Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/11/2015

Lu et entendu chez mon coiffeur.

 

oeil dans le dos.jpg

Ma(ir)de in Germany.Devons-nous avoir la larme à l’œil en pensant à feue la « Qualité allemande » ? Voilà que les grosses caisses allemandes rutilantes, genre Audi, seraient, elles aussi, sous le coup d’une tricherie aux States ! Mais ce n’est pas tout. De ce côté de l’Atlantique, c’est le landerneau du milieu chirurgical qui se fait du souci. En effet, un médicament fort utile et usité dans les opérations concernant la rétine rendrait les malheureux patients aveugles ! En France, deux personnes auraient perdu un œil, selon l’annonce du 2 novembre de l’ANSM (agence nationale de sécurité des médicaments). Le produit a d’ailleurs été retiré de la vente le 23 septembre. Il s’agit de l’Ala Octa, une solution aqueuse produite par le laboratoire allemand Alamedics. En Espagne, le médicament allemand a été retiré dès juin dernier, car selon l’agence de sécurité du médicament espagnol, 41 personnes ont été affectés outre-Pyrénées, dont 13 cas de cécité. Ben, ça en fout un coup à la « qualité allemande » mais il faut tout de même relativisé : selon l’ANSM, 75 doses seulement auraient été utilisées en France au cours des trois dernières années.

 

route photovoltaïque.jpgTransition énergétique. Parait que l’électricité voltaïque a de nouveau le vent en poupe, bien que le prix de rachat par l’EDF du courant fourni au réseau ait drastiquement chuté. Dans ce cadre, en voilà une nouvelle qu’elle est bonne : après plusieurs années de recherche, l’entreprise Colas, en partenariat avec l’Institut national de l'énergie solaire a mis au point Wattway. Il s'agit du premier revêtement routier photovoltaïque. Il s’agit de recouvrir les routes – avant tout les autoroutes – de dalles qui intègrent des cellules photovoltaïques. Les pavés sontdirectement collés à la route déjà existante. Ils prennent le soleil toute la journée et produisent donc de l’électricité. On roulera ainsi sur une jolie route bleutée qui, espérons-le, ne sera pas trop glissante ! Et ne nécessitera pas trop de nettoyage… Si l’on en croit Philippe Raffin, à l’origine du projet chez Colas, ce dispositif pourrait aussi proposer des possibilités séduisantes pour les particuliers : en équipant de ces dalles magiques l’équivalent de deux places de parking, on pourrait assurer l’éclairage (mais pas le chauffage) d’un pavillon ! Et la couverture de toutes les autoroutes suffirait pour les besoins du pays ! Plus séduisant que l’EPR, non ?

 

 

patacul.jpgPatacu-au-roundeup ! Selon une étude menée par des scientifiques de l'université de La Plata, en Argentine, il y aurait de l'herbicide dans la plupart des tampons hygiénique que les femmes utilisent chaque mois ! Des pataculs au round-up ! Selon les chercheurs argentins la majorité (85%) des tampons et serviettes hygiéniques contiennent du glyphosate. Ce terme ne vous dit rien ? C'est pourtant le désherbant le plus utilisé au monde, commercialisé sous le nom de Roundup par le géant américain Monsanto. Problème, cet herbicide est classé comme cancérogène probable par l'OMS. Est-ce pour autant dangereux pour la santé ? Les muqueuses sont des voies de passages privilégiés pour les agents extérieurs nocifs. Tout au long de sa vie, une femme utilise des milliers de tampons, et 24h/24 pendant ses règles. La muqueuse du vagin, est comme la muqueuse de la bouche : elle favorise au plus haut point l'absorption des molécules qui s'y trouvent. Il existe d'ailleurs beaucoup de médicaments prescrits pour une résorption par voie muqueuse. Dans ces conditions d'un contact étroit 24h/24 pendant plusieurs jours, les risques d'intoxication avec ce Perturbateur Endocrinien sont importants. Et l'on sait que les femmes, les enfants et les fœtus sont hypersensibles aux PE. On comprend que les femmes aient quelques légitimes inquiétudes…

 

 

Euthanasie non-volontaire en Belgique ? Les médecins de soins intensifs réclament ce droit à tuer aussi pour des patients qui ne souffrent pas et ne l’ont pas demandée. Après l’autorisation de pratiquer l’euthanasie sur les enfants sans limite d’âge, voici que la Belgique s’apprête à franchir un pas de plus : l’ « euthanasie involontaire », sans le consentement du patient ! Mais, prétendent les pourvoyeurs de mort douce, cela ne doit pas être interprétée comme une tentative de tuer, mais comme un acte humain pour accompagner le patient en fin de vie. Ben voyons !  On a déjà le droit de mourir, mais en Belgique, bientôt on aura le « devoir de mourir » ! On comprend que les vieux tremblent lorsqu’on veut les envoyer à l’hosto ! La route de l’enfer est grand ouverte outre-quiévrain…

made in germany,oeil,photovoltaïque,euthanasie,tampons hygiéniques

 

Illustrations X - Droits réservés

 

 

19/03/2010

Ô sole mio !

solaire ysope.jpg

 

 

« Allo, bonjour, je m'appelle Jennifer, de la société Solarnak. Nous sommes actuellement sur votre secteur et nous aimerions vous rencontrer pour vous faire profiter du formidable profit généré par une installation photovoltaïque... »

Des coups de fil comme ça, j'en reçois au bas mot trois par jour, généralement à l'heure où je tutoie affectueusement les pieds-paquets, le ragoût de sanglier, le pavé de saumon au sel où les lazagnes al forno, accompagnés d'un Lirac, d'un Cahors ou d'un Bourgueil. La Jennifer qui me cause dans l'oreille a généralement un délicieux accent marocain, malgache, voire pondichérien. Alors, pour ne pas être désagréable eu égard aux conditions de travail de ces gentilles filles, je leur réponds que...je suis déjà équipé ! Elles me lâchent alors immédiatement la grappe.

Il règne actuellement sur ce marché nouveau une véritable foire d'empoigne où les chiapacans sans vergogne côtoient les entreprises sérieuses. Les promesses sont mirifiques : une rente annuelle promise de 1.200 jusqu'à 2.000 euros pour une villa ! « Eh ! Berthe, t'entends ce qu'elle dit la dame ? Ça mettrait du beurre dans les épinards ! »

Ce qu'elle oublie de dire la dame, où alors très vite et à voix basse, c'est que cette rente annuelle commencera...après douze ans ! Et encore selon la localisation géographique et les performances du matos. L'installation a une durée de vie d'environ vingt-cinq ans. A voir !!!??? Les aides régionales et gouvernementales (un crédit d'impôt couvrant la moitié des coûts de l'équipement et plafonné à 8.000 euros pour une personne et à 16.000 euros pour un couple) et les conditions avantageuses de rachat de l'électricité par EDF (58 centimes le kilowattheure pour des panneaux intégrés dans la toiture mais pourvou qué ça douro...) permettent de rembourser l'investissement après une douzaine d'années d'exploitation en moyenne. Ensuite, c'est tout bénéfice pour le particulier, qui peut alors compter sur une rente intéressante. Douze ans de patience, donc, quand tout va bien. Et à condition de ne pas s'être précipité tête baissée dans le dispositif. Le photovoltaïque, c'est très bien, mais pas avant d'avoir procédé à des aménagements prioritaires - et également subventionnés -, comme l'isolation de sa maison, le changement de fenêtres, ou l'achat d'une nouvelle chaudière moins énergivore.

Et puis, dans douze ans, on sera où ? Quelles seront alors les conditions de rachat de l'électricité produite ? A quel tarif ? Quelle sera alors le degré de performance de l'installation ? Comment aura-t-elle vieillie ? Combien aura-t-elle coûtée à l'entretien ? Ne sera-t-elle pas complètement obsolète eu égard aux progrès qui seront immanquablement advenus ?

Alors, meffi ! Les charlatans rodent sur ce fromage !


Voir :

www.ademe.fr/particuliers/PIE/InfoEnergie.html...

Merci à Ysope


*****************************************************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ !