Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/09/2010

Au bistro de la Toile : le chomdu baisse? Tè! Mon cul !

chimulus bistrot.jpg

 

- Eh! Victor, tu les a entendus, il paraît que le chômage a baissé! De zéro virgule quelque chose seulement, mais paraît que c'est un signe. ils sont tout de même dans les trois millions « officiels »…

- …et bien le double en réalité si tu prends en compte le temps de non travail obligé de ceux qui sont à mi-temps, ceux qui sont rayés des listes pour des raisons obscures et autres.

Le chomdu, Loulle, ce n’est pas une fatalité, ce n’est pas un résultat de la « crise », c’est voulu et planifié par les « économistes distingués » et leurs marionnettes politiques. Ces fumiers ont même un nom pour qualifier le taux de chomage « optimal », ils appellent ça le « NAIRU » ( Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment), en français, «taux de chômage non accélérateur d'inflation».

Un taux qui repose sur deux piliers fondamentaux : la pression sur le marché de l'emploi par le chômage (qui favorise le gel sinon la baisse des salaires ainsi que la précarisation et la dérèglementation du travail), et la soi-disant lutte contre l'inflation. Son taux généralement retenu étant fixé à… 8%. Son principe actif en est la peur et le chômage n'en est qu'un moyen, sans doute le plus efficace. Cette définition est tirée du glossaire d'un très officiel rapport du Sénat. En fait, le chômage n'est rien d’autre qu'une variable d'ajustement économique au service du politique. A l'heure où les discours vont dans le sens d'une culpabilisation toujours plus stigmatisante d'un chômeur supposé responsable de sa situation, profiteur ou fraudeur, il y a de quoi avoir les aliboffis qui gonflent…

- Tu veux dire que les chômeurs sont indispensables à tous ces gouvernements de droite pour maintenir les salaires au plus bas ?

- T’as tout compris Loulle. Crois-moi : bien que tous les charlots qui nous gouvernent fassent mine de mettre la lutte contre le chômage à la première place de leurs préoccupations, ils font en vérité tout le contraire parce que le «plein emploi» est le pire ennemi des profits. C'est pour cela qu'on n'est pas prêts d'en voir un jour la couleur, et que le chômage de masse a encore de beaux jours devant lui !

- …teng ! Quel ramassis de crevures. Tè ! on va boire un coup pour oublier…

Merci à Chimulus

*********************************************

L’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani pourrait être mise à mort pour adultère dans les jours qui viennent, mais deux hommes peuvent encore lui sauver la vie : les chefs d'état du Brésil et de la Turquie.

 

Pour tenter de la SAUVER cliquez

ICI

 

***********************

Si vous trouvez quelque intérêt à mes élucubrations:

VOTEZ !


*********************

Appel du 14 juillet pour

UNE JUSTICE INDEPENDANTE

 

22/06/2010

Le rire des hyènes

 

 

hyènes.jpg

 

 

 

Trimez, manards, gagnez votre maigre pitance

Pour que nous, les « élites », nous remplissions la panse,

Trimez donc pour payer les cigares de Blanc

Emblèmes émergés des rapines d’un clan

Pour lequel – connerie ou bien naïveté –

Cinquante-trois pour cent, un jour sombre, ont voté.

Trimez pour acheter le silence de Boutin,

Pour lui amadouer ses airs de sacristain.

Trimez pour payer les logements de fonction

Où logent pour gratos, aux frais de la nation,

La fille d’Estrosi, les frères d’Amara

Profiteurs discrets de la nomenklatura.

Trimez pour le cher jet privé de Jouhandet,

Son permis de construire, vers St-Trop, truandé,

Trimez pour Bachelot, fiston de la ministre

Propulsé à un poste très loin de son registre,

Trimez aussi pour Woerth, dont l’épouse concours

A planquer sans impôts le fric de Bétancourt,

Trimez donc pour Tapie, près de cinq cents millions

Bien aidé par Sarko pour saigner le lion,

Trimez donc pour Johnny, pour Clavier, pour Reno,

Ces bouffons de Sarko ne payant pas d’impôts.

Payez pour ces fouteux qui nous crachent la honte

Par leurs comportements pourris, là-bas, au bout du monde.

Ils se foutent de nous tout comme rient les hyènes

Cette France à chier, non, ce n’est pas la mienne.

 

 

 

nain sectaire.jpg