froides – 800 morts, 1000 morts à Gaza. Pourtant ils étaient des enfants, des vieillards, des femmes, des hommes. Avec leurs sentiments, leurs espoirs, leurs amours, leurs haines. Des humains. Simplement des humains.

Sortons-les de l'anonymat statistique, rendons-leur leur dignité humaine en les nommant.

Cette liste interminable qui s'allonge chaque jour nous force à regarder autrement la réalité sordide de ce massacre des innocents.

 

Liste des 808 Palestiniens, y compris des familles entières, tués depuis le mardi 8 juillet 2014

Sources : Saed Bannoura

Mondialisation.ca, 26 juillet 2014

IMEMC News Report

 

Toutes les victimes ci-dessous sont des victimes des frappes sur Gaza depuis le 8 juillet 2014. Cette liste est constamment mise à jour en raison de l’agression israélienne en cours à Gaza depuis cette date. Les 808 noms suivants ont été confirmés. Il y a au moins 5840 blessés. Nous nous rendons compte que le nombre de Palestiniens tués est en réalité plus élevé (881 ce samedi à 9h45 selon le Ministère de la Santé).

Tués le samedi 26 juillet 2014

1. Husam Abul-Ghani Yassin, 15 ans, Gaza.
2. Ismael Abdul-Qader al-Kojok, 53, Gaza.
3. Mohammad Hosni as-Saqqa, 20, Gaza.
4. Islam Ibrahim an-Naji, 19 ans, Gaza.
5. Mohammad Matar a-Abadla, 32, Gaza.
6. Yorsa Salem Hasan al-Breem, 65, Gaza.
7. Mohammad Ahmad Abu Wadia, 19 ans, Gaza.
8. Hani Adel Abu Hassanen, 24, Gaza.
9. Abdullah ‘Ayesh Salam Ermeilat, 39, Deir al-Balah.
10. Eman Hasan ar-Raqeeb, Khan Younis.
11. Khalil Najjar, Khan Younis.
12. Jona Najjar, Khan Younis.
13. Samir Najjar, Khan Younis.
14. Ekhlas Najjar, Khan Younis.
15. Husam Najjar, Khan Younis.
16. Amna Najjar, Khan Younis
17. Mutaz al-Najjar, Khan Younis.
18. Fadel At-Tawaneh, Gaza City.
19. Ahmad Khaled al-Najjar,14 ans, Khan Younis.
20. Eman Salah al-Najjar, 20, Khan Younis.
21. Ulfat Hussein al-Najjar, 4 ans, Khan Younis.
22. Sumayya Harb al-Najjar, 50, Khan Younis.
23. Kifah Samir al-Najjar 23, Khan Younis.
24. Rawan Khaled al-Najjar, 17 ans, Khan Younis.
25. Husam Hussein al-Najjar, 7 ans, Khan Younis.
26. Samir Hussein al-Najjar, 2 ans, Khan Younis.
27. Ikhlas Sameer Abu Shahla, 30, Khan Younis.
28. Amir Hammoudeh Abu Shahla, 3 ans, Khan Younis.
29. Islam Hammoudeh Abu Shahla, 4 ans, Khan Younis.
30. Riham Fayez al-Breem, 19 ans
31. Fadel At-Tawaneh, Gaza City.
32. Arafat Abu Oweily, Central District.
33. Abdul-Rahman Ouda at-Tilbani, Central District.
34. Nidal Ahmad ’Issa Abu al-’Asal, 27, Rafah.
35. Salim Salaam Abu ath-Thoum, 87, Rafah.

 

Tués le vendredi 25 juillet 2014

1. Maram Rajeh Fayyad, 26, Deir al-Balah
2. Shaima’ Hussein Abdul-Qadder Qannan (enceinte), 23, Gaza.
3. Abdul-Hadi Salah Abu Hasanen, 9 ans, Rafah.
4. Hadi Salah ed-Deen Abu Hassanen, 4 ans, Rafah.
5. Salah Ahmad Hassanen, 45, Rafah.
6. Abdul-Aziz Salah Ahmad Hassanen, 15, Rafah.
7. Mohammad Ibrahim al-Khatib, 27, Khan Younis.
8. Mohammad Samir Najjar, 25, Khan Younis.
9. Rasmiyya Salama, 24, Khan Younis.
10. Suleiman ash-Shawwaf, 21, Khan Younis.
11. Rasha Abed-Rabbo ‘Affana, 25, northern Gaza.
12. Ali Mohammad Asfour, 58, Khan Younis.
13. Eid Mohammad Abu Qteifan, 23, Deir al-Balah.
14. Eyad Nassr Sharab, Khan Younis.
15. Najat an-Najjar, 35, Khan Younis
16. Sharif Mohammad Hasan, 27, Khan Younis
17. Mohammad Khalil Hamad, 18, Khan Younis.
18. Mandouh Ibrahim ash-Shawaf, 25, Khan Younis.
19. Walid Sa’id al-Harazin, 5 ans, Gaza
20. Tareq Zohdi, 22, Meghraqa, Central District
21. Salama Abu Kamil, 26. Meghraqa, Central District
22. Ahmad Mahdi Abi Zour, 25, Gaza
23. Naji Bassem Abu Ammouna, 25, Gaza
24. Mohammad Yassin Siyam, Zeitoun – Gaza
25. Rami Mohammad Yassin, Zeitoun – Gaza
26. Rami Mohammad Yassin, Zeitoun – Gaza
27. Imad Adnan Abu Kamil, 20, Al-Meghraqa
28. Mohammad Yassin Siyam, Zeitoun – Gaza
29. Rami Mohammad Yassin, Zeitoun, Gaza
30. Osama Salim Shaheen, 27, Khan Younis.
31. Hamada Suleiman Abu Younis, 25.
32. Mohammad Kamel an-Nakal, 34, Khan Younis.
33. Kamaal Kamel an-Nakal, 35, Khan Younis.
34. Adnan Shahid Ashteiwi Abdeen, 35, Rafah.
35. Mohammad Abdel Nasser Abu Zina, 24, al-Zaitoun.
36. Abdul Majeed al-Eidi, 35, al-Zaitoun.
37. Mohammad Ahmed Abu Wadiya, 19, Gaza City.
38. Hani ’Adel Abu Hassanein, 24, Gaza City.
39. Yassin Mustafa al-Astal, 38, Khan Younis.
40. Yosra Salem Hasan al-Breem, 65, Khan Younis.
41. Mohammad Issa Khaled Hajji, 24, Gaza City.
42. Hasan Hussein al-Howwari, Gaza City.
43. Hosam Rabhi, Gaza City.
44. Hamed al-Bora’ey, médecin, Beit Hanoun.
45. Mohammad Matar al-’Abadla, 32, médecin, Khuza’a, Khan Younis.

 

Tués le jeudi 24 juillet 2014

1. Bassam Khaled Abu Shahla, 44, Khan Younis.
2. Ahmad Rif’at Ar-Roqab, 23, Khan Younis.
3. Salman Salman al-Breem, 27, Khan Younis.
4. Mohammad Ismael al-Astal, 17, Khan Younis.
5. Ismael Mohammad al-Astal, 48, Khan Younis.
6. Ahmad Mohammad Ismael al-Astal, 20, Khan Younis.
7. Ahmad Ismael Mohammad al-Astal, 19.
8. Mohammad Saleh Mohammad al-Astal, 18.
9. Tha’er Omran Khamis al-Astal, 30.
10. Mohammad Hasan Abdul-Qader al-Astal, 43, Khan Younis.
11. Milad Omran al-Astal, 29, Khan Younis.
12. Mohammad Omran Khamis al-Astal, 33, Khan Younis.
13. Malak Amin Ahmad al-Astal, 24, Khan Younis.
14. Ahmad Thaer Omran al-Astal, 33, Khan Younis.
15. Amin Thaer Omran al-Astal, 3 ans, Khan Younis.
16. Nada Thaer Omran al-Astal, 5 ans , Khan Younis.
17. Yazid Sa’ad al-Batsh, 23, Gaza.
18. Ibrahim Abdullah Abu Aita, 67, Jabalia.
19. Ahmad Ibrahim Abdullah Abu Aita, 30, Jabalia.
20. Jamila Salim Abu Aita, 65, Jabalia.
21. Adham Ahmad Abu Aita, 11ans, Jabalia.
22. Khalil Nasser Aita Wishah, 21, Central District.
23. Mohammad Ibrahim Abu Aita, 32, Jabalia.
24. Ahmad Ibrahim Said al-Qar’an, 26, Central District.
25. Hadi Abdul-Hamid Abdul Nabi, 18 mois, Jabalia
26. Yahia Ibrahim Abu ’Arbaid, Beit Hanoun
27. Mohammad Suleiman an-Najjar, Khuza’a, Khan Younis.
28. Bilal Zayad ’Alwan, 20, Jabalia
29. Majed Mohammad, 26, Jabalia
30. Mohammed Ibrahim Abu Daqqa, 42, Khuza’a, Khan Younis
31. Akram Ibrahim Abu Daqqa, 50, Khuza’a, Khan Younis.
32. Salameh al-Rade’a, toddler, northern Gaza.
33. Ismail Hussein Abu Rjeila, Khan Younis.
34. Nafez Suleiman Qdeih, 35, Khan Younis.
35. Nabil Shehda Qdeih, 45, Khan Younis.
36. Baker an-Najjar, 13, Khan Younis.
37. Mohammad Ahmad Najjar, Khan Younis.
38. Anwar Ahmad Najjar, Khan Younis.
39. Anwar Ahmad Abu Daqqa, Khan Younis.
40. Mousa Abu Daqqa, Khan Younis.
41. Adli Khalil Abu Daqqa,Khan Younis.
42. Ahmad Abdul-Karim Ahmad Hasan, Khan Younis
43. ‘Ola Abu Aida, 27, Zahra – Khan Younis.
44. Ahmad Abdul-Karim Hasan, Zahra – Khan Younis
45. Mohammad Ismael Khader, Zahra – Khan Younis.
46. Anas Akram Skafi, 18, Shujaeyya – Gaza.
47. Sa’ad Akram Skafi, 18 (son jumeau) Shujaeyya – Gaza.
48. Mohammad Jihad Matar, Beit Hanoun
49. Amna Jihad Matar, Beit Hanoun
50. Tamam Mohammad Hamad, Beit Hanoun
51. Khader Khalil al-Louh, 50, Atatra, Northern Gaza
52. Ramsi Mousa Abu Reeda, Khan Younis
53. Mohammad Abu Yousef, Khan Younis
54. Ahmad Qdeih, Khan Younis
55. Rami Qdeih, Khan Younis
56. Khader Khalil al-Louh, 50, Northern Gaza
57. Badr Hatem Qdeih, 13, Khuza’a, Khan Younis.
58. Hanafi Mahmoud Abu Yousef, 42, Khuza’a, Khan Younis.
59. Abdel Aziz Nour El Din Noor, 21, Shuja’eyya.
60. Amir Islam Adel, 9, Rafah.
61. Amir Adel Siam Siam 13, Rafah.
62. Issam Faisal Siam, 23, Rafah.
63. Mahmoud Silmy Rowaished, 50, Rafah.
64. Ahmed Abu Jm’ean Hji’er 19, Al-Bureij.
65. Amer Abdul-Raouf Mohamed El Azab, 26, Deir al-Balah.
66. Sa’er Owda Shamaly, 19, Shuja’eyya.
67. Mohammed Yousef Al-Qadi, 27 (dans un hôpital égyptien)
68. Yasmin Ahmed Abu Moor, 27(dans un hôpital égyptien)
69. Mohammed Rateb Abu Jazr, 26, Khan Younis.
70. Hisham Mohammad Abu Jazr, 23, Khan Younis.
71. Mohammed Farhan Abu Jazr, 19, Khan Younis.
72. Shadi Suleiman Kawar’e, 31, Khan Younis.
73. Ra’ed Abu Owda 17, UN School, Beit Hanoun.
74. Ashraf Ibrahim Hasan Najjar, 13, Khan Younis
75. Mahmoud Jihad Awad Abdin, 12, Khan Younis
76. Ahmad Talal Najjar, Khan Younis
77. Mohammad Abdullah Najjar, Khan Younis
78. Sana’ Hasan Ali al-Astal, Khan Younis
79. Nabil Mahmoud Mohammad al-Astal, 12, Khan Younis
80. Ashraf Mahmoud Mohammad al-Astal, Khan Younis
81. Mahmoud Suleiman al-Astal, 17, Khan Younis
82. Laila Ibrahim Zo’rob, 40, Rafah
83. Mahmoud As’ad Ghaban, 24, Beit Lahia
83. Ibrahim Jihad Abu Laban, 27, Zeitoun – Gaza
84. Mahmoud Jihad Awad Abdin, 12, Khan Younis
85. Ibrahim Sheikh Omar, 36 mois, Gaza

 

Tués le mercredi 23 juillet 2014

1. Osama Bahjat Rajab, 21 ans, Beit Lahia.
2. Mohammad Daoud Hammouda, 33, Beit Lahia.
3. Hamza Ziyada Abu ‘Anza, 18, Khan Younis.
4. Saddam Ibrahim Abu Assi, 23, Khan Younis (gravement blessé mardi et mort aujourd’hui de ses blessures)
5. Wisam ‘Ala Najjar, 17, Khan Younis
6. Mohammad Mansour al-Bashiti, 7, Khan Younis.
7. Bassam Abdullah Abu T’eimi, 23, Khan Younis.
8. Mohammad Na’im Abu T’eimi, 25, Khan Younis.
9. Ismail Abu Tharifa, Khan Younis.
10. Zeinab Abu Teir, child, Khan Younis.
11. Mohammad Radi Abu Reeda, 22, Khan Younis.
12. Mojahed Marwan Skafi, 20, Shuja’eyya, Gaza.
13. Adnan Ghazi Habib, 23, Gaza central.
14. Ibrahim Ahmad Shbeir, 24, Khan Younis
15. Mustafa Mohammad Mahmoud Fayyad, 24, Gaza Nord.
16. Adnan Ghazi Habib, 23, central Gaza.
17. Ibrahim Ahmad Shbeir, 24, Khan Younis
18. Mustafa Mohammad Mahmoud Fayyad, 24, Gaza Nord.
19. Nidal Hamad al-‘Ejla, 25, Gaza.
20. Khalil Abu Jame’, Khan Younis.
21. Husam al-Qarra, Khan Younis
22. Rabea’ Qassem, 12, Gaza Nord
23. Hasan Salah Abu Jamous, 29, Khan Younis
24. Mahmoud Yousef Khaled al-‘Abadla, 22, Khan Younis
25. Nour Abdul-Rahim al-‘Abadla, 22, Khan Younis
26. Mohammad Farid al-Astal, Khan Younis
27. Mohammad Abdul-Ra’ouf ad-Dadda, 39, Gaza.
28. Ahmad Mohammad Bolbol, Gaza.

 

Tués le mardi 22 juillet 2014

1. Naji Jamal al-Fajm, 26, Khan Younis.
2. Ebtehal Ibrahim ar-Remahi, Deir al-Balah.
3. Yousef Ibrahim ar-Remahi, Deir al-Balah.
4. Eman Ibrahim ar-Remahi, Deir al-Balah.
5. Salwa Abu Manfi
6. Samira Abu Manfi.
7. Abdullah Ismael al-Baheessy, 27, Deir al-Balah.
8. Mos’ab Saleh Salama, 19, Khan Younis.
9. Ibrahim Nasr Haroun, 38, Nusseirat.
10. Mahmoud Suleiman Abu Sabha, 55, Khan Younis.
11. Khader Baker, 60, Gaza City.
12. Wa’el Jamal Harb, 32, Rafah.
13. Suleiman Abu Daher, 21, Khan Younis.
14. Haitham Samir al-Agha, 26, Khan Younis.
15. Fatima Hasan Azzam, 70, Gaza.
16. Mariam Hasan Azzam, 50, Gaza.
17. Yasmeen Ahmad Abu Mour, 2, Rafah.
18. Samer Zuheri Sawafiri, 29, Rafah.
19. Mohammad Mousa Abu Fayyad, 36.
20. Mona Rami al-Kharwat, 4 ans, Gaza.
21. Soha Na’im al-Kharwat, 25, Gaza.
22. Ahmad Salah Abu Siedo, 17, Gaza.
23. Mohammad Khalil Ahl, 65, Gaza, (restes localisés – tué à Chejaya dimanche matin)
24. Mahmoud Salim Daraj, 22 ans, Jabalia.
25. Radhi Abu Hweishel, 40, Nusseirat.
26. Obeida Abu Hweishel, 15, Nusseirat.
27. Yousef Abu Mustafa, 27, Nusseirat.
28. Nour al-Islam Abu Hweishel, 12, Nusseirat.
29. Yousef Fawza Abu Mustafa, 20, Nusseirat.
30. Hani Awad Sammour, 27, Khan Younis.
31. Ahmad Ibhrahim Shbeir, 24, Nusseirat.
32. Mohammad Jalal al-Jarf, 24, Khan Younis.
33. Raed Salah, 22, Al-Boreij.
34. Ahmad Nassim Saleh, 23, Al-Boreij.
35. Mahmoud Ghanem, 22 Al-Boreij.
36. Mustafa Mohammad Mahmoud Fayyad, 24 ans.
37. Ahmad Issam Wishah, 29, Central District.
38. Ahmad Kamel Abu Mgheiseb, 35, Central District.
39. Raed Abdul-Rahman Abu Mgheiseb, 35, Central District.
40. Nader Abdul-Rahman Abu Mgheiseb, 35, Central District.
41. Ahmad Mohammad Ramadan, 30, Central District
42. Khalaf Atiyya Abu Sneima, 18, Rafah.
43. Khalil Atiyya Abu Sneima, 20, Rafah.
44. Samih Abu Jalala, 64. Rafah.
45. Hakima Nafe’ Abu ‘Adwan, 75, Rafah.
46. Najah Nafe’ Abu ‘Adwan, 85 Rafah.
47. Mohammad Shehada Hajjaj, 31, Rafah.
48. Fawza Saleh Abdul-Rahman Hajjaj, 66, Rafah.
49. Rawan Ziad Jom’a Hajjaj, 28. Gaza City.
50. Mos’ab Nafeth al-Ejla, 30. Shuja’eyya Gaza.
51. Tareq Fayeq Hajjaj, 22, Gaza.
52. Ahmad Ziad Hajjaj, 21 Gaza.
53. Hasan Sha’ban Khamisy, 28 al-Maghazi, Gaza.
54. Ahmad As’ad al-Boudi, 24, Beit Lahia.
55. Ahmad Salah Abu Seedo, 17, Gaza.
56. Salem Khalil Salem Shammaly, 23, Shuja’eyya – Gaza (tué dimanche)
57. Ibrahim Sammour, 38, Khan Younis.
58. Atiyya ad-Da’alsa, Nusseirat
59. Abdullah Awni al-Farra, 25, Khan Younis.
60. Hamada ‘Olewa, Zaitoun. (found under the rubble of his home)
61. Ibrahim Sobhi al-Fayre, Jabalia
62. Rafiq Mohammad Qlub, Jabalia
63. Ahmad Abu Salah, Khan Younis.
64. Mohammad Abdul-Karim Abu Jame’, Khan Younis.
65. Amjad al-Hindi, Gaza City.

 

Tués le lundi 21 juillet 2014

1. Shahinaz Walid Mohammad Abu Hamad, 1 an, Khan Younis.
2. Husam Abu Qneiss, 5 ans, Khan Younis.
3. Somoud Nassr Siyam, 26, Gaza City.
4. Bader Nabil Siyam, 25, Gaza City.
5. Ahmad Ayman Mahrous Siyam, 17, Gaza City.
6. Mustafa Nabil Mahrous Siyam, 12, Gaza City.
7. Ghaida’ Nabil Mahrous Siyam, 8, Gaza City.
8. Dalal Nabil Mahrous Siyam, 8 months, Gaza City.
9. Kamal Mahrous Salama Siyam, 27, Gaza City.
10. Mohammad Mahrous Salaam Siyam, 25, Gaza City.
11. Shireen Mahmoud Salaam Siyam, 32, Gaza City.
12. Jowdat Tawfiq Ahmad Abu Jame’, 24, Khan Younis.
13. Tawfiq Ahmad Abu Jame’, 5, Khan Younis.
14. Haifa Tawfiq Ahmad Abu Jame’, 9 ans, Khan Younis.
15. Yasmin Ahmad Salama Abu Jame’, 25, Khan Younis.
16. Soheila Bassam Abu Jame’, Khan Younis.
17. Rosann Tawfiq Ahmad Abu Jame’, 14, Khan Younis.
18. Ahmad Suleiman Abu Saoud, 34, Khan Younis.
19. Manwa Abdul-Baset as-Sabe’, 37, Beit Hanoun.
20. Bilal Jabr Mohammad al-Ashab, 22, Gaza City.
21. Raed Ismail al-Bardawil, 26, Rafah.
22. Manwa Abdul-Baset as-Sabe’, 37, Beit Hanoun.
23. Kamal Balal al-Masri, Beit Hanoun.
24. Bilal Jabr Mohammad al-Ashab, 22, Gaza City.
25. Raed Ismail al-Bardawil, 26, Rafah.
26. Zakariya Masoud al-Ashqar, 24, central Gaza.
27. Abdullah Matroud Abu Hjeir, 16, central Gaza.
28. Ahmad Salhoub, 34, central Gaza.
29. Raed Issam Daoud, 30, Gaza City.
30. Younis Ahmad Younis Sheikh al-Eid, 23, Rafah.
31. Raja’e Hammad Mohammad, 38, Gaza.
32. Ahmad Khale Daghmash, 21, Gaza.
33. Mahmoud Hasan an-Nakhala, Gaza.
34. Resident Saleh Badawi, 31, Gaza.
35. Kamal Mas’oud, 21, Gaza.
36. Majdi Mahmoud al-Yazeji, 56, Gaza.
37. Mohammad Samih al-Ghalban, Gaza.
38. Mayar al- Yazeji, 2 ans, Gaza.
39. Anas al- Yazeji, 5 ans, Gaza.
40. Tamer Nayef Jundiyya, 30, Gaza.
41. Kamel Jundiyya, 32, Gaza.
42. Rahma Ahmad Jundiyya, 50 ans.
43. Mohammad Mahmoud al-Maghrebi, 24 ans.
44. Ibrahim Sha’ban Bakron, 37 ans.
45. Yousef Ghazi Hamdiyya, 25, Gaza.
46. Mo’taz Jamal Hamdiyya, 18, Gaza.
47. ‘Aaed Jamal Hamdiyya, 21. Gaza.
48. Mo’taz Jamal Hamdiyya, 18, Gaza.
49. ‘Aaed Jamal Hamdiyya, 21. Gaza.
50. Yasmin al-Qisas, Gaza City.
51. Lamia Eyad al-Qisas, Gaza City.
52. Nismaa Eyad al-Qisas, Gaza City.
53. Arwa al-Qisas, Gaza City.
54. Aya Yassr al-Qisas, Gaza City.
55. Aisha’ Yassr al-Qisas, Gaza City.
56. Aliya Siyam, Gaza City.
57. Fayza Sabr Siyam, Gaza City.
58. Samia Siyam, Gaza City.
59. Fadi ‘Azmi Buryam, Deir al-Balah.
60. Ayman Salaam Buryam, Deir al-Balah.
61. Salaam Abdul-Majeed Buryam, Deir al-Balah.
62. Karim Ibrahim ‘Atiya Barham, 25, Khan Younis.
63. Nidal Ali Daka’, 26, Khan Younis.
64. Nidal Jamaa’ Abu ‘Asy, 43, Khan Younis.
65. Fatima Ahmad al-Arja, Rafah.
66. Atiya Yusef Dardouna, 26, Jabalia.
67. Mahmoud Shoeban Mohammad Derbas, 37, Gaza City.
68. Ibrahim Deib Ahmad al-Kilani, 53 (père de Yassr et Elias), Gaza City.
69. Yassr Ibrahim Deib al-Kilani, 8 ans, Gaza City.
70. Elias Ibrahim Deib al-Kilani, 4 ans, Gaza City.
71. Susan Ibrahim Deib al-Kilani, 11 ans, Gaza City.
72. Reem Ibrahim Deib al-Kilani, 12 ans, Gaza City.
73. Taghrid Shoeban Mohammad al-Kilani, 45, Gaza City.
74. Aida’ Shoeban Mohammad Dirbas, 47, Gaza City.
75. Fadi Bashir al-Ablala, 22, Khan Younis, Gaza City.
76. Sura Shoeban Mohammad Derbas, 41, Gaza City.
77. Aynas Shoeban Mohammad Derbas, 30, Gaza City.
78. Fadi Bashir al-Ablala, 22, Khan Younis, Gaza City.

 

Tués le dimanche 20 juillet 2014

1. Salem Ali Abu Sa’ada, Khan Younis.
2. Mohammad Yusef Moammer, 30, Rafah.
3. Hamza Yousef Moammer, 26, Rafah.
4. Anas Yousef Moammar, 16 ans.
5. Hosni Mahmoud al-Absi, 56, Rafah.
6. Suheib Ali Jom’a Abu Qoura, 21, Rafah.
7. Ahmad Tawfiq Mohammad Za’noun, 26, Rafah.
8. Hamid Soboh Mohammad Fojo, 22, Rafah.
9. Najah Sa’ad al-Deen Daraji, 65, Rafah.
10. Abdullah Yusef Daraji, 3, Rafah.
11. Mohammed Raja’a Handam 15, Rafah.
12. Yusef Sha’aban Ziada, 44, Al Bureij.
13. Jamil Sha’aban Ziada, 53, Al Bureij.
14. Shoeban Jamil Ziada, 12, Al Bureij (fils de Jamil).
15. Mohammad Mahmoud al-Moqaddma, 30, Al Bureij.
16. Raed Mansour Nayfa, Shuja’eyya (Gaza City).
17. Fuad Jaber, Medic, Shuja’eyya (Gaza City).
18. Mohammad Hani Mohammad al-Hallaq, 2 ans, al-Rimal (Gaza City).
19. Hani Mohammad al-Hallaq, 29, al-Rimal (Gaza City).
20. Suad Mohammad al-Hallaq, 62, al-Rimal (Gaza City).
21. Saje Hasan Akram al-Hallaq, 4, al-Rimal (Gaza City).
22. Hala Akram Hasan al-Hallaq, 27, al-Rimal (Gaza City).
23. Samar Osama al-Hallaq, 29, al-Rimal (Gaza City).
24. Ahmad Yassin, al-Rimal (Gaza City).
25. Aya Bahjat Abu Sultan, 15, Beit Lahia.
26. Rayan Taysir Abu Jame’, 8, Khan Younis.
27. Fatima Mahmoud Abu Jame’, 3, Khan Younis.
28. Suleiman Abu Jame’, Khan Younis.
29. Ibrahim Salem Jom’a as-Sahbani, 20, Shuja’eyya – Gaza.
30. ‘Aref Ibrahim al-Ghalyeeni, 26, Shuja’eyya – Gaza.
31. Osama Khalil Ismael al-Hayya, 30, Shuja’eyya – Gaza. (père d’Umama et Khalil)
32. Hallah Saqer Hasan al-Hayya, 29, Shuja’eyya – Gaza. (mère d’Umama et Khalil)
33. Umama Osama Khalil al-Hayya, 9, Shuja’eyya – Gaza.
34. Khalil Osama Khalil al-Hayya, 7, Shuja’eyya – Gaza.
35. Rebhi Shehta ‘Ayyad, 31, Shuja’eyya – Gaza.
36. Yasser Ateyya Hamdiyya, 28, Shuja’eyya – Gaza.
37. Esra’ Ateyya Hamdiyya, 28, Shuja’eyya – Gaza.
38. Akram Mohammad Shkafy, 63, Shuja’eyya – Gaza.
39. Eman Khalil Abed ‘Ammar, 9 ans, Shuja’eyya – Gaza.
40. Ibrahim Khalil Abed Ammar, 13, Shuja’eyya – Gaza.*
41. ‘Asem Khalil Abed Ammar, 4 ans, Shuja’eyya – Gaza.
42. Eman Mohammad Ibrahim Hamada, 40, Shuja’eyya – Gaza.
43. Ahmad Ishaq Yousef Ramlawy, 33, Shuja’eyya – Gaza.
44. Ahmad Sami Diab ‘Ayyad, 27, Shuja’eyya – Gaza.
45. Fida’ Rafiq Diab ‘Ayyad, 24, Shuja’eyya – Gaza.
46. Narmin Rafiw Diab Ayyad, 20, Shuja’eyya – Gaza.
47. Ahmad Mohammad Ahmad Abu Za’nouna, 28 ans.
48. Tala Akram Ahmad al-‘Atawy, 7, Shuja’eyya – Gaza.
49. Tawfiq Barawi Salem Marshoud, 52, Shuja’eyya – Gaza.
50. Hatem Ziad Ali Za’bout, 24, Shuja’eyya – Gaza.
51. Khaled Riyadh Mohammad Hamad, 25, Shuja’eyya – Gaza. (Journaliste)
52. Khadija Ali Mousa Shihada, 62, Shuja’eyya – Gaza.
53. Khalil Salem Ibrahim Mosbeh, 53, Shuja’eyya – Gaza.
54. ‘Adel Abdullah Eslayyem, 2 ans, Shuja’eyya – Gaza.
55. Dina Roshdi Abdullah Eslayyem, 2, Shuja’eyya – Gaza.
56. Rahaf Akram Ismael Abu Jom’a, 4, Shuja’eyya – Gaza.
57. Shadi Ziad Hasan Eslayyem, 15, Shuja’eyya – Gaza.
58. Ala Ziad Hasan Eslayyem, 11, Shuja’eyya – Gaza.
59. Sherin Fathi Othman Ayyad, 18, Shuja’eyya – Gaza.
60. ‘Adel Abdullah Salem Eslayyem, 29, Shuja’eyya – Gaza.
61. Fadi Ziad Hasan Eslayyem, 10, Shuja’eyya – Gaza.
62. ‘Ahed Sa’ad Mousa Sarsak, 30, Shuja’eyya – Gaza.
63. Aisha Ali Mahmoud Zayed, 54, Shuja’eyya – Gaza.
64. Abed-Rabbo Ahmad Zayed, 58, Shuja’eyya – Gaza.
65. Abdul-Rahman Akram Sheikh Khalil, 24, Shuja’eyya – Gaza.
66. Mona Suleiman Ahmad Sheikh Khalil, 49.
67. Heba Hamed Mohammad Sheikh Khalil, 13, Shuja’eyya – Gaza.
68. Abdullah Mansour Radwan ‘Amara, 23, Shuja’eyya – Gaza.
69. Issam Atiyya Sa’id Skafy, 26, Shuja’eyya – Gaza.
70. Ali Mohammad Hasan Skafy, 27, Shuja’eyya – Gaza.
71. Mohammad Hasan Skafy, 53, Shuja’eyya – Gaza.
72. ‘Ala Jamal ed-Deen Barda’, 35, Shuja’eyya – Gaza.
73. Omar Jamil Sobhi Hammouda, 10, Shuja’eyya – Gaza.
74. Ghada Jamil Sobhi Hammouda, 10, Shuja’eyya – Gaza.
75. Ghada Ibrahim Suleiman ‘Adwan, 39, Shuja’eyya – Gaza.
76. Fatima Abdul-Rahim Abu Ammouna, 55, Shuja’eyya – Gaza.
77. Fahmi Abdul-Aziz Abu Sa’id, 29, Shuja’eyya – Gaza.
78. Kenan Hasan Akram al-Halaq, 6, Shuja’eyya – Gaza.
79. Ghada Sobhi Sa’adi Ayyad, 9, Shuja’eyya – Gaza.
80. Mohammad Ashraf Rafiq Ayyad, 6, Shuja’eyya – Gaza.
81. Mohammad Ra’ed Ehsan Ayyad, 6, Shuja’eyya – Gaza.
82. Mohammad Rami Fathi ‘Ayyad, 2, Shuja’eyya – Gaza.
83. Mohammad Ra’ed Ehsan ‘Akeela, 19, Shuja’eyya – Gaza.
84. Mohammad Ziad Ali Za’bout, 23, Shuja’eyya – Gaza.
85. Mohammad Ali Mohared Jundiyya, 38, Shuja’eyya – Gaza.
86. Marah Shaker Ahmad al-Jammal, 2, Shuja’eyya – Gaza.
87. Marwan Monir Saleh Qonfid, 23, Shuja’eyya – Gaza.
88. Maisa Abdul-Rahman Sarsawy, 37, Shuja’eyya – Gaza.
89. Marwa Salman Ahmad Sarsawy, 13, Shuja’eyya – Gaza.
90. Mos’ab el-Kheir Salah ed-Din Skafi, 27, Shuja’eyya – Gaza.
91. Mona Abdul-Rahman Ayyad, 42, Shuja’eyya – Gaza.
92. Halla Sobhi Sa’dy Ayyad, 25, Shuja’eyya – Gaza.
93. Younis Ahmad Younis Mustafa, 62, Shuja’eyya – Gaza.
94. Yousef Salem Hatmo Habib, 62, Shuja’eyya – Gaza.
95. Fatima Abu Ammouna, 55, Shuja’eyya – Gaza.
96. Ahmad Mohammad Azzam, 19, Shuja’eyya – Gaza.
97. Fatima Abu Ammouna, 55, Shuja’eyya – Gaza.
98. Ahmad Mohammad Azzam, 19, Shuja’eyya – Gaza.
99. Ismael al-Kordi, Shuja’eyya – Gaza.

 

Tués le samedi 19 juillet 2014

1. Yahia Bassam as-Serry, 20 ans, Khan Younis.
2. Mohammad Bassam as-Serry, 17, Khan Younis.
3. Mahmoud Rida Salhiyya, 56, Khan Younis.
4. Mustafa Rida Salhiyya, 21, Khan Younis.
5. Mohammad Mustafa Salhiyya, 22, Khan Younis.
6. Waseem Rida Salhiyya, 15, Khan Younis.
7. Ibrahim Jamal Kamal Nassr, 13, Khan Younis.
8. Rushdi Khaled Nassr, 24, Khan Younis.
9. Mohammad Awad Faris Nassr, 25, Khan Younis.
10. Ahmad Mahmoud Hasan Aziz, 34, Beit Hanoun
11. Sa’id Ali Issa, 30, Juhr ed-Deek, Central Gaza.
12. Raed Walid Laqan, 27, Khan Younis.
13. Mohammad Jihad al-Qara’, 29, Khan Younis.
14. Rafat Ali Bahloul, 36, Khan Younis.
15. Bilal Ismail Abu Doqqa, 33, Khan Younis.
16. Mohammad Ismail Sammour, 21, Khan Younis.
17. Eyad Ismael ar-Raqab, 26, Khan Younis.
18. Mohammad Atallah Odah Sa’adat, 25, Beit Hanoun.
19. Mohammad Rafiq ar-Rohhal, 22, Beit Lahia.
20. Mohammad Ziad ar-Rohhal, 6, Beit Lahia.
21. Mohammad Ahmad Abu Za’nouna, 37, Gaza Ville.
22. Mahmoud Abdul-Hamid al-Zweidi, 23, Beit Lahia.
23. Dalia Abdel-Hamid al-Zweidi, 37, Beit Lahia.
24. Rowiya Mahmoud al-Zweidi, 6, Beit Lahia.
25. Naghm Mahmoud al-Zweidi, 2, Beit Lahia.
26. Mohammad Khaled Jamil al-Zweidi, 20, Beit Lahia.
27. Amr Hamouda, 7 ans.
28. Mohammad Riziq Mohammad Hamouda, 18 ans.
29. Mo’men Taysir al-‘Abed Abu Dan, 24, District Central.
30. Abdul-Aziz Samir Abu Za’itar, 31, District Central.
31. Mohammad Ziad Za’bout, 24, Gaza Ville.
32. Hatem Ziad Za’bout, 22, Gaza Ville.
33. Fadal Mohammad al-Bana, 29, tué à Jabalia.
34. Mohammad Abdul-Rahman Abu Hamad, 25, Beit Lahia.
35. Ma’ali Abdul-Rahman Suleiman Abu Zeid, 24, District Central.
36. Mohammad Ahmad as-Saidi, 18, Khan Younis.
37. Abdul-Rahman Mohammad Odah, 23, District Central.
38. Tariq Samir Khalil al-Hatou, 26, District Central.
39. Mahmoud al-Sharif, 24, District Central.
40. Mohammad Fathi al-Ghalban, 23, Khan Younis.
41. Mahmoud Anwar Abu Shabab, 16, Rafah.
42. Ahmad Abu Thurayya, 25, District Central.
43. Abdullah Ghazi al-Masri, 30, District Central.
44. Ayman Hisham an-Na’ouq, 25, District Central.
45. Aqram Mahmoud al-Matouq, 37, Jabalia.

 

Tués le vendredi 18 juillet 2014

1. Majdi Suleiman Jabara, 22 ans, Rafah.
2. Faris Juma’ al-Mahmoum, 5 months, Rafah.
3. Omar ‘Eid al-Mahmoum, 18, Rafah.
4. Nassim Mahmoud Nassier, 22. Beit Hanoun.
5. Karam Mahmoud Nassier, 20, Beit Hanoun.
6. Salmiyya Suleiman Ghayyadh, 70, Rafah.
7. Rani Saqer Abu Tawila, 30, Gaza Ville.
8. Hammad Abdul-Karim Abu Lehya, 23, Khan Younis.
9. Mohammad Abdul-Fattah Rashad Fayyad, 26, Khan Younis.
10. Mahmoud Mohammad Fayyad, 25, Khan Younis.
11. Amal Khader Ibrahim Dabbour, 40, Beit Hanoun
12. Ismail Yousef Taha Qassim, 59, Beit Hanoun.
13. Ahmad Fawzi Radwan, 23, Khan Younis.
14. Mahmoud Fawzi Radwan, 24, Khan Younis.
15. Bilal Mahmoud Radwan, 23, Khan Younis.
16. Monther Radwan, 22, Khan Younis.
17. Hani As’ad Abdul-Karim Shami, 35, Khan Younis.
18. Mohammad Hamdan Abdul-Karim Shami, 35, Khan Younis.
19. Husam Musallam Abu Issa, 26. Gaza.
20. Ahmad Ismael Abu Musallam, 14, Gaza Ville.
21. Mohammad Ismael Abu Musallam, 15, Gaza Ville.
22. Wala’ Ismael Abu Musallam, 13, Gaza Ville.
23. Naim Mousa Abu Jarad, 23, Beit Hanoun.
24. Abed Mousa Abu Jarad, 30, Beit Hanoun.
25. Siham Mousa Abu Jarad, 26, Beit Hanoun.
26. Raja’ Oliyyan Abu Jarad, 31, Beit Hanoun.
27. Haniyya Abdul-Rahman Abu Jarad, 3, Beit Hanoun.
28. Samih Naim Abu Jarad, 1, Beit Hanoun.
29. Mousa Abul-Rahman Abu Jarad, 6 months, Beit Hanoun.
30. Ahlam Mousa Abu Jarad, 13, Beit Hanoun.
31. Husam Musallam Abu Aisha, 26, Jahr al-Deek.
32. . Mohammad Sa’ad Mahmoud Abu Sa’da , Khan Younis.
33. Ra’fat Mohammad al-Bahloul, 35, Khan Younis.
34. Wala’ al-Qarra, 20, Khan Younis.
35. Abdullah Jamal as-Smeiri, 17, Khan Younis.
36. Ahmad Hasan Saleh al-Ghalban, 23, Khan Younis.
37. Hamada Abdullah Mohammad al-Bashiti, 21, Khan Younis.
38. Hamza Mohammad Abu Hussein, 27, Rafah.
39. Ala’ Abu Shabab, 23, Rafah.
40. Mohammad ‘Awad Matar, 37, Rafah.
41. Bassem Mohammad Mahmoud Madhi, 22, Rafah.
42. Ahmad Abdullah al-Bahnasawi, 25. Um An-Nasr.
43. Saleh ‘Zgheidy, 20, Rafah.
44. Mahmoud Ali Darwish, 40, Nusseirat, Central Gaza.
45. Yousef Ibrahim al-Astal, 23,Khan Younis.
46. Imad Hamed E’lawwan, 7, Gaza.
47. Qassem Hamed E’lawwan, 4, Gaza (frère d’Imad)
48. Sarah Mohammad Bustan, 13, Gaza.
49. Rezeq Ahmad al-Hayek, 2, Gaza.
50. Mustafa Faisal Abu Sneina, 32, Rafah.
51. Imad Faisal Abu Sneina, 18, Rafah.
52. Nizar Fayez Abu Sneina, 38, Rafah.
53. Ismail Ramadan al-Loulahi, 21, Khan Younis
54. Ghassan Salem Mousa Abu ‘Azab, 28, Khan Younis.
55. Ahmad Salem Sha’at, 22, Khan Younis.
56. Mohammad Salem Sha’at, 20, Khan Younis
57. Amjad Salem Sha’at, 15, Khan Younis.
58. Mohammad Talal as-Sane’, 20, Rafah.

 

Tués le jeudi 17 juillet 2014

1. Mohammad Mahmoud Al-Qadim, 22 ans, Deir al-Balah.
2. Mohammad Abdul-Rahman Hassouna, 67, Rafah.
3. Zeinab Mohammad Sa’id al-‘Abadla, 71, Khan Younis.
4. Ahmad Reehan, 23, Beit Lahia.
5. Salem Saleh Fayyad, 25, Gaza City.
6. Abdullah Salem al-Atras, 27, Rafah.
7. Bashir Mohammad Abdul-’Al, 20, Rafah.
8. Mohammad Ziyad Ghanem, 25, Rafah.
9. Mohammad Ahmad al-Hout, 41, Rafah.
10. Fulla Tariq Shuhaibar, 8, Gaza Ville.
11. Jihad Issam Shuhaibar, 10, Gaza Ville.
12. Wasim Issam Shuhaibar, 9, Gaza Ville.
13. Rahaf Khalil al-Jbour, 4, Khan Younis.
14. Yassin al-Humaidi, 4, Gaza Ville (décédé de blessures antérieures)
15. Ismail Youssef al-Kafarneh, Beit Hanoun.
16. Hamza Hussein al-’Abadala, 29, Khan Younis.
17. Abed Ali Ntheir, 26, Gaza Ville.
18. Mohammad Shadi Ntheir, 15, Gaza Ville.
19. Mohammad Salem Ntheir, 4, Gaza Ville.
20. Salah Saleh ash-Shafe’ey, Khan Younis.

 

Tués le mercredi 16 juillet 2014

1. Mohammad Ismael Abu Odah, 27 ans, Rafah.
2. Mohammad Abdullah Zahouq, 23, Rafah.
3. Ahmed Adel Nawajha, 23, Rafah.
4. Mohammad Taisir Abu Sharab, 23, Khan Younis.
5. Mohammad Sabri ad-Debari, Rafah.
6. Farid Mahmoud Abu-Doqqa, 33, Khan Younis.
7. Ashraf Khalil Abu Shanab, 33, Rafah.
8. Khadra Al-Abed Salama Abu Doqqa, 65, Khan Younis.
9. Omar Ramadan Abu Doqqa, 24, Khan Younis.
10. Ibrahim Ramadan Abu Doqqa, 10, Khan Younis.
11. Ahed Atef Bakr, 10, Gaza-Plage.
12. Zakariya Ahed Bakr, 10, Gaza-Plage.
13. Mohammad Ramiz Bakr, 11, Gaza-Plage.
14. Ismail Mahmoud Bakr, 9, Gaza-Plage.
15. Mohammad Kamel Abdul-Rahman, 30, Sheikh ’Ejleen, Gaza Ville.
16.Husam Shamlakh, 23, Sheikh ’Ejleen, Gaza Ville.
17.Usama Mahmoud Al-Astal, 6, Khan Younis. (décédé de blessures antérieures infligées à la mosquée).
18. Hussein Abdul-Nasser al-Astal, 23, Khan Younis.
19. Kawthar al-Astal, 70, Khan Younis.
20. Yasmin al-Astal, 4, Khan Younis.
21. Kamal Mohammad Abu ’Amer, 38, Khan Younis.
22.Akram Mohammad Abu ’Amer, 34, Khan Younis. (frère de Kamal)
23. Hamza Raed Thary, 6, Jabalia (blessé quelques jours plus tôt quand plusieurs enfants jouant sur la plage de Jabalia ont été tués)
24. Abdul-Rahman Ibrahim Khalil as-Sarhi, 37, Gaza Ville.

 

Tués le mardi 15 juillet 2014

1. Abdullah Mohammad al-‘Arjani, 19 ans, Khan Younis.
2. Suleiman Abu Louly, 33, Rafah.
3. Saleh Sa’id Dahleez, 20, Rafah.
4. Yasser Eid al-Mahmoum, 18, Rafah.
5. Ismael Fattouh Ismael, 24, Gaza Ville.
6. Khalil Sh’aafy, Juhr Ed-Deek – Gaza.
7. Sobhi Abdul-hamid Mousa, 77, Khan Younis.

 

Tués le lundi 14 juillet 2014

1. Adham Abdul-Fattah Abdul-‘Aal, 27 ans.
2. Hamid Suleiman Abu al-‘Araj, 60, Deir al-Balah.
3. Abdullah Mahmoud Baraka, 24, Khan Younis.
4. Tamer Salem Qdeih, 37, Khan Younis.
5. Ziad Maher an-Najjar, 17, Khan Younis.
6. Ziad Salem ash-Shawy, 25, Rafah.
7. Mohammad Yasser Hamdan, 24, Gaza.
8. Mohammad Shakib al-Agha, 22, Khan Younis.
9. Ahmed Younis Abu Yousef, 22, Khan Younis.
10. Sara Omar Sheikh al-Eid, 4, Rafah.
11. Omar Ahmad Sheikh al-Eid, 24, Rafah.
12. Jihad Ahmad Sheikh al-Eid, 48, Rafah.
13. Kamal Atef Yousef Abu Taha, 16, Khan Younis.
14. Ismael Nabil Ahmad Abu Hatab, 21, Khan Younis.
15. Boshra Khalil Zo’rob, 53, Rafah.
16. Atwa ’Amira al-’Amour, 63, Khan Younis

 

Tués le dimanche 13 juillet 2014

1. Ezzeddin Bolbol, 25 ans, Rafah.
2. Rami Abu Shanab, 25, Deir al-Balah.
3. Fawziyya Abdul-al, 73, Gaza Ville.
4. Mo’ayyad al-‘Araj, 3, Khan Younis.
5. Husam Ibrahim Najjar, 14, Jabalia.
6. Hijaziyya Hamed al-Hilo, 80, Gaza Ville.
7. Ruwaida abu Harb Zawayda, 30, Gaza.
8. Haitham Ashraf Zo’rob, 21, Rafah.
9. Laila Hassan al-‘Odaat, 41, al-Maghazi.
10. Hussein Abdul-Qader Mheisin, 19, Gaza.
11. Qassem Talal Hamdan, 23, Beit Hanoun.
12. Maher Thabet abu Mour, 23, Khan Younis.
13. Mohammad Salem Abu Breis, 65, Deir al-Balah
14. Moussa Shehda Moammer, 60, Khan Younis.
15. Hanadi Hamdi Moammer, 27, Khan Younis.
16. Saddam Mousa Moammer, 23, Khan Younis.

 

Tués le samedi 12 juillet 2014

1. Anas Yousef Qandil, 17 ans, Jabalia.
2. Islam Yousef Mohammad Qandil, 27, Jabalia.
3. Mohammad Edrees Abu Sneina, 20, Jabalia.
4. Abdul-Rahim Saleh al-Khatib, 38, Jabalia.
5. Husam Thieb ar-Razayna, 39, Jabalia.
6. Ibrahim Nabil Hamada, 30, at-Tuffah – Gaza Ville.
7. Hasan Ahmad Abu Ghush, 24, at-Tuffah – Gaza Ville.
8. Ahmad Mahmoud al-Bal’awy, 26, at-Tuffah – Gaza Ville.
9. Ali Nabil Basal, 32, at-Tuffah – Gaza Ville.
10. Mohammad Bassem al-Halaby, 28, Gaza Ville.
11. Mohammad Sweity (Abu Askar), 20, Gaza Ville.
12. Khawla al-Hawajri, 25, camp de réfugiés de Nuseirat.
13. Ola Wishahi, 31, Centre Mabarra pour personnes invalides à Jabalia.
14. Suha Abu Saade, 38, Centre Mabarra pour personnes invalides à Jabalia.
15. Mohammad Edrees Abu Sweilem, 20, Jabalia
16. Rateb Subhi al-Saifi, 22, Sheikh Radwan – Gaza Ville.
17. Azmi Mahmoud Obeid, 51, Sheikh Radwan – Gaza Ville.
18. Nidal Mahmoud Abu al-Malsh, 22, Sheikh Radwan – Gaza Ville.
19. Suleiman Said Obeid, 56, Sheikh Radwan – Gaza Ville.
20. Mustafa Muhammad Inaya, 58, Sheikh Radwan – Gaza Ville.
21. Ghassan Ahmad al-Masri, 25, Sheikh Radwan – Gaza Ville.
22. Rif’at Youssef Amer, 36, al-Saftawi.
23. Rif’at Syouti, ouest Gaza Ville.
24. Nahedh Na’im al-Batsh, 41, Khan Younis.
25. Baha’ Majed al-Batsh, 28, Khan Younis.
26. Qusai Issam al-Batsh, 12, Khan Younis.
27. Aziza Yousef al-Batsh, 59, Khan Younis.
28. Ahmad No’man al-Batsh, 27, Khan Younis.
29. Mohammad Issam al-Batsh, 17, Khan Younis.
30. Yahia ‘Ala’ Al-Batsh, 18, Khan Younis.
31. Jalal Majed al-Batsh, 26, Khan Younis.
32. Mahmoud Majed al-Batsh, 22, Khan Younis
33. Majed Sobhi al-Batsh, Khan Younis.
34. Marwa Majed al-Batsh, 25, Khan Younis.
35. Khaled Majed al-Batsh, 20, Khan Younis.
36. Ibrahim Majed al-Batsh, 18, Khan Younis.
37. Manar Majed al-Batsh, 13, Khan Younis.
38. Amal Hussein al-Batsh, 49, Khan Younis.
39. Anas Ala’ al-Batsh, 10, Khan Younis.
40. Qusai Ala’ al-Batsh, 20, Khan Younis.
41. Mohannad Yousef Dheir, 23, Rafah.
42. Shadi Mohammad Zo’rob, 21, Rafah.
43. Imad Bassam Zo’rob, 21, Rafah.
44. Mohannad Yousef Dheir, 23, Rafah.
45. Mohammad Arif, 13, GazaVille Est.
46. Mohammad Ghazi ‘Arif, 35, eastern Gaza Ville.
47. Ghazi Mustafa Arif, 62, eastern Gaza Ville.
48. Ahmad Yousef Dalloul, 47, Gaza.
49. Fadi Ya’coub Sukkar, 25, Gaza.
50. Qassem Jaber Odah, 16, Khan Younis.
51. Mohammad Abdullah Sharatha, 53, Jabalia.
52. Mohammad Ahmed Basal, 19, Gaza Ville.

 

Tués le vendredi 11 juillet 2014

1. Wisam Abdul-Razeq Hasan Ghannam, 31 ans, Rafah.
2. Mahmoud Abdul-Razeq Hasan Ghannam, 28, Rafah.
3. Kifah Shaker Ghannam, 33, Rafah.
4. Ghalia Thieb Ghannam, 57, Rafah.
5. Mohammad Munir ‘Ashour, 26, Rafah.
6. Nour Marwan an-Ajdi, 10, Rafah.
7. Anas Rezeq abu al-Kas, 33, Gaza Ville (un médecin).
8. Abdullah Mustafa abu Mahrouq, 22, Deir al-Balah.
9. Mahmoud Waloud, 26, Jabalia
10. Hazem Ba’lousha, Jabalia.
11. Ala’ Abdul Nabi, Beit Lahia.
12. Ahmed Zaher Hamdan, 24, Beit Hanoun.
13. Mohammad Kamel al-Kahlout, 25, Jabalia.
14. Sami Adnan Shaldan, 25, Gaza Ville.
15. Salem al-Ashhab, 40, Gaza Ville.
16. Raed Hani Abu Hani, 31, Rafah.
17. Mohammad Rabea Abu- Hmeedan, 65, Jabalia.
18. Shahrman Ismail Abu al-Kas, 42, Al-Bureij.
19. Mazin Mustafa Aslan, 63, Al Bureij.
20. Mohammad Samiri, 24, Deir al-Balah.
21. Rami Abu Mosa’ed, 23, Deir al-Balah.
22. Saber Sokkar, 80, Gaza Ville.
23. Hussein Mohammad al-Mamlouk, 47, Gaza Ville.
24. Nasser Rabah Mohammad Sammama, 49, Gaza Ville.
25. Abdul-Halim Abdul-Mo’ty Ashra, 54, Deir al-Balah.
26. Sahar Salman Abu Namous, 3, Beit Hanoun.
27. Odai Rafiq Sultan, 27, Jabalia.
28. Jom’a Atiyya Shallouf, 25, Rafah.
29. Bassam Abul-Rahman Khattab, 6, Deir al-Balah

 

Tués le jeudi 10 juillet 2014

1. Mahmoud Lutfi al-Hajj, 58 ans, Khan Younis. (père de 6 enfants tués)
2. Bassema Abdul-fatteh Mohammad al-Hajj, 48, Khan Younis. (mère de 6 enfants tués)
3. Asma’ Mahmoud al-Hajj, 22, Khan Younis.
4. Fatima Mahmoud al-Hajj, 12, Khan Younis
5. Sa’ad Mahmoud al-Hajj, 17, Khan Younis.
6. Najla’ Mahmoud al-Hajj, 29, Khan Younis.
7. Tareq Mahmoud al-Hajj, 18, Khan Younis.
8. Omar Mahmoud al-Hajj, 20, Khan Younis.
9. Baha’ Abu al-Leil, 35, Gaza Ville.
10. Suleiman Saleem Mousa al-Astal, 17, Khan Younis.
11. Ahmed Saleem Mousa al-Astal, 24, Khan Younis (frère de Suleiman)
12. Mousa Mohammed Taher al-Astal, 50, Khan Younis.
13. Ibrahim Khalil Qanan, 24, Khan Younis.
14. Mohammad Khalil Qanan, 26, Khan Younis (frère d’Ibrahim).
15. Ibrahim Sawali, 28, Khan Younis.
16. Hamdi Badea’ Sawali, 33, Khan Younis.
17. Mohammad al-‘Aqqad, 24, Khan Younis.
18. Ismael Hassan Abu Jame’, 19, Khan Younis.
19. Hussein Odeh Abu Jame’, 75, Khan Younis.
20. Abdullah Ramadan Abu Ghazal, 5, Beit Hanoun.
21. Mohammad Ehsan Ferwana, 27, Khan Younis.
22. Salem Qandil, 27, Gaza Ville.
23. Amer al-Fayyoumi, 30, Gaza Ville.
24. Ra’ed az-Zourah, 32, Khan Younis

 

Tués le mercredi 9 juillet 2014

1. Hamed Shihab, Journaliste – Gaza.
2. Salima al-‘Arja, 53 ans, Rafah.
3. Miriam ‘Atiya al-‘Arja, 9, Rafah.
4. Rafiq al-Kafarna, 30 ans.
5. Abdul-Nasser Abu Kweik, 60 ans.
6. Khaled Abu Kweik, 31ans.
7. Mohammed Mustafa Malika, 18 mois.
8. Hana’ Mohammed Fu’ad Malaka, 28 (mère de Mohammed), 27 ans.
9. Hatem Abu Salem, Gaza Ville.
10. Mohammad Khaled an-Nimra, 22 ans.
11. Sahar Hamdan (al-Masry), 40, Beit Hanoun.
12. Mohammad Ibrahim al-Masry, 14, Beit Hanoun.
13. Amjad Hamdan, 23, Beit Hanoun.
14. Hani Saleh Hamad, 57, Beit Hanoun.
15. Ibrahim Hani Saleh Hamad, 20, Beit Hanoun.
16. Mohammed Khalaf Nawasra, 4, al-Maghazi.
17. Nidal Khalaf Nawasra, 5, al-Maghazi.
18. Salah Awad Nawasra, 24, al-Maghazi. (père de Mohammed et Nidal).
19. Aïcha Najm al-Nawasra, 23, al-Maghazi (mère de Mohammed et Nidal, enceinte de 4 mois).
20. Naifa Mohammed Zaher Farajallah, 80, al-Mughraqa.
21. Amal Yousef Abdul-Ghafour, 20, Khan Younis.
22. Nariman Jouda Abdul-Ghafour, 18 mois, Khan Younis.
23. Ibrahim Daoud al-Bal’aawy.
24. Abdul-Rahman Jamal az-Zamely.
25. Ibrahim Ahmad ‘Abdin.
26. Mustafa Abu Murr.
27. Khaled Abu Murr.
28. Mazin Faraj Al-Jarba.
29. Marwan Eslayyem.
30. Ra’ed Mohammed Shalat, 37, al-Nussairat.
31. Yasmin Mohammad Matouq, 4, Beit Hanoun.

 

Tués le mardi 8 juillet 2014

1. Mohammad Sha’ban, 24 ans, Gaza.
2. Amjad Sha’ban, 30, Gaza.
3. Khader al-Basheeleqety, 45, Gaza.
4. Rashad Yassin, 27, Nusseirat.
5. Mohammad Ayman ‘Ashour, 15, Khan Younis.
6. Riyadh Mohammad Kaware’, 50, Khan Younis.
7. Bakr Mohammad Joudeh, 50, Khan Younis.
8. Ammar Mohammad Joudeh, 26, Khan Younis.
9. Hussein Yousef Kaware’, 13, Khan Younis.
10. Bassem Salem Kaware’, 10, Khan Younis.
11. Mohammad Ibrahim Kaware’, 50, Khan Younis.
12. Mohammad Habib, 22, Gaza.
13. Ahmed Mousa Habib, 16, Gaza.
14. Saqr ‘Aayesh al-‘Ajjoury, 22, Jabalia.
15. Ahmad Nael Mahdi, 16, Gaza.
16. Hafeth Mohammad Hamad, 26, Beit Hanoun.
17. Ibrahim Mohammad Hamad, 26, Beit Hanoun.
18. Mahdi Mohammad Hamad, 46, Beit Hanoun.
19. Fawziyya Khalil Hamad, 62, Beit Hanoun.
20. Donia Mahdi Hamad, 16, Beit Hanoun.
21. Soha Hamad, 25, Beit Hanoun.
22. Suleiman Salam Abu Sawaween, 22, Khan Younis.
23. Siraj Eyad Abdul-‘Aal, 8, Khan Younis.
24. Abdul-Hadi Soufi, 24, Rafah.

Vous pouvez voir la photo de beaucoup de ces victimes ici:  

http://www.beyondthenumber.org/

 

Nonidi 9 thermidor 222

 

Photo X - Droits réservés

 

26/11/2012

La chasse tue plus de Français que la guerre en Afghanistan !

chasseurs bourrés.jpg

 

Michel, malgré ses 71 ans et une retraite d’agriculteur, taillait sa vigne acagnardée aux contreforts des Cévennes, près d’Alès. Il aimait bien ces longues heures  de tranquillité Michel. Seul dans sa vigne, sous la caresse du vent et la lumière de l’automne qui fait resplendir la palette des rouges, des ors, des ocres des feuilles de vignes et des châtaigniers tout proche en contrepoint des verts sombres des forêts de résineux. Moments de calme, de retour sur soi-même où remontent et s’ordonnent les souvenirs d’une vie.

 

Soudain Michel sent un énorme choc : une balle lui fouaille le ventre. Il s’écroule. Il va agoniser de longues minutes dans les douleurs atroces d’une blessure au ventre. Ces yeux enfin se ferment sous le soleil d’automne. Un soleil menteur.

 

Un peu plus haut dans la colline avait lieu une battue aux sangliers. Une balle « perdue » a trouvé Michel. Il ne demandait qu’à vivre les années qui lui restaient. Des années qui lui ont été volées…

 

Il n’est pas le seul Michel à avoir payé de sa vie le laxisme qui autorise quelques viandards avinés à faire n’importe quoi derrière la puissance de leurs fusils. Car ces « sportifs » déguisés en tartarins s’approprient bois et halliers quatre jours par semaine. Ils chassent les cochongliers (croisement de sangliers et de laies, horreur génétique qui chie des portées innombrables) qu’ils nourrissent. Ils sillonnent les bois en 4x4 et mieux vaut ne pas être sur leur chemin. Ils sont armés de carabines très puissantes type Remington, tirant des balles restant mortelles à 2 km  de leur coup de départ. Autrement dit, jusqu’à 2 km de rayon d’une battue aux sangliers, tout promeneur, cycliste, ramasseur de champignon ou…paysan travaillant dans sa vigne est en danger de mort !

 

Rien à voir avec le chasseur bucolique - comme mon pote le Grand Gaby! - aimant surtout marcher dans la nature avec son chien, et content de ramener, de temps en temps, une caille ou un lapin de champs…

 

La chasse, ces cinq dernières années, a tué plus de monde en France que la guerre en Afghanistan :

 

Morts victimes de la chasse :     Morts en Afghanistan

2007  24                                                       1

2008  15                                                     10

2009  22                                                       6

2010  19                                                     14

2011  18                                                     26

 

Total :      98                                                    67



Quintidi 5 Frimaire 221


Illustration X - Droits réservés

15/07/2011

Eh Sarko! Tu sais ce que c'est la guerre de près ?

enterrement soldat.jpg
 
 

 

 

 Bien sûr que c'est dramatique ces jeunes hommes qui se font trouer la paillasse loin, très loin, pour RIEN. Pour rien, n'en déplaise à Sarko et à ses sbires. L'Afghanistan – que j'ai connu en paix et presque uni du temps du grand roi Zaher Khan – a toujours été un piège terrible pour tous ceux qui ont prétendu le conquérir, le régir contre ses populations.

 

Demandez donc aux Anglais de leur grande époque impériale. Leur administration coloniale ainsi que leur puissante et nombreuse armée ont dû se replier vers les Indes à travers le passage obligé des gorges de la Kaboul. Imaginez des gorges du Tarn ou du Verdon puissance deux. Les tribus afghanes les ont massacrées du haut des falaises. Les eaux de la Kaboul coulaient des flots de sang. Les Patans n'ont laissés que quelques survivants afin qu'ils puissent témoigner. Les Britanniques n'ont plus mis les pieds en Afghanistan...

 

Demandez donc aux « Chouravis » (c'est ainsi que les Afghan appelaient les Russes) qui ont dû, eux aussi, malgré une armée surpuissante, dégager la paille au cul, laissant une génération de jeunesse russe ratatinée, délabrée, mentalement en ruine...

 

Les « Otaniens » prennent le même chemin. Le « changement de stratégie » veut dire la bunkérisation des forces. Autrement dit des places fortes assiégées et le pays laissé aux ennemis...

 

On n'a rien à foutre la-bas sinon servir de suppléants aux Zétazuniens dans une lutte qui n'a plus de raison d'être.

 

Il faut dégager de la-bas!

 

La guerre, ce n'est pas une mission humanitaire. Ce n'est pas le défilé pimpant, presque gai derrière les musiques martiales de ces beaux jeunes gens solides, virils et disciplinés.

 

La guerre, c'est l'ombre omniprésente de la mort. De celle qu'on donne comme de celle qu'on redoute.

 

La guerre, ça sent la poudre qui excite, mais ça sent surtout la sueur aigre de la trouille, la merde du camarade qui se chie dessus, l'odeur doucereuse et écœurante du cadavre qui gonfle au soleil puis dont le ventre éclate, libérant la tripaille putride où grouillent les vers.

 

La guerre, c'est le bruit des explosions, le cliquetis rageur des tirs, le sifflement menaçant des balles qui ricochent autour de vous.

 

La guerre, l'embuscade, c'est le corps qui s'efforce de se rétrécir au delà du possible, qui voudrait s'infiltrer dans le plus petit interstice, qui voudrait se fondre dans la boue de la tranchée, la caillasse du djebel ou la vase de la rizière.

 

La guerre, ce sont les ongles qui se crispent sur la terre à chaque rafale qui vous cherche, qui va vous trouver. C'est la haine de l'autre, de celui qui veut votre peau. C'est le doigt qui ne relâche plus la détente de votre fusil dérisoire.

 

La guerre, ce sont les cris de douleur du camarade touché, les hurlements et les sanglots, les aboiements somme toute rassurants de la vieille bête d'adjudant qui hurle ses ordres.

 

La guerre, c'est le désespoir du camarade touché et qui attend des secours qui ne peuvent venir.

 

La guerre, c'est l'égoïsme salvateur, primordial qui vous fait penser - lorsque votre voisin d'attaque tombe à côté de vous, haché par une rafale ou la tête explosée par une rockette – qui vous fait crier dans votre pauvre tronche: « ouf, c'est lui, c'est pas moi! »

 

La guerre, c'est de la merde.

 

La France pleure sur ses six morts. Soixante et dix depuis une dizaine d'année. Eh! Oh! On ne fait pas la guerre si on n'accepte pas la mort de ses soldats. Compris Sarko? En Algérie, en 8 ans, 30.000 jeunes gens du contingent essentiellement, pas des professionnels, ont laissé leur peau dans le djebel. Ce qui fait une moyenne de dix morts par jour. Alors donnons aux choses l'importance qu'elles ont.

 

Et n'oublions jamais: la guerre, ça pue le sang, la merde, la peur, la mort...

 

 mort porté par ses camarades.jpg

 

Photos X - Droits réservés

 

Septidi 27 messidor 219

11/11/2010

11 novembre... La guerre, ça pue le sang, la merde, la peur, la mort...

cadavre de soldat_a_Douaumont_Verdun.JPG

La guerre, c'est pas une mission humanitaire.

C'est pas le défilé pimpant, presque gai derrière les musiques martiales de ces beaux jeunes gens solides, virils et disciplinés.

La guerre, c'est l'ombre omniprésente de la mort. De celle qu'on donne comme de celle qu'on redoute.

La guerre, ça sent la poudre qui excite, mais ça sent surtout la sueur aigre de la trouille, la merde du camarade qui se chie dessus, l'odeur doucereuse et écœurante du cadavre qui gonfle au soleil puis dont le ventre éclate, libérant la tripaille putride où grouillent les vers.

La guerre, c'est le bruit des explosions, le cliquetis rageur des tirs, le sifflement menaçant des balles qui ricochent autour de vous.

La guerre, l'embuscade, c'est le corps qui s'efforce de se rétrécir au delà du possible, qui voudrait s'infiltrer dans le plus petit interstice, qui voudrait se fondre dans la boue de la tranchée, la caillasse du djebel ou la vase de la rizière.

La guerre, ce sont les ongles qui se crispent sur la terre à chaque rafale qui vous cherche, qui va vous trouver. C'est la haine de l'autre, de celui qui veut votre peau. C'est le doigt qui ne relâche plus la détente de votre fusil dérisoire.

La guerre, ce sont les cris de douleur du camarade touché, les hurlements et les sanglots, les aboiements somme toute rassurants de la vieille bête d'adjudant qui hurle ses ordres.

La guerre, c'est le désespoir du camarade touché et qui attend des secours qui ne peuvent venir.

La guerre, c'est l'égoïsme salvateur, primordial qui vous fait penser - lorsque votre voisin d'attaque tombe à côté de vous, haché par une rafale ou la tête explosée par une rockette – qui vous fait crier dans votre pauvre tronche: « ouf, c'est lui, c'est pas moi! »

La guerre, c'est de la merde.

profiteurs de guerre.jpgPendant la grande boucherie 14-18, les profiteurs et fauteurs de guerre se le faisaient belle. Les grands boulevards de Paris affichaient une vie trépidante ; les théâtres, les brasseries, les cafés concerts, les boites de nuits étaient pleins de fêtards…

Pendant que les Français Schneider, De Wendel et autres faisaient discrètement la bringue avec leurs homologues, rivaux et…amis allemands Krupp, Thyssen et autres fabricants de choses en aciers bien pointues, bien aiguisés, qui entrent dans les viandes, qui labourent les chairs, qui brisent les os, qui éclatent les cranes, qui arrachent les yeux, qui explosent en beaux feux d’artifices de mort, la France d’en-bas s’étripait avec l’Allemagne d’en-bas. Pour le plus grand profit des précédents.

La droite la plus bornée, la plus avide, la plus lâche se lâchait, se goinfrait, s’engraissait, se tapissait la tripe de sauces chaudes et onctueuses pendant que les « pauv’cons » se faisaient trouer la viande. C’est cette même droite que l’on retrouvera parmi les vichystes, les patrons et les collabos en 40 pendant que les cocos, au coude à coude avec la droite républicaine gaulliste, se battaient. C’est cette même droite sans vergogne, cupide, inculte, avide, pleine de morgue, la droite du Fouquet’s qui gouverne et tient le haut du pavé derrière sa marionnette Ubu-Sarko.

La guerre est « l’art » de faire s’entretuer des gens pauvres, qui ne se connaissent pas, au profit de gens riches qui, eux, se connaissent… Cette maxime à la véracité sans cesse renouvelée à travers les époques a été superbement illustrée par cette chanson qui marque le désespoir, la résignation mais aussi la révolte de ceux qu’on envoyait à l’abattoir pour rien, sinon transcender la connerie humaine, seule approche que l’on puisse avoir de l’infini…

La chanson de Craône

Quand au bout d'huit jours le r'pos terminé

On va reprendre les tranchées,

Notre place est si utile

Que sans nous on prend la pile

Mais c'est bien fini, on en a assez

Personne ne veut plus marcher

Et le cœur bien gros, comm' dans un sanglot

On dit adieu aux civ'lots

Même sans tambours, même sans trompettes

On s'en va là-haut en baissant la tête

- Refrain :

Adieu la vie, adieu l'amour,

Adieu toutes les femmes

C'est bien fini, c'est pour toujours

De cette guerre infâme

C'est à Craonne sur le plateau

Qu'on doit laisser sa peau

Car nous sommes tous condamnés

C'est nous les sacrifiés

Huit jours de tranchée, huit jours de souffrance

Pourtant on a l'espérance

Que ce soir viendra la r'lève

Que nous attendons sans trêve

Soudain dans la nuit et le silence

On voit quelqu'un qui s'avance

C'est un officier de chasseurs à pied

Qui vient pour nous remplacer

Doucement dans l'ombre sous la pluie qui tombe

Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes

- Refrain -

C'est malheureux d'voir sur les grands boulevards

Tous ces gros qui font la foire

Si pour eux la vie est rose

Pour nous c'est pas la même chose

Au lieu d'se cacher tous ces embusqués

Feraient mieux d'monter aux tranchées

Pour défendre leur bien, car nous n'avons rien

Nous autres les pauv' purotins

Tous les camarades sont enterrés là

Pour défendr' les biens de ces messieurs là

- Refrain :

Ceux qu'ont le pognon, ceux-là reviendront

Car c'est pour eux qu'on crève

Mais c'est fini, car les trouffions

Vont tous se mettre en grève

Ce s'ra votre tour messieurs les gros

De monter sur l'plateau

Car si vous voulez faire la guerre

Payez-la de votre peau

***********************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ !

cadavres guerre.jpg

08/01/2010

Mourir de froid dans la rue en Sarkoland! Mondo cane...

 

 

sans abris.jpg

 

 

 

« Putaing ! Il a neigé. Beaucoup même...

Ça fait rire les mioches…

Ça emmerde les automobilistes…

Ça enchante les skieurs…

Ça repeint la ville aux couleurs de l’enfance…

Mais moi, ça me glace…

Moi ça me glace parce que je couche dehors.

Je couche dehors parce que cette société a oublié complètement le dernier terme de sa devise : Fraternité.

La Fraternité, est-ce laisser dehors, comme des chiens galeux des humains que la vie a cabossés ?

La Fraternité, est-ce laisser dehors les gens trop faibles, trop pauvres, pas assez rompus aux vices et aux compromissions de la vie telle que la font les apôtres de l’ultra libéralisme ?

La Fraternité, est-ce se torcher le cul avec ses promesses lorsqu’on prétend aux plus hautes responsabilité ?

Putaing ! Il a neigé…

La nuit a été longue sous mes cartons…

Mondo cane… »

Jean Peuplus

 

Autour de quatre cents sans-abris morts de froid depuis le début de l’hiver. Combien en faudra t il pour voir le gouvernement réagir, bordel !

 

Monsieur le Président, lors d'un discours le 18/12/2006 à Charleville le candidat que vous étiez alors a déclaré :


« Je veux, si je suis élu président de la république, que d'ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid. Parce que le droit à l'hébergement, je vais vous le dire, c'est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n'est plus choqué quand quelqu'un n'a pas de toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s'en trouvera remis en cause. »

 

Et alors Monsieur le Président??? Et alors!!!

 


 

05/09/2008

Le chœur des pleureuses.

7f5e8951c3d8d592a2f3948c02746f27.jpg


Non mais entendez-les s'offusquer, regardez-les se draper dans leur dignité offusquée parce qu'un magazine qui fut en son temps (il y a bien longtemps, hélas...) un phare de la profession publie des photos - mises en scène d'accord - mais réelles de ceux qui ont filé une pâtée à l'armée française.

Que les parents, les amis, les proches des parachutistes morts dans la pratique de leur métier, c'est compréhensible et digne. Mais que les donneurs de leçons bien planqués dans leurs bureaux parisiens nous inondent de leurs larmes de crocodile, c'est tout ce qu'il y a de faux-cul. Faut-il leur rappeler que la guerre c'est la mort, ce sont les larmes, c'est le désespoir, c'est la peur, c'est la souffrance, c'est l'humiliation. Alors si on ne veut pas devoir faire face à cette saloperie, faut pas envoyer nos gars au casse-pipe.

Qui a décidé d'envoyer des militaires français dans le merdier afghan? Chirac et Jospin. Qui a décidé d'envoyer encore plus de troufions? Sarkozy. Qui a décidé, en léchant servilement le cul de Bush, de faire passer le contingent français d'un statut plutôt logistique et de formation de l'armée afghane à un statut de combat de première ligne? Sarkozy.

Alors faut en tirer et en assumer les conséquences. Une guerre, ça fait des morts. Et les militaires professionnels savent très bien que la mort fait partie intégrante de leur contrat, comme un accident du travail pour un couvreur, un pompier, un marin-pêcheur ou un bucheron. 2bdec3f393bc0258c72e2fa0ee7fb488.jpg

Il y a cinquante ans, en Algérie, c'était tous les jours que des troufions se faisaient dégommer. Les cercueils débarquaient au petit matin, en loucedé, du Sidi-Ferrouch, à Marseille ou Port-Vendre. En 14-18, c'était mille morts chaque jour qui saignaient la France.

C'est faire injure aux paras (j'en fut dans une autre vie) qui sont sur place, comme à ceux qui vont partir, que de les abreuver d'une compassion bêlante, de les rabaisser par une sensiblerie pleurnicharde. Ils n'ont pas besoin de ça. Ils sont entrainés, motivés et conscients des risques inhérents à la profession qu'ils ont choisie. Car contrairement à l'Algérie ou c'était des appelés, ce sont maintenant tous des professionnels volontaires qui partent.

L'armée française, comme les autres armées du monde, n'est pas faite seulement pour défiler au 14 juillet ou pour distribuer des sacs de riz. Elle est surtout faite, et financée par notre pognon, pour défendre la France, son territoire et ses valeurs. Et ceci implique la mort, la souffrance, les larmes. Encore faut-il leur donner les moyens de se battre. Et la c'est une autre histoire... Même pas un hélico pour faire une reconnaissance du secteur...

Quand on prend la pâtée, on ferme sa gueule, on tire les leçons de l'échec et on fait en sorte que ça n'arrive plus.

Ou on ne se met pas en position politique de risquer cette pâtée...

21/08/2008

La guerre, ça pue le sang, la merde, la peur, la mort...


La guerre, c'est pas une mission humanitaire. C'est pas le défilé pimpant, presque gai derrière les musiques martiales de ces beaux jeunes gens solides, virils et disciplinés.

La guerre, c'est l'ombre omni-présente de la mort. De celle qu'on donne comme de celle qu'on redoute.

La guerre, ça sent la poudre qui excite, mais ça sent surtout la sueur aigre de la trouille, la merde du camarade qui se chie dessus, l'odeur doucereuse et écœurante du cadavre qui gonfle au soleil puis dont le ventre éclate, libérant la tripaille putride où grouillent les vers.

La guerre, c'est le bruit des explosions, le cliquetis rageur des tirs, le sifflement menaçant des balles qui ricochent autour de vous.

La guerre, l'embuscade, c'est le corps qui s'efforce de se rétrécir au delà du possible, qui voudrait s'infiltrer dans le plus petit interstice, qui voudrait se fondre dans la caillasse du djebel ou la boue de la rizière.

La guerre, ce sont les ongles qui se crispent sur la terre à chaque rafale qui vous cherche, qui va vous trouver. C'est la haine de l'autre, de celui qui veut votre peau. C'est le doigts qui ne relâche plus la détente de votre arme.

La guerre, ce sont les hurlements, les sanglots les cris de douleur du camarade touché.Les aboiements somme toute rassurants de la vieille bête d'adjudant qui hurle ses ordres.

La guerre, c'est le désespoir du camarade touché et qui attend des secours qui ne peuvent venir.

La guerre, c'est l'égoïsme salvateur, primordial qui vous fait penser - lorsque votre voisin d'attaque tombe à côté de vous, haché par une rafale ou la tête explosée par une rockette – qui vous fait crier dans votre pauvre tronche: « ouf, c'est lui, c'est pas moi! »

La guerre, c'est de la merde.

Et c'est dans cette merde que le Ridicule sanguinaire de l'Elysée envoie les troufions français. D'accord, ils sont volontaires – pas comme en Algérie il y a un demi siècle! - et connaissent parfaitement ce qui risque de leur arriver. D'accord, c'est leur métier et donc, comme je dis un peu cyniquement, la mort, pour eux « c'est un accident du travail ». Mais encore faut-il que cette acceptation du sacrifice suprême soit sous-tendue par la conviction que ça serve à quelque chose. Ce n'est pas le cas en Afghanistan...

Et voilà que notre Lamentable en fait trop, comme d'hab. Il va sur place faire son baratin. Les médias en rajoutent en feignant de découvrir que la guerre c'est la mort. En Algérie, dix morts, c'était chaque jour... Résultats probables: les talibans vont faire des Français des cibles privilégiées, car ils savent maintenant que ça leur apporte un retentissement médiatique formidable! Vous vous rendez-compte, en descendant dix troufions, le Président de la France se déplace en personne. Tous les médias du monde occidental couvrent l'évènement! Extraordinaire opération de com pour les Tarés d'Allah!

Moralité: parents de jeunes militaires, apprêtez-vous à pleurer...



20/08/2008

Accidents du travail à Kaboul: 10 morts...

9d27c9869b26bf61fa67a08bfd080db9.jpg
Merci à Willem

Il les a traité d'amateurs et il les envoie se faire flinguer comme des lapins en Afghanistan. D'accord, ce sont des professionnels et se faire descendre est pour un troufion de métier un aléa de la profession qu'ils ont choisie. Un accident du travail en quelque sorte. Mais encore faudrait-il que ça serve à quelque chose! Et le Sinistre qui se déplace pour aller les baratiner à Kaboul. C'est pas de la provocation ça?

L'Afghanistan - où, dans une autre vie, j'ai roulé mes tongs pendant des mois, tant l'hiver que l'été - est un pays difficile au niveau terrain, et surtout habité par une mosaïques d'ethnies ennemies entre elles, mais desquelles émergent les Patans (ou Pachtous), établis sur les deux côtés de la frontière avec le Pakistan. Ces gens-là sont des guerriers nés. Ils n'ont jamais - jamais - été conquis, ni par Alexandre, ni par les Anglais, ni par les "Chouravi" (les Russes), et ils ne le seront pas plus par les Zétazuniens et leurs supplétifs, dont les Français.

Ce sont des populations qui crèvent de faim alors que la guerre qu'ils subissent coûte des milliards. Ils sont exploités par des seigneurs de guerre corrompus, sanguinaires. Ils sont fanatisés ar des extrémistes islamistes. Ils sont les premiers producteurs d'opium du monde, ils sont le nid du terrorisme. D'accord, d'accord. Tout le monde sait ça. Mais ils sont chez eux...

La guerre d'Algérie ne nous a pas suffi? Ni celle d'Indochine? Ni celle du Vietnam? Même si les motifs de cette guerre peuvent être compris - les talibans sont de sinistres fumiers - elle ne sera pas gagnée militairement. Par contre, en inversant les dépenses entre aide civile et dépenses militaires, peut-être y aurait-il quelques bribes de solutions. Peut-être...

Tout ça pour lécher le cul d'un Bush déjà aux poubelles de l'histoire.

Lamentable...